Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

 

Steinlen-guerre-020-copie-1.JPG

 

                                             III Les affiches de la Guerre


Voici ce qu'écrit le critique d'art Camille Mauclair :

"Steinlen c'est bien simple. Il a vu ce que les autres ont vu. Seulement, avant de dessiner, c'est dans son coeur qu'il a regardé."

Steinlen-guerre-003.JPG

                                                 Familles dispersées (1915)

Cette affiche donne à tous ceux qui recherchent des membres de leur famille l'adresse de l'Office créé pour les aider. Le dessin de Steinlen montre un grand-père protégeant ses petits enfants dont les parents ont disparu. 

Comment un homme profondément pacifiste, ami d'Anatole France et adepte d'un socialisme universel et pacifiste, pouvait-il réagir lors de la grande boucherie?

La réponse est dans ses affiches comme dans ses dessins publiés pendant la guerre. La censure était sévère et les sujets abordés très contrôlés. Steinlen fit comme l'a si bien dit Mauclair : il représenta la souffrance des hommes, avec une profonde fraternité, une compassion qui n'a rien à voir avec la pitié. Il n'y a pas de haine en lui. Plus fort que tout subsiste un espoir ou une espérance d'humanité réconciliée et généreuse.

Steinlen-guerre-005.JPG

                                                   Les Belges ont faim (1915)

Affiche et carte postale pour une tombola destinée à secourir les Belges. Nos voisins sont représentés dans le malheur, visages émaciés, voile noir de la veuve, mais fiers et debout...

Steinlen-guerre-007.JPG

                                               Soldat garde tes forces. (1915)

"Soldat, la Patrie compte sur toi ; garde-lui toutes tes forces... Résiste aux séductions de la rue où te guette la maladie aussi dangereuse que la guerre...  Elle conduit ses victimes à la déchéance et à la mort sans utilité, sans honneur..."

Aujourd'hui une telle affiche nous révolte car elle demande au malheureux de rester sain pour défendre la Patrie alors que  l'on sait ce qu'étaient les tranchées et le carnage "inutile" provoqué par des chefs imbéciles...

Travail de commande pour Steinlen.

On ne peut s'empêcher de penser que la tête du soldat entourée de palmes et la tête de mort dans les branches sont une allégorie de la guerre, dessinée par un pacifiste...

Steinlen-guerre-008.JPG

                                                                La Triennale (1916)

Affiche pour une exposition d'art au profit de la "Fraternité des Artistes". On pouvait y acheter des oeuvres de : Forain, Lalique,Maurice Denis, Renoir, Rodin, Vuillard, Willette, Steinlen....

Steinlen-guerre-010.JPG

                                                      La Triennale (détail)

Steinlen guerre 011

                                                        Journée Serbe (1916)

Steinlen-guerre-013.JPG

                                  Prêt d'honneur aux Aveugles de Guerre (1917)

Steinlen-guerre-014.JPG

                                         Concert pour l'hôpital de Saint-Ay (1917)

Steinlen-guerre-015.JPG

Marianne n'a plus la poitrine à l'air et le poing tendu. Elle est tendre et sensuelle.

C'est sans doute une allégorie contestable... mais la tendresse de Steinlen, elle, ne fait pas de doute !

Steinlen-guerre-018.JPG

                                                    Les Prisonniers Russes (1917)

Un appel à l'aide pour les Prisonniers Russes dans les camps. Le froid, la faim, le regard halluciné...

La composition n'est pas des plus réussies. On a l'impression que l'homme a la main posée sur les fesses de sa femme ou compagne, alors qu'il enserre son genou...

Steinlen-guerre-019.JPG

                                                       L'Aisne dévastée (1918)

Une infirmière recueille des orphelins dans une campagne hérissée de ruines.

Steinlen-guerre-021.JPG

                                         Journée des Régions libérées (1918)

Terre dévastée, croix de bois, monde d'après l'apocalypse où poussent cependant quelques fleurs sauvages...

Steinlen-guerre-022.JPG

... Et où l'oiseau fragile chante à l'aurore.

Steinlen-guerre-023.JPG

L'affiche reprend l'estampe de 1903. Epoque bénie où on pouvait encore croire en cette Utopie...

Steinlen-guerre-024.JPG

L'affiche d'après la guerre. L'horreur a eu lieu.

Le pacifiste en mesure l'incroyable bilan.

Plus question de la laisser revenir...

Steinlen y croit-il?

Pourquoi ces couleurs tristes et ces regards graves?

N'a t-il pas donné ici une image visionnaire?

Les enfants, le couple, la vie menacés par ce squelette noir et sa faux avec laquelle seront forgées toutes les croix gammées des conflits à venir...

Steinlen-guerre-026.JPG

Le squelette couronné des lauriers du vainqueur...

 

à suivre...

 

(Principal ouvrage de référence : Steinlen Affichiste de Réjane Bargiel et Christophe Zagrodski. Editions Grand-Pont.)

 

.................................................................................................................................................................

Liens :

Steinlen. Les affiches et les chats.

Steinlen. Les affiches (journal, théâtre, roman)

Steinlen. (4) Les affiches. La publicité.

Steinlen. Dessins de chats. (5)

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

 

.................................................................................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #WACRENIER

nini-008.JPG

Pour le calendrier 2012, il me faut des photos de Nini ! Allons-y pour une séance de pose....

nini-009.JPG

Nini et sa copine Betty. 

nini-013.JPG

Les cadeaux de l'avent sont déjà exposés...

nini-022.JPG

Sous le regard du prince Qadjar, Nini s'apprête à gravir l'escalier. Ce qu'elle fait à peu près 365 fois par jour, du salon au gynécée et du gynécée au salon...

nini-024.JPG

Il y a toujours un bijou à changer, un parfum à vaporiser, un petit contrôle de routine...

nini-030.JPG

Une pause dans la salle de bains privée où il m'est interdit ou presque de pénétrer... 

nini-046.JPG

Devant le petit peuple de nos marionnettes, immigrées sans papiers des pays où nous les avons trouvées...

nini-054.JPG

La menorah, Betty Boop, la lumière et Nini

nini-069.JPG

Petit assoupissement dans mon bureau que Nini refuse d'appeler ainsi. Ce n'est pas ton bureau, c'est chez moi! (elle dit souvent, c'est chez Bentafat, l'ancien occupant des lieux, un voisin adorable qui nous offrait des oranges).

nini-073.JPG

C'est encore dans mon bureau...

nini-077.JPG

Et encore...  Mes deux femmes... Titiche en haut, peinte d'après une photo prise dans le laurier d'Oléron...

nini-079.JPG

Ce n'est qu'un petit échantillon.... Qu'importe l'ivresse pourvu qu'on ait les flacons !

nini-082.JPG

Dialogue amoureux et intéressé (de la part de Titiche)

nini-083.JPG

Voilà deux petits museaux faits pour les bisous !

............................................................................................................

Liens : Poème d'amour. Anniversaire de Nicole. Amour Brûlant.

Poème: Petite Juive.

poème amour. Anniversaire de Nini

Nicole Wacrenier en peinture!

.............................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

Steinlen-affiches-pub-034.JPG

Steinlen le "Père des Chats" qui habitait le cat's cottage rue Caulaincourt n'a pas peint que des chats! ( Steinlen. Les affiches et les chats.)

Voici quelques unes de ses affiches pour des spectacles, des romans ou des journaux...


                       II Les affiches de Steinlen


                                                1 Spectacles


Steinlen-affiches-pub 009

                                                                 Le Rêve (1890)

Affiche un peu confuse qui annonce un ballet japonisant dans lequel triompha la ballerine représentée au premier plan, Mlle Maury dans le rôle de Daïta. Une oeuvre parfaitement oubliée.    

Steinlen-affiches-pub-010.JPG 

                                                             Mothu et Doria (1893)

Un traitement tout différent pour cette affiche remarquable et qui semble avoir été conçue par un autre artiste tant elle est moderne par rapport à la précédente!

Mothu et Doria étaient des chanteurs qui avaient pour répertoire les chansons d'Albert Pajol. La découpe des silhouettes, la vigueur du trait font penser évidemment à Lautrec que Steinlen admirait.

Steinlen-affiches-pub-011.JPG

                                                      Yvette Guilbert (1894)

On pense encore à Lautrec à qui Yvette Guilbert avait commandé une affiche qui n'eut pas l'heur de lui plaire. Voilà pourquoi, elle s'adressa à Steinlen qui donna une image plus flatteuse de la Dame aux gants noirs. 

Steinlen-affiches-pub-014.JPG

                                                                   Hellé (1896)

Encore une oeuvre tombée dans l'oubli comme en produisit tant cette fin de siècle féconde. Au premier plan est représentée Rose Caron, célèbre soprano qui s'illustra notamment en chantant Wagner. Elle fut la compagne de Clémenceau (elle mourut la même année que lui, en 1930).

Steinlen-affiches-pub-017.JPG

                                       Conférence sue La Cage de Lucien Descaves (1898)

Auteur au franc-parler et aux opinions tranchées, Descaves est connu aujourd'hui pour avoir été scandalisé par ses colllègues de l'Académie Goncourt (dont il était un des co-fondateurs)  qui choisirent pour lauréat en 1932, Mazeline plutôt que Céline!

Steinlen-affiches-pub-025.JPG

                                                             L'assommoir (1900)

Un drame en 5 actes fut tiré du roman de Zola. L'affiche représente la première scène: Coupeau (Lucien Guitry) fait la cour à Gervaise (Suzanne Desprès). A noter comment Steinlen intègre dans son décor l'affiche du spectacle !

 

Steinlen-affiches-pub-027.JPG

                                                    Exposition d'artistes français à Krefeld (1907)

Steinlen-affiches-pub-029.JPG

                                                              La Maternelle (1920)

Léon Frapié a donné une version théâtrale de son roman qui était déjà très dialogué.

Les illustrations de Poulbot pour "La Maternelle" font partie du meilleur de l'oeuvre du "Père des Gosses". Le dessin de Steinlen montre ce qu'il pouvait y avoir de commun entre les deux artistes : précision du trait, intérêt pour les déshérités... Poulbot avait une admiration sans bornes pour Steinlen qu'il considérait comme son maître.

Steinlen-affiches-pub-030.JPG

Steinlen-affiches-pub 031

                                         Iberia (1920) Jenny Hasselqvist. Jean Börlin.

Publicité pour le ballet "Iberia" (musique d'Albeniz, orchestrée par Inghelbrecht, gendre de Steinlen).

Steinlen a conçu les décors et les costumes.

 

                                          2  les romans 

 

Steinlen-affiches-pub-015.JPG

                                                              Le Coupable (1896)

Ce ne sont pas des affiches mais des "unes" de journaux entièrement occupées par  le dessin de Steinlen.

Le sujet du livre de Coppée : un enfant enfermé dans un bagne, sollicite toute l'attention et le talent de l'artiste. 

Steinlen-affiches-pub-016.JPG

                                                              Paris (Emile Zola) 1897. détail.

Le sujet du livre : les attentats anarchistes des années 1892-94.

Comme Victor Hugo, Zola est persuadé que seuls le progrès, l'éducation et la justice peuvent venir à bout de la misère et de toute la violence qu'elle génère.

Une masse houleuse glisse vers la ville, guidée par la révolte. On aperçoit le Sacré-Coeur en construction, symbole de l'opulence bourgeoise... Il apparaît comme une forteresse contre laquelle va se cogner la foule en colère.

Pour Steinlen comme pour beaucoup de Montmartrois, la basilique fut considérée comme une écrasante manifestation du triomphe des Versaillais sur le peuple de la Commune.

Steinlen-traite-des-blanches-001.JPG

Steinlen-affiches-pub-019.JPG

                          La Traite des Blanches (1899) 1ère version censurée et deuxième version "rhabillée"

"La Traite des Blanches" roman à scandale qui dénonce les proxénètes.

Steinlen sensible au sort réservé aux prostituées conçoit une affiche qui fait scandale, elle aussi. Il est obligé de la modifier et de couvrir la poitrine nue de la femme au deuxième plan.

Le proxénète vulgaire, ventre en avant contraste avec la femme en noir qui se cache le visage.

Steinlen-affiches-pub-021.JPG

                                                     Les mystères de la Tour Pointue. (1899)

Affiche plus banale, faite pour aguicher le lecteur. Steinlen illustre le premier récit du roman : une femme est accusée d'avoir tué son vieux mari.

On voit ici le véritable assassin : le souteneur de la maîtresse au chapeau emplumé du vieux bourgeois qui refusait de répondre à son chantage!

Steinlen-affiches-pub-028.JPG

                                                                           Le Tunnel (1920)

Il s'agit d'un roman allemand qui eut un grand succès.

Un ingénieur mégalo construit un tunnel entre l'Europe et les Etats-Unis. La casse humaine est considérable : des morts, des blessés...

Steinlen représente ici, dans l'enfer souterrain, un enfant et un cheval, compagnons de misère. Comme dans les mines de charbon, les chevaux restent dans les galeries et ne revoient le jour que pour mourir.

 

                                                                            3   les journaux


Steinlen-affiches-pub-018.JPG

                                                                 Cocorico (1899)

"Une" de Cocorico, journal auquel collaborent Willette, Mucha, Léandre, Steinlen.... (excusez du peu!)

Steinlen-affiches-pub-023.JPG

                                                                   Le Petit Sou (1900)

Comme sur l'affiche du "PARIS" de Zola, une femme, poitrine offerte (référence à "la Liberté guidant le peuple" de Delacroix) entraîne la foule et mène la révolte.

Elle brandit les chaînes qu'elle a brisées.

Une nouvelle fois, le Sacré-Coeur, que Steinlen ne portait décidément pas dans son coeur, apparaît à l'horizon. Il abrite le veau d'or, symbole du lucre et de l'intérêt, symbole aussi du catholicisme qui selon Steinlen (et quelques autres) cherche à maintenir le peuple dans la servitude et l'abêtissement.

 Steinlen-affiches-pub 022

                                            Remarquable esquisse intitulée "La Libératrice"

 

(Livre de référence : Steinlen affichiste. Catalogue raisonné de Réjane Bargiel et Christophe Zagrodski. Ed Grand Pont.)

 

à suivre...

 

......................................................................................................................................................................

 

      Liens : Steinlen.(1) Les affiches et les chats.

Steinlen. (3) Les affiches. La Guerre.

Steinlen. (4) Les affiches. La publicité.

Steinlen. Dessins de chats. (5)

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.


 

....................................................................................................................................................................

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

 

Steinlen-affiches-chats-001.JPG

C'est un des plus grands artistes et un des plus grands humanistes de la Butte. Steinlen!

Tous les amoureux des chats le connaissent et l'aiment.

Il avait pour ces animaux une tendresse et une admiration sans bornes. Mais comme c'est souvent le cas chez ceux qui sont sensibles à la condition animale, il avait avant tout une grande fraternité avec tous ceux qui souffraient, les pauvres, les exploités, les victimes des guerres...et les bêtes...

Steinlen-affiches-chats-025.JPG

Une petite rue de Montmartre porte son nom, entre les rues Damrémont et Carrière. Je lui attribuerais volontiers l'Avenue Junot!

 Certes il n'en aurait pas voulu car l'homme était modeste et si vous en doutez, allez lui rendre visite dans le petit cimetière Saint-Vincent. Une pierre brute à peine visible, recouverte de lierre et de végétation. Seuls les chats du cimetière s'y étirent quelques fois, quand le soleil s'y pose.

saint-vincent-021.JPG

                                    Pierre tombale de Steinlen. Cimetière Saint-Vincent.

La variété de son talent nécessite que nous nous attachions aux différents thèmes de son oeuvre, l'un après l'autre

A tout seigneur tout honneur, commençons par sa Majesté le Chat!

Steinlen-affiches-chats-027.JPG

 

I Steinlen affichiste. Les chats.


Certaines de ses affiches les plus célèbres rendent hommage au chat. L'animal est présent parfois sur des affiches à caractère social comme celle du "Locataire", journal dont la vocation était de défendre les locataires victimes de l'appétit féroce des propriétaires.

Une famille se retrouve sur le trottoir et, dans les bras d'un enfant, se pelotonne une chatte tricolore qui fait partie de la famille. Sur la même affiche sont représentés le prolétaire, l'enfant, le chat... tous trois dans la détresse... Tous trois préoccupation constante de Steinlen

Steinlen-affiches-chats-006.JPG

La Tournée du Chat  Noir

C'est une affiche connue dans le monde entier !

La Joconde de Steinlen!

Il n'a pas l'air commode ce chat des rues, poil hérissé et moustaches explosives! Tout l'art de Steinlen est là : simplicité du trait, économie des moyens, influence de l'art japonais, génie de donner à voir sans conformisme LE CHAT, indépendant, majestueux, inquiétant et beau.

Steinlen-affiches-chats-044.JPG

L'affiche et l'enseigne du cabaret ont une histoire ( voir:  Le cabaret du Chat Noir. (1). Le cabaret du Chat Noir (2))

Quand Steinlen crée cette affiche pour la tournée des chansonniers, le cabaret est sur le déclin. Salis a déjà vendu son "hostellerie" ainsi que son journal qui ne survivront que deux ans.

Et pourtant c'est à cette affiche tardive que "Le chat Noir" de Salis doit sa célébrité intemporelle.

Steinlen-affiches-chats-017.JPG

Clinique Chéron.

La lithographie date de 1905. Il faut aimer les femmes et les animaux pour en donner une telle image.  

Les chats comme les chiens sont individualisés. Ils entourent avec confiance la femme qui n'est que douceur et qui unit dans la courbe de son corps les deux espèces que l'on dit à tort hostiles...

Steinlen-affiches-chats-018.JPG

Steinlen associe souvent les chats aux femmes et aux enfants. Le chat est féminin, le chat est joueur, il n'appartient pas au monde du pouvoir et de la force...

Steinlen affiches chats 047

Le chat est sensuel. Le dessin donne à ressentir sa caresse insistante et tendue, son ronronnement de plaisir, sa chaleur... et aussi les petites griffes qui sont au chat ce que l'épine est à la rose!

Steinlen affiches chats 053

Exposition au cercle International des Arts.

Affiche pour l'exposition des artistes animaliers de 1909. Il s'agit d'une litho au crayon, au crachis et au grattoir en jaune, rouge, brun et noir.

Le chat y est l'ambassadeur de tous les animaux que les artistes ont dessinés ou peints.

Steinlen-affiches-chats-008.JPG

Allongé sur son coussin rouge, il est attentif, il entrouvre les yeux pour surveiller celui qui le dérange. 

Steinlen-affiches-chats-055.JPG

C'est un chat tigré européen qui a son petit caractère, oreilles dressées, museau froncé, regard pénétrant... 

Steinlen-lait-001.JPG

Lait de la Vingeanne (1894)

Cette Litho aussi célèbre que le Chat Noir est assurément une des plus belles affiches de Steinlen. La tache rouge de la robe est audacieuse pour évoquer les vertus du lait...

Steinlen y a représenté ce qu'il aime le plus au monde : sa fille Colette et les chats !

Steinlen-lait-003.JPG

Les chats concentrent leur regard sur le bol. Ils retrouvent leur instinct de chaton à la mamelle et se collent à la robe rouge comme à la chaleur du ventre maternel, bouche ouverte... 

Steinlen-affiches-chats-013.JPG

Steinlen-lait-005.JPG

La même composition est répétée pour cette affiche destinée aux Anglais et dont le propriétaire de Nestlé avait commandé 10 000 exemplaires.

N'oublions pas que Steinlen était Suisse comme Nestlé, même s'il a désiré ardemment devenir Français.

Il l'est devenu d'ailleurs en 1901.

Steinlen-affiches-chats-012.JPG

                                   Tableau à l'huile sur toile.

Steinlen-affiches-chats-016.JPG

Steinlen-affiches-chats-014.JPG

Compagnie Française des Chocolats et des Thés (1895).

Deux variantes de la même affiche. cette fois c'est le chocolat chaud qui intéresse le chat installé sur la table et tourné vers la fillette. Le thé ne l'intéresse pas du tout apparemment. La femme en rouge déguste son breuvage et parle à la petite qui ne voit et n'entend que le matou. 

Steinlen-affiches-chats-042.JPG

Composition circulaire autour du breuvage, ambiance paisible et douce. 

Steinlen-affiches-chats-009.JPG

Calendrier 1896 illustré. Mois de mai.

Encore une fillette, encore du chocolat, encore un chat...et en plus c'est le printemps!

Steinlen-affiches-chats-024.JPG

Steinlen-affiches-chats-011.JPG

A la Bodinière. Exposition de Steinlen. 1894.

On rêverait de se transporter en arrière et de pousser la porte de la galerie pour acheter une oeuvre de Steinlen! 

A défaut, on pourrait emporter une de ces affiches. J'aime particulièrement cette chatte tricolore avec son oeil gauche qui pleure un peu...

Elle ressemble à quelqu'un que j'ai beaucoup aimé et qui s'appelait  Missou ! 

 

à suivre...

(Ouvrage de référence : Steinlen affichiste. Catalogue raisonné de Réjane Bargiel et Christophe Zagrodski aux Editions Grant-Pont.)

.............................................................................................................

Liens :  Steinlen. Les affiches(2) (journal, théâtre, roman)

Steinlen. (3) Les affiches. La Guerre.

Steinlen. (4) Les affiches. La publicité.

Steinlen. Dessins de chats. (5)

Poulbot. Jeunesse.      

Adolphe Willette.

 André Gill. Le Lapin agile. 

 

Peintres des chats :

Léonor Fini. Chats.  (1)

Peintre chats. rue Lepic. Raymond Guix.

Chats et grands peintres. Susan Herbert. (1)

Art forain (I). Les chats.

 

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

...........................................................................................................

............................................................................................................


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #WACRENIER

maman-20-novembre-072.JPG

Dimanche 20 novembre

C'est un beau dimanche d'automne comme Paris sait en créer parfois. Ciel bleu à peine voilé, feuillages roux, Parisiens décontractés et souriants.

Eh oui ! Il faut croire qu'ils ont tous vu le film de Guédiguian "Les Neiges du Kilimandjaro" et que ça leur a donné le moral pour toute la semaine !

maman-20-novembre-071.JPG

Titou ne va pas au cinéma mais il a toujours le moral.

Il a décidé que tous les humains étaient bons et il porte à chacun d'eux une attention bienveillante et curieuse. Et puis il commence à vivre une histoire d'amour avec cette Dame qui l'a recueilli et dont tous les gestes sont doux et tendres.

Parfois il ne comprend pas pourquoi elle l'appelle Minouche et parle de lui au féminin.

maman-20-novembre-069.JPG

Rassure-toi Titou, ce n'est pas grave ! Moi j'ai parfois été appelé "Black" par ma mère, quand ce n'était pas "Flash" ou "Bassoum".

Black et Bassoum des chiens jamais oubliés, Flash et Minouche, des chats inoubliables...

maman-20-novembre-016.JPG 

Après le repas, maman a voulu sortir.

Nous sommes allés dans le petit square des Haies, à côté de chez elle.

maman-20-novembre-065.JPG

Un peu de soleil, un peu d'amour... et voilà...

Elle marche d'un bon pas, sans hésiter et sans trembler, elle est prête à gravir l'Annapurna!

maman-20-novembre-058.JPG

Elle qui a si peur de marcher seule, voilà qu'elle lâche nos bras et part à vive allure...

Elle est fière, elle est heureuse, c'est elle l'enfant qui joue sous le regard de ses parents!

maman-20-novembre-062.JPG

maman-20-novembre-045.JPG

Dans l'enclos réservé aux petits des écoles, elle s'asseoit sur un banc et s'exclame !

Le banc est encore trempé de rosée ! 

maman-20-novembre-049.JPG

Vite ! Un autre banc au soleil !

maman-20-novembre-051.JPG

maman-20-novembre-036.JPG

Quelques minutes rares qui tiennent pour un instant  toutes les douleurs et tous les deuils à distance. 

Petite balade avec ma mère de 90 ans et ma femme qui ne connaît plus son âge depuis qu'elle a eu 20 ans...

Banalité d'un dimanche de novembre, unique et précieux et fragile comme la vie.

maman-20-novembre-028.JPG

 

"Les feuilles

Qu'on foule

Un train

Qui roule

La vie

S'écoule"

 

...et je t'aime.

 

............................................................................................................

Liens: maman:

Maman à la plage. Eté 2011.

Anniversaire Mère 90 ans.

Maman. Photos d'enfance...

etc...

............................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac

 

grunenwald2.jpg

Encore des intégristes qui manifestent contre une pièce de théâtre qui leur déplait!

 Depuis des mois et des années, ils manifestent, ils sortent leur indignation et leurs couteaux contre les Caricatures de Mahomet, Charia hebdo, le Théâtre de la Ville, Golgotha picnic.... 

Sans établir une échelle de la connerie et de l'intolérance (synonymes), apanages des intégristes, je ne veux, en tant que chrétien, ne m'exprimer que sur les Catholiques, laissant aux Musulmans intelligents le soin de renvoyer dans leurs cavernes les salafistes et autres rigolos sinistres.

Ce qui me choque avant tout c'est la méconnaissance qu'ont les intégristes de l'Evangile et du message de celui qu'ils prétendent défendre!

Quel est l'homme que l'on méprise?

Quel est celui sur lequel on crache (et on pisse peut-être)?

Quel est celui qu'on ridiculise en lui enfonçant sur le crâne une couronne d'épines?

N'est-ce pas un dénommé Jésus?

Faut-il citer les Evangiles? Faut-il citer les textes les plus anciens de la Bible sur l'homme humilié?

La croix elle -même n'est-elle pas un scandale?

Les intégristes s'agenouillent devant un homme torturé, cloué nu sur le bois et ils hurlent au blasphème quand le crucifix est trempé dans la pisse, quand le visage du Christ est souillé de merde!

Etre croyant c'est croire que ce Christ est venu pour tous ceux qu'on humilie et qu'on bafoue, sur qui on crache le mépris et l'insulte. Il y a de par le monde bien des hommes humiliés, traités comme des animaux, exploités, obligés de vivre en fouillant les détritus...

L'Evangile d'aujourd'hui est celui du Christ-Roi.

-J'étais nu, j'avais faim, j'étais malade et vous m'avez aidé.

-Mais quand Seigneur t'avons-nous aidé?

-Chaque fois que vous avez porté secours au plus petit, c'est à moi que vous avez porté secours.

Que les croyants qui se disent chrétiens profitent de ces "scandales" qu'ils dénoncent pour s'approcher du vrai scandale des humiliés, des exploités, des rejetés, couverts de mépris et d'ordures...

En se penchant sur ces hommes c'est le Christ qu'ils rencontreront.

Ils comprendront alors pourquoi quand une galerie expose un crucifix dans un verre de pisse, quand un metteur en scène barbouille de merde le visage sacré, ils vont, sans le savoir peut-être, au coeur du coeur de la foi Chrétienne et du message évangélique. 

Un dernier détail. Les intégristes devraient manifestrer contre le retable d'Issenheim (XVème) où l'on voit un Christ scrofuleux, couvert de pustules et de bubons, une charogne...

Ce retable que voyaient les malades désespérés, ce retable qui leur redonnait l'espérance perdue. 

grunenwald.jpg

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

La-Rochelle-sept-003-copie-1.JPG

La tour de la Lanterne est la plus élégante des trois tours de La Rochelle qui ont été épargnées lors de la destruction des fortifications ordonnées par Louis XIII après le Grand Siège de la ville.  

La-Rochelle-sept-006.JPG

On la rejoint par la rue "Sur les murs" construite entre 1352 et 1387 sur le chemin de ronde qui la relie à la Tour de la Chaîne. La mer venait battre la muraille là où aujourd'hui s'étend un immense parking sur l'Esplanade Saint-Jean d'Acre. A la Rochelle comme ailleurs, et malgré l'image écolo de la ville, on peut sacrifier sans état d'âme un site historique à  la rentabilité!

La-Rochelle-sept-015.JPG

      Au Moyen-Âge, la tour avait un rôle précis, elle contrôlait les bateaux qui voulaient entrer dans le port et elle les désarmait.

Elle servait  de résidence au "désarmeur de nefs", officier municipal nommé chaque année. Elle s'appelait, dans ses jeunes années, "Tour de la Chaîne" (à ne pas confondre avec celle qui est aujourd'hui nommée ainsi et que l'on voit sur la photo, à droite, avec sa voisine, la "Tour Saint-Nicolas").

La Rochelle sept 019

Au milieu du XIVème, elle devient "Tour du Garrot" du nom de l'appareil de levage utilisé pour le désarmement des bateaux.

Ce n'est qu'à la fin du XVème qu'elle prend son nom définitif : "Tour de la Lanterne".

La-Rochelle-sept-010.JPG

On voit ici sa base puissante (15m de diamètre) telle qu'elle a été renforcée au XVème siècle, entourant la tour primitive qui ne faisait que 10m de diamètre!

La tour est achevée en 1468 grâce à la volonté et à la participation financière du maire de la ville Jean Mérichon.

C'est alors que la lanterne édifiée contre la flèche et servant de phare lui donne son nom.

La-Rochelle-sept-017.JPG

Les siècles suivants, la tour devient une prison sinistre. Toutes les occasions sont bonnes pour y jeter des ennemis réels ou imaginaires !

Les catholiques (13 prêtres y sont massacrés et jetés aux poissons), les protestants ensuite, les Anglais, ennemis héréditaires, capturés sur leurs vaisseaux, les Vendéens victimes de ce qu'on appellerait aujourd'hui un génocide...

En 1820, la tour fidèle à sa vocation devient prison militaire. Elle aurait alors "accueilli" les quatre sergents de la fameuse conspiration de La Rochelle. 

 

La-Rochelle-sept-011.JPG

Elle cesse enfin d'être prison et est classée monument historique en 1874. Elle est alors restaurée et reçoit une nouvelle lanterne néo gothique, l'originale s'étant écroulée depuis belle lurette. L'architecte Abert Ballu crée également une galerie à mi-hauteur de la flèche et un imposant parapet crénelé.

Sur cette photo, on voit un accès à la tour auquel menait un tunnel ménagé sous la terre d'une plate forme d'artillerie construite en 1651 par Daugnon (de son vrai nom Louis de Foucault de Saint-Germain Beaupré, comte du Daugnon) qui était gouverneur et frondeur et avait dirigé ses canons contre la ville.

La-Rochelle-sept-008.JPG

Le parapet reconstitué par Ballu et une gargouille qui ne crache plus son eau dans la mer mais qui avec un peu d'effort pourrait atteindre les voitures serrées sur leur vilain parking.

La Rochelle sept 020

On voit ici la lanterne, à gauche et la flèche de 34 mètres posée sur le cylindre de pierres de 21m.

 

La-Rochelle-sept-096.JPG

                                                        La lanterne néo gothique vitrée.

La-Rochelle-sept-013.JPG

Les fenêtres de la salle dite du "Guet de la mer". Elles sont au nombre de quatre et chacune est tournée vers un des points cardinaux

La-Rochelle-sept-081.JPG

 

La-Rochelle-sept-014.JPG

La flèche est ornée de "crochets" en bulbes (crosses) typiques du gothique du XIIIème. 

La-Rochelle-sept-097.JPG

          L'intérieur de la flèche. La construction est une prouesse. Pour peser le moins possible, les pierres font moins de 20 centimètres d'épaisseur!

La-Rochelle-sept-095.JPG

                                                          Vue sur la ville, côté sud...

La-Rochelle-sept-093.JPG

                                                                        Vue côté nord...

lanterne-voute-001.JPG

La première salle que vous découvrez à côté de la billetterie est couverte par cette magnifique voûte d'ogives à sept branches du début du XIIIème. Elle fait partie de la tour primitive englobée par la nouvelle au XVème.

La-Rochelle-sept-021.JPG

L'escalier à vis qui vous entraîne vers les hauteurs et par lequel passèrent tant de prisonniers. Soyez attentifs, les pierres ont beaucoup à vous raconter. Plus de six cents graffitis y ont été gravés qui font du monument un livre ouvert.

La-Rochelle-sept-040.JPG

La-Rochelle-sept-023.JPG

La salle des gardes, au premier niveau, ouvre sur une petite pièce voûtée d'ogives dont on ignore la destination exacte. Elle pouvait être une chambre ou une chapelle. Sur la clef de voûte sont sculptées les armes du généreux maire, le sieur Mérichon! 

La Rochelle sept 061

Aux niveaux supérieurs, vous verrez le grand dortoir où les graffitis les plus nombreux peuvent être déchiffrés...

La-Rochelle-sept-086.JPG

Les cellules à peine éclairées où étaient entassés les prisonniers...

La-Rochelle-sept-090.JPG

On comprend qu'ils aient eu besoin de matérialiser leur rêve d'évasion en gravant des navires sur les pierres!

La Rochelle sept 092

Ils sont la mémoire douloureuse de cette tour :  Tour de la Lanterne. Les graffitis.

 

 

................................................................................................................................................................

Liens : La Rochelle:

La Rochelle. Monument Eugène Fromentin. Ernest Dubois.

Omer Charlet. La Rochelle. Saint Barthélémy.

Art forain (IV). Le manège de Bayol. La Rochelle.

................................................................................................................................................................

Lien : tous les articles "Charente Maritime :

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

.............................................................................................................

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités

bibi-la-puree-2.jpg

Voilà une figure de Montmartre et du Quartier-Latin...

Un homme qui a marqué la Butte de sa gouaille et de sa fantaisie. Un épouvantail, un ivrogne, un dépravé, un magouilleur...

Clochard sublime, roi de la bohême, mythomane kleptomane, affabulateur narquois... que n'a-t-on dit de lui ! 

bibi-la-puree-6.jpeg

De son vrai nom, André Joseph Salis de Saglia, Bibi La Purée était un trouble personnage, fascinant et repoussant à la fois...

Il était mendiant, pique-assiettes,cireur de chaussures, entremetteur et selon certaines langues vipérines (ou non), indic !

Bibi-Puree-4.jpg

Ce qui est certain c'est qu'il errait dans Montmartre, entre deux vins ou deux absinthes, vêtu de hardes malodorantes. Il assurait aux passants qu'il était en mesure de leur fournir tout ce dont ils avaient besoin. Ainsi était-il souvent chargé d'objets hétéroclites, selon les demandes qu'il avait reçues.

Il s'était spécialisé dans les vols de parapluie et le cirage des pompes.

Ce Bibi (1847- 1903) fut aussi compagnon de Verlaine qu'il rejoignait au Quartier-Latin. Il prétendait être son secrétaire et avoir été son amant. On ne prête qu'aux riches !

C'est en partie grâce à cette relation avec le poète que l'on parle encore de lui aujourd'hui.

C'est aussi parce qu'il a attiré l'attention de peintres et de poètes qui fréquentaient la Butte et le choisirent pour modèle...

bibi-la-puree-picasso.jpeg

                                                         Bibi la Purée. Picasso.

Bibi-la-Puree-assis.jpg

                                                           Bibi la Purée assis. Picasso.

Jacques-Villon-Bibi-shining-shoes--1900.jpg

                                            Bibi la Purée cirant des chaussures. Jacques Villon (1900)

 

Bibi à la pittoresque allure a été peint par Picasso, jacques Villon et croqué par Steinlen qui avait l'habitude des matous efflanqués...

Il aurait pu l'être par Renoir dont il fréquentait la cuisine, rue Girardon, où Adèle le laissait vider un bocal de cornichons et un litre de rouge, en écoutant d'une oreille distraite les poèmes qu'il débitait pour payer son écot !

bibi-madame-Renoir.jpg

                              Une femme avec un chien. (Madame Renoir) par Auguste Renoir.

...Et il apparaît ici ou là dans des poèmes ou des romans.

Jehan Rictus lui consacre une complainte :

Bibi-Rictus-Steinlen.jpg

                                   Dessin de Steinlen pour "Les Soliloques du Pauvre" de Rictus.

 

Complainte pour complaire à Bibi-La-Purée

 

"Stupeur du badeaud, gaîté du trottin,

Le masque à Sardou, la gueule à Voltaire,

La tignasse en pleurs sur maigres vertèbres

Et la requinquette au revers fleuri

D'horribles bouquets pris à la poubelle,

 

Ainsi se balade à travers Paris,

Du brillant Montmartre au Quartier-Latin

Bibi-La-Purée, le pouilleux célèbre,

Prince des crasseux et des Purotains.

 

(...) Va comédien, noble compagnon,

Cabot de misère, ami de Verlaine,

Errant de Paris, spectre d'un autre âge

Que ne renieraient Gringoire ou Villon."


bibi steinlen

                                                                      Steinlen

Paul Fort le cite dans son poème "L'Enterrement de Verlaine", comme compagnon fidèle et garde du corps du poète !

Poème que Brassens enregistrera un demi siècle plus tard ! (enregistrement disponible à la fin de l'article)

bibi-enterrement-de-Verlaine.jpg

                                                       L'enterrement de Verlaine.

(...) N'importe ! Je suivrai toujours, l'âme enivrée

Ah ! Folle d'une espérance désespérée

Montesquiou-Fezensac et Bibi-la-Purée

Vos deux gardes du corps - entre tous moi dernier."


bibi-raoul-ponchon.jpg

                                                               Raoul Ponchon

 

Raoul Ponchon lui consacre un poème sans concession :


(...) "Qui étais-tu? D'où venais-tu?

Espèce de Bibi têtu,

Entre le vice et la vertu.

 

Paresseux jusqu'au délire

Et maigre au point qu'on pouvait lire

Toutes les cordes de ta lyre !

 

Que le Seigneur et Notre-Dame

Prennent pitié de ta pauvre âme

Ta pauvre loque et chiffe d'âme !"

 

Voilà qui n'est pas très flatteur, mais que savait Ponchon de l'âme de Bibi?

 Ce Bibi qui lui-même se prétendait poète. Ce qui à en juger par ses vers n'est pas évident... 

bibi-picasso.jpg

                                     Portrait d'homme (Bibi la purée) Picasso.


La Lettre à deux sous

 

"Depuis Monsieur Grévy, l'on corne à nos oreilles

Des journaux, chaque matin

Qu'on nous mijote un beau destin

Tout de velours, d'or, de satin :

Des impôts pour la frime et des lois sans pareilles,

Du pain garni de beurre, au-dessus, en-dessous,

Rien que des folles nuits, après des jours bien calmes,

Des rubans et des croix, des poireaux et des palmes

Et surtout la lettre à deux sous !!!"     (...) 

 

Après la mort de Verlaine, en 1896, Bibi se transforme en revendeur officiel d'objets, de lettres, ayant appartenu au poète. Il en fait un commerce lucratif, comme le fut le celui des reliques de la vraie croix au Moyen-Âge!

Ainsi, parvint-il à fourguer plusieurs dizaines de cannes ayant appartenu à Verlaine !


bibi_la_puree-Biscot.jpg

Bibi meurt quelques années plus tard à l'hôpital de la Pitié. Pendant quelques années son souvenir reste vivace à Montmartre et au Quartier-Latin. Un char à son effigie est promené par les étudiants lors d'un carnaval et plus tard, en 1934, le film de Léo Joannon portera son nom!

Personnage étrange qui semble faire un pied de nez à la mort avec son sourire matois et sa dégaine de j'menfoutiste, il n'a pas disparu de la Butte...

Vous le rencontrerez peut-être, rue Lepic ou rue Norvins, et comme il pleut souvent sur la Butte, vous aurez l'occasion de lui acheter un parapluie!

.............................................................................................................

 

L'Enterrement de Verlaine (Paul Fort) dit par Georges Brassens.


.............................................................................................................
Liens : 











.............................................................................................................

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES

Plage22sept-038.JPG

Sur la Butte Montmartre que j'aime, je pense à vous libres oiseaux. Je regarde les photos prises en octobre... sur la plage de la Giraudière dans l'île d'Oléron...

Plage22sept-037.JPG

Si je rencontrais un bon génie ou une fée, je lui demanderais d'exaucer un seul voeu...

Plage22sept-029.JPG

Planter Montmartre au milieu de l'océan...

Plage22sept 040

Plage22sept 033

Plage22sept-012.JPG

Plage22sept-016.JPG

Plage22sept-014.JPG

Plage22sept-003.JPG

Plage22sept-004-copie-1.JPG

goelands-28sept-013.JPG

goelands-28sept-024.JPG

goelands-28sept-021.JPG

goelands-28sept-033.JPG

goelands-28sept-029.JPG

goelands-28sept-007.JPG

goelands-28sept-022.JPG

goelands-28sept-041.JPG

goelands-28sept-011.JPG

goelands-28sept-015.JPG

goelands-28sept-034.JPG

goelands-28sept-023.JPG

goelands-28sept-014.JPG

goelands-28sept-028.JPG

goelands-28sept-027.JPG

goelands29sept-003.JPG

goelands29sept-032.JPG

goelands29sept-007.JPG

Image étonnante où le goéland au-dessus de la vague et de l'écume ressemble à un aigle au-dessus des nuages!

... J'aperçois le Sacré-Coeur à l'horizon... 


..................................................................................................................................................................

 

Liens: oiseaux des plages d'Oléron:

Oléron. Saint-Trojan. Grande plage. Les goélands.

Oléron. Grand Village. Bécasseaux. La Giraudière.

 

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.

.............................................................................................................

 

Un hommage à ces libres oiseaux par Damia, la madone des goélands...

...................................................................................................................................................................
...
..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES...Divers

 

2009 1212Moreau0015

 

 

      Nuit Amnésie

 

La nuit entrouvre en gémissant ses jambes noires

Sur les draps de mon lit la nuit sue ses eaux noires

 

Ses bras sont étendus d'un mur à l'autre mur

Sous un épais feuillage où les feuilles murmurent


Je suis emprisonné dans l'embrassement d'ombre

Aspiré lentement par une bouche sombre

 

La nuit referme en gémissant ses jambes noires

Sur les draps de mon lit la nuit boit ma mémoire

 

Demain quand le matin montera sur la terre

La nuit me laissera  vacant et solitaire


Epave abandonnée sur le sable des plages

Quand la mer a gardé la voile et l'équipage


2009 1205Moreau0054


 

Liens : 

 

Liste et liens des poèmes. Divers.


Poème. Dites-lui que vous l'aimez.

Poème. Danse macabre.

Petit poème pour rien

Poème. Ma petite soeur de Noël.

Poème. La peur. Le miroir.

Poème: Petite soeur au cimetière.

Poème. Cauchemar. Traverser la nuit.

Poème. Les pierres. Pour Sakineh.

Poème. Alzheimer. Perdu dans les couloirs.

Poème : Berck ma ville opale

Poème. Berck sous la dune.

Poème. Mère amère.

 

...


 

 


 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog