Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

 

 

Ravignan-goudeau-carte.jpg

                               Rue Ravignan. A droite, début de la rue d'Orchampt.

Renoux Montmartre 018

                                                           Rue Ravignan. Renoux.

Après avoir escaladé la première partie de la rue nous arrivons sur la place Emile Goudeau.

Ce n'est qu'en 1911 qu'elle prit ce nom. Elle fait en réalité partie de la rue Ravignan.

Ravignan-025.JPG

La façade plate du Bateau Lavoir a échappé à l'incendie de 1970.

Lors de la reconstruction, il fut envisagé d'aménager un musée à cet emplacement mythique... projet hélas abandonné...

ravignan-bateau-lavoir4.jpg

                                               Photo des ateliers du Bateau-Lavoir.

C'est Max Jacob qui donna son nom à la longue bâtisse de bois au toit presque plat qui lui rappelait les bateaux ancrés sur la Seine où les femmes venaient faire leur lessive.

ravignan-bateau-lavoir5.jpg

                                         Photo d'un bateau-lavoir (un vrai)

L'histoire de ce lieu est bien connue. Nombreux furent les peintres qui y séjournèrent... Modigliani, Van Dongen, Derain... mais le phénix du Bateau-lavoir fut Picasso qui y vécut de 1904 à 1909. C'est là qu'il fit poser Gertrude Stein pendant plus de 60 séances, c'est là qu'il conçut les Demoiselles d'Avignon, manifeste du cubisme...

Ravignan-052.JPG

Ravignan-030.JPG

                     Aujourd'hui l'endroit reste fidèle à son histoire et accueille des peintres étrangers.

Si l'on veut avoir une idée de ce qu'étaient ces ateliers, il suffit de tourner à gauche, rue d'Orchampt où en il en subsiste quelques-uns.

Lepic-Mire-Orchampt 078

                                              Ateliers du Bateau-lavoir, rue d'Orchampt

A l'emplacement du Bateau Lavoir, il y eut jusqu'en 1830 une guinguette très appréciée des Parisiens qui venaient à la campagne se divertir et boire le petit vin de la Butte. Cette guinguette s'appelait Le Poirier sans Pareil, du nom d'un arbre exceptionnel dans les branches duquel était installée une table qui pouvait recevoir une douzaine de buveurs !

Le sous-sol miné par les carrières provoqua un affaissement du terrain. Il fallut couper le Poirier sans Pareil et fermer la guinguette.

Ravignan-050.JPG

                                                                                 Le 16

Au 16, s'élevait l'Hôtel du Poirier dont le nom rendait hommage à l'arbre disparu.

ravignan-hotel-du-Poirier.jpg

                           On peut apercevoir l'hôtel du Poirier, sur la droite, peu avant sa transformation.

Cet hôtel hébergea quelques grandes figures montmartroises comme Delaw ou Dépaquit. Modigliani y habita en 1906,  Mac Orlan de 1899 à 1912. C'est là que débarqua Camus à son arrivée d'Algérie en 1940.

Cette petite place a gardé la mémoire de tous ces hommes d'exception... Le présent de Montmartre est bruissant de leur passage...

Ravignan-022.JPG

                                                              A gauche, le 11, Tim Hôtel

 Au numéro 11,  le Tim Hôtel, a succédé au Grand Hôtel Goudeau qui servit de point de chute à Roger Vailland alors qu'il était engagé dans la Résistance (sa belle famille, les Blavette, habitait non loin de là, au 8 villa Léandre). 

 

Ravignan-049.JPG

                            Rue Ravignan entre la Place Emile goudeau et la rue d'Orchampt

Ravignan-033.JPG

Ravignan-031.JPG

                                                                    Le 13 ter. 

Le 13 ter est construit à l'emplacement de l'ancien Tivoli. Alphonse Karr y vécut jusqu'au coup d'état de Napoléon III. Il quitta alors Paris pour la Côte d'Azur.

ravignan-alphonse-Karr.jpg

                                                          Alphonse Karr (1808-1890)

Cet écrivain était aussi un humaniste, soucieux de la défense des faibles. Sa générosité s'étendait au monde animal.

Il fut le président de la Ligue contre la vivisection dont victor Hugo était le président d'honneur et dont l'action allait mener à la création de la SPA et aux lois Grammont pour un plus grand respect de l'animal.

ravignan-gavarni-jules-et-edmond-de-goncourt.jpg

                                                  Jules et Edmond de Goncourt par Gavarni (1804-1866)

Le 13 ter fut également une des adresses de Paul Gavarni. A 20 ans, il y loua un ancien vestiaire du Tivoli désaffecté. Quelques années plus tard, il put se permettre de changer d'étage et de louer un appartement voisin de celui d'Aphonse karr.

Gavarni a déménagé une vingtaine de fois par la suite; il a quitté Montmartre pour des quartiers à la mode. C'est un peu plus bas, dans la Nouvelle Athènes, à proximité de l'appartement qu'il habitait 60 rue Saint-Georges que fut édifié, sur la place du même nom, un monument à sa gloire.


Ravignan-036.JPG

                                                             Le 15 rue Ravignan

      ravignan7

                                             Le 15 (carte postale 1905)

Le 15 fut l'adresse d'un grand comédien français....

ravignan-fresnay.jpg

                                                 Pierre Fresnay (Le Corbeau de Clouzot)

ravignan-rachel-berendt.jpg

                                                              Rachel Berendt dans "Le Journal d'un curé de campagne".    

Pierre Fresnay y vint en 1917, avec Rachel Berendt, dite Nanet, qu'il épousa peu après.

ravignan-rubinstein.jpg

Arthur Rubinstein y séjourna dans les années trente quand le succès commençait à lui sourire.

ravignan-carte2.jpg

       Rue Ravignan.Carte postale 1903. Au 1er plan la rue d'Orchampt.

ravignan4

                          Rue Ravignan. Carte postale 1906.

ravignan5

                              Rue Ravignan. 1904. Les photographes appréciaient apparemment ce point de vue. Sur ce cliché apparaît le dôme du Sacré-Coeur qu'on serait bien en peine d'apercevoir aujourd'hui !

On peut remarquer à gauche cette boule de pierre qui orne le mur à côté du 15. C'est un élément qui n'a pas changé, un détail qui a eu la vie plus dure que bien des maisons du vieux village !

Ravignan-037.JPG

                                              La boule sur le mur mitoyen du 15...

Ravignan-035.JPG

                                                              Le 18

Enfin en voilà un ! Un de ces immeubles lourds et sans charme qui ont écrasé les vieilles rues du village au début du XXème siècle !

Vous en verrez de nombreux, presque identiques, aux plus beaux endroits de Montmartre ! Rue Girardon, rue Saint-Vincent, rue du Mont-Cenis, rue Lamarck....

Anja2

                                                                 Francis et Anja Lopez

Le 18 s'enorgueillit d'avoir hébergé Francis Lopez qui y composa quelques -unes de ses oeuvres immortelles chantées par Maurice Chevalier, Lucienne Delyle, Tino Rossi ou Georges Guétary. Qu'on l'aime ou non, il reste un des compositeurs les plus populaires du XXème siècle.

2010 1007CimetièreGasq0023

                                             Statue sur la tombe de Francis Lopez.

Il repose non loin de son ancien domicile, au cimetière Montmartre.

Ravignan-045.JPG

Le haut de la rue donne sur la Place Jean-Baptiste Clément et se prolonge avec la rue Gabrielle. Ces grands pavillons de meulières évoquent des maisons de banlieue.

Ravignan-043.JPG 

 Ils furent à l'origine conçus comme habitation à bon marché par leur architecte, Louis Delay, en 1910...

Lepic-Mire-Orchampt 071

Ils donnent en partie rue de la Mire où les poulbots aiment jouer...

Mais il n'est pas sûr qu'ils puissent y habiter...

Aujourd'hui le m2 tourne autour de 12000€ et les pavillons de banlieue de la rue Ravignan sont inscrits sur la liste de protection patrimoniale du XVIIIème arrondissement.

ravignan-goudeau-murray-wagnon.jpg

                                                 Rue Ravignan (Murray Wagnon)

   ... Et maintenant nous n'avons plus qu'à redescendre jusqu'à la rue des Abbesses et quitter cette vieille voie montmartroise qu'empruntèrent tant et tant de poètes et de peintres...

georges Michel Emile goudeau

                                          Rue Ravignan (Emile goudeau). Georges Michel.

Ravignan-monique-langlois.jpg

                                                                     Monique Langlois

ravignan-raoul-lambert.jpg

                                               Bateau-Lavoir rue Ravignan. Raoul Lambert.

ravignan-juan-gris.jpg

                                                                Rue Ravignan. Juan Gris.

....................................................................................................................................................................

Lien : Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

............................................................................................................

 

Rues du quartier :

1ère partie de la rue Ravignan :  Rue Ravignan (1). Montmartre. Des Abbesses à la place Emile Goudeau.

Rue Germain Pilon.

 Rue des Trois Frères. (1)

Rue Lepic (1). Montmartre.

Rue de la Mire.

 Rue de l'Abreuvoir.

 rue Girardon.

. Rue Cortot.

 Place des Abbesses.

 Rue Norvins.

 Place du Tertre.

 


..................................................................................................................................................................    

Le poème de Max Jacob Rue Ravignan chanté par Jean-Luc Debattice

 

.............................................................................................................
.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

 

ravignan-utrillo.jpg

                                                             Rue Ravignan. Utrillo.

La rue Ravignan suit le tracé d'une des plus anciennes voies qui menaient au sommet de la Butte. On en trouve des traces dès le XIVème siècle.

ravignan-utrillo-2.JPG

                                                              Rue Ravignan. Utrillo.

ravignan-carte3.jpg

                                                       Carte postale. haut Ravignan.

C'était le chemin de Sacalie dont la pente raide était embourbée à chaque pluie. La vigne du même nom était réputée pour donner le meilleur raisin et le meilleur vin du village. Elle était orientée plein sud, contrairement à sa jeune consoeur, dernière vigne de Montmartre, plantée au début du XXème siècle sur un terrain vague menacé par les promoteurs et qui donne aujourd'hui la folklorique piquette montmartroise.

ravignan-xavier-de-ravignan.jpg

                                                            Ravignan sur son lit de mort.

Le chemin de Sacalie fut appelé par la suite Vieux Chemin puis rue du Vieux Chemin de Paris avant de prendre en 1867 son nom actuel en hommage à un prédicateur jésuite bien oublié aujourd'hui : Xavier de Ravignan (1795-1858).

Ce grand homme, rival de Lacordaire, lutta pourtant aux côtés de ce dernier et de Monseigneur Dupanloup (j'adore ce nom) pour défendre l'enseignement catholique.

La loi Falloux lui donna satisfaction ("Dieu dans l'éducation. Le Pape à la tête de l'église. L'église à la tête de la civilisation" Falloux. Mémoires.) 

Chappe 003

                                             Eglise Saint-Pierre. la tour du télégraphe Chappe.

Le vieux chemin abrupt se vit concurrencer par la rue Lepic. Il faut avouer qu'il montra beaucoup de mauvaise volonté lorsque Napoléon 1er, désireux d'aller voir le télégraphe Chappe récemment installé sur l'église Saint-Pierre, l'emprunta en chevauchant son meilleur cheval. Hélas! la pente ravinée (tiens voilà un mot qui va bien avec Ravignan!) rendue glissante par plusieurs jours pluvieux, l'obligea à laisser sa monture à la hauteur de l'actuelle place Emile Goudeau et à poursuivre à pied en salissant ses belles bottes de cuir fauve.

Le curé le reçut en lui suggérant de créer une nouvelle voie d'accès plus confortable. Ce qui fut fait. La rue Lepic, appelée alors rue de l'Empereur, plus large et bien pavée fut créée et supplanta le vieux chemin.

 

ravignan.jpg

                                          Début de la rue depuis les Abbesses.

ravignan8.jpg

Ravignan-001.JPG

La rue, côté impair, commence par un immeuble qui n'en fait pas partie ! Bizarrement cet ilôt continue de porter le nom des Abbessses jusqu'à la rue Durantin à gauche.

ravignan1.jpg

Le vieux bar "Fauvet" a été détruit. On ne pourra plus imaginer les joyeuses réunions des peintres et des poètes venus du bateau-Lavoir, ni deviner où était assise Marie Laurencin lorsqu'un soir elle s'alcoolisa plus que de raison et fit un scandale mémorable...

Il a été remplacé par un hôtel : Le Bouquet de Montmartre...

ravignan3.jpg

Immeuble sans originalité et sans charme, récemment restauré pour être vendu en appartements...

Ravignan-006.JPG

Adieu Fauvet, adieu Bouquet... bonjour Immobilier Triomphant...

Ravignan-creche-011.JPG

                                            Place Emile Goudeau. façade du Bateau-Lavoir. De dos, l'acteur Dominique Pinon, habitant du quartier...

       La Place Emile Goudeau et son célèbre Bateau-lavoir coupe la rue en deux parties bien distinctes.

Ravignan-creche-012.JPG

Encore Pinon... A droite, donnant sur la rue D'Orchampt, les ateliers du Bateau-lavoir épargnés (ainsi que la façade) par l'incendie de mai 1970.

Ravignan-066.JPG

                                                                           Le 1...

La rue n'est longue que de 140 mètres. Dans sa première partie entre la rue des Abbesses et la Place, quelques immeubles construits sur les carrières sont pris de tremblements...

ravignan la-chienne-1931

Au 1bis de la rue se situe l'immeuble où dans le film "La Chienne" Maurice (Michel Simon) tue Lulu (Janie Marèse) tandis que sous les fenêtres un chanteur des rues entonne la célèbre chanson d'Eugénie Buffet : "Sois bonne ô ma belle inconnue" 

Jean Renoir qui connaissait bien Montmartre pour y avoir passé son enfance, a choisi de tourner plusieurs scènes en extérieur, ce qui était encore rare à l'époque. Les Montmartrois reconnaîtront l'escalier de la rue Antoine, la rue Ravignan, la place Emile Goudeau..

Ravignan-064.JPG

Le 2. Immeuble de rapport du XIXème typique du vieux Montmartre.

Ravignan-creche-006.JPG

                                                       Le 7.

Une plaque rappelle que "le poète Max jacob (1876-1944) a habité cette maison de 1907 à 1911".

 C'est dans cet immeuble qu'il vit, le 22 septembre 1909 apparaître sur le mur de sa chambre l'image d'un ange. Cette "apparition" allait le conduire sur le chemin de la conversion...

Ravignan-creche-008.JPG

"Rien ne me préparait au coup de foudre qui brûla d'un coup mon passé et fit naître en moi un homme nouveau".

"j'ai vu un ange sur mon mur".

J'aime croire que cet ange a pris le poète dans ses bras quand après avoir été raflé à l'abbaye de Saint-Benoît sur Loire, il mourut à Drancy où on l'avait enfermé avec ceux que les trains allaient emmener à Auschwitz.  

Ravignan-013.JPG

                                                 Le 8.

C'est un bel immeuble construit en 1879 par l'architecte Moitet. Homme si célèbre que je n'ai strictement rien trouvé sur lui sinon la mention de son nom dans le plan de protection patrimoniale du XVIIIème arrondissement! 

Ravignan-014.JPG

A l'emplacement du 8, dans une petite maison du village, vécut le Comte de Guadella (1737-1805). Un inconnu pour beaucoup d'entre nous mais pas pour les Corses !

Ce demi-frère de Pascal Paoli combattit avec lui contre les Gênois qui occupaient Bastia. Il vécut quelque temps à Montmartre où il avait, dit-on, une réputation de grand séducteur qui butinait d'une femme à l'autre...

Ravignan-009.JPG

Ravignan-011-copie-1.JPG

Début de la rue. au fond, le théâtre des Abbesses.


Ravignan-015.JPG

                                               Le 9.

Un antiquaire mesure le temps qui passe et propose des horloges bien incapables de nous ramener en arrière, du temps où le Zut était un cabaret situé plus haut dans la rue et tenu par Frédé (Frédéric Gérard) l'anarchiste qui se baladait avec son âne dans les rues de la Butte.

frede

                                        Frédé et son âne

Le cabaret ainsi nommé en hommage aux zutiste de charles Cros fut le siège d'une bagarre mémorable qui entraîna sa fermeture et conduisit Frédé au Lapin Agile ( Frédé, le Lapin Agile et l'Âne Lolo).

Ravignan-017.JPG

                                                         Angle avec la rue Berthe

Au croisement un immeuble typique du vieux village qui donne 63 rue des Trois frères.

Ravignan-019.JPG

                                                                           Le 12

Le 12, aujourd'hui Relais de la Butte est l'ancien café "Chez Azon", restaurant fréquenté par les artistes qui louaient presque en face les ateliers du Bateau-Lavoir.

Picasso et sa compagne Fernande Olivier étaient familiers du lieu.

 les Fauves y établirent leur quartier général. Van Dongen et Vlaminck y rencontraient Apollinaire, Max jacob ou Salmon... 

Ravignan-028.JPG

                                                    Le 12 depuis la Place Emile Goudeau.

Il y avait, à côté du restaurant la blanchisserie de Madame Rouzaire où les cubistes amateurs d'art nègre exposaient les statues qu'ils ne pouvaient entasser dans leurs ateliers.

Il paraît que l'accueillante blanchisseuse y gagna la visite de nombreux curieux et y perdit une partie de sa clientèle !

Ravignan-054.JPG

 

Ravignan-creche-014.JPG

                             1ère partie de la rue vers le sud (depuis la Place Emile Goudeau).

ravignan6.jpg

                                                                  Même vue en 1904

 

Avant de poursuivre la visite de la rue... ce poème de Max Jacob : la rue Ravignan :

 

(...)Je te regrette O ma rue Ravignan

De tes hauteurs qu'on appelle antipodes

Sur des pipeaux m'ont enseigné l'amour

Douces bergères et leurs riches atours

Venues ici pour nous montrer les modes

L'une était folle

Elle avait une bique

Avec des fleurs sur ses cornes de paon

L'autre pour les refrains de nos fêtes bachiques

La vague et pure voix qu'eût rêvée Malibran

L'impasse de Guelma a ses corregidors

Et la rue Caulaincourt ses marchands de tableaux

Mais la rue Ravignan est celle que j'adore

Pour les coeurs enlacés de ses porte-drapeaux

Là taillant des dessins dans les perles que j'aime

Mes défauts les plus grands furent ceux de mes poèmes

 

                                       Max Jacob. La rue Ravignan. Extrait de "Le Laboratoire Central". Poésie/Gallimard

      ..........................................................................................................................................................

 

Suite : la 2ème partie de la rue :   Rue Ravignan (2) Montmartre.

 

Lien : Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

 

...................................................................................................................................................................

Liens : rue du quartier :

Rue Germain Pilon. 

  Rue d'Orchampt. 

 Rue des Trois Frères. (1)

Rue de la Mire. 

 Rue de l'Abreuvoir.

 rue Girardon.

 Rue Cortot.

 Place des Abbesses.

 Rue Norvins.

Place du Tertre.

Rue Lepic (1). 

................................................................................................................

 

..................................................................................................................................................................

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

germain-pilon-Elisee-Maclet.jpg

                                           Rue Germain Pilon. Elysee Maclet.

La rue Germain Pilon n'est plus la rue modeste et populaire qu'elle a été...

Depuis que la rue des Abbesses est devenue lieu de ralliement artistico-bobo, elle profite pleinement de la vogue du quartier et sa population a changé de visage...

...Même si, vers Pigalle, on y rencontre encore quelques reines locales que viennent honorer les adeptes du troisième sexe.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0036.JPG

                                               Début de la rue sur le boulevard de Clichy.

La rue commence sur le boulevard de Clichy, entre sex-shops et cabarets 

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0001.JPG

                                                          Fin de la rue, côté Abbesses.

...et s'achève rue des Abbesses entre le Théâtre des Abbesses (Théâtre de la Ville) et le "Vrai Paris" café branchouille.

Ravignan-004.JPG

Vous ne trouverez à cet endroit aucune plaque pour rappeler le massacre de Communards pendant la Semaine sanglante, le 23 mai 1871. On dit que le sang ruissela sur les pavés jusqu'en bas de la rue...

germain-pilon2.jpg

                                      Carte postale 1905 (côté boulevard de Clichy).

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0039.JPG

                                                               Même endroit en 2012

Tous les immeubles classés au plan de protection patrimoniale sont dans la première partie de la rue, avant le croisement avec la rue Véron. 

A cet endroit la rue est plus "Pigalle" qu'"Abbesses"... Son nom de naissance fut d'ailleurs rue Neuve-Pigalle.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0060.JPG

Ce n'est qu'en 1864 qu'elle reçut le nom de Germain Pilon, à un moment où l'on voulait rendre hommage aux sculpteurs français en leur dédiant des rues montmartroises : Houdon, Carpeaux, Coustou, Puget, Girardon, Pigalle....

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0052.JPG

Une impasse donne sur la rue et porte le nom de "Cité Germain Pilon".

Les trois grâces peintes sur un mur assistent, impuissantes à la menace d'écroulement des petits immeubles branlants....

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0054.JPG

Germain Pilon est le grand sculpteur de la Renaissance, spécialiste des tombes royales ! Ces trois Grâces ornent en réalité un monument funéraire...

germain-pilon-3-graces.jpg

...sculpté en 1561 pour recevoir le coeur du roi Henri II qui mourut après avoir reçu un éclat de lance dans l'oeil au cours d'un tournoi sur la place des Tournelles (Place des Vosges).

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0053.JPG

      Un chat gris veille sur l'impasse... et conjure le mauvais sort qui pourrait faire s'écrouler la cité !

germain-pilon-maclet.jpg

                                              Rue Germain Pilon en hiver. Elysée Maclet. 

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0006.JPG

Entre la rue Véron et Pigalle, quelques immeubles remarquables ....

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0033.JPG

                                         Le 7 est assurément le plus beau...

2011 1231Pilon-Vitraux-St-Jea0034

                               Il s'agit d'une maison qui date de la Restauration.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0019.JPG

 2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0021.JPG

                                Le 12, bel immeuble de rapport du XIXème...

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0026.JPG

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0028.JPG

                                        Le 13, immeuble Restauration....

C'est dans cet immeuble que vécut Bernard Dimey après avoir un temps posé son baluchon rue Coustou. 

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0029.JPG

 "Je vis toujours comme un roi nègre, Superbement désargenté, Allant de l'élite à la pègre, Sans me plaindre ni me vanter."

"Bernard Dimey, 1931-1981. C'est ici que le poète posa sa plume..."

Dimey a consacré à sa rue un de ses poèmes où il fait allusion aux travestis qui y tenaient le haut du pavé!

" Ma rue où les garçons s'appellent Nathalie

Où les filles souvent se sont fait réformer (...)

 

Il évoque le nom de sa rue....


"Ma rue porte le nom de notre Michel-Ange,

Celui dont les gisants reposent à Saint-Denis,

Pourquoi tous ces sculpteurs, je trouve bien étrange

De les voir tout autour de chez moi réunis,

Houdon, Puget, Coustou, Girardon et Pigalle,

Mon vieux Germain Pilon, les maîtres du ciseau,

Je parle en votre nom, c'est vraiment un scandale

De vous voir tous ici où on joue du couteau."

 

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0016.JPG

Le 14... C'est dans cet immeuble, alors que la rue s'appelait encore Neuve-pigalle que vécut quelques années jean-Baptiste Clément, icône de la Butte et auteur du Temps des Cerises. Il déménagera plus tard pour le haut Montmartre où une place porte son nom. Montmartre qui aime tant les plaques commémoratives a oublié d'en apposer une sur cet immeuble... où le sympathique bar "Chez Marlusse et Lapin" a baissé le rideau.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0014.JPG

                                         Le 16, immeuble du XIXème...

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0018.JPG

                                    Le 17, immeuble Restauration...

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0011.JPG

                                      Le 18... immeuble du XIXème...

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0010.JPG

Plus haut, au 23 de la rue Neuve-Pigalle, a vécu l'écrivain Jules Champfleury (1821-1889) ami de Victor Hugo et de Flaubert et cofondateur de la revue Le Réalisme.

germain pilon Jules Champfleury

                                                     Jules Champfleury par Nadar.

Il était aussi spécialiste de la Faïence, ce qui lui valut d'être conservateur au Musée de Sèvres. Il appréciait particulièrement les chats qui lui assurèrent son plus grand succès : "Les chats, histoire, moeurs, observations, anecdotes".

germain-pilon-chat-violet-le-duc.jpg

                                             Dessin de Viollet le Duc pour Champfleury

Le livre publié en 1869 eut pour illustrateurs Delacroix, Viollet le Duc et Mérimée... 

germain-pilon.jpg

                                           Le haut de la rue, avant les Abbesses.

2011_1231Pilon-Vitraux-St-Jea0004.JPG

A gauche, le Théâtre des Abbesses, à droite "le Vrai Paris"

En ce jour d'hiver, la rue déserte et mouillée ressemble peu à celle que chantait Dimey ! Il faut attendre que descende la nuit pour qu'elle retrouve sa trouble poésie!

germain-pilon-derien.jpg

Un autre chanteur-poète, Thibaut Derien, l'évoque dans une de ses chansons : "Rue Germain Pilon"

"Quand la nuit était une case départ,

La vie en panne d'inspiration

Pour lever l'ancre et larguer les amarres

on allait rue Germain Pilon..."

 

 

Lien : Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

 

..................................................................................................................................................................
Liens : rues du quartier:







.................................................................................................................................................................
..

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Cimetière.

 

Cimetiere-21-novembre-067.JPG

                             Tombe de la Duchesse d'Abrantès 22ème division, 1ère ligne, 8

Une tombe de marbre blanc du cimetière Montmartre, dans le carré le plus chic de la nécropole, sur une terrasse devant les arbres et la ville... C'est celle de la duchesse d'Abrantès (1784-1838)

Cimetiere-21-novembre-058.JPG

Le médaillon sculpté nous la montre de profil, digne et sévère.

Laure Junot d'Abrantès serait sans doute oubliée aujourd'hui si elle n'avait été aimée d'un jeune écrivain obscur du nom d'Honoré de Balzac.

abrantes-junot-raverat-1834.JPG

                                          Le général Junot par Vincent Nicolas Raverat (1834). Musée des Invalides.

Certes elle fut la femme du général Junot, "Junot la tempête" comme l'appelait Napoléon, mais elle profita surtout de la carrière de son mari pour dilapider sa fortune, se faire un nom dans les salons et prendre le titre d'Abrantès offert au général après la conquête de Lisbonne.

Général qu'elle abandonna sans scrupules quand il fut atteint par une maladie mentale et relégué en Bourgogne chez son père où il finit par se jeter par la fenêtre en 1813.

abrantes-duchesse.jpg

                    La Duchesse d'abrantès et le Général Junot (Marguerite Gérard)

A l'époque du Consulat, elle est avec Junot, une "star" de la vie mondaine. Elle est appréciée pour son humour, pour son esprit brillant et caustique. Comme chacun sait les gens brillants ne le sont qu'aux dépens de ceux qu'ils brocardent...

abrantes-consul.jpg

                                             Napoléon premier consul. françois Gérard.

Napoléon la surnomme "la petite peste", ce qui ne l'empêche pas de privilégier le couple Junot.

abrantes-2.jpg

La Duchesse n'en sera pas reconnaissante... Ses Mémoires historiques sur Napoléon sont hérissés de pointes et de sarcasmes!

abrantes-metternich.jpg

                                                                 Metternich

Bien entendu la duchesse n'est pas fidèle. Elle a des circonstances atténuantes : l'âge de son mari de 13 ans son aîné, sa brutalité qui allait paraît-il jusqu'aux coups et son manque de raffinement!

 

Elle fut donc la maîtresse de Metternich, ambassadeur d'Autriche en France et grand amateur de chair féminine. 

 abrantes-balzac-jeune.jpg

                                                Balzac jeune. (Achille Déveria)     

A la mort de Junot, elle a 29 ans, un âge critique si l'on en croit Balzac qui commence l'écriture de son roman "La femme de 30  ans" un an après avoir rencontré la Duchesse.

Cimetiere-21-novembre-056.JPG

Il connaît donc son sujet !

D'autant plus qu'il passe un temps considérable à corriger les Mémoires que la dame écrit et qui rencontreront un certain succès. Plus tard, elle niera cette participation d'un Balzac devenu célèbre mais ses autres oeuvres écrites sans lui n'auront plus le même succès ! 

Cimetiere-21-novembre-062.JPG

Après sa liaison avec Balzac, la Duchesse essaie de reconstituer un salon, rue La Rochefoucauld dans le quartier très à la mode de la Nouvelle Athènes. Elle tente d'y réunir des nostalgiques de l'Empire comme Madame Récamier mais la plupart des hôtes sont des acteurs mondains ou de piètres artistes. Exception faite de Théophile Gautier auquel elle doit son surnom de duchesse d'Abracadabrantès.

Cimetiere-21-novembre-060.JPG

Elle écrit encore plusieurs ouvrages : "Scènes de la vie espagnole" (1836), Histoires des Salons de Paris (1837) ou "Souvenir d'une ambassade..." (1837).

Ce sont ces oeuvres dont on peut lire le nom sur les pages sculptées sur le monument.

Mais elle n'intéresse plus grand monde et son éditeur Ladvocat refuse ses manuscrits. Peu à peu la Duchesse tombe dans l'indigence.

Elle finit sa vie dans un hôpital où ne pouvant payer sa chambre, elle est reléguée sous les toits dans une pièce minuscule, un débarras aménagé pour elle.

 

Cimetiere-21-novembre-052.JPG

                   Tombe d'Ary Scheffer et Ernest Renan (à droite la duchesse d'Abrantès)

Elle n'aurait pas eu les moyens de se payer une tombe de marbre dans le cimetière Montmartre devenu très branché.                 

Il faut contourner le monument pour trouver la raison de sa présence à côté d'Ary Scheffer et à deux mètres d'Alexandre Dumas fils.

Cimetiere-21-novembre-065.JPG

Sur la pierre, on peut lire cette inscription qui s'efface peu à peu :  "Erigé à la mémoire de Madame la Duchesse d'Abrantès par une Dame Russe le 8 janvier 1841".

Qui est cette mystérieuse "Dame Russe" qui n'a pas voulu être nommée ? Une lectrice et admiratrice ? Une amie inconnue ?

Nous ne le saurons pas et c'est mieux ainsi car nous pouvons imaginer que Balzac en souvenir d'un amour passé a choisi ce masque pour rendre hommage à la Duchesse d'Abrantès.

Cimetiere-21-novembre-057.JPG

Hommage qui dut être coûteux car c'est un sculpteur de renom qui exécuta le médaillon : David d'Angers.

abrantes-balzac-d-Angers.jpg

Il est alors très sollicité et s'il a sculpté le fronton du Panthéon en 1837, il s'est surtout consacré aux célébrités de son temps qu'il a immortalisées dans le bronze ou le marbre, dans des bustes ou des médaillons. Le buste de Balzac au Père Lachaise est son oeuvre...

Ainsi a t-il sculpté à douze ans d'intervalle les deux anciens amants qui n'ont qu'une douzaine de stations de métro de la ligne 2 pour se retrouver...d'un cimetière à l'autre.

............................................................................................................

Quelques citations de la Duchesse d'Abrantès :

- La plus grande des séductions c'est peut-être d'être aimée.

- En matière de vertu féminine, vérité et renom ont le plus souvent beaucoup de peine à marcher de pair.

-Les femmes font les pires folies pour allumer une passion et prennent la fuite devant l'incendie.

-La vanité des femmes est telle que pour paraître être aimées, elles se passeraient fort bien de l'être.

 

Quelques phrases misogynes écrites sans doute devant un miroir ! 

 

...............................................................................................................................................................

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.    

............................................................................................................

Liens : cimetière Montmartre :

cimetière Montmartre. Berlioz. Tombe.

Cimetière Montmartre. Alfred de Vigny.

cimetière Montmartre: Théophile Gautier

.............................................................................................................

 

..


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

 

Seveste-039.JPG

C'est une petite rue du bas-Montmartre, entre la place Saint-Pierre et le boulevard de Rochechouart.

Seveste-019.JPG

Elle n'a rien de vraiment remarquable. Sa principale vertu est de vous conduire au jardin du Sacré-Coeur en vous permettant d'éviter la foire de la rue parallèle, la rue de Steinkerque où il faut slalomer en serrant son porte feuille, entre les bandes virevoltantes de jeunes roumaines, les joueurs de bonneteau entourés de leus acolytes déguisés en touristes, les mendiants déposés le matin et repris le soir par leurs "protecteurs", les groupes compacts de chinois derrière leur guide qui brandit un fanion ou un parapluie en signe de ralliement.... 

Seveste-041.JPG

Une petite rue de 144 mètres de long et 8 mètres de large...

Assez longue cependant pour avoir été avant 1875 divisée en deux tronçons...

Seveste-038.JPG

Le premier entre le boulevard de Rochechouart et la rue d'Orsel, appelé rue Sainte-Marie

Seveste-015.JPG

Et le deuxième entre la rue d'Orsel et la Place Saint-Pierre, appelé rue de la Carrière...

Seveste-037.JPG

Ce n'est qu'en février 1875 que les deux parties furent réunies en une seule rue, la rue Seveste.

Seveste-042.JPG

Si l'on excepte le vilain immeuble Darty au 2 de la rue, tous les commerces sont des boutiques de tissus, literie, bazar ou des hôtels.

Seveste-033.JPG

Il n'y a qu'une quinzaine de numéros dans la rue et presque autant de marchands de tissus... 

Seveste-023.JPG

En frôlant les coupons exposés sur le trottoir, vous vous demandez peut-être qui est ce Seveste qui a donné son nom à cette rue du Marché Saint-Pierre...

Seveste-012.JPG

Serait-ce, vous dites-vous, le fameux Pierre-Jacques Seveste, artiste du théâtre du Vaudeville qui obtint de Louis XVIII un privilège exorbitant pour avoir indiqué l'endroit où avaient été inhumés Louis XVI et Marie Antoinette ?

Seveste-017.JPG

Ce privilège lui accordait en exclusivité l'exploitation des théâtres de banlieue (dont faisait partie Montmartre). C'est lui qui fit construire dans le village d'Orsel, à deux pas de la rue qui nous intéresse, le théâtre Montmartre, futur théâtre de l'Atelier.

Seveste-016.JPG

Serait-ce un des deux fils du susdit, Jules ou Edmond, heureux héritiers du privilège paternel ?

Seveste-010.JPG

Seveste-029.JPG

Que nenni !

Il s'agit d'un quatrième, petit-fils de Pierre-Jacques et fils de Jules : Didier Seveste.

Seveste-024.JPG

Seveste-027.JPG

Didier Seveste qui  s'illustra en mourant pendant le siège de Paris, au cours de la bataille de Buzenval (19 juillet 1871).

Seveste-Buzenval2.jpg

Il fut blessé au pied de la tour de Montretout et mourut dans l'ambulance pendant qu'on l'amputait d'une jambe. Il n'avait que 25 ans et avait déjà rencontré quelque succès à la Comédie Française dont il était pensionnaire. 

     Seveste-032.JPG

      Parmi les hôtels de la rue, il y en a un dont je regarde l'entrée chaque fois que je passe par là...

Seveste-020.JPG

C'est le Luxia...

Il servit de décor au beau film de Julie Bertuccelli : "Depuis qu'Otar est parti".

C'est là que descend la mère géorgienne à la recherche de son fils...

Seveste depuis qu'Otar...

                                      Photo du film "Depuis qu'Otar est parti"? Esther Gorintin.

Mère jouée par Esther Gorintin... Inoubliable.

Seveste-011.JPG

      Au croisement avec la rue d'Orsel s'élève l'immeuble le plus opulent de la petite rue. Il n'abrite pas un marchand de tissus mais de pilules.

Seveste-014.JPG

Son adresse, comme il le proclame n'est pas rue Seveste mais rue d'Orsel, ce qui lui donne de la particule...   

seveste1.jpg

      Les cartes postales anciennes que l'on peut dénicher ne montrent la rue que sous un seul angle, au croisement avec la Place Saint-Pierre, à proximité du square Louise Michel et du Musée d'art naïf. 

2011_0702seveste-briquet-goss0011.JPG

      seveste3.jpg

Côté impair, le petit immeuble de l'épicerie a disparu.

Seveste-002.JPG

Seveste-006.JPG

 

A sa place on trouve des bâtiments du Service des Eaux...

 

      seveste4.jpg

Seveste-003.JPG

Côté pair le bistro s'est transformé en commerce de tissus "Ronsard Décor" du nom de la rue qui est dans la continuation de la rue Seveste, le long des jardins et des anciennes carrières.

Seveste-040.JPG

Je me rends compte en quittant cette rue que j'ai oublié de mentionner, dans sa partie basse, peu avant le boulevard, le Passage Briquet !

Passage qui donne dans la rue du même nom...

Un nom sans feu ni flamme puisqu'il s'agit comme souvent dans ce quartier d'un propriétaire soucieux de faire construire des immeubles de rapport.... (comme le fit son voisin Monsieur Orsel)...

Seveste-031.JPG

Ce n'est certes pas lui qui après s'être illustré en jouant Molière aurait donné sa vie pour défendre Paris à la bataille de Buzenval !

Didier Seveste mérite plus que lui d'être commémoré par une rue, sur cette Butte qui refusa héroïquement la défaîte et la botte des Prussiens...

............................................................................................................

Lien : Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

 

...................................................................................................................................................................

Liens rues du bas-Montmartre...

Montmartre. Rue des Trois Frères. (1)

Montmartre. Square Saint pierre. Square Louise Michel.

Montmartre. Rue Muller.

Montmartre rue Pierre Picard

Montmartre: rue Foyatier.

Montmartre. Rue Utrillo (ancienne rue Muller).

Montmartre.La rue Andre Del Sarte (rue Saint-André) au 19ème siècle.

Montmartre. Rue Feutrier.

rue Ronsard Montmartre.

rue André Del Sarte Montmartre.

rue Cazotte. Montmartre.

marché saint pierre à Montmartre.

 

..............................................................................................................................

 

.....................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

Mornac-010.JPG

Le village de Mornac sur Seudre est à tort ou à raison classé comme un des plus beaux villages de France et à ce titre il est composé essentiellement de boutiques attrape-touristes et d'ateliers d'artistes de tout poil et de de tout talent!

Au détour d'une rue, il est possible de voler l'image d'un "indigène" authentique!

Mornac-088.JPG

dominant le village, le clocher fortifié de l'église Saint-Pierre veille sur le village jadis fortifié. Cette église modeste mérite une visite.

Mornac-026.JPG

Il y eut à son emplacement un édifice mérovingien. Quelques sarcophages en témoignent, au chevet de l'église.

Mornac-083.JPG

Des restes de l'édifice mérovingien ont également été découverts dans le choeur.

Mornac-046.JPG

Le clocher n'a plus rien à voir avec celui des origines car Mornac a subi comme toute la région les ravages de la Guerre de Cent Ans.

A cette époque, il fut saccagé puis remonté et fortifié, ce qui n'était que le début de ses métamorphoses.

Restauré au milieu du XIXème siècle par un architecte du nom de Viaud (sans rapport avec Julien Viaud, alias Pierre Loti).

Il fut en partie détruit par un incendie en 1943. Rebâti, il fut alors doté de ces baies rectangulaires sensées restituer son aspect médiéval!

Mornac-014.JPG

La nef aux contreforts puissants est percée du côté nord par une porte romane du XIème siècle. Son arc plein comporte deux voussures décorées de motifs géométriques, bâtonnets et losanges.

Mornac-052.JPG

La façade romane a été détruite. Celle que nous voyons aujourd'hui, simple et plate, date du XVème siècle.

Mornac-017.JPG

Mais le principal intérêt de l'église, en ce qui concerne son architecture extérieure, c'est son remarquable chevet roman.

Mornac-039.JPG

Il est à l'image de la Saintonge, clair et joyeux. Il est à la fois savant et naïf. Les arcatures de l'étage supérieur sont surmontées d'une corniche aux modillons sculptés. Malgré l'usure du temps  quelques chapiteaux subsistent :

Mornac-033.JPG

...comme ce très beau chapiteau aux décors géométriques...

Mornac-034.JPG

...ces lions affrontés si fréquents dans l'art roman de Saintonge...

Mornac-036.JPG

...ou ces visages pris dans les entrelacs végétaux...

Mornac-022.JPG

Sur tout le chevet court un cordon à damiers

Mornac-020.JPG

Parmi les éléments les plus originaux figurent les modillons sculptés.

Mornac-023.JPG

Le sanglier

Mornac-029.JPG

Un drôle d'oiseau, aigle peut-être...

Mornac-040.JPG

Visages....

Mornac-041.JPG

Mornac-044.JPG

...que le temps et les vents marins ont usés et polis mais qui nous regardent toujours à travers les siècles!

Mornac-011.JPG

Plus résistants malgré les guerres et les ravages que les Mornaçons sur lesquels ils veillent!

...............................................................................................................

Suite : Intérieur de l'église:

.............................................................................................................

Liens :

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

..............................................................................................................


 


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Monuments. Cabarets. Lieux

 

solferino-gabrielle-022.JPG

A l"angle des rues Lamarck et du chevalier de La Barre s'élève depuis la fin des années 20 le Centre Israélite, les asiles de jour et de nuit et  la crèche.

rocher-suisse-001.JPG

Il y eut avant ces bâtiments un célèbre restaurant, le Rocher Suisse qui lui même s'était élevé à l'emplacement de la Tour Solférino et de sa guinguette.

Tour_solferino.jpg

Qui elles mêmes avaient pris la place du Moulin de la Lancette, un des plus anciens de Montmartre, construit en 1635 et propriété à l'origine d'un chirugien, d'où son nom ( la lancette étant le petit instrument qui servait à saigner les malades).

Purger et saigner étant comme s'en moque Molière les deux principales activités des mèdecins du XVIIème siècle !

solferion-lancette.jpg

Il fut par la suite acquis par l'Abbaye de Montmartre. Il est d'ailleurs le seul moulin de la Butte à lui avoir appartenu.

On le voit sur cette gravure au premier plan.

Tour Malakoff 

        Sur cette gravure du siège de Paris, la Tour est appelée Tour Malakoff, son premier nom

Il fut détruit en 1836 et ce n'est qu'en 1859 que la Tour Solférino fut édifiée à son emplacement. Elle fut d'abord appelée Tour Malakoff en souvenir d'une tour qui joua un rôle décisif dans la chute de Sébastopol en 1855, sous le commandement de Mac Mahon qui prononça à cet endroit son fameux "J'y suis, j'y reste"!

solferino6.jpg

Mais elle changea de nom l'année même de sa construction, quand Napoléon III écrasa les Autrichiens en juin 1959 à Solférino. 

Elle s'élevait avec sa guinguette entre la rue Lamarck et la rue de La Fontenelle (actuelle rue du Chevalier de la Barre).

Elle connut dès son inauguration un grand succès. Moyennant le paiement d'un ticket d'accès, on pouvait gravir l'escalier étroit et jouir sur la petite terrasse d'une vue à 360° sur Paris et la campagne. 

 

Solferino4.jpg

On voit sur cette photo le petit immeuble de la Guinguette "A la Tour Solférino" et la passerelle qui la relie à la tour.

Solferino5.jpg

      En 1870, Montmartre organise sa défense, les Prussiens sont aux portes de Paris. La Tour risque de servir de repère à leurs canons. Elle est donc aux trois quarts détruite comme on peut le constater sur cette gravure.

solferino3.jpg

      Le 18 mars 1871, c'est à ses pieds qu'est tué le garde national Germain Turpin. Son nom est passé dans l'histoire. Il est le premier mort de la Commune, la première victime de l'armée de Thiers.

solferino-gardes-nationaux.jpg

                                 Gardes Nationaux du 61ème sur la Butte

Maçon de 36 ans, habitant passage Doudeauville, il est blessé dans son sommeil par un soldat de l'armée du Général Lecomte qui le vise à l'abdomen.

solferino-61eme.jpg

                      le 61ème bataillon des Gardes Nationaux dont faisait partie Germain Turpin

Louise Michel alertée vient à son secours ainsi que Clémenceau, docteur et maire de Montmartre. Le général Lecomte s'oppose au transport du blessé à l'hôpital. La foule s'émeut et commence à gronder. La troupe finit par fraterniser avec le peuple de Montmartre... La suite sera tragique pour Lecomte...

Turpin est transporté à Lariboisière où il mourra 9 jours plus tard.

Soferino tour Montmartre rue de l'empereur

                               Plaque sur l'immeuble du 12 de la place clément

Une autre tour d'une architecture assez proche s'élevait rue de l'Empereur (aujourd'hui Lepic) aux 10-12 place J.B. Clément.

Il s'agit de la Tour Montmartre qu'on confond parfois avec la Tour Solférino.

Elle couronnait un établissement où l'on se rencontrait pour jouer au billard. Ce ne sont pas les coups répétés des queues sur les boules qui provoquèrent son effondrement mais le gruyère du sous sol montmartrois avec ses carrières de gypse !

solferino-tour8.jpg

Il ne reste rien de la Tour Solférino et de sa guinguette qui participèrent bien malgré elles à la grande histoire de la Commune.

tour-solferino.jpg

                                               La Tour vue de la Place Saint-pierre

Comme l'écrit Baudelaire : "La forme d'une ville change plus vite hélas ! que le coeur d'un mortel."

tour-Solferino2.jpg

                              Envol de Gambetta en ballon... On aperçoit à l'arrière la Tour Soflérino

.................................................................................................................................................................

Liens Montmartre :

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

rues autour de la tour solférino :

Montmartre. Rue du chevalier de la Barre. (I). De Ramey à Lamarck.

Montmartre. Rue de la Bonne.

Montmartre. Le Passage Cottin.

Montmartre. Square Saint pierre. Square Louise Michel.

Montmartre. Rue Muller.

Montmartre rue Pierre Picard

Montmartre. Rue Utrillo (ancienne rue Muller).

Rue Feutrier. Rosa Luxembourg.

Montmartre.La rue Andre Del Sarte (rue Saint-André) au 19ème siècle.

Montmartre. Rue Feutrier.

...................................................................................................................................................................

.

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES...Divers

 2011_1215marianne0005.JPG

 

 

 

Soeur de Noël


 

 

Un enfant naît dans une étable

Entre un moulin et un pressoir

Un enfant nu dans la mangeoire

Dans cette nuit interminable

 

Un agneau posé sur la paille

Pattes liées ne peut bouger

Un vent noir ouvre le portail

Au boucher qui vient l'égorger

 

Il fait si froid et c'est Noël

La crèche est au pied de l'autel

Je ne peux pas prier j'ai peur

Je pense à toi petite soeur

 

Nul ne meurt la nuit de Noël

Nul ne meurt quand il a aimé

La terre est entourée de ciel

Nul ne meurt quand il est aimé

 

 

2011_1215marianne0004.JPG

2011_1215marianne0012.JPG

............................................................................................................

Liens. Marianne, petite soeur.

Poème. Ma petite soeur de Noël.

Marianne ou la vie

Poème: Petite soeur au cimetière.

Poème. Mort de ma petite soeur.

 

Liste et liens des poèmes. Divers.

.............................................................................................................

 

..............................................................................................................

 


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES. AMOUR.

 

forêt et oiseaux 23 sept 011

 

Chagrin d'amour ne dure     

 

 

C'était assez facile au fond

Alors que je n'y croyais pas

C'était assez facile au fond

D'être un jour libéré de toi

 

Ne plus t'imaginer la nuit

Dans le froissement de mes draps

Ne plus retenir dans mes bras

Ton corps qui rêve et qui s'enfuit


Ne plus vieillir dans la prison

Dont je t'aurais fait le geôlier

Ne plus cogner à la cloison

Dans l'espoir de t'apitoyer

 

Ne plus voir mourir les saisons

Entre les barreaux des fenêtres

Ne plus refuser la chanson

D'un amour qui passait peut-être

 

C'était assez facile au fond

Et je souris en le disant

C'était assez facile au fond

Suffisait d'attendre dix ans

 


plage grand village 8 sptembre 109

      .....................................................................................................................................

Liens : poèmes d'amour de Christian Wacrenier.

.............................................................................................................

Poème. Amour toujours inquiet.

Poème: Amour Attente à mourir (2)

Poème. Amour cannibale.

Poème. Amour. Attente.

Poème. Amour Nâga.

Poème. Amour Eternité.

 

.............................................................................................................

 

..

 



Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Monuments. Cabarets. Lieux

Bouscarat.jpg

C'est là, au sommet de la Butte, au coeur historique de Montmartre, entre la vieille église et la place du Tertre que s'élevait l'Hôtel du même nom et le restaurant-café Bouscarat, épicentre de la vie artistique et bohême du Montmartre des grandes années du début du XXème siècle.

bouscarat-utrillo-place-du-tertre-1911.jpg

                                                     Hôtel du Tertre. Utrillo (1911)

A l'angle de la rue du Mont-Cenis et de la place, il y avait déjà, à la fin du XIXème un hôtel où vint s'installer en 1898 Jules Dépaquit. Une épicerie occupait une partie du rez de chaussée. Elle fut rachetée par un pinardier auvergnat, le fameux Bouscarat, qui la transforma en bistro.

bouscarat2.jpg

                                                     L'hôtel, côté Place du Tertre.

Rapidement le lieu idéalement situé attira les artistes de la Butte. Le premier bataillon comptait dans ses rangs : Degas, Puvis de Chavanne, Toulouse Lautrec.... qui venaient siroter l'absinthe ou descendre des verres de Vouvray. 

bouscarat-pierre-hode-1889-4842.jpg

                                          Hôtel du Tertre. Pierre Hodé (1889-1942)

Ce qui attirait aussi ces "esthètes", c'était la présence à la terrasse de jolies dames prêtes à poser pour eux... parmi elles d'anciens modèles de Renoir ou des danseuses un peu fatiguées du Moullin rouge...

bouscarat5.jpg

Parmi les occupants des chambres du premier étage, on trouve Satie, Modigliani, Mac Orlan, Gaston Couté, Max jacob, Carco... 

Carco écrira plus tard : "Cher hôtel Bouscarat ! Sous ton toit, les deux chambres aux fenêtres rustiques sont celles que nous avons tous habitées, jadis, en compagnie d'aimables filles aussi candides que la désuète Bohême de Murger."

bouscarat-lucien-genin-place-du-t-et-hotel-du-t.jpg

                                       Hôtel du Tertre. Lucien Genin (1894-1953)

...et Mac orlan : "A la terrasse du restaurant Bouscarat, des tables s'organisaient, il y avait celle de Dépaquit avec Couté et Lucas. A côté Erik satie et Max Jacob contemplaient le pavé de la rue calme.

...Quand j'habitais chez Bouscarat, Couté venait d'abandonner sa chambre de l'impasse du Tertre pour occuper une chambre à côté de la mienne. La plus belle chambre, celle dont les fenêtres désirables s'ouvraient sur la façade de l'église Saint-Pierre, abritait la fortune de Jules Dépaquit, sa boîte d'aquarelle, sa bouteille d'encre de Chine, tombeau des mouches, et les chaussons de lisière qu'il rapportait de Sedan, une fois l'an."

bouscarat3.jpg                                       

Après 1900, on compte parmi les artistes qui aiment s'y attabler : Picasso, Derain, Vlaminck...

bouscarat-lucien-genin-place-du-tertre-1894-1953.jpg

                                                                      Lucien Genin

Heureuse époque où l'on pouvait voir de véritables peintres à Montmartre!

bouscarat-001.JPG                                                                           

On ne serait pas à Montmartre si le canular et la rigolade n'avaient pas égayé le Bouscarat. Parmi les initiatives les plus originales, on compte celle d'un certain baron Pigeard, pensionnaire de l'hôtel qui fonde avec le peintre breton Maurice Asselin  la célèbre UMBM qui est, comme nul ne l'ignore  l'Union Maritime de la Butte Montmartre !

buscarat-lucien-genin.jpg

                                                                  Lucien Génin

Max jacob en fait évidemment partie et c'est lui qui exige que les réunions se déroulent sous la présidence d'un hareng saur pendu par la queue dans une cage, en hommage au poème de Charles Cros....

Bouscarat-Elisee-macle1881-1962-la-place-du-tertre.jpg

                                     Place du Tertre. Elisée Maclet (1881-1962)                                                                           

Un crâne est posé sur la table et surveille de ses orbites attentives les séances de l'Union Maritime. Il s'agit du crâne de Christophe Colomb à 25 ans... Max jacob avait égaré celui du même navigateur à 12 ans...

Bouscarat qui flaire le bon coup publicitaire décide de baptiser les trois chambres du premier étage, Hôtel de la Marine.                                             

Une autre association est créée par Satie, le "Club de la Clay Pipe". La particularité de cette "Pipe d'argile" était sa composition : Trois personnes et pas une de plus en faisaient partie : Satie, Delaw, Auriol... et ces trois-là en étaient les trois présidents ! 

inedits-001.JPG

                                                      Montmartre. Foujita. (1937)

Ce tableau de Foujita est la dernière représentation de l'Hôtel du Tertre avant sa démolition.

 

bouscarat-manege-001.JPG

L'établissement est vendu par Bouscarat en1930 et revendu en 1938 pour être démoli et remplacé par un méchant bâtiment, sec et sans âme.

 Une brasserie ocupe le rez de chaussée. Son nom évoque un temps révolu : La Bohême.

bouscarat-manege-008.JPG

Un temps qui n'était pas toujours facile comme l'écrit Mac Orlan dans ses souvenirs mais où chez chez les commerçants ou les restaurateurs, le pauvre avait sa "part" qui l'attendait et qu'il payait parfois avec une chanson ou un dessin.

bouscarat-manege-006.JPG

Aujourd'hui, on ne vous donnera pas même un verre d'eau et vous paierez votre café plus cher qu'une bouteille de Vouvray du père Bouscarat !

bouscarat-manege-004.JPG

Sur le mur de briques, seul Gaston Couté a droit à une plaque, allez savoir pourquoi ! Une plaque mensongère d'ailleurs puisqu'il n'aurait pu vivre dans "cette maison" construite 27 ans après sa mort !

bouscarat-apres2.jpg

                                                                      André Renoux

...Et comme la vie ne s'arrête pas avec la disparition de la maison Bouscarat, des peintres d'aujourd'hui continuent de représenter ce lieu mythique de Montmartre, avec à l'emplacement du défunt Hôtel, le vilain petit immeuble qui grâce à eux trouve un peu de charme !

bouscarat-apres.jpg

                                                                Ludmila Kondakova

bouscarat-apres3.jpg

                                                         Jules Couez (1897-1984)

 

.............................................................................................................

Liens Montmartre :

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Montmartre. Place du Tertre.

Montmartre. Rue Norvins.

Montmartre : Jules Dépaquit. Passage.

Visite de l'église Saint Pierre de Montmartre. 1) Des origines à la Renaissance.

.............................................................................................................


 

Voir les commentaires

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog