Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES...Divers

 

 

 marianne-006.JPG

 

Marianne

 

 

 

Marianne

 

C'est la nuit la plus longue et la nuit la plus sombre

La nuit des sans-abri qui veillent dans nos ombres

Enfermés dans les rues qui n'ont pas de fenêtre

Guetteurs sans illusion du matin qui va naître

 

C'est la nuit de l'hiver la nuit de Bethléem

La nuit de l'homme nu perdu dans les couloirs

A qui nul ne murmure à l'oreille un je t'aime

Qui pourrait accrocher l'étoile à sa mémoire

 

C'est la nuit de décembre et la nuit de douleur

La nuit de l'asphyxie de ma petite soeur

Le combat inutile et la dernière peur

Les gants noirs de la mort sur le cou du nageur

 

C'est la nuit de Noël et la nuit de l'urgence

La nuit des mots à dire et la nuit de la chance

Si je fermais les yeux et si j'ouvrais mon coeur

Viendrais-tu respirer entre mes bras ma soeur

 

marianne-004.JPG

marianne-001.JPG

 

 

Liens. Poèmes à Marianne.

Poème: Petite soeur au cimetière.

Poème. Mort de ma petite soeur.

Marianne ou la vie

 

Liste et liens des poèmes. Divers.

 

..............................................................................................................;

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article
N
Votre poème me fait pleurer. Un ami est entrain de partir tout doucement, j'ai envie de l'attraper par la main et de lui dire : reste, ne t'en va pas. La mort est absurde.
Répondre
N
Une pensée en ces jours de joie pour tous ceux qui nous quittés. Merci, Christian.
Répondre
C
Nell tu le sais comme moi, les gens qui nous ont quittés, grâce à notre amour sont toujours près de nous. Mais comme il est difficile de se défaire de la tristesse et de la souffrance de tendre la main sans toucher leur peau, de tendre l'oreille sans entendre leur voix. Belle fête de fin d'année à toi.
O


Très émouvant ce poème. J'ai les larmes dans les yeux.



Répondre
L


Je suis rès émue parce que moi aussi j'ai perdu une soeur et je ne cesse de penser à elle. La date anniversaire de sa mort, je me cloître.



Répondre
W


je suis une grande soeur petite qui te remercie pour ce poème ;depuis1999je passe noel dans une pensée colorée pour elle


 



Répondre
C


Je pense très fort à toi soeurette. Dans cette nuit qui nous réunit autour de Marianne. Je t'embrasse très très fort.



N


Je trouve ton poème à marianne tellement sombre et tellement bouleversant. J'entends son rire en cascade. Je me rappelle son désir de baisers, une multitude de baisers et j'aime cette photo
d'elle .



Répondre
T


Les plus beaux poèmes sont souvent les plus tristes...et pourtant ils sont comme éclairés de l'intérieur.



Répondre
Y


C'est la nuit de tous les possibles. La nuit qui quelques secondes, abolit la mort. je sais que vous la sentirez contre vous cette petite soeur au si beau sourire.



Répondre

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog