Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 13:06

Saint-Sornin.-Dad-070.JPG

                                                       L'ange de l'Annonciation (l'archange Gabriel)

saint-sornin-trizay-121.JPG

                                                                    L'église. Le chevet.

Pourquoi les fresques de l'église de Saint-Sornin sont-elles si peu connues alors qu'elles sont un témoignage remarquable de la peinture religieuse de la fin de la Renaissance?

Saint-Sornin.-Dad-105.JPG

Il faut s'asseoir dans le choeur et les regarder se détacher peu à peu, prendre vie et couleurs...

Saint-Sornin.-Dad-108.JPG

On a l'impression en découvrant ce qui a pu en être sauvé après le retrait de plusieurs couches de badigeon, de sentir la main de l'artiste qui les a créées.

Un artiste inconnu, un spécialiste des anges qu'il devait côtoyer, perché sur son échafaudage. J'ai lu quelque part qu'il s'agirait d'un certain Gaultier. je n'en ai trouvé aucune confirmation. Mais pourquoi pas Gaultier? Un nom de vieux terroir et de poètes médiévaux.

Bien qu'à l'évidence plusieurs peintres aux styles différents aient participé à la réalisation de ces fresques...

Saint-Sornin.-Dad-074.JPG

Dans la belle église romane, l'ancien choeur détruit par les Anglais a été reconstruit au XVème siècle. Un choeur gothique donc, composé de deux travées voûtées d'ogives, terminées par un chevet plat. C'est sur les murs du choeur qu'ont été peintes les scènes que nous découvrons aujourd'hui.

saint-sornin-trizay-028.JPG

 

                                                                   L'Adoration des Mages

Sur le mur du chevet, à droite, c'est la partie la mieux conservée. La comète comme un trait de feu désigne l'enfant qui est déjà un petit homme occupé à bénir ceux qui se prosternent devant lui.

saint-sornin-trizay-029.JPG

 

Les corps penchés autour de l'enfant( la vierge et Joseph à gauche, les mages à droite) font autour de lui un cercle chaleureux. 

saint-sornin-trizay-030.JPG

Saint-Sornin.-Dad-020.JPG

Les visages sont doux et graves. Le peintre s'est sans doute inspiré des gens qu'il côtoyait. Ce sont des visages réels, individualisés, sans formalisme. La vierge aux grands yeux baissés fait une moue un peu ridicule, comme celle que l'on voit sur le visage des mamans qui grondent tendrement leurs petits. 

Saint-Sornin.-Dad-025.JPG

 

                                                             Les bergers (nativité)

saint-sornin-trizay-032.JPG

 

Sur le côté gauche, la fresque a été plus endommagée. Elle représente les bergers adorant l'enfant que l'on peut deviner, vague forme blanche dans les bras de sa mère. On peut tenter de voir derrière les mains jointes de l'homme du premier plan la tête du boeuf de la crêche.

Saint-Sornin.-Dad-096.JPG 

Comme on peut imaginer l'âne aux oreilles grises  à côté de l'épaule de Marie.

Ainsi devant ces fresques parvenues jusqu'à nous malgré vicissitudes et dégradations, sommes-nous invités à créer, à être peintre, à être poète.

La vierge a les yeux baissés et les mains jointes, tandis que dans les hauteurs l'ange qui a guidé les bergers, chante la gloire de dieu.

saint-sornin-trizay-035.JPG

saint-sornin-trizay-039.JPG

 

                                                                          L'Annonciation

saint-sornin-trizay-037.JPG

 

Toujours sur la mur du chevet, au-dessus des deux fresques de la Nativité, est peint l'archange Gabriel aux ailes rouges, descendant au milieu des nuages, fleur de lys à la main pour annoncer à Marie qu'elle va devenir mère de Dieu...

Cette fresque à elle seul assurerait à l'ensemble sa renommée... L'ange est beau, à la fois aérien et solide. Il apparaît entre ses ailes de feu comme l'ange de la Résurrection.

J'interprète sans doute mais j'aime penser que le peintre a voulu que cet ange de Noël fût aussi celui de Pâques.

saint-sornin-trizay-045.JPG

Marie agenouillée reçoit bras ouvert l'apparition. Son visage déjà est tourné vers la terre.

saint-sornin-trizay-042.JPG

 

Au-dessus de cette scène, sous la voûte piquée d'étoiles, on peut distinguer un ange un peu dodu qui porte la couronne destinée à la servante du seigneur

saint-sornin-trizay-041.JPG

 

De l'autre côté, une assemblée d'anges contemplent et commentent... comme s'ils étaient installés dans un salon de nuages, en train d'échanger les dernières nouvelles!

 

A suivre : les fresques des murs latéraux.  Saint-Sornin. Eglise. Fresques. (2)

 

..................................................................................................................................................................

Liens : Charente Maritime. tous les articles :

Charente Maritime. Classement alphabétique. Liens.

.............................................................................................................


Partager cet article

Repost 0
Published by chriswac - dans CHARENTE MARITIME
commenter cet article

commentaires

Jeanpierre 19/12/2011 16:22


Un trésor que le temps menace de nouveau. Il faut se hâter de lui rendre visite.

Louison 25/11/2011 18:52


J'habite Royan et ne suis jamais allé à St Sornin qui n'est pour moi qu'un panneau sur la route. Grâce à vous, j'irai dimanche.

Rodolphe 24/11/2011 09:10


Je dois vous remercier car je découvre grâce à votre blog desz trésors dont j'ignorais jusqu'à l'existence. Ces fresques sont vigoureuses et chantantes. Et enchantantes.

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche