Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 06:05

  2009 1222maman0006

 

Quatre-vingt-dix ans

 

 

J'ai bientôt quatre-vingt-dix ans

Je n'y crois pas en le disant

Est-ce le vent ou la magie

Qui a soufflé sur les bougies

 

Je suis une enfant sur la plage

Entre l'écume et les nuages

Ma soeur aînée mon petit frère

Sont ceux que mes parents préfèrent

 

Je suis devant un grand miroir

Mes cheveux sont épais et noirs

Le peigne y passe avec violence

Maman n'a aucune patience

 

Le jour froid où je me marie

Le petit chien que j'ai trahi

S'est fait écraser dans la rue

Mon désespoir est incongru

 

J'ai des enfants j'ai des bébés

Un chat un chien et des tourments

J'ai peur je pense à mes poupées

Tuées dans un bombardement

 

J'ai bientôt quatre-vingt-dix ans

J'ai tant de mal  en le disant

Serrez moi fort entre vos bras

Il est temps d'être aimée je crois


minouche-maman 033

 

 

 

 Liens: Poèmes mère.

Poème. Mère amère.

Anniversaire maman. 89 ans.

Poème. Ma mère. Mots secrets.

Poème. Ma mère (3) Anniversaire.

Poème. Ma mère (2)

poème. A ma mère.     

 

Liste et liens des poèmes. Divers.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article

commentaires

Sandrine 05/06/2011 09:09



Une belle déclaration nostalgique et vibrante



reine7 13/05/2011 07:04



Beaucoup de tendresse dans ce poème.



patrizia 12/05/2011 13:53



quand j'entends le mot "mère" je me demande étonnée, moi qui l'ai perdue si jeune, ce que cela signifie pour ceux qui ont la chance d'en avoir une. Je me suis inventé pour mes enfants cette
abscence en essayant de reproduire une image de mon coeur. Je me souviens bien du sourire de ta maman. Peux-tu lui donner un baiser de ma part, soufflé de Rome, pour son anniversaire?



chriswac 15/05/2011 18:33



J'ai répondu longuement à ton mail mais il m'est revenu. Je dois avoir une mauvzaise adresse. Peux-tu m'envoyer un message afin que je récupère ton adresse. Je te parle aussi de tes poèmes.
Forts. 



Geraldine 09/05/2011 08:29



Le grand âge c'est vrai c'est un peu l'enfance qui revient en force avec son égoïsme et son centrement sur son corps. Mais c'est difficile d'être enfant d'une enfant! Je reconnais mon histoire
dans votre histoire et c'est la force de la poésie.



Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche