Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 18:25
Il a été publié en décembre 2008. Il raconte une histoire en grande partie auto biographique, une histoire que je portais depuis plus de vingt ans sans pouvoir la dire. C'est l'histoire d'un amour et d'une trahison. Une histoire banale au fond, comme en connaissent bien des terriens. 

 

Comme il ne m'était pas possible de la raconter à la première personne, j'ai demandé à mon chat, mon petit compagnon de ces années tragiques de prendre la plume... C'est donc lui le témoin de la catastrophe, lui qui porte un jugement juste sur les êtres. 



Le voilà au Liban, sur la terrasse. Tout ce qu'il raconte, ma chienne massacrée, les cigognes dégommées comme au casse-pipe, son incursion dans une famille intégriste qui a voulu le tuer... tout cela est vrai.



Sur cette photo il est en Bulgarie. J'aurais dû le garder avec moi et ne pas le confier à l'être que je croyais digne d'amour et de confiance.
Il est mort de mon histoire, à cause de mon aveuglement. Je l'ai tenu contre moi quand l'aiguille a transpercé sa veine.
Après, c'est toujours lui qui raconte... Un chat ne meurt jamais tout à fait... Il me voit rentrer chez moi, il me voit aligner les somnifères et les avaler un à un, à grandes rasades de whisky...
Quand je l'entends à ma porte, il fait tout pour me dissuader de le suivre. Il sait qu'il habite de l'autre côté, chez les morts et que si je le rejoins, c'est que je serai mort à mon tour. Je ne peux résister, je le suis, je le saisis, nous ronronnons tous les deux, bien loin de la réalité blessée. Nous nous retrouvons tous les deux dans notre jardin volé. Morts mais libres!



Evidemment je n'ai pas réussi mon suicide. Il a dû prévenir avec ses pouvoirs de chat, mon amie, devenue ma femme, de forcer ma porte et d'appeler le SAMU.
Je ne l'ai jamais oublié. 20 ans après, c'est à lui que je dois d'avoir pu écrire ce roman. C'est à lui que je dois de m'être libéré. 
J'ai écrit des poèmes pour lui. Je le retrouverai, je le sais. Il m'attend sans impatience.

Lien :
 poèmes pour mon chat. Mort.  

lien : les chats. Poèmes, photos, histoires.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascal Marziano 20/02/2013 22:14


Bonsoir Christian,


Ce petit mot pour vous dire que je viens tout juste de teminer la lecture de votre premier roman et cela sous les larmes. Ce n'est vraiment pas sympa ! Plus sérieusement, c'est la première fois
qu'une lecture me touche autant et tenais à vous le faire savoir. J'en suis tout retourné, peut-être parce que j'ai le même regard que vous sur le terrible monde dans lequel nous vivons, bien
trop égoïstement.


Félicitations et bon courage !


Pascal

chriswac 21/02/2013 14:48



Merci Pascal pour ce "petit mot" qui me va droit au coeur. Pour plaisanter un peu, je dirai qu'il est normal qu'un "timbré" comme moi vous ait touché! Plus sérieusement, je crois qu'il y
a au monde deux types d'humains, ceux qui sont sensibles à la vulnérabilité des plus faibles, dont les animaux, et ceux qui s'en moquent et l'utilisent...


Il est bon de rencontrer des gens de sa famille élective.


Caresses à Chatonne



marc 12/07/2009 13:58

J'ai adoré ce roman. Je voudrais rencontrer un type comme toi. Merci vraiment pour ta sensibilité et l'amour des animaux. au fond, c'est ton chat le véritable amour...

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche