Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 06:30

cimetière grand village 006

 

Elle est juchée sur son grand âge

Le passé est un paysage

Fixé pour toujours sur la toile

Où nul ne peut peindre une étoile

 

Pour chaque jour de la semaine

Elle a mis au monde un enfant

Deux sont partis cinq se démènent

Trop mal chéris pour être grands

 

Trois chevaux noirs trois chevaux roux

Les écartèlent sur la roue

Vers leur enfance où tout se joue

Vers l'avenir au garde-à-vous

 

Ce n'est pas elle qui viendra

Détacher les chevaux de bois

Dans son miroir elle est plongée

Loin du regard de ses sujets

 

Deux sont partis cinq sont vivants

Saura-t-elle avant de mourir

Souffler sur eux les mots de vent

Qui font s'envoler les navires

 

plage grand village 8 sptembre 049

 

Liens: poèmes de la mère.

Poème. Ma mère. Mots secrets.

Poème. Ma mère (3) Anniversaire.

Poème. Ma mère (2)

poème. A ma mère.


Partager cet article

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article

commentaires

Olivier 27/09/2010 08:47



un très beau texte qui me bouleverse



Loupiot 24/09/2010 09:35



Ah les mères! elles nous aiment trop ou pas assez... de toutes les façons elles nous obsèdent, présentes ou absentes. dieu bénisse celles qui ont donné à leurs enfants le goût et la joie de
vivre!



Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche