Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 07:48



Il y avait à Saint-Trojan une église romane assez importante puisqu'elle comportait cinq autels. Elle fut en partie saccagée par les réformés et totalement recouverte par les sables qui firent disparaître le village dont les fondations subsistent sans doute sous les dunes de la maison forestière.

 

 La première pierre de l'église actuelle dont la façade plate s'élève à peine au-dessus des maisons, fut posée en 1660. L'édifice tel que nous le voyons aujourd'hui fut achevé au milieu du XIXème siècle.



L'intérieur, comme l'extérieur ne vous bouleversera pas... Pourtant, je vous engage à y faire quelques pas. De belles surprises vous y attendent.



Vous y rencontrerez d'abord le patron du lieu, un certain Trojan... On ne sait pas grand chose de lui, sinon qu'il fut évêque de Saintes au VIème siècle et qu'on lui attribue de nombreux miracles.



La proue d'un navire naufragé, l'Espérance, a été offerte en ex-voto par le capitaine Allard de Toulon et son second, Levilain, sauvés avec deux de leurs matelots le 2 novembre 1863. On peut avoir une petite pensée pour les autres matelots disparus dans la tempête...

 

Les vitraux se reflètent sur la vitre qui protège la maquette impressionnante d'un navire ennemi. Il s'agit, non pas, comme on pourrait le penser, d'un ex-voto mais de la reproduction du Vistary que commanda l'amiral Nelson! La maquette est l'oeuvre d'un saint-trojanais qui y consacra quelques années de sa vie.



 Et voilà Une des surprises annoncées... Notre-Dame de la mer. Le tableau est dû à Omer Charlet peintre oléronnais de la deuxième moitié du XIXème.
La vierge semble faire partie des éléments qui lui donnent naissance : la mer qui se confond avec les vagues de sa robe et les nuages qui la voilent. Un naufragé, au premier plan, à droite voit la main qui lui montre le salut, là-bas, dans un rayon de lumière... ce petit point sur l'océan.  La femme sourit doucement et semble porter vers la vie, comme elle porte son enfant, cet homme qui se croyait perdu.
Cette belle toile se détériore lentement et mériterait que notre Mitterrand, ministre de la culture, apparaisse au-dessus des flots de l'indifférence pour montrer d'un doigt auguste, un petit point à l'horizon : l'atelier de restauration.



Une autre surprise : cette toile un peu naïve peinte en 1872 par A. Gaboriaux. La tempête apaisée, Jésus marche sur les flots et demande à Pierre de venir vers lui. Pierre se lance mais après quelques pas, il doute et s'enfonce dans les eaux... Jésus lui saisit la main et le remet debout. Le tableau est étonnant, avec à l'arrière plan, la barque surchargée comme le radeau de la Méduse et, au premier plan, le Christ bien droit dans la tempête, les cheveux et la tunique dans le vent, devant Pierre, théâtral et excessif, comme il l'est si souvent!



Et maintenant, retour à Grand Village, en passant par le marché derrière l'église et en regrettant un peu le sanctuaire roman enfoui sous les sables!

Lien : autres églises dans l'île d'oléron:

  Eglise Notre-Dame Le Château d'Oléron. Le retable.

Oléron. La Brée. L'église.

La Cotinière. Oléron. Eglise.

Le Château. Oléron. Eglise, un peintre inconnu...

La Perroche. Oléron. Le prieuré, chapelle et cloître.

Oléron. Eglise de Saint-Georges.

Oléron.Eglise de Saint-Denis.

Eglise Saint-André. Dolus. Oléron.

Eglise Notre-Dame Le Château d'Oléron. Le retable.

Eglise Saint-Pierre. Oléron. Nicolas Greschny.

 

...

 



...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Frederique 18/07/2009 20:31

Cette porte, cette fenêtre, ce décor, se trouvent à deux pas du musée du pain du Château d'Oléron, d'après les heures de prise des photos. Elles datent de février 2008 et je tiens à ta disposition par mail les clichés pour le cas où les portes auraient disparu. Bizz

chriswac 20/07/2009 10:50


Merci... Je vais y faire un tour...
A bientôt. 


Frederique 18/07/2009 20:23

Merci Christian pour tes voeux de bonne fête, c'est vrai que cette journée fut agréable. C'est grâce aux gens qui ont pensé à moi. Indications du lieu où j'ai trouvé la vieille porte en bois de l'Hôtel de l'Océan, ainsi qu'une autre porte en trompe l'oeil juste à côté représentant une voie de chemin de fer sous une arcade bleu nuit et, au-dessus, une dame à sa fenêtre, en trompe l'oeil également, le tout faisant partie de cet hôtel de l'Océan désaffecté: il s'agit rien moins que du Château d'Oléron (je n'ai pas pensé à noter dans quelle rue).A toi la recherche curieuse!Bisous et bonnes vacances!

chriswac 22/07/2009 08:43


Merci pour ce précieux rfenseignement. Je suis venu, j'ai vu, j'ai photographié. Je te dédie l'article sur ce mur étonnant et menacé.
Bizzzzz 


Frederique 17/07/2009 14:45

Bonjour cousin! Je vois que pour toi les vacances sont studieuses sur les chemins oléronais pour nous prouver que sur cette île il n'y a pas que des touristes avides de sable chaud.

chriswac 18/07/2009 10:46


Bonjour cousine... Je partage ces jours entre travaux bien nécessaires et balades. Aline part la sema ine prochaine pour Montpellier; je pense que tu es au courant. Quel phénomène!
Et puis, j'allai oublier : bonne fête!!!!!!!!! 


Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche