Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 07:00

Becquerel-017.JPG

Voilà une courte rue de Montmartre qui à première vue paraît bien anodine, enlaidie par les gros immeubles du début du siècle. Briques et pierres, 7 étages, falaises édifiées à l'emplacement des jardins et des maisonnettes de la Butte, ces immeubles auraient envahi tout l'espace si les amoureux de Montmartre n'avaient réagi... et permis la sauvegarde de trop rares témoins du village...

Becquerel.JPG

La rue a été baptisée en 1875 du nom d'Antoine Becquerel (1788-1878) physicien, 1er d'une dynastie de savants qui verra son apothéose avec l'attribution du prix Nobel en 1903 à Henry, petit-fils du susdit.

Becquerel-011.JPG

 La rue malgré ses 161 mètres à peine, nous réserve malgré tout quelques surprises.

A condition d'être sensible aux fantômes, on ne manquera pas d'en croiser quelques uns et non des moindres : Louise Michel, Nadja, Eluard, Gala, Dali....

Becquerel-018.JPG

Les escaliers commencent leur ascension rue Custine. Ils sont raides et le soleil les atteint rarement, enfoncés qu'ils sont entre les bâtisses qui les bordent.

J.F. Vilar dans son roman "Nous cheminons entourés de fantômes aux fronts troués" les décrit sans concession:

"Derrière l'immonde Sacré-Coeur, une rue courte en abîme, avec des escaliers en chute libre qui dramatisent le moindre faux-pas..."

La description est assez juste malgré l'appréciation convenue et bien-pensante du Sacré-Coeur qui est une ville byzantine dans les nuages pour ceux qui le regardent sans préjugés.

Becquerel-013.JPG                                                                

Au 4 de la rue, un hôtel-résidence...

Dans la chambre 54, Nadja posa sa valise légère.

Elle y écrivit à Breton qui l'avait rencontrée un peu plus bas, près de l'église Notre-Dame de Lorette :

"Mon chéri, J'ai trouvé une chambre et serais heureuse d'avoir ta visite demain dimanche ou lundi. Préviens-moi. Je t'embrasse très fort comme tu sais. Ta Nadja. (le 08.01.1927)"

becquerel-nadja-leona-Delcourt.jpg

Nadja, l'inoubliable héroïne du roman le plus fulgurant du surréalisme a donc gravi ces marches...

De son vrai nom Léona Delcourt, elle a trouvé l'immortalité grâce à son amant et aux quelques jours que dura leur liaison.

Becquerel-007.JPG

                                               Rue Becquerel vers la rue Custine

Le 27 mars 1927, le patron de l'hôtel, impressionné par les cris et l'agitation de sa cliente, fit venir la police qui conduisit Nadja à l'infirmerie du dépôt puis à Sainte-Anne. Ce fut le début de la descente aux enfers... de l'hôpital Sainte Anne à celui du Perray-Vaucluse, de Perray-Vaucluse à l'asile d'aliénés du nord où elle resta jusqu'à sa mort 14 ans plus tard, à l'âge de 39 ans.

Mais grâce à Breton, la mort n'a pas réussi à clore "ses yeus de fougère".

Becquerel-024.JPG

Avant d'arriver rue Lamarck, on voit se dessiner la proue d'un fier immeuble, le 7 de la rue Becquerel....

Becquerel-021.JPG

                                                            Les 1, 3 et 5 rue Becquerel

Cet immeuble amiral ignore que de l'autre côté de la rue Lamarck, aux 3 et 5, il y eut une redoute construite par les marins et que, pendant le siège de Paris, les soldats du 88ème de ligne y stationnèrent. C'est à cet endroit également que furent réunis les soldats qui reçurent l'ordre de reprendre aux insurgés les canons de la Butte, avec les conséquences que l'on connaît...

Becquerel-001.JPG

Mais revenons au 7...

rue de la bonne4

                    Angle Becquerel-rue de la Bonne. L'ancien pavilon d'entrée du Panorama de la Bataille de Patay.

A son emplacement, il y eut jusqu'au début du XXème siècle un "Panorama" qui permettait aux visiteurs de visualiser la bataille de Patay. On voit sur cette carte l'entrée du Panorama qui a subsisté quelques années après la destruction de la plus grande partie du bâtiment qui abritait l'attraction.

 Becquerel-012.JPG

 

Dans l'immeuble opulent qui le remplaça, Eluard loua un appartement, au premier étage pour sa femme Gala. Dali après le coup de foudre qui frappa simultanément la femme et le peintre vint y habiter....

Certes Eluard connaissait bien Gala et formait avec elle un couple libre. Certes Il avait accepté qu'elle fût la maîtresse de Max Ernst et que ce dernier vînt vivre dans la demeure conjugale d'Eaubonne... malgré tout il tenta de la récupérer et mit longtemps à se défaire de cet amour et à sortir de "cette longue conduite de deuil" qui dura jusqu'à sa rencontre avec Nush.

becquerel-gala-eluard.jpg

                                                                      Eluard et Gala

Après le départ de Gala, Eluard garda quelques années le pied à terre de la rue Becquerel ou il habita de 1932 à 1934.

Il écrit en 1932 dans "La Vie Immédiate" :

"Au terme d'un long voyage, peut-être n'irai-je plus vers cette porte que nous connaissons tous deux si bien, je n'entrerai peut-être plus dans cette chambre où le désespoir et le désir d'en finir avec le désespoir m'ont tant de fois attiré..." 

Becquerel-026.JPG

                                        Le petit train au croisement Lamarck-Becquerel    

Becquerel-029.JPG

Au 7 bis s'ouvre un espace épargné par la spéculation immobilière du début du XXème sècle. Le boulodrome s'y est installé...

Becquerel-045.JPG

...et il ne manque qu'une petite odeur d'anis et une pointe d'accent ensoleillé pour se croire au bord de la Méditerranée !

Becquerel-032.JPG

Au 13, les Soeurs Auxiliaires du Coeur de Jésus.

Je pense à l'une d'elles qui va dans le quartier de la Goutte d'or pour enseigner le français aux immigrés. Elle ne doit pas ignorer que presque en face, une autre femme, Louise Michel, créa et dirigea une école consacrée aux enfants sans ressources.

Becquerel-041.JPG

                                                      Emplacement de l'école de Louise Michel

Elle y travaillait lorsque commença le siège de Paris suivi de la Commune....

becquerel-louise-michel.jpg

"Vers la fin de l'Empire, j'habitais avec ma mère une petite demeure gaie et proprette où j'avais installé mon école. Je ne tardais pas à avoir beaucoup d'élèves. J'aimais ces enfants de Montmartre, gentilles et franches, espiègles et bavardes comme de jeunes oiseaux..."

Enfants dont bien des parents moururent pendant la Commune....

 

Becquerel-037.JPG

La rue s'achève rue Saint-Vincent. On retrouve les immeubles épais et sans âme qui ont ravagé la Butte. Imaginez qu'à cet endroit, à gauche, s'élevait la maison de Berlioz au milieu des jardins !

C'est là qu'il composa Harold en Italie.... Peut-être aurait-il été moins inspiré si malgré l'anachronisme il avait habité cet immeuble triste !

Becquerel-049.JPG

.................................................................................................................................................................... 

Liens   Rues de Montmartre. Classement alphabétique (tous les articles classés).

Montmartre. Rue Yvonne Le Tac. (1) L'Abbaye d'en-bas.

Montmartre. La rue de La Vieuville. Emile Pouget.

Montmartre: rue des Abbesses (1)

.....................................................................................................................................................................

Les cartes de la rue Becquerel sont rares :

becquerel-saint-vincent.jpg

On peut voir ici la rue Becquerel à hauteur de la rue Saint Vincent, telle que l'a connue Louise Michel.....

...................................................................................................................................................................

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CAUDRON 21/05/2017 22:12

Pour ceux qui s'intéressent à la bataille de Patay , je conseille d'aller visualiser la rue Lamarck-2- :
on y apprend qu'il s'agit de la bataille de 1870 et non de celle de Jeanne d'Arc. De plus on y trouve une très très rare photo du pavillon du Panorama encore intact. Bravo à Christian pour cette pièce unique !

ursuline 03/06/2012 20:33


Quelle richesse d'informations et quelle surprise de "voir" Nadja" là où elle est passée;

Kleber75 15/04/2012 19:36


J'ai une vieille photo de la rue de la Bonne et je me suis tpoujours interrogé sur cet étrange pavillon crénelé. j'apprends grâce à vus que c'était un Panorama. Merci . je vous envoie la photo.

Naveen 14/04/2012 10:25


c'est intéressant de donner une trace concrète de cette Nadja si évanescente. 

grabuge75 13/04/2012 17:12


Chaque rue de Paris est chargée d'histoire et cette petite rue que vous me faites découvrir n'est pas des moindres.

oulala 09/04/2012 19:52


J'ai habité plus de 40 ans au 7 rue Becquerel. Mon père connaissait bien Gazi, le peintre qui venait souvent à la maison. Je peux vous envoyer des dessins qu'il a faits de la rue. 

Niko 09/04/2012 18:24


Je ne savais pas que Nadja qui a marqué toute ma jeunesse avait habité rue Becqueral. Je ne la verrai plus jamais de la même manière.

Théophile 09/04/2012 18:17


Vraiment j'adore vos pages sur les rues de Montmartre. Elles valent mieux que tpous les guides du monde et je vous avoue que ne ne visite plus Montmartre qu'avec elles. Merci  vraiment.

Hélène 09/04/2012 11:14


Au coin de la rue Becquerel et de la rue de la Bonne se trouvait le " Panorama de Patay". Il y en a eu trois à Montmartre.

chriswac 09/04/2012 12:04



Bonjour Hélène


Votre information m'apporte peut-être une réponse à mon interrogation sur cet étrange pavillon que l'on voit sur la carte postale ancienne. Je n'ai rien trouvé à ce sujet. Qu'était ce panorama ?
Avez-vous des lumières là-dessus?


Amicalement 


 



Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche