Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

montmartre peintres.artistes.clebrites

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

 

Steinlen-guerre-020-copie-1.JPG

 

                                             III Les affiches de la Guerre


Voici ce qu'écrit le critique d'art Camille Mauclair :

"Steinlen c'est bien simple. Il a vu ce que les autres ont vu. Seulement, avant de dessiner, c'est dans son coeur qu'il a regardé."

Steinlen-guerre-003.JPG

                                                 Familles dispersées (1915)

Cette affiche donne à tous ceux qui recherchent des membres de leur famille l'adresse de l'Office créé pour les aider. Le dessin de Steinlen montre un grand-père protégeant ses petits enfants dont les parents ont disparu. 

Comment un homme profondément pacifiste, ami d'Anatole France et adepte d'un socialisme universel et pacifiste, pouvait-il réagir lors de la grande boucherie?

La réponse est dans ses affiches comme dans ses dessins publiés pendant la guerre. La censure était sévère et les sujets abordés très contrôlés. Steinlen fit comme l'a si bien dit Mauclair : il représenta la souffrance des hommes, avec une profonde fraternité, une compassion qui n'a rien à voir avec la pitié. Il n'y a pas de haine en lui. Plus fort que tout subsiste un espoir ou une espérance d'humanité réconciliée et généreuse.

Steinlen-guerre-005.JPG

                                                   Les Belges ont faim (1915)

Affiche et carte postale pour une tombola destinée à secourir les Belges. Nos voisins sont représentés dans le malheur, visages émaciés, voile noir de la veuve, mais fiers et debout...

Steinlen-guerre-007.JPG

                                               Soldat garde tes forces. (1915)

"Soldat, la Patrie compte sur toi ; garde-lui toutes tes forces... Résiste aux séductions de la rue où te guette la maladie aussi dangereuse que la guerre...  Elle conduit ses victimes à la déchéance et à la mort sans utilité, sans honneur..."

Aujourd'hui une telle affiche nous révolte car elle demande au malheureux de rester sain pour défendre la Patrie alors que  l'on sait ce qu'étaient les tranchées et le carnage "inutile" provoqué par des chefs imbéciles...

Travail de commande pour Steinlen.

On ne peut s'empêcher de penser que la tête du soldat entourée de palmes et la tête de mort dans les branches sont une allégorie de la guerre, dessinée par un pacifiste...

Steinlen-guerre-008.JPG

                                                                La Triennale (1916)

Affiche pour une exposition d'art au profit de la "Fraternité des Artistes". On pouvait y acheter des oeuvres de : Forain, Lalique,Maurice Denis, Renoir, Rodin, Vuillard, Willette, Steinlen....

Steinlen-guerre-010.JPG

                                                      La Triennale (détail)

Steinlen guerre 011

                                                        Journée Serbe (1916)

Steinlen-guerre-013.JPG

                                  Prêt d'honneur aux Aveugles de Guerre (1917)

Steinlen-guerre-014.JPG

                                         Concert pour l'hôpital de Saint-Ay (1917)

Steinlen-guerre-015.JPG

Marianne n'a plus la poitrine à l'air et le poing tendu. Elle est tendre et sensuelle.

C'est sans doute une allégorie contestable... mais la tendresse de Steinlen, elle, ne fait pas de doute !

Steinlen-guerre-018.JPG

                                                    Les Prisonniers Russes (1917)

Un appel à l'aide pour les Prisonniers Russes dans les camps. Le froid, la faim, le regard halluciné...

La composition n'est pas des plus réussies. On a l'impression que l'homme a la main posée sur les fesses de sa femme ou compagne, alors qu'il enserre son genou...

Steinlen-guerre-019.JPG

                                                       L'Aisne dévastée (1918)

Une infirmière recueille des orphelins dans une campagne hérissée de ruines.

Steinlen-guerre-021.JPG

                                         Journée des Régions libérées (1918)

Terre dévastée, croix de bois, monde d'après l'apocalypse où poussent cependant quelques fleurs sauvages...

Steinlen-guerre-022.JPG

... Et où l'oiseau fragile chante à l'aurore.

Steinlen-guerre-023.JPG

L'affiche reprend l'estampe de 1903. Epoque bénie où on pouvait encore croire en cette Utopie...

Steinlen-guerre-024.JPG

L'affiche d'après la guerre. L'horreur a eu lieu.

Le pacifiste en mesure l'incroyable bilan.

Plus question de la laisser revenir...

Steinlen y croit-il?

Pourquoi ces couleurs tristes et ces regards graves?

N'a t-il pas donné ici une image visionnaire?

Les enfants, le couple, la vie menacés par ce squelette noir et sa faux avec laquelle seront forgées toutes les croix gammées des conflits à venir...

Steinlen-guerre-026.JPG

Le squelette couronné des lauriers du vainqueur...

 

à suivre...

 

(Principal ouvrage de référence : Steinlen Affichiste de Réjane Bargiel et Christophe Zagrodski. Editions Grand-Pont.)

 

.................................................................................................................................................................

Liens :

Steinlen. Les affiches et les chats.

Steinlen. Les affiches (journal, théâtre, roman)

Steinlen. (4) Les affiches. La publicité.

Steinlen. Dessins de chats. (5)

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

 

.................................................................................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

Steinlen-affiches-pub-034.JPG

Steinlen le "Père des Chats" qui habitait le cat's cottage rue Caulaincourt n'a pas peint que des chats! ( Steinlen. Les affiches et les chats.)

Voici quelques unes de ses affiches pour des spectacles, des romans ou des journaux...


                       II Les affiches de Steinlen


                                                1 Spectacles


Steinlen-affiches-pub 009

                                                                 Le Rêve (1890)

Affiche un peu confuse qui annonce un ballet japonisant dans lequel triompha la ballerine représentée au premier plan, Mlle Maury dans le rôle de Daïta. Une oeuvre parfaitement oubliée.    

Steinlen-affiches-pub-010.JPG 

                                                             Mothu et Doria (1893)

Un traitement tout différent pour cette affiche remarquable et qui semble avoir été conçue par un autre artiste tant elle est moderne par rapport à la précédente!

Mothu et Doria étaient des chanteurs qui avaient pour répertoire les chansons d'Albert Pajol. La découpe des silhouettes, la vigueur du trait font penser évidemment à Lautrec que Steinlen admirait.

Steinlen-affiches-pub-011.JPG

                                                      Yvette Guilbert (1894)

On pense encore à Lautrec à qui Yvette Guilbert avait commandé une affiche qui n'eut pas l'heur de lui plaire. Voilà pourquoi, elle s'adressa à Steinlen qui donna une image plus flatteuse de la Dame aux gants noirs. 

Steinlen-affiches-pub-014.JPG

                                                                   Hellé (1896)

Encore une oeuvre tombée dans l'oubli comme en produisit tant cette fin de siècle féconde. Au premier plan est représentée Rose Caron, célèbre soprano qui s'illustra notamment en chantant Wagner. Elle fut la compagne de Clémenceau (elle mourut la même année que lui, en 1930).

Steinlen-affiches-pub-017.JPG

                                       Conférence sue La Cage de Lucien Descaves (1898)

Auteur au franc-parler et aux opinions tranchées, Descaves est connu aujourd'hui pour avoir été scandalisé par ses colllègues de l'Académie Goncourt (dont il était un des co-fondateurs)  qui choisirent pour lauréat en 1932, Mazeline plutôt que Céline!

Steinlen-affiches-pub-025.JPG

                                                             L'assommoir (1900)

Un drame en 5 actes fut tiré du roman de Zola. L'affiche représente la première scène: Coupeau (Lucien Guitry) fait la cour à Gervaise (Suzanne Desprès). A noter comment Steinlen intègre dans son décor l'affiche du spectacle !

 

Steinlen-affiches-pub-027.JPG

                                                    Exposition d'artistes français à Krefeld (1907)

Steinlen-affiches-pub-029.JPG

                                                              La Maternelle (1920)

Léon Frapié a donné une version théâtrale de son roman qui était déjà très dialogué.

Les illustrations de Poulbot pour "La Maternelle" font partie du meilleur de l'oeuvre du "Père des Gosses". Le dessin de Steinlen montre ce qu'il pouvait y avoir de commun entre les deux artistes : précision du trait, intérêt pour les déshérités... Poulbot avait une admiration sans bornes pour Steinlen qu'il considérait comme son maître.

Steinlen-affiches-pub-030.JPG

Steinlen-affiches-pub 031

                                         Iberia (1920) Jenny Hasselqvist. Jean Börlin.

Publicité pour le ballet "Iberia" (musique d'Albeniz, orchestrée par Inghelbrecht, gendre de Steinlen).

Steinlen a conçu les décors et les costumes.

 

                                          2  les romans 

 

Steinlen-affiches-pub-015.JPG

                                                              Le Coupable (1896)

Ce ne sont pas des affiches mais des "unes" de journaux entièrement occupées par  le dessin de Steinlen.

Le sujet du livre de Coppée : un enfant enfermé dans un bagne, sollicite toute l'attention et le talent de l'artiste. 

Steinlen-affiches-pub-016.JPG

                                                              Paris (Emile Zola) 1897. détail.

Le sujet du livre : les attentats anarchistes des années 1892-94.

Comme Victor Hugo, Zola est persuadé que seuls le progrès, l'éducation et la justice peuvent venir à bout de la misère et de toute la violence qu'elle génère.

Une masse houleuse glisse vers la ville, guidée par la révolte. On aperçoit le Sacré-Coeur en construction, symbole de l'opulence bourgeoise... Il apparaît comme une forteresse contre laquelle va se cogner la foule en colère.

Pour Steinlen comme pour beaucoup de Montmartrois, la basilique fut considérée comme une écrasante manifestation du triomphe des Versaillais sur le peuple de la Commune.

Steinlen-traite-des-blanches-001.JPG

Steinlen-affiches-pub-019.JPG

                          La Traite des Blanches (1899) 1ère version censurée et deuxième version "rhabillée"

"La Traite des Blanches" roman à scandale qui dénonce les proxénètes.

Steinlen sensible au sort réservé aux prostituées conçoit une affiche qui fait scandale, elle aussi. Il est obligé de la modifier et de couvrir la poitrine nue de la femme au deuxième plan.

Le proxénète vulgaire, ventre en avant contraste avec la femme en noir qui se cache le visage.

Steinlen-affiches-pub-021.JPG

                                                     Les mystères de la Tour Pointue. (1899)

Affiche plus banale, faite pour aguicher le lecteur. Steinlen illustre le premier récit du roman : une femme est accusée d'avoir tué son vieux mari.

On voit ici le véritable assassin : le souteneur de la maîtresse au chapeau emplumé du vieux bourgeois qui refusait de répondre à son chantage!

Steinlen-affiches-pub-028.JPG

                                                                           Le Tunnel (1920)

Il s'agit d'un roman allemand qui eut un grand succès.

Un ingénieur mégalo construit un tunnel entre l'Europe et les Etats-Unis. La casse humaine est considérable : des morts, des blessés...

Steinlen représente ici, dans l'enfer souterrain, un enfant et un cheval, compagnons de misère. Comme dans les mines de charbon, les chevaux restent dans les galeries et ne revoient le jour que pour mourir.

 

                                                                            3   les journaux


Steinlen-affiches-pub-018.JPG

                                                                 Cocorico (1899)

"Une" de Cocorico, journal auquel collaborent Willette, Mucha, Léandre, Steinlen.... (excusez du peu!)

Steinlen-affiches-pub-023.JPG

                                                                   Le Petit Sou (1900)

Comme sur l'affiche du "PARIS" de Zola, une femme, poitrine offerte (référence à "la Liberté guidant le peuple" de Delacroix) entraîne la foule et mène la révolte.

Elle brandit les chaînes qu'elle a brisées.

Une nouvelle fois, le Sacré-Coeur, que Steinlen ne portait décidément pas dans son coeur, apparaît à l'horizon. Il abrite le veau d'or, symbole du lucre et de l'intérêt, symbole aussi du catholicisme qui selon Steinlen (et quelques autres) cherche à maintenir le peuple dans la servitude et l'abêtissement.

 Steinlen-affiches-pub 022

                                            Remarquable esquisse intitulée "La Libératrice"

 

(Livre de référence : Steinlen affichiste. Catalogue raisonné de Réjane Bargiel et Christophe Zagrodski. Ed Grand Pont.)

 

à suivre...

 

......................................................................................................................................................................

 

      Liens : Steinlen.(1) Les affiches et les chats.

Steinlen. (3) Les affiches. La Guerre.

Steinlen. (4) Les affiches. La publicité.

Steinlen. Dessins de chats. (5)

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.


 

....................................................................................................................................................................

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

 

Steinlen-affiches-chats-001.JPG

C'est un des plus grands artistes et un des plus grands humanistes de la Butte. Steinlen!

Tous les amoureux des chats le connaissent et l'aiment.

Il avait pour ces animaux une tendresse et une admiration sans bornes. Mais comme c'est souvent le cas chez ceux qui sont sensibles à la condition animale, il avait avant tout une grande fraternité avec tous ceux qui souffraient, les pauvres, les exploités, les victimes des guerres...et les bêtes...

Steinlen-affiches-chats-025.JPG

Une petite rue de Montmartre porte son nom, entre les rues Damrémont et Carrière. Je lui attribuerais volontiers l'Avenue Junot!

 Certes il n'en aurait pas voulu car l'homme était modeste et si vous en doutez, allez lui rendre visite dans le petit cimetière Saint-Vincent. Une pierre brute à peine visible, recouverte de lierre et de végétation. Seuls les chats du cimetière s'y étirent quelques fois, quand le soleil s'y pose.

saint-vincent-021.JPG

                                    Pierre tombale de Steinlen. Cimetière Saint-Vincent.

La variété de son talent nécessite que nous nous attachions aux différents thèmes de son oeuvre, l'un après l'autre

A tout seigneur tout honneur, commençons par sa Majesté le Chat!

Steinlen-affiches-chats-027.JPG

 

I Steinlen affichiste. Les chats.


Certaines de ses affiches les plus célèbres rendent hommage au chat. L'animal est présent parfois sur des affiches à caractère social comme celle du "Locataire", journal dont la vocation était de défendre les locataires victimes de l'appétit féroce des propriétaires.

Une famille se retrouve sur le trottoir et, dans les bras d'un enfant, se pelotonne une chatte tricolore qui fait partie de la famille. Sur la même affiche sont représentés le prolétaire, l'enfant, le chat... tous trois dans la détresse... Tous trois préoccupation constante de Steinlen

Steinlen-affiches-chats-006.JPG

La Tournée du Chat  Noir

C'est une affiche connue dans le monde entier !

La Joconde de Steinlen!

Il n'a pas l'air commode ce chat des rues, poil hérissé et moustaches explosives! Tout l'art de Steinlen est là : simplicité du trait, économie des moyens, influence de l'art japonais, génie de donner à voir sans conformisme LE CHAT, indépendant, majestueux, inquiétant et beau.

Steinlen-affiches-chats-044.JPG

L'affiche et l'enseigne du cabaret ont une histoire ( voir:  Le cabaret du Chat Noir. (1). Le cabaret du Chat Noir (2))

Quand Steinlen crée cette affiche pour la tournée des chansonniers, le cabaret est sur le déclin. Salis a déjà vendu son "hostellerie" ainsi que son journal qui ne survivront que deux ans.

Et pourtant c'est à cette affiche tardive que "Le chat Noir" de Salis doit sa célébrité intemporelle.

Steinlen-affiches-chats-017.JPG

Clinique Chéron.

La lithographie date de 1905. Il faut aimer les femmes et les animaux pour en donner une telle image.  

Les chats comme les chiens sont individualisés. Ils entourent avec confiance la femme qui n'est que douceur et qui unit dans la courbe de son corps les deux espèces que l'on dit à tort hostiles...

Steinlen-affiches-chats-018.JPG

Steinlen associe souvent les chats aux femmes et aux enfants. Le chat est féminin, le chat est joueur, il n'appartient pas au monde du pouvoir et de la force...

Steinlen affiches chats 047

Le chat est sensuel. Le dessin donne à ressentir sa caresse insistante et tendue, son ronronnement de plaisir, sa chaleur... et aussi les petites griffes qui sont au chat ce que l'épine est à la rose!

Steinlen affiches chats 053

Exposition au cercle International des Arts.

Affiche pour l'exposition des artistes animaliers de 1909. Il s'agit d'une litho au crayon, au crachis et au grattoir en jaune, rouge, brun et noir.

Le chat y est l'ambassadeur de tous les animaux que les artistes ont dessinés ou peints.

Steinlen-affiches-chats-008.JPG

Allongé sur son coussin rouge, il est attentif, il entrouvre les yeux pour surveiller celui qui le dérange. 

Steinlen-affiches-chats-055.JPG

C'est un chat tigré européen qui a son petit caractère, oreilles dressées, museau froncé, regard pénétrant... 

Steinlen-lait-001.JPG

Lait de la Vingeanne (1894)

Cette Litho aussi célèbre que le Chat Noir est assurément une des plus belles affiches de Steinlen. La tache rouge de la robe est audacieuse pour évoquer les vertus du lait...

Steinlen y a représenté ce qu'il aime le plus au monde : sa fille Colette et les chats !

Steinlen-lait-003.JPG

Les chats concentrent leur regard sur le bol. Ils retrouvent leur instinct de chaton à la mamelle et se collent à la robe rouge comme à la chaleur du ventre maternel, bouche ouverte... 

Steinlen-affiches-chats-013.JPG

Steinlen-lait-005.JPG

La même composition est répétée pour cette affiche destinée aux Anglais et dont le propriétaire de Nestlé avait commandé 10 000 exemplaires.

N'oublions pas que Steinlen était Suisse comme Nestlé, même s'il a désiré ardemment devenir Français.

Il l'est devenu d'ailleurs en 1901.

Steinlen-affiches-chats-012.JPG

                                   Tableau à l'huile sur toile.

Steinlen-affiches-chats-016.JPG

Steinlen-affiches-chats-014.JPG

Compagnie Française des Chocolats et des Thés (1895).

Deux variantes de la même affiche. cette fois c'est le chocolat chaud qui intéresse le chat installé sur la table et tourné vers la fillette. Le thé ne l'intéresse pas du tout apparemment. La femme en rouge déguste son breuvage et parle à la petite qui ne voit et n'entend que le matou. 

Steinlen-affiches-chats-042.JPG

Composition circulaire autour du breuvage, ambiance paisible et douce. 

Steinlen-affiches-chats-009.JPG

Calendrier 1896 illustré. Mois de mai.

Encore une fillette, encore du chocolat, encore un chat...et en plus c'est le printemps!

Steinlen-affiches-chats-024.JPG

Steinlen-affiches-chats-011.JPG

A la Bodinière. Exposition de Steinlen. 1894.

On rêverait de se transporter en arrière et de pousser la porte de la galerie pour acheter une oeuvre de Steinlen! 

A défaut, on pourrait emporter une de ces affiches. J'aime particulièrement cette chatte tricolore avec son oeil gauche qui pleure un peu...

Elle ressemble à quelqu'un que j'ai beaucoup aimé et qui s'appelait  Missou ! 

 

à suivre...

(Ouvrage de référence : Steinlen affichiste. Catalogue raisonné de Réjane Bargiel et Christophe Zagrodski aux Editions Grant-Pont.)

.............................................................................................................

Liens :  Steinlen. Les affiches(2) (journal, théâtre, roman)

Steinlen. (3) Les affiches. La Guerre.

Steinlen. (4) Les affiches. La publicité.

Steinlen. Dessins de chats. (5)

Poulbot. Jeunesse.      

Adolphe Willette.

 André Gill. Le Lapin agile. 

 

Peintres des chats :

Léonor Fini. Chats.  (1)

Peintre chats. rue Lepic. Raymond Guix.

Chats et grands peintres. Susan Herbert. (1)

Art forain (I). Les chats.

 

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

...........................................................................................................

............................................................................................................


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités

bibi-la-puree-2.jpg

Voilà une figure de Montmartre et du Quartier-Latin...

Un homme qui a marqué la Butte de sa gouaille et de sa fantaisie. Un épouvantail, un ivrogne, un dépravé, un magouilleur...

Clochard sublime, roi de la bohême, mythomane kleptomane, affabulateur narquois... que n'a-t-on dit de lui ! 

bibi-la-puree-6.jpeg

De son vrai nom, André Joseph Salis de Saglia, Bibi La Purée était un trouble personnage, fascinant et repoussant à la fois...

Il était mendiant, pique-assiettes,cireur de chaussures, entremetteur et selon certaines langues vipérines (ou non), indic !

Bibi-Puree-4.jpg

Ce qui est certain c'est qu'il errait dans Montmartre, entre deux vins ou deux absinthes, vêtu de hardes malodorantes. Il assurait aux passants qu'il était en mesure de leur fournir tout ce dont ils avaient besoin. Ainsi était-il souvent chargé d'objets hétéroclites, selon les demandes qu'il avait reçues.

Il s'était spécialisé dans les vols de parapluie et le cirage des pompes.

Ce Bibi (1847- 1903) fut aussi compagnon de Verlaine qu'il rejoignait au Quartier-Latin. Il prétendait être son secrétaire et avoir été son amant. On ne prête qu'aux riches !

C'est en partie grâce à cette relation avec le poète que l'on parle encore de lui aujourd'hui.

C'est aussi parce qu'il a attiré l'attention de peintres et de poètes qui fréquentaient la Butte et le choisirent pour modèle...

bibi-la-puree-picasso.jpeg

                                                         Bibi la Purée. Picasso.

Bibi-la-Puree-assis.jpg

                                                           Bibi la Purée assis. Picasso.

Jacques-Villon-Bibi-shining-shoes--1900.jpg

                                            Bibi la Purée cirant des chaussures. Jacques Villon (1900)

 

Bibi à la pittoresque allure a été peint par Picasso, jacques Villon et croqué par Steinlen qui avait l'habitude des matous efflanqués...

Il aurait pu l'être par Renoir dont il fréquentait la cuisine, rue Girardon, où Adèle le laissait vider un bocal de cornichons et un litre de rouge, en écoutant d'une oreille distraite les poèmes qu'il débitait pour payer son écot !

bibi-madame-Renoir.jpg

                              Une femme avec un chien. (Madame Renoir) par Auguste Renoir.

...Et il apparaît ici ou là dans des poèmes ou des romans.

Jehan Rictus lui consacre une complainte :

Bibi-Rictus-Steinlen.jpg

                                   Dessin de Steinlen pour "Les Soliloques du Pauvre" de Rictus.

 

Complainte pour complaire à Bibi-La-Purée

 

"Stupeur du badeaud, gaîté du trottin,

Le masque à Sardou, la gueule à Voltaire,

La tignasse en pleurs sur maigres vertèbres

Et la requinquette au revers fleuri

D'horribles bouquets pris à la poubelle,

 

Ainsi se balade à travers Paris,

Du brillant Montmartre au Quartier-Latin

Bibi-La-Purée, le pouilleux célèbre,

Prince des crasseux et des Purotains.

 

(...) Va comédien, noble compagnon,

Cabot de misère, ami de Verlaine,

Errant de Paris, spectre d'un autre âge

Que ne renieraient Gringoire ou Villon."


bibi steinlen

                                                                      Steinlen

Paul Fort le cite dans son poème "L'Enterrement de Verlaine", comme compagnon fidèle et garde du corps du poète !

Poème que Brassens enregistrera un demi siècle plus tard ! (enregistrement disponible à la fin de l'article)

bibi-enterrement-de-Verlaine.jpg

                                                       L'enterrement de Verlaine.

(...) N'importe ! Je suivrai toujours, l'âme enivrée

Ah ! Folle d'une espérance désespérée

Montesquiou-Fezensac et Bibi-la-Purée

Vos deux gardes du corps - entre tous moi dernier."


bibi-raoul-ponchon.jpg

                                                               Raoul Ponchon

 

Raoul Ponchon lui consacre un poème sans concession :


(...) "Qui étais-tu? D'où venais-tu?

Espèce de Bibi têtu,

Entre le vice et la vertu.

 

Paresseux jusqu'au délire

Et maigre au point qu'on pouvait lire

Toutes les cordes de ta lyre !

 

Que le Seigneur et Notre-Dame

Prennent pitié de ta pauvre âme

Ta pauvre loque et chiffe d'âme !"

 

Voilà qui n'est pas très flatteur, mais que savait Ponchon de l'âme de Bibi?

 Ce Bibi qui lui-même se prétendait poète. Ce qui à en juger par ses vers n'est pas évident... 

bibi-picasso.jpg

                                     Portrait d'homme (Bibi la purée) Picasso.


La Lettre à deux sous

 

"Depuis Monsieur Grévy, l'on corne à nos oreilles

Des journaux, chaque matin

Qu'on nous mijote un beau destin

Tout de velours, d'or, de satin :

Des impôts pour la frime et des lois sans pareilles,

Du pain garni de beurre, au-dessus, en-dessous,

Rien que des folles nuits, après des jours bien calmes,

Des rubans et des croix, des poireaux et des palmes

Et surtout la lettre à deux sous !!!"     (...) 

 

Après la mort de Verlaine, en 1896, Bibi se transforme en revendeur officiel d'objets, de lettres, ayant appartenu au poète. Il en fait un commerce lucratif, comme le fut le celui des reliques de la vraie croix au Moyen-Âge!

Ainsi, parvint-il à fourguer plusieurs dizaines de cannes ayant appartenu à Verlaine !


bibi_la_puree-Biscot.jpg

Bibi meurt quelques années plus tard à l'hôpital de la Pitié. Pendant quelques années son souvenir reste vivace à Montmartre et au Quartier-Latin. Un char à son effigie est promené par les étudiants lors d'un carnaval et plus tard, en 1934, le film de Léo Joannon portera son nom!

Personnage étrange qui semble faire un pied de nez à la mort avec son sourire matois et sa dégaine de j'menfoutiste, il n'a pas disparu de la Butte...

Vous le rencontrerez peut-être, rue Lepic ou rue Norvins, et comme il pleut souvent sur la Butte, vous aurez l'occasion de lui acheter un parapluie!

.............................................................................................................

 

L'Enterrement de Verlaine (Paul Fort) dit par Georges Brassens.


.............................................................................................................
Liens : 











.............................................................................................................

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

poulbot-maternelle.jpg

Quand il illustre La Maternelle de Léon Frapié, en 1904, Poulbot a une parfaite maîtrise de son art. Il est dans sa phase créatrice et chacun de ses croquis est nouveau. Il ne se copie pas encore et n'est pas soucieux de répondre à une réputation de "Père des gosses". Il est encore proche du peuple auquel il consacre ses dessins.


                 II Suite des illustrations de La Maternelle.... (1ère partie: Poulbot. Dessins. La Maternelle (1))


La-Maternelle-Poulbot-044.JPG

"Maman boit avec des gens et moi je liche les verres"

La-Maternelle-Poulbot-045.JPG

"Un jour elle s'est permis d'ouvrir une boîte qui appartenait à un collectionneur d'insectes; dans cette boîte il avait enfermé un énorme bourdon à corps velu..."

La-Maternelle-Poulbot-046.JPG

"Tu vas rester là tout seul, personne ne s'occupe plus de toi."

La-Maternelle-Poulbot-047.JPG

"...Le petit garçon était sur le trottoir, derrière la porte, qui égouttait, en attendant de recevoir sa volée."

La-Maternelle-Poulbot-048.JPG

      "-Mes enfants, je suis été petit comme vous."

La-Maternelle-Poulbot-049.JPG

"Il tombait de la neige; la gamine ne portait pas de coiffure."

La-Maternelle-Poulbot-050.JPG

"-Ma mère était cardeuse de matelas et, à cette époque-là on défaisait la laine à la main; c'était mon ouvrage, dès six ans..."

La-Maternelle-Poulbot-051.JPG

"Lorsque je viens chercher ma portion le soir à la gargote, le sarcasme boueux des consommateurs s'attaque surtout à mes yeux. Et j'ai peur... J'ai peur bientôt de tout comprendre!"

La-Maternelle-Poulbot-052.JPG

"Depuis qu'Irma Guépin est ma préférée, elle a toujours eu ce jeu, le soir, dans l'intimité des quelques enfants restants, de m'embrasser à l'improviste..."

La-Maternelle-Poulbot-053.JPG

"La voilà qui arrive pour la première fois, un matin à huit heures et demie, n'avait-elle pas raccroché, en chemin, une bande d'enfants, sans les connaître! elle en tenait deux par la main, elle en avait après sa jupe! Une fille sans poitrine, plutôt laide, ayant au moins dix ans d'enseignement, robe noire propre, mais terriblement fatiguée."

La-Maternelle-Poulbot-054.JPG

"Mademoiselle Doucet, directrice d'école maternelle, emploie sa mère comme femme de service et la convenance professionnelle veut que l'on ignore cette parenté."

La-Maternelle-Poulbot-055.JPG

"Deux élèves ont cané l'école (traduction: ils ont fait l'école buissonnière), le frère et la soeur, six ans et quatre ans, se tenant par la main, avec leur panier du déjeuner, sont allés aux Buttes-Chaumont..."

La-Maternelle-Poulbot-056.JPG

"Et c'est samedi de paie ce soir! En quittant l'école, j'ai perçu, deviné, flairé un brouhaha, un éclairage, une odeur de grande liesse commençante..."

La-Maternelle-Poulbot-057.JPG

"Il y a un chapitre spécial sue le devoir d'aimer ses parents. Un enfant pourrait ne pas aimer ses proches croyant que c'est facultatif, on lui signifie que c'est obligatoire et crac! il se dépêche."

 

La-Maternelle-Poulbot-058.JPG

"Pierre tomba par terre et resta gémissant..."

La-Maternelle-Poulbot-059.JPG

"Un matin glacial, Marie Fadette cinq ans, apparaît, tablier pas boutonné, souliers pas noués, très pâle."

La-Maternelle-Poulbot-060.JPG

"Eh bien gens ordinaires, gens d'un autre quartier, quand vous aurez vu arriver à l'école une enfant de cinq ans dont la mère a été assassinée pendant la nuit..."

La-Maternelle-Poulbot-061.JPG

"Mais reluquez-moi c'te mijaurée, c'te momie qui ne peut seulement pas se baisser!"

La-Maternelle-Poulbot-062.JPG

"Chargé de son panier, il a pris à son bras le seau de sa mère et il est parti devant, comme un homme."

La-Maternelle-Poulbot-063.JPG

"Julia Kasen sautait : brune, mince, tablier noir serré, chaussettes noires, les bras collés au corps, elle dansait sans autre mouvement que le rebondissement rythmé d'un objet élastique."

La-Maternelle-Poulbot-064.JPG

" A quatre heures, le rang conduit au coin de la rue..."

La-Maternelle-Poulbot-066.JPG

"Celui-là, madame, n'ayez pas peur de lui taper dessus, c'est un sale enfant, il a tous les défauts !"

La-Maternelle-Poulbot-067.JPG

"Sitôt qu'un avait dix ans, il partait, cédé à des maîtres pour sa nourriture; on ne le revoyait plus jamais."

La-Maternelle-Poulbot-068.JPG

"maman pleure parce que papa l'a battue... (avec fierté) tu sais, il est fort papa, quand il cogne, ça rebondit !"

La-Maternelle-Poulbot-069.JPG

"J'ai vu la Souris arriver en royal appareil : un brin de plumeau à son béret, drapée jusqu'à terre d'un capuchon-éteignoir... Et quand vous auriez vu Dieu le Père tenir en sa main l'univers, j'ai vu la Souris apporter une orange !"

La-Maternelle-Poulbot-070.JPG

"Les enfants arrivent, ils décrivent un salut spécial, un salut "qui ne sert qu'à l'école", ils composent leur voix, leur regard."

La-Maternelle-Poulbot-071.JPG

"Mes petits enfants, je vous évoque tous, là, dans ma chambre : ne me laissez pas partir, accrochez-vous à moi, comme vous avez fait tant de fois par jeu."

La-Maternelle-Poulbot-072.JPG

"Mes enfants, je ne vous quitterai pas... Vous étiez criards, indociles, turbulents !..."

La-Maternelle-Poulbot-073.JPG

                                                 Berthe Hochard...

La-Maternelle-Poulbot-074.JPG

La-Maternelle-Poulbot-075.JPG

La-Maternelle-Poulbot-076.JPG

La-Maternelle-Poulbot-077.JPG

                                            Gabrielle Fumet

La-Maternelle-Poulbot-078.JPG

"Tu n'auras pas ma gosse pour ton école de crève la faim.."

La-Maternelle-Poulbot-079.JPG

"Comment? Vous ne savez pas? La mère Cloutet vient de se fiche dans le canal avec ses deux gosses; on l'a retirée encore vivante et c'est une grande chance car elle est enceinte, mais les deux pauv'gosses sont noyés.

-Hein?... La Souris, le poussin?... ma pauvre petite mère Souris?"

La Maternelle Poulbot 027

                                                  La Souris et le poussin.

 

............................................................................................................

... Et voilà comment se rencontrent un romancier et un dessinateur au grand coeur. Des hommes qui n'ont pas changé le monde mais que le monde a changés et dont l'oeuvre reste hélas d'actualité dans certains quartiers de nos villes et de nos banlieues, dans d'autres villes et d'autres banlieues de bien des pays...

.................................................................................................................................................................

 

Liens : Poulbot. Dessins. La Maternelle de Léon Frapié. (1)

Poulbot. Poil de carotte. Illustrations. (1)

Poulbot. Poil de Carotte. Illustrations. (2).

Poulbot. Dessins. Esquisses. Début. Avant 1910.

Poulbot. Jeunesse. Débuts.

Poulbot. Maturité. Succès. Les Gosses. (2)

Poulbot. Engagement social. Petits Poulbots. (3)

Tous les articles :

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

 

...................................................................................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

Le roman de Léon Frapié, publié en 1904 et couronné du Prix Goncourt (à l'époque où seuls de grands livres recevaient cette récompense) ne pouvait qu'inspirer Poulbot.

La-Maternelle-Poulbot-002.JPG

Huysmans, président du jury écrit que ce roman "pue le paupérisme de Paris et la crasse des gosses. c'est nerveux, pris sur le vif."

La-Maternelle-Poulbot-001.JPG

Léon frapié qui avait déjà écrit "L'Institutrice" immerge son héroïne, Rose, jeune fille déclassée, contrainte d'accepter un emploi de femme de ménage dans une maternelle de Ménilmontant, dans un monde qu'elle ignorait, celui de la misère, des familles sans ressources, de l'alcoolisme et de la brutalité. Peu à peu, sa pitié pour les petites victimes, se transforme en élan maternel.

Elle confie ses peines et ses révoltes à son journal dont certaines pages très dures sont des critiques sociales, brûlantes comme des brandons.

La-Maternelle-Poulbot-003.JPG

Les enfants miséreux reçoivent l'enseignement républicain certes, mais décalé par rapport à ce qu'ils vivent. On leur apprend à être soignés alors qu'ils n'ont  ni vestes ni chaussures. On leur rappelle le devoir d'aimer et respecter leurs parents alors que pris par le vin ou par l'absinthe, leurs géniteurs se défoulent sur eux à coups de ceinturon.

La-Maternelle-Poulbot-004.JPG

Poulbot qui a vécu dans le maquis de Montmartre et dont les parents étaient instituteurs à Saint-Denis, connaît ce milieu.

Il a observé ces enfants, joueurs malgré leur condition, insouciants quelques rares instants... comme les chats efflanqués des rues qui jouent parfois dans une flaque de soleil...

La-Maternelle-Poulbot-005.JPG

Ses dessins pour le livre de Frapié font partie du meilleur de son oeuvre, comme ceux qu'il a consacrés à un autre gosse malheureux, le petit Poil de Carotte.

La-Maternelle-Poulbot-039.JPG

Ses dessins se passent de commentaires. Ils ont la force et la fragilité de l'enfance. Ils dénoncent la misère et l'injustice. Ils sont tragiques et amoureux.

La-Maternelle-Poulbot-006.JPG

Le journal de Rose

"J'obtins l'emploi de femme de service à l'école maternelle de la rue des Plâtriers, XXe arrondissement."

La-Maternelle-Poulbot-007.JPG

"Je n'étais pas seule de service, j'avais une collègue, particulièrement chargée de la cantine et du bureau de la directrice, mais tenue aussi de me seconder: madame Paulin..."

La-Maternelle-Poulbot-008.JPG

"Madame Galant (...) frappa dans ses mains et commanda, s'adressant surtout au groupe des "moyens" ses élèves : chantons!"

La-Maternelle-Poulbot-010.JPG

Rose ne parvient pas à différencier le sexe des élèves. Madame Paulin lui montre comment faire, en retournant le gosse...

La-Maternelle-Poulbot-011.JPG

"...Des fillettes se tenaient par le bras, à quatre, et marchaient, très occupèes de leur bavardage (...)."

La-Maternelle-Poulbot-012.JPG

"Les enfants qui déjeunent à l'école défilent dans le préau, et prennent leur panier, entre le lavabo et le calorifère."

La-Maternelle-Poulbot-013.JPG

"A quatre heures, avec madame Galant, j'ai conduit, jusqu'au coin de la rue, le rang des élèves qui s'en vont seuls"

La-Maternelle-Poulbot-014.JPG

"... J'ai surpris une gamine, qui sournoisement, l'oeil sur moi, fouillait dans ma cachette."

La-Maternelle-Poulbot-015.JPG

"On trouve toujours sur le trottoir, devant la porte, un groupe de femmes en cheveux, en tablier, camisole et fichu de laine, un panier ou un nourrisson au bras, jeunes mais fânées..."

La-Maternelle-Poulbot-016.JPG

"La grosse madame Galant debout, loin de moi, contre la porte de la cour, crie beaucoup et confisque des bons points, des billes, des soldats en papier, des bouchons; voilà donc pourquoi ses poches de tablier se gonflent telles des mamelles supplémentaires."

La-Maternelle-Poulbot-020.JPG

"-C'est Machin qui lui a flanqué un coup de pied dans "l'livarot".

La-Maternelle-Poulbot-021.JPG

"Un maçon et sa femme attendent leur progéniture sous la pluie. Ils ne possèdent qu'un chapeau de famille, un vieux feutre marron taché de plâtre; c'est la femme qui l'a sur la tête, mais voici la gamine attendue: à son tour d'en jouir."

La-Maternelle-Poulbot-022.JPG

"Deux garçons à plat ventre sur le trottoir, soufflaient dans le ruisseau sur un bateau fait d'un bouchon et d'une allumette."

La-Maternelle-Poulbot-023.JPG

"Il vint à moi, son tablier retroussé, les deux mains dans les poches de pantalon et tranquillement, avec philosophie, le regard voyageur, il me dit : - Elle m'a foutu à la porte."

La-Maternelle-Poulbot-024.JPG

"Au chemin de fer! ordonna-t-il et il s'élança imitant le sifflet de la locomotive et suivi de sa cohorte grossissante."

La-Maternelle-Poulbot-025.JPG

"...Ils tombaient le derrière par terre."

La-Maternelle-Poulbot-027.JPG

"Louise Cloutet, la Souris... Il faut la voir arriver avec son panier, son carton et son frère, un bambin de trois ans, de l'espèce naine aussi, qu'elle appelle son "poussin"."

La-Maternelle-Poulbot-028.JPG

"Virginie Popelin, à la deuxième rangée, juste derrière la Souris, c'est la vicieuse née, incorrigible et hypocrite jusqu'au merveilleux."

La-Maternelle-Poulbot-029.JPG

"Une fois, elle s'était rencontrée dans le coin du lavabo avec Bonvalot.           - Boutonne-moi mon tablier."

La-Maternelle-Poulbot-030.JPG

"Madame, voyez! encore ce monstre d'Adam à cheval sur cette porte de cabinet!"

La-Maternelle-Poulbot-033.JPG

"Les mères viennent l'une après l'autre et, me trouvant seule, s'accoudent à la balustrade."

La-Maternelle-Poulbot-034.JPG

"Quelques enfants restant, épars sur un banc..."

La-Maternelle-Poulbot-036.JPG

"-Elle est bonne ta maman ... Pourquoi l'as-tu battue?                                        - Pour faire comme papa."

La-Maternelle-Poulbot-040.JPG

"Au cinquième étage. La porte s'ouvre de cinquante centimètres. J'aperçois une femme sur une chaise qui coud et deux enfants tout habillés, sur un lit."

La-Maternelle-Poulbot-041.JPG

"Une vieille dame habitait à la campagne avec son chat nommé Mistigris."

La-Maternelle-Poulbot-042.JPG

"Le courant d'enfants est arrêté par un incident ordinaire de la rue : rixe entre hommes ou femmes, excentricité d'ivrogne, amours de chiens."

La-Maternelle-Poulbot-043.JPG

"j'en compte çà et là une quantité, filles, garçons, grands, petits, moyens, qui, sans erreur possible, ont le visage modelé par les coups. En a-t-il fallu des brutalités depuis leur naissance!"

 

Ce qui est évident dans les dessins de Poulbot, c'est l'absence de mièvrerie, le refus de représenter les gosses comme des angelots. Ils ont des trognes, des visages de petits adultes. Ils sont à l'opposé de ce que l'on appelle aujourd'hui les "petits poulbots"mièvres et stéréotypés.

poulbot-to-day.jpg

Voilà ce qu'on trouve aujourd'hui sous le nom de "poulbots"! La laideur et le vulgarité. Et ça marche!

La Maternelle Poulbot 073

Il y a dans les dessins de Poulbot une grande compassion qui lui permet de faire émerger de ces corps malheureux et maltraités, une énergie, une volonté ou une tristesse de petits animaux attachés malgré tout à leurs maîtres, à leurs parents souvent déficients.

Les adultes eux-mêmes sont dessinés sans concession mais sans méchanceté. Poulbot avec ses dessins, montre une société avec ses tares et ses tragédies quotidiennes, comme Zola avec sa prose. Tous deux sont humanistes et généreux, proches de ceux qu'ils ne caricaturent pas mais auxquels ils accordent sans romantisme toute leur attention et leur fraternité.

 

suite....   La Maternelle de Léon Frapié. Dessins (2)

 

................................................................................................................................................................

 

Liens Poulbot:

Poulbot. Jeunesse. Débuts.

Poulbot. Maturité. Succès. Les Gosses. (2)

Poulbot. Engagement social. Petits Poulbots. (3)

Poulbot. Dessins. Esquisses. Début. Avant 1910.

Poulbot. Poil de carotte. Illustrations. (1)

Poulbot. Poil de Carotte. Illustrations. (2).

 

Tous les articles :

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

.............................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités

Poulbot-carriere-018.JPG

On la remarque, place Constantin Pecqueur, à l'entrée de l'opulente avenue Junot, la belle statue de pierre...

La statue d'un peintre généreux qui connut le succès et qui est bien oublié aujourd'hui : Eugène Carrière.

Poulbot-carriere-025.JPG

La pierre vivante se couvre de mousse...

 Elle fait oublier la statue absente, la statue de bronze inaugurée le 29 novembre 1936 et fondue six années plus tard sous le glorieux régime de Vichy.

Poulbot-carriere-015.JPG

Une pétition des Montmartrois obtint qu'une réplique fût installée à la place de la statue sacrifiée.

C'est en 1959 qu'Eugène Carrière, sculpté par Jean-René Carrière, son fils, revint prendre place sur cette Butte où il avait vécu et qu'il avait aimée.

Poulbot-carriere-022.JPG

La statue est puissante et fait penser (le génie en moins) au Balzac de Rodin.

Elle s'élève comme un roc et donne une impression de force et de calme.

carriere--Verlaine.jpg

Eugène Carrière (1849-1906) est connu aujourd'hui par certains de ses portraits, comme celui que l'on trouve dans tous les livres scolaires, de Paul Verlaine.

Il a inventé un style fait de clair-obscur à dominante ocre, de formes qui semblent naître dans la brume, à la fois vivantes et menacées.

On imagine mal qu'il ait pu influencer Matisse ou Picasso...

Poulbot-carriere-016.JPG

Il fut populaire par ses engagements socialistes et sa lutte pour les déshérités, ce qui explique l'attachement des Montmartrois à son souvenir.

Il s'engagea également sans hésiter, aux côtés de Zola, dans l'affaire Dreyfus.

Il fut dreyfusard de coeur et d'âme...

Poulbot-carriere-001.JPG 

Le socle est pour moi très mystérieux. Il porte le nom de l'architecte Aimé Sauffroy (l'immeuble du Figaro, rue Drouot, le Casino de Paris) et la date 1883, cinquante ans avant l'érection du premier monument!

Caulaincourt 107

                         87 rue Caulaincourt (Sauffroy)

On trouve la même signature sur l'immeuble voisin au 87 rue de Caulaincourt.

J'offre un de mes bouquins à celui de mes lecteurs qui me donnera la clé de l'énigme.

S'agit-il d'une pierre de récupération? S'agit-il du socle d'une statue antérieure? Ce qui paraîtrait étrange à un endroit où il n'y avait à la fin du dix-neuvième siècle que terrain vague et cabanes de planches?

Nous savons que la conception du socle de la statue de bronze d'Eugène Carrière avait été confiée à Henri Sauvage, architecte audacieux de l'Art Nouveau (piscine des amiraux, Samaritaine....) mais qu'il mourut en 1932 avant l'achèvement des travaux et fut remplacé par Escrivan et Charpentier!

Beaucoup de noms pour une énigme!

Nous savons aussi qu'en 1959, le socle fut reconstruit....

Je donne ma langue aux chats de Steinlen!

Poulbot-carriere-007.JPG

eugene carriere mère1

Poulbot-carriere-011.JPG

eugene carrière mère2

 Sur les côtés, les plaques de bronze de Jean-René Carrière rendent hommage à une oeuvre qui a souvent exalté la maternité.

Poulbot-carriere-023.JPG

Mais elles semblent épaisses et inaptes à rendre la brume évanescente et l'aspect onirique des tableaux d'Eugène Carrière.

Poulbot-carriere-024.JPG

eugene-carriere-mere5.jpg

Sous les reliefs de bronze, des lettres assez difficiles à déchiffer livrent la pensée (une partie du moins) d'Eugène Carrière :

"Authenticité n'est pas vérité, pas plus que le moulage n'est de l'art.

C'est le sens qui est vrai.

C'est l'art qui renouvelle le Verbe en découvrant toujours à nouveau les origines de nos émotions...

 

Poulbot-carriere-012.JPG

Il n'y a de vrai que ce qui est d'accord avec l'éternel.

L'accident n'est pas vrai.

Un schéma n'a de valeur que par ce qu'il représente: le geste inconscient et le geste de la pensée

La nature a fait l'homme fort et riche de dons, il faut se le redire et l'homme par sa cruelle inclination à la domination de ses semblabes a forcé les hommes à ne voir que leurs misères, résultat de leur propre inconscience.

L'amour sincère pour les autres hommes nous donne une force invincible qui triomphe de tout.

Pour qu'une action soit agissante il faut que le sentiment dépasse le raisonnement.  

Eugène Carrière.

Ouf!

A part les deux dernières phrases, c'est assez emberlificoté!

Carriere-tombe-par-son-fils.jpg

je ne sais pas si ces pensées traverseront les siècles.

Je ne sais pas si l'oeuvre d'Eugène Carrière perdurera...

Mais l'hommage du fils à son père reste vivant et touchant...

Ce fils qui fit pour la tombe du peintre, au cimetière Montparnasse, ce visage grave et fragile, triste et fort....

Un des visages de l'amour.

carriere-eugene-et-jean-rene.jpg

                                         Eugène Carrière et son fils Jean-René.

.............................................................................................................

 Liens : tous les articles :

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.


...................................................................................................................................................................

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

poulbot-Poil-de-Carotte-003.JPG

Illustrations de Poulbot pour le livre de Jules Renard en 1904 (2).

Poulbot-Poil-de-Carotte-034.JPG

Coup de théâtre

"Il a mis sa cravate neuve et craché sur ses souliers à les noyer."

Poulbot-Poil-de-Carotte-035.JPG

"Dans sa bouche deux doigts, dans son nez, un seul.

Tout le monde ne peut pas être orphelin."

Poulbot-Poil-de-Carotte-060.JPG

En Chasse

"Il soulève sa casquette. Des perdrix partent, ou un lièvre déboule."

Poulbot-Poil-de-Carotte-036.JPG

"Il a dans une des poches du carnier le flacon d'eau-de-vie. Gorgée par gorgée, il boit presque tout à lui tout seul..."

Poulbot-Poil-de-Carotte-061.JPG

La première bécasse

..."La crosse du fusil contre son ventre, il tire au juger, dans l'air."

Poulbot-Poil-de-Carotte-037.JPG

L'Hameçon

"Au premier cri de sa mère, il s'est sauvé. Assis sur l'escalier, la tête en ses mains, il s'explique l'aventure."

Poulbot-Poil-de-Carotte-038.JPG

"Madame Lepic se courbe. Il fait le geste habituel de s'abriter derrière son coude. Mais, généreuse, elle l'embrasse devant tout le monde."

Poulbot-Poil-de-Carotte-039.JPG

La Pièce d'Argent

"Il tire les doublures de ses poches et les regarde pendre comme des oreilles d'âne."

Poulbot-Poil-de-Carotte-041.JPG

"Poil de Carotte, résolu, allonge le bras, vole une pièce et se sauve."

Poulbot-Poil-de-Carotte-043.JPG

Les Idées personnelles

"Mais, ce soir, Poil de Carotte n'a pas peur. Il ne glisse pas un coup d'oeil sous le lit."

Poulbot-Poil-de-Carotte-062.JPG

La Révolte

"Et même, les rares passants de la rue peuvent s'arrêter."

Poulbot-Poil-de-Carotte-063.JPG

Le Mot de la Fin

"Si je te disais, papa, que j'ai essayé de me tuer."

Poulbot-Poil-de-Carotte-045.JPG

"Tais-toi, dit M. Lepic."

Poulbot-Poil-de-Carotte-046.JPG

L'Album de Poil de Carotte

"Si jamais, rêve Poil de Carotte, on me donne, comme à grand frère Félix, un cheval de bois pour mes étrennes, je saute dessus et je file."

Poulbot-Poil-de-Carotte-047.JPG

 Madame lepic : "Quand il a une idée dans la tête, il ne l'a pas dans le derrière".

poulbot-Poil-de-Carotte-001.JPG

"Il est si orgueilleux qu'il se suiciderait pour se rendre intéressant."

...................................................................................................................................................................

Liens. Poulbot:

Poulbot. Poil de carotte. Illustrations. (1)

Poulbot. Jeunesse. Débuts.

Poulbot. Maturité. Succès. Les Gosses. (2)

Poulbot. Engagement social. Petits Poulbots. (3)

Poulbot. Dessins enfants. Chansons de Bruant.

Poulbot. Panneaux de Faïence. Rue Damrémont. Montmartre.

Poulbot. Dessins. La Maternelle de Léon Frapié. (1) les articles :

 

Tous les articles :

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

 

....................................................................................................................................................................

 

..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

 

 poulbot-Poil-de-Carotte-002.JPG

C'est en 1903 que Poulbot illustre  "Poil de Carotte" de Jules Renard. Il a à peine 24 ans et connaît bien le Maquis de Montmartre où il a élu domicile pendant ses années de vaches maigres. Il s'inspire des gosses qu'il y a rencontrés et dont il a vu la misère et l'énergie, le goût du jeu et la solitude.

Poil de Carotte, fils de Mr et Mme Lepic, bien que d'un milieu plus privilégié, leur ressemble. Aucune mièvrerie, aucune facilité dans les croquis qui le représentent. Poulbot est alors un authentique artiste, pas encore enfermé dans son image de "Père des Gosses".

Poulbot-Poil-de-Carotte-002.JPG

Les Perdrix

"Pris de rage d'en finir, il les saisit par les pattes et leur cogne la tête sur le bout de son soulier."

Poulbot-Poil-de-Carotte-003.JPG

C'est le chien

"Tandis que ses parents s'imaginent qu'il fouille hardiment les coins et tourne autour de la maison en gardien fidèle, il les trompe et reste collé derrière la porte."

Poulbot-Poil-de-Carotte-005.JPG

Le Cauchemar

"Poil de carotte n'aime pas les amis de la maison. Ils le dérangent, lui prennent son lit et l'obligent à coucher avec sa mère."

Poulbot Poil de Carotte 007

Sauf votre respect

"Une autre nuit, il s'est rêvé commodément installé contre une borne, à l'écart, puis il a fait dans ses draps, tout innocent, bien endormi."

Poulbot-Poil-de-Carotte-009.JPG

Le Pot

"Il se couche et attend la visite de madame Lepic."

Poulbot-Poil-de-Carotte-010.JPG

"Il rampe par terre et ses mains rament sous le lit à la recherche d'un pot qu'il sait absent."

Poulbot-Poil-de-Carotte-011.JPG

"Cette nui il n'y avait pas de pot, et maintenant il y a un pot, là, au pied du lit. Ce pot vide et blanc l'aveugle..."

Poulbot-Poil-de-Carotte-012.JPG

Les lapins

"Puis il râcle avec les dents ce que la famille a laissé aux tranches de jaune sucré, tout ce qui peut fondre encore, et il passe le vert aux lapins en rond sur leur derrière."

Poulbot-Poil-de-Carotte-013.JPG

La Trompette

"Sois tranquille, je les déteste, les pistolets."

Poulbot-Poil-de-Carotte-016.JPG

Le Bain

"Bien que Poil de Carotte n'aime pas le rhum, il dit :

-Je ne donne ma part à personne.

Et il la boit comme un vieux soldat."

Poulbot-Poil-de-Carotte-017.JPG

Le Programme

"Pardon, c'est moi qui vais à la cave... Je suis devenu l'homme de confiance..."

Poulbot-Poil-de-Carotte-018.JPG

Le Jour de l'An

"Déjà des gamins secouent le loquet, cognent au bas, discrets d'abord, puis hostiles..."

Poulbot-Poil-de-Carotte-019.JPG

"Sa pipe de sucre rouge entre deux doigts seulement, il se cambre, incline la tête du côté gauche. Il arrondit la bouche, rentre les joues et aspire avec force et bruit.

Puis quand il a lancé jusqu'au ciel une énorme bouffée :

-Elle est bonne, dit-il, elle tire bien."

Poulbot-Poil-de-Carotte-022.JPG

Le Porte-Plume

"Mon porte-plume tient si à son aise sur mes pavillons que je l'y laisse tout le temps et que je l'oublie."

Poulbot-Poil-de-Carotte-024.JPG

Les Joues rouges

"Poil de Carotte feint de dormir."

Poulbot-Poil-de-Carotte-026.JPG

Les Poux

"Et bientôt une couche de crasse..."

Poulbot-Poil-de-Carotte-027.JPG

Lettres choisies

"Mon cher papa..."

Poulbot-Poil-de-Carotte-028.JPG

Le chat

"Poil de Carotte l'invite..."

Poulbot-Poil-de-Carotte-029.JPG

Dans cette page, une des plus dures de l'ouvrage, Poulbot refuse de dessiner le martyre du chat. Il le dessine comme un hommage à son maître et ami, le peintre inégalé des chats, Steinlen.

Poulbot-Poil-de-Carotte-030.JPG

Parrain

"Ne lève ta ligne que lorsque ton bouchon..."

Poulbot-Poil-de-Carotte-031.JPG

Les Prunes

Il va avec Parrain ramasser des vers de terre pour la pêche.

"Je les rate presque toujours, murmure Poil de Carotte et j'ai les doigts barbouillés de leur sale bave."

Poulbot-Poil-de-Carotte-032.JPG

Mathilde

"Elle semble vraiment une fiancée..."

Poulbot-Poil-de-Carotte-033.JPG

Les Tétards

"Reste, nous jouerons ici."

 

A suivre...  Poil de Carotte. Illustrations. (2).

..............................................................................................................

      Liens : Poulbot:

Poulbot. Jeunesse. Débuts.

Poulbot. Maturité. Succès. Les Gosses. (2)

Poulbot. Dessins enfants. Chansons de Bruant.

Poulbot. Panneaux de Faïence. Rue Damrémont. Montmartre.

Poulbot. Dessins. La Maternelle de Léon Frapié. (1)

 

Tous les articles classés :

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

............................................................................................................

 

...............................................................................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #Peintres

 

Poulbot-Dessins-Avant1920-021.JPG

Le livre d'Alain Weill "Les Parisiens de Poulbot" (Le Cherche Midi éditeur) tente de rendre justice à un artiste, victime de son succès et dont le nom évoque aujourd'hui tout un kitsch montmartrois de cartes postales et de gamins souriants et pisseurs, une production vulgaire de gosses, le cul à l'air, le nez en trompette, censés représenter une jeunesse anarchique et arrogante!

Le problème est que le livre a été condamné par la justice et retiré de la vente pour faux!

Certains dessins seraient des faux reconnus par les experts de l'artiste.

L'article que je présente ici est donc à prendre avec des pincettes!

Poulbot-Dessins-Avant1920-004.JPG

Poulbot ne pouvait imaginer qu'il serait victime de faussaire!

Il ne pouvait imaginer non plus que ses petits Montmartrois seraient un jour victimes d'une métamorphose qui les transformeraient en personnages de dessins animés fades et laids.

 Avec le succès, il a lui-même cédé peu à peu à la facilité et a eu tendance à se répéter et à amollir son trait.

Poulbot-carrière 032

                                               13 avenue Junot. Maison de Poulbot.

Il suffit de regarder les mosaïques de sa maison, avenue Junot, pour mesurer la distance qui sépare l'artiste reconnu, du jeune révolté, réfractaire à l'autorité, grand frère des gosses du maquis où il avait habité lui même.

Poulbot-Dessins-Avant1920-006.JPG

 Poulbot a 25 ans. Il dessine déjà pour "le Rire" et pour "l'Assiette au Beurre", les principaux journaux humoristique de son temps. Il illustre Poil de Carotte ou La Maternelle. Ses dessins sont alors sans concession, sans facilité.

Les dessins réunis par Weill, vrais et faux sont censés faire partie de cette période.

Poulbot-Dessins-Avant1920-010.JPG

Les gosses ne sont pas des angelots du trottoir. Ce sont des gamins indisciplinés et railleurs, joueurs et solitaires, crâneurs et malheureux.

Poulbot-Dessins-Avant1920-007.JPG

Poulbot-Parisiens-020.JPG

Le trait est vif et sans affèterie. Le dessin est parfois rehaussé de gouache.

Les enfants ne sont pas "jolis". Ce sont des gosses avec leurs petits et grands malheurs, leurs minuscules bonheurs.

Comme celui d'être un instant tranquille sur le pot, même si une souris passe le museau par un trou pour vous regarder!

Poulbot-Dessins-Avant1920 020

Ils participent à des combats héroïques sur les terrains vagues et sur les fortifs. La misère qui les entoure, les cabanes de planches, s'estompent alors pour ne plus être qu'un décor lointain.

Poulbot-Dessins-Avant1920-032.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-048.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-049.JPG

Quelques années plus tard, Poulbot représentera les jeux guerriers des gamins en leur donnant une visée patriotique.

Les gosses de Montmartre auront pour ennemi "le boche" et pour problème celui de trouver parmi eux un volontaire qui acceptât de tenir le rôle! 

Poulbot-Dessins-Avant1920-016.JPG

Ce qui frappe dans ces croquis qui sont des recherches, des esquisses pour des dessins plus élaborés, c'est la liberté du trait, sa vivacité.

Poulbot-Dessins-Avant1920-018.JPG

Si Poulbot a pour maîtres Willette et Steinlen (surtout) il s'est affranchi de leur influence en transformant ce qu'il y avait de sombre chez l'un et chez l'autre en une sympathie sans concession, une fraternité sans facilité pour le petit peuple de Paris.

Il est loin du Pierrot suicidaire de Willette ou de la noirceur sociale de Steinlen qui ne trouvera le salut que dans les chats...

Poulbot-Parisiens-007.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-019.JPG 

Poulbot-Dessins-Avant1920-031.JPG

les enfants sont minuscules devant les immenses adultes qui ne cherchent pas à perdre leurs petits Poucets mais les élèvent tant mal que bien.

Poulbot-Dessins-Avant1920-030.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-008.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-011.JPG

C'est souvent la grande soeur qui s'occupe des mouflets. Mais ce qui est frappant, c'est aussi la solitude de ces enfants. elle est leur refuge. Ils y sont dans leur bulle protectrice. 

Poulbot-Dessins-Avant1920-003.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-022.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920 034

 

Poulbot-Dessins-Avant1920-046.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-012.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-029.JPG

Certains n'ont plus le temps de rêver. Ils sont contraints de travailler. 

Poulbot-Dessins-Avant1920-024.JPG

 Poulbot-Parisiens-019.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920 005

Poulbot-Parisiens-042.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920 013

Poulbot-Dessins-Avant1920-014.JPG

Et comme il faut bien mettre un peu de tendresse dans ce monde brutal, ils s'inventent des histoires d'amour...

Poulbot-Dessins-Avant1920-037.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-038.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-040.JPG

Poulbot-Dessins-Avant1920-052.JPG

Tournant le dos au Sacré Coeur que Poulbot évite de dessiner, face à la ville immense comme un océan, ils partent en voyage....

En attendant...

Poulbot-Dessins-Avant1920-041.JPG

Le Temps des Cerises!

 

Avertissement. J'ai modifié cet article car un de mes lecteurs, amateur avisé de Poulbot et collectionneur lui-même m'informe que le livre de Pierre Weill d'où sont tirés les dessins de cet article à été condamné ainsi que l'éditeur pour faux par Pierre Aubry ayant-droit de Poulbot. Certains des dessins auraient été reconnus comme faux par les experts de l'artiste.

Je suis consterné de l'apprendre même si une fois de plus l'imitateur d'un grand artiste a assez de talent pour tromper les amateurs.

J'aimerais si c'était possible qu'un expert indépendant fasse un tri parmi ces dessins et nous dise quels sont les authentiques!

............................................................................................................

Liens : Poulbot 

Poulbot. Jeunesse. Débuts.

Poulbot. Maturité. Succès. Les Gosses. (2)

Poulbot. Dessins enfants. Chansons de Bruant.

Poulbot. Panneaux de Faïence. Rue Damrémont. Montmartre.

Poulbot. Dessins. La Maternelle de Léon Frapié. (1)

Poulbot. Poil de carotte. Illustrations. (1)

 

Tous les articles :

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

 

 

 

 

............................................................................................................

 

 

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog