Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Cimetière.

2011_0507ChichinVignyClouzot0010.JPG

13ème division, une des tombes les plus modestes du cimetière Montmartre, étroite, glissée entre des chapelles de pierres, à quelques pas du mur d'enceinte et des bruits de la ville...

C'est la tombe d'un des plus grands poètes du XIXème siècle, Alfred de Vigny (1797-1863).

2011_0507ChichinVignyClouzot0006.JPG

Un poète dont j'aimais lire et relire les vers, pessimistes et beaux, à l'âge de la révolte et des peurs qu'est l'adolescence...

Je n'ai jamais oublié...  

2011_0507ChichinVignyClouzot0001.JPG

La Mort du Loup !   Un des plus beaux poèmes sur la cruauté de l'homme, la fragilité de la vie animale et la leçon qu'elle nous donne. Imaginez que les chasseurs aient le coeur touché par le regard et la dignité de l'animal qu'ils viennent de blesser à mort! Imaginez que le torero s'agenouille et demande pardon à la bête innocente qu'il a torturée... Imaginez que les tueurs du dimanche, comme le Saint Patron qu'ils se sont choisis, voient apparaître le visage du Christ sur celui de leur victime!

"Hélas! ai-je pensé, malgré ce grand nom d'Hommes,                                      Que j'ai honte de nous, débiles que nous sommes!                                           Comment on doit quitter la vie et tous ses maux                                                C'est vous qui le savez, sublimes animaux!                                                              A voir ce que l'on fut sur terre et ce qu'on laisse                                                     Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse."

2011_0507ChichinVignyClouzot0007.JPG

Sur la stèle, une plaque de marbre a été restaurée. Le premier nom qui y figure est celui de la mère de Vigny...

Une mère autoritaire qui reporta sur son fils l'amour qu'elle n'éprouvait pas pour son vieux mari, épousé par raison...

2011_0507ChichinVignyClouzot0003.JPG

      Etrange plaque tombale de Jeanne Marie Amélie de Baraudin, veuve de...fille de... et mère d'Alfred de Vigny...

Cette maternité étant sa plus grande fierté.

Mère et fils...Vieille histoire... Le fils aimé, admiré, a-t-il recherché une femme qui fût à la hauteur de celle qui lui donna le jour?

"L'Homme a toujours besoin de caresse et d'amour,                                                                                                  Sa mère l'en abreuve alors qu'il vient au jour" (...)

Après la première hémorragie cérébrale de sa mère, Vigny est troublé de voir la dégradation de cet être adoré. Son pessimisme naturel est encore renforcé par cette violente indifférence du temps qui  dégrade les corps. 

2011_0507ChichinVignyClouzot0005.JPG

      La femme qu'il a épousée, Lydia Bunbury, morte un an avant lui et qui repose dans le même caveau, fut sans doute celle qui lui correspondait le moins.   Il ne trouvait jamais chez elle la confidente et l'amante rêvées. La brève passion qu'il eut pour elle l'aveugla. Il l'épousa en 1825 et ne tarda pas à découvrir que son prétendu goût pour la littérature n'était qu'une posture.

Lydia répugnait à parler français (elle était anglaise, fille d'un riche colon caricaturalement british ). Elle n'aimait pas lire, n'avait aucune attirance pour la poésie et aucune sympathie pour les amis de son mari.

vigny-lydia.jpg 

                               Une des rares photos (médiocre) de Lydia Bunbury

Lydia qui ne se sent pas aimée, se laisse aller, grossit, devient obèse. Vigny s'occupe d'elle dans les dernières années, avec un soin et une attention rares. Il faut la lever, la nourrir... alors qu'il souffre lui même d'un cancer de l'estomac. Mais les témoins de leur vie restaient frappés par le silence de leur relation. 

 Vigny-portrait.jpg

      Nul doute que Lydia avait eu vent des aventures de son mari. Car malgré sa vision négative de la femme, Vigny eut de nombreuses amantes.

 vigny-marie-dorval.JPG

Marie Dorval qui joua Kitty dans sa pièce "Chatterton", fut l'une d'elles. Cette même Marie Dorval qui vécut avec George Sand une passion qui inspira à la romancière son roman  "Lelia".

 vigny-louise-colet.jpg

Parmi les plus connues il y eut également Louise Colet. Femme de goût puisqu'elle fut maîtresse de Flaubert, de Musset, de Villemain...

...Et d'autres encore, moins connues, comme Tryphima Holmés qui lui donna une fille, ou Augusta Bouvard dont il eut un fils, Auguste qui naquit après sa mort...

Ces femmes lui ont-elles permis d'oublier le jugement sans appel qui était le sien dans la Colère de Samson :

"Une lutte éternelle en tout temps, en tout lieu                                                             Se livre sur la Terre, en présence de Dieu,                                                                 Entre la bonté d'Homme et la ruse de Femme.                                                        Car la Femme est un être impur de corps et d'âme".                                                                                                  

2011_0507ChichinVignyClouzot0002.JPG

 

Vigny meurt dans son domicile parisien d'un cancer de l'estomac en 1863 après avoir fait de nombreux séjours dans son manoir du Maine-Giraud où il aimait se réfugier loin du monde littéraire et des salons. Il ressemblait au paria, au solitaire sans illusions sur l'humaine condition qu'il avait représenté sous les traits du poète ou du prophète. 

Le prophète à qui il dédie un de ses plus beaux textes qui est une prière adressée à Dieu par Moïse :


"Je vivrai donc toujours puissant et solitaire?                                                                       Laissez-moi m'endormir du sommeil de la terre!"

 

Liens : cimetière montmartre:
.............................................................................................................
...
...

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Cimetière.

cimetière-24-novembre 028

 Personne n'a chanté pour eux le kaddish. Personne ne les a couchés dans la terre. Ils sont morts, après un voyage d'épouvante et de souffrance, assassinés dans les camps...

Leur corps de cendres a rejoint les nuages, loin, si loin de chez eux, loin de leur ville, loin de Montmartre où certains étaient nés...

cimetière-24-novembre 035

      Ceux qui ne les ont pas oubliés ont gravé leur nom sur la pierre.

J'ai marché dans les allées étroites et je les ai rencontrés. j'ai rencontré quelques uns de ces noms d'enfants, de femmes, d'hommes, arrêtés, convoyés, assassinés.

cimetière-24-novembre 007

      Yankel, Mala, et Haïa Krys, Chaïa, Mivka et Etel Szewer...

 "Déportés et tués par les nazis, uniquement parce que vous étiez Juifs".

cimetière-24-novembre 001

Berick Goltzmann.

Sa femme lui a survécu 40 ans.

Comment peut-on survivre ?

Quel courage, quelle volonté, quel amour aussi. Qui aurait pu garder mieux qu'elle, sa mémoire, ce dernier rempart de sable...   

Je me rappelle le témoignage de Sam Braun, un homme remarquable qui va de collège en lycée, à Paris comme en banlieue et en province, donner aux jeunes en même temps qu'un témoignage terrible, une extraordinaire leçon de vie. Après avoir voulu mourir de n'être pas mort avec ses parents et sa soeur à Auschwitz, il a décidé de devenir médecin. Il a compris que s'il se laissait aller à la désespérance, l'oeuvre de mort des nazis parvenait à ses fins... 

 

cimetière-24-novembre 009

 

Mr et Mme Georges Baër. Leur nom  est écrit sur un livre corné à la page Auschwitz.

 Un livre dont les pages suivantes sont restées blanches.  Blanches de tous les possibles...

............................................................................................................

Quelques mois après avoir écrit cet article, j'ai reçu un courrier et une photo qui m'ont beaucoup touché et qui redonnent vie à ce couple assassiné :

"Je suis "tombée" par hasard sur la photo que vous avez publiée sur votre blog de la plaque apposée à la mémoire de Mr et Mme Georges Baër au cimetière juif de Montmartre. Les Baër étaient mes parrains. Je n'ai conservé que très peu de souvenirs d'eux : j'avais trois ans lorsque je les ai vus pour la dernière fois. J'ai su par le Mémorial de Serge Klarsfeld que Mr Baër se prénommait Georges Nathanaël; Mme Baër portait les prénoms de Marguerite Babette. Pour moi ils étaient "Prapra" et "Mamie". Prapra était avocat.

Ils ont été déportés par l'avant-dernier convoi parti de France. Ils étaient déjà âgés : 66 et 64 ans respectivement. Mamie était diabétique et boitait à cause d'une luxation congénitale de la hanche. Ils ont été évidemment gazés immédiatement après leur arrivée à Birkenau, à moins que Mamie ne soit morte dans le wagon à bestiaux qui les emportait vers l'horreur suprême.

C'est une ou un concierge d'un immeuble voisin du leur qui les avait dénoncés, ayant remarqué que Mamie promenait son chien tous les matins. Comment cet individu savait-il que les Baër étaient juifs? Quelle somme dérisoire a-t-il reçu des Allemands ou du gouvernement français pour cet acte infâme?

Les Baër n'avaient pas d'enfants. Lui avait, je crois, des neveux ou des cousins qui ont fait apposer cette plaque.

Mon père, lui, a eu l'immense chance de revenir d'Auschwitz. Il avait été déporté par le tout premier convoi parti de France le 27 mars 1942. Il a survécu, j'en suis certaine, parce qu'il était médecin. Il ne parlait jamais de sa déportation."

prapra.jpg

Mamie est à gauche sur la photo avec le petit chien qui bien malgré lui attira l'attention d'un voisin malveillant (et criminel)... Prapra lit son journal. Nous sommes en 1939. 

La femme qui m'a contacté est la petite fille, visage tourné vers le sourire de sa mère.

prapra--1-.jpg

prapra (2)

............................................................................................................


 cimetière-24-novembre 010

      Sur le marbre qui reflète le ciel, une famille : Jacques et Jacqueline Birman, leurs filles Anne, Catherine et Marie, Julien Levi qui est peut-être le mari de l'une des filles.

"Disparus" en déportation.

Comme on dit "disparus"en mer quand la tempête ne rend pas les corps.

Non pas gazés, non pas brûlés..."disparus"

 

cimetière-24-novembre 016

Tant de noms sur cette tombe! Tant de destins !

Henry Klotz, "croix de guerre 1914-1918, arrêté par les nazis  et leurs complices en juillet 44, mort en août 44."

 "Leurs complices".

Pour ne pas dire : par la police française... comme si la trahison du pays aimé pour lequel on s'était battu, ne pouvait être dite...

Le nom qui suit est celui de son fils : François, "Mort au champ d'honneur, parachuté lors du débarquement" 

Et vient ensuite la longue liste de ceux, filles et fils, cousins et neveux qui ont été déportés : Lucienne, Denise, Georges, Maurice, Claudine, Fernand, Louis.... "Tous déportés le 31 juillet 1944, par le convoi 77, assassinés dans les chambres à gaz d'Auschwitz Birkenau".

 

cimetière-24-novembre 015

 

cimetière-24-novembre 019

      Une autre famille : Maurice, Emmeline et leurs filles Edith et Marianne...

cimetière-24-novembre 022

Sur cette plaque, les noms de ceux qui ont été "anéantis" ne sont pas écrits...

"En souvenir"...  un mot banal comme on en écrit sur les cartes postales. Souvenir du néant.

 

cimetière-24-novembre 031

Maurice Schrameck... "Mort pour la France à Auschwitz". 

 

cimetière-24-novembre 024

Zelman Boruch Brajer. Lui, il est revenu...

Sur la pierre ne sont pas gravés ses titres, ses médailles mais ces seuls mots : "Ancien déporté d'Auschwitz Birkenau".

cimetière-24-novembre 030

De nombreuses tombes sont abandonnées et menacées de destruction.

Le temps a une croix gammée à la place du coeur.

cimetière-24-novembre 113

"Ainsi parle l'Eternel. On entend des cris à Rama. Des lamentations, des larmes amères : Rachel pleure ses enfants; elle refuse d'être consolée, car ils ne sont plus".  

reservoretcimetièremontmartre 046 

   Liens : Cimetière
 
                                       Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.
..................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

 

 trois-freres-002.JPG

trois-freres-0.jpg

La rue des Trois Frères commence au carrefour avec la rue d'Orsel. La plupart de ses immeubles ont été construits au milieu du XIXème siècle (entre 1840 et 1860), ce qui lui donne son unité qui serait un peu monotone si la rue n'était capricieuse et courbe..

trois-freres-004.JPG

Le premier immeuble de style romantique a gardé ses façades harmonieuses sur la rue d'Orsel et la rue des Trois Frères. Au rez de chaussée, l'ancienne boulangerie 1900 a été remplacée par un magasin de vêtements pour hommes, comme il y en a de plus en plus dans ce quartier boboïsé.

trois-freres2-013.JPG

                Peinture fixée sur verre: Les Lavandières.

trois-freres2-014.JPG

                                       Les Moissons.

trois-freres-008.JPG

Par chance, la boutique a conservé le plafond de verre peint avec son ciel de printemps et ses peintures extérieures. Ce décor est signé de l'atelier Benoist et fils dont on peut voir d'autres réalisations dans notre quartier : la boulangerie du 128 rue Lamarck et celle du 159 rue Ordener, occupée aujourd'hui par une société de services.

Ces décors poétiques et fragiles font partie du charme suranné d'un Paris qui tend à disparaître. Ils devraient être classés et restaurés avant qu'il ne soit trop tard.

trois-freres-011.JPG

                                                N°1 rue des Trois Frères.

 trois frères 003

trois-freres2-012.JPG

L'immeuble, construit en 1850, est représentatif du style troubadour composite avec ses balcons gothiques, son tympan où un amour joue avec des guirlandes, ses salamandres et ses têtes de lions!

 

trois-freres-012.JPG

C'est le plus bel immeuble de la rue. J'imagine que pourrait apparaitre à la fenêtre une héroïne romantique, Marie Dorval ou Marguerite Gauthier (qui habitait en réalité un peu plus bas, rue des Martyrs).

trois-freres2-009.JPG

 Au N°2. "Act'2". Un magasin toujours très branché, tenu par des gens adorables dont le seul défaut est de fumer et de laisser parfois un léger parfum de nicotine sur les vêtements accrochés aux cintres! 

trois-freres-020.JPG

trois-freres-018.JPG

Au N°6. Une jolie boutique : Dentelles et ribambelles. Pour les amateurs d'oursons et de miniatures pour maison de poupées.

trois-freres-021.JPG

trois frères 110

trois-freres-109.JPG

Le dernier immeuble avant le carrefour, abrite un café à la mode "Le progrès" apprécié des artistes du quartier, des peintres et des écrivains qui redonneront peut-être à Montmartre un peu de son lustre d'antan...

Trois-freres-tardieu.jpg

trois-freres2-007.JPG

Le carrefour permet la jonction des rues Tardieu (au milieu), Chappe (en haut à gauche), Yvonne le Tac (devant) et des Trois Frères (à droite et à gauche).

trois-freres2-015.JPG

Mais au fait, il serait temps de s'interroger sur ce nom : les Trois Frères...

Evoque t-il un célèbre conte de Grimm, ou les courageux frères Debray, les meuniers qui tinrent tête aux Prussiens (mais qui étaient quatre!), ou un autre légende montmartroise?

Que nenni! une fois de plus, dans ce quartier qui fut héroïque et fauché, ce sont des propriétaires, alléchés par le fromage de la Butte, qui entreprirent le lotissement de leurs terrains à partir de 1840. Ils s'appelaient Dufour et lorsqu'ils envisagèrent d'acheter les terrains des meuniers, un peu plus haut, il paraît qu'ils se firent tancer par ces mots : "Vous ne pouvez pas être au four et au moulin!"

trois-freres2-016.JPG

L'artère actuelle sur ses presque 400 mètres va jusqu'à la rue Ravignan mais avant 1868, la partie comprise entre la rue Drevet et Ravignan, s'appelait rue Léonie (du nom de la femme d'un....PROPRIETAIRE).

trois-freres-027.JPG

Ici ou là un détail architectural apporte un grain de fantaisie à l'ensemble un peu plat des façades de tous ses immeubles de rapport construits en leur temps pour être loués... et dont les appartements aujourd'hui se vendent comme des petits pains... disons plutôt des petits lingots d'or!

trois-freres-105.JPG

Et pourtant, ils bougent ces immeubles... Ils sont construits sur les carrières et qui sait s'ils n'ont pas la vélléité d'y retourner un jour!

trois-freres-101.JPG

Voilà un restaurant qui se veut "rigolo" et croit renouer avec la tradition spirituelle et vacharde des cabarets montmartrois où le client était mis en boîte. Mais n'est pas spirituel qui veut... L'accueil risque de vous congeler plutôt que de vous faire fondre!

trois-freres-038.JPG

Ne vous jetez pas dans la gueule du lion!

trois-freres-040.JPG

trois-freres-043.JPG

trois-freres-100.JPG

trois-freres2-017.JPG

      Au N°20, un immeuble qui rompt avec le style des autres. Il est plus tardif, construit à la fin du XIXème siècle. La pharmacie est presque en face d'un dispensaire célèbre, celui de Clémenceau...

trois-freres-033.JPG

23 rue des Trois Frères... La plus belle adresse de la rue. Ici Montmartre est vraiment Montmartre, un village de coeur et d'âme.

trois-freres-035.JPG

Ici, Georges Clémenceau créa un dispensaire. Il y travailla pendant plus de vingt ans!

trois-freres-clemenceau-par-nadar.jpg

                                     Clémenceau par Nadar.

Clémenceau n'a eu à faire que quelques pas depuis sa mairie de la Place des Abbesses où il avait été nommé par Arago et le Gouvernement de Défense nationale. 

Il est avant la lettre, un des précurseurs de ce qui deviendra la mèdecine du travail. Il est en effet révolté par les conditions effroyables dans lesquelles les ouvriers et les ouvrières sont contraints d'effectuer leur tâche. Il s'attaque notamment à l'utilisation de produits toxiques comme la céruse responsable de saturnisme. Il sera un des artisans de la loi qui l'interdira dans les travaux de peinture. 

trois-freres-louise-michel.jpg

Sa rencontre avec Louise Michel a lieu dans ce quartier alors populaire où les deux, admirateurs de Blanqui et adeptes du "Ni Dieu ni maître" s'engagent dans la défense des plus démunis. Lui avec son dispensaire, elle avec son école pour les "enfants pauvres".

Ils resteront proches jusqu'à la mort de Louise Michel qui ainsi n'aura pas à déplorer l'évolution de son vieil ami anarchiste devenu en 1906, ministre de l'intérieur et briseur de grèves! 

trois-freres.jpg

                              Les Trois Frères et le croisement avec la rue Drevet.

trois-freres-044.JPG

trois-freres-1.jpg

trois-freres-048.JPG

Croisement avec la rue Drevet, hier et aujourd'hui.

L'immeuble d'angle a été victime d'un incendie en septembre 2010. Il était squatté depuis des années...

Mais ici s'arrête notre première balade dans la rue des Trois Frères, à l'endroit précis où elle s'appelait jadis rue Léonie...

Nous pousserons jusqu'à la rue Ravignan très prochainement...

trois-freres-051.JPG

 

LIENS

 

      .Rue des Trois Frères.  2ème partie


Rues de Montmartre. Classement alphabétique.


 

Montmartre. rue Girardon.

Montmartre. Rue de l'Abreuvoir.

Montmartre. Rue Tholozé.

Montmartre. Rue du chevalier de la Barre. (I). De Ramey à Lamarck.

Montmartre. Rue Cortot.

Montmartre. Rue de la Bonne.

Montmartre. Place des Abbesses.

Montmartre. Le Passage Cottin.

Montmartre. Rue Saint Rustique.

Montmartre. Rue Norvins.

Montmartre. Impasse Traînée. Rue Poulbot.

Montmartre. Square Saint pierre. Square Louise Michel.

Montmartre. Place du Tertre.

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES...Divers

 

    Gd-village.-La-Br-e-013.jpg

 

 Coeur tremblant

 

Dans un jardin de la banlieue

Où dort un chat sur l'herbe bleue

Combien de gens sont réunis

Combien d'oiseaux pour un seul nid

 

Dans son fauteuil au beau milieu

Une femme a le coeur tremblant

Devant les bougies redoublant

Leur feu dans le tain de ses yeux

 

Une femme avec ses enfants

Et les enfants de ses enfants

Se dit qu'il n'est pas déplaisant

De fêter quatre-vingt-dix ans

 

C'est ainsi que la vie est faite

Après les deuils et les défaites

Pour une heure ou deux on s'arrête

On descend de notre charrette

 

C'est un moment d'éternité

C'est un caillou jeté en l'air

Un caillou qui semble hésiter

Suspendu entre ciel et terre

 

Je t'aime au fond et c'est assez

Pour ne plus penser au passé

Pour oublier l'enfant cassé

Qui tant rêvait d'être embrassé

 

je t'aime au fond et c'est pourquoi

Je n'espère plus rien de toi

Vis cent dix ans et des poussières

Ne va jamais au cimetière

 

je t'aime au fond et je te dois

D'être vivant et amoureux

De tracer avec un seul doigt

Un coeur sur le sol poussiéreux

 

salines 013

 Liens :

  Poème. Mère. Quatre-vingt-dix ans.

Poème: Celle qui n'a jamais pleuré.

Poème. Mère amère.

Anniversaire maman. 89 ans.

Poème. Ma mère. Mots secrets.

Poème. Ma mère (3) Anniversaire.

Poème. Ma mère (2)

poème. A ma mère.

 

Liste et liens des poèmes. Divers.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

 

perrine2-003.JPG

Il est rare de rencontrer un artiste et d'entrer aussitôt dans un univers qui n'est qu'à lui et où la réalité la plus sincère, la plus souffrante, se trouve transfigurée, sublimée et offerte.

Perrine chartrain est assurément de ces peintres rares habités par la nécessité et par l'urgence de dessiner et de peindre... 

perrine2-002.JPG

Il ne faut pas passer à côté d'elle...

Tant de peintres à Montmartre ont vécu dans la misère, leurs toiles accrochées dans des cabarets, à peine regardées par les clients. 

perrine-Chartrain-031.JPG

L'univers de Perrine chartrain va de l'infiniment petit jusqu'aux étoiles. Ses petits formats dont j'ai parlé dans mon dernier article (Perrine Chartrain. Rue Girardon) vous invitent à poser l'oeil sur quelques centimètres carrés, comme sur un microscope qui vous dévoile un monde illimité.

perrine-Chartrain-034.JPG

                                           Femme rejetée sur la plage avec les algues

Mais ses dessins se donnent aussitôt, comme si on assistait au geste vif qui les a fait naître. Comme dans un ballet, le mouvement de la danse semble se figer soudain pour vous laisser sur la rétine une image immobile et inoubliable. 

perrine-Chartrain-054.JPG

En une nuit ou deux tous ces dessins ont été lancés sur le papier.

Autant d'images, de visages, de peines, de caresses, qui ont franchi les portes de la nuit avant d'être sagement rangés dans des cartons...

perrine-Chartrain-033.JPG

perrine-Chartrain-032.JPG

perrine-Chartrain-035.JPG

Ce qui est frappant dans les dessins de Perrine Chartrain, c'est cette force du trait, sa liberté et en même temps cette délicatesse.

perrine-Chartrain-023.JPG

perrine-Chartrain-024.JPG

perrine-Chartrain-015.JPG

perrine-Chartrain-036.JPG

Ce que l'on reçoit aussi, c'est un désir de parole et d'échange. Les visages ne sont ni fermés ni agressifs. Ils attendent, ils sont disponibles.

perrine-Chartrain-005.JPG 

perrine-Chartrain-007.JPG

perrine-Chartrain-017.JPG

Je m'avance peut-être en associant les dessins de cette artiste au texte sublime des Béatitudes. "Heureux ceux qui souffrent... Heureux ceux qui ont faim et soif de justice... Heureux les doux et humbles de coeur..."

Ce que Chouraqui traduit plus justement par : "Debout ceux qui...."

perrine-Chartrain-025.JPG

perrine-Chartrain-019.JPG

perrine-Chartrain-028.JPG

Parce que cette douceur et cette humilité me frappent dans la plupart de ces visages. Une souffrance est là mais qui ne veut pas s'imposer à l'autre. Une souffrance qui n'a pas abattu sa victime, toujours debout. Ce sont des visages debout...

Même quand ils sont couchés dans un cercueil... 

perrine-Chartrain-051.JPG

perrine-Chartrain-041.JPG

perrine-Chartrain-039.JPG

perrine-Chartrain-043.JPG

Peut-être ces dessins vous toucheront-ils... Peut-être reconnaîtrez-vous en eux quelque chose de vous... 

J'y vois la blessure et l'élégance de ne pas la montrer. J'y vois l'appel à la tendresse...

perrine-Chartrain-053.JPG

perrine-Chartrain-056.JPG

perrine-Chartrain-047.JPG

perrine-Chartrain-049.JPG

perrine-Chartrain-050.JPG

 

perrine-Chartrain-055.JPG

perrine-Chartrain-058.JPG

perrine-Chartrain-059.JPG

Si vous voulez rencontrer Perrine Chartrain, n'allez surtout pas au bazar de la Place du Tertre... Elle est assise avec son chien Piotr, à l'angle de l'avenue Junot et de la rue Girardon, veillée par Renoir, Utrillo et Gen Paul...

 

Liens :

Montmartre. Peintre. Perrine Chartrain. Rue Girardon.

Perrine Chartrain. Peintre Montmartre. Le Crieur de rue.

Montmartre. rue Girardon.

 

Tous les articles : Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE

paravents-guimet-006.JPG

Au musée Guimet, les paravents japonais sont comme les saisons, ils s'ouvrent, s'offrent à l'admiration des visiteurs et ils se referment pour regagner leurs réserves...

C'est un des charmes de ce musée que de permettre ces découvertes et ces surprises. Le paravent "Le cheval à la longe" en est une assurément.

paravent momoyama

Sur les six panneaux, les couleurs et les feuilles d'or sont appliquées sur le papier.

Oeuvre fragile qui a traversé les siècles...

paravents-guimet-005.JPG

      Le paravent date de l'époque Azuchi Momoyama (1573-1603). Azuchi est le nom d'un château disparu et Momoyama est "la colline aux pêchers", au sud de Kyoto où fut bâti un autre château, Fushimi, lui aussi disparu.  Tous deux étaient richement décorés par les maîtres de l'école Kano. 

Ce paravent est dû à cette école qui est à son apogée à la fin du XVIème siècle.

paravents-guimet-010.JPG

Sur un fond de feuilles d'or, le cheval impatient tire sur sa longe. Remarquable représentation à la fois simple et savante.     

paravents-guimet-001.JPG

Sur les deux premiers panneaux, la peau de tigre enlevée de la selle ainsi qu'un tissu de protection ont été posés...

paravents-guimet-003.JPG

Le cheval habitué à l'espace, au mouvement et au combat, n'apprécie pas d'être encordé!  L'artiste a su rendre son impatience et sa puissance... 

paravents-guimet 004

Jambe levée, oeil vif, courroies agitées, il est prêt à reprendre sa course et à emporter le samouraï qui pour l'instant se repose...

paravents-guimet-008.JPG

      ... Et depuis plus de quatre siècle, le cheval attend... Et c'est nous qu'il emporte dans un ciel d'or où le temps s'immobilise...

paravents-guimet 002

 

Liens:

Paravent Corée. Epoque Choson   

Un paravent japonais. Ecole de Kano.Guimet

Chevaux. art chinois. Guimet.

Art chinois. Chevaux. Cernuschi.

Cernushi. Les animaux calendaires. Art chinois.

Buddha. Les statues du musée Cernushi.

Bhodisattva. Musée Cernushi.

Masques funéraires. Cernushi

Art chinois. Chameaux. Figuriness funéraires.





 


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES...Divers

 

 

piste viaduc dolus 001

 

velo chassiron 065

 

 

 

Le Pont d'Oléron    (Pour mon frère) 

 

 

 

 

Ce n'est pas un pont de bois mort

Que les vers sans répit dévorent

Ce n'est pas un pont de poutrelles

Que la vague et le vent martèlent

 

Ce n'est pas un pont transitoire

Sur le Pertuis de Maumusson

Oublieux de sa trajectoire

Entre le ciel et les poissons

 

Ce n'est pas un pont chimérique

Pour les émigrants illusoires

Qui vont chercher en Amérique

Un nouveau soleil provisoire

 

C'est le pont que parcourt la vie

Comme un sang vif dans une artère

Le pont qui jamais ne dévie

Qui va de la Terre à la Terre

 

C'est le pont d'hier à demain

Lancé sur la mer aujourd'hui

C'est le pont qui nous réunit

C'est la main qui saisit la main

 

 

remigeasse 036

 Trojan Avril 009

Liens: poèmes. Famille.

Poème: Celle qui n'a jamais pleuré.

Poème. Mère. Quatre-vingt-dix ans.

Poème. La Baie des Trépassés.

Poème. Dites-lui que vous l'aimez.

Poème. 30 janvier. Un an après la mort.

Petit poème pour rien

Poème. Ma petite soeur de Noël.

Poème. Alzheimer. Perdu dans les couloirs.

Poème. Mère amère.

Poème: Alzheimer. Les mots.

 

Liste et liens des poèmes. Divers.


 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

 girardon-038.JPG

girardon-arriere-moulin.jpg

                               La rue Girardon, l'arrière du moulin de la Galette.

Entre la rue Lepic et la rue de l'Abreuvoir, la rue Girardon suit le tracé d'un ancien sentier villageois. Elle a changé plusieurs fois de nom : rue de la Croix du Buc, rue des Brouillards avant de prendre en 1867 son nom actuel.

girardon-rigaud.jpg

                                                         Girardon par Rigaud.

François Girardon (1628-1715) est un sculpteur très lié au Grand-Siècle et qui a beaucoup créé pour Louis XIV dont la statue équestre, place Vendôme, fut détruite à la Révolution. Mais les statues du parc de Versailles sont toujours là et notamment le sensuel et solaire "Apollon servi par les nymphes".

images.jpg

                                    Girardon : Apollon servi par les nymphes.

La rue a été amputée dans sa partie basse, là où se situaient l'abreuvoir et la fontaine du Buc, pour agrandir la place Constantin Pecqueur.

perrine-statue-girardon 066

           Escalier à l'emplacement de l'ancien abreuvoir et en contrebas la place Constantin Pecqueur    

Elle s'ouvre rue Lepic dont le numéro "1" abrite, confisquée par le jardin privé du moulin de la galette, la Mire du Nord, classée monument historique.

girardon-044.JPG

                                 Moulin rue lepic et numéro 1 rue Girardon.

girardon-052.JPG   

                                                1 rue Girardon et à droite l'avenue Junot et le cinéma 13 de lelouch  

girardon 048

girardon-mire-du-nord-1900-gravure.jpg

                                   La Mire du Nord, à l'époque où chacun pouvait la voir! (gravure)

La mire a été construite en 1736 par Cassini et servait pour l'observation du méridien de Paris et donc à la détermination du mètre (1799).

girardon-mire-du-nord.jpg

    Le  méridien de Paris qui avait l'antériorité sur celui de Greenwich fut abandonné au profit de ce dernier à la Conférence Internationale de Washington. Une fois de plus la perfide Albion experte en lobbying et en manoeuvres tortueuses (pléonasme) avait su imposer sa volonté et son intérêt contre la justice!

Rappelons que le moulin est en fait le Radet et qu'il moulinait depuis 1717 dans l'actuelle rue Girardon, sur les terrains annexés par le Château des Brouillards. 

Girardon-Radet.jpg

                     Déplacement du Radet vu de la rue Girardon. Fusain de H. Kosmann-Sichel.

En 1915, alors que la Butte s'embourgeoise et perd un peu de son âme, il est menacé de démolition. Il faudra la mobilisation des vieux Montmartrois pour le sauver. Il sera alors "déménagé" pour s'arrêter un peu plus bas.

perrine-statue-girardon-016.JPG

                                                  Le gros vilain immeuble au 4

perrine-statue-girardon-017.JPG

Au 4 de la rue a vécu un des plus grands écrivains du XXème siècle: Céline...

girardon-celine2.jpg

Après avoir habité pendant 13 ans rue Lepic, il emménage dans cet immeuble écrasant et sans grâce en 1941, avec Lucette Almanzor et le chat Bébert.

girardon-lucette-almanzor.jpg

                                                                   Lucette Almanzor

Il y restera jusqu'en 1944 lorsqu'il s'enfuit avec les collabos. Il parlera de son perchoir montmartrois dans "Féérie pour une autre fois". De ses fenêtres il assiste au bombardement qui ébranle la Butte et qu'il décrit comme une apocalypse.

girardon-celine3.jpg

C'est dans cet appartement qu'il reçoit quelques rares amis comme Gen Paul dont l'atelier est à quelques mètres, impasse Girardon et l'acteur halluciné Le Vigan.

perrine-statue-girardon-023.JPG

                          2 impasse Girardon. Vieille maison et atelier de Gen Paul.

Il parlera de son refuge montmartrois avec sa paranoïa qui fait partie de son génie :

 "Moi j'avais c'est vrai mon "7ème" (en réalité il habitait au 5ème), l'air! la vue! lointaine! cent bornes! Toutes les collines jusqu'à Mantes! Mais quelle haine cet air m'a valu! cette vue!... personne me les pardonne encore!..."

girardon-035.JPG

Façade sur la rue Girardon de l'immeuble où habitèrent Marcel Aymé et Inghelbrecht. L'entrée est sur la place Marcel Aymé.

Aucune plaque n'a été fixée sur l'immeuble alors que Montmartre a la manie d'en apposer sur chacun de ses murs! Il faut reconnaître qu'il n'y a pas de quoi célébrer les articles antisémites criminels écrits dans ce refuge et publiés par des journaux collaborationnistes.

C'est en 1941 également que Céline publie "Les Beaux Draps" pamphlet raciste et consternant.

Peut-être faut-il regretter le pillage que subit son appartement après sa fuite et la disparition des manuscrits qu'il y avait laissés. Ou peut-être ne faut-il pas le regretter.

Ce qu'il faut regretter assurément c'est la laideur de cet immeuble, semblable à d'autres clones de briques tristes qui ont défiguré Montmartre et qui ont fait disparaître, rue du Mont-Cenis la maison de Berlioz et celle de Mimi Pinson.

girardon-030.JPG                                                                

Parmi les immeubles classés de la rue, rescapés de la voracité des promoteurs : le 5 et 7, deux anciennes maisons, typiques du vieux village...

girardon-036.JPG

                                                                  Le 5.

girardon-033.JPG

girardon-034.JPG

                                                                    Le 7.

girardon-037.JPG

                              Le 2. survivance de l'Impasse Girardon. Atelier de Gen Paul.

girardon-003.JPG

                                                         Impasse Girardon

Avant le percement de l'opulente avenue Junot, la petite impasse Girardon faisait partie du maquis. Curieusement, son nom a subsisté sur quelques mètres, alors que ses quelques maisons donnent sur l'avenue.

girardon-002.JPG

                                                       Impasse Girardon et Moulin Blute Fin

La photo de l'impasse permet de voir où était le Blute Fin, un peu avant son transfert.

girardon-056.JPG

Au numéro 7bis s'ouvre le square Suzanne Buisson du nom de cette héroïne de la Résistance, morte en déportation. Il est orné d'une statue de Saint-Denis, décapité, comme chacun sait, sur la Butte.

girardon-014.JPG

girardon-016.JPG
Le Saint veille sur un boulodrome! A-t-il été placé là pour protéger les pétanqueurs et leur éviter de perdre la boule?

brouillards-chateau-girardon.jpg

girardon-020.JPG

brouillards-chateau-1908-copie-1.jpg

                                         Entrée du Château en 1908

girardon-rue-bout.jpg

Du 11 au 13 de la rue, on peut voir ce qu'il reste du Château des brouillards dont les jardins ont été en partie lotis. Pour plus de détails sur ce lieu mythique, voir l'article : le Château des Brouillards

Il y avait à son emplacement, au XVIème siècle, un moulin qu'on appelait Moulin des Brouillards ou Moulin du vin, car il servit longtemps de pressoir. Il fut vendu en 1772 à un avocat au barreau de Paris, Legrand-Ducampjean qui édifia plusieurs pavillons sur le terrain de 7000m2 qu'il s'empressa de vendre avant la Révolution.

brouillards-chateau-gravure-1834-copie-1.jpg

                                     A gauche le Radet, à droite le moulin du Palais, au centre la clinique du Docteur Blanche (confondue par certains avec le Château des Brouillards voisin.. Gravure (1834).

perrine-statue-girardon-068.JPG

                           Façade (en voie de restauration) sur l'Allée des Brouillards.

En 1850 les communs sont rasés et remplacés par de petits pavillons séparés par des haies.

Le château faillit disparaître lorsqu'il fut question dans les années 20 de prolonger sur son terrain la rue Simon Dereure. Il a fallu bien de la combativité à son propriétaire, le sieur Perrot, pour lutter contre ce projet qui prévoyait en outre la construction d'un immeuble de briques  comme il y en a tant sur la butte.

brouillards-vue-ensemble-copie-1.jpg

                                                     Le château des Brouillards, côté rue Girardon.

perrine-statue-girardon-067.JPG

                                                                        Façade 13 rue Girardon

perrine-statue-girardon-069.JPG

                                                        Escalier côté Simon Dereure (restauration)

Auguste Renoir a loué pendant plusieurs années le pavillon 6 qui faisait partie des dépendances du Château et auquel on accédait par le 13 rue Girardon.

Girardon jean renoir

                                              Jean Renoir peint par son père

Le petit Jean Renoir y a passé les trois premières années de sa vie. Gabrielle, le modèle préféré de son père, prenait soin de lui et l'emmenait se promener dans les jardins en fleurs.

Il y avait à cette adresse toutes sortes de gens, député ou livreur chez Dufayel.... Peintre ou poète famélique comme Bibi la Purée qui s'invitait souvent dans la cuisine d'Adèle Renoir.

girardon-nerval.jpg

Mais le plus célèbre locataire du château reste, quelques années plus tôt  Gérard de Nerval qui dans "promenades et Souvenirs" se rappelle son séjour :

"Ce qui me séduisait dans ce petit espace abrité par les grands arbres du Château des Brouillards, c'était d'abord ce reste de vignoble lié au souvenir de Saint-Denis, qui, au point de vue des philosophes, était peut-être le second Bacchus (...). C'était ensuite le voisinage de l'abreuvoir qui, le soir, s'anime du spectacle de chevaux et de chiens que l'on y baigne, et d'une fontaine construite dans le goût antique, où les laveuses causent et chantent (...)."

  Ce n'est donc pas à un réverbère de cette Butte aimée qu'un soir de janvier 1855  le poète se pendit, mais à une grille d'égoût de "la rue la plus noire qu'il pût trouver, non loin du Châtelet.

girardon-006.JPG
                                                                         Le 16 rue Girardon

La rue Girardon rejoint la rue de l'abreuvoir, au niveau du pavillon où vivent des artistes, au numéro 16, dans un beau jardin qui s'étend jusqu'à la rue Norvins.

girardon-gen-paul.jpg

                                                              Rue Girardon. Gen Paul.

Revenez en automne quand la brume caresse la rue... Vous y rencontrez Nerval plus sûrement que dans la rue où il s'est pendu... La sinistre rue de la Vieille Lanterne n'existe plus... Le Château des Brouillards  est toujours là...

 

Liens :

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

Rue Tholozé.

Rue du chevalier de la Barre. (I). De Ramey à Lamarck.

 Rue Cortot.

Rue de la Bonne.

Place des Abbesses.

 Le Passage Cottin.

Impasse Traînée. Rue Poulbot.

 Place du Tertre.

Square Saint pierre. Square Louise Michel.

Place Saint Pierre.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES...Divers

 

 

 

 saint trojan forêt 011

 

 

Celle qui n'a jamais pleuré

 

Mon fils je ne sais pas pleurer

Je n'ai jamais appris

Je ne sais pas m'abandonner

Aux larmes qui ruissellent

Je ne sens jamais sous mes yeux

La caresse du sel

 

Mon fils je n'ai jamais pleuré

Mais ce n'est pas ma faute

J'aurais voulu que ma douleur

Monte autour de ton corps

Pour emporter ta barque étroite

Comme une marée haute

 

Quand ils ont fermé le cercueil

Sur ton visage blanc

J'ai eu si chaud dans mon désert

Sous le soleil tremblant

Que j'ai prié pour te rejoindre

Et dormir à ton ombre

 

Mon fils il y a tant d'années

Que je n'ai pas pleuré

Attends encore et je viendrai

Dans ton argile sombre

Et dans mes yeux ruisselleront

Les averses sans nombre

 

equinoxe 043

 

Liens poèmes mère:

Poème. Mère. Quatre-vingt-dix ans.

Poème. Mère amère.

Anniversaire maman. 89 ans.

Poème. Ma mère. Mots secrets.

Poème. Ma mère (3) Anniversaire.

Poème. Ma mère (2)

poème. A ma mère.

 

Liste et liens des poèmes. Divers.



Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

 2011_0503abreuvoir-Crypte0011.JPG

La rue de l'Abreuvoir malgré la destruction d'une partie des vieilles maisons villageoises, reste une des plus pittoresques de la Butte.

 On a l'impression qu'à tout moment on y peut croiser Nerval, venu du château des Brouillards, Charles Fourier, perdu dans ses rêveries utopistes ou Mac Orlan cheminant vers le Lapin Agile.

2011_0503abreuvoir-Crypte0039.JPG

La rue suit le tracé du vieux chemin qui menait à l'abreuvoir où les villageois conduisaient leurs bêtes.

 L'abreuvoir se situait dans le coude, au bas de la rue, en contrebas de la Place Dalida.

abreuvoir-004.JPG

Ce sont sans doute les brumes hivernales montées du réservoir alimenté par la fontaine du Buc qui ont donné son nom au Château des Brouillards, secret et mystérieux, pour toujours hanté par Gérard de Nerval. 

abreuvoir-006.JPG

2011_0503abreuvoir-Crypte0013.JPG

Le Chemin de l'Abreuvoir devint une rue en 1863.  Elle faillit disparaître lorsqu'un décret de 1867 s'attaquant  à la Butte pour en chasser les modestes Montmartrois imagina de l'élargir au profit d'une artère bordée de grands immeubles et qui aurait porté le nom de Chasseloup-Laubat.

 La petite rue a résisté et a gardé son nom alors que  l'abreuvoir et la fontaine ont disparu.

 

2011_0503abreuvoir-Crypte0010.JPG

      La rue qui est dans le prolongement de la rue Cortot, commence au 9 rue des Saules. 

La première maison date de la première moitié du XIXème siècle.  Elle est connue grâce à Utrillo et quelques autres et plaît particulièrement aux touristes japonais. C'est la Maison Rose.

abreuvoir-maison-rose.jpg

                                                            Utrillo. La Petite Maison Rose.

abreuvoir3 

 2011_0503abreuvoir-Crypte0001.JPG

    Elle est aujourd'hui, enserrée dans une imposante villa des années 30  qui ne manque pas de style et qui possède un vaste atelier d'artiste. Y a-t-il un artiste dans l'atelier? That is the question!

abreuvoir utrillo

                                                         Utrillo. Rue de l'Abreuvoir.

La petite Maison Rose se rappelle-t-elle les joyeuses réunions qui s'y tinrent autour des petits plats mitonnés par la belle Laure, mariée à un peintre catalan, ami de Picasso?

Se rappelle-t-elle la cour assidue qu'un autre peintre fit à la patronne, trop vertueuse ou trop amoureuse pour céder et qui, désespéré se pendit dans sa chambre de la place Clichy?

Ou préfère-t-elle se remémorer les bons clients que furent Braque, Utrillo, Gen Paul ou ... Camus ?

 

2011 0503abreuvoir-Crypte0017

abreuvoir9 

      Presque toutes les autres maisons (il n'y a que 14 numéros pairs et un seul numéro impair, le 15) sont répertoriées par le Plan de Protection du patrimoine urbain...

2011_0503abreuvoir-Crypte0006.JPG

Au numéro 4, une grande villa "régionaliste" composite... c'est ici qu'habita le commandant Henri Lachouque, historien passionné de....

2011_0503abreuvoir-Crypte0014.JPG

2011_0503abreuvoir-Crypte0015.JPG

Mais oui bien sûr! De Napoléon Ier et de la Grande Armée!

Ce qui ne l'a pas empêché, d'installer un cadran solaire, peut-être en référence au Soleil d'Austerlitz avec un gallinacé et non pas un aigle!

2011_0503abreuvoir-Crypte0009.JPG

A vous d'interpréter selon vos préférences, la devise qui y est gravée. Le coq s'adresse à la cloche voisine du Sacré-Coeur, la célèbre Savoyarde pour la prévenir qu'à son signal il chantera.

 Est-ce un coq confit en dévotion qui veut chanter avec la sacrée cloche?

Est-ce un coq républicain qui veut couvrir de sa voix puissante la cloche des Versaillais?

2011_0503abreuvoir-Crypte0035.JPG

Au 6, une vieille maison de l'ancien village, avec son jardin préservé...

2011_0503abreuvoir-Crypte0021.JPG

                                                                                  Le 12

2011_0503abreuvoir-Crypte0022.JPG

                                                                                   Le 14

Au 12 un petit immeuble construit en 1883 par Hippolyte Danet et au 14 une autre vieille maison de Montmartre...  

abreuvoir-003.JPG  

2011_0503abreuvoir-Crypte0031.JPG  

          C'est dans cette rue que la "Sabine" de Marcel Aymé a vécu sa drôle de vie :

 "Il y avait à Montmartre, dans la rue de l'Abreuvoir, une jeune femme prénommée Sabine, qui possédait le don d'ubiquité".     

abreuvoir.jpg  

 2011_0503abreuvoir-Crypte0030.JPG

abreuvoir-jacques-ruiz.jpg

                                                           Rue de l'Abreuvoir. Jacques Ruiz.

Une partie du charme de cette rue tient à son tracé sinueux, celui de l'ancien chemin de terre, parcouru par les petits troupeaux.

abreuvoir2.jpg

2011 0503abreuvoir-Crypte0026

abreuvoir-roger-Bertin.jpg

                                                    Rue de l'abreuvoir. Roger Bertin.

  D'autres troupeaux aujourd'hui descendent vers l'abreuvoir disparu et la place Dalida...

perrine-statue-girardon-066.JPG

                                            Escalier et emplacement de l'abreuvoir

N'oubliez pas de toucher les seins deDalida, messieurs, il paraît que c'est une garantie de vaillance amoureuse... Un vieux Montmartrois m'a affirmé que c'était plus efficace que le viagra. Comme chacun sait, le Montmartrois et le Marseillais ont bien des points communs...

2011_0503abreuvoir-Crypte0023.JPG

       C'est ici que s'arrête la rue de l'Abreuvoir. En face s'ouvre la secrète Allée des Brouillards, et à gauche la rue Girardon (anciennement rue des Brouillards) prend la relève...

2011_0507abreuvoir-brouillard0016.JPG

abreuvoir5.jpg

Une des rares cartes où l'on peut voir, à droite, le seul numéro impair de la rue, bâtiment de pierres du début du XXème siécle qui porte le nom de "Villa du Radet".

2011_0507abreuvoir-brouillard0003.JPG

Le Radet est le célèbre moulin qui s'élevait à cet endroit et qui a été transporté à l'angle des rues Lepic et Girardon pour se métamorphoser, avec son collègue le "Blute-Fin", en "Moulin de la Galette". Un seul nom illustre pour deux rescapés débaptisés!

abreuvoir8 

 2011 0503abreuvoir-Crypte0024

                                        A l'angle des rues de l'Abreuvoir et Girardon...

Côté Girardon, le jardin conduit à des ateliers d'artistes, côté Abreuvoir, la villa "est pleinement occupée par des artistes contemporains sélectionnés par une commission de professionnels. Il y a là dix artistes disposant chacun d'un atelier dont le plus grand fait 70 m2. Les artistes qui y travaillent présentent leurs travaux dans les galeries et centres d'art de Paris et d'Île de France. Le dernier plateau abrite les activités de la revue Cassandre hors-champs." (Je cite un commentaire reçu bien après la rédaction de cet article où je parlais de la villa du Radet comme d'un endroit désaffecté et désert, alors qu'il reste fidèle à la vocation de Montmartre!) Alleluia!

abreuvoir-elisee-maclet.jpg

                                                           Elisée Maclet (1881-1962). 

La rue a inspiré de nombreux peintres, attirés par le pittoresque ce cette voie qui sinue entre les jardins, comme si elle hésitait à se diriger vers la Basilique...                                                                     

abreuvoir-Laurent-emile-bruno.jpg

           Bruno-Emile Laurent, dit Bel. (1926... sa boutique est un peu plus bas, rue Monnier).

2011_0503abreuvoir-Crypte0030-copie-1.JPG

abreuvoir-lucien-vieillard.jpg

                                                          Lucien Vieillard (1923...)

abreuvoir-utrillo6.jpg

                                           Rue de l'Abreuvoir et Château des Brouillards. Utrillo.

abreuvoir-utrillo4.jpg

                                                   Rue de l'Abreuvoir. Utrillo.

abreuvoir-poirier.jpg

                                         Rue de l'Abreuvoir. Narcisse Poirier (1883-1983).

abreuvoir-jean-ekiert.jpg

                                     Rue de l'Abreuvoir. Jean Ekiert. 55x46. (1908-1993)

Abreuvoir-La-Bize.jpg

                                                       La Bize (1890).

abreuvoir-maclet-copie-2.jpg

                                                           Elisée Maclet.

...Et si ce modeste article n'a pas étanché votre soif, la rue de l'Abreuvoir vous attend, à quelques pas des vignes...

 

Liens : 

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

Montmartre. Rue Tholozé.

Montmartre. Rue du Chevalier de la Barre.(3) La Bonne au Mont-Cenis.

Montmartre. Rue du Chevalier de la Barre. (2) De Lamarck à La Bonne.

Montmartre. Rue du chevalier de la Barre. (I). De Ramey à Lamarck.

Montmartre. Rue Cortot.

Montmartre. Rue de la Bonne.

Montmartre. Place des Abbesses.

Montmartre. Le Passage Cottin.

Montmartre. Rue Saint Rustique.

Montmartre. Rue Norvins.

Montmartre. Impasse Traînée. Rue Poulbot.

Montmartre. Place du Tertre.

Montmartre. Place Saint Pierre.

Montmartre rue Pierre Picard

etc

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog