Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

charente maritime

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

 

 

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 046

C'est un monument émouvant...

l'église de Saint-Sulpice de Royan,  une église blessée, qui porte tous les stigmates des guerres et des saccages, mais reste miraculeusement vivante, avec son clocher resté debout et sa belle façade claire...

 

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 093

 L'église du XIIème siècle qui dépendait de l'abbaye de Vaux a subi comme presque tous les édifices religieux de la région des destructions irrémédiables pendant les guerres de religion. On se demande pourquoi le clocher et la nef gothique ont été épargnés...

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 088

                                                Traces du bras du transept sud.

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 094

                                              Traces du bras du transept nord;

Le choeur a disparu comme les deux bras du transept dont on peut voir à l'extérieur l'emplacement originel.

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 081

                         Nef gothique, croisée romane, choeur XIXème...

L'abside romane dont il ne reste pas une pierre a été remplacée dans la deuxième moitié du XIXème siècle par un choeur banal dû à Etienne-Firmin Arnauld dont le nom ne brillera pas au zénith des grands architectes.

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 068

Un vitrail représente la nativité.

Comme souvent dans les églises qui ont survécu aux guerres fratricides, on tient à affimer haut et fort le culte voué à la Vierge que la Réforme voulait supprimer...

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 052

On voit dans la nef le départ d'une arcade romane de l'ancien édifice.

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 080

                                                      Croisée d'ogives très pure dans la nef

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 050

                                                                   Chapiteaux de la nef

La nef actuelle date du XVème siècle avec ses croisées d'ogives et ses chapiteaux. 

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 061

On remarque sur les murs élevés entre l'église et les bras du transpet disparu des fresques du XVIIème siècle censées représenter des tentures, des cordons et des croix.

 

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 054

Elles se sont estompées et disparaissent peu à peu. Il n'est pas sûr qu'on doive les regretter...

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 057

On peut voir à la croisée du transept quelques chapiteaux romans à coquilles qui font penser à des soutiens-gorges agressifs!

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 077

La coupole romane sur trompes subsiste sous le clocher qui lui aussi a traversé le temps.

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 089

Le clocher est typique du roman saintongeais, de forme carrée assez massive et cependant élégante grâce aux belles arcatures en plein cintre, à sa corniche à modillons et à ses hautes baies.

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 097

A côté du clocher, une tour abrite l'escalier qui permettait d'y accéder.

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 047

Enfin la façade claire et harmonieuse nous permet d'imaginer ce que pouvait être l'église romane. Elle est simple, sans ostentation avec son beau portail à 5 voussures encadré de deux portes feintes à tores, cordons et palmettes très détériorées et que les vents marins continuent d'éroder...

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 048

     Une tête apparaît vaguement avant de redevenir poussière commes les autres visages de la façade

L'église de Saint-Sulpice, témoin d'un passé tumultueux auquel elle a survécu, invite à s'interroger... comment peut-on quand on porte un message d'amour et d'accueil, semer massacre et désolation dans des guerres sans vainqueur.

Comment au nom du même Christ, Protestants et Catholiques ont-ils pu s'entretuer et semer la désolation?

 

Mornac.St-Sulpice.Oiseaux 046

La modeste église de Saint-Sulpice invite à rêver, à l'ombre des grands arbres, à un monde où les croyants de toutes les religions n'auraient plus dans la coeur que tolérance et fraternité!

...

On peut toujours rêver non?

 

.............................................................................................................

Liens Charente Maritime, églises :

 

Saint Sornin. Eglise. Fresques XVIIème siècle(1)

Mornac. Eglise Saint-Pierre. (1). Extérieur. Charente Maritime.

Saintes. Abbaye aux Dames. Le portail. Sculptures.

Saintes. Favre. Tapisserie de la Genèse (1). Abbaye aux Dames.

Trizay. Abbaye Saint Jean l'Evangéliste. 17.

Saintes. Eglise Saint-Eutrope. La crypte.

 

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

..............................................................................................................

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

.

musee-Hebre-Rochefort-033.JPG

                                                          Théodore Gudin (Marine)

C'est un des beaux tableaux du musée Hèbre de Rochefort. Il est perdu dans l'immense salle des peintures mais il attire le regard et nous invite à entrer dans la contemplation avec les goélands du coucher de soleil sur l'océan.

Les nuages s'assombrissent et le soleil n''illumine plus qu'un couloir sur les flots. On entend à peine le clapotis des vagues sur le rivage, la nature s'immobilise avant d'entrer dans l'obscurité. Tableau de paix et de silence... avant l'entrée dans la nuit.

gudin voiliers dans la tempête

                                                          Voiliers dans la tempête

Ce n'est pas le sujet de prédilection de Théodore Gudin (1802-1882) peintre officiel de la Marine qui représentait de préférence des naufrages et des batailles.

gudin-retour-de-peche-au-clair-de-lune.jpg

                                         Retour de pêche au clair de lune

Louis Philippe lui passa commande de plusieurs toiles destinées au musée de Versailles... 

gudin Attaque d Alger par la mer 29 Juin 1830

                                       Attaque d'Alger par la mer 1830

Napoléon III l'emmena avec lui en Algérie....

musee-Hebre-Rochefort-037.JPG

Le peintre avait alors du succès et recevait de nombreuses commandes. 

Gudin est un excellent peintre qui pâtit d'être contemporain de quelques météores comme Delacroix ou Courbet...

musee-Hebre-Rochefort-032.JPG

Et pourtant, ce tableau simplement intitulé "Marine" prouve qu'il aurait pu s'inscrire dans la famille des Romantiques, de ceux pour qui la nature était personnage à part entière de l'oeuvre.

La précision donne à ce paysage une atmosphère étrange et quasi onirique.

Un goéland attentif est tourné vers la fin du jour, comme une sentinelle.

L'allée de lumière sur l'océan est une invitation au voyage. Les vikings y lançaient le drakkar où était étendu le cadavre de leur chef. C'était un départ sur "l'allée des cygnes"... un départ vers l'éternité.

musee-Hebre-Rochefort-031.JPG

musee-Hebre-Rochefort-036.JPG

La composition de la toile avec ses grandes horizontales barrées par la verticale du soleil oppose la fluidité de la mer et la métamorphose du ciel à la masse du rocher, refuge temporaire des oiseaux. 

Moment de beauté éphémère avant la nuit et les tempêtes ...

Moment d'illusoire sécurité sur un rocher que les marées ont creusé... 

Gudin-scene-a-belle-ile.jpg

                                      Scène à Belle Ile (Gudin)

Gudin Lighthouse

                                             Le Phare (Gudin)

 

...................................................................................................................................................................

Liens : Rochefort musée Hèbre de Saint-Clément...


Laemlein.Vision de Zacharie. Rochefort. Musée Hèbre de saint Clément. Les 4 chars.

Omer Charlet. Orphelines de la mer. Rochefort. Musée Hèbre de saint clément.

 

Omer Charlet :


Omer Charlet. Eglise de Marennes. Le martyre de Saint Adrien.

Omer Charlet. La Rochelle. Chrétiens au bûcher. Cathédrale.

Omer Charlet. La Rochelle. Saint Barthélémy.

 

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

..................................................................................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

musee-Hebre-Rochefort-055.JPG

Si vous visitez le musée Hèbre de saint Clément, à Rochefort, vous ne pourrez pas passer à côté de cette toile sans la voir! Elle occupe un mur entier de la grande salle d'exposition des peintures. Je ne l'ai pas mesurée mais à vue de nez elle a la superficie d'un deux pièces parisien!

Il s'agit de la "Vision de Zacharie" d'Alexandre Laemlein, exposée au salon de 1850 en réponse à une commande qui lui avait été faite d'un "tableau de sainteté". 

musee-Hebre-Rochefort-052.JPG

Sur la droite, à l'écart de l'agitation, perché sur les rochers, le prophète Zacharie montre du doigt le spectale hallucinant qui surgit devant lui. Il se tourne vers l'ange pour lui en demander la signification.

Nous sommes comme lui, bien embarrassés devant l'ampleur et la complexité de la chevauchée qui occupe sur écran cinémascope les trois quarts de la toile. L'ange paraît fluet, le visage inexpressif, les bras levés comme des ailes, afin d'expliquer avec des gestes ce que la parole semble impuissante à éclairer!

musee-Hebre-Rochefort-053.JPG 

Zacharie est beau comme un acteur de peplum, la barbichette impeccable. Il présente son meilleur profil et le bras sur la hanche, la jambe droite en avant, il prend la pause la plus avantageuse, conscient de l'effet très chic du plissé de sa tunique et du glamour de sa toque en forme de gland.

Il attend sans impatience une réponse de l'ange pâlichon et mal fringué.

musee-Hebre-Rochefort-058.JPG

Nous oublions vite notre Zacharie pour recevoir en plein dans les yeux cette "vision" d'attelages lancés à grande vitesse. La scène ne manque ni de force ni de mystère. Le tumulte des chevaus aux muscles contractés, l'ange blond aux mains cripées sur les rênes, l'aurige noir aux cheveux électriques et au corps sensuellement déhanché, les deux autres conducteurs de char, à gauche, qui conversent en gesticulant... tout cela nous intrigue et nous dépayse, mélange d'art forain et de film de Cecil B. DeMille.

Le peintre, fidèle à la vision de Zacharie met au premier plan les chevaux qui occupent la quasi moitié de l'espace et galopent dans les nuages. Ils forment une ligne puissante et musculeuse lancée en avant, propulsée d'entre les montagnes...

musee-Hebre-Rochefort-044.JPG

                                          Les chevaux roux, les chevaux noirs.

Si l'on se réfère au texte biblique bien obscur (il s'agit d'une vision apocalyptique faite pour intriguer et pour ouvrir la voie aux interprétations) ce sont d'abord les chevaux qui frappent le regard et l'esprit du prophète :

"Quatre chars sortaient d'entre deux montagnes et les montagnes étaient des montagnes d'airain. Au premier char, il y avait des chevaux roux, au second char des chevaux noirs...

musee Hebre Rochefort 039

                                                                  Les chevaux blancs

...au troisième char des chevaux blancs...

musee-Hebre-Rochefort-050.JPG

                                                      Les chevaux tachetés de rouge

...et au quatrième char des chevaux tachetés de rouge."

La masse de ces chevaux est sans conteste ce qu'il y a de plus impressionnant. Ils paraissent à la fois distincts et mêlés. Ils sont "une force qui va". Ce ne sont pas les chevaux individualisés de Géricault. Ils galopent avec les nuées dont ils font partie.

Un critique, Louis de Geofroy, écrit en 1851 dans la Revue des Deux Mondes :

"Monsieur Laemlein ayant à figurer une vision apocalyptique où quatre génies conduisent chacun un attelage sur les abîmes de l'air, s'est appliqué à donner à chacun de ses chevaux l'aspect floconneux des nuages au milieu desquels ils galopent. Le tout semble peint en détrempe et n'est pas mieux arrêté qu'un décor de théâtre." 

musee-Hebre-Rochefort-043.JPG

Monsieur Louis de Geofroy qui dans la même page dit des sottises sur Courbet, ne réalise pas que c'est précisément cet aspect de décor de théâtre et cette émulsion de nuages et de chevaux qui sont la plus grande qualité de cette oeuvre. C'est par cette manière de montrer le rêve en mouvement qu'elle peut nous toucher.

musee-Hebre-Rochefort-046.JPG

      Les quatre conducteurs de char nous plongent dans des abîmes de perpléxité.  Ils ne sont pas décrits dans la vision. Ils sont les les 4 vents des cieux. Ils sont le souffle divin qui emplit la terre.

Je laisse l'interprétation s'il y en a une aux spécialistes de la Bible! Notons simplement la ressemblance avec les quatre Vivants de la vision d'Ezechiel (Ezechiel 1 1-14) et avec les quatre Cavaliers de l'Apocalypse de Jean.

Selon certaines analyses ils symbolisent la Justice divine. Vers le Nord où est Babylone, les chevaux noirs portent la destruction, vers le Nord encore, là où vivent des Juifs exilés galopent les chevaux blancs. Les chevaux roux vont sur toute la terre (Dieu veut se faire connaître au monde entier) et les chevaux tachetés vont vers le sud où vivent les ennemis d'Israël.

musee-Hebre-Rochefort-045.JPG

Ce que veut signifier Laemlein avec son "interprétation" n'est pas clair. Le premier char est guidé par une femme représentant la paix et brandissant un rameau d'olivier. La paix et la Justice divines sont destinées au monde entier. Nous sommes loin ici de l'Apocalypse de Jean où le premier cavalier monté sur un cheval roux brandissait le glaive et apportait la guerre.

Le deuxième aurige ressemble à Mercure. Il va vers le nord, vers Babylone. Dans l'Apocalypse, monté lui aussi sur un cheval noir, il tient une balance à la main et s'apprête à répandre la famine sur toute la terre. Ici il se désolidarise du premier char pour prendre la même direction que les chevaux blancs. Si l'on en croit ce que dit l'ange à Zacharie, il précède les chevaux blancs et se dirige ver le pays du septentrion (Babylone).

musee-Hebre-Rochefort-041.JPG

Le troisième char aux chevaux blancs est le seul qui soit guidé par un ange qui ressemble à ceux de Gustave Doré :

laemlein-zacharie-dorevision10.jpg

                                                  Gustave Doré. Vision de  Zacharie

musee-Hebre-Rochefort-042.JPG

Il n'a pas l'air commode et ses poings crispés sur les rênes n'augurent rien de bon. Dans la vision de Zacharie, il se dirige lui aussi vers Babylone où vivent des Juifs exilés. Selon les exégètes chrétiens du texte juif, il annoncerait le Christ. Le voile bleu sur la blancheur de l'aile peut évoquer la Vierge. On pense aux paroles du Christ : "je suis venu apporter un feu sur la terre."

musee-Hebre-Rochefort-049.JPG

      Le dernier aurige figurerait si on le rapproche du quatrième Cavalier de l'Apocalypse (monté sur des chevaux tachetés de rouge) la mort... Dans la vision de Zacharie, il se dirige vers le pays du midi. Est-ce pour cette raison qu'il a la couleur des peuples d'Afrique?

Sans doute Laemlein a t-il "lu" la vision de Zacharie à la lumière du christianisme en la confrontant à l'Apocalypse de Jean. Sans doute encore y a t-il apporté son interprétation personnelle. Je pense qu'il a voulu donner aux cavaliers chargés de ravager la terre un rôle différent de celui qui leur est assigné dans les textes. Dieu intervient, sévère (cheval blanc) pour se révéler à son peuple et annoncer son messie. Il est rigoureux mais ne peut être qu'un Dieu d'amour. Ce n'est pas la guerre qu'il introduit dans le monde mais la paix (cheval roux); ce n'est pas la famine mais le commerce équitable (cheval noir) et si la mort est de la partie, elle est nonchalante et peu désireuse d'intervenir (cheval tacheté).

laemlein-cavaliers-de-lapocalypse-le-bourget-fouqueray.jpg

                                                  Fouqueray. Les Cavaliers de l'Apocalypse. 

Rien à voir avec l'iconographie traditionnelle comme celle de Fouqueray, marquée par la boucherie de la première guerre.

Il faut donc se laisser aller au spectacle, regarder l'immense tableau de Laemlein sans prétendre le réduire à une explication rationnelle, recevoir cette oeuvre étonnante comme un tumulte de couleurs et de mouvements... 

Théophile Gautier admira cette oeuvre qu'il défendit contre ses détracteurs. J'avoue qu'elle m'impressionne même si je suis comme Zacharie sur son rocher, tourné vers un ange improbable qui accepterait de confirmer ou d'infirmer mon interprétation.

musee-Hebre-Rochefort-057.JPG

 

Texte de la Bible. La 8ème vision de Zacharie.

"Je levai de nouveau les yeux et je regardai, et voici, quatre chars sortaient d'entre deux montagnes; et les montagnes étaient des montagnes d'airain. Au premier char il y avait des chevaux roux, au second char des chevaux noirs, au troisième char des chevaux blancs, et au quatrième char des chevaux tachetés de rouge. Je pris la parole et je dis à l'ange qui parlait avec moi : Qu'est-ce mon Seigneur? L'ange me répondit : Ce sont les quatre vents des cieux, qui sortent du lieu où ils se tenaient devant le Seigneur de toute le terre. Les chevaux noirs attelés à l'un des chars se dirigent vers le pays du septentrion, et les blancs vont après eux; les tachetés se dirigent vers le pays du midi. Les rouges sortent et demandent à aller parcourir la terre. L'ange leur dit : Allez, parcourez la terre! Et ils parcoururent la terre. Il m'appela et il me dit :  Vois ceux qui se dirigent vers le pays du septentrion font reposer ma colère sur le pays du septentrion. (...)"

laemlein-chagall-zacharie-2.jpg

                    Dessin de Chagall. La vision de Zacharie.

Une interprétation apaisée de l'intervention divine, guidée par un ange aussi souriant que Zacharie et le cheval blanc...

 

 Musée Hèbre de saint clément. Omer Charlet. Les Orphelines de la mer.

 

Gudin Théodore. Rochefort. Musée Hèbre de Saint Clément. Goélands.  

 

.............................................................................................................

 

Liens : Rochefort. Charente Maritime.

Fontaine de Rochefort. Place Colbert.

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

.............................................................................................................

 

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

musee-Hebre-Rochefort-013.JPG

Le musée Hèbre de saint Clément à Rochefort possède de nombreux tableaux intéressants malheureusement exposés à l'ancienne, sur plusieurs rangs qui vont jusqu'au plafond...

Il vaut mieux se munir de jumelles si l'on est intéressé par ceux qui sont au plus haut!

Par chance "Les deux Orphelines de la Mer" sont à hauteur des yeux.

musee Hebre Rochefort 011

Le tableau a été peint en 1875 par Omer Charlet, le grand peintre oléronais qui a sa rue au Château d'Oléron mais dont l'oeuvre mériterait une plus grande reconnaissance et pourquoi pas une exposition qui remettrait ce peintre à sa place parmi les talentueux "réalistes" du XIXème.

musee-Hebre-Rochefort-009.JPG

La toile représente deux jeune filles endeuillées. Elles sont sur la plage où la mer a rejeté les débris d'un bateau naufragé. Leur père comme de nombreux pêcheurs de l'île a disparu dans la catastrophe. Il fait partie des "péris en mer" dont les noms sont inscrits dans les églises.

Elles n'ont pas de tombe où se recueillir sinon la mer indifférente qui roule ses vagues et ramène au rivage ce qu'elle n'a pas digéré dans ses profondeurs.

musee-Hebre-Rochefort-010.JPG

Les visages sont doux et résignés. le malheur fait partie de la vie des pauvres gens. Aucune révolte n'anime les regards des orphelines, ni contre le destin ni contre Dieu. Elles portent au cou une médaille et elle iront dimanche prier à la messe dans l'église du village. 

La plus jeune se blottit contre son aînée, à la recherche d'un peu de douceur et de sécurité.

musee-Hebre-Rochefort-006.JPG

Les mains des deux soeurs se rejoignent et se serrent. L'aînée désigne de la main le bois et les cordages rejetés par la marée.

saint trojan juillet 2011 090

Nous trouvons un écho inversé dans une autre toile d'Omer Charlet, Notre Dame des Tempêtes de l'église de Saint-Trojan.

saint trojan juillet 2011 088

La Vierge montre de la main un navire qui s'approche et va bientôt porter secours au naufragé dont la prière n'a pas été vaine.

musee-Hebre-Rochefort-005.JPG

La main de l'orpheline n'a pas le même pouvoir, elle ne peut que désigner les débris pathétiques et pourtant l'écume de la mer semble entourer la main de l'enfant comme la lumière divine éclairait celle de la Vierge.     

musee-Hebre-Rochefort-012.JPG

Les pieds nus des orphelines sur le sable froid sont prêts à reprendre leur marche. On voit sur la plage d'autres traces de pas. Celles des enfants sans doute, fragiles, éphémères, bientôt effacées par la marée...

 

Les lignes de fuite du tableau vers l'arrière, la lumière qui touche les enfants, la douceur des visages... tout concourt dans la composition de l'oeuvre à dire en même temps que la résignation, la force de la vie qui continue... marée après marée... naufrage après naufrage...

...................................................................................................................................................................

Liens Musée hèbre de Saint-Clément :


Gudin Théodore. Goélands.

Laemlein.Vision de Zacharie. Les 4 chars.

 

Omer Charlet :


 

Saint-Trojan. Notre Dame des Tempêtes.

Omer Charlet à Oléron.

La Rochelle. Chrétiens au bûcher. Cathédrale.

La Rochelle. Saint Barthélémy.

Eglise Saint-André. Dolus. Oléron.

Eglise de Saint-Trojan. Oléron.

Omer Charlet. Eglise de Marennes. Le martyre de Saint Adrien.

 

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

....................................................................................................................................................................

 13septembreOléron 023

...................................................................................................................................................................

 

...

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

 

 St-Savinien.Crazanne.sculptures-206.JPG

 

La plus belle, la plus inspirée des sections des Lapidiales est selon moi celle de l'Air, "de l'Abîme à l'Azur"... Il nous reste cependant deux parties intéressantes et surprenantes : Le Temps et le Feu.

V Le Temps : le Temps qui passe...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-207.JPG

-Alain Vandenbrouck (2010) France

Un seul mur, un seul sculpteur pour ce thème du temps.  Goya représentait Saturne dévorant ses enfants, Alain Vandenbrouck s'inspire de la légende de Kronos, titan fils de la Terre et du Ciel qui comme le Saturne peint par Goya dans la Quinta del Sordo ne fait qu'une bouchée de sa progéniture.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-209.JPG

 La falaise comme un écran panoramique nous donne une vision de cinéma avec monstres ailés et villes fabuleuses... les créations de l'homme, imaginaires ou réelles, les mythes anciens, les capitales prodigieuses passent... comme le temps...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-212.JPG

On peut inventer la voiture ou l'avion pour réduire les distances et "gagner du temps"... c'est le temps qui gagne toujours.

On peut dire ces choses avec humour, avec un escargot géant penché sur une automobile dérisoire...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-211.JPG

La falaise sculptée et son visage géant à la proue navigue immobile pour une éternité qui durera aussi longtemps que la carrière des Chabossières.   

St-Savinien.Crazanne.sculptures-238.JPG

VI  Le Feu. Le Monument aux Morts pour rien.

La falaise est dédiée au Feu, avec jeu de mots sur le "feu" qui désigne à la fois la mitraille et le corps du défunt.

Elle est un monument à l'humanité sacrifiée, à tous ceux qui depuis le début de l'histoire ont donné leur vie, leur seul bien...

Combattants de toutes les guerres, esclaves de tous les pouvoirs...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-215.JPG

-Patrick Vleck (2003) Tchéquie

Au bas de la falaise s'ouvre la porte de l'Enfer gardée par des félins débonnaires. Il paraît qu'en se penchant sur l'ouverture on voyait notre propre visage. Un miroir nous renvoyait sans ménagement notre image. Le miroir a disparu...

Soyez rassuré... ce n'est pas encore votre tour de passer par cette porte sans retour...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-216.JPG

-Robert Keramsi (2004) France.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-237.JPG

C'est un combattant de l'utopie, un anarchiste qui est représenté ici. Le drapeau de la révolte transperce son coeur. Il paraît qu'il rend hommage à Léo Ferré. Léo pourtant ne fait pas partie des "morts pour rien". Ses poèmes, ses coups de gueule sont toujours vivants et féconds...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-214.JPG

                                                                  Keramsi (2010)

Robert Keramsi est revenu aux Lapidiales en 2010 pour ouvrir une brèche dans la falaise des morts. Non loin de l'entrée de l'Enfer, c'est ici la sortie... la libération des innombrables victimes. On pense aux camps de la mort, aux amoncellements de cadavres... 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-219.JPG

-Gérard Pellini (2002) France.

Le géant est prisonnier de la pierre. Il tente de se libérer. Image de l'homme confronté à la mort. Chacun de nous est tiré par ses morts et malgré le deuil tente de vivre...

 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-222.JPG

-Yglix Rigutto (2007) France.

Rigutto transforme les pierres qui entravaient le géant en une armée de visages, de crânes, yeux ouverts, bouche qui tente de parler... 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-223.JPG

      La même porte de pierre que Rigutto avait sculptée avec le fleuve sur la première falaise se retrouve ici, avec le visage sans regard. Sur le fronton est inscrite le devise qui donne sens à la vie : Amor Omnia Vincit... L'amour est plus fort que tout...

Les crânes que les racines traversent n'en paraissent pas convaincus...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-225.JPG

-Marc Zoro (2003) France.

Zoro est arrivé et il a sculpté ce Siddharta aux yeux clos, au corps sensuel, serré conte la femme qu'il transperce d'un poignard et dont il saisit la chevelure. Amour, mort, spiritualité ne font qu'un... l'Eveil passe par la mort à soi-même que nous enseigne le bouddhisme. Libre à chacun de nous, s'il reste hermétique à cette spiritualité de voir dans cette sculpture remarquable, l'ange aveugle et compatissant de la mort.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-226.JPG

St-Savinien.Crazanne.sculptures-230.JPG

-Eric Stambirowski (2002) France

J'avoue ne pas trop aimer cette réalisation schématique. On y verrait un homme qui pour échapper à l'écrasement prend appui sur le sol et accepte une main secourable. S'il sauve sa vie, il risque d'inverser le mouvement du globe  et d'écraser celui qui de toutes ses forces résiste de l'autre côté...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-233.JPG

-Louis Romain Bard (2003) France.

C'est la dernière oeuvre sculptée sur les falaises. Il s'agit de la Déesse de la Paix, celle qui s'oppose à la grande faucheuse qu'est la guerre. Elle rejette les armes de destruction, tandis que derrière elle on peut voir trois objets...

 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-231.JPG

L'Arrosoir, Le roulement à billes et le Tambour... Prenez la première lettre de chaque objet et vous trouverez le mot  "ART".

Et voilà l'ultime message, celui que transmettent les falaises sculptées : l'art est porteur de paix, l'art est porteur de vie... Les falaises des carrières où tant d'hommes ont souffert sont aujourd'hui un lieu de beauté, d'interrogation, de rencontre et de solidarité...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-235.JPG

-Alain Tenenbaum (2003) France.

... Pour terminer, revenons en arrière, à ce Gardien des Falaises, attentif et délivrant un message que vous pourrez entendre...

Il est l'oeuvre de Celui qui est l'initiateur des Lapidiales, un artiste généreux et modeste à qui on ne fera pas l'affront de laisser un pourboire mais à qui on dira simplement : Merci et Chapeau l'artiste!

lapidiales-2-040.JPG

                                    Les lapidiales. Un lieu unique. Un haut lieu du corps et de l'âme.

..................................................................................................................................................................

Liens :

Port d'Envaux. Lapidiales. Sculptures (I). La Mémoire du Fleuve. 

Les Lapidiales (2) Terre, planète Vie.      

Les Lapidiales (3)  La Terre. Le ventre du monde.

Les Lapidiales (4). De l'Abîme à l'Azur.

 

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

....................................................................................................................................................................

 

..

 

 


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

..

St-Savinien.Crazanne.sculptures-156.JPG

Après la troisième partie des Lapidiales, la plus sombre, celle qui nous conduisait dans le ventre la Terre, la quatrième partie nous fait remonter vers la lumière. 

IV. L'Air. De l'Abîme à l'Azur.

-Valentina Dusavitskaya

-Yuri Tkatchenko      (2008-2009) Russie.

Ce sont pour moi les plus belles oeuvres des Lapidiales. Elle surprennent d'abord par leur monumentalité avant de nous entraîner dans la contemplation. Un homme une femme sculptés par le couple de créateurs russes. L'un dort l'autre veille. Ils sont complémentaires, unis dans un cercle de vie. La force et la douceur de ces visages donnent une image de l'amour humain à la fois charnelle et spirituelle. 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-158.JPG

Sur la falaise de droite, la femme est étendue sur un lit de silex. L'homme est à plat ventre au-dessous.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-159.JPG

Il semble inquiet et attentif à une menace qui pourrait survenir. Il lui faudra sortir de ce refuge où il est étendu, monter vers la femme qui sommeille, se joindre à elle pour monter vers l'azur et vers la vie...

L'oeuvre est puissante et harmonieuse. Elle compte pour moi parmi les réalisations marquantes de la sculpture contemporaine.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-198.JPG

                          Le passage sous la falaise. Les papillons de Rigutto s'envolent vers la lumière.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-177.JPG

-Yglix Rigutto (2007-2008) France.

Des cocons aux larves, des larves aux papillons... de l'immobilité au mouvement... les papillons de Rigutto, légers et dynamiques entraînent toute la carrière vers le ciel.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-180.JPG

-Natalie Staniforth (2008) Angleterre.

La femme est emprisonnée par les voiles qui la plaquent contre la roche. Depuis les débuts de l'humanité, elle ne cesse d'être entravée dans sa liberté. Ces voiles cependant ne retiennent pas son regard qui s'évade, son esprit qui se libère de tous les liens.  Comme les papillons voisins, elle s'échappera, elle volera de ses ailes déployées malgré tous ceux qui veulent l'en empêcher.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-174.JPG

-Paori Toi Te Rangiuaia (2009-2013) Nouvelle-Zélande.

lapidiales-2-023.JPG

Pour les Maoris, l'homme n'est qu'un élément de la nature, un élément à part entière certes mais non pas le premier ni le suprême. Hommes, roches, plantes et animaux sont liés dans le même enchantement et le même mystère. L'oeuvre de cet artiste maori sera inaugurée dans un an, en septembre 2013.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-181.JPG

-Alain Dony (2006) France.

Monumental, impressionnant... le géant d'Alain Dony. Il me fait penser aux tours du Bayon à Angkor, aux visages énigmatiques qui émergent de la pierre. 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-203.JPG

Il sort peu à peu de la roche qui écrase encore son visage. Ses yeux sont fermés comme ses poings. Il va secouer sa coquille calcaire, il va se dresser, la tête dans le ciel. Il est le frère inversé d'Encelade, le géant enterré sous l'Etna et qui crache ses pierres à chaque éruption sans pouvoir se libérer de sa prison.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-187.JPG

-Dann Chétrit (2006-2009) France.

La mort aux orbites bandées est placée dans une niche, sur un autel, au-dessus du mot : VITRIOLUM.

Il ne s'agit pas de la forme neutre et latine du substantif "vitriol" mais des premières lettres des mots d'une phrase dont la traduction serait : "Descends dans le ventre de la Terre, en rectifiant tu découvriras la pierre cachée, la véritable médecine." Phrase un tantinet obscure que connaissaient les alchimistes pour qui ce "Vitriolum" permettait de pénétrer dans la matière des métaux.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-188.JPG

Tout cela ne touchera que peu de gens...

L'oeuvre de Chétrit fait plutôt penser aux grands tombeaux sculptés des nécropoles comme le cimetière du Père lachaise, avec leurs symboles funèbres : crâne, hibou, sablier...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-185.JPG

Au-dessus, les yeux bandés, l'homme "nage" dans l'espace, dans une brasse papillon ou un mouvement d'ailes de goéland.

En-dessous de lui, autour du crâne gigantesque, un mouvement de montée puis de descente, d'entraînement inéluctable vers la terre...

C'est une oeuvre énigmatique et puissante qui sans l'homme-oiseau serait pour moi essentiellement funèbre, privilégiant l'abîme plus que l'azur.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-196.JPG

-Gérard Quéheillalt (2009-2010) France.

Sculpture aux formes douces et sensuelles. Une jeune femme gravit résolument les marches d'un escalier. Elle tourne le visage ves celui ou celle qui la regarde. Son sourire est engageant, il invite à la suivre. Elle est celle qui montre le chemin vers l'azur, si différente de la tentatrice baudelairienne qui "dérangeait" l'âme de l'artiste de son "rocher de cristal"...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-202.JPG

-Sandra Bergès. (2010) Portugal.

C'est une main qui sort de la terre et qui s'ouvre... Une main qui pourrait porter un flambeau... Une main qui pourrait être celle d'un géant en train de naître, un frère humain de celui d'Alain Dony.    

Le thème qu'elle illustre, "de l'Abîme vers l'Azur", fait de cette main, non pas celle des guerres et des meurtres, mais celle de la création artistique, celle du don.    

St-Savinien.Crazanne.sculptures-199.JPG

-Yasushi Hori (2011-2012) Japon.

La femme aux cheveux d'algues et de voie lactée respire avec l'univers. Elle est reliée à lui par le cordon ombilical. L'homme est en-dessous,une nouvelle fois, mais il ne s'enfonce pas dans les abysses. Il est entraîné par la femme, par la roue solaire qu'il forme avec elle. 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-200.JPG

L'homme a la main gauche sur la cuisse de sa compagne, la droite imbriquée autour de son pouce, la pointe des doigts contre le pouls battant. La femme à la main gauche dans le ciel et les rayons solaires... là où elle entraîne l'homme ...

 

C'est avec ce couple qui s'envole que s'achève la partie des falaises consacrée au thème "de l'Abîme vers l'Azur."

 

.............................................................................................................

  a suivre : derniers Thèmes :  Le Temps. Le Feu. 

 

..................................................................................................................................................................

Liens : 

Lapidiales. Sculptures (I). La Mémoire du Fleuve.

Les Lapidiales (2) Terre, planète Vie.

Les Lapidiales (3) La Terre. Le Ventre du monde.

Les Lapidiales (5) Le Temps. Le Feu. Monument auxMorts pour rien. 

 

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

.............................................................................................................

 

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

..

lapidiales-2-037.JPG

 

III La Terre. Dans le Ventre du Monde.

Le thème du Ventre du Monde a sans doute été inspiré par cette partie des carrières, sombre, inhospitalière, formée de grottes nocturnes creusées par les carriers.

L'humidité vous y pénètre et recouvre peu à peu la pierre de traces verdâtres...

lapidiales-2-005.JPG

 

- Laurent Roussely (2005-2007) France.

La première oeuvre donne le ton... grouillante, inquiétante, elle montre un monde de monstres en gestation dévorés par leur génitrice alors qu'ils tentent de se détacher du magma originel.

A gauche, un homme, le père de ces enfants informés tente de se défaire des liens qui le retiennent comme des tentacules empoisonnés...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-162.JPG

Des foetus difformes restent englués dans l'enchevêtrement des profondeurs.

On pense devant cette oeuvre glauque aux dessins de Hans Bellmer...ou à certaines BD inquiétantes...

Un malaise vous prend devant cette pierre qui pour se mettre au diapason de celui qui l'a sculptée se couvre de mousses gluantes et verdâtres...

lapidiales-2-008.JPG

- Joël Thépault (2006-2007) France.

Il s'agit d'un hommage rendu aux hommes qui ont travaillé jusqu'à l'épuisement pour un salaire de misère dans ces carrières des Chabossières. Dans les niches sont posés des crânes et des objets familiers. La main en haut à droite, allusion au travail manuel, a été sculptée par Roussely, voisin de Thépault dans cette grotte. 

Regardez bien, dans la première niche du bas, une paire de chaussures. Ce sont les chaussures de Joel Thépault...  carrier lui aussi à sa manière, solidaire avec ceux qui lui ont laissé ces murs où il peut s'exprimer.

lapidiales-2-012.JPG

Dans un premier temps, on ne se rend pas compte que les niches sont disposées autour d'un sarcophage. On s'approche et on voit, étendu dans la pierre qui verdit, la momie d'un carrier...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-167.JPG

-Vincenz Senoner (2012) Italie.

C'est la sculpture la plus récente, blanche et lumineuse dans la profondeur des  grottes. Le ventre est ici celui du monde et celui de la femme.

Le couple est représenté dans un oeuf dont la coquille est prête à se casser autour de la tête de la femme et à libérer les amants .

St-Savinien.Crazanne.sculptures-168.JPG

C'est une belle image du mystère de la vie qui prend naissance dans le ventre du monde, dans le ventre de la femme. L'homme amoureux a posé la tête sur ce ventre. Il entend battre la vie tandis que la femme, tête renversée, voile sur la poitrine, roses à la main, semble morte... 

Vie et mort unies... et pourtant le mouvement du couple est ascendant, il monte déjà vers l'azur qui est le thème suivant de la carrière.

lapidiales-2-014.JPG

- Gadadhar Ojha (2007) Inde.

On hésite un instant devant cette femme debout dans un sarcophage tapissé d'un réseau organique qui évoque des entrailles.

Il s'agit en réalité de la déesse indienne Maha Lakshmi.    

lapidiales-2-016.JPG

Elle est la déesse de la richesse et elle nourit en son ventre la fleur du lotus, celle qui assure la prospérité...

Le visage de la déesse est tourné vers le ciel, il est souriant...

Il faut bien reconnaître cependant que pour un vulgaire occidental comme moi, bien qu'amoureux de l'Inde, le lotus dans ce corps à moitié écorché évoque plus le nénuphar qui mange peu à peu Chloé dans l'Ecume des Jours que la fleur de la prospérité...

lapidiales-2-036.JPG

-Hugo Battistel (2005) France. Charente Maritime. 

Un monstre aux yeux exorbités s'apprête à dévorer une femme enchaînée.

lapidiales-2-019.JPG

La femme est résignée. Elle n'a pas le pouvoir de résister à la force brutale.

lapidiales-2-021.JPG

Son ultime révolte, son ultime liberté est d'arracher le masque qu'on lui avait imposé et qu'elle avait collé sur son visage. Le masque du rôle que la société lui demande de jouer; le masque que les religions et les traditions imposent aux femmes.

lapidiales-2-031.JPG

-Alain Tréhard (2007) France.

Il paraît qu'il s'agit du sexe féminin, une vulve géante d'où sortira la vie. Bon! Admettons! Et creusons-nous la tête pour interpréter ces formes géométriques  agressives qui l'entourent.

lapidiales-2-028.JPG

-Alfredo Pecile (2008) Argentine.

Dans le ventre du Monde pour Pecile, il y a des grenouilles.

Une immense grenouille au sexe ouvert. Autour d'elle gravitent les tétards auxquels elle donne vie.

C'est peut-être une image des origines, du moment où du ventre des mers la vie a pris pied sur la terre. Libre à vous d'interpréter.

lapidiales-2-038.JPG

Nous quittons les grottes sombres dont bien des murs sont encore libres... Ce n'est apparemment pas le thème qui a le plus inspiré les artistes. On quitte l'ombre pour sortir à la lumière et découvrir le géant qui sort de la nuit et de la pierre et s'éveille au jour.

 

A suivre : Thème IV : L'Air.  Les Lapidiales (4). De l'Abîme à l'Azur. 

....................................................................................................................................................................

Liens : les Lapidiales :

Lapidiales. Sculptures (I). La Mémoire du Fleuve.

Les Lapidiales (2) Terre, planète Vie.

Les Lapidiales (4). De l'Abîme à l'Azur.

Les Lapidiales (5) Le Temps. Le Feu. Monument aux morts pour rien.


Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

.....................................................................................................................................................................

 

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-154.JPG

 II le deuxième thème des Lapidiales : La Terre, planète Vie.

Après l'eau féconde où naît la vie, l'eau qui est femme, l'eau qui parfois se fait menace, les artistes sont invités à donner une image personnelle de notre planète. Le mot Vie ajouté au thème les oriente vers une vision positive alors que l'évolution des sociétés, l'exploitation des sols, la déforestation, l'irréversible pollution et le réchauffement climatique annoncent une mort programmée

St-Savinien.Crazanne.sculptures 111

-Bruno Fleurit (2005) France.

La Terre encore une fois est femme. Elle est l'Eve des origines qui domine et écarte le serpent du mal. Son ventre est gonflé d'une promesse de vie. 

Le masque de comédie dans les plis du vêtement est-il là pour rappeler que quelle que soit cette vie, elle ne sera qu'un songe...

St-Savinien.Crazanne.sculptures 124

-Michel Bonnal (2007) France.

La sculpture inachevée est comme un brouillon des grands Bouddhas couchés de l'Asie. Comme dans un tableau naïf, l'homme apparaît de face bien qu'étendu sur le dos. Il rêve en naviguant les doigts de pied en éventail. Les plis de ses vêtements ressemblent aux plis de la roche. Il fait corps avec l'univers et la matière et il est ailleurs, les paupières fermées entre deux mondes, celui d'une réalité qui s'échappe et celui des pensées et de la conscience... 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-127.JPG

 

-Babacar Niang (2008-2010) Sénégal.

La vie pour cet artiste, c'est le couple, la sensualité des corps, la famille et l'enfant que l'on accueille dans la joie.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-131.JPG

Le nouveau-né apparaît sous la protection d'une femme puissante et rassurante. En cherchant bien vous verrez que Babacar n'a pas oublié de poser dans ce tableau de joie un petit chat attentif.

lapidiales-2-026.JPG

                                                                   Le chat de Babacar.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-133.JPG

-Sylvie Berry (2007) France, et plus précisément Charente maritime!

Sortant du tourbillon des origines, du tournoiement des étoiles, comme d'une coquille d'escargot, la femme prend son élan vers la lumière. elle est à la fois vigoureuse et légère. Ses mains larges sont prêtes à saisir la vie et à la caresser.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-136.JPG

- Richard Chapo (2010) Zimbabwé.

Richard Chapo est le frère de Tapiwa Chapo dont la sculpture est la première à accueillir le visiteur avec le thème du fleuve. Il rappelle que l'homme a pour berceau l'Afrique. C'est là qu'il est apparu et peu à peu s'est dressé sur ses jambes.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-139.JPG

 Il nous montre ce mouvement ascendant et la rencontre avec celle qui est la première à être debout : la femme. Sculpture en mouvement... la femme, jambes pliées prend appui sur le sol pour s'élever... 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-141.JPG

-Erdal Celik (2005) Turquie. (en attendant que le Kurdistan soit enfin un pays reconnu et respecté!)

C'est ici un hommage à Léonard de Vinci et au génie humain, à toutes les inventions dont il est capable, à son pouvoir de domestication et de soumission des bêtes sauvages, fussent-elles mythologiques.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-142.JPG

...Et surtout à son génie artistique. les plus grands créateurs de vie sont les artistes, ils ouvrent des continents nouveaux...

Le sexe de l'homme, cordon ombilical et serpent rejoint un autre serpent; Est-ce une allusion à la sexualité de Vinci ou simplement une invitation à voyager dans l'imaginaire ?

St-Savinien.Crazanne.sculptures-145.JPG

-Claire Gargou (2006) France

C'est une des oeuvres les plus fortes dans ce défilé calcaire. Elle se détache de la pierre mais en fait encore partie, comme si elle luttait pour s'en détacher. C'est un homme qui sauve un enfant...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-146.JPG

Il le protège et l'éloigne de la menace qui l'entraînerait vers les profondeurs, au coeur de la matière. Il s'appuie sur un vieillard qui tend la tête vers le ciel comme pour ne pas se noyer.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-150.JPG

-Tutu Pattnaïk (2009-2010) Inde.

Une femme ailée, déesse-mère sauve des eaux qui s'apprétaient à l'engloutir un homme symbole de l'humanité.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-151.JPG

La main disproportionnée de la déesse souligne sa puissance et sa détermination.

J'avoue ne pas trop aimer cette immense sculpture qui me fait penser, alors que son auteur est indien, aux oeuvres soviétiques de la grande époque stalinienne. 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-153.JPG

-Sergei Milchenko (2010) Russie.

C'est la dernière oeuvre du thème de la Terre, planète Vie. Et c'est un foetus immense au sexe indéterminé qui flotte dans le liquide amniotique, un instant encore dans la tiédeur de la protection maternelle.  Il me fait penser à une des dernières images de 2001 Odyssée de l'Espace. 

Quel sera le monde qui naîtra avec lui. La Planète Vie méritera t-elle son nom?

...................................................................................................................................................................

A suivre : 3ème partie des Lapidiales : Terre, dans le Ventre du Monde.

Les Lapidiales (3) Port d'Envaux. La Terre. Le ventre du monde. 

.....................................................................................................................................................................

Liens :

Lapidiales. Sculptures (I). La Mémoire du Fleuve. 

Les Lapidiales (3) La Terre. Le ventre du monde.

Les Lapidiales (4). De l'Abîme à l'Azur. Dusavitskaya. 

Les Lapidiales (5) Le Temps. Le Feu. Monument aux morts pour rien. 

 

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

..............................................................................................................

 

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

St-Savinien.Crazanne.sculptures-240.JPG

C'est un site exceptionnel, un site à vous couper le souffle... Les Lapidiales, dans les anciennes carrières des Chabossières, près de Port d'Envaux...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-155.JPG

Sur les falaises du front de taille, des sculpteurs venus des quatre coins du monde ont depuis 2001 donné vie à la pierre blanche. Ils nous proposent une balade dans un monde à la fois irréel, celui de l'imagination et de la création et solidement ancré dans le présent et la nature avec ses forêts qui forment un toit végétal au dessus des canyons et l'apparente solidité des falaises...

St-Savinien.Crazanne.sculptures 097

                                      Tapiwa Chapo 

I L'Eau. L'Imaginaire du fleuve.

Le premier thème proposé aux artistes est celui de l'eau : "L'Imaginaire du Fleuve".

- Tapiwa Chapo (2006) Zimbabwe.

Nous ne sommes pas loin de la Charente et de son cours indolent. Tapiwa Chapo nous parle du fleuve de son pays, le Zambèze...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-096.JPG

Dans ses profondeurs habite une divinité mi-serpent mi-poisson. Un barrage a été construit sur le fleuve. Les eaux d'un lac artificiel ont noyé le pays Tonga.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-098.JPG

Le génie du fleuve s'est révolté. des pluies inhabituelles ont provoqué des inondations et des destructions... L'histoire n'est pas finie....

St-Savinien.Crazanne.sculptures-099.JPG

Un jour le Zambèze retrouvera son cours  et les habitants reviendront vivre sur ses rives, protégés par le dieu du fleuve...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-102.JPG

- Raül Cortes Castaneda. (Colombie) 2003.

Avec Raül Castaneda, c'est l'Amazone que nous rencontrons. 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-105.JPG

Le fleuve immense, large parfois comme une mer abrite une vie foisonnante sous la protection ondulante du grand anaconda.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-103.JPG 

La sirène et la salamandre s'y rencontrent, comme le petit hippocampe qui frôle les cheveux de la nageuse....

St-Savinien.Crazanne.sculptures-101.JPG

Tandis que veille sur le fleuve le dieu de l'Amazonie, survivant des massacres des conquistadors, qui montre les dents aux spéculateurs, aux banquiers, aux dépeceurs occupés à détruire la grande forêt amazonienne.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-107.JPG

- Antonia Miralles (2004) Andorre.

Cette représentation plus sensuelle du fleuve n'est pas sans évoquer Bourdelle et la grande sculpture art-déco. La femme fait corps avec le fleuve, elle naît du fleuve, elle est prise dans un courant qui la hisse vers la lumière et vers la vie.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-108.JPG

Le vent et le soleil semblent participer à cette éclosion, à cette naissance. Avec cette artiste, la pierre devient fluide et légère. Elle est l'éternité passagère...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-122.JPG

-Yglix Rigutto (2007) France.

Le fleuve ressemble à la "Bocca della Verita" de Rome. De sa bouche ouverte coulent avec l'eau les animaux de l'Amazone, les divinités du Zambèze, l'effervescence abstraite que représente un peu plus loin un autre sculpteur.

En même temps le cadre de blocs taillés, évoque une prison, un encagement de la nature domestiquée, endiguée, entravée par les barrages... mais dont la bouche indomptée peut s'ouvrir sur un cri et balayer les ouvrages humains... 

St-Savinien.Crazanne.sculptures 119

-Thierry Jiménez (2004) France.

La citation de Montaigne citant lui-même Ovide et les Métamorphoses est gravée au-dessus de la sculpture :

 "ô passant, Le Scamandre voulut me prendre pierres. Pour éviter tel affront tailla dans la pierre tendre ce corps figé par le front."  

St-Savinien.Crazanne.sculptures-116.JPG

Le fleuve est le Scamandre dont le nom est aussi celui du dieu grec des fleuves. La femme se penche sur la rive et plonge ses cheveux dans les eaux. Un petit amour priapique volète au-dessus d'elle, spectateur en érection qui restera frustré.

 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-110.JPG

-Yannick Veillon (2003) France.

C'est la seule sculpture non figurative de la carrière. Nous sommes avant la formation des premiers habitants des eaux...  Tout est bouillonnement, rencontres de cellules, chaînes aléatoires. La vie se prépare comme une fête, dans les bulles de champagne.

 

Ici s'achève la première partie des Lapidiales...

Et commence Le deuxième thème :  Terre, planète Vie. 

 

.............................................................................................................

Liens:

Les Lapidiales (2) Port d'Envaux. Terre, planète Vie.

Les Lapidiales (3) Port d'Envaux. La Terre. Le ventre du monde. 

Les Lapidiales (4). De l'Abîme à l'Azur.

Les Lapidiales (5) Le Temps. Le Feu. Monument aux morts pour rien.


Georges Charpentier. Sculptures. Abbaye de Trizay.

Kim Em Joong. Vitraux. Abbaye de Trizay.

Saintes. Abbaye aux Dames. Le portail. Sculptures.

Saintes. Favre. Tapisserie de la Genèse (1). Abbaye aux Dames.

La Rochelle. Tour de la Lanterne. Les graffitis.

La Rochelle. Monument Eugène Fromentin. Ernest Dubois.

Saintes. Cathédrale Saint Pierre. Extérieur. Porche. Anges. 17

Fontaine de Rochefort. Place Colbert.

Brouage. Graffitis. 17

Musée archéologique.Saintes. Antiquités romaines....

 

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

.............................................................................................................

 

..


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #CHARENTE MARITIME

 

St-Savinien.Crazanne.sculptures-046.JPG

Le village de Saint-Savinien sur Charente fait partie du circuit des "Villages de pierres et d'eau" qui permet aux amateurs de sites pittoresques de quitter les plages surpeuplées pour découvrir le charme discret de la Charente Maritime ...

St-Savinien.Crazanne.sculptures-001.JPG

St-Savinien.Crazanne.sculptures-065.JPG

Le vieux village construit sur une falaise de roches calcaires domine la Charente avec ses maisons anciennes entourées de jardinets fleuris et son église au look so british, construite alors que la Saintonge était anglaise.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-043.JPG 

La rue Rose est une des plus anciennes du village.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-047.JPG

Elle se rétrécit pour se métamorphoser en "ruelle Rose".

St-Savinien.Crazanne.sculptures-048.JPG

N'hésitez pas à vous y faufiler pour découvrir les portes peintes qui font chanter les pierres.

St-Savinien.Crazanne.sculptures-052.JPG

St-Savinien.Crazanne.sculptures-054.JPG

St-Savinien.Crazanne.sculptures-055.JPG

St-Savinien.Crazanne.sculptures-057.JPG

St-Savinien.Crazanne.sculptures-046-copie-1.JPG

Des fleurs, des chats, des perroquets, des nains serviables, des hiboux... quand on habite ruelle Rose, on est forcément poète...

...................................................................................................................................................................

 

Liens: Charente maritime :


Le pigeonnier de Montierneuf. Saint Agnant.

Mornac. Eglise Saint-Pierre. (1). Extérieur. Charente Maritime.

Moëze. La croix hosannière.

Saintes. Abbaye aux Dames. Le portail. Sculptures.

Trizay. Abbaye Saint Jean l'Evangéliste. 17.

Brouage. Graffitis. 17

Saintes. Arc de Germanicus.

 

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

 

....................................................................................................................................................................

 

 

..

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog