Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES..., #Peintres

2013_0414montpellier0133.JPG

Sur la place Saint-Roch un immeuble entier joue au chat et à la souris avec votre regard.

Il a de vraies fenêtres et de fausses fenêtres, de vrais personnnages et des faux, un vrai café et une fausse entrée...

2013_0414montpellier0111.JPG

On se transforme nous-mêmes en photographe comme celui qui à droite, l'oeil dans le viseur filme la maison... 

Les artistes qui ont peint le mur ont semé ici ou là des indices historiques. Nous sommes sur une place où passaient les pèlerins pour Saint-Jacques, la coquille est donc là, à la base des arcades...

2013_0414montpellier0118.JPG

Sous la bannière de Saint-Roch, le soleil joue sur les vitres. Un vieux monsieur nous regarde en souriant...

2013_0414montpellier0116.JPG

Une autre allusion à l'histoire de la ville est ce pot à pharmacie au-dessus de la porte. Montpellier ville éminente pour la mèdecine et la pharmacie a abrité dans ses murs une manufacture célèbre dès le XVIème siècle d'où sont sortis des pots très recherchés aujourd'hui! 

2013_0414montpellier0122.JPG

Sur cette partie de façade, réel et décor alternent. Les vraies fenêtres sont fermées, les fausses sont ouvertes et des enfant y sont penchés. Est-ce à dire qu'il y a plus de vie dans l'imaginaire que dans la réalité? Les adultes s'abriteraient-ils derrière leurs rideaux et les enfant s'évaderaient-ils sur les ailes de la rêverie, sur la pointe des pinceaux?

2013_0414montpellier0121.JPG

Une grande verrière, atelier d'un peintre, renvoie un faux reflet de la véritable église. Jeu en abîme puisque la rosace d'en face peut capter quand la lumière change le faux reflet dans ses vrais vitraux...

2013_0414montpellier0127.JPG

Autre allusion à Saint Roch, le brave chien qui selon la légende volait chaque jour un pain à son maître pour l'apporter au saint isolé et affamé dans sa forêt voisine.

2013_0414montpellier0135.JPG

Nicole bien réelle (Dieu merci!) caresse le chien de Saint Roch...

2013_0414montpellier0137.JPG

Elle photographie le pèlerin aux chaussures de ciel et aux semelles de vent!

nice-nini-067.JPG

2013_0414montpellier0130.JPG

Et au-dessus, installé au soleil, un chat gris aux yeux verts surveille la place magique où l'on s'attend à voir débouler pour un rock endiablé en l'honneur de Saint-Roch, des garçons et des filles, des anges et des fantômes...

 

...................................................................................................................................................................

Le décor de 300 m2 a été réalisé par les artistes de Mad'Art. Chapeau les artistes! Venez vite à Montmartre... il y a des murs qui s'y ennuient!

.....................................................................................................................................................................

Liens Montpellier et région:

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

 

 

 

....................................................................................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

2013_0414montpellier0008.JPG

La Chapelle des Pénitents Gris derrière une façade classique un peu austère cache un retable qui est un chef-d'oeuvre de la fin du XVIIème siècle.

Après y avoir rencontré les anges perchés dans les hauteurs tenant en mains les instruments de la passion, nous poursuivons notre visite...

2013_0414montpellier0062.JPG

L'auteur du retable a signé son oeuvre sur les colonnes torses de part et d'autre de l'autel.

2013_0414montpellier0064.JPG

Le lézard guettant un escargot est en effet la signature du sculpteur montpelliérain Jean Sabatier.

2013_0414montpellier0052.JPG 

A droite du retable il a sculpté la flagellation du Christ. Représentation vigoureuse des bourreaux occupés à frapper l'homme enchaîné. La scène était peinte à l'origine et l'on peut voir quelques traces de polychromie qui ont subsisté, notamment sur le visage à l'extrême droite.

2013_0414montpellier0076.JPG

A gauche, la scène montre le Christ au Mont des Oliviers. La coupe du supplice lui est  présentée par un ange...

2013_0414montpellier0080.JPG

Un autre ange qui porte la croix a gardé lui aussi quelques traces colorées...

2013_0414montpellier0073.JPG

Il y avait au-dessus de l'autel une toile de Lebrun, le peintre du roi. A la Révolution, elle fut décrochée et lessivée avant de servir de linceul à un mort de l'hôpital voisin.

La toile qui l'a remplacée a été attribuée sans certitude à divers peintres, Mignard, Guido, Carrache, Palma... Pour ne rien arranger, elle aurait été remaniée en 1839 par Xavier Sigalon, peintre originaire d'Uzès.

2013_0414montpellier0036.JPG

Les enquêteurs de l'art, loupe en main, l'attribuent aujourd'hui à Antoine Ranc, peintre de Montpellier, Pénitent Blanc dans sa bonne ville (la chapelle où il priait a conservé certaines de ses oeuvres), maître qui eut pour élève Hyacinthe Rigaud, l'auteur du plus fameux portrait de Louis XIV. 

La toile est expressive et théâtrale, le Christ dont le corps est affaissé dans une étrange position (comme si malgré la raideur cadavérique il était caoutchouteux) est entouré de la Vierge les yeux levés au ciel, Madeleine qui saisit tendrement la main du crucifié et Jean, les mains jointes. 

2013_0414montpellier0072.JPG

Le retable est aujourd'hui incomplet. Les deux statues que l'on voit sur cette vieille photo dans les niches de droite et de gauche : Saint Jean Baptiste et Marie Madeleine ont été enlevées car le piédestal qui les portait se lézardait et menaçait de les précipiter sur les visiteurs qui auraient risqué de recevoir un peu trop brutalement sur la tête l'onction de l'un et les onguents de l'autre !

Elles dorment sous des bâches, au fond de la chapelle où elles attendent patiemment leur résurrection.

2013_0414montpellier0028.JPG

L'autel de marbre (1738) est l'oeuvre d'Antonin Rozier, montpelliérain comme Sabatier son collègue du retable et Ranc celui de la Déposition.

2013_0414montpellier0027.JPG

Remarquons encore les bustes-reliquaires sur leur console. Ils datent de 1815 et abritent de menus osselets de Saint-Innocent Pape et de Saint- Modeste. Ils remplacent les bustes plus anciens de Sainte-Constance et de Saint-Placide qui espérons-le sont restés constants et placides quand ils furent brûlés par les révolutionnaires.

2013_0414montpellier0013.JPG

... Et maintenant, il est temps de boire quelques petits verres aux terrasses de la ville avant de la quitter, gris sans doute et pénitents pas du tout...


.............................................................................................................

1ère partie de l'article  Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

..............................................................................................................

Liens :  Montpellier

 

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

 

..............................................................................................................

......................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

2013 0414montpellier0085

Aigues Mortes comme un mirage de pierres, une ville au bord des marais, face au ciel et au vent. 

2013_0414montpellier0016.JPG

Les remparts n'ont pas empêché les guerres fratricides et les destructions. Protestants et Catholiques se sont étripés en bons chrétiens oublieux de leur évangile commun "Celui qui utilise l'épée périra par l'épée".

Les monuments de pierres ont péri eux aussi. La chapelle des Pénitents Gris fut incendiée et ce n'est qu'en 1607, la paix revenue, que les Pénitents firent construire une nouvelle chapelle.

2013_0414montpellier0082.JPG

Au-dessus de la porte d'entrée une inscription en latin et en hébreu vous accueille :

"Il est vrai que Yhwh (Adonaï) est présent en ces lieux et moi je ne le savais pas".

Il s'agit d'une référence au fameux rêve de Jacob, de l'échelle qui unit le ciel et la terre. Jacob se réveille et dit : "Oui Yhwh est dans le lieu et moi je ne le savais pas"

L'inscription latine est plus obscure car elle est parsemée de fautes. On peut en proposer cette traduction :

"Dieu est présent en cet endroit; sans doute n'en as-tu pas conscience car notre intelligence ignore Dieu. Entre et regarde, alors tu sauras".

 

ajout du 30 juin 2014:

Bernard B.  lecteur de cet article, a la gentillesse de me corriger. Il me fait remarquer que l'inscription latine est tout à fait correcte, le clergé de l'époque n'aurait pas accepté qu'on charcutât la langue liturgique, et il me propose cette traduction :

"Dieu est ici, je crois que tu ne le sais pas car notre intelligence ne le connaît pas mais entre et regarde, alors tu sauras (que Dieu est là).

Il précise : la difficulté de la traduction vient du double sens du verbe SCIRE qui signifie à la fois connaître quelqu'un et savoir quelque chose. On pourrait risquer la traduction-interprétation du dernier membre par :  "...alors tu le (Dieu) connaîtras."

 

2013_0414montpellier0084.JPG

Avant d'obéir à l'injonction, jetons un oeil sur le frontispice. Nous y voyons un coeur transpercé, deux pieds, deux mains.

2013_0414montpellier0081.JPG

Nous les retrouverons à l'intérieur, sur le retable. La Confrérie des Pénitents Gris d'Aigues Mortes (leur nom vient de leur tenue, le "sac" ou le froc de toile grise, serré à la taille par une ceinture) a pour symbole les cinq plaies du Christ : les mains et les pieds traversés par les clous, le coeur percé par la lance.

2013_0414montpellier0074.JPG

A l'intérieur de la chapelle un crucifix original représente le Christ, les deux pieds cloués séparément. Une autre particularité de ce crucifié est la plaie de la lance représentée du côté gauche alors que c'est le flanc droit qui a été transpercé. 

2013_0414montpellier0070.JPG

Mais la merveille de la chapelle c'est ce retable de stuc réalisé en 1687 par Jean Sabatier, sculpteur montpelliérain. Il est dans le grand style du XVIIème, excessif et rigoureux, chargé et cependant pur.

Il aurait dû disparaître pendant la Révolution si un ancien pénitent, Jean Sol, n'avait été chargé après la réquisition de la chapelle de superviser sa transformation en entrepôt pour le fourrage. C'est lui qui veilla à ce que le fourrage fût entreposé devant le retable, jusqu'au plafond, de façon à le faire oublier. 

2013_0414montpellier0049.JPG

Dieu est représenté dans un médaillon. Il tient la terre qu'il vient de créer. Il lève la main droite pour inviter les hommes à y habiter et à en prendre soin. On voit où en est notre planète aujourd'hui!

Les hommes ne sont pas toujours dignes de confiance et Dieu lui même a manqué de lucidité!

2013_0414montpellier0050.JPG

Il n'empêche que Dieu paraît satisfait dans sa cape qui vole autour de lui avec accompagnement d'angelots grassouillets qui frétillent comme des poissons dans un filet.

2013 0414montpellier0054

Mais voici ce qu'il y a de plus beau dans cette oeuvre monumentale : les anges!

Ils sont élégants et sensuels, robustes et féminins, sérieux et doux... Ce sont les anges de la grande peinture versaillaise, du grand style Louis Quatorzien.

Ils tiennent les instruments de la passion : le maillet qui a enfoncé les clous dans les mains du Christ...

2013_0414montpellier0056.JPG

Les tenailles qui ont servi à déclouer le corps...

2013_0414montpellier0058.JPG

L'éponge imprégnée de vinaigre tendue vers la bouche du supplicié qui réclamait à boire

2013_0414montpellier0041.JPG

Les clous de la crucifixion...

2013_0414montpellier0040.JPG

La couronne d'épines...

2013_0414montpellier0046.JPG

Et la lance qui perça le flanc droit...

Ces grands anges malgré quelques dégradations restent intacts. Certains ont perdu un ou deux doigts qu'ils retrouveront un jour, quand ils seront restaurés. 

Ils donnent à cette chapelle de proportion modeste une allure royale. Ils ont la noblesse et l'harmonie des sculptures du Grand Siècle. 

....................................................................................................................................................................

à suivre... Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

..............................................................................................................

Liens :

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

.............................................................................................................

..

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES..., #Peintres

montpellier-musee-fabre-048.JPG

                                                       L'Ange déchu (Cabanel 1847)

L'Ange Déchu d'Alexandre Cabanel est une des plus célèbres oeuvres exposées au musée Fabre de Montpellier. Devant sa force et sa poésie, on se demande pourquoi elle n'a pas été retenue pour l'exposition "L'ange du Bizarre" présentée au musée d'Orsay...

Le romantisme du tableau avec ses contrastes d'ombre et de lumière permet d'imaginer quel grand peintre aurait pu être Cabanel s'il n'avait cédé à la mode "pompier" du Second Empire et s'il avait persévéré dans son inspiration.

montpellier-musee-fabre-050.JPG

Il peint cette toile alors qu'il est pensionnaire à la Villa Médicis et doit envoyer des oeuvres imposées dont une académie de nu masculin.

Il s'inspire alors du "Paradis Perdu" de Milton pour peindre cette chute de l'ange qui s'est rebellé contre Dieu. Pour le poète, il s'agit de Lucifer (le porteur de lumière) assimilé à Satan.

L'ange est exilé sur terre. Il est assis sur des roches sombres où serpentent comme une annonce de ses métamorphoses, des plantes sinueuses et noires qui se dessèchent.

montpellier-musee-fabre-047.JPG

Il est peint comme un héros grec, comme un dieu au corps parfait. Il reste "le plus beau des anges". Il lève la tête et regarde la terre de son exil. Son regard est à la fois tragique avec cette larme qui tremble sous la paupière et dynamique avec cette pupille qui s'éclaire et observe... Ce regard de défi, la chevelure de flammes font comprendre que l'ange ne restera pas longtemps terrassé. Il prépare déjà sa vengeance...

montpellier musée fabre 049

Ses ailes s'assombrissent, elles perdent peu à peu leur blancheur lumineuse, elles s'éteignent et meurent, comme des branches qui vont tomber de l'arbre.

montpellier-musee-fabre-046.JPG

L'ange est à la fois douleur (larmes, mains serrées) et mouvement. Il s'éveille, encore douloureux. Ses bras vont s'ouvrir. Il va se mettre debout. Sa métamorphose est en cours, comme celle d'une fleur fermée qui s'ouvrirait...

montpellier-musee-fabre-045.JPG

Il a été chassé, humilié mais il n'y a aucun repentir en lui. Comme un amant rejeté qui n'espère plus être aimé, il est habité par une souffrance si grande qu'elle ne peut mener qu'au suicide ou à la vengeance. Et l'on comprend que c'est la vengeance qu'il a choisie...

montpellier-musee-fabre-044.JPG

Les anges fidèles s'enfuient dans le ciel où baisse la lumière. Ils délaissent celui qu'ils admiraient. Ils sont fidèles et pâles. Ils ont comme si souvent dans la peinture, la littérature ou la musique, la fadeur et la banalité de la morale dominante...

Satan déchu est plus beau, souffrant et vivant, plus fascinant que le troupeau bêlant des anges fidèles!

.............................................................................................................

Liens : Montpellier et région :

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

 

.............................................................................................................

 

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

2013_0414montpellier0099.JPG

                                                         8 avenue Frédéric Mistral

Poursuivons notre balade dans les rues de Montpellier, attentif aux cariatides et aux atlantes qui ont élu domicile dans la ville ensoleillée.

Au début de l'avenue Mistral une cariatide et un atlante forment un couple hétéro, ce qui n'est pas le cas de la plupart de leurs semblables qui vont par paires de même sexe! 

2013_0414montpellier0100.JPG

A droite, l'atlante est couronné de grappes de raisin qu'il a cueillies dans les vignes de la région. Il évoque Dionysos, le dieu du vin et de l'ivresse...

2013_0414montpellier0104.JPG

Sa compagne mêle les fleurs à sa chevelure, comme Flore la déesse de la nature et du printemps. Nos deux tourtereaux se regardent, souriant d'avance à la fête qu'ils feront. Ils sont prêts à la rencontre et lèvent leurs bras, impeccablement rasés, comme pour une publicité de déodorant!

2013 0414montpellier0152

                                                       72 Grand Rue Jean Moulin

Dans la Grand Rue, nous retrouvons des cariatides à l'antique qui n'oublient pas leur origine de danseuses qui portaient sur la tête les paniers d'offrandes à la déesse Artémis karyatis. Depuis que Vitruve s'est avisé de proposer une origine fantaisiste, il est d'usage de raconter que les caryatides devraient leur nom aux femmes de Karyes réduites en esclavage par les Grecs après la trahison de leur ville qui avait pris partie pour les Perses. La légende a la vie dure et explique pourquoi à partir du XVIème siècle, on trouve souvent des esclaves à la place des jeunes femmes.

2013 0414montpellier0150

Nos cariatides de la Grand Rue esquissent un pas de danse, elles sont élégantes et sourient avec un léger dédain...

2013 0414montpellier0149

Celle de droite, la plus douce, a les épaules trop étroites et reste indifférente à la lèpre noire qui recouvre son bras...

2013 0414montpellier0151

Celle de gauche nous regarde passer, comme elle a regardé passer tant et tant de Montpelliérains auxquels contre pluie et soleil elle a survécu...

2013 0414montpellier0227

                                                                       Angle rues Foch et d'Albisson

Nos derniers atlantes sont des tritons avec queue de poisson et coquillages. Ils sont une variation d'Atlas (qui a donné son nom aux atlantes) condamné par Zeus à porter la Terre sur ses épaules.  Il avait pour frère Océanos, le père des fleuves et des rivières.

2013 0414montpellier0229

Ces étranges créatures de pierre émergent d'une coquille comme d'un cornet de glace...

2013 0414montpellier0232

Elles sont renfrognées et n'apprécient guère d'être assignées à ce poste sans gloire....

2013 0414montpellier0108

                                                                               33 boulevard Sarrail

J'ai mal au crâne! Vous n'auriez pas de l'aspirine?

 

.............................................................................................................

Lien :  Les cariatides et les atlantes de Montpellier. (1)

..............................................................................................................

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

..............................................................................................................

 

 

 

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...

montpellier-musee-fabre-092.JPG

                        Hôtel de Belleval (2ème moitié du XVIIème), place de la Canourgue, les Atlantes.

Se promener sans but à Montpellier, se laisser guider par une ruelle étrange, par une envolée de soleil sur les façades, par une placette ombragée...

montpellier-musee-fabre-089.JPG

                                           Atlante de l'hôtel de Belleval

Découvrir au hasard de votre balade quelques divinités de pierres occupées à porter sur leurs épaules les balcons ou les corniches...

C'est une façon comme une autre de rencontrer une ville...

montpellier-musee-fabre-088.JPG

Sur la façade de l'hôtel de Belleval, les atlantes sont des faunes qui ont perdu leurs bras mais ont conservé leurs oreilles et leur queue qui bat au soleil!

2013_0414montpellier0092.JPG

                                                    Cariatides, 11 Place de la Comédie

Place de la Comédie sont appuyées, immuables contre les murs de la Banque Populaire deux couples de cariatides qui permettent aux amoureux de la ville de donner libre cours à leurs rêveries de poètes ou d'érudits.

Je retiens l'interprétation la plus ésotérique, celle qui n'a pas la prétention de vous convaincre et qui s'enracine dans les mystères de l'Alchimie.

La première cariatide, sévère et méditative, tient à la main un parchemin roulé où sont écrites les formules de la transformation de la matière... elle est plongée dans un abîme de réflexion...

2013_0414montpellier0094.JPG

La deuxième commence la réalisation du Grand Oeuvre. Elle porte le maillet et le ciseau du sculpteur qui symbolisent la maîtrise et la transformation de la pierre, la vie donnée à le matière brute.

2013_0414montpellier0095.JPG

La troisième à gauche serre contre elle le caducée, représentation du dieu Mercure et par homophonie celui de l'élément chimique qu'il faut séparer du souffre...

La main gauche tient une couronne de laurier, symbole du succès à venir...

La femme garde les yeux à demi fermés, elle est en recherche et ne voit pas encore la lumière...

2013_0414montpellier0096.JPG

      La dernière cariatide a les yeux ouverts. Elle porte dans la main droite la couronne de la réussite et dans la gauche la corne d'abondance. Elle a triomphé et réalisé le Grand Oeuvre...

Nos quatre chercheuses d'absolu, bien qu'un peu viriles, exhibent des seins ronds et pleins, aptes à nourrir les bambins les plus affamés! Symbole peu approprié à l'établissement qu'elles honorent de leur présence et qui comme toute banque est plus disposé à vous vider qu'à vous engraisser!

2013_0414montpellier0088.JPG

                                   13 place de la Comédie

Voisines des alchimistes, les cariatides du 13, plus anciennes (1ère moitié du XIXème) ont subi plus que ces dernières l'usure du temps. Elles semblent venues tout droit de la Grèce. Elles soutiennent un chapiteau ionique, le plissé de leur robe évoque celui des jeunes femmes de l'Erechtéion.

2013_0414montpellier0091.JPG

      Au-dessus de leur tête brille l'étoile à cinq branches, celle que l'on retrouve dans la symbolique des Francs-Maçons et qui représente la lumière qui nous guide vers la vérité et la sagesse.

La cariatide de droite porte comme sa jumelle un rouleau, le livre où sont transcrites les connaissances humaines, et dans sa main droite un compas, autre symbole franc-maçon, instrument des mathématiciens, des astronomes ou des architectes. C'est cet instrument que William Blake place entre les mains de Dieu, le Grand architecte...

2013_0414montpellier0090.JPG

La cariatide de gauche ne porte pas de compas mais un foulard.

Alors que des hommes contraignent parfois les femmes à se voiler,...

Alors que des femmes, par habitude, désir de tranquillité, facilité, acceptent le diktat masculin prétendument divin (Dieu serait-il le premier des machos?)...

Cette cariatide en quête de vérité a enlevé son voile.

Elle regarde droit devant elle et fait face à l'avenir et à ses défis. Pas question de se bander les yeux! Pas question de se voiler le visage!

Quitte à se consumer et à sentir le soleil et le vent user la pierre, elle se tient debout et marche immobile dans les plis de sa robe qui font des vagues sur elle comme sur la coque d'un navire...

 

A suivre:

Cariatides et atlantes de Montpellier (2)  

 

....................................................................................................................................................................

Liens : Montpellier et région:

Jean Cousin. La Charité. Musée Fabre. Montpellier.

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.


...................................................................................................

..........

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES..., #Peintres

montpellier-musee-fabre-002.JPG

                                       La Charité. (1540-1545) Jean cousin (le Père). Huile sur bois.

Voici une oeuvre exceptionnelle, un des joyaux du musée Fabre de Montpellier et qui mériterait d'être mise en valeur plus qu'elle ne l'est actuellement.

cousin-eva-prima-pandora.jpg

Exceptionnelle parce qu'elle est l'un des rares tableaux de Jean Cousin père (1490-1560) dont l'Eva Prima Pandora du Louvre est célèbre et reste l'une des oeuvres emblématiques de la peinture française de la Renaissance (selon certains, le premier nu de la peinture française).     

montpellier-musee-fabre-003.JPG

L'influence de l'Italie, notamment des peintres de l'Ecole de Fontainebleau Rosso et Cellini y est manifeste.

La femme, allégorie de la Charité, est assise avec élégance sur son lit, presque nue, les bras ouverts..

Son corps aux formes pleines est d'une pâleur étrange.

Trois enfants se pressent contre elle.  Une meute vivace et affamée qui n'est pas sans évoquer un hallali!

Entre le fond de l'alcôve et les enfants qui s'accrochent à elle, elle est empêchée de bouger, de s'évader vers la campagne grise.

montpellier-musee-fabre-007.JPG

L'un des enfants emporté par son élan a les cheveux qui volent au vent...

Il enserre de ses bras le cou de la femme et il murmure à son oreille...

Elle semble surprise, son regard s'agrandit et se fige...

Son sévère profil grec s'oppose à la rondeur des formes de son corps...

A l'arrière plan, se développe un paysage en grisaille (influencé par le "sfumato" de Léonard de Vinci) une ville au pied des montagnes...

montpellier-musee-fabre-006.JPG

Un deuxième enfant s'approprie un sein qu'il tète goulument. 

montpellier-musee-fabre-004.JPG

Le troisième un doigt dans la bouche regarde l'autre sein et s'apprête, tenu par la main protectrice, à s'y arrimer...

Etrange représentation de la Charité comme d'une mère, victime consentante de la voracité de ces trois petits mâles.

La sensualité de la poitrine offerte, du tissu qui glisse entre les jambes, des oreillers au fond de l'alcôve donnent à cette oeuvre sa trouble fascination... Le désir masculin s'identifie sans mal aux enfants qui ressemblent aux amours ou aux angelots et dont la bouche pourrait être celle d'un amant.

montpellier-musee-fabre-004.JPG                     cousin-eva-prima-pandora-copie-1.jpg

 

Comment ne pas remarquer le vase ouvert posé devant la femme. On le retrouvera dans l'Eva Prima Pandora peinte quelques années plus tard, avec sur son col, la main nonchalante de celle qui en a laissé s'échapper les maux et les fléaux qui ravagent l'humanité.

 montpellier-musee-fabre-008.JPG

Tableau étrange, raffiné et cruel, qui donne une image fantasmée de la femme qui, pour les hommes qu'elle fascine, est à la fois la cause de leurs malheurs et le remède...

L'allégorie de la Charité (un autre nom de l'amour) prend ici double sens : l'offrande totale de soi comme celle de la mère à ses enfants et l'abandon de la maîtresse à son amant...

La femme est Pandore, Eve, la Vierge, la Charité...

Elle est la tentatrice, l'amante, l'épouse, la mère...

Celle qui donne et se donne...

Source unique de la Vie et donc de la Mort...

.............................................................................................................

      Liens : Montpellier et région

Alexandre Cabanel. L'ange déchu. Musée Fabre Montpellier.

Karl Lehmann. Sainte Catherine d'Alexandrie. Musée Fabre. Montpellier.

Cariatides et Atlantes de Montpellier. (1)

Cariatides et Atlantes de Montpellier (2)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (1)

Aigues Mortes. La Chapelle des Pénitents Gris. (2)

Trompe l'oeil. place Saint Roch. Montpellier

Le Mikvé de Montpellier. Témoin juif du Moyen-Âge.

Arc de Triomphe du Peyrou. Montpellier.

Cathédrale de Maguelone. Les vitraux. (1) extérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. Vitraux (2) Intérieur. Bleu. Robert Morris.

Cathédrale de Maguelone. (3) Vitraux. Intérieur. Jaune. Robert Morris.

Jean jacques Henner. Le bon Samaritain. Musée Fabre Montpellier.

.............................................................................................................

Liens: école de Fontainebleau : Renaissance

      Pince téton. Gabrielle d'Estrées et sa soeur.

     Fontevraud. Fresques de Thomas Pot. 

.............................................................................................................

Liens : étude de tableaux :

Chagall. Abraham et les Anges. L'hospitalité.

Gudin Théodore. Rochefort. Musée Hèbre de Saint Clément. Goélands.

Laemlein.Vision de Zacharie. Rochefort. Musée Hèbre de saint Clément. Les 4 chars.

Omer Charlet. Orphelines de la mer. Rochefort. Musée Hèbre de saint clément.

Saint Sornin. Eglise. Fresques XVIIème siècle(1)

Paravent Japon. Edo. Ecole Hokusai. Neuf femmes jouant au jeu du renard.

Paravent Japon. Ecole Edo. Courtisanes sous les saules pleureurs. Musée Guimet. Tankosai Fujiwara Arinobu.

 

 

............................................................................................................




Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

.

musee-Hebre-Rochefort-033.JPG

                                                          Théodore Gudin (Marine)

C'est un des beaux tableaux du musée Hèbre de Rochefort. Il est perdu dans l'immense salle des peintures mais il attire le regard et nous invite à entrer dans la contemplation avec les goélands du coucher de soleil sur l'océan.

Les nuages s'assombrissent et le soleil n''illumine plus qu'un couloir sur les flots. On entend à peine le clapotis des vagues sur le rivage, la nature s'immobilise avant d'entrer dans l'obscurité. Tableau de paix et de silence... avant l'entrée dans la nuit.

gudin voiliers dans la tempête

                                                          Voiliers dans la tempête

Ce n'est pas le sujet de prédilection de Théodore Gudin (1802-1882) peintre officiel de la Marine qui représentait de préférence des naufrages et des batailles.

gudin-retour-de-peche-au-clair-de-lune.jpg

                                         Retour de pêche au clair de lune

Louis Philippe lui passa commande de plusieurs toiles destinées au musée de Versailles... 

gudin Attaque d Alger par la mer 29 Juin 1830

                                       Attaque d'Alger par la mer 1830

Napoléon III l'emmena avec lui en Algérie....

musee-Hebre-Rochefort-037.JPG

Le peintre avait alors du succès et recevait de nombreuses commandes. 

Gudin est un excellent peintre qui pâtit d'être contemporain de quelques météores comme Delacroix ou Courbet...

musee-Hebre-Rochefort-032.JPG

Et pourtant, ce tableau simplement intitulé "Marine" prouve qu'il aurait pu s'inscrire dans la famille des Romantiques, de ceux pour qui la nature était personnage à part entière de l'oeuvre.

La précision donne à ce paysage une atmosphère étrange et quasi onirique.

Un goéland attentif est tourné vers la fin du jour, comme une sentinelle.

L'allée de lumière sur l'océan est une invitation au voyage. Les vikings y lançaient le drakkar où était étendu le cadavre de leur chef. C'était un départ sur "l'allée des cygnes"... un départ vers l'éternité.

musee-Hebre-Rochefort-031.JPG

musee-Hebre-Rochefort-036.JPG

La composition de la toile avec ses grandes horizontales barrées par la verticale du soleil oppose la fluidité de la mer et la métamorphose du ciel à la masse du rocher, refuge temporaire des oiseaux. 

Moment de beauté éphémère avant la nuit et les tempêtes ...

Moment d'illusoire sécurité sur un rocher que les marées ont creusé... 

Gudin-scene-a-belle-ile.jpg

                                      Scène à Belle Ile (Gudin)

Gudin Lighthouse

                                             Le Phare (Gudin)

 

...................................................................................................................................................................

Liens : Rochefort musée Hèbre de Saint-Clément...


Laemlein.Vision de Zacharie. Rochefort. Musée Hèbre de saint Clément. Les 4 chars.

Omer Charlet. Orphelines de la mer. Rochefort. Musée Hèbre de saint clément.

 

Omer Charlet :


Omer Charlet. Eglise de Marennes. Le martyre de Saint Adrien.

Omer Charlet. La Rochelle. Chrétiens au bûcher. Cathédrale.

Omer Charlet. La Rochelle. Saint Barthélémy.

 

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

..................................................................................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

custine-maison-doree.jpg

                                   Rue Custine, début de la rue à partir du boulevard Barbès.

La rue Custine est une voie qui passe en douceur de la place de Château Rouge, populaire et colorée, à la rue Caulaincourt, opulente et bobo...

custine-bruant-008.JPG

Elle reçoit son nom en 1867 pour rendre hommage à un homme qui s'est illustré pendant la Guerre d'Indépendance Américaine : Adam Philippe de Custine (1740-1793) surnommé le Général Moustache.

custine le général joseph désiré court

                               Portrait du Général Custine par Joseph Désiré Court.

Quand la tourmente révolutionnaire a besoin de militaires de talent, Custine qui a voté pour la Déclaration des Droits de l'Homme et qui est proche de la noblesse libérale, s'illustre dans un premier temps, en prenant la ville de Mayence. Quand le vent tourne et qu'il connaît des revers, il est accusé par Hébert d'intelligence avec l'ennemi et guillotiné place de la Concorde.

custine-guillotine.jpg

"Aux mânes de nos frères sacrifiés par le traître. Ecce Custine. "Son sang impur abreuve nos sillons". Ainsi périssent les traîtres à la Patrie. Musée Carnavalet.

Malgré ou grâce à cette exécution imméritée, une des spécialités de la Terreur, Custine se voit honoré quelques années plus tard. Son nom est gravé sur l'Arc de Triomphe et la ville de Paris le donne à cette artère importante du XVIIIème arrondissement.

custine-bruant-011.JPG

L'immeuble à pan coupé entre le boulevard Barbès et la rue Custine a été, non loin des Galeries Dufayel, un grand magasin de "nouveautés", La Maison Dorée.

custine-maison-doree-prospectus.jpg

On peut lire sur cette publicité de la Maison Dorée des informations qu'on aimerait trouver aujourd'hui dans bien des magasins :

"Les personnes qui ne se trouveraient pas bien accueillies ou qui auraient quelque réclamation à faire sont instamment priées de s'adresser à la 1ère caisse"

"Echange ou remboursement des articles qui ont cessé de plaire."

custine barbès

custine-utrillo.jpg

Sur cette toile peinte par Utrillo d'après une carte postale, on reconnaît la Maison Dorée et ses enseignes.

On voit aussi le côté impair de la rue et les immeubles qui ont été construits sur les terrains du Bal du Château Rouge.

custine-bruant-028.JPG

Les immeubles du 7 au 13 bis dus aux architectes Richefeu frères et Corbon ont été construits en 1882, écrasant à jamais le Château Rouge et ses jardins. (voir  Chateau Rouge historique)

custine-bruant-030.JPG

2010 0616rougechateau0005

                        Le bal quelques années avant la Commune et la destruction du Château.

custine-bruant-039.JPG

Au carrefour avec la rue de Clignancourt, s'élève le collège Dorgelès qui a succédé à l'ancienne école où Paul Doumer, futur président et Jean Gabin future gueule d'amour furent élèves.

N'oublions pas parmi les bambins qui fréquentèrent la communale, Pierre Lazareff ou Marcel Bleustein blanchet.

custine bruant 046

Jean Gabin est un poulbot du quartier puisqu'il est né boulevard de Rochechoart et qu'il vécut avec ses parents au 17 rue Custine, à deux pas du collège!  

Le bâtiment à l'aspect austère de caserne est représentatif de l'architecture scolaire de la deuxième moitié du XIXème siècle.

custine-bruant-043.JPG

Côté pair s'élève un immeuble à pan coupé entre la rue de Clignancourt et Custine... 

custine-bruant-044.JPG

Pan coupé du 18 rue Custine

custine-bruant-045.JPG

L'entrée du 18 rue Custine...

custine-ramey3.jpg

Coin Ramey-Custine... Le café-tabac-billards a disparu au profit d'un mini market, rue Ramey et d'une banque rue Custine.

custine-bruant-051.JPG

custine-ramey.jpg

L'immeuble à pan coupé côté pair abrite toujours un café, mais la publicité du 1er étage pour le dentiste a disparu.

custine-bruant-049.JPG

A suivre, 2ème partie de la rue...

.............................................................................................................

Liens, rues du quartier :

Les escaliers de Montmartre. Cartes et photos anciennes. (1) Rues Foyatier, Paul Albert, Utrillo... .

Rue Caulaincourt (1) Père Forest. Lautrec. Honorine platzer. Justine Dieuhl. Berthe. Gabrielle.

Montmartre. Rue Becquerel.

Montmartre. Rue de la Bonne.

Montmartre. Le Passage Cottin.

 

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

 


..............................................................................................................

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Monuments. Cabarets. Lieux

 

2013 0218tardieu-jardin0003

Le Sacré-Coeur tant décrié par les "gens de goût" n'en est pas moins une vision orientale dans le ciel de Paris, une invitation au voyage et à la rêverie.

2013_0128sacre-coeur-porte0011.JPG

 

S'en approcher nous fait entrer dans une autre dimension, moins poétique, celle de la religiosité du début du XXème siècle, académique et sans génie.

On admirera cependant la qualité, le souci des détails et de la perfection des artisans qui ont travaillé la pierre ou le bronze.

2013_0128sacre-coeur-porte0001.JPG

La porte centrale, devant le panorama bleuté de Paris, s'ouvre rarement. Il faut attendre les grandes occasions pour que les battants de bronze laissent passer les processions solennelles.

2013 0128sacré-coeur-porte0004

         Le tympan représente le coup de lance qui perce le flanc du Christ. L'ensemble est conventionnel. Le soldat romain est montré dans un mouvement dynamique, prenant son élan pour enfoncer dans la chair  du supplicié la lance qu'il tient fermement. Le Christ mort penche la tête de l'autre côté, celui de la vie, où Jean d'une main tente d'empêcher l'agression et de l'autre touche Marie dont les genoux fléchissent.

sacré coeur fagel lamarck

L'auteur de cette sculpture est Léon Fagel (1851-1913) à qui l'on doit la statue de Lamarck au Jardin des Plantes. Il est avec Hippolyte Lefebvre, le sculpteur qui a le plus participé au décor de la basilique. On lui doit une dizaine d'oeuvres dont le tympan ouest de la façade, Jeanne d'Arc agenouillée, des bas-reliefs dans les chapelles...

2013_0128sacre-coeur-porte0005.JPG

                                                   La multiplication des pains

Les six panneaux historiés des portes sont dus à Hippolyte Lefebvre (1863-1935). Ceux du portail central représentent la Multiplication des Pains et la Cène.

Il n'y a pas grand chose à en dire, tant ils sont académiques, avec personnages confits en dévotion et Christ théâtral.

2013_0128sacre-coeur-porte0007.JPG

                                                                             La Cène

La seule originalité de la Cène est de représenter le Christ entouré de quatre apôtres au premier plan, les autres étant relégués à l'arrière plan.

Jean, les mains jointes, tend son museau vers le Christ avec une tendresse ostentatoire. 

neige2 012

 Hippolyte Lefebvre vaut mieux que ces compositions banales comme le prouvent les belles statues équestres de la façade. Jeanne d'Arc et Saint Louis ne manquent pas de grandeur ... et restent stoïques sous la neige!

2013_0128sacre-coeur-porte0013.JPG

Le décor de feuillage et de roses souffre du confinement dans des carrés ou des rectangles. On rêve du même décor imaginé par Guimard!  

2013_0128sacre-coeur-porte0009.JPG

Les lions patinés par des milliers de mains sont les gardiens débonnaires de ces lourdes portes du Sacré-Coeur... 

2013_0128sacre-coeur-porte0017.JPG

...tandis que d'autres coeurs aussi sacrés battent sous le ciel qui n'a ni murs ni portes!

.....................................................................................................................................................................

à suivre...

....................................................................................................................................................................

Liens : Sacré Coeur


Crypte du Sacré-Coeur. Montmartre. (1)

Crypte du Sacré-Coeur. Montmartre. (2). Chapelle funéraire...

Sacré Coeur. Statues Saint Louis et Jeanne d'arc. Justice, Sainteté.

Montmartre. Le Sacré Coeur. Le Dôme.

Sacré Coeur de Montmartre. Clichés.

 

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

....................................................................................................................................................................

 

..

 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog