Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac

 

 

 

Comme la place Pigalle et la place du Delta voisines, la place Blanche a la forme d'un demi cercle ouvert sur le boulevard de Clichy. Pas étonnant puisqu'elle est comme ses deux jumelles tracée sur l'ancien octroi.

 Un pavillon de Ledoux  en occupait la partie centrale.

 

 Le pavillon de la barrière de la Croix blanche (Ledoux, 1785)

Le pavillon de la barrière de la Croix blanche (Ledoux, 1785)

Le "mur murant Paris rendait paris murmurant" et les pavillons que Ledoux appelait ses "Propylées" furent presque tous détruits. Celui de la place Blanche est entré avec quelques autres dans l'histoire puisque dans la nuit du 11 au 12 juillet 1789, comme un prélude à la Révolution, il fut pris d'assaut et incendié par les ouvriers des carrières et par les exploitants mécontents d'avoir à payer des taxes pour qu'entrent dans Paris les charrois de gypse ou de farine.

Incendie des barrières. 12 juillet 1789. Gravure sur cuivre.

Incendie des barrières. 12 juillet 1789. Gravure sur cuivre.

Une fois le pavillon de Ledoux disparu, l'octroi n'est pas pour autant supprimé. Il persistera jusqu'en 1860, année du rattachement de Montmartre à Paris.

Barrière de la place Blanche  en 1855.

Barrière de la place Blanche en 1855.

Le nom de la place a pour origine l'enseigne d'un établissement de boissons qui se tenait à proximité sur le chemin des Porcherons :"A la Croix Blanche".

La butte en 1850. Les carrières.

La butte en 1850. Les carrières.

Le calvaire de pierre qui se dressait entre ville et campagne se couvrait, comme le paysage environnant, de fine poussière de gypse ou de farine que laissaient voler les convois descendus de la Butte.

Le nom de la place actuelle est donc étroitement lié à l'histoire de Montmartre qui a depuis comblé ses carrières et arrêté les ailes de ses moulins.

La barricade de la place Blanche défendue par les femmes.

La barricade de la place Blanche défendue par les femmes.

La place a été le théâtre d'événements tragiques pendant la semaine Sanglante (21-28 mai 1871)

Le 23 mai, une centaine de femmes y combattent. Parmi elles se trouvent Elisabeth Dmitrieff, féministe russe, envoyée par Karl Marx à Paris, fondatrice avec Nathalie Le Mel présente à ses côtés, de l'Union des Femmes pour la défense de Paris.

Une autre femme passe sur la barricade comme un ange de la révolte.

Elle s'appelle Blanche...

Blanche Lefebvre...

Elle est blanchisseuse

au lavoir des Batignolles...

Quand tombe la barricade de la place Blanche

elle rejoint celle de son quartier...

Elle y trouve la mort...

Pour tous ceux qui ont la Commune dans le coeur, la place Blanche à proximité de l'ancien bal de la Reine Blanche et du Moulin Rouge évoque son nom et porte ses couleurs ...

(à suivre... la place de 1900 à nos jours) )

Le mur des fédérés (Père Lachaise)

Le mur des fédérés (Père Lachaise)

Voir les commentaires

Publié le par chriswac

Elles commencent à être heureuses et confiantes, elles se disent qu'après tout les humains sont parfois gentils, elles ronronnent, elles revivent....

Et voilà que Plume se gratte et fait voler ses poils dans la maison.

Et voilà que dans sa fourrure apparaissent des cercles clairs.

La teigne!

Une saloperie de champignon qui envoie ses spores dans l'atmosphère, contamine les autres chats et tente d'atteindre les humains!

Catastrophe!

Traitement de cheval! Médicaments à avaler, bains à prendre, air à purifier!

Quatre jours de suite Plume et Bella ont été mises dans leur boîte et emmenées chez la vétérinaire, Fanny, une adorable jeune femme qui les a mouillées et massées sans les effrayer...

Et maintenant il reste à isoler les pièces de l'appartement et à allumer des fumigènes pendant 10 heures!

Nous survivrons et reprendrons notre vie de caresses et de ronrons.

Mais quelle leçon donnée par nos chattes! Pas de révolte, pas d'agressivité, une confiance à éradiquer les maux du monde entier.

Regarder les chats, c'est apprendre à vivre!

Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!
Séances anti teigne!

Séances anti teigne!

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE

paravents guimet 073

Courtisanes exposées à la vue du public -Harimise- par Katsukawa Shun'ei (1762-1819). Epoque Edo. Six volets, couleurs et poudre d'or sur papier.

Katsukawa Shun'ei est un peintre qui en son temps n'était pas considéré comme un grand artiste dans son pays. C'est l'intérêt que lui portèrent les Impressionnistes qui changea le regard de ses compatriotes. 

Il est connu pour ses portraits d'acteurs du Kabuki, de lutteurs de Sumo, de courtisanes.

paravents-guimet-076.JPG

Ce paravent représente des courtisanes dans la salle d'exposition (harimise) de la maison de plaisir dont le nom apparaît à l'arrière plan. C'est un moment de répit, sans doute au milieu de la journée. Les femmes se détendent et s'occupent, qui à fumer, qui à caresser un instrument de musique, qui à jouer à la poupée...

paravents guimet 077

paravents-guimet-078.JPG

Certaines courtisanes sont accompagnées de leur apprentie (kamuro) qu'elles habillent comme elles le désirent. Souvent elles leur font porter le même kimono.  Les deux premiers volets montrent la courtisane et son apprentie vêtues du même kimono rouge.

paravents-guimet-079.JPG

Les volets centraux : au fond avec un kimono noir ornée de vagues, une courtisane joue du shamisen à côté de son apprentie.

paravents-guimet-082.JPG

                                                     La joueuse de shamisen

paravents-guimet-083.JPG

visages détendus, moment de récréation entre femmes. On oublie un instant la réalité triviale...

paravents-guimet-088.JPG

Une femme fume du tabac avec la longue pipe...

paravents-guimet-089.JPG

Une autre joue à la poupée qu'elle soigne avec un pansement sur le bras...

paravents-guimet-081.JPG

  Une autre encore plie une feuille de papier pour créer un origami savant...

paravents-guimet-080.JPG

paravents-guimet-100.JPG 

Sur les deux premiers volets dans un tumulte d'étoffes, cinq femmes sont assises...

paravents-guimet-091.JPG

paravents-guimet-092.JPG

paravents-guimet-093.JPG

paravents-guimet-094.JPG

La composition de ce tableau donne l'impression d'une lente glissade de la droite vers la gauche sur le tapis rouge. Les courtisanes plus nombreuses plus serrées sur la droite ne sont plus que deux sur la gauche. Les isolées sont comme fragilisées, premières proies découvertes par le client ...

paravents guimet 073

.............................................................................................................

Bataille d'experts, le même paravent est attribué par le British Museum à Utagawa Toyosharu, artiste lui aussi de l'Ukiyo-e. On peut en douter quand on sait que cet artiste se différencie de ses prédécesseurs par son art de la perspective. Sur ce paravent toutes les courtisanes sont à la même échelle, sans souci de la perspective.

.............................................................................................................

Liens :

Paravent Japon. Edo. Ecole Hokusai. Neuf femmes jouant au jeu du renard.

Paravent japonais. Cheval à la longe. Momoyama. Guimet.

Paravent Corée. Epoque Choson.

Un paravent japonais. Ecole de Kano.Guimet

.............................................................................................................

 

..


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #album

Les animaux de Yamaguchi Kayo peintre sont présence au monde

Ils vivent chaque seconde comme une éternité

Ils ignorent la beauté ou le mal.

Ils sont

Ils sont éternels

Ils sont enracinés dans la vie comme les arbres

Ils sont fragiles comme les fleurs du cerisier

(Les animaux de Yamaguchi Kayo. Collection "Les artistes animaliers". Ed. Duculot.)

Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo
Les animaux de Yamaguchi Kayo

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES. AMOUR.

 

 

 Chagall-Aleko-1951.jpg

 

 

 

Le 7 mars en Algérie

 

 

Tu es l'enfant que je n'ai pas connu

L'enfant qui me manque

Comme si je l'avais perdu

L'enfant né le 7 mars en Algérie

 

Les nuits déroulaient leurs coupons d'étoffe

Les jours étaient ronds avec un goût d'orange

Tu te promenais sur le cours Bertagna

Dans ta robe brodée de cerises

 

Tu es l'adolescente

Que je n'ai pas connue

L'adolescente qui me manque

Comme si je l'avais perdue

 

Le dimanche tu allais au cinéma comme on va à l'église

Et lundi contre les murs de céramique du lycée Mercier

Tu racontais les films comme on caresse un chat

 

Tu es la jeune fille

Que je n'ai pas connue

La jeune fille qui me manque

Comme si je l'avais perdue

 

Dans Paris sans couleur tu peignais en rouge les bougies

Tu serrais autour du feu tes parents exilés

Afin que leur visage reste dans la lumière

 

Tu es la femme

Que je tiens dans mes bras

La femme

Qu'à chaque instant j'ai peur de perdre

 

Tu déroules la nuit comme un coupon d'étoffe

Tu donnes à chaque jour un goût d'orange

Tu voyages avec moi sur le ciel de Montmartre

Dans ta robe brodée de cerises

 

chagall-les-amants-au-ciel-rouge

 

.............................................................................................................

Liens : Poèmes 

 Poèmes d'amour de Christian Wacrenier.

Poèmes. Divers.

Poèmes pour les enfants.

Poèmes Alzheimer. Mon père.

..............................................................................................................

nini-avent-001.JPG

                                                               Les cadeaux de Nicole

.......................................................................................................................

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE

marionnettes-femis-juif-006.JPG

     En ce début d'année pas de plus belle carte de voeux que cette affiche rencontrée rue Francoeur. Je la dédie à tous ceux que j'aime, la plupart un peu cabossés, un peu blessés et qui mettent des étoiles dans mes nuits.

     Il y a à Montmartre, chez moi, tout un petit peuple venu d'Asie que j'aimerais vous présenter aujourd'hui. Ce sont des marionnettes encore vibrantes des représentations qu'elles ont données et qui comme tous les immigrés de Paris gardent en elles leur monde de couleurs, de senteurs et de bruits.

marionnettes-femis-juif-011.JPG

     Ces trois là ne savent trop quelle pièce jouer ensemble. Le prince birman, la paysanne indonésienne et Alexandre le Grand en personne.
 

marionnettes-femis-juif-014.JPG

    Lui, c'est le plus beau et il fait des ravages parmi les belles qui l'environnent. Il est prince de Thaïlande, porte tiare et costume marqueté de miroirs. Son visage est pourtant celui de ces jeunes que vous rencontrerez dans les rue de Bangkok, la même vie et la même douceur.

marionnettes-femis-juif-016.JPG
Elle, c'est ma première, mon premier amour de marionnette. Je l'ai rencontrée à Paris, il y a longtemps déjà. J'ignorais alors tout de l'Asie. Je ne savais pas qu'un jour j'aimerais à ce point cette région du monde. La dame était jetée sur le sol parmi de vieux débris de meubles et de vaisselle. Elle était à vendre dans une brocante minable où je l'ai ramassée pour lui rendre son statut de Grande Dame.

marionnettes-femis-juif-018.JPG

   Une coiffure baroque pour cette longue dame au visage concentré. Je ne sais pourquoi elle me fait penser à une fourmi. Autour d'elle d'autre dames vont et viennent, loin de leur Indonésie natale. C'est au Vietnam cependant que j'ai été frappé par la sveltesse, l'élégance, la noblesse des femmes. Vous les voyez marcher dans les rues avec leur longue tunique fendue ou filer comme des amazones sur leurs vélos. Quand je vais dans les hôtels touristiques dans ces pays, je suis frappé par le contraste entre la foule des occidentaux, souvent négligés, en shorts approximatifs, en chemisettes bariolées, ventre en avant, cul en arrière et le peuple de seigneurs qui les servent, nettoient leurs assiettes et font leur lit.

marionnettes-femis-juif-021.JPG

  Lui c'est Ganesh. En marionnette il est plutôt rare. C'est le plus sympa du panthéon hindouiste. En Inde il est présent partout, dans toutes les maisons et avec lui on oublierait que l'hindouisme aussi, comme bien des religions est capable d'intolérance et de violence. La marionnette est rare avec ses quatre bras et comme il se doit pour Ganesh, l'arrière de la tête en démon.


undefined
   Mon royaume pour un cheval ! 

 

marionnettes-002.JPG

Madame vient du Rajasthan, le pays des couleurs. On nous parle de la misère de l'Inde, misère encore bien réelle en certains endroits mais comment comprendre que malgré la difficulté de vivre les femmes y aient une telle allure? Les saris de soie vive, les bracelets miroitants, les sourires... Quand vous touchez aux ailes des papillons, la poussière d'or ou de bleu restent sur vos doigts. C'est dans vos yeux qu'elle scintille quand vous revenez du Rajasthan.

marionnettes-003.JPG

Un peu secrète, un peu triste avec son tambourin bien vissé sur la tête...
marionnettes-femis-juif-027.JPG
    Tous ceux qui sont allés à Hanoï connaissent ces petites créatures vendues aux touriste au théâtre des marionnettes sur eau. c'est un spectacle inoubliable, féérique et poétique qui mêle l'eau et le feu. Ces deux là, très banales, ne le sont pas pour moi et pour Nicole. Nous avions un guide exceptionnel, un homme très doux, très érudit et plein d'humour. Il nous a offert ces marionnettes avant de nous dire qu'il était désolé de nous quitter car il venait d'apprendre que sa mère avait été victime d'une crise cardiaque.

marionnettes-femis-juif-029.JPG

    Lui c'est un gros chinois souriant. A tort, je suis moins attiré par la Chine. peut-être à cause de reportages sur l'écorchage des chiens vivants ou sur la préparation culinaire de chats et chiens. C'est idiot car de notre côté nous sommes assez doués pour torturer la gent animale prétendue inférieure. Mais c'est promis, après les jeux olympiques qui me font horreur, je ferai un effort.

marionnettes-femis-juif-024.JPG

Bon il faut se faire une raison, vous risqueriez de vous lasser si je vous présentais tous mes hôtes. Je vais donc terminer avec celui là qui n'a rien d'asiatique et qui faisait partie d'un jazz band. Il a peut-être, dans les années 20 été victime du regard "banania" que l'on pouvait porter sur lui mais aujourd'hui il n'y pense plus. Il vit la belle vie sur ses coussins et c'est lui qui après avoir posé son trombonne vous souhaite une belle année .


 

 

Quatre ans après cet article je reçois des commentaires qui permettent à l'ignorant que je suis de se cultiver un peu dans la connaissance des marionnettes.

Ainsi me suis-je trompé sur mon gros Chinois qui est Birman. Papet m'apprend que l'on peut vérifier en soulevant sa jupe, ce que je n'avais jamais osé faire! S'il a un sexe sculpté, il est Birman!

Marionnettes d'Asie immigrées à Montmartre
Quelques photos du Ganesh à double visage....
Quelques photos du Ganesh à double visage....
Quelques photos du Ganesh à double visage....
Quelques photos du Ganesh à double visage....

Quelques photos du Ganesh à double visage....

... Et depuis cet article, quelques marionnettes vraiment chinoises sont venues s'ajouter à la petite bande!

Les dames chinoises n'aiment que la soie!
Les dames chinoises n'aiment que la soie!
Les dames chinoises n'aiment que la soie!
Les dames chinoises n'aiment que la soie!

Les dames chinoises n'aiment que la soie!

Marionnettes d'Asie immigrées à Montmartre
Marionnettes d'Asie immigrées à Montmartre
Marionnettes d'Asie immigrées à Montmartre
La preuve de la nationalité de mon gros "Chinois!

La preuve de la nationalité de mon gros "Chinois!

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités

 

La modeste rue Nicolet n'a eu l'honneur d'illustrer une carte postale qu'une fois à ma connaissance. Le cliché de 1904 est le seul que je connaisse. On y voit la rue sur toute sa longueur (110m) et sa largeur (10m)!

 

 

La rue Nicolet en 2014 et en 1904
La rue Nicolet en 2014 et en 1904

La rue Nicolet en 2014 et en 1904

Bien que deux des plus grands poètes français y aient séjourné, son nom n'a rien d'artistique. Elle le doit à un propriétaire foncier soucieux de rentabiliser ses terrains en y bâtissant des immeubles de rapport.

Notons avec regret que de nombreuses rues de ce côté de la Butte (Feutrier, Muller, Orsel...) rendent encore hommage à ces hommes dont le seul mérite fut d'avoir été riches!

2 rue Nicolet (23 rue Ramey)

2 rue Nicolet (23 rue Ramey)

1 rue Nicolet (25 rue Ramey)

1 rue Nicolet (25 rue Ramey)

Les deux premiers immeubles sont typiques de l'ancien village de Montmartre en voie de lotissement. Ce sont des constructions modestes à pan coupé qui datent de la deuxième moitié du XIXème siècle.

Depuis le pan coupé du 2, on aperçoit le campanile du sacré-Coeur.

Depuis le pan coupé du 2, on aperçoit le campanile du sacré-Coeur.

Le 5 rue Nicolet

Le 5 rue Nicolet

Détail de la sculpture ornementale du 5

Détail de la sculpture ornementale du 5

Alors que la plupart des immeubles de la rue sont des témoins d'un Montmartre populaire (nous ne dirons rien des deux ou trois immeubles modernes d'une indigence architecturale consternante) le n°5 s'impose avec son opulente façade comme une incursion bourgeoise dans un quartier populaire.

Il porte, gravé sur sa façade le nom de son architecte ; J. De la Morinerie, architecte S.A.D.G 1911.

Villa Le Caruhel (J De la Morinerie) Etables sur mer

Villa Le Caruhel (J De la Morinerie) Etables sur mer

L'architecte sera quelques années plus tard un des brillants adeptes de l'art Déco comme le montre la villa qu'il construit près de Saint-Brieuc.

Les 10 et 12 rue Nicolet. Deux immeubles classés au PLU, typiques du Montmartre populaire de la deuxième moitié du XIXème siècle.
Les 10 et 12 rue Nicolet. Deux immeubles classés au PLU, typiques du Montmartre populaire de la deuxième moitié du XIXème siècle.

Les 10 et 12 rue Nicolet. Deux immeubles classés au PLU, typiques du Montmartre populaire de la deuxième moitié du XIXème siècle.

14 rue Nicolet
14 rue Nicolet

14 rue Nicolet

Le 14 est un lieu de pèlerinage qui assure à lui seul la renommée de la rue Nicolet. Ces fenêtres derrière les deux pavillons de façade sont celles de l'appartement où Verlaine, jeune marié vint vivre avec Mathilde chez sa belle famille, les Mauté de Fleurville. Cela sufffirait à l'intérêt de la rue.

Mais il y a plus et tous les amoureux de Rimbaud le savent! c'est là que débarqua à la mi septembre 1871 le jeune poète, le Bateau Îvre en poche. Il venait de la gare de l'Est où Verlaine était allé l'attendre et où il le manqua.

Verlaine, Rimbaud. Eaux fortes de Roger Descombes.
Verlaine, Rimbaud. Eaux fortes de Roger Descombes.

Verlaine, Rimbaud. Eaux fortes de Roger Descombes.

Rimbaud arriva seul chez les Mauté de Fleurville. Mathilde relatera plus tard cette première rencontre. Elle décrira le jeune homme : "Solide garçon à la figure rougeaude, dans un pantalon écourté qui laissait voir des chaussettes de coton bleu tricotées par les soins maternels (...) Des cheveux humides, une mine négligée, les yeux étaient bleus, assez beaux, ils avaient une expression sournoise que, dans notre indulgence, nous prîmes pour de la timidité".

Ce n'est certes pas le portrait qu'aurait fait Verlaine de l'adolescent dont il fut amoureux dès le premier regard.

Montmartre. Rue Nicolet.

Les Mauté ne supportent la présence de l'intrus que pendant une quinzaine de jours avant de le mettre à la porte. Rimbaud quitte la rue Nicolet pour la rue Campagne Première à l'angle de la rue d'Enfer, non sans oublier de voler à ses hôtes un crucifix ancien qu'il restituera à Verlaine.

En octobre Mathilde met au monde le petit Georges. Trois mois plus tard, en janvier 1872, Verlaine quitte la rue Nicolet pour aller vivre avec Rimbaud.

Eau forte de Roger Descombes

Eau forte de Roger Descombes

Les autres immeubles de la rue nous paraîtront fades par rapport à ce 14 !

Sur un mur de la rue Nicolet, le 15 février 2014

Sur un mur de la rue Nicolet, le 15 février 2014

Et les jeunes tagueurs qui passent par là n'ont sans doute rien lu de Rimbaud!

............................................................................................................................................................................................................................................................................................

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog