Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 09:05



                      Titiche

17 ans ce matin qu'elle a mis sa vie dans ma vie
Comme un torrent dans la rivière
Comme un glaçon dans un grand verre
Comme une étoile dans la mer

17 ans ce matin qu'elle est venue de Saint-Denis
Avec sa tenue de soirée
Deux jolies mouches sur le nez
Et des yeux clairs à se damner

17 ans ce matin qu'elle a décoré la maison
Griffé comme un rasoir le cuir noir du salon
velouté de poils blancs le tapis, les coussins
Cassé les bibelots offerts par les voisins

17 ans ce matin que son coeur bat au coeur du mien
En ronronnant plus fort quand j'ai trop de chagrin

17 ans ce matin qu'elle s'endort avec moi
En surveillant la mort comme on surveille un rat 

 

 

 

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....

 Lien :poèmes pour mon chat. Mort.



... 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Balladine 24/05/2011 17:58



Quelle belle idée que ce poème, Dix sept ans est déjà un bel âge pour un mistigri, et l'animal méritait bien cet hommage.



chriswac 25/05/2011 08:33



Les chats, comme les gens qu'on aime ne devraient jamais vieillir! Ma loubarde de Saint-Denis est moins intellectuelle que votre Bill. Il suffit que j'ouvre télérama pour qu'elle saute sur mes
genoux pour mieux le lacérer!



Aralf 12/11/2010 10:25



Très ému de ce poème, à l'heure où l'un de mes vieux matous est en train de passer de vie à trépas... 


Aralf


http://les-jardins-d-aralf.over-blog.fr/



chriswac 12/11/2010 18:36



Il passe de la vie à une autre vie, celle qui continuera avec vous, tant que vous penserez à lui. Nos chats nous accompagnent jusqu'au bout du chemin. Je pense que lorsque viendra notre jour, il
y aura leurs petits museaux contre notre joue. Courage et amitié.



Philomène 25/09/2010 14:16



Notre chat aussi a 17 ans mais le rouquin commence à avoir des problèmes... d'arthrose ou de rhumatisme, enfin des fois il se casse un peu la gueule en sautant ! Et puis il a maigri et
puis il devient un peu sauvage... mais c'est notre chat n'est-ce pas ?



Tony Yves 26/06/2009 22:18

L'amour pour nos compagnons à quatre pattes souvent ressemble par la force du sentiment ah celui pour nos proches J'ai eu des chats et leur disparition à chaque fois fut un vrai drame, c'est fini je n'en prendrai plus

alexandra 15/06/2009 10:29

Que de souvenirs que tous ces noms ! mme Roll, Mme Mercadier, et MMe Andréani que j'ai croisé un jour à Paris VIII .... J'ai moi même une photo de vous avec Mme Laflaquière, autre prof d'anglais que j'avais eu en 6ème !
Et bien pour répondre à vos questions qui ne m'ennuient guère, oui, je peins parfois. J'ai opté pour une filière littéraire/Arts plastique au lycée (anciennement A3)et puis j'ai hésité côté orientation. Alors j'ai gardé le dessin pour moi, et j'ai suivi un cursus "faignasse" à la fac, en effet, l'enseignement ne me résonnait pas à l'oreille comme une évidence puisque je voulait dessiner, mais qu'on me répétait qu'il n'y avait pas de débouchés. Alors j'ai glandé jusqu'en maitrise, et puis un jour, il a fallu aider ma mère, je suis devenue aide-éducatrice dans un collège difficile, et là, j'ai compris ! enfin, pas tout à fait, j'ai d'abord voulu être CPE (chef des surveillants, c'est plutôt pas mal !). Mais après mure réflexion je me suis inscrite à l'IUFM et j'ai regagné les bancs de Paris VIII pour une formation CAPES. Et là j'ai regretté de n'avoir rien fichu pendant mes années DEUG-LICENCE, parce qu'il fallait se replonger dans des lectures théoriques qu'on m'avait suggérées de lire ... J'ai échoué 6 fois aux oraux après 6 admissibilités, et j'ai postulé pour un remplacement ... au gré du vent, au hasard ... j'enseigne depuis 2 ans et 1/2 et j'admets que le métier est dur, ingrat. Je disais ce matin dans un entretien (pour avoir une classe de 1ere l'année prochaine) que nos égos en prennent un coup, car quand on est prof on donne beaucoup, mais il a si peu de retour. Mes élèves sont assez difficiles, et frôlent l'illettrisme, mais ils sont si attachants. Alors je prends mon temps, je les "materne" un peu parfois, et j'obtiens le meilleur d'eux : le respect. Ce fameux mot qui se perd de plus en plus de nos jours. Je ne leur demande pas la lune, j'ai compris qu'ils ne l'atteindraient pas, mais je leur fait découvrir mon monde, et comme vous l'avez fait avec moi, je leur parle beaucoup.
Bien entendu, il reste ceux qui sont hermétiques, mais que peut-on y faire .... puis il y a les parents qui parfois devraient prendre des cours de civisme et comprendre que défendre toujours leurs enfants ne les fait pas grandir.
J'adore mon métier, même si comme une grande histoire d'amour, il me fait parfois souffrir. Il arrive que je sorte d'une classe et que les larmes me viennent, que je rentre chez moi, et que je me sente médiocre. C'est passionnel et destructeur, et en même temps ça me fait grandir, je m'épanouis.
Pour en revenir à la peinture, j'ai commencé par reproduire des dessins de Dali (encore un point qui me rattache à votre Blog, combien de fois suis-je allée me promener à Montmartre et au musée !)Et puis j'ai reproduis des dessins de Sisley. La plupart de mes toiles sont des cadeaux, je n'en ai gardé qu'une.
Je suis ravie d'avoir pu échanger avec vous, la petite fille timide a changé ... cette 5ème (la seconde puisque je redoublais) a été une renaissance, une année bien difficile : mais je n'ai pas lâché prise. Et tel un cycle, certaines choses de cette époque sont remontées en surface ces dernières années, comme d'étranges coïncidences .... comme pour me rappeler que je ne dois jamais baisser les bras.
Bien à vous,
Alexandra

chriswac 16/06/2009 10:30



Je serais vraiment content de voir tes peintures. Avant de donner la prochaine, photographie la!
Je vois que je te tutoie. J'espère que tu ne m'en voudras pas mais il m'est impossible de penser à mes anciens élèves autrement... La différence d'âge me permet cette liberté, mais surtout les
heures parfois longues passées avec vous tous, avec toi, dans ce sacré collège! Ta "carrière" me donne une idée de toi, très sympathique. Tes échecs, peut-être ton manque de confiance... Ma femme
a passé 4 fois le Capes, résultats brillants à l'écrit et paralysie à l'oral! il faut persévérer.
Je connais ces sentiments dont tu parles, à la sortie de certains cours. C'est un métier terrible et formidable. Les deux vont ensemble! 
Je te donne une adresse @ si tu as envie parfois de m'écrire. N'hésite pas. Ce contact inattendu avec toi est un de ces petits présents que la vie, par ailleurs si radine, nous fait de temps en
temps.
Passe une bonne journée. (chris.wac@orange.fr)



Alexandra 15/06/2009 08:28

Cher Christian,
et bien vous êtes celui qui m'a donné le gout des langues anciennes, car en 5ème, nous avons abordé le latin, et j'en ai fait 2 années après cela. Depuis j'ai une passion pour l'ancien français que j'ai découvert en préparant le CAPES. Je suis aujourd'hui professeur de français et en effet, vous êtes de ceux qui m'ont ouvert la voie ; à vrai dire, vous êtes 3 à m'avoir réconciliée avec la littérature (après vous il y a eu mon professeur de français/latin de la 3è à la 4è, puis une autre en 1ere). Nous nous sommes croisés au collège Henri Barbusse (à St Denis) et Nous avons eu la chance de faire un voyage scolaire en Angleterre.Je ne vous oublie pas car vous avez été une source d'ouverture d'esprit pour tant d'entre nous. Ce fut une dure année pour moi, j'ai failli perdre mon père cette année là, mais vous m'avez aidé à surmonter mes peines. Vous étiez à la fois un réconfort, un professeur, bref, un grand homme pour la toute jeune fille que j'étais. Et je vous assure que l'on oublie les gens comme vous.Vous m'aviez conseillé d'écrire mes peines, et j'ai continué à les noter dans un carnet jusqu'au lycée. Certains m'ont même permis de gagner des concours au lycée. De plus, nous partageons la même passion pour les chats et la peinture.
Je vous souhaite une agréable journée, et encore merci pour ce vous avez su apporter à douces adolescences.
Alexandra

chriswac 15/06/2009 09:35


Chère Alexandra
Oui je me rappelle votre visage. Vous étiez réservée et parfois triste. Vous étiez un peu à part dans la classe souvent agitée. Je crois avoir une photo de groupe de cette année-là. Je vais la
rechercher. Je me rappelle le voyage-galère en Angleterre avec Roll et Andréani! 
Savez-vous que le poème que vous avez aimé est pour une petite dionysienne? Titiche, je l'ai recueillie à Barbusse. Elle venait cogner à la porte de la salle des profs. Je l'ai nourrie et comme
aucun prof n'en voulait je l'ai adoptée. Mme Mercadier l'avait nommée Magalie! Je me rappelle avoir confié ma classe à Nadia Challane pour l'emmener chez le véto de Saint-Denis. Souvenir, souvenir!
Vous aimez les chats, ce qui ne m'étonne pas... Et la peinture..; Peignez-vous vous-même? Et je ne résiste pas à vous demander si vous êtes bien dans votre peau de prof, le métier étant bien ingrat
parfois!
J'espère ne pas vous importuner avec mes questions. si de temps en temps, vous acceptiez de me donner des nouvelles, j'en serais très touché.
Je vous communiquerai mon mail, pour plus de facilité.
Je vous souhaite une bonne fin d'année scolaire, pas trop éprouvante.
Christian. 
 


Alexandra 14/06/2009 17:28

Cher Christian,
votre poème est magnifique. Je me souviens vous avoir eu comme professeur lorsque j'étais en 5ème, vous griffonniez déjà sur nos copies et je me rappelle une dictée sur la bataille d'Azincourt et les chats. Vous êtes de ceux qui m'ont donné la passion de la lecture et le gout de l'enseignement. Cordialement,
Alexandra

chriswac 15/06/2009 07:48


Votre commentaire me touche... Êtes-vous donc devenue enseignante? En serais-je (en partie) responsable?
Merci pour ce petit signe que vous m'envoyez, à travers les années.
Que le petit chat ange-gardien que je dessinais sur vos copies, veille sur vous!
Cordialement 
 


daniela 03/06/2009 18:32

Ce poème, come celui dedié a Nini m'à fait un peut pleurer. L'amour pour ta femme et pour ton chat est palpable. J'ai perdu aussi deux chats et c'à à eté un peu predre parte de moi. Escuse mon francais, je suis italienne, je fais ce que je peux. TU sais que mon pc n'à pas tuous les accents!?!? Bonne journée daniela (dear)

chriswac 04/06/2009 07:47


Bonjour Daniela
Je t'ecris sans accent pour respecter ton pc! Je pense que l'italien est la plus sensuelle des langues... tu as raison, perdre un chat, c'est perdre une partie de soi-meme. Merci pour ton message.
Passe une belle journée. 


marie 29/05/2009 00:38

Très mignon , moi aussi les animaux m' inspire , j'ai auss dedié , entre autre un petit texte à ma chatte enfin a chippie lolllllMarie

Flo 28/05/2009 14:01

C'est ça une vie de chat. Titiche a une bonne bouille et un drôle de p'tit nez.biz Flo

chriswac 28/05/2009 14:26


Tous les chats hélas ne sont pas aimés! merci pour votre mot. Votre grisette me rappelle mon premier chat. L'histoire de la goutte me plaît beaucoup. Chattesquement vôtre.....


Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche