Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES...Divers, #OLERON, #CHARENTE MARITIME
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.

      Chaque début d'été c'est une fête et un plaisir de retrouver les ruelles fleuries de l'île d'Oléron.

Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.

     Mais cette année 2020 décidément différente des autres années, les roses trémières toujours belles ont cependant un petit air fatigué, comme si le confinement leur avait porté un coup sur le pétale!

Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.

    Cela est dû sans doute à un mois de mai de plein soleil et de chaleur estivale suivi d'un mois de juin pluvieux à l'excès. Les roses en ont gardé un côté chiffonné et las.

Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.

     J'ai photographié quelques unes d'entre elles sur le port de Saint-Trojan où les cabanes de couleurs leur offrent le cadre idéal qui sied à leur beauté fragile.

Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.

     Sur la tombe de notre chatte Bella morte en septembre dernier, une rose trémière s'est élancée vers le ciel. C'est la seule de notre petit jardin.

 

   j'offre à ces fleurs fidèles le poème que j'ai écrit pour elles. Je le redis chaque année quand je les retrouve, droites contre vents et marées, la tête dans le soleil.

Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.

                  La rose trémière

 

La rose dans mon île est rose du vertige

Sur sa dernière fleur il pousse une autre fleur

Qui se hausse du col au sommet de sa tige

Et par-dessus le mur jette un oeil en couleur

 

La rose dans mon île est la rose trémière

Elle est née au printemps sur le chemin de pierres

Dans la ruelle étroite au pied des maisons blanches

Ou sur le port autour des cabanes de planches

 

La rose dans mon île est une passagère

Devant les volets bleus devant les volets verts

Elle hésite un moment et part vers la lumière

Plus haut que la maison où s'agrippe le lierre

 

La rose dans mon île accepte de mourir

Après avoir fleuri à côté du soleil

Comme elle après l'amour je voudrais m'endormir

A côté de ton corps dans un même sommeil

Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.
Roses trémières d'Oléron. Juillet 2020. Photos et poème.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Rue de la Tour des Dames.
Rue de la Tour des Dames.

     C'est une courte rue de Paris (160 mètres) mais quelle richesse! Quelques unes des plus grandes "stars" de la première moitié du dix-neuvième siècle y ont vécu, au cœur de ce quartier à la mode dont les artistes qui y vécurent firent une "Nouvelle Athènes" dans un Paris qui artistiquement était le centre du monde.

Hôtel de Lestapis, emplacement du moulin des Dames (avec son voisin)

Hôtel de Lestapis, emplacement du moulin des Dames (avec son voisin)

     Le nom de la rue a pour origine un moulin de pierres, au niveau du 2 actuel, qui appartenait depuis le quinzième siècle aux abbesses de Montmartre.

Cette tour existait encore en 1820 quand se lotissait la rue. Elle était située entre l'hôtel Lestapis et son voisin avant d'être détruite.

Village des Porcherons.

Village des Porcherons.

     La rue porta différents noms quand elle faisait encore partie du village des Porcherons. Ruelle Baudin, rue Baudin, puis en 1789 rue de la tour des Dames.

Hôtel de Mlle Mars

Hôtel de Mlle Mars

Façade sur jardin.

Façade sur jardin.

    Au numéro 1 nous voyons l'hôtel particulier de Mlle Mars. Nous avons consacré un article à cette actrice qui fut une star de son époque.

Mademoiselle Mars (Gérard)

Mademoiselle Mars (Gérard)

     L'actrice préférée de Napoléon fut pendant 40 ans la vedette de la Comédie Française. "Elle est divine, elle est parfaite" écrivit Stendhal qui fermait les yeux en l'écoutant de peur de tomber amoureux.

 

Rue de la Tour des Dames.

     Son hôtel appartint à Bougainville pour qui il fut construit en 1820 par l'architecte Visconti, un des meilleurs représentants du style "Restauration" auteur entre autres du tombeau de Napoléon aux Invalides et de la fontaine de la place Saint-Sulpice.

Mademoiselle Mars (François Lagrenée)

Mademoiselle Mars (François Lagrenée)

     Mlle Mars qu'on appelait "le diamant" fut une grande amoureuse, fidèle plusieurs années à plusieurs hommes successifs avant de connaître un dernier grand amour avec un homme de 25 ans plus jeune qu'elle et qui l'aima jusqu'à sa mort.

Rue de la Tour des Dames.

     Le 2 est l'hôtel de Lestapis construit entre 1822 et 1824 par l'architecte Biet pour le Prince de Wurtemberg. Son nom vient de la famille qui l'acquit et l'occupa entre 1838 et 1870, 

Rue de la Tour des Dames.

    Le 3 est un autre hôtel particulier qui fut celui d'une actrice, une tragédienne qui fut la Phèdre de son temps: Mademoiselle Duchesnois (1777-1835)

     Mademoiselle Duchesnois n'avait pas la grâce de sa voisine. Elle était un peu hommasse mais habitée par le sens de la tragédie. En pleine période romantique elle resta fidèle à Racine. Chaque représentation de Phèdre à la Comédie Française se donnait à guichets fermés!

     Elle fut, elle aussi, une grande amoureuse et eut trois enfants de trois pères différents.

Rue de la Tour des Dames.

     L'hôtel qu'elle acheta en 1822 avait été construit deux ans plus tôt par Auguste Constantin, un des principaux architectes de la Restauration.

Rue de la Tour des Dames.

    Le 4 est l'hôtel Cambacérès. On a vu que le fameux moulin s'élevait en partie sur le terrain où il fut construit. Son architecte est Clouet.

     Cet hôtel me pose deux problèmes. Son architecte tout d'abord, inconnu au bataillon, Cambacérès ensuite car Wikipédia qui sait tout prétend que c'est le comte Etienne Hubert de Cambacérès, archevêque de Rouen qui l'acquit en 1826, or à cette date le saint homme était mort depuis huit ans!

   

     Dans la lignée Cambacérès le seul dont les dates pourraient correspondre est Pierre Hubert de Cambacérès, pair de France sous Louis Philippe, Duc sous le 2nd Empire et qui à partir de 1832 devint conseiller municipal de Verrières le Buisson où il acquit un grand domaine.

       Je livre cette double énigme à d'éventuels lecteurs amoureux du quartier.

Le 5

Le 5

     Au 5 a vécu le peintre Horace Vernet ( 1789-1863) qui fut célèbre en son temps pour ses toiles de bataille et ses sujets orientaux. Amoureux des paysages algériens, il acheta, la gloire venue, un vaste domaine près de Hyères où il se fit construire un grand château composite.

Iéna (Vernet)

Iéna (Vernet)

     Baudelaire est sévère avec lui et le définit comme "un militaire qui fait de la peinture"!

                                                       Mazeppa

     Il se montrait sans doute sévère. Si le succès du peintre lui était assuré par ses toiles historiques, il fut un romantique par son goût de l'orient, par la violence des contrastes. Il peignit à la mort de sa fille "l'Ange de la mort" qui aurait pu toucher le poète des Fleurs du Mal.

 

     L'architecte de cet hôtel est Louis Pierre Haudebourt surtout connu pour avoir eu pour femme une artiste de grand talent, Hortense Haudebourt-Lescot dont quelques toiles sont conservées au Louvre.

                                 Autoportrait (Hortense Haudebourt-Lescot)

Le 7

Le 7

     Avec le 7 nous sommes en pays de connaissance car le peintre Paul Delaroche  (1797-1836) qui y vécut n'était autre que le gendre d'Horace Vernet qui vivait au 5!

Les enfants d'Edouard (Delaroche)

Les enfants d'Edouard (Delaroche)

     Il est peintre lui aussi et comme son beau-père connaît un grand succès en un temps où l'on aime les scènes historiques et les anecdotes célèbres. Son tableau "Les enfants d'Edouard" connut un vif succès.  La scène des enfants emprisonnés dans la tour de Londres et bientôt assassinés ne manque pas d'émouvoir un public sensible au thème comme au style "troubadour".

 

Il consacra quatre années à peindre la fresque de l'amphithéâtre des Beaux-Arts.

     L'architecte du 7 est Auguste Constantin qui réalisa comme nous l'avons vu le plus bel immeuble de la rue, celui de Mademoiselle Duchesnois.

Du 8 au 12

Du 8 au 12

     Un coup d'œil sur le belle façade un peu écrasante de cet immeuble post haussmannien (1910) qui après divers avatars a été transformé en logements sociaux. J'aurais aimé pendant mes années de galère trouver une HLM dans un tel immeuble!

Le 9

Le 9

    Le 9 fut l'hôtel de Talma (1763-1826) le comédien le plus populaire de son temps et apprécié de Napoléon. Il faut avouer que l'acteur préféra sa soeur la Princesse Pauline Bonaparte avec qui il eut une liaison.

 

    Il révolutionna la manière de dire les vers tragiques de façon plus naturelle. Sa déclamation tranchait avec celle de ses rivaux. Quand il jouait Le Cid à la Comédie Française, tout Paris pour Rodrigue avait les yeux de Chimène!

 

     Il fit construire en 1820 son hôtel de la rue de la Tour des Dames et il demanda à Delacroix d'en assurer la décoration. Le jeune Delacroix était un grand admirateur du tragédien qu'il rencontra peut-être grâce à Vernet. Il peignit pour la salle à manger de l'hôtel quatre panneaux représentant les saisons. Malheureusement ces œuvres ont été dispersées.

 

  

 

     L'architecte à qui Talma confia les travaux est Paul Lelong (1799-1846). On lui doit le Bazar de l'Industrie boulevard Poissonnière ainsi que les bâtiments de la rue de la Banque dont il supervisa le percement.

Le 11

Le 11

     Le 11 fut habité par Charcot. Là encore je me pose des questions sans trouver de réponses. Il est bien fait mention sur différents sites de cette adresse où aurait vécu le "médecin" Charcot, sans plus de précision. J'ai suivi à la trace Jean-Martin Charcot, fondateur de la neurologie moderne, admiré de Freud… De sa naissance au Faubourg Poissonnière, en passant par la Cité Trévise, la rue du Coq, la rue Laffitte et le faubourg Saint-Germain, je n'ai rien trouvé qui puisse accréditer cette thèse.

Jean-Martin Charcot (neurologue) Jean-Baptiste Charcot (médecin explorateur)Jean-Martin Charcot (neurologue) Jean-Baptiste Charcot (médecin explorateur)

Jean-Martin Charcot (neurologue) Jean-Baptiste Charcot (médecin explorateur)

     J'ai pensé à Jean Charcot (Jean-Baptiste) fils du précédent, médecin lui aussi et célèbre explorateur dont le Pourquoi-pas? fit naufrage en 1936. Rien de probant!

Je me réfère donc à Wikipédia ou à "Paris-Révolutionnaire" pour mentionner cette résidence temporaire de Charcot! Le neurologue ou le commandant, ou aucun des deux. Au fond ça n'a pas d'importance, pas de quoi faire une crise d'hystérie!

Le 13

Le 13

     Le 13 passerait inaperçu s'il n'avait hébergé entre ses murs une de nos gloires nationales Jean-Philippe Smet futur Johnny Hallyday!

    Enfant, il vécut chez sa tante paternelle Hélène Mar, ancienne star du muet, dans un deux pièces partagé avec ses deux cousines.

On imagine quelle pouvait être la vie dans un petit appartement sans confort. Il fallait alors pour prendre une douche se rendre à l'établissement de la rue des Martyrs.

 

    On sait que dans ce quartier proche de l'église, il fit partie de la bande de la Trinité avec Dutronc et Eddy Mitchel.

Rue de la Tour des Dames.

    Du 14 au 18 l'ancienne sous-station d'EDF construite en 1929 a été reconvertie, en gardant par bonheur la façade, en centre sportif et d'animation culturelle. 

Rue de la Tour des Dames.

     Il y eut à cet emplacement des bureaux de la Poste aux chevaux de Paris dont la façade était 2 rue Pigalle. C'est là que les derniers maîtres de poste, les Dailly  transférèrent leur établissement. Ils se firent construire un hôtel particulier aux 67-71 rue Pigalle, détruit pendant les années pompidoliennes qui ne furent pas à un vandalisme près (Médrano, Halles de Baltard, Palais de marbre rose…)

     Il ne reste dans la cour du méchant immeuble qui l'a remplacé que l'ancien abreuvoir épargné par les démolisseurs.

Rue de la Tour des Dames.

    Les chevaux ne passent plus dans la rue… les admirateurs n'envoient plus de fleurs à leur "idole", Talma, Mlle Mars ou Mlle Duchesnois… les peintres n'y rêvent plus de batailles… 

La rue s'est endormie et n'émeut plus que les amoureux de Paris...

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #album, #MONTMARTRE. Rues et places.
Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

Ier juin: Raoult à Montmartre! Le Messie?

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

2 juin. Clowns déconfinés. Rue des Abbesses.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

3 juin. Gym matinale sur le toit. Rue Picard.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

4 juin. Eclaircie rue Muller.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

5 juin. Retour d'un  peintre place du Tertre.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

6 juin. Montmartre 1942 rue Androuet. Décor de "Adieu monsieur Haffman".

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

7 juin. Rue La Vieuville.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

8 juin Miss Tic rue Lepic-Véron.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

9 juin. Retour au cimetière Montmartre.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

10 juin. La statue fait des petits. 

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

11 juin. Rue des saules. Glissade immobile.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

12 juin. A pleine voix place Emile Goudeau.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

13 juin. Pandémie terrassée… Ravignan-Goudeau.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

14 juin. La ville qui navigue. Parvis du Sacré-Coeur.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

15 juin. La petite fille-modèle. Place du Tertre.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

16 juin. Les cheminées de la rue Gabrielle.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

17 juin. Place Emile Goudeau.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

17 juin. Rue Poulbot.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.
Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

18 juin. La rue Nobel en noir et en couleur!

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

19 juin. Secrets. Square louise Michel.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

20 juin. Musicien en herbe. Place des Abbesses.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.
Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

21 juin. Fête de la musique. Rue André Del Sarte. Le rappeur Réta.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

22 juin. Sportifs sauteurs sur les marches du parvis.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

23 juin. Le lotus. Jardins Renoir rue Cortot.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

24 juin. Les amants de St-Jean. Rue Utrillo.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

25 juin. 35° à Paris. Le point d'eau place Valadon.

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

26 juin. "Amour aveugle" collage de Levalet rue d'Orsel sur le mur du théâtre de l'Atelier

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

27 juin. Repos avant l'ascension de la rue Foyatier!

Photos de juin 2020. Montmartre. Album.

28 juin. Le jour naissant...

    Et voilà! Le mois s'achève avant la fin! Demain c'est le départ pour Oléron avec les chats. Depuis octobre nous n'avons pas quitté notre perchoir… Il est temps de respirer l'océan et de passer des moulins de la Butte à ceux de l'île aux cent moulins!

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #MONTMARTRE. Rues et places.
Levalet. Amour aveugle. 26 juin rue d'Orsel (mur du théâtre de l'Atelier)
Levalet. Amour aveugle. 26 juin rue d'Orsel (mur du théâtre de l'Atelier)
Levalet. Amour aveugle. 26 juin rue d'Orsel (mur du théâtre de l'Atelier)
Levalet. Amour aveugle. 26 juin rue d'Orsel (mur du théâtre de l'Atelier)

     Levalet est un des plus doués et des plus originaux des artistes qui se font connaître en décorant les rues de leur collage. On se rappelle comment il avait transformé la rue Véron en galerie surréaliste.

     Il nous offre aujourd'hui en ce mois de juin déconfiné une fable amoureuse à la fois élégante et pleine d'humour.

Il faut se dépêcher d'aller la voir avant que les tags ne la recouvrent et les nettoyeurs ne la liquident!

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #Peintres
Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.
Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

     Les lettres noires comme des coups de poing, des coups de gueule, ont fait leur apparition sur les murs de Montmartre un peu avant le grand confinement.

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

     Elles ne restent pas longtemps en place, vite arrachées, vite recouvertes de tags, vite oubliées...

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

    Mais avec acharnement elles reviennent comme une herbe qu'on voudrait déraciner et qui s'entête à renaître...

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

     C'est à Marseille qu'elles ont pour la première fois fait parler les murs. C'était en août 2019. 

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.
Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

        Marguerite Stern, féministe radicale des Femen en est à l'origine. Lorsqu'elle apprend qu'une jeune femme corse, après avoir porté plainte par cinq fois à la police, a été assassinée, elle transforme sa rage en lettres noires peintes sur des feuilles A4.

La nuit tombée elle les colle sur les murs. Le mouvement est lancé.

 

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.
Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

      Dans un squat d'artiste du 14ème arrondissement, des femmes alignent les lettres pour en faire des phrases dénonciatrices, des cris.

"Elle le quitte, il la tue" revient souvent. C'est la première raison donnée par les assassins. Comme si leur "possession" leur "bien" leur échappait, remettant en cause leur statut de maître, de mâle dominant...

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.
Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

      Quand la ville peu à peu s'endort, les volontaires vont avec les seaux de colle, les pinceaux et les feuilles afficher les lettres noires en essayant de ne pas être vues et verbalisées.

      

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.
Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

   L'action des femmes de ce collectif est pourtant plus respectueuse de l'environnement que bien des tags laids et pollueurs.  Les feuilles s'arrachent, se décollent sans abîmer leur support. C'est du moins ce que les "colleuses" espèrent. Souvent là où une lettre a été arrachée, apparaît une autre lettre, peinte cette fois directement sur le mur. La belle idée de départ est difficile à réaliser tant est rapide et acharnée la réaction de ceux qui se sentent agressés par ces dazibaos.

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.
Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

       Il y a aujourd'hui plus de cent femmes engagées dans le combat des lettres noires. Les hommes, d'après ce que je sais, ne sont pas admis. Je le regrette. Il me semble que ces combats se gagnent par l'union de tous. 

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

Parfois les messages excluent les hommes comme s'ils étaient forcément les ennemis. 

"Ni dieu, ni mec, ni patron" me semble être de ceux-là, inspiré par le devise anarchiste dont une des plus belles figures, Louise Michel luttait à égalité avec les hommes.

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

    Mais là, j'entre dans un autre débat sur certains mouvements féministes ouvertement lesbiens et pour lesquels tout mâle est suspect. 

Je préfère n'en pas parler et tirer mon chapeau que je n'ai pas à ces combattantes de la nuit qui jettent à la figure de tous ces faire-part de deuil, ces lettres noires qui claquent comme des drapeaux.

Féministes. Les lettres noires contre le féminicide.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.
Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.
Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.

    Une des voies les plus pittoresques de Montmartre est aujourd'hui fermée aux visiteurs comme aux amoureux de la Butte. Depuis une dizaine d'années on ne la voit plus qu'à travers des grilles et on reste sur le trottoir si on ne connaît aucun des riverains ou si on n'a pas réservé une chambre dans l'hôtel de grand luxe qui s'y taille la part du lion!

Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.

   Cet hôtel qui a trouvé un nom très original : "Hôtel Particulier Montmartre" est un immeuble Directoire harmonieux qui fut la propriété de la famille Hermès. Il possède un beau jardin de 900 m2 et garantit grâce à la privatisation du passage une paix royale à ses clients.

 

     Selon une légende tenace il aurait abrité une vieille dame de noir vêtue qui sortait de sa solitude pour poursuivre avec son balai les poulbots qui aimaient organiser des courses entre l'avenue Junot et la rue Lepic avant de se  retrouver autour du rocher pour fêter avec force cris le vainqueur.

Il n'en fallait pas plus pour qu'elle devînt pour les enfants la sorcière du lieu.

Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.

     Encore une histoire montmartroise sans doute inventée par un chansonnier de la Butte! Il paraît plus vraisemblable  que le rocher étrange et raviné comme une vieille dent cariée qui occupe le centre du passage ait été une fontaine qu'on appelait "la sourcière" avant que l'eau ne fût tarie.

Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.
Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.

     Ce rocher qu'on aperçoit à travers les grilles donne à l'endroit un aspect mystérieux qui a conduit quelques rêveurs à en faire une météorite tombée au sommet de la Butte en des temps très anciens. Si vous regrettez de ne pas pouvoir vérifier de plus près, il y a dans le square Louise Michel des falaises et des rocailles qui vous consoleront.

Le maquis

Le maquis

     Quand ce côté de la Butte était encore un vaste terrain sauvage où se réfugiaient les pauvres gens et les artistes bohêmes, une cabane de bric et de broc abrita des artistes circassiens.

La cabane survécut avec ses planches disjointes avant d'être détruite, risquant de blesser les gamins du quartier.

Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.

     Vous verrez sur certains sites qu'elle est attribuée à Footit et Chocolat, le célèbre duo de clowns qui inventa la dramaturgie du clown blanc et de l'Auguste. Rien n'atteste ce qui une fois encore a toute chance d'être une galéjade de Montmartrois qui n'ont rien à envier aux Marseillais.

Footit, marié et à l'aise vivait en famille et si Chocolat, marié lui aussi, fut dans le besoin quand il sombra dans l'alcool, ce n'est certes pas dans un maquis qui n'existait déjà plus qu'il se serait réfugié.

Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.

     Ce qui n'est pas une légende en revanche, c'est l'existence, contre vents et marées d'un boulodrome qui s'est installé sur ce coin arboré en 1972. Il a eu chaud lorsque, en 1990, les promoteurs voulurent créer un parking au 23 avenue Junot. Il fallut quatre années de lutte et de mobilisation des Montmartrois autour de leurs boulistes pour que le parking soit enterré (!)

Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.

     La pétanque est une vieille tradition de la Butte (encore un point commun avec nos amis marseillais). Des photos et des cartes postales en attestent.

 

Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.

     Aujourd'hui le boulodrome, classé, est fier de ses neuf pistes, de ses habitués divers et variés, hommes, femmes, enfants, de toutes les origines, de tous les milieux. Des gens qui ont la tête bien faite et ne perdent jamais la boule.

Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.
Le passage de la sorcière. Le rocher de la sorcière.

…. Un jour peut-être la sorcière se réveillera t-elle et d'un coup de balai enverra promener les grilles qui emprisonnent ce passage. Tout est possible à Montmartre et ce n'est pas le passe-muraille qui me contredira!

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Feutrier. Elle suit un ancien sentier tortueux du village.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc
Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue du Chevalier de la Barre.

La plupart des photos sont prises pendant le Grand Confinement. Elles parlent d'un Montmartre sans touristes… Beau mais mélancolique.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc
Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Saint-Rustique.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Passage Cottin

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Hermel

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Chevalier de La Barre

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc
Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue du Calvaire

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Berthe

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue d'Orchampt

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc
Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Norvins

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Antoine

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Tholozé

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Lepic.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Paul Albert. Les maisons qui dansent!

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Villa Léandre.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue du Chevalier de La Barre (bas, avant Ramey)

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Muller. (arrière plan rue Lamarck)

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Place du Calvaire

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc
Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Esplanade du Sacré-coeur

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Paul Albert

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Briquet

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Utrillo

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue du Mont-Cenis

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Drevet.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc
Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Paul Albert

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Becquerel. La rue où vivait Nadja. 

"Elle est comme le cœur d'une fleur sans cœur"

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue de Steinkerque.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Armand Gauthey.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Germain Pilon

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Square Louise Michel le jour de la réouverture

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Muller.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Ravignan.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Tholozé et rue des Abbesses.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc
Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Rue Durantin.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Les couleurs reviennent avec les terrasses et les places transformées en bistrot comme la place Charles Dullin.

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

La rue des Abbesses

Les rues de Montmartre. Photos en noir et blanc

Près de la place Emile Goudeau et le Bateau-Lavoir…...

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités
Le square Carpeaux  Montmartre.

    Un square qui avec Vincent Delerm et Modiano est entré dans la poésie et la littérature!

    7500 m2 au pied des falaises d'immeubles construits entre 1909 et 1919 par l'architecte Georges Debrie puis Adolphe Bocage pour abriter des familles modestes. 

Entrée du square rue Joseph de Maistre. En arrière plan les immeubles Weill.
Entrée du square rue Joseph de Maistre. En arrière plan les immeubles Weill.

Entrée du square rue Joseph de Maistre. En arrière plan les immeubles Weill.

Le square Carpeaux  Montmartre.

    Alexandre Weill crée sa fondation en 1905 dans un but philanthropique. Plusieurs immeubles sont érigés grâce à elle notamment boulevard Berthier.

    L'ensemble de la rue Marcadet est remarquable par son souci de luminosité et ses nombreux balcons. On souhaiterait que nos logements sociaux actuels aient toujours un tel souci esthétique et de confort! 

Le square Carpeaux  Montmartre.

    Le porche monumental 205 rue Marcadet porte les trois lettres d'Alexandre et Julie Weil.

Le square Carpeaux  Montmartre.

     Du côté de la rue Carpeaux se développe la splendide façade de la caserne des pompiers, achevée en 1900 par l'architecte Paul Héneux. C'est là que fut organisé en 1937 pour le 14 juillet un bal populaire qui eut tant de succès qu'il fut repris par de nombreuses casernes du pays pour devenir avec les années une fête populaire "traditionnelle".

Le square Carpeaux  Montmartre.

     Le square s'étend sur un terrain qui fit partie jadis du cimetière Montmartre, le cimetière Nord et qui en 1879 fut désaffecté.

Jean-Baptiste Carpeaux (Soumy)

Jean-Baptiste Carpeaux (Soumy)

    Il reçoit le nom de Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875) pour honorer ce sculpteur  considéré comme l'un des plus importants du XIXème siècle.

Napoléon III (Carpeaux)

Napoléon III (Carpeaux)

    Homme du nord, de Valenciennes qui recevra selon sa volonté une bonne partie de ses œuvres, il est aussi lié au 2nd Empire, apprécié de Napoléon III et bénéficiaire de commandes officielles.

Le square Carpeaux  Montmartre.

    Ses réalisations sont célèbres et il est difficile de faire un choix. Pour un parisien, le groupe de la danse de l'Opéra reste sans doute son chef d'œuvre, tant il est vivant, vibrant et solaire.

Le square Carpeaux  Montmartre.

    Sa dernière réalisation est la fontaine des 4 parties du Monde dans le jardin de l'Observatoire qu'il termina quelques mois avant sa mort à 48 ans d'un cancer de la vessie.

Le square Carpeaux  Montmartre.

     Dans le square deux sculpteurs ont été sollicités pour deux statues. La première représente Carpeaux avec une austérité qui ne rend pas justice à l'aspect original et quasi baroque de ses œuvres.

 

Le square Carpeaux  Montmartre.

    La statue est de Léon Fagel (1851-1913) sur une stèle de Henri Bans. Elle date de 1929. Fagel est né à Valenciennes comme Carpeaux et comme lui il y est enterré.

Parmi ses réalisations les plus connues figurent le buste de Carpeaux ainsi que les sculptures de la façade du Petit Palais sur les Arts et métiers (avec J. B. Hugues). On lui doit encore la statue de Lamarck dans les jardins du Museum.

 

Sans oublier son groupe le plus célèbre, le monument de Wattignies à Maubeuge.

Monument de la victoire de Wattignies à Maubeuge.

Monument de la victoire de Wattignies à Maubeuge.

Le square Carpeaux  Montmartre.

     Sur la stèle de pierre qui porte la statue du sculpteur sont fixés deux médaillons de bronze. Le premier représente Charles Carpeaux, le fils du sculpteur qui participa aux fouilles d'Angkor et au dégagement du Bayon. 

Le square Carpeaux  Montmartre.

     Le second médaillon représente Louis Carpeaux fils cadet du sculpteur et qui fut capitaine de l'Infanterie coloniale.

Pas de médaillon pour Louise Carpeaux, la fille de la fratrie, artiste et sculptrice. Il faut croire que les femmes n'avaient pas la même valeur que les hommes!

 

     La deuxième statue du square fut appréciée des Parisiens qui aimaient poser devant elle.

Le square Carpeaux  Montmartre.

 

     Il s'agit de "La Montmartroise" parfois appelée "La Parisienne" représentant une grisette, main sur la hanche, portant un tambour.

Le square Carpeaux  Montmartre.

    La statue installée en 1907 est due à Théophile Camel (1863-1911) qui bien que né à toulouse a été un artiste montmartrois, bien oublié aujourd'hui. Elle représente la femme telle que l'idéalisent les peintres à une époque pas vraiment féministe. Elle est couturière, lingère, élégante naturellement et accueillante comme le suggère le petit amour qui l'accompagne.

 

    Montmartre est présent encore par le moulin en voie d'effacement sculpté sur le tambour et la palette qui suggère que la jeune femme posait volontiers pour les peintres de la Butte.

 

Le square Carpeaux  Montmartre.

     La Montmartroise a été vandalisée et il lui manque l'avant-bras droit et une partie de la main. Il serait grand temps de la restaurer et de lui rendre toute sa grâce!

Le square Carpeaux  Montmartre.

Avant de quitter ce square, comment ne pas évoquer la chanson de Vincent Delerm "le baiser Modiano."

 

"C'est le soir où près du métro

Nous avons croisé Modiano (…)

(…) Et le baiser qui a suivi

Sous les réverbères sous la pluie

Devant  la grille du square Carpeaux

Je l'appelle Patrick Modiano."

 

 

      Et comme Paris est une ville enchantée... Modiano qui n'avait jamais parlé de ce square fut surpris au point de croire que Delerm avait fait une enquête et découvert que lorsqu'il avait 20 ans et habitait près du boulevard de Clichy, il aimait s'y promener et s'asseoir sur un banc près de la Montmartroise...

P.S : Un commentaire reçu après l'écriture de cet article me signale que le film de Michel Gondry "La Science des rêves" a été en partie tourné dans le square Carpeaux.

              Le square serait donc propice aux rêves et aux apparitions!

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #album
Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

11 mai. Premier jour de déconfinement.  Pourvou qu'ça doure!

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

12 mai. Meeting humano-canin. Rue Poulbot.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

13 mai. Sur les balcons du ciel… rue du Cardinal Dubois.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

14 mai. Arrières en noir et blanc. Devant le Sacré-Coeur.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

14 mai Femme masquée rue Muller.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

15 mai. Le regard du SDF boulevard de Clichy. La générosité d'un sourire.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

16 mai. Rue Saint-Rustique. 

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

17 mai. Poulbots de toujours. Rue Paul Albert.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

18 mai. Fenêtre rue Muller.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

19 mai. Rencontre mystérieuse rue Poulbot.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

20 mai: dessinatrice masquée place Suzanne Valadon.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

21 mai. Balcon avec pieds. Rue du faubourg Poissonnière.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

22 mai. Square  Suzanne Buisson fermé! Un parisien puni accroche son hamac à l'entrée!

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

23 mai. Soir estival vers la rue Clignancourt.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

24 mai. Parisiens privés de jardins! Restent les marches!

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

25 mai. Les mariés sont de retour! Rue Saint-Rustique.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

26 mai. Mannequin noir chemises blanches. Boulevard de Magenta;

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

27 mai. Un deux trois soleil! Place Lino Ventura.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

28 mai. Devant l'Opéra Comique.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

29 mai. Rue indienne! (Rue Cardinal Guibert).

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

30 mai. L'escalier a gardé ses couleurs! Rue des Saules.

Album photo Montmartre du 11 au 31 mai.

31 mai. Retour des peintres place du Tertre.

Liens : Montmartre mois après mois, albums.

                                          Rue Saint-Vincent.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités
Louise Michel. Oppozit.fr

Louise Michel. Oppozit.fr

Louise Michel, la Vierge Rouge, la révoltée au cœur immense...

Il faudrait des volumes et des volumes pour lui rendre justice...

 

Je suis allé au cimetière de Levallois déposer des œillets rouges sur sa tombe.

Mais Louise Michel n'y était pas!

Elle n'aime pas les cimetières où elle a vu porter en terre tant et tant de ses compagnons et compagnes de lutte.

 

Louise Michel à Montmartre.

 

Elle est toujours présente sur la Butte où ses admirateurs et ses amoureux vont à sa recherche.

J'ai essayé d'aller à sa rencontre là où elle a vécu, lutté, écrit... dans ce Montmartre qu'elle a aimé et qui a été en partie détruit...

Louise Michel à Montmartre.

 

Ce n'est qu'un survol (incomplet à coup sûr) de sa grande vie, limitée à notre quartier ... aux lieux qu'elle y a fréquentés...

D'autant plus incomplet que bien des maisons et des immeubles où elle est passée ont disparu....

Louise Michel à Montmartre.

C'est en 1856 qu'elle arrive à Paris laissant avec peine sa mère tant aimée, Marianne (déjà la République!) Michel

Elle a 26 ans et est habitée par la passion d'écrire. Elle admire le grand homme de la littérature, Victor Hugo avec qui elle échangera quelques lettres et qu'elle rencontrera plusieurs fois après son retour d'exil.

La Commune vue par Tardi

La Commune vue par Tardi

Victor Hugo lui dédia des vers incandescents quand au cours de son procès, après la Commune, désespérée d'avoir vu mourir tant de ses compagnons, elle réclama la mort aux juges en s'accusant à tort d'être criminelle :

.

Ayant vu le massacre immense, le combat,

Le peuple sur sa croix, Paris sur son grabat

La pitié formidable était dans tes paroles.

Tu faisais ce que font les grandes âmes folles

Et, lasse de lutter, de rêver de souffrir,

Tu disais : "J'ai tué!" car tu voulais mourir.

 

 

Louise Michel à Montmartre.

Les "grandes âmes folles"

La plus belle description de ce qu'était Louise Michel!

Elle ne croyait pas en Dieu, elle revendiquait la liberté de penser et de ne pas croire... et pourtant Hugo emploie ce mot "âme" car il sait qu'il y a une âme là où il y a le sens du sacré. Le sacré pour Louise Michel, c'est la vie, la plus infime, la plus misérable, la plus menacée...

La vie des rejetés, des exploités, la vie des femmes réduites à un rôle subalterne...

La vie des bêtes aussi...

Louise Michel à Montmartre.

Des mots d'une troublante actualité pour notre temps où les images volées dans les abattoirs font honte à notre humanité qui pour le profit est capable d'une cruauté inouïe.

"Plus l'homme est féroce avec les bêtes, plus il est rampant devant les hommes qui le dominent"

Boulevard des Batignolles

Boulevard des Batignolles

Rue du Château d'eau...

Rue du Château d'eau...

Sa première adresse n'est pas montmartroise mais proche de la Butte ... boulevard des Batignolles, au 88.

Son premier poste d'institutrice (on dit alors sous-maîtresse) est dans la pension de Madame Vollier, en 1857, 14 rue du Château d'eau...

Rue des Cloÿs, à droite.

Rue des Cloÿs, à droite.

 

Sa mère vend quelques champs qui lui restent pour acheter à sa fille en 1865 un externat rue des Cloÿs, au 5.

Ici commence la vie vraiment montmartroise de Louise Michel!

5 rue des Cloÿs...

5 rue des Cloÿs...

Il ne reste rien du petit immeuble crayeux où elle enseigna... Un complexe de bureaux d'expertise comptable et une association créée par des avocats pour des avocats... qui n'auraient pas défendu les communards vite jugés, car ce sont des fiscalistes!

Rue Championnet

Rue Championnet

Au 24 rue Championnet, (anciennement rue Oudot) elle ouvre ensuite un cours pour 60 élèves. Elle est une passionnée de l'enseignement, de la transmission du savoir... elle croit, comme Victor Hugo qu'ouvrir une école c'est fermer une prison...

Emplacement du 24 rue Championnet

Emplacement du 24 rue Championnet

L'immeuble lui aussi a disparu, remplacé par un centre médical réservé aux agents de la RATP!

Louise Michel à Montmartre.

Elle sait qu'il est urgent de changer la condition des femmes. Aux jeunes filles qu'elle éduque, elle donne les armes de la révolte pour l'égalité...

"Les Anglais font des races d'animaux pour la boucherie; les gens civilisés préparent les jeunes filles pour être trompées, ensuite ils leur en font un crime et un presque honneur au séducteur."

Statue de Derré.

Statue de Derré.

"Partout l'homme souffre dans la société maudite; mais nulle douleur n'est comparable à celle de la femme. Dans la rue elle est une marchandise. Dans les couvents elle se cache comme dans une tombe. (...) Dans son ménage le fardeau l'écrase; l'homme tient à ce qu'elle reste ainsi pour être sûr qu'elle n'empiètera pas sur ses fonctions, ni sur ses titres.

(...) Ce que nous voulons c'est la science et la liberté."

Immeuble à l'emplacement du 24 où aurait été l'école de Louise Michel

Immeuble à l'emplacement du 24 où aurait été l'école de Louise Michel

Pendant les interrogatoires que subira Louise Michel en 1871,  une erreur typographique entraînera la confusion entre le 24 rue Oudot et le 24 rue Houdon.

Bien des biographies ont retransmis cette erreur. Des lecteurs attentifs m'ont averti et j'ai pu corriger cette erreur que j'avais moi-même commise. Il n'y eut pas d'école dirigée par Louise Michel rue Houdon. (voir les commentaires )

 

Louise Michel à Montmartre.

Quand survient la chute du Second Empire, l'espoir d'en finir avec un gouvernement honni habite corps et âme Louise Michel. C'est pendant ces années 1870-1871 qu'on peut le mieux suivre ses pas sur la Butte!

Louise Michel à Montmartre.

Au 82-90 boulevard de Clichy, à l'emplacement de l'actuel Moulin Rouge, au Bal de la Reine Blanche, on la voit au Club du même nom, avec Clémenceau tenir une réunion publique. Le "club rouge de la Reine Blanche" était un des plus actifs des clubs révolutionnaires. On s'y réunissait tous les soirs à 20 heures.

 

 

41 rue de Clignancourt

41 rue de Clignancourt

Quand elle fait partie du Comité de Vigilance du 18ème, elle se rend  41 rue de Clignancourt. C'est là qu'habite Théo Ferré, un compagnon de lutte et d'idéal.

"Les comités de vigilance de Montmartre ne laissaient personne sans asile, personne sans pain"

42-54 rue de Clignancourt. Emplacement du Château Rouge.

42-54 rue de Clignancourt. Emplacement du Château Rouge.

En 1871, le Comité de vigilance se réunit un peu plus haut, au Château Rouge, célèbre bal depuis 1847. Le parc et le château ont disparu, avalés par les promoteurs. Des immeubles uniformes et sans grâce les ont remplacés.

 

Les canons de Montmartre.

Les canons de Montmartre.

Quand survient l'épisode fameux des canons de Montmartre, elle est aux avant-postes. Nous sommes le 18 mars 1871. Jour historique du début de la Commune. Thiers qui craint une insurrection du peuple a donné ordre à la troupe de récupérer les canons, payés par souscription populaire pendant le siège.

Louise Michel à Montmartre.
Louise Michel à Montmartre.

Les 171 canons de Montmartre sont disposés, prêts à faire face à l'ennemi prussien sur le flanc de la Butte à l'emplacement actuel de la rue St Eleuthère, du square Nadar, d'une partie des aménagements pour l'accès au Sacré Coeur. Ils sont à peine gardés mais quand les soldats dirigés par le général Lecomte arrivent sur la Butte, le peuple de Montmartre fait face et bientôt de nombreux soldats fraternisent avec lui. Le général Lecomte qui donne l'ordre de tirer sur la foule est arrêté par ses soldats.

 

Exécution des généraux.... (reconstitution)

Exécution des généraux.... (reconstitution)

Emplacement des exécutions.

Emplacement des exécutions.

Dans la soirée, après un jugement sommaire, il sera conduit au 36 rue du Chevalier de la Barre (alors rue des Rosiers, aux 6- 8) et fusillé par ses hommes malgré l'opposition de Clémenceau, avec le général Thomas responsable d'une sauvage répression sanglante en juin 1848.

 L'espoir ce jour-là, malgré l'injuste exécution des généraux, montra le bout de son nez. La troupe et le peuple avaient fraternisé, tenant tête à ceux qui avaient accepté la défaite. Thiers et les Versaillais se montreront d'autant plus cruels qu'ils auront senti ce jour-là que le peuple en révolte pouvait les vaincre...

Le matin du 18 mars Louise Michel est présente et c'est elle qui soigne Turpin, rue des Rosiers, blessé après avoir défendu les canons. L'institutrice se transforme en infirmière...

Eglise Saint-Bernard

Eglise Saint-Bernard

La résistance s'organise et Louise Michel est de toutes les luttes. Elle participe avec Théo Ferré au club de la Révolution, club blanquiste de 3000 membres, église St-Bernard, rue Affre. Cette même église qui plus d'un siècle plus tard  (1996) ouvrira ses portes aux familles de réfugiés.

 

Louise Michel à Montmartre.

Elle fréquente un autre club, celui de la Boule Noire, 120 bd Rochechouart. Elle y milite pour la création d'écoles professionnelles pour les filles.

L'endroit a bien changé; c'est le music-hall "La Cigale" qui l'occupe aujourd'hui. Une petite salle en sous-sol garde la mémoire du vieux bal de la Boule Noire .

 

Parmi les décisions du Conseil de la Commune, on peut citer entre autres : les repas populaires, les pensions accordées aux blessés, aux veuves, aux orphelins, les expériences d'autogestion dans les entreprises, l'union libre, la séparation bien avant 1905 de l'Eglise et de l'Etat!

Louise Michel était partie prenante de toutes ces avancées ...

 

Elle est alors directrice de l'école communale, 26 rue du Mont-Cenis...

Encore un bâtiment disparu... remplacé par l'école actuelle bâtie plusieurs années après la Commune...

Louise Michel à Montmartre.
Tardi

Tardi

Si le 18 mars est le jour de naissance de la Commune, le 23 mai est celui de sa fin.

Le mois de mai, le temps des cerises...

L'armée de Thiers est forte de 130 000 hommes et progresse grâce à l'aide prussienne. Les barricades s'élèvent dans le Paris populaire et Louise Michel est présente sur plusieurs d'entre elles.

Louise Michel à Montmartre.
La place Blanche

La place Blanche

La barricade de la place Blanche

La barricade de la place Blanche

Une des plus héroïques est celle de la place Blanche, connue pour avoir été défendue par les femmes.

"Si la réaction eût autant d'ennemis parmi les femmes qu'elle en avait parmi les hommes, Versailles eût éprouvé plus de peine. La femme, cette prétendue faible de cœur, sait plus que l'homme  dire : Il le faut! Elle se sent déchirée jusqu'aux entrailles, mais elle reste impassible. Sans haine, sans colère, sans pitié pour elle même ni pour les autres, il le faut, que le cœur saigne ou non.

Ainsi furent les femmes de la Commune..."

 

Début de la rue de Clignancourt

Début de la rue de Clignancourt

Non loin de là, Louise Michel apporte son aide aux blessés de la barricade de la Chaussée de Clignancourt ( 1-2 rue de Clignancourt). Elle y est blessée et laissée pour morte.

Louise Michel à Montmartre.

En réalité elle n'est qu'évanouie après avoir été blessée. Alors que les Versaillais pourchassent les résistants, elle se réfugie dans le cimetière Montmartre, avenue Rachel. Elle se cache près de la tombe d'Henri Murger, l'auteur de la Vie de Bohême.

Rien ne reste du village où eurent lieu les événements tragiques

Rien ne reste du village où eurent lieu les événements tragiques

Plus tard, elle retourne sur la Butte, là où se trouve un poste de la Garde Nationale, au 36 rue du Chevalier de la Barre, là où les généraux avaient été fusillés et où seront exécutés de nombreux communards.

 C'est un des endroits où le sang de la Commune ne sèchera jamais, un lieu de fusillades et de massacres.

Aujourd'hui, il ne reste rien du cadre d'alors, des jardins, des petites maisons villageoises. la rue est sans grâce et comme hantée par les souvenirs qu'elle a effacés avec acharnement. Les hauts murs du Carmel, le chevet de la Basilique écrasent ce lieu de mémoire et en font un des endroits sinistres de la Butte.

 

Louise se livre aux Versaillais qui ont arrêté sa mère afin de la contraindre à la reddition. 

Prison des femmes à Versailles (Louise Michel y "séjourne" en août 1871 avant la déportation

Prison des femmes à Versailles (Louise Michel y "séjourne" en août 1871 avant la déportation

Malgré la mauvaise qualité du document, il est possible de reconnaître Louise Michel, dans la prison des Chantiers à Versailles. Elle est debout, bras croisés, sur la droite.

Après un procès où elle impressionnera les juges par sa détermination et son désir de mourir, elle est condamnée à la déportation en Nouvelle Calédonie.

Elle y sera fidèle à elle-même, elle y enseignera, s'intéressera au peuple Kanak dont elle prendra la défense contre les spoliations coloniales. Elle  apprendra leur langue, recueillera les légendes et les poèmes épiques qu'elle publiera plus tard...

Elle hébergera également des chats errants... Elle est de celles qui sentent que toutes les créatures sont unies dans le même mystère de la vie et de la souffrance...

45 boulevard d'Ornano

45 boulevard d'Ornano

Nous la retrouverons en 1880, de retour d'exil.

Elle habite 45 boulevard d'Ornano.

Elle est alors réclamée pour de nombreuses conférences. Elle prend le temps de publier son roman "La Misère" et de prononcer un vibrant plaidoyer contre la peine de mort.

Henri Rochefort caricaturé en Don Quichotte par Gill

Henri Rochefort caricaturé en Don Quichotte par Gill

Nobody is perfect et on regrettera son peu d'engagement dans l'affaire Dreyfus. Il est vrai que son ami Rochefort est violemment antisémite. C'est une ombre jetée sur la grande figure de la Vierge Rouge qui fut pourtant comparée par Victor Hugo à l'héroïne qui tua le monstrueux Holopherne, "Judith, la sombre Juive".

Louise Michel à Montmartre.

Après des années à Londres où elle dirige une école libertaire (elle a fait choix du  drapeau noir, celui du deuil de ses amis et des innocents massacrés) elle revient en 1895 quelques mois avant la mort de sa mère.

"Pauvre mère! Elle eut avec moi bien peu de jours paisibles. Quand elle vint à Montmartre, toute brisée de la mort de ma grand-mère, la Révolution arrivait, je la laissais seule de longues soirées; après ce furent des jours, puis des mois, puis des années. Pauvre mère! Pourtant je l'aimais tant que je ne serai heureuse qu'en allant la retrouver dans la terre où l'on dort."

15 rue d'Orsel.

15 rue d'Orsel.

En 1895 toujours, elle participe au Libertaire, journal fondé par Sébastien Faure, dont le siège est 15 rue d'Orsel.  Le siège est un grand mot pour une cabane de bois dans le cour du petit immeuble...

Les dernières années de sa vie sont consacrées aux conférences et à l'écriture... 

La Commune a été sa vie et sa mort... Elle survit à ces mois d'espoir et de souffrances, avec les fantômes de ses compagnons...

Louise Michel à Montmartre.
Obsèques de Louise Michel

Obsèques de Louise Michel

Ce n'est pas à Montmartre mais à Marseille qu'elle meurt en janvier 1905. Lors de son enterrement  des milliers de Parisiens suivront son convoi de la gare de Lyon au cimetière de Levallois.

Le square Louise Michel

Le square Louise Michel

Aujourd'hui le square qui couvre la Butte au sud, devant le Sacré Cœur de la revanche versaillaise, porte son nom. Des chats y vivent en liberté, nourris par de belles personnes, de vieilles dames que certains traitent de folles...

 

... et que Louise Michel aurait aimées...

Louise Michel..."Grande âme folle" comme l'appela Victor Hugo

"Folle'...... il fallait l'être pour engager la lutte avec les armes du savoir et du rêve contre les forces aveugles du pouvoir et de l'argent...

Louise Michel à Montmartre.

Elle fait partie désormais de notre éternité temporaire, celle des hommes et des femmes qui restent debout, celle de "ceux qui vivent", comme l'écrit Victor Hugo :

"Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent; ce sont

Ceux dont un dessein ferme emplit l'âme et le front.

Ceux qui d'un grand destin gravissent l'âpre cime.

Ceux qui marchent pensifs, épris d'un but sublime."

 

 

Photo montage de Féline Harfang

Photo montage de Féline Harfang

"Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange

Un jour de palme un jour de feuillages au front

Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront

Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche"

 

 

(Aragon)

Louise Michel à Montmartre.

Voir les commentaires

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog