Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #VOYAGES...

Comme j'habite rue André Del Sarte à Paris (pardon à mes amis taliens qui ne supportent pas la francisation des noms de leurs congénères) je ne pouvais manquer de chercher à Florence la maison construite par le peintre, où il vécut douze ans et où il mourut.

André Del Sarte. Sa maison à Florence. Andrea Del Sarto.
André Del Sarte. Sa maison à Florence. Andrea Del Sarto.

Je l'ai trouvée facilement car le hasard n'est jamais hasardeux!

Elle était à deux pas de mon hôtel, via Gino Capponi.

C'est une belle maison typique de l'architecture florentine du début du XVIème siècle, avec encadrements en pierre grise, la pietra serena partout présente dans la ville.

Elle est située dans un quartier apprécié des peintres et des artistes car à proximité de l'Académie de dessin de l'église de l'Annunziata.

Façade sur la rue Capponi. Plaque commémorative : Dans cette maison a habité de façon certaine le peintre Andrea d'Agnolo dit Del Sarto qui de retour de France la fit édifier et où il mourut en 1530.
Façade sur la rue Capponi. Plaque commémorative : Dans cette maison a habité de façon certaine le peintre Andrea d'Agnolo dit Del Sarto qui de retour de France la fit édifier et où il mourut en 1530.
Façade sur la rue Capponi. Plaque commémorative : Dans cette maison a habité de façon certaine le peintre Andrea d'Agnolo dit Del Sarto qui de retour de France la fit édifier et où il mourut en 1530.

Façade sur la rue Capponi. Plaque commémorative : Dans cette maison a habité de façon certaine le peintre Andrea d'Agnolo dit Del Sarto qui de retour de France la fit édifier et où il mourut en 1530.

La maison est un hôtel particulier construit à grands frais!

Elle devrait aujourd'hui être offerte à la France!

En effet c'est avec l'argent que lui avait confié François Ier que le peintre la fit construire!

L'histoire est connue!

Andrea est marié à Lucrezia del Fede qu'il laisse dans sa ville quand il se rend en France à l'invitation du roi, grand amateur d'artistes italiens. Le séjour du peintre n'est pas très long, de juin 1518 à février 1519. Il faut reconnaître que bien que le portable n'existât pas, il était poursuivi par des lettres comminatoires de son épouse qui exigeait son retour à Florence.

Côté rue Giuseppe Giusti avec le jardin et le Palais Zuccari qui a englobé la maison.
Côté rue Giuseppe Giusti avec le jardin et le Palais Zuccari qui a englobé la maison.

Côté rue Giuseppe Giusti avec le jardin et le Palais Zuccari qui a englobé la maison.

Andréa laissa en France quelques toiles achetées par le roi dont la célèbre Charité du Louvre et demanda l'autorisation de quitter la cour pour faire un petit tour dans sa patrie. Notre brave François accepta contre promesse formelle de revenir dès que possible.

Il donna au peintre une forte somme en paiement d'œuvres à venir.

Andréa prit l'argent et ne revint jamais...

Avec la petite fortune facilement acquise il se fit construire cette belle maison où il vécut heureux et sans remords.

Il ne lui vint pas une seule fois à l'idée d'envoyer au roi quelques unes des toiles promises. Il eut tort car pendant le siège de Florence (1629) nombreuses furent celles qui furent détruites.

Notre Andréa qui avait auparavant été abandonné par sa belle Lucrezia en eut tant de chagrin qu'il se laissa dépérir, refusa de s'alimenter et s'éteignit dans cette maison payée par François Ier!

Toiles achetées par le roi : Madonna col Bambino, Santa Elisabetta  et San Giovannino. La Charité (Louvre)
Toiles achetées par le roi : Madonna col Bambino, Santa Elisabetta  et San Giovannino. La Charité (Louvre)

Toiles achetées par le roi : Madonna col Bambino, Santa Elisabetta et San Giovannino. La Charité (Louvre)

... Et voilà!

Notre rue de Montmartre rend hommage à un grand peintre qui a bien roulé dans la farine notre François Ier amoureux de l'Italie!

Sa maison comme le palais Zuccari qui l'engloba plus tard ont été achetés par la Deutsche Bank qui en a fait don à l'Association des amis du Kunsthistorisches Institut......

Admettons qu'elle n'est pas en de trop mauvaises mains et renonçons au procès que nous allions intenter à Florence pour obtenir réparation!!!!!

Autoportrait. Andrea Del Sarto

Autoportrait. Andrea Del Sarto

La rue André Del Sarte vue de mes fenêtres.

La rue André Del Sarte vue de mes fenêtres.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

Rue Androuet.

C'est une des plus courtes rues de Montmartre!

Une quarantaine de mètres entre la rue des Trois Frères et la rue Berthe et huit mètres de large...

Elle s'appelait rue de l'Arcade lorsqu'elle fut ouverte en 1840 sur le territoire de l'ancienne commune et descendait jusqu'aux Abbesses..

La rue Androuet vue du Passage des Abbesses (ancien passage de l'Arcade).................... Au n°1 l'épicerie "Collignon".
La rue Androuet vue du Passage des Abbesses (ancien passage de l'Arcade).................... Au n°1 l'épicerie "Collignon".

La rue Androuet vue du Passage des Abbesses (ancien passage de l'Arcade).................... Au n°1 l'épicerie "Collignon".

Rue Androuet. Montmartre. Jacques Servoz.

Au n°1 nous trouvons une des épiceries les plus célèbres de Montmartre depuis que Jamel Debbouze y a été employé et qu'Amélie Poulain venait y acheter des fruits

Statue de Jacques Androuet (Louvre)............... Début de la rue n°2 (galerie)
Statue de Jacques Androuet (Louvre)............... Début de la rue n°2 (galerie)

Statue de Jacques Androuet (Louvre)............... Début de la rue n°2 (galerie)

En 1864, la rue reçut son nom en hommage au graveur et architecte Jacques Androuet du Cerceau (1515-1585) connu surtout pour ses dessins et ses illustrations. Une certaine confusion règne quant à ses réalisations car un Androuet peut en cacher un autre! Jacques fut père de deux architectes, Baptiste et Jean et grand-père de deux autres, Jacques II Androuet et Salomon de Brosse!

Côté pair la rue commence avec une galerie d'art "Studios Paris" qui expose actuellement des oeuvres de Jack Servoz dans ses locaux et dans la rue!

Jack Servoz et Aragon....................... Oeuvre de Servoz exposée dans la galerie
Jack Servoz et Aragon....................... Oeuvre de Servoz exposée dans la galerie

Jack Servoz et Aragon....................... Oeuvre de Servoz exposée dans la galerie

Jack Servoz ancien danseur, actuel peintre et poète expose dans la rue Androuet ses visages à la fois torturés et vibrants entre le Cri de Munch et le Christ de Rouault.

Ses portraits "électrisent" la petite rue!

Le n° 3 avec ses portraits de Servoz...

Le n° 3 avec ses portraits de Servoz...

Hot-headed........the strangers........ the rebellious..
Hot-headed........the strangers........ the rebellious..
Hot-headed........the strangers........ the rebellious..

Hot-headed........the strangers........ the rebellious..

Le n° 2 et The Abused
Le n° 2 et The Abused

Le n° 2 et The Abused

le n° 4 et le n° 6. Deux petits immeubles montmartrois et paisibles!
le n° 4 et le n° 6. Deux petits immeubles montmartrois et paisibles!

le n° 4 et le n° 6. Deux petits immeubles montmartrois et paisibles!

le n° 5 et The Fool
le n° 5 et The Fool

le n° 5 et The Fool

Le n° 8  et  The Possessed
Le n° 8  et  The Possessed

Le n° 8 et The Possessed

Le 8 qui est le dernier immeuble côté pair donne en partie sur la rue Berthe. C'est un bâtiment à pan coupé caractérisitque des immeubles de rapport construits sur la butte au XIXème siècle.

Le n° 7............ La porte d'entrée
Le n° 7............ La porte d'entrée

Le n° 7............ La porte d'entrée

Rue Androuet. Montmartre. Jacques Servoz.

Le 7 est le seul immeuble de la rue (à ma connaissance) qui ait abrité une personnalité montmartroise et non des moindres !

Jean-Baptiste Clément, auteur comme chacun sait de l'immortel "Temps des Cerises et de la poignante "Semaine Sanglante.

Une place voisine porte son nom.

Notons que malgré l'importance décisive de la Commune et son empreinte laissée sur notre Butte, Clément est avec Louise Michel le seul Communard auquel une voie du XVIIIème arrondissement rende hommage alors qu'une trentaine porte le nom des propriétaires qui ont loti leur terrain pour toucher de juteux bénéfices!

Clément aima notre quartier et on peut dire qu'il en visita bien des rues!

Il habita en effet successivement rue Chappe, Passage des Abbesses, Cité du Midi (pendant la Commune), rue Constance (à son retour d'exil), rue Ganneron, rue Lepic, (sa dernière adresse...)

C'est avec le refrain de la Semaine Sanglante que nous quittons la rue :

 

Oui mais ça branle dans le manche,

Ces mauvais jours-là finiront.

Et gare à la revanche

Quand tous les pauvres s'y mettront.

 

 

...Avez-vous remarqué que la petite rue s'ouvrait au sud sur l'espace et le ciel?

...Avec les chaussures de Jean-Baptiste Clément dans les nuages!

...Avec les chaussures de Jean-Baptiste Clément dans les nuages!

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MES ROMANS et RECUEILS, #POEMES Chats.. photos..articles

Voili voilà! le 13 mai les chats de Louise Michel vont miauler en librairie! 

Eux ils devraient vous plaire.

Ils sont chats. Ils ne trichent pas. Ils sont dans la vie tout simplement.

Pour les humains de l'histoire, c'est une autre paire de manches!

Ils sont humains, c'est à dire menteurs, jaloux, méchants, gentils parfois mais tous entraînés dans une sombre histoire de morts suspectes et de folie...

 

Mon dernier roman : Les Chats de Louise Michel. Editions Joëlle Losfeld. Gallimard.
Mon dernier roman : Les Chats de Louise Michel. Editions Joëlle Losfeld. Gallimard.
Mon dernier roman : Les Chats de Louise Michel. Editions Joëlle Losfeld. Gallimard.
Mon dernier roman : Les Chats de Louise Michel. Editions Joëlle Losfeld. Gallimard.
Mon dernier roman : Les Chats de Louise Michel. Editions Joëlle Losfeld. Gallimard.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES

Un vent de création souffle sur la plage de la Giraudière à Grand-Village depuis l'été 2013 et l'apparition des Arbres aux cailloux qui ont tenu jusqu'aux grandes marées d'octobre.

Pendant les vacances de printemps de nouveaux arbres ont poussé...

Des totems enracinés dans le sable ...

Peints de couleurs vives ils se sont délavés sous les pluies d'avril...

Peut-être seront-ils encore là cet été et inspireront-ils d'autres poètes et d'autres enfants qui les pareront de plumes, de galets et de coquillages pour célébrer le soleil!

Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.
Plage de Grand Village. Totems d'avril 2014.

Liens :

Liste des articles sur les plages d'Oléron. Classement alphabétiquet-alphabetique

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog