Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.
Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.
Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.
Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.

C'est un jardin caché dans un passage de Montmartre, souvent protégé par une grille cadenassée.

C'est un endroit dont la discrétion vous attire comme le font dans les contes les jardins secrets...

 

Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.
Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.

Un beau jour vous tombez pile poil au bon moment, dans le bon créneau. Vous n'en croyez pas vos yeux : la grille est ouverte, le jardin se révèle!

 

Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.
Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.

Vous passez de l'autre côté...

Vous découvrez un monde nouveau, à la fois ordonné et sauvage avec des plantes exubérantes qui grimpent sur les murs et s'entrelacent!

Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.

Cette terre nouvelle porte le nom de "jardin des Abbesses"...

Un panneau informatif donne un petit cours d'histoire au visiteur et lui rappelle l'importance de l'Abbaye de Montmartre dont il ne resta presque rien après les années révolutionnaires...

Abbaye de Montmartre (abbaye d'en-haut et abbaye d'en-bas)

Abbaye de Montmartre (abbaye d'en-haut et abbaye d'en-bas)

Si la jeune République de 1789 prit possession des bâtiments de l'Abbaye, ce fut pour la dépecer et la vendre...

On sait qu'il valait mieux alors ne pas être "abbesse" et qu'on courait le risque comme la dernière titulaire, Mme de Montmorency Laval, de finir sur la guillotine!

La vieille femme, sourde et aveugle fut condamnée pour avoir conspiré "sourdement et aveuglément". L'accusateur public avait le sens de l'humour noir.

 

Les temps changent et la République de 1936, celle du Front Populaire, arracha à la spéculation immobilière qui allait bon train à Montmartre, ce bout de terrain resté sauvage, pour le transformer en jardin ouvert à tous.

Un jardin qui prit le nom des Abbesses!

Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.

La bonne idée des jardiniers est d'avoir créé un espace qui évoque un cloître, avec un puits en son centre.

 

Autour de ce puits, ils ont planté des simples comme on en cultivait dans les monastères qui pratiquaient une médecine naturelle en utilisant les plantes dont on connaissait alors les vertus. 

 

Ainsi trouve t-on dans ce jardin, entre autres plantes bénéfiques, la sauge dont le nom vient du latin "salvare" (sauver).

 

Céleri perpétuel ou livèche

Céleri perpétuel ou livèche

On trouve encore le céleri perpétuel ou livèche, apprécié pour ses vertus diurétiques et stomachiques...

La véronique

La véronique

La véronique était cultivée dans tous les monastères et abbayes qui s'occupaient des lépreux car elle était censée cicatriser les plaies. On lui donnait aussi le nom "d'herbe aux ladres" mais on lui préférait celui de Véronique, la sainte femme dont le linge qui avait essuyé le visage du Christ avait guéri l'empereur Tibère de la lèpre.

l'absinthe

l'absinthe

Parmi les simples remarquables du jardin des Abbesses, comment ne pas s'arrêter devant l'artemisia absinthium?

L'absinthe était utilisée comme vermifuge et pourtant ce sont des faiseurs de vers comme Rimbaud, Baudelaire ou Verlaine (qui l'appelait "herbe sainte") qui l'apprécièrent sous forme de liqueur qui faisait "voyager"...

 

Ode à l'absinthe écrite par Musset :

 

Salut verte liqueur, Némésis de l'orgie!

Bien souvent, en passant sur ma lèvre rougie,

Tu m'as donné l'ivresse et l'oubli de mes maux;

J'ai vu plus d'un géant pâlir sous ton étreinte!

Salut sœur de la mort! Apportez de l'absinthe;

Qu'on la verse à grands flots!

Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.
Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.
Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.
Un habitué, le moineau du jardin des Abbesses qui en apprécie les plantes!

Un habitué, le moineau du jardin des Abbesses qui en apprécie les plantes!

Les abbesses, si elles pouvaient revenir pour faire un petit tour dans notre époque, trouveraient ici de quoi se purger, se calmer, soigner les petits bobos et parfumer les armoires.

... De quoi s'enivrer peut-être... mais hélas! pas de quoi recoller les têtes!

Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.
Le jardin des Abbesses. Passage des Abbesses. Les simples.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

De retour dans l'île pour l'été, ma première visite est pour le refuge des chats, "Les Pachats du Bastion" au Château d'Oléron.

 

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Depuis quelques mois j'y ai trouvé quelques changements :

De nouvelles cabanes colorées ont été installées dans le jardin, aussitôt adoptées par les chats, des bancs, des arbres de jeux ont été disposés ici et là...

 

 

 

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Mais ce qui n'a pas changé, c'est le nombre d'animaux secourus, sauvés d'une mort certaine par des gens qui estiment que leur petite vie n'est pas indifférente, que leur souffrance n'est pas anodine.

Il a fallu isoler certains d'entre eux atteints de calicivirose, causée par un sale virus qui provoque des ulcérations de la bouche.

Lui c'est Saphir, un chat doux et affectueux dont il a fallu toute l'attention et la persévérance des bénévoles pour le guérir d'une maladie de peau. Le voilà atteint de cette maladie qui le rend triste et prostré.

De la même manière, ont été mis à part ceux qui, recueillis dans la nature, sont malades du FIV, le "sida" du chat qui affaiblit leurs défenses immunitaires.

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Il y a ceux qui sont morts, accompagnés jusqu'au bout par les bénévoles qui ont tout fait pour les sauver.

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Parmi les nouveaux arrivés, il y a Dumbo, un chat roux qui a été abandonné par ses maîtres et qui est resté non loin de son ancienne maison sans qu'on s'occupe de lui. Il a été retrouvé famélique, le poil en partie arraché, un œil presque crevé....

 

Il est sauvé aujourd'hui. Il est doux et réclame de la tendresse. Je m'étonne toujours de la confiance que gardent les animaux maltraités envers notre espèce.

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Nouvelles venues encore, quatre chattes retrouvées un matin dans un carton laissé devant le refuge. Beau courage et belle honnêteté de ces "maîtres" qui n'ont pas ce minimum de dignité d'assumer leur abandon....

Il est vrai que sur l'échelle de la lâcheté et de la cruauté, ils se situent quelques échelons plus bas que ceux qui vont jeter leurs animaux dans la forêt ou la campagne.....

 

Elles habitent pour le moment dans l'infirmerie, en attendant de partager l'existence des autres chats si personne ne les adopte.

 

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Il y a parfois de bonnes nouvelles sur le front de la lutte pour la défense des animaux. Cosette, grâce à qui "les Pachats" existent, m'a appris que dans cette île où le seul refuge était celui du Château, plusieurs initiatives ont vu le jour et désormais il y a de tels lieux pour toutes les communes, sauf pour celle où je passe l'été, Le Grand Village!

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Et pourtant ce ne sont pas les chats errants qui manquent!

Un ancien maire dont nous tairons le nom disait que ce n'était pas grave car en automne, les chasseurs réglaient le problème!

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Mes deux chattes, Plume et Bella viennent de ce refuge. Elles sont un cadeau précieux pour nous. Elles nous enseignent, à leur manière de chats, l'art de cueillir de jour!

 

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Je voudrais photographier chaque chat du Bastion.

Chacun a sa personnalité, son mystère, son histoire.

Ce qui les unit, outre le malheur de leur passé, et la chance d'avoir croisé le chemin de belles personnes au cœur ouvert, c'est leur beauté, leur noblesse et leur art de trouver la position la plus confortable, la plus ronde, la plus parfaite pour somnoler ou dormir.

 

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Si vous voulez rendre visite aux "Pachats du Bastion", vous les trouverez :

10 rue des Remparts

17480 Le Château d'Oléron

08 90 10 91 16

 

Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.
Les Pachats du Bastion. Refuge des chats. juillet 2017. Le Château d'Oléron.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités
Le 18

Le 18

Commençons cette deuxième partie de la rue Victor Massé par le 18 qui donne en partie sur la Cité Malesherbes.

Il est mentionné par le site ô combien riche et précis "Paris Révolutionnaire" pour avoir abrité l'atelier de Pierre Bonnard.

Bonnard. Montmartre sous la pluie (1897).

Bonnard. Montmartre sous la pluie (1897).

J'ai cherché trace de cet atelier et je n'ai rien trouvé. Les spécialistes de Bonnard ne mentionnent pas cette adresse même s'il est vrai que le peintre a aimé ce quartier, a vécu rue de Douai, rue Lepic, et a eu son dernier atelier rue Tourlaque. Je ne cautionne donc pas l'information de Paris-Révolutionnaire!

Pas plus que l'adresse de Géricault au 21 alors que c'est au 49 rue des Martyrs que le peintre vécut jusqu'à sa mort.

 

Le 20

Le 20

Au 20 s'ouvre la Cité Malesherbes, si diverse et si riche en histoires que nous lui consacrerons un article sinon deux!

Avant Solferino et la Bérézina de 2017, le Parti Socialiste y eut son siège, succédant à la SFIO qui s'y installa en 1936...

Une extraordinaire maison décorée de panneaux émaillés en lave de Volvic y a abrité la demeure et l'atelier de Jolivet.

 

 

Le 23

Le 23

Le 23

Le 23

Le 23 est le premier de trois immeubles remarquables et classés. Ils ont été construits par Davrange et Durupt entre 1847 et 1850 et sont typiques du style Louis-Philippe néo Renaissance. Leur fantaisie, la richesse de leur décor donnent à leur trio quelque chose de vénitien!

 

Au 23 se trouvait l'atelier de Thomas Couture qui reçut des élèves illustres comme Puvis de Chavannes et surtout Manet qui fréquenta l'endroit pendant plus de six ans!

Le 25

Le 25

Théo Van Gogh avait bon goût puisque c'est au 25, dans ce bel immeuble qu'il habitait quand il y reçut Vincent au début de son deuxième séjour à Paris en mars 1886. Un peu plus tard, il déménagera pour la rue Lepic où vivra Vincent de 1886 à 1888. 

Le 25

Le 25

Berthe Weill (Picasso)

Berthe Weill (Picasso)

Berthe Weill ouvrit au rez de chaussée une galerie d'art où elle exposa Derain, Vlaminck Matisse...

 

 

Elle est la première femme  galeriste à Paris et c'est elle qui fait connaître les Fauves. C'est encore elle qui consacre à Modigliani la seule exposition qu'a connue ce peintre avant 1907 !

 

Elle est la première à avoir pressenti le génie de Picasso et c'est elle qui organisa l'exposition de Diego Rivera à Paris.

 

Mais elle ne pensait pas à ses propres intérêts et elle vécut et mourut dans la pauvreté alors que les toiles qu'elle a vendues s'arrachent aujourd'hui à des sommes vertigineuses.

Le 27

Le 27

Le 27

Le 27

Face au 27, côté pair, la rue Victor Massé cède la place à une....place... baptisée en 2013 Gabriel  Kaspereit.

Cet homme politique exerça de hautes fonctions (secrétaire d'Etat, député....) pendant les grandes années où Paris subit quelques unes des destructions irréparables de son patrimoine architectural.

 

Rue Victor Massé du 18 au 37. (2ème partie)
Rue Victor Massé du 18 au 37. (2ème partie)

S'ouvre sur cette place la très secrète et très prestigieuse Villa Frochot où nous entrerons bientôt sur la pointe des pieds pour en découvrir les trésors.

Rue Victor Massé du 18 au 37. (2ème partie)

A l'entrée, protégée par les grilles, subsiste la petite maison villageoise où vécut de 1937 à 1969 Jean Renoir, le cinéaste qui après avoir passé son enfance sur la Butte, ne put jamais s'en éloigner vraiment malgré ses séjours en Amérique.

Villa Frochot

Villa Frochot

Rue Victor Massé du 18 au 37. (2ème partie)
Rue Victor Massé du 18 au 37. (2ème partie)

On ne peut manquer d'admirer une des plus belles œuvres art Déco de Paris, l'immense vitrail japonisant de l'ancien cabaret "le Shangai".

Il s'inspire d'Hokusai et change de teintes avec la nuit quand s'allument les lumières du cercle de jeux, du bleu du jour à l'or des nuits.

Cette placette est un des endroits de Paris où l'on sent le mieux l'esprit artiste de Montmartre. On ne peut s'empêcher de regretter les cabarets et les music halls, riches de leur décor et détruits sans état d'âme....

Traversons le carrefour avec les rues Frochot et Monnier....

Le 29. Angle avec la rue Henri Monnier

Le 29. Angle avec la rue Henri Monnier

Nous arrivons devant le 29 dont l'ancienne entrée a été détruite depuis qu'un restaurant au nom bien français "le wine & dine" s'est installé sur tout le rez de chaussée.

Rue Victor Massé du 18 au 37. (2ème partie)

Une plaque apposée sur la façade rafraîchit ma mémoire. Enfin! Soyons honnête, elle m'apprend ce que j'ignorais! Un jeune poète portugais a vécu et est mort à 26 ans dans cet immeuble.

Sa courte biographie nous apprend qu'il était proche des symbolistes et que, venu à Paris, il connut une brève aventure amoureuse  (la première paraît-il) qui le laissa désemparé et dolent. Il écrivit depuis cet hôtel une lettre à Fernando Pessoa où il annonçait son désir de se suicider.

Un mois plus tard, il se donna la mort, 29 rue Victor Massé. 

Sa vie de météore m'a donné envie de le lire. Par chance son œuvre est en partie traduite.

 

"Tout a eu son commencement... et tout a raté...

-Oh! la douleur d'être presque, cette douleur sans fin...

Je me suis fourvoyé parmi les autres, fourvoyé en moi,

Aile déployée qui n'a pas su voler."

Le 29

Le 29

Toujours au 29, pas de plaque pour rappeler que le jeune Maurice Ravel y vécut de 1880 à 1886, du temps où l'immeuble bourgeois n'était pas encore un hôtel.

Six années de jeunesse (de 5 à 11 ans) avec ses parents et son frère Edouard, ce n'est pas rien et ça mériterait bien une petite plaque dont Paris est pourtant si friand!

 

Rue Victor Massé du 18 au 37. (2ème partie)
Le 32 bis

Le 32 bis

Au 32 bis, l'hôtel a traversé les décennies et a gardé son nom, chef d'œuvre d'inventivité et d'audace : hôtel Victor Massé!

Au-delà, ce qu'il reste de la rue n'est que fantômes.

Victime de la politique systématique d'élargissement des rues parisiennes, notre rue s'est vue massacrer sans pitié.

Rue Victor Massé du 18 au 37. (2ème partie)

Tout d'abord, ce sont les numéros impairs qui furent abattus. Du point de vue architectural, ce fut un moindre mal. Vers 1910, les architectes étaient encore exigeants. La dernière partie de la rue est donc constituée d'immeubles de belle facture mais inconscients d'avoir saccagé des lieux qui faisaient partie de l'histoire montmartroise.

Rue Victor Massé du 18 au 37. (2ème partie)

 

Au 37 s'élevait un petit hôtel particulier sur trois étages, demeure de Degas dont l'atelier était aménagé dans les combles.

On retrouve souvent Degas dans ce quartier qui était le sien depuis sa naissance. En 1890, il se consacre surtout à la sculpture quand il habite rue Victor Massé. C'est alors qu'il rencontre Suzanne Valadon et se lie d'amitié avec elle.

Tout a disparu de sa maison.

Rue Victor Massé du 18 au 37. (2ème partie)

Côté pair, le saccage est plus évident tant est laide la lourde construction qui a écrasé l'espace. Cette architecture inepte a dévoré le Bal Tabarin, au 35. C'était un des hauts lieux du Montmartre des plaisirs et des fêtes.

C'est sur les flonflons disparus et les danses effrénées des fantômes que nous quittons la rue Victor Massé, une de ces rues qui ont plus de souvenirs que si elles avaient mille ans!

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités
Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).
Fin de la rue Victor Massé et rue Pigalle.

Fin de la rue Victor Massé et rue Pigalle.

Entre la rue des Martyrs et la rue Pigalle, la rue Victor Massé semble modeste et pourtant....

Elle pourrait s'enorgueillir d'avoir abrité de nombreux hommes exceptionnels sur ses 312 mètres, quelques uns des artistes qui ont contribué à la renommée de Montmartre...

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

Elle a été ouverte en 1797 et portait le nom d'un propriétaire des terrains sur lesquels elle s'implantait : Ferrand.

La rue après le croisement avec la rue Monier.

La rue après le croisement avec la rue Monier.

Quand le quartier voulut rendre hommage aux Abbesses de Montmartre, elle fut baptisée rue Laval.

Mme de Laval Montmorency est la dernière abbesses qui, à  71 ans, presque aveugle et sourde fut conduite à la guillotine pour avoir "conspiré sourdement et aveuglément contre la République" selon l'accusation de Fouquier-Tinville.

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

En 1887, elle reçut le nom de Victor Massé,  compositeur qui habitait à proximité, avenue Frochot.

On imagine mal la renommée de cet homme aujourd'hui tombé dans un oubli abyssal. Il composa pourtant plus de vingt opéras dont certains comme Les Noces de Jeannette ou Paul et Virginie furent de grands succès!

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

Le numéro 3 porte gravé le nom de son sculpteur et non de son architecte, contrairement à l'habitude. Pas étonnant car Valadon est un nom qui va bien à Montmartre même si l'Emmanuel en question n'a aucun rapport avec Suzanne.

Le 4

Le 4

Au 4, vécut de 1916 à 1933 Vicente Huidobro (1893-1948) bien connu des Chiliens puisqu'il est considéré comme un des plus grands poètes de son pays.

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

Il est le fondateur du "Créationnisme" (rien à voir avec les illuminés qui interprètent la bible littéralement), un mouvement qui bouleverse les règles de la poésie, supprime la ponctuation, ose les images les plus étonnantes.

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

Il est venu à Paris où il a connu Apollinaire, Cocteau, Eluard et Breton! Les vrais poètes se reconnaissent et s'estiment!

Il est mort à Carthagène où il est enterré sur une colline face à la mer. Son épitaphe porte ces mots :

"Ici gît le poète Vicente Huidobro

Ouvrez la tombe

Au fond de la tombe on voit la mer"

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

Le 6 abrita entre deux guerres la Librairie Populaire (du Parti Communiste français). On y vendait des livres évidemment mais aussi des statuettes, des bustes d'hommes célèbres comme Lénine ou Staline, des bonnets phrygiens, des drapeaux rouges.... mais pas de ratons laveurs qui n'avaient pas encore fondé leur syndicat.

5 et 9

5 et 9

Entre le 5 et le 9, le 7 a été oublié! Il aurait eu sans doute des complexes à voisiner avec le splendide 9 et sa profusion d'oiseaux, de fruits et d'amours néo Renaissance.

 

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).
Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

Sur sa façade est gravé le nom de l'architecte et la date de construction : V. Courtiller 1840. Le sculpteur n'a pas signé son œuvre!

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

Il aurait été construit pour le peintre Paul Delaroche qui y aurait vécu. Rien ne semble l'attester malgré les allégations de sites sérieux. On ne prête qu'aux riches! Delaroche était un peintre académique à succès et sa fortune lui aurait certes permis de se bâtir des châteaux dans la Nouvelle Athènes!

Ce qui est sûr en revanche et qu'une plaque de marbre nous rappelle au cas où nous aurions pu l'oublier (!) c'est que Paul Eudel y vécut de 1885 à1898.

Il aimait à la folie l'argenterie et il écrivait une chronique sur les grandes ventes de Drouot. Son frère, voyageur préférait collectionner les coquillages. L'un et l'autre aimaient donc les couteaux!

 

Le 9 n'a pas fini de nous étonner! De nous éclairer devrais-je dire car c'est dans cet immeuble que Georges Leclanché eut son second atelier après son retour d'exil, après la chute de Napoléon III.

 

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

Il était ami de Victor Hugo qui lui aussi choisit d'habiter ce quartier.  L'ingénieur est un véritable découvreur puisqu'il est le premier à mettre au point et à fabriquer des piles.

C'est au 9 qu'il meurt en 1882 à 42 ans.

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

Pour parachever la prestigieuse histoire du 9, rappelons qu'il fut le siège du journal "Le Populaire de Paris" en 1918, celui de la Section Française de l'Internationale Ouvrière en 1928 et enfin celui du journal du Front Populaire en 1936 "le Populaire".

Pas étonnant que le Parti socialiste, au temps des idéaux encore vivants, ait choisi son siège presque en face, cité Malesherbes!

Le 12

Le 12

Le 12 a été, avant de devenir célèbre, l'hôtel du peintre belge Alfred Stevens.

Quand Salis voulut agrandir son Chat Noir du boulevard de Rochechouart, il racheta l'hôtel à Stevens. C'est ainsi que ce lieu devint un des endroits les plus créatifs et les plus fréquentés de Montmartre.

Un article de ce blog raconte l'histoire mouvementée de ce 2ème Chat Noir qui réunit quelques uns des artistes les plus emblématiques de Montmartre : Steinlen, Willette, Caran d'Ache et ses silhouettes du théâtre d'ombres.

Enseigne de Willette

Enseigne de Willette

C'est pour ce deuxième Chat Noir que Willette conçut l'enseigne avec son croissant de lune et Steinlen son fameux chat que l'on retrouve aujourd'hui sur les assiettes et les T-shirts! La Joconde de la Butte!

Quand le cabaret après ses années de succès commença à être détrôné par les music-halls, Salis le vendit et, découragé et malade, n'eut pas le temps, comme il l'envisageait de créer un troisième Chat Noir.

L'hôtel fut acheté et débité. Il eut un petit quart d'heure de survie quand en 1903, il abrita la librairie de propagande socialiste de Jean Baptiste Clément.

 

Le 15 en juin 2017

Le 15 en juin 2017

Le 15 en voie de ravalement, a été à partir de 1886, l'adresse d'Adolphe Tavernier, escrimeur célèbre, auteur de plusieurs ouvrages sur cet art. Il était également passionné par la peinture et, ami de Sisley, il a collectionné de nombreuses œuvres de celui qui était devenu son ami.

Le 16

Le 16

Le 16 est un bel immeuble qui porte des médaillons représentant les Arts.

Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).
Rue Victor Massé.  ( 1ère parie du 1 au 16  ).

Jules Garcin, chef d'orchestre du Conservatoire, violoniste et compositeur à ses heures y mourut en 1896. Il avait été très lié à l'effervescence musicale de son époque et avait dirigé la première de certaines œuvres de César Franck et de Saint-Saens.

C'est avec lui que nous nous arrêtons quelques instants, le temps d'écouter la sonate pour violon et piano de Saint-Saëns qui inspira à Proust la "petite sonate de Vinteuil".... 

 

 

(à suivre...)

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog