Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 08:30

musee-Hebre-Rochefort-055.JPG

Si vous visitez le musée Hèbre de saint Clément, à Rochefort, vous ne pourrez pas passer à côté de cette toile sans la voir! Elle occupe un mur entier de la grande salle d'exposition des peintures. Je ne l'ai pas mesurée mais à vue de nez elle a la superficie d'un deux pièces parisien!

Il s'agit de la "Vision de Zacharie" d'Alexandre Laemlein, exposée au salon de 1850 en réponse à une commande qui lui avait été faite d'un "tableau de sainteté". 

musee-Hebre-Rochefort-052.JPG

Sur la droite, à l'écart de l'agitation, perché sur les rochers, le prophète Zacharie montre du doigt le spectale hallucinant qui surgit devant lui. Il se tourne vers l'ange pour lui en demander la signification.

Nous sommes comme lui, bien embarrassés devant l'ampleur et la complexité de la chevauchée qui occupe sur écran cinémascope les trois quarts de la toile. L'ange paraît fluet, le visage inexpressif, les bras levés comme des ailes, afin d'expliquer avec des gestes ce que la parole semble impuissante à éclairer!

musee-Hebre-Rochefort-053.JPG 

Zacharie est beau comme un acteur de peplum, la barbichette impeccable. Il présente son meilleur profil et le bras sur la hanche, la jambe droite en avant, il prend la pause la plus avantageuse, conscient de l'effet très chic du plissé de sa tunique et du glamour de sa toque en forme de gland.

Il attend sans impatience une réponse de l'ange pâlichon et mal fringué.

musee-Hebre-Rochefort-058.JPG

Nous oublions vite notre Zacharie pour recevoir en plein dans les yeux cette "vision" d'attelages lancés à grande vitesse. La scène ne manque ni de force ni de mystère. Le tumulte des chevaus aux muscles contractés, l'ange blond aux mains cripées sur les rênes, l'aurige noir aux cheveux électriques et au corps sensuellement déhanché, les deux autres conducteurs de char, à gauche, qui conversent en gesticulant... tout cela nous intrigue et nous dépayse, mélange d'art forain et de film de Cecil B. DeMille.

Le peintre, fidèle à la vision de Zacharie met au premier plan les chevaux qui occupent la quasi moitié de l'espace et galopent dans les nuages. Ils forment une ligne puissante et musculeuse lancée en avant, propulsée d'entre les montagnes...

musee-Hebre-Rochefort-044.JPG

                                          Les chevaux roux, les chevaux noirs.

Si l'on se réfère au texte biblique bien obscur (il s'agit d'une vision apocalyptique faite pour intriguer et pour ouvrir la voie aux interprétations) ce sont d'abord les chevaux qui frappent le regard et l'esprit du prophète :

"Quatre chars sortaient d'entre deux montagnes et les montagnes étaient des montagnes d'airain. Au premier char, il y avait des chevaux roux, au second char des chevaux noirs...

musee Hebre Rochefort 039

                                                                  Les chevaux blancs

...au troisième char des chevaux blancs...

musee-Hebre-Rochefort-050.JPG

                                                      Les chevaux tachetés de rouge

...et au quatrième char des chevaux tachetés de rouge."

La masse de ces chevaux est sans conteste ce qu'il y a de plus impressionnant. Ils paraissent à la fois distincts et mêlés. Ils sont "une force qui va". Ce ne sont pas les chevaux individualisés de Géricault. Ils galopent avec les nuées dont ils font partie.

Un critique, Louis de Geofroy, écrit en 1851 dans la Revue des Deux Mondes :

"Monsieur Laemlein ayant à figurer une vision apocalyptique où quatre génies conduisent chacun un attelage sur les abîmes de l'air, s'est appliqué à donner à chacun de ses chevaux l'aspect floconneux des nuages au milieu desquels ils galopent. Le tout semble peint en détrempe et n'est pas mieux arrêté qu'un décor de théâtre." 

musee-Hebre-Rochefort-043.JPG

Monsieur Louis de Geofroy qui dans la même page dit des sottises sur Courbet, ne réalise pas que c'est précisément cet aspect de décor de théâtre et cette émulsion de nuages et de chevaux qui sont la plus grande qualité de cette oeuvre. C'est par cette manière de montrer le rêve en mouvement qu'elle peut nous toucher.

musee-Hebre-Rochefort-046.JPG

      Les quatre conducteurs de char nous plongent dans des abîmes de perpléxité.  Ils ne sont pas décrits dans la vision. Ils sont les les 4 vents des cieux. Ils sont le souffle divin qui emplit la terre.

Je laisse l'interprétation s'il y en a une aux spécialistes de la Bible! Notons simplement la ressemblance avec les quatre Vivants de la vision d'Ezechiel (Ezechiel 1 1-14) et avec les quatre Cavaliers de l'Apocalypse de Jean.

Selon certaines analyses ils symbolisent la Justice divine. Vers le Nord où est Babylone, les chevaux noirs portent la destruction, vers le Nord encore, là où vivent des Juifs exilés galopent les chevaux blancs. Les chevaux roux vont sur toute la terre (Dieu veut se faire connaître au monde entier) et les chevaux tachetés vont vers le sud où vivent les ennemis d'Israël.

musee-Hebre-Rochefort-045.JPG

Ce que veut signifier Laemlein avec son "interprétation" n'est pas clair. Le premier char est guidé par une femme représentant la paix et brandissant un rameau d'olivier. La paix et la Justice divines sont destinées au monde entier. Nous sommes loin ici de l'Apocalypse de Jean où le premier cavalier monté sur un cheval roux brandissait le glaive et apportait la guerre.

Le deuxième aurige ressemble à Mercure. Il va vers le nord, vers Babylone. Dans l'Apocalypse, monté lui aussi sur un cheval noir, il tient une balance à la main et s'apprête à répandre la famine sur toute la terre. Ici il se désolidarise du premier char pour prendre la même direction que les chevaux blancs. Si l'on en croit ce que dit l'ange à Zacharie, il précède les chevaux blancs et se dirige ver le pays du septentrion (Babylone).

musee-Hebre-Rochefort-041.JPG

Le troisième char aux chevaux blancs est le seul qui soit guidé par un ange qui ressemble à ceux de Gustave Doré :

laemlein-zacharie-dorevision10.jpg

                                                  Gustave Doré. Vision de  Zacharie

musee-Hebre-Rochefort-042.JPG

Il n'a pas l'air commode et ses poings crispés sur les rênes n'augurent rien de bon. Dans la vision de Zacharie, il se dirige lui aussi vers Babylone où vivent des Juifs exilés. Selon les exégètes chrétiens du texte juif, il annoncerait le Christ. Le voile bleu sur la blancheur de l'aile peut évoquer la Vierge. On pense aux paroles du Christ : "je suis venu apporter un feu sur la terre."

musee-Hebre-Rochefort-049.JPG

      Le dernier aurige figurerait si on le rapproche du quatrième Cavalier de l'Apocalypse (monté sur des chevaux tachetés de rouge) la mort... Dans la vision de Zacharie, il se dirige vers le pays du midi. Est-ce pour cette raison qu'il a la couleur des peuples d'Afrique?

Sans doute Laemlein a t-il "lu" la vision de Zacharie à la lumière du christianisme en la confrontant à l'Apocalypse de Jean. Sans doute encore y a t-il apporté son interprétation personnelle. Je pense qu'il a voulu donner aux cavaliers chargés de ravager la terre un rôle différent de celui qui leur est assigné dans les textes. Dieu intervient, sévère (cheval blanc) pour se révéler à son peuple et annoncer son messie. Il est rigoureux mais ne peut être qu'un Dieu d'amour. Ce n'est pas la guerre qu'il introduit dans le monde mais la paix (cheval roux); ce n'est pas la famine mais le commerce équitable (cheval noir) et si la mort est de la partie, elle est nonchalante et peu désireuse d'intervenir (cheval tacheté).

laemlein-cavaliers-de-lapocalypse-le-bourget-fouqueray.jpg

                                                  Fouqueray. Les Cavaliers de l'Apocalypse. 

Rien à voir avec l'iconographie traditionnelle comme celle de Fouqueray, marquée par la boucherie de la première guerre.

Il faut donc se laisser aller au spectacle, regarder l'immense tableau de Laemlein sans prétendre le réduire à une explication rationnelle, recevoir cette oeuvre étonnante comme un tumulte de couleurs et de mouvements... 

Théophile Gautier admira cette oeuvre qu'il défendit contre ses détracteurs. J'avoue qu'elle m'impressionne même si je suis comme Zacharie sur son rocher, tourné vers un ange improbable qui accepterait de confirmer ou d'infirmer mon interprétation.

musee-Hebre-Rochefort-057.JPG

 

Texte de la Bible. La 8ème vision de Zacharie.

"Je levai de nouveau les yeux et je regardai, et voici, quatre chars sortaient d'entre deux montagnes; et les montagnes étaient des montagnes d'airain. Au premier char il y avait des chevaux roux, au second char des chevaux noirs, au troisième char des chevaux blancs, et au quatrième char des chevaux tachetés de rouge. Je pris la parole et je dis à l'ange qui parlait avec moi : Qu'est-ce mon Seigneur? L'ange me répondit : Ce sont les quatre vents des cieux, qui sortent du lieu où ils se tenaient devant le Seigneur de toute le terre. Les chevaux noirs attelés à l'un des chars se dirigent vers le pays du septentrion, et les blancs vont après eux; les tachetés se dirigent vers le pays du midi. Les rouges sortent et demandent à aller parcourir la terre. L'ange leur dit : Allez, parcourez la terre! Et ils parcoururent la terre. Il m'appela et il me dit :  Vois ceux qui se dirigent vers le pays du septentrion font reposer ma colère sur le pays du septentrion. (...)"

laemlein-chagall-zacharie-2.jpg

                    Dessin de Chagall. La vision de Zacharie.

Une interprétation apaisée de l'intervention divine, guidée par un ange aussi souriant que Zacharie et le cheval blanc...

 

 Musée Hèbre de saint clément. Omer Charlet. Les Orphelines de la mer.

 

Gudin Théodore. Rochefort. Musée Hèbre de Saint Clément. Goélands.  

 

.............................................................................................................

 

Liens : Rochefort. Charente Maritime.

Fontaine de Rochefort. Place Colbert.

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

.............................................................................................................

 

..

Partager cet article

Repost 0
Published by chriswac - dans CHARENTE MARITIME
commenter cet article

commentaires

grolandais2 19/03/2013 19:09


Une peinture qui peut paraître ringarde et pompière mais qui ose la démesure et la frime. Au fond c'est une impression de grandeliberté et de folie qui s'en dégage!

koala 19/03/2013 12:00


Une oeuvre assez impressionnante. On oublie l'aspect religieux. Elle fait penser aux grandes épopiées fantastiques du cinéma.

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche