Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles
Le vieil homme et sa chatte. Poème pour Pedro.

 

Le vieil homme et sa chatte

 

 

 

Il la tient contre lui  La serre sur sa poitrine

Elle est chaude et calme et abandonnée

Elle dort enfin  Elle dort  C’est ça  Elle dort

Elle ne se réveillera pas la nuit avec une plainte qui fait trembler le rayon de la lune

Entre les rideaux rouges

Elle dort contre lui  Il ferme les yeux  Il sourit

 

Il craignait ce moment  Il l’attendait depuis le jour où il était tombé sur le carrelage

Il était resté là conscient et immobile avec contre son visage la petite tête inquiète

Le museau contre sa joue  Le ronron dans les oreilles

Elle ronronnait  Elle était là  Elle ronronnait

Elle disait  Réveille-toi  Je suis là  Je suis près de toi  Ne pars pas

 

Il était parti mais pas pour de bon  Parti pour l’hôpital

Trois semaines à l’hôpital  Quand il était revenu elle était derrière la porte

Une voisine l’avait nourrie

Une voisine gentille qui n’aimait pas les chats et ne savait pas qu’ils ont besoin de paroles

Dans n’importe quelle langue mais des paroles des vraies qui disent les choses simples

Ne t’inquiète pas  Il va revenir  Il pense à toi  Tu es belle

 

Il avait changé  Il marchait avec une canne  Il dormait souvent

Il n’utilisait plus qu’une main  C’était la main des caresses

Les sons qui sortaient de sa bouche étaient différents

Elle les comprenait  Elle n'en perdait pas une miette

Tous les deux s’aimaient à vivre  Ils regardaient la même télé  Lui dans le fauteuil

Elle sur ses genoux  Elle ronronnait comme un ventilateur

Ils mangeaient à la même heure

Lui sur sa chaise Elle sur la table

 

Quel âge avait-elle  Quinze ans peut-être

Dans les refuges on connaît mal le passé des chats qu'on ramasse

A moitié morts sur le trottoir

Son âge à lui il le savait  Depuis ses soixante ans il feignait de l’ignorer

85 ans c’est un âge considérable pour un jeune homme qui avait essayé

Comme un poète romantique de se tuer à 24 ans

 

Maintenant il désirait vivre 

Aller quelques centimètre Quelques secondes plus loin qu’elle

Pour être là le jour venu

Pas question de mourir avant elle

Pas question de laisser des hommes avec des gants de cuir la saisir

Elle  la précieuse au poil soyeux aux narines roses

Aux yeux dorés bordés de mascara

 

Il la caressait avec une délicatesse de brume

A peine il effleurait la boule sur son cou

La boule qui grossissait

Une mandarine  C’était une mandarine

Impossible d’opérer a dit le véto  Il n’y a rien à faire

Il regardait grossir la boule  Serpenter les fines craquelures sur la peau

Il était terrifié  Il était rassuré

Il vivrait plus longtemps qu’elle  Il serait là le jour venu

 

La nuit il se levait quand sa plainte faisait trembler le rayon de la lune

Entre les rideaux rouges 

Il la prenait contre lui  Il chantait

C’est comme ça qu’elle est partie Poliment

Elle est partie avant lui  Avec délicatesse

 

Il sourit en se couchant sur le carrelage

Il est heureux  Il a chaud 

Il la serre fort contre lui

Personne ne pourra l'arracher

Il ferme les yeux Il dit merci à la vie

C’est comme ça

Et c’est bien

 

Le vieil homme et sa chatte. Poème pour Pedro.
 



THE OLD MAN AND HIS CAT

 


A poem for Pedro

(Translation by R.G. Brito-Santalo of Le vieil homme et sa chatte, written by Christian Wacrenier.

He holds her close
Sweetly over his breast
She is warm and calm with abandon
She sleeps finally
She sleeps
That’s all
She sleeps
She will never wake up
Night was rising with a moan that made the rays of the moon tremble
Amongst the red curtains
She sleeps close to his heart
He closes his eyes
And smiles

He feared that moment
He expected it since the day he fell on the tiled floor
He lay there
Conscious but paralyzed
The small worried head against his face
Her muzzle against his cheek
Purring against his ears
Purring
She was there
She purred
Saying
Wake up!
I am here
I am next to you
Do not leave

He was gone but not for long
Taken to the hospital
A three week stay
Upon his return she waited behind the door
A good neighbor who did not love cats and who didn’t know they need words
In any language but words that mean simple things
Don’t worry
He’ll be back
He’s thinking of you
You are pretty

He had changed
Walked with a cane
He slept often now
Used only one hand
His caressing hand
The sounds from his mouth were different
But she knew what he meant
She did not miss a beat
Both loved life
Both watched TV together
He in his favorite chair
She on his lap
Her purring sounded like a fan
Both ate together
He in his chair
She on the table

How old she was no one knew
Perhaps fifteen
At the animal shelter no one knew the history of the rescued cats
Half dead on the sidewalk
He knew his own age
Although after his sixtieth birthday he tried to ignore it
85 a ripe old age for a man who at 24 tried to kill himself
Imitating some Romantic poet

He desired to live now
Go at least an inch more
Several seconds longer than she
To be there when the fateful day arrives
Perish the thought of dying before her
Perish the thought of letting men with leather gloves lift her up
The beautiful one with silky fur and pink nose
The one with golden eyes lined with mascara
He caressed her delicately with the softness of mist
Tenderly touching the ball on her neck
An ever-growing ball
A mandarin
It was a mandarin
The vet declared it could not be operated
Couldn’t be done
He gazed at the growing ball
A crawling serpent on her skin
He was terrified
He was reassured
He would live longer than her
He would be there on that fateful day

Night was rising as her moaning made the rays of the moon tremble
Amongst the red curtains
He held her sweetly against his breast
He sang
Just like that she was gone
Quietly
She was gone in front of him
Delicately

He smiled as he lay down on the tile floor
He is content
He is warm
He holds her tightly against his breast
No one will snatch her
He closes his eyes
He thanks life
Just like that
It is good





TRADUCTION de R.G.  Brito-Santalo

 
 
  

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.
Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017

Il y a des Parisiens qui, pour trouver un peu de fraîcheur grimpent sur la Butte. Mais sans compter l'effort de se hisser jusqu'au sommet, la désillusion sera au rendez-vous. La Butte n'évite pas la fournaise....

Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017

Mon poète préféré, Apollinaire, un habitué de Montmartre et de ses ruelles, écrit à propos du mois de juin :

"Juin ton soleil ardente lyre

Brûle mes doigts endoloris

Triste et mélodieux délire

J'erre à travers mon beau Paris

Sans avoir le cœur d'y mourir "

Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017

Belle image du poète qui, en ce jour de fête de la musique, joue avec les rayons du soleil comme avec les cordes d'une lyre. Nouvel Orphée qui joue avec le feu du ciel.

Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017

Mais il n'y a plus de soleil, plus de lyre... Il n'y a qu'une incandescence sans rayons, un smog torride sans consistance...

Les pigeons ne marchent plus sur les toits de zinc chauffés à blanc

Les chats ne jouent plus dans l'herbe asséchée du jardin

On s'attend à ce que le Sacré Cœur fonde comme une glace à la vanille

A ce que la Tour Eiffel au loin pique du nez et plonge la tête dans la Seine

Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017
Canicule à Montmartre. Juin 2017

Je voudrais couper tous les liens qui ancrent Montmartre à Paris

M'envoler avec la Butte comme Gambetta dans son ballon

Me poser sur la banquise

Et faire du toboggan avec les manchots

Entre la place du Tertre et le boulevard Rochechouart

Rrédéric Andrès

Rrédéric Andrès

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités
Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)

Donnant en partie sur la rue de Douai (22) et en partie rue Fontaine (26) un remarquable hôtel particulier développe sa façade à la fois rigoureuse et gaie.

Bizet

Bizet

C'est l'Hôtel Halévy où vécut après son mariage avec Geneviève Halévy, Georges Bizet.

Il a trente ans lorsqu'il se marie et c'est six ans plus tard qu'il meurt, durement atteint par l'échec de l'œuvre qu'il avait composée en grande partie dans son appartement du 2ème étage de cet hôtel : Carmen.

Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)

Aujourd'hui, au rez de chaussée de l'immeuble classé, un café porte le nom de l'opéra le plus joué au monde.

Il a gardé son luxueux décor fin de siècle,

 

Café entre les rues Fontaine et de Douai

Café entre les rues Fontaine et de Douai

Le 27

Le 27

Au 27, vécut quelques années d'exil et mourut le 14 juillet 1850 José Maria Luis Mora.

Il est considéré comme un des théoriciens du libéralisme mexicain mais est surtout connu aujourd'hui pour son travail d'historien, rédigé en grande partie rue Fontaine.

Cet homme qui fut prêtre, fut aussi un fervent défenseur de la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

 

Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)
Le 28

Le 28

Avec le 28, nous restons en Amérique latine puisqu'il y eut à cette adresse, en 1867 la Légation du Venezuela.

Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)

C'est encore au 28 (avec entrée rue Fromentin) que Julian, créateur de l'Académie qui porte son nom, ouvrit un de ses six ateliers parisiens.

L'Académie Julian est entrée dans l'histoire de la peinture car elle reçut de nombreux élèves qui devinrent célèbres (Dubuffet, Duchamp, Vuillard, Villon, Matisse...).

 

Elle fut aussi l'une des premières à accepter les femmes qui formaient des groupes distincts et avaient la possibilité de peindre des hommes presque nus! (Les hommes pouvaient peindre des femmes en tenue d'Eve mais les femmes devaient se contenter de mâles en caleçon!)

(Certains sites donnent le 37 comme adresse de l'atelier Julian mais il semble que ce soit une erreur.)

Le 30

Le 30

Le 30 est un des plus beaux immeubles de la rue. Il est témoin du développement de ce quartier de la Nouvelle Athènes qui attire les promoteurs pendant le 2nd Empire et la fin de siècle.

Le 31

Le 31

Entrée du 31

Entrée du 31

Le 31 abrita la maison Tasset et Lhote, célèbre fabricant de couleurs fines et de toiles à peindre appréciées de Van Gogh ou Degas qui s'y fournirent souvent, Degas en voisin, Van Gogh lorsqu'il habita chez Théo, rue Lepic et après son déménagement pour Arles.

Le 36

Le 36

Le 36

Le 36

Le 36 est un bâtiment classé. Il est resté tel qu'il a été construit sous Louis Philippe.

L'hôtel particulier en retrait sur la rue a gardé son décor de stucs et ses ferronneries. Il évoque les fêtes et les lorettes de la Nouvelle Athènes...

Les 38 et 38 bis.

Les 38 et 38 bis.

Dans cette rue où vécurent tant de peintres, pas étonnant de trouver au 38 bis un immeuble où séjourna quelque temps Camille Pissarro qui préféra cependant les bords de l'Oise à la ville dont il fit peu de tableaux.

Le 42

Le 42

Breton rue Fontaine

Breton rue Fontaine

Le 42 est une adresse connue de tous les passionnés de littérature et notamment de surréalisme.

De 1922 à 1966, André Breton y habita et y eut son atelier.

 

Au fond de la cour, escalier B, 4ème étage, il écrivit, il reçut peintres et poètes.

Nadja, un de ses chefs d'œuvre raconte sa liaison avec la jeune femme étrange qui habitait à Montmartre, rue Becquerel.

Place Blanche. Le groupe des surréalistes autour de Breton.

Place Blanche. Le groupe des surréalistes autour de Breton.

Si Breton est le plus célèbre occupant de ce 42, il n'est pas le seul.

Le peintre Henry Bonnefoy (1839-1917)  y avait son atelier. Né à Boulogne (sur mer) et mort à Boulogne (Billancourt) ce peintre, après avoir peint la Provence et l'Algérie, retrouva le goût des paysages du Nord auxquels il consacra les dernières années de sa vie.

Mais ce n'est pas tout... Le 42 est décidément un lieu aimé des muses car un autre peintre impressionniste, très lié à Millet et qui acheta une maison en face de la sienne à Barbizon, y eut sa résidence parisienne.

Il s'agit de Charles Tillot (1825-1895), connu pour ses fleurs et ses paysages.

photo "Comédie de Paris"

photo "Comédie de Paris"

Il ne faut pas oublier, encore au 42, la Comédie de Paris, classée aux Monuments Historiques et due en 1929, alors qu'elle s'appelait "Les Menus Plaisir" à l'architecte Georges Henri Pingusson (1894-1978).

On doit à cet architecte quelques réalisations célèbres comme l'hôtel Latitude 43 de Saint Tropez, l'église ronde de Boust ou le Mémorial de la déportation de l'île de la Cité.

J'ai pour ma part du mal à considérer comme un chef d'œuvre l'encombrant hôtel de Saint-Tropez peu respectueux du paysage et annonciateur du bétonnage de la Côte d'Azur.

Oublions cette barrière de béton et pensons plutôt à Damia qui chanta dans le théâtre construit par Pingusson!

 

Le 43

Le 43

Le 43 est un bel immeuble de 1850 qui porte sur sa façade le nom de son architecte.... Gounot.

Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)

Au 45 a vécu un des grfands écrivains du XIXème siècle : Villiers de l'Isle Adam.

Le petit immeuble donne une idée du dénuement qui était le sien.

Lorsqu'il sera atteint d'un cancer et devra être soigné, Mallarmé ouvrira une souscription pour lui venir en aide.

Une plaque aujourd'hui disparue et dont il ne reste que la trace grise portait ces mots : "Villiers de l'Isle Adam (1838-1869) littérateur français, habita cette maison en 1862 jusqu'à sa mort en 1869."

L'inscription enlevait 20 ans de vie à l'illustre auteur des "Contes Cruels" qui mourut en 1889.

Villiers, ami de Huysmans, aurait sans doute aimé rencontrer un autre occupant du 45 : le Mage Belline.

Marcel Belline, surnommé "le Prince des Voyants" est considéré comme un des plus grands médiums du XXème siècle.

Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)

D'abord spécialiste de la lecture des lignes de la main, il devint ensuite féru  d'astrologie, de numérologie et de tarologie.

Il aurait prédit bien des événements : mort d'Einstein, d'Eisenhower, suicide de Marilyn, barricades de 68....

Un tarot divinatoire ancien est connu comme "oracle Belline".

Le 46

Le 46

Au 46, le peintre espagnol, ami de Picasso, Diamantino Reira (1912-1961) vécut dès son arrivée à Paris en1950.

Le 46

Le 46

Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)

Après une période cubiste, il évolua vers une palette plus chaude et une pâte travaillée au couteau.

Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)
Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)
Rue Fontaine (2ème partie. Entre la place André Breton et la place Blanche.)

Et maintenant nous arrivons place Blanche. C'est là que s'éleva une des barricades les plus héroïques de la Commune, la barricade des femmes.

La rue Fontaine s'arrête sur cette barricade rouge de sang dont la couleur a rejailli sur le moulin de l'autre côté du boulevard....

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités
Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)
Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Une nouvelle fois, nous franchissons le boulevard où s'élevait le mur qui séparait Paris de Montmartre.

Nous découvrons la rue Pierre Fontaine....

Rue Fontaine, 1ère partie entre la rue Pigalle et la place André Breton.

Rue Fontaine, 1ère partie entre la rue Pigalle et la place André Breton.

 

La rue créée en 1826, qui sur 350 mètres va de la rue Pigalle à la place Blanche, fut d'abord appelée rue Fontaine, sans le prénom, avant d'être nommée en 2004 rue Pierre Fontaine, avec le prénom...

Peu importe! Les habitants du quartier ne l'appelèrent jamais que rue Fontaine sans le prénom et sans toujours savoir qui était cet illustre personnage.

 

Rue Fontaine. 2ème partie, entre la place André Breton et la place Blanche.

Rue Fontaine. 2ème partie, entre la place André Breton et la place Blanche.

Et c'est dommage!

Pierre Fontaine (1762-1856) est un grand architecte, visionnaire dans sa jeunesse et, dans sa maturité, l'un des architectes favoris du Ier Consul puis de l'Empereur.

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Parmi toutes ses réalisations, la plus célèbre, mondialement connue, est l'Arc de Triomphe du Carrousel (avec son ami Percier).

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)
Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Au n° 1 a vécu pendant neuf ans, Gavarni (1804-1866), dessinateur, caricaturiste qui collabora notamment avec Daumier au Charivari.

Il obserbait sans concession la société sous Louis Philippe et sous le 2nd Empire. Les Goncourt qui aimaient vitrioler cette société de leur humour et de leur mauvaise foi appréciaient l'artiste dont ils avaient fait un ami. 

Baleac en moine. Gavarni.

Baleac en moine. Gavarni.

A cette adresse, Gavarni qui vivait avec sa femme Jeanne de Bonabry, reçut souvent Liszt ou Balzac (dont il fut illustrateur).

Il y vécut de 1837 à 1846 et ne l'aurait pas quittée si après son mariage (1844) il n'avait eu deux enfants qui l'obligèrent à trouver un logement plus grand.

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Côté pair, au 2, un marchand de vins a remplacé une vieille brasserie, la "Brasserie Fontaine" que Courbet  aurait fréquentée..

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Courbet emprisonné à Sainte-Pélagie

Il vivait alors une des phases les plus créatrices de son art et peignait quelques uns de ses grands chefs d'œuvre. On sait que ce petit fils de sans culotte fut un élu de la Commune et que, sans avoir participé aux combats, il paya très cher son engagement.

Le 4

Le 4

Le 4 est un immeuble modeste typique de la première moitié du 19ème siècle.

Début de la rue Fontaine : En partant du 1er plan : les 10-8-6-4 et 2.

Début de la rue Fontaine : En partant du 1er plan : les 10-8-6-4 et 2.

Le 6

Le 6

Le 6 a une longue histoire!

Chacun connaît le Bus Palladium, célèbre discothèque parisienne qui continue vaillamment sa route.

Le Princess's en 1900. 6 rue Fontaine.

Le Princess's en 1900. 6 rue Fontaine.

En 1900, il y eut à cet endroit un café concert à la mode "le Princess'".

Le café concert eut par la suite un grand nombre d'avatars : "Alcazar Fontaine", "Théâtre des deux Masques", "Folies Royales" "Cabaret de l'Abbé Constantin".... J'en passe....

Le Théâtre des Deux Masques. 1906. 6 rue Fontaine.

Le Théâtre des Deux Masques. 1906. 6 rue Fontaine.

Le Théâtre des Deux masques en 1906

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

îIl s'appelle l'Ange Rouge" en 1965 quand il est racheté par James Arch qui avait eu l'idée d'organiser un système de transport par bus permettant aux jeunes des banlieues de venir facilement dans les boîtes parisiennes.

Le nom était trouvé : le "Bus Palladium"

(le Palladium était une célèbre boîte new-yorkaise)

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Le Bus Palladium devint vite un établissement branché grâce au passage de Dali ou des Beatles.

C'est dans ses murs que le groupe Téléphone enregistra en public son premier 45 tours.

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Il est évoqué dans les chansons de Gainsbourg, Delpech, Antoine, Caussimon ou Ferré qui lui dédie une chanson :

"Au Palladium côté Pigalle,

c'est pas London mais on s'régale

.

Au Palladium y a des souris

Et puis des hommes qui se sourient

Puis ça finit par prendre un verre

Au paradis des éphémères."

Le 7

Le 7

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Le 7 passerait inaperçu s'il n'était orné de bas reliefs aux deux derniers étages. Lointaine époque où l'on décorait les façades de muses et de divinités!

La jambe dénudée de l'une évoque avant l'heure le Moulin Rouge que l'on aperçoit dans la perspective de la rue!

Le 10
Le 10

Le 10

 

Au 10, il y eut un établissement très apprécié des amateurs de Jazz, "El Garron" créé par Voltera qui après avoir occupé des locaux du Théâtre des Deux Masques s'installa à cette adresse en 1931.

Django Reinhardt qui habitait non loin de là, avenue Frochot, y joua souvent. 

En 1951, André Pugila prit la relève et créa le Théâtre Fontaine.

Quand des travaux de rénovation furent entrepris dans les caves du 10, un ossuaire fut découvert. Plusieurs centaines de squelettes qui reposaient tranquillement et profitaient gratuitement des concerts de Django, furent extirpés et transportés dans un cimetière où ils s'ennuient.

le 14

le 14

Le 14 a été élevé en 1893. Il a pour architecte Cyr-Robert qui figure dans le dictionnaire des architectes du XIXème siècle. C'est tout ce que je sais de lui!

Le 16

Le 16

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Le 16 bis est un vilain immeuble sans aucun charme. Il a détruit celui qui abrita plusieurs cafés concerts

Tout d'abord le café concert des Incohérents auquel succéda celui des Décadents en 1893. Jules Jouy en était le principal animateur. On y voyait aussi May Belfort, immortalisée par Toulouse Lautrec qui venait là en voisin.

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

En 1896, les Décadents disparurent et le café fut repris par Marguerite Duclerc qui y dirigea le "Concert Duclerc". Un dernier avatar sera le "concert du Pendu"

 

Après les concerts, il y eut un grand bazar qui allait du 16 au 16 bis...

 

Et maintenant c'est un mini super marché... où le seul concert est celui des caisses enregistreuses !

Le 19

Le 19

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Le docteur Bourges. 19 rue fontaine.

Le 19 est historique! Le plus montmartrois des grands peintres y vécut, plusieurs années ainsi qu'au 19 bis. Les spécialistes ne sont pas très clairs sur la question. Ce qui est sûr, c'est que Toulouse Lautrec fut hébergé au 19 par son ami le docteur Bourges puis qu'il sous loua une chambre chez Alfred et Lily Grenier au 19 bis.

 

 

Le 19 bis

Le 19 bis

Alfred Grenier était un riche rentier qui s'adonnait à la peinture. Sa femme Lily, belle rousse plantureuse aimait poser pour les peintres dont elle fut appréciée.

Il paraît qu'elle n'avait pas toujours un caractère aimable, ce qui lui valut d'être surnommée par Lautrec "Lily la rosse".

Cette rue Fontaine était pour Lautrec le centre névralgique du Montmartre qu'il aimait, celui des cabarets, des maisons closes, des cirques, des music-halls...

Il peignit quelques uns de ses chefs d'œuvre pendant ces années de la rue Fontaine.

 

Ne quittons pas le 19 bis sans évoquer le peintre qui ne quitta jamais ce quartier et qui y eut son atelier : Edgar Degas.

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

Le peintre dont la mère était créole de Louisiane fut un des plus parisiens des peintres parisiens.

Il est né dans le 9ème

Il y a vécu toute sa vie, avant d'aller dans le 18ème voisin où il mourut en 1917, aveugle, incontinent, aigri et pauvre.

Rue Fontaine (1ère partie: Entre la rue Pigalle et la place André Breton.)

C'est donc ici, rue Fontaine qu'il peignit sans relâche jusqu'à ce que sa vue l'en empêche. Il est enterré dans le caveau familial, cimetière de Montmartre.

Le 19 bis a pour architecte Brouty dont le nom est gravé sur la façade ainsi que les dates de construction : 1849-1850.

Brouty fut actif notamment dans le nord de la France. On lui doit entre autres le château de Coyolles (Aisne), appelé Château Neuf.

Le 21

Le 21

Le 22

Le 22

Le 23

Le 23

Le 25

Le 25

Le 25 a eu plusieurs vie depuis 1898.

Il a été un théâtre spécialisé dans les comédies de Labiche et Feydeau, connu comme "les Fantaisies Parisiennes".

 

Carte de la Nouvelle Eve. Clair de lune.

Carte de la Nouvelle Eve. Clair de lune.

Il a été transformé pendant la guerre en cinéma mais par chance ne l'est pas resté...

Racheté en 1949 par le propriétaire du cabaret "Eve" place Pigalle, il a reçu son nom actuel et s'est spécialisé dans les revues. Celle qui se donne actuellement est "Paris je t'aime".

Place André Breton.

Place André Breton.

Nous arrivons maintenant place André Breton (nous verrons la prochaine fois pourquoi elle porte ce nom) et comme il est trop tôt pour assister à la revue de la Nouvelle Eve, nous rentrons sagement à la maison!

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES...Divers
Le cauchemar de ma mère. Poème.


 
(Elle fait ce cauchemar, le même, depuis la nuit de Noël où sa fille est morte, étouffée vive dans une crise d'asthme)
 
 
Le cauchemar de ma mère
 
Elle a rendez-vous avec sa plus jeune fille
A la sortie du métro sur le boulevard de Charonne
Elle arrive en retard et tombe dans les bras de celle qui attend
Un bouquet de jonquilles à la main
Près d'un marchand de fruits à la sauvette
 
Un photographe est aux aguets
Un photographe comme elle en voyait quand elle était petite
Et marchait avec sa mère sur l'esplanade qui longeait la plage
 
Il prend une photo puis deux puis trois
pour être sûr d'avoir un bon cliché
Des deux femmes serrées autour de leur bouquet de fleurs
 
Il tend une carte de visite et invite ma mère à le suivre dans sa boutique
De l'autre côté du boulevard
Après quelques minutes il lui donne une enveloppe avec la meilleure photo 
 
Elle ouvre l'enveloppe
Elle a du mal à respirer
Elle porte la main à son cœur
 
Elle est seule sur la photo
Elle est seule à la sortie du métro
Près d'un marchand de fruits à la sauvette
 
 
 
 
 
Le cauchemar de ma mère. Poème.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #MONTMARTRE. Rues et places.
square louise Michel 24 avril

square louise Michel 24 avril

Square Louise Michel 24 avril

Square Louise Michel 24 avril

Dans ce printemps capricieux, alternent les jours de soleil et de grisaille.....

25 avril place Saint-Pierre.

25 avril place Saint-Pierre.

25 avril Miss Charivari marchande de chapeaux et les chiens!

25 avril Miss Charivari marchande de chapeaux et les chiens!

26 avril. Rue Paul Albert

26 avril. Rue Paul Albert

27 avril. Terrasse du Sacré Coeur.

27 avril. Terrasse du Sacré Coeur.

28 avril. conversation avec la statue.

28 avril. conversation avec la statue.

28 avril escaliers du Sacré Coeur

28 avril escaliers du Sacré Coeur

Dès que le soleil brille, Montmartre est en fête. Les touristes se posent sur les marches pour regarder les toits de Paris, comme un océan avec les phares des clochers et au loin l'armada des tours d'Ivry et de la Défense...

28 avril. Pelouse du square Louise Michel. Entraînement pour le French Cancan des paresseux.

28 avril. Pelouse du square Louise Michel. Entraînement pour le French Cancan des paresseux.

29 avril. Rencontre rue Yvonne Le Tac.

29 avril. Rencontre rue Yvonne Le Tac.

29 avril. Devant le Sacré Coeur

29 avril. Devant le Sacré Coeur

30 avril. Brocante Avenue Trudaine.

30 avril. Brocante Avenue Trudaine.

30 avril. Avenue Trudaine.

30 avril. Avenue Trudaine.

30 avril Avenue Trudaine

30 avril Avenue Trudaine

30 avril rue Ronsard.

30 avril rue Ronsard.

1er mai. Jardins Renoir, rue Cortot.

1er mai. Jardins Renoir, rue Cortot.

Il y a des gens qui sont à Montmartre comme des poissons dans l'eau! La Butte leur va bien...

 

Les enfants bien sûr! Chez eux depuis que Poulbot leur a donné son nom...

2 mai. rue Clignancourt.

2 mai. rue Clignancourt.

2  mai. Square Louise Michel.

2 mai. Square Louise Michel.

Les personnes âgées qui trouvent ici la campagne qui leur manque et le mouvement du monde...

Celles qui nourrissent les chats, et malgré l'interdiction les moineaux et les pigeons...

2 mai. Rue Cortot.

2 mai. Rue Cortot.

3 mai. Marches de la Basilique.

3 mai. Marches de la Basilique.

Gens de Montmartre. Photos.  Printemps 2017

Les musiciens et les chanteurs qui savent bien qu'il y a dans l'air toutes les chansons nées sur la Butte, chansons d'amour ou de révolte...

4 mai Rue Frochot

4 mai Rue Frochot

5 mai Square Louise Michel

5 mai Square Louise Michel

7 mai Place Saint Pierre

7 mai Place Saint Pierre

8 mai Rue des Abbesses.

8 mai Rue des Abbesses.

9 mai Rue de Dunkerque

9 mai Rue de Dunkerque

Les touristes venus des quatre horizons et qui entrent de plein pied dans les cartes postales et les clichés

... Mais qui ont des rêves dans la tête, des images, des légendes qui leur permettent parfois de marcher dans les rues de Montmartre, comme on marche dans un livre ... 

10 mai Pont Caulaincourt

10 mai Pont Caulaincourt

11 mai Square d'Anvers

11 mai Square d'Anvers

12 mai Boulevard de Rochechouart

12 mai Boulevard de Rochechouart

13 mai rue Tardieu

13 mai rue Tardieu

14 mai. Square Louise Michel.

14 mai. Square Louise Michel.

Les amoureux, sous la montgolfière de la basilique, s'embrassent, cœur à cœur, sacré...

 

15 mai. Ecoute complice. Louise Michel.

15 mai. Ecoute complice. Louise Michel.

16 mai. Place Emile Goudeau.

16 mai. Place Emile Goudeau.

17 mai. Contraste. Square Louise Michel.

17 mai. Contraste. Square Louise Michel.

18 mai. On s'apprivoise? Fontaine des Tritons.

18 mai. On s'apprivoise? Fontaine des Tritons.

19 mai. Geisha rue d'Orchampt.
19 mai. Geisha rue d'Orchampt.

19 mai. Geisha rue d'Orchampt.

20 mai. De drôles de pélerins!

20 mai. De drôles de pélerins!

22 mai. Paris est à nous!

22 mai. Paris est à nous!

23 mai. Rue Muller. Pris de ma fenêtre.

23 mai. Rue Muller. Pris de ma fenêtre.

24 mai. Rue Utrillo. On se téléphone?

24 mai. Rue Utrillo. On se téléphone?

25 mai les escaliers et les artistes en herbe

25 mai les escaliers et les artistes en herbe

26 mai. Le fumeur sur les toits!

26 mai. Le fumeur sur les toits!

27 mai. Asie et Afrique au soleil de Montmartre.

27 mai. Asie et Afrique au soleil de Montmartre.

28 mai. Mur des "Je t'aime". Le coeur avec les doigts.

28 mai. Mur des "Je t'aime". Le coeur avec les doigts.

29 mai place des Abbesses

29 mai place des Abbesses

30 mai boulevard de Clichy

30 mai boulevard de Clichy

31 mai. La vie est un miracle. rue de Rochechouart.

31 mai. La vie est un miracle. rue de Rochechouart.

Bien sûr Montmartre n'est plus, celui de la Bohême, celui de la Commune, du Maquis...;celui de la folle époque, de l'insouciance des cabarets délirants.

L'humour potache et provocateur est parti depuis longtemps...

Mais il reste ici quelque chose d'indéfinissable, des ombres légères, un frôlement d'ailes....

Les fantômes ont la vie dure

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #VOYAGES...
Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.
Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Il faut bien quitter Montmartre de temps en temps! Quelques jours à Nice ne sont pas pour me déplaire.... Chagall, Matisse y sont toujours au rendez-vous!

Mais c'est à un sculpteur que j'aime que je veux rendre hommage et pour le rencontrer je suis allé au Monument du quai Rauba Capeù...

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

C'est un des plus beaux Monuments aux Morts de France.

Sa situation est exceptionnelle, contre la falaise de la colline du château, face à l'immensité d'azur.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Il est clair et sa pierre blanche est illuminée par le soleil niçois, au point de vous obliger à cligner les yeux ou porter des lunettes de soleil!

La terrasse qui s'ouvre devant lui porte à juste titre le nom de "terrasse du soleil".

Palais de la Méditerrannée. Façade sauvée in extremis par Jack Lang. Tout l'intérieur a été vandalisé et remplacé par un hôtel sans grâce.

Palais de la Méditerrannée. Façade sauvée in extremis par Jack Lang. Tout l'intérieur a été vandalisé et remplacé par un hôtel sans grâce.

Il est à sa place, dans cette ville qui a donné libre cours à l'imaginaire des architectes de la belle Epoque et des années Vingt.

Construction de la jetée avant celle du monument.

Construction de la jetée avant celle du monument.

Il a été construit en 1927 sur les plans de l'architecte Roger Séassal et inauguré en 1927 par le Maréchal Foch.

 

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Roger Séassal (1885-1967) est niçois. Grand prix de Rome, il a reçu de nombreuses commandes, notamment à Paris, mais c'est sur la côte d'Azur qu'il a réalisé ses deux œuvres classées monuments historiques : le tombeau de la famille Rio-Aune à Châteauneuf de Grasse et le Monument aux Morts de Nice.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Le monument rend hommage aux Niçois tués pendant la première guerre. Il est adossé à la falaise sauvage et s'élève à 32 mètres. Sa niche protège l'urne funéraire dans laquelle sont conservées les plaques des 3665 soldats qui ont donné leur vie.

La première guerre devait être la dernière mais hélas d'autres noms sont venus s'ajouter à la liste après la deuxième et après les guerres coloniales.

Détail : la guerre.

Détail : la guerre.

Le sculpteur Alfred Janniot, auteur de la remarquable fontaine du Soleil sur la place Masséna, a créé deux hauts reliefs d'une force et d'une beauté rares, chefs d'œuvre de la sculpture art déco.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Celui de droite représente la paix et celui de gauche la guerre.

A droite, l'allégorie de la paix veille sur une famille, le père, la mère et l'enfant.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

L'homme est à la fois laboureur et père de famille. Il s'appuie sur ses bœufs puissants qui tracent leur sillon et préparent les moissons à venir. Il tient fermement la charrue.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Mais c'est vers la femme et l'enfant qu'il se tourne, comme partagé en deux, à la fois mouvement  et tension dans le travail , attention et sérénité dans le foyer.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

La femme correspond à l'image que de nombreux hommes s'en faisaient encore dans la première moitié du XXème siècle. Elle n'est qu'oblation, consacrée à son homme et à son enfant dans une pose qui est à la fois élan et prière.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Entre les deux, tenu par eux et lien à la fois, l'enfant exagérément grand, représente la fécondité et l'avenir. Dans cette crèche laïque, il est le nouveau né porteur de toutes les espérances.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Le haut relief de gauche représente la violence et la destruction. Comme si souvent dans l'art, le mal est plus expressif et donne aux artistes plus de talent.

Cette furieuse charge de mort me fait penser à la guerre vue par le douanier Rousseau avec son ange chevauchant une cavale noire.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Ici le cheval est remplacé par un lion puissant. Il est accompagné de trois anges porteurs de flambeaux et d'épées.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Il y a dans cette composition quelque chose de sauvage et d'inéluctable. Les assaillants, chevaliers de l'apocalypse, sont lancés à grande allure. La vitesse est telle que le lion freine de ses pattes avant, prêt à se redresser et bondir. Les bœufs débonnaires de l'autre côté du monument ne seront pas de taille à lutter contre lui!

La géométrisation stylisée, typique de l'art déco, donne à la scène sa rigueur.....et sa vigueur.

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.
Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.
Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Sur l'esplanade blanche des stèles portent un médaillon représentant les différents corps de l'armée

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.
Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.
Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.
Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Dans ce lieu lumineux, devant l'urne immense et la splendeur des hauts reliefs, on a envie de faire silence et d'ôter son chapeau.

Je n'en porte pas mais si par hasard j'en avais eu un, le vent n'aurait pas manqué de me l'enlever.

En effet le monument s'élève quai Rauba Capeù, ce qui signifie en nissard : quai dérobe chapeau!

Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.
Nice. Le Monument aux Morts. Quai Rauba Capeù. Alfred Janniot.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #MONTMARTRE. Rues et places.
Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Les Montmartrois n'ont pas oublié Anatole qui fut pendant 35 ans le garde champêtre du village .

Il était l'ami de tous

Acteur de toutes les fêtes

Star débonnaire d'un Montmartre de folklore dont il faisait partie sans prétention

 

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Mais beaucoup, comme moi, ignoraient qu'il peignait à ses heures!

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Pas étonnant que le virus de la peinture l'ait contaminé, lui qui passait une partie de ses journées sur la place du Tertre, foyer virulent s'il en est

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Inutile d'ironiser sur cette place et ses marchands du temple profiteurs la gloire des artistes fauchés qui réinventèrent la peinture et ouvrirent des voies nouvelles après avoir, le plus souvent, vécu dans la misère et l'indifférence....

Il y a des vierges en plastic à Lourdes, comme il y a des huiles en croûte à Montmartre.

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Anatole s'il n'a pas été à la meilleure école picturale a cependant une modeste  parenté avec Utrillo.

Il ne cherche pas l'originalité, il se laisse guider par son regard et tente de reproduire ce qu'il voit

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Il est un naïf comme on appelle les peintres qui n'ont pas la technique mais se confient à leur instinct et à leur plaisir

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Ce fut une surprise pour moi de découvrir qu'une exposition lui était consacrée, 16 rue Muller, dans l'atelier de Louis Bourjac, un photographe de l'étrange réalité, du miroir entre deux mondes.

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre
Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Son atelier ressemblait aux greniers où l'on découvre des poèmes et des dessins d'un parent disparu que l'on croyait connaître et qui des années après sa mort révèle sa richesse.

 

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Je suis resté devant cette toile, ma préférée... Nul souci de reproduction ni de vraisemblance mais une joie des couleurs. des trois couleurs du drapeau qui font de la Butte un étendard, avec son poulbot qui joue du tambour.

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Dans la plupart des aquarelles, on retrouve le poulbot avec son tambour quand ce n'est pas Anatole qui se représente lui-même avec un narcissisme assumé, assis rue Norvins, en discussion avec les balayeurs, en balade dans un périmètre restreint autour de la place du Tertre...

 

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre
Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

On retrouve aussi dans ses dessins une attention aux passants, aux petits métiers. Ses compositions font parfois penser à une crèche montmartroise, laïque bien entendu....

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

... Qelques dessins rappellent la Révolution, la bonne humeur populaire, les sans-culottes et les Mariannes....

 

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Il fait de Montmartre un foyer révolutionnaire, ce qu'il n'a pas été en 1789, mais ce qu'il fut en 1871. La Commune ne figure pas dans ses dessins, sans doute était-elle trop rouge et trop noire alors que notre garde-champêtre voyait le monde en bleu-blanc-rouge.

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Ce n'est que 20 ans après sa mort que nous parviennent ses œuvres où se manifeste son attachement "patriotique" à son quartier et à son "ambiance".

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Sur plusieurs dessins, il se représente de dos, s'éloignant peu à peu de cette Butte qu'il aimait...

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Il est mort en 1998 et sa compagne Mick l'a rejoint quelques années plus tard dans le cimetière Montmartre.

Sa grande stature royale (malgré son attachement à la République de Montmartre) ne s'est pas résignée à l'espace réduit du tombeau.

Elle vit dans ses dessins comme dans la mémoire des anciens de Montmartre...

Anatole garde champêtre de Montmartre et peintre

Si certains sont intéressés par les œuvres d'Anatole, ils peuvent contacter Louis Bourjac en son magasin de photos, 16 rue Muller (01 42 62 00 44)

 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog