Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 12:35

      Nos chats nous accompagnent pendant des années et puis un jour ils meurent. C'est du moins ce que l'on croit. Mais peu de temps après leur départ et nos larmes, on les entend revenir la nuit à pas de velours et se coucher contre notre tête. On perçoit leur ronronnement très doux comme des mots d'amour. Et l'on comprend que jusqu'à la fin, ils seront présents.                                                                                                        Jusqu'à la nuit où nos morts se mêleront comme fleuve et rivière.

     Lui c'est le premier, le plus affectueux, le plus exclusif. Je l'ai souvent laissé pour mes voyages au long cours et il m'a toujours attendu. Sur cette photo il m'attend  encore devant un océan qu'il n'a pas connu et il compte les vagues comme on compte les minutes qui nous séparent du bonheur retrouvé.

Elle c'est Missou, la plus douce des chattes. Je l'ai adoptée un matin de printemps à la S.P.A. de Gennevilliers. Elle s'est laissée soigner sans jamais se révolter malgré la brutalité des traitements qui furent cruels. Il a fallu lui arracher toutes ses dents qui  étaient pourries et qu'un premier vétérinaire plein de compassion refusa d'enlever en prétendant que cet animal était en si mauvais état qu'il ne survivrait que quelques semaines. Elle a vécu huit ans avec moi, toujours heureuse et accueillante aux amis, aux autres chats, aux chiens de passage. Elle m'a donné une sacrée leçon de vie, moi qui si facilement me plains du moindre bobo. Elle est ici devant la baie d'Along où elle est venue avec moi puisque depuis son départ, elle me suit partout.



Et voilà la dernière, la rescapée des terrains vagues de Saint-Denis. Elle est ici en Malaisie où elle guette un aigle pêcheur sur l'île de Langkawi. Elle a un caractère très affirmé, n'aime personne que Nicole et moi, ne supporte pas la contrariété et reste l'héroïne de ma rue montmartroise qui connaît son histoire. Elle disparut dans une cheminée un soir de mai, survécut trois semaines et réapparut, maigre et noire de suie un matin de juin.

      Elle doit être un peu bouddhiste!




Une dernière photo de Missou à Oléron, pour dire bonjour à tous les chats qui mettent des couleurs dans nos vies, à Gribouille, Chloé, Jules, Kochka...Krakotte, Lila, Fanfan, Klaudel...et tous ceux dont le nom ronronne dans votre coeur.

...........................................................................................................

 

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....

Ma chatte à Oléron  

 

............................................................................................................

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sheernin 05/06/2009 21:48

Je suis heureuse d'avoir découvert ce blog où l'amour du chat règne sans mièvrerie. Moi aussi j'ai connu cette sensation d'un chat bondissant sur le lit. Je crois que le phénomène n'est pas rare, ce qui ne l'empêche pas d'être mystérieux et superbe.Pour terminer, j'ajoute que j'ai une chatte tricolore à la maison et qu'elle a toujours eu un foutu caractère (impossible de faire un câlin ou de la prendre dans les bras). Est-ce que ça nous empêche de l'aimer ? Humm, certainement pas !... Je reviendrai par ici :)

chriswac 06/06/2009 11:34


Bonjour
Je vous remercie pour votre message. Entre amoureux des chats, nous ne pouvons que nous comprendre. J'ai un faible pour les tricolores. Celle chez qui j'ai habité quelques années était un être
exceptionnel; La vôtre est sans doute si assurée de votre affection qu'elle ne se donne pas la peine de la solliciter! Je me suis promené dans votre univers. Il est beau et fort. Je regrette que
vous n'appréciiez pas Matisse. Ce que je peux pressentir de vous s'accorde tout à fait avec sa sensibilité, ses couleurs, sa simplicité apparente, son goût de la vie.
M'enfin! De quoi je me mêle?
Je vous souhaite un samedi-dimanche sympa malgré la pluie! 


Fred+Panassac 28/04/2009 20:57

Tes chats vivent dans ton coeur et vivront encore très longtemps dans la mémoire de tes lecteurs.

Eric Ménard 11/10/2008 21:48

Tu ne crois pas si bien dire. Pour ma part j'avais enterré Chloé dans la Sarthe, chez mon père, et quelques semaines plus tard on y était allé passer un week-end. Le lendemain matin de notre première nuit nous avons nettement perçu une sensation, celle d'un chat qui sautait sur le lit. Tu n'as pas l'impression qu'un chat est venu ?... Si, m'a répondu Edna. Tous les deux nous avions senti ce mouvement au bas du lit. Nous savions seulement qu'il n'y avait ni chat ni chien dans la maison... "C'était Chloé!" Et ça nous a plus.

chriswac 09/03/2009 09:50


Eric, je ne me résigne pas à ce silence. Je t'en prie, donne-moi des nouvelles de vous 4.


Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche