Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 07:45

             Une des rues principales du Château porte le nom de la gloire locale, Omer Charlet, peintre qui eut son heure de gloire et dont quelques oeuvres sont visibles dans l'île.

              Pierre-Louis-Omer Charlet (son nom exact et un peu encombrant) naquit le 2 janvier 1809 au Château, dans une familles de propriétaires (!)
              A Paris où il étudia aux Beaux-Arts, notre Oléronnais fut élève d'Ingres et du Baron Gros qui lui donna le goût des scènes historiques.
Peintre accompli, il fut médaillé au Salon et plusieurs de ses toiles furent achetées par l'Etat.
Il mourut à paris en 1882.

La Charente maritime conserve un certain nombre de ses oeuvres, notamment dans les musées de La Rochelle et de Rochefort. Il est possible également d'en découvrir dans la cathédrale de la Rochelle et dans trois églises de l'île d'Oléron.

 I  
Dans l'église Notre-Dame de l'Assomption au Château :



          Une grande toile peinte entre 1860 et 1869 (le dernier chiffre peint  n'est pas visible) représente les trois vertus théologales
: la Foi qui porte la croix, l'Espérance qui tient une ancre marine et la Charité (l'Amour) entourée d'enfants. L'oeuvre est de bonne facture mais un peu froide et académique. L'angelot, au premier plan brandit les épîtres de Paul, dans lesquelles l'apôtre cite ces trois vertus, en précisant que la plus grande des trois, c'est l'Amour:

"
Quand j'aurais la foi la plus totale, celle qui transporte les montagnes,
S'il me manque l'amour, je ne suis rien..."



          Le peintre a bien situé l'Amour au sommet d'une composition pyramidale mais il lui a donné des traits fades et conventionnels.

 

           Une deuxième toile représente Thérèse d'Avila, si l'on se fie au village et au paysage qui apparaissent sur la gauche et au costume de carmélite de la sainte.
          Geste convenu et théâtral, main droite posée sur le coeur en signe d'étonnement d'être "élue" et d'humble acceptation, bouche qui semble faire la moue, regard tourné vers les hauteurs d'où parvient un rayon arc-en-ciel divin...
           Peu d'originalité pour représenter une femme qui, lorsqu'une de ses soeurs avait des visions mystiques, lui conseillait de manger un bon beefsteack!



          Une troisième toile représente Pierre, un gaillard que j'aime bien. Il est le Patron de ma paroisse montmartroise.
          Son emballement, son côté chien fou et en même temps son manque de courage et de parole au moment du chant du coq, me le rendent sympathique...

          Là encore, peu d'originalité. Pierre est représenté en barbu (et Dieu sait que je me méfie des barbus de tout poil). Il tient les clés du Paradis qui apparemment est protégé par des portes épaisses aux serrures géantes.
Le rocher porte l'inscription latine : "Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise..."

II Dans l'église Saint-André de Dolus.




           Le peintre regroupe autour de la Vierge à l'enfant, les saints honorés dans l'île d'Oléron : Denis (en arrière plan avec sa crosse d'évêque), à ses côtés Saint-Trojan, évêque lui aussi, Georges le combattant, Pierre et ses clés, André le martyr crucifié...



          Au premier plan la Foi est incarnée par Thérès d'Avila et l'Amour par Elisabeth de Hongrie ( Eglise Saint-André. Dolus. Oléron. )

          L'oeuvre est elle aussi, un peu théâtrale, dans le goût du XIXème. On remarquera l'inscription sous les pieds de marie : Benedicta sit Insula Nostra Olerum. Que soit bénie notre Île d'Oléron. 

III Dans l'église de Saint-Trojan.

Pour terminer l'inventaire, la toile de Charlet que je préfère et qui n'est pas classée : Notre-Dame des Tempêtes.



             Elle est plus sombre et romantique, elle évoque malgré le message qu'elle veut donner, le destin de l'homme pris dans les eaux noires d'un naufrage et qui soudain voit un salut auquel il serait bon de croire si tout l'équipage était guidé vers lui...

             Omer Charlet est plus inspiré dans son romantisme tardif. Vous pouvez passer le pont pour visiter le musée de Rochefort qui expose quelques oeuvres de la même qualité, comme les orphelines de la mer. La toile représente deux jeunes filles sur un fond de ciel sombre, avec au loin, le navire au mât brisé qui entraîna vers la mort leur père à qui la Vierge des Tempêtes oublia d'apparaître...   

 

 

 

 

     Non loin d'Oléron, dans l'église de Marennes, une très belle toile représente le martyre de Saint André... Peut-être était-elle prévue pour l'église de Dolus.

Le saint y est représenté comme un jeune homme séduisant et sensuel, jambes écartées sur le bois de la croix en X.

 

2010 0422Marennes0047           


Lien  Eglise de Saint-Trojan. Oléron.

Omer Charlet. Orphelines de la mer. Rochefort. Musée Hèbre de saint clément.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Pigeot 20/11/2014 03:03

Merci pour ce sujet si bien traité que je découvre seulement
Une petite précision.
Omet Charlet était un ami personnel de Victor Hugo, qu'il reçut dans sa maison du Château. Celle-ci subsiste en l'état, face à la place, entre les rues Lafayette et Omer-Charlet.
Dans sa rubrique des personnalités célèbres de l'île d'Oléron, Wikipedia ignore le peintre, ainsi que Kléber Haedens, dont la mère était oléronaise

christian 20/11/2014 08:34

Merci beaucoup pour ces précisions. Je vais ajouter cette information à l'article. Pour Wikipedia, il est consternant de constater cet "oubli"! Je suis persuadé qu'un jour, justice sera rendue à ce grand peintre. Les Orphelines du musée de Rochefort, La Vierge des Tempêtes de St Trojan, le martyre de St Adrien de Marennes sont des chefs d'oeuvre évidents.
Cordialement

Frederique 29/07/2009 12:08

Reportage très intéressant et plein de sensibilité, je sais ce qu'il me reste à voir quand je reviendrai goûter l'air d'Oléron. Il me semble que tu as plutôt voulu écrire que c'était la Charité (l'Amour) qui se trouvait au sommet de la composition pyramidale (pas la Foi).Je te lis toujours très attentivement et je crois que tu as voulu écrire " André le martyr crucifié". L'air du large t'appelait sans doute et tu n'as pas bien relu ton texte ;-))Bizz, passez tous deux de très bonnes vacances ensoleillées!

chriswac 29/07/2009 12:22


Je te remercie; J'ai corrigé mes fautes! J'ai de la chance d'avoir une lectrice attentive!
Bizzzz 


Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche