Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

poemes chats.. photos..articles

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles

 

tableaux chats 001

   Dans la petite maison de Grand Village dans l'île d'Oléron, Nicole est la reine, représentée sur tous les murs.

Mais elle a une dauphine, c'est la chatte Titiche, dans tous ses états...

Sur ce tableau, les bougies de shabbat sont allumées... La lumière fait reculer la nuit.  

tableaux-chats-006-copie-1.jpg

   Titiche se dresse contre le ciel parcouru de braises. Elle est la sentinelle qui tient à distance les souris noires du malheur.  

tableaux-chats-007.jpg

   

tableaux-chats-004.jpg

  Nicole, du signe des poissons, sourit à sa manière, un peu triste, un peu inquiète.

tableaux-chats-005.jpg

 Et Tiche attend que je ne la regarde plus pour se retourner et attraper un poisson.   

tableaux-chats-008.jpg

  Ici, j'ai voulu représenter la vierge du Liban qui regarde de ses yeux clairs la folie des hommes.

tableaux-chats-010.jpg

  La chatte ne comprend pas pourquoi dans ce pays de lait et de miel, ce pays fait pour l'amour, la haine élève ses barricades, plus hautes que les cèdres...  

tableaux-chats-012.jpg

  Un été en Bretagne. Une petite maison dans les hortensias, posée sur la courbure de la Terre. Un ange veille sur nous et sur Missou, la rescapée de la SPA.  

tableaux-chats-013.jpg

   La chatte la plus douce et la plus aimante jamais rencontrée...  

tableaux-chats-021.jpg

  Bleu sur rouge, celui-là n'est pas commode.  

tableaux-chats-023.jpg

   Il louche un peu. C'est ce drôle de monde qui le fait loucher...

tableaux-chats-024.jpg

   L'oiseau rouge n'a pas peur. Il le regrettera peut-être si j'en crois le regard de ce chat qui attend d'être tranquille pour...

tableaux-chats-025.jpg

 Les derniers chats sont peints sur des abat-jour. Comme chacun sait, ils apprécient la chaleur électrique!  

tableaux-chats-026.jpg

   

tableaux-chats-028.jpg

   

tableaux-chats-029.jpg

 Une maison sans chat, comme chacun sait, c'est une cheminée sans feu...

Des yeux sans iris...

Un abat-jour sans lumière...

Un homme sans amour...

Moi sans toi.

 

.............................................................................................................

 

 Tableaux chats. Paris.

 

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....

 

............................................................................................................

 

 

...

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles

2010_0507chatsparis0022.JPG

      Sur les murs de l'appartement de Montmartre, il y a Missou, la plus douce des chattes, celle qui m'a aidé à vivre au plus noir de mon histoire. 

2010_0507chatsparis0012.JPG

       Pour elle j'ai écrit un poème ( Poème pour la chatte Missou)                             et pour elle j'ai peint ces tableaux bien infidèles, bien incapables de rendre son infinie douceur et sa tendresse inaltérable.

2010_0507chatsparis0017.JPG

       Un ange veille au-dessus d'elle. Il porte dans les bras Cali, une petite chatte noire, recueillie dans les dunes et enivrée d'espace et de liberté. Incapable de rester enfermée, elle finit par être fauchée au cours d'une de ses balades nocturnes. Un ange l'a saisie pour lui  épargner la souffrance.

2010_0507chatsparis0018.JPG

       Un autre ange a pris Tio-Tio. Le chat gris, le chat de la grande passion, celui que je confiais à un ami indigne lorsque je partais à l'étranger. Celui qui me restait fidèle malgré mes absences prolongées. Celui que j'ai tenté de suivre dans la mort mais qui ne l'a pas permis. Celui qui m'a libéré en racontant mon histoire ( Chat gris encre noire. Premier roman.)

2010_0507chatsparis0021.JPG

2010_0507chatsparis0010.JPG

       Au-dessus d'une poutre de l'appartement, Missou est reçue par des chats ailés, des anges-chats qui ressemblent à Tio-Tio.

2010_0507chatsparis0009.JPG

      

2010_0507chatsparis0001.JPG

       La miss, la reine, la folle, l'exclusive : Titiche de Saint-Denis! 

2010_0507chatsparis0002.JPG

      " C'est moi la vedette", dit-elle, quand je regarde ma femme.

2010_0507chatsparis0005.JPG

      "C'est moi que tu devrais représenter et moi seule....

2010_0507chatsparis0006.JPG

      ...avec plus de talent s'il te plaît, parce que là, vraiment, je ne me ressemble pas. tu m'as fait des oreilles d'âne!"

2010_0507chatsparis0008.JPG

       Encore Missou, sur les genoux de Nicole

2010_0507chatsparis0015.JPG

 Toujours Missou, sur la plage, protégée par Nicole ou protectrice de Nicole, c'est pareil.

Mes chats, ma femme, mes amours.

 

.............................................................................................................

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....

PHOTOS de mes CHATS

 

 

 

...

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles

 

maldives 093

       Quand on voyage et qu'on aime les chats, on a toujours peur d'en rencontrer. On sait que dans bien des pays, ils essayent de survivre, dans le meilleur des cas dans l'indifférence des hommes...

Aux Maldives, j'ai cru un certain temps qu'il n'y en avait pas. J'en ai été rassuré.

Et puis, un matin, une petite famille s'est réfugiée près de la maison. Une mère et ses chatons. Très méfiants, très farouches, ils ne se sont pas laissés approcher. J'ai posé une soucoupe sur le sable de corail. Je l'ai emplie de lait concentré, de ce lait que nous trouvons dans nos chambres sur le plateau avec le café et le thé.

Je me suis éloigné et par la fenêtre, j'ai vu les petits se précipiter vers la soucoupe qu'ils ont nettoyée sous le regard attentif de leur mère.

Le soir, j'ai rapporté du restaurant de la charcuterie et du fromage. Mais la petite famille avait disparu. Je ne l'ai pas revue. 

Bonne chance à vous, chatons faméliques des Maldives... Puissiez-vous grandir et apprendre à attraper les poissons comme sait si bien le faire le héron de la plage... Puissiez-vous être stériles et ne plus donner à la peur et à la faim son tribut de petites vie innocentes...

 

maldives-093-copie-1.JPG


maldives-093-copie-2.JPG



Lien : Chats du square Louise Michel. Montmartre.

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....

 

 

...

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles

Bernhardt 123

    Les chats aiment les rochers du square Louise Michel, au pied du Sacré-Coeur.
   La Vierge Rouge veille sur eux, elle qui les aimait tant et qui revint de son exil en Nouvelle Calédonie, avec une bande de vieux matous qu'elle avait recueillis et qui n'auraient pas survécu sans elle.

Bernhardt-124.JPG

  La Mère Michel n'a pas perdu ses chats...
  Il sont là, petite troupe que des montmartrois au grand coeur viennent nourrir, été comme hiver.

Bernhardt-125.JPG

        Il y a quelques années, de petits abris de bois en forme de chalets, dissimulés sous les buissons, servaient de refuges aux chats du jardin. Les abris ont disparu.
       Il paraît qu'il y a trop de chats.
       Il paraît qu'ils font des dégâts...

 J'ai vu des fleurs arrachées, des arbustes déracinés...
 J'ai vu des canettes de bière en mille éclats sur les escaliers...
 J'ai vu des papiers sales, des épluchures et des ordures...
 J'ai vu des recoins transformés en pissotières...
 
  Tout ça à cause des chats? 

chats-005.JPG

 Des chats qui vont acheter leur bière chez Carrefour et leurs repas chez Mac Do, rue de Clignancourt ?

chatspassants-002.JPG

  Ces deux-là, je les connais bien.
  Ils passent leur journée ensemble.
  La femelle tricolore et le mâle au poil noir.

chatsFeutrier-003.JPG

   Savez-vous qu'ils ont des noms?
   Les dames qui le soir viennent les nourrir, connaissent chacun d'eux et bien qu'elles les baptisent différemment, ils viennent vers elles en confiance.
   Leur voix leur est familière.
   Et puis, c'est sûr, ils  apprécient d'être honorés de plusieurs noms.
   Même si, comme chacun sait, le vrai, le seul, l'authentique, ne soit connu que d'eux ...

chatsFeutrier-034.JPG

    Cette après-midi, bien avant l'heure des dames, c'est un monsieur qui est venu.
   Je le connais.
   Depuis des années, je le voyais dans le quartier avec ses chats.
   Il sortait avec eux.
   Les chats le suivaient où qu'il aille et à la moindre alerte sautaient sur ses épaules.

chatsFeutrier-020.JPG

   Maintenant, il n'a plus de chats chez lui.
    Il se sent trop vieux.
   Il n'est pas certain de leur survivre.
   Alors il vient là, chaque jour, avec des assiettes en plastique, des croquettes et des boîtes de pâtée.
   Il ne gagne pas grand chose mais il n'aurait pas d'appétit si les chats du jardin n'étaient pas nourris.

chatsFeutrier-040.JPG

   Les chats le voient venir de loin, depuis la rue Müller et la petite place.      Lui, il s'arrête sur un banc et il dispose les écuelles un peu à l'écart de l'allée, là où les chats se sentent à l'abri.

chatsFeutrier-058.JPG


chatsFeutrier-060.JPG
                                     

chatsFeutrier-091.JPG

                                    Bouboule qui sort de sa cachette...

chatsFeutrier-094.JPG

chatsFeutrier-096.JPG

chatsFeutrier-105.JPG

                                             robin, le moins sauvage, toujours à se prélasser sur les marches et à faire sa toilette, si intime soit-elle, sans se soucier du qu'en-dira-t-on...

chatsFeutrier-112.JPG
                         

chatsFeutrier-151.JPG

                                                Lili...

chatsFeutrier 132

                                                 Pacha... 

chatsFeutrier-028.JPG

 Et quelques autres encore qui n'ont pas voulu se montrer,
 ou qui ne sont pas en forme,
 ou bien...

 Un panneau placardé dans le jardin rappelle qu'il est interdit de nourrir les chats. Une amende qui dépasse ce que touche en une semaine mon voisin, est prévue pour les contrevenants.

 Ne serait-il pas plus intelligent, messieurs nos élus, de stériliser ces chats et de laisser les bons Samaritains du quartier, les nourrir, pour le bonheur des enfants et pour la beauté du monde...


chatsFeutrier 101

chatsFeutrier-121.JPG



Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....


 Le chat et la mort de sa maîtresse.

 





....

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles

Babette--Toto--Moi-004.jpg

    Elisabeth est morte le 12 janvier. La femme qui mendiait dans le métro et qui un matin d'hiver a ramassé un chaton qu'on avait jeté dans une poubelle, ne parlera plus à son chat, ne l'accueillera plus la nuit dans le creux de son bras.


2010 0117totoAtelier0003

    Toto le chat, pendant des années l'a accompagnée, station Strasbourg-Saint-Denis. Il se dressait, bien droit devant la coupelle où des passants parfois laissaient tomber une pièce de monnaie.


2010_0117totoAtelier0005.JPG

        Un jour, le hasard des rencontres mit un peu de soleil dans la vie d'Elisabeth et de son chat. Ce ne fut certes pas une vie de cocagne mais ce fut la vie, tout simplement. Un petit studio, quelques aides. On oublia le métro.


2010_0117totoAtelier0008.JPG

    Et puis, le 4 Janvier, alors que le monde entier échangeait encore des voeux de bonheur et de réussite, l'ambulance est venue chercher Elisabeth. Elle l'a emmenée dans une maison de soins palliatifs. Une maison sans espoir, même si jusqu'au bout Elisabeth a gardé l'Espérance.




2010_0117totoAtelier0006.JPG

    J'ai pris Toto quelques jours chez moi. Je l'aurais gardé si ma chatte Titiche n'avait hurlé chaque nuit, désemparée de ne plus dormir contre moi et si elle n'avait cessé de manger.


2010_0117totoAtelier0009.JPG

    Des amis ont recueilli Toto. Des amis formidables qu'Elisabeth aimait. Toto vit maintenant à Montmartre et il regarde par la fenêtre les vignes de la rue Saint-Vincent.

Le 12 janvier, jour de la mort de sa maîtresse,  il n'a pas bougé. Il est resté contre la porte jusqu'à la nuit. Il n'a pas mangé.

 

 

Liens:
Poème. La mort d'un chat.

Poème chat. Mort de Minouche.

poèmes pour mon chat. Mort.

...
Le chat contre le cancer

 

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....




...



Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles

toto-005.JPG


      Il a mendié pendant des années dans le métro.
      Enfin, c'est beaucoup dire.
      Un chat ne mendie jamais.
      Il nous autorise à laisser une pièce dans la coupelle qui est devant lui et qui permettra à son amie de survivre.

     Un jour, son amie et lui ont quitté le métro et son ciel de faïence.
     La vie s'est adoucie.
     Ils ont vécu dans un petit studio parisien. C'était bien. Une vie simple pour des coeurs simples.
     La vie quoi!
     La seule!

toto 002

     Mais il faut croire que c'était trop demander que de vouloir ce simple bonheur-là.
    Alors l'amie a commencé à tousser.
    Depuis le temps qu'elle fumait, ce n'était pas très étonnant.
    Les fumeurs s'habituent à avoir une voix grave, à tousser un peu trop...
    Ils ne s'en font pas. Ils sont plus malins que le tabac.

toto 004


    Mais le tabac, il sait y faire.
    Il attend calmement, cigarette après cigarette, que la tumeur, maligne, se développe et se prélasse.
   Un cancer de l'oesophage.
   L'amie ne mange plus.
   Elle boit quelques liquides énergétiques.
   Elle tient le coup grâce aux patchs de morphine.
   N'importe qui serait mort depuis des mois.
   Mais elle survit.
   Son chat est avec elle.
   Il ne la quitte pas du regard et il ne ferme les yeux que lorsqu'elle s'endort enfin.

toto 016

    Dans quelques jours, son amie va retourner dans la maison de soins palliatifs.
    Dans quelques jours, le chat va être recueilli.
    Dans quelques jours...
    Mais qu'elles sont précieuses ces heures où il la regarde et où il pense de toutes ses forces de chat, que rien de mal n'arrivera tant qu'ils seront ensemble.


....


lien :poème : le chat du métro

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....





....

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles

2009_1228dad0001.JPG


     Le cantou : espace où l'on rassemble des hommes et des femmes atteints de la maladie d'Alzheimer...
     Espace où ils se côtoient, se rassemblent et s'éparpillent entre des murs aux portes cadenassées.

     Cette après-midi un chat est venu.
     Non pas dans le cantou, interdit aux animaux, mais contre les grandes vitres toujours fermées qui donnent sur un jardin clos.

     Une femme, pantalon de sport fuchsia, pull turquoise, cheveux de neige, s'est levée de son fauteuil, sourire aux lèvres.

    Elle est allée vers le chat et a caressé la vitre froide.

"Tu es revenue
Ma Princesse
Tu es revenue"

Le chat a frotté le museau contre la main posée à plat sur le panneau de verre. Une petite buée s'est formée, un petit nuage.

2009_1228dad0002.JPG




Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....

lien : Poème pour la chatte Missou







...

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles

2009 1217MontmartreNeige0059


      
On l'appelle la veuve rouge et on l'aime dans le quartier. Elle fait partie, comme Michou, du Montmartre qu'on a toujours connu, avec ses originaux et ses poètes. 
      Michou, c'est le côté bleu, avec sa veste d'azur et ses hublots de rêveur.
      Loulie, c'est le côté rouge avec sa chevelure de renard, sa grande cape couleur "temps des cerises".
     On l'aime bien Loulie. Et comme elle fréquente beaucoup le square Louise Michel, certains l'ont surnommée la veuve rouge.
    Elle ne déteste pas ça, Loulie. Parce qu'elle admire la Vierge Rouge et ne manque jamais de poser sur sa tombe, à Levallois, le 9 janvier, une carte postale avec des oeillets d'un côté et la trace de ses lèvres de l'autre.

2009 1217MontmartreNeige0046

   Chaque soir, elle a un rendez-vous qu'elle ne manque jamais.
   Elle descend de son petit studio, rue André Del Sarte, longe les grilles du jardin rue Ronsard, s'arrête en face du musée d'art naïf et installe sur le rebord de pierre ses boîtes en plastique.

   Les chats ne tardent pas à apparaître.
   En fait, ils sont toujours là bien avant l'heure...
   L'un planqué sous le lierre épais qui tapisse les faux rochers, l'autre sous un carton qu'un jardinier au bon coeur oublie de ramasser...
  
  Ils s'approchent sans trop de cérémonie et ne font pas longtemps semblant de dédaigner le festin offert. Car ils l'apprécient ce festin. Alors que bien des écuelles apportées par d'autres femmes nourricières ne se vident qu'à moitié, les boîtes de Loulie sont nettoyées, si impeccablement, qu'elle n'a même pas besoin de les laver.

2009 1217MontmartreNeige0053 

    Mais ce soir là, il y a quelques années, à l'heure habituelle, quand la nuit se déplie jusqu'au bas de la butte, à peine écornée par les réverbères complices ou faiblards, la veuve ne vint pas.

                            C'était un 24 décembre.

    Les chats ont commencé à attendre. Et Dieu sait qu'ils en ont l'habitude les chats !
 Attendre que cesse la pluie...
 Attendre que les oiseaux viennent à portée de jeu...
 Attendre que les hommes soient bons...  
 Attendre que se réalise la prophétie d'Isaïe...  
 Et quand ils n'attendent pas, ils font encore semblant d'attendre au cas où passerait par là une caresse disponible...
 
    Peu à peu ils ont senti monter en eux une vague inquiétude.
    Pas de Loulie, pas de repas, ce soir étrange où des familles entières gravissaient à une heure pas très catholique, les escaliers qui mènent à la basilique du Sacré-Coeur, la grosse laiterie sans lait qui domine le quartier.
 
  Leurs petits estomacs se sont mis, à l'unisson, à crier famine.
 Ils ont gargouillé à qui miaou miaou et leurs oreilles se sont hissées comme de petites voiles guettant les pas vifs et saccadés, les pas de geisha, les pas de Loulie.


2009 1217MontmartreNeige0018
 
    L'air s'est mis à vibrer.

  La Savoyarde s'est éveillée dans son campanile, aussitôt suivie par les autres cloches des alentours, moins éminentes, mais soucieuses d'être à la hauteur de l'événement qui se célébrait cette nuit-là dans le village de Montmartre. 
  Minuit sonnait.
                                                              
  C'est alors qu'elle est arrivée Loulie, non par la rue habituelle mais par les escaliers de la rue Paul Albert, jadis appelés escaliers Sainte-Marie.
 Elle était métamorphosée, rajeunie et alerte.
 Il y avait autour d'elle des gars du quartier : le boulanger, le matelassier, l'épicier, le tapissier de la rue Cazotte et Melchior, le commerçant du coin de la rue, dont la boutique regorge de trésors venus des quatre coins du monde.  
   Ils regardaient avec des yeux de guirlande électrique la veuve qui survolait les marches et portait contre elle un infime chaton nouveau-né. Elle avait dégagé un sein gonflé et doré comme une brioche auquel était accroché la petite bête qui tétait goulument

 Elle s'est dirigée, environnée de sa cour, vers le rebord de pierre.
 Elle s'est assise.
 Les chats aussitôt se sont frottés contre elle, l'échine tendue et le ronron déchaîné, malgré la présence inhabituelle des gaillards, muets et attentifs.
 Le matou gris qu'elle appelait Tio Tio s'est couché sur ses genoux.
 La tricolore, miss Missou, comme elle disait, s'est allongée sur ses pieds et l'espiègle Titiche s'est installée dans le cabas, sur les boîtes dont le parfum faisait frissonner ses vibrisses.



2009 1217MontmartreNeige0057


 Les hommes se sont regroupés, en cercle chaleureux, autour de Loulie et de ses chats.
Ils souriaient comme le ravi de la crèche. Ils souriaient de toutes leurs dents, parmi lesquelles, il devait bien y avoir quelques canines.
 Ils ne pouvaient détacher les yeux de ce chaton qui pressait de ses petites pattes le sein généreux. 

  Un homme, un peu paysan, qui passait par là en tirant sur sa bouffarde, s'est arrêté devant le spectacle. Il a sorti de sa poche un calepin et griffonné quelques lignes. Avant de s'éloigner, il a demandé à Elie le tapissier comment s'appelait cette femme.

  Rentré chez lui, il a écrit une chanson, car il aimait les gens et il était poète



                                           Quand Loulie dégraffait son corsage
                                           Pour donner la gougoutte à son chat
                                           Tous les gars, tous les gars du village
                                           Etaient là.....


gd-village---chats-015-copie-2.jpg

        Je ne sais pas pourquoi, il a changé plus tard le prénom et préféré Margot, un prénom qui sent la terre et les sabots.
       Sans doute, par délicatesse n'a-t-il pas voulu qu'on reconnaisse notre Loulie.
      Ou peut-être, exilé dans le 14ème arrondissement, n'a-t-il pas voulu que ce Montmartre qu'il avait aimé et où il avait chanté, ne vienne raviver ses regrets de l'avoir quitté. 



         Toute la suite de sa chanson n'est que pure invention.
 
         Les femmes  n'ont pas été jalouses et n'ont pas immolé le chaton.
         Au contraire, apaisées par cette étrange nuit, elles ont attendu le retour de leurs hommes et les ont embrassés avec une tendresse inhabituelle.

           Le chaton, aussitôt baptisé Noël, a été recueilli par Melchior et il est resté pendant des années la mascotte de la rue André Del Sarte.

           Loulie est maintenant très vieille mais elle a gardé sa chevelure de renard et sa cape du temps des cerises. Elle vient toujours, le soir, s'asseoir sur le rebord de pierre du square Louise Michel, et les chats du quartier viennent toujours se serrer contre elle en ronronnant de tout leur coeur.

2009 1217MontmartreNeige0056

 

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....

Lien :  Un chat de Montmartre.



...





Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles



Un jour d'ombre et de pluie
Un jour d'ambre et de gris
Un de ces jours sans nom
Ni âme ni raison

Je n'avais nul désir
J'allais à la dérive
J'avais fermé mes livres
Je me laissais survivre

C'est le moment qu'elle a choisi
Pour tomber dans ma vie
Comme une étoile dans un puits
Comme une plume dans un nid

Après des saisons d'abandon
Dans un refuge de banlieue
Elle est entrée dans ma maison
Sans se poser une question

Elle a ouvert en grand les yeux
Pour explorer tous les recoins
Elle a essayé les coussins
Elle a pissé dans les fusains

Elle est venue sans hésiter
Se coucher sous mon abat-jour
Et dans la nuit sans un détour
Elle a choisi mon oreiller

J'ai dormi pendant des années
Comme un chaton émerveillé
Le nez contre son ventre rond
Sa patte oubliée sur mon front

Elle accueillait tous mes amis
Qu'ils soient gentils qu'ils soient bougons
En ronronnant à la folie
le corps fondant comme un bonbon

Elle aimait tous les animaux
Qui se trouvaient sur son chemin
Elle embrassait de son museau
Les chats les souris ou les chiens

Mais elle a laissé s'approcher
Les doigts rapaces de la mort
Le cancer qui s'est accroché
Comme une portée carnivore
 
Quand il a fallu la piquer
Ses yeux sont restés dans les miens
Son coeur ne s'est pas arrêté
Il bat toujours au coeur du mien.


 

Liens:

Poème. La mort d'un chat.

 La chatte Missou.

Poème chat. Mort de Minouche.

poèmes pour mon chat. Mort.

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles


                                       Missou dan un jardin de l'Ardèche.

     Je n'ai d'elle que quelques mauvaises photos. Elle est venue dans ma vie comme un ange. Elle m'a redonné le goût d'exister et je l'aimerai jusqu'au Paradis.

      Un jour de printemps, un jour gris sur paris, je me sentais si las, survivant d'un amour catastrophe qui me laissait sur le trottoir, comme un mendiant sans espérance... j'avais été spolié, humilié, rejeté et mon vieux chat, mon compagnon, en était mort après quelques jours de terribles souffrances.

    Je ne sais ce qui, ce jour-là m'a guidé vers le refuge de Gennevilliers.


                      Missou à Montmartre. On voit déjà son ventre déformé par le cancer.

    Je l'ai vue, à l'écart, dans la grande pièce où sont réunis les chats en attente d'adoption. Elle était allongée sur une bûche et faisait semblant de ne rien voir. Un bout de langue rose sortait de sa bouche. C'est ce bout de langue qui m'a attiré. C'était drôle et touchant. Abandonné et pas sérieux.
   J'ai caressé la tête bigarrée. Aussitôt, un ronronnement incroyable s'est mis en route. Un de ces ronronnements à vous taper dans les oreilles comme des milliers de cigales.

   Tout geste de tendresse, tout regard bienveillant, je m'en rendrais compte un peu plus tard, déclencherait chez cette chatte ce ronronnement extravagant. Cet hymne au bonheur.


                    Missou comme chez elle dans les rues de Montguers dans la Drôme.

   Je lai adoptée. elle avait une fiche d'abandon. elle s'appelait alors Pirouette. Je l'ai baptisée Missou.Je l'ai ramenée dans mon petit deux pièces sous les toits. Elle en a pris possession sans hésiter. Elle en a fait sa demeure. Elle y a mis sa joie de vivre et son indolence.


                        Spectatrice de tous les repas. Ici en Bretagne.

      Mais elle était de santé précaire. Je m'en rendrais vite compte. Sa mauvaise haleine m'a fait comprendre pourquoi elle laissait dépasser sa langue. Ses dents étaient pourries. Le vétérinaire consulté m'a conseillé de la piquer. Il m'a dit qu'elle était en si mauvais état que je risquais de me ruiner pour rien. Je ne l'ai pas écouté. Elle a vécu huit ans.
    Elle a été débarrassée de ses vieilles dents. Elle n'en a pas gardé une seule!  Mais ça ne l'a jamais empêché de dévorer. Elle avait un appétit étonnant. Evidemment, je m'arrangeais pour lui préparer des mets onctueux qui ne nécessitaient aucun masticage... Elle adorait les asperges.  Les olives dénoyautées la rendaient folle.


                              Sur sa chaise préférée dans la cuisine, près du frigo.



    Je n'ai cessé de la soigner. Après les dents, un coryza et des problèmes respiratoires. Il fallait tenir sa cage d'osier au-dessus d'une eau bouillante où mijotaient des herbes... Jamais elle ne s'est plainte. Elle acceptait tout. Les pilules, les suppositoires, les traitements. 

   Quelle leçon! Moi qui avais un tel dégoût de vivre, moi qui ressassais sans cesse mes malheurs, je la voyais, amoureuse de la vie  malgré souffrances et abandons.

    Elle aimait tout le monde. Elle aimait tous les animaux. Quand elle a vu la chienne de ma mère, une rescapée des horreurs libanaises, elle l'a léchée. elle s'est pelotonnée contre elle. La chienne qui poursuivait tous les chats est devenue son amie. Elle chassait tout intrus qui la menaçait.


                                    Photo-montage devant un mur peint à Oléron.

Quelques anecdotes.

   Mon père n'aime pas les chats. Un jour dans sa maison d'Oléron, il pleurait, assis dans le canapé. Je suis resté immobile en surprenant Missou qui sautait sur ses genoux, se dressait sur ses pattes et lui léchait les yeux. Il s'est laissé faire. il a cessé de pleurer, il a refermé les bras sur elle. Elle a blotti sa petite tête sur son cou, en la remuant doucement. j'entendais de loin le fameux ronronnement. Je suis parti sur la pointe des pieds quand j'ai vu sourire mon père.

    Un été, nous avions loué une maison au nord d'Oléron. Missou qui ne craignait personne sortait à l'aventure. Le voisin, vers la fin des vacances, m'a dit que tous les jours, elle entrait dans sa villa, montait les escaliers, entrait dans la salle de bains qu'il laissait ouverte et le regardait prendre sa douche. Elle a bon goût car le voisin en question était très beau garçon!


                                     Photo-montage dans la Baie d'Along.

  Quand je l'emmenais en voiture, elle se couchait sur ma jambe gauche et n'en bougeait plus de tout le voyage. Elle pouvait ronronner pendant des heures. Quand nous arrivions, elle se dressait sur ses pattes pour me mordiller l'oreille, comme pour me féliciter de ma bonne conduite.


                               Je l'ai peinte sur les genoux de Nicole....

   Quand, quelques années plus tard, j'ai ramené à la maison Titiche, la petite chatte des terrains vagues qui s'était attachée à moi au point de s'installer dans la cour de mon collège de Saint-Denis et de m'attendre devant la vitre de la salle des profs, Missou lui a fait fête.
    Elle l'a accueillie beaucoup mieux qu'elle n'a accueilli ma femme. Le jour de mon mariage, elle a commencé à pisser sur le lit, là où l'intruse venait dormir. Il m'a fallu beaucoup de patience et de pédagogie pour l'en guérir.


                                           Toujours avec Nicole, sur la plage...

    Et puis Missou a eu un cancer de la chaîne mammaire. Elle a été opérée. Elle n'a cessé d'être douceur et joie malgré ses bandages et l'entrave qu'ils représentaient.

    Elle était apparemment guérie quand le cancer est revenu, plus vorace et foudroyant. Il a fallu l'euthanasier.


      Le jour de sa mort, je l'ai peinte au-dessus d'une poutre, accueillie par les anges-chats...

   Je pense à elle très souvent. Quand je me décourage ou que l'envie de me plaindre me reprend. Je pense à son simple courage de vivre, à son bonheur de rencontrer d'autres animaux, à l'accueil qu'elle faisait à chacun...

   Elle dort dans un beau jardin et je suis sûr qu'elle ronronne quand s'approchent d'elles les chats recueillis par mon frère Bruno.



              Elle est ici sur son fauteuil et dans le ciel, ronronnent Tio Tio et Cali qui l'ont précédée... 


...................................................................................................................................................................


Lien : Le Chapus. Chats. Rencontres...  

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....




... 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog