Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

asie

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE

cernushi Edo chameaux 005

                                         Cerf. Bronze. Milieu ou fin époque Edo (1615-1868).


     La beauté lisse et souple de ce cerf invite à la caresse.
     Comment résister au plaisir de passer les mains sur ce cou svelte et ce dos parfait?
     Hélas les gardiennes du musée sont à l'affût et vous rappellent à l'ordre!



cerf-sika-japon.jpg
                                                          Cerf (Sika) Japon.

    Le cerf a longtemps été un animal sacré au Japon alors qu'en Chine il était très apprécié par la médecine traditionnelle qui concoctait un remède composé de poudres de ses bois!


cernushi-Edo-chameaux-008.JPG

      Il est toujours présent au Japon, notamment dans la forêt de Nara où il se laisse photographier par les touristes. 



cernushi-Edo-chameaux-006.JPG
                                   Biche. Bronze. Edo. (1615-1868)

     A Cernushi, on a pensé à lui laisser une compagne, une biche légère et souple qui ne détourne la tête que pour mieux être désirée!


biche-japon--Nara-.jpg
                                                          Biches. Japon. Nara.


cernushi-Edo-chameaux-010.JPG

 On est ému par l'élégance de ces sculptures.
 Elles sont à la fois vivantes et idéales.
 Elles sont le cerf et la biche, prêts à s'enfuir et elles sont ces animaux tels qu'ils passent dans nos rêves et dans nos poèmes.



cernushi-Edo-chameaux-012.JPG
                                                 Grues. Bronze. Edo (XIXème)

     De l'autre côté de l'escalier, sur leurs grandes pattes, se baladent les grues.
     Le bronze leur convient moins que la légèreté des feuilles dorées des paravents (voir 
paravent Japon. Les grues. Edo. )
    Elles ont ici un petit côté Giacometti qui trahit leur grâce naturelle.


Grue-du-Japon-.jpg

      La grue est elle aussi un animal sacré.
      Elle symbolise la longévité et serait capable de vivre 1000 ans!
      Elle est l'oiseau du mois de janvier, celui qu'on associe aux voeux de santé et de guérison.
     Depuis la dernière guerre, elle symbolise également la paix. 


cernushi-Edo-chameaux-013.JPG

cernushi Edo chameaux 014


 Oeil vif, bec ouvert, langue tendue, cette grue aimerait sans doute s'échapper vers le parc Monceau.
    Parce que passer 1000 ans dans un musée, aussi beau soit-il...
    Il y a de quoi perdre patience!

 

Art chinois. Chameaux. Figuriness funéraires.

 Un paravent japonais. Ecole de Kano.Guimet

Paravent Corée. Epoque Choson.

 

..

.... 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE

maldives-207.JPG

S'il est un oiseau qui correspond à nos climats, à nos champs de lourde terre, à nos bois et nos jardins, c'est bien le corbeau.

On est étonné de le rencontrer dans la clarté des Maldives. Et pourtant, il est bien là, noir sur bleu, au bord des plages de corail. 

maldives-206.JPG

Il fait son travail de corbeau, son job de technicien de surface. Il nettoie. Il débarrasse le sable des petits cadavres d'insectes et de crabes. 

maldives-038.JPG

 Il n'hésite pas à se tremper les pattes pour inspecter les fonds marins...

maldives-174.JPG

 Il se perche dans les frangipaniers. Pas de fromage dans son bec. C'est lui qui nous tient un langage peu flatteur fait de sons rauques et véhéments... 

maldives-175.JPG

Maldives--Nini--091.JPG

Et quand nous délaissons nos transats, il vient vérifier si nous n'y avons pas laissé quelques miettes...

D'autres visiteurs reprennent possession de leur royaume :

maldives-025-copie-1.JPG

Le chevalier à la recherche de petits crustacés...

maldives-197.JPG

Le crabe uca dont les pattes se colorent de rouge ou de bleu pour attirer les femelles...

maldives-203.JPG

maldives-204.JPG

Ce gros lézard, un agame femelle, entre ombre et lumière...

Maldives--Nini--113.JPG

      Et le requin Pointe Noire...à quelques mètres de la plage...

 

 

 

 

Lien : Les Maldives : dauphins. Meemu.

 

 

....

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE

 

 

maldives 133

Dans le lagon de l'atoll de Meemu, il suffit de se diriger vers la passe qui communique avec l'océan pour rencontrer les dauphins.


maldives-137.JPG

Ils s'approchent du bateau qu'ils escortent aussi longtemps que cela les amuse.

Ce sont des dauphins longirostres qui accompagnent en groupes les bateaux et se livrent parfois à des acrobaties spectaculaires. la moindre n'étant pas le salto avant avec double vrille.

 

maldives-147.JPG

 Après s'être amusés un instant  de nos claquements de mains,  ils disparaissent dans le soleil... 

maldives-148.JPG

Pour cette courte vidéo, coupez le son pour ne pas entendre le moteur du bateau, et plongez avec eux! 

...

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE

 2010_0403Maldives0179.JPG

      La journée de Nicole : après le petit déjeuner, quelques minutes de balançoire sur la terrasse du bungalow... 

2010_0403Maldives0021.JPG

      On laisse son mari à ses occupations et on fait quelques pas dans le jardin... 

2010_0403Maldives0007.JPG

  Ensuite, vient le gros effort de la matinée : tourner le transat vers la mer et le soleil... 

2010_0403Maldives0091.JPG

      Il suffira par la suite de le tirer vers le rivage quand l'ombre des cocotiers prendra trop de place... 

2010_0403Maldives0176.JPG

  Il faut bien lire un peu pour montrer aux hérons, crabes, poissons et autres habitants des Maldives qu'on sait aussi entretenir son esprit... 

2010_0403Maldives0167.JPG

       Et puis... on plonge dans cette eau amniotique, dans le bien-être primordial, dans le paradis retrouvé...

Comme en témoigne cette petite vidéo du bonheur!

 

 

      Lien : Maldives. Couleurs. Atoll de Mulaku (Meemu).

 

 

 

 

 

.....

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE

 

maldives 060

 Il y a sur notre terre quelques miracles qui font croire au ciel.

 Les ailes des papillons, les yeux des enfants, la démarche des chats...

 Il y a, perdues dans l'Océan, dans des bleus qu'on n'a jamais rêvés, les îles des Maldives.

 

maldives-182.JPG

 

   L'eau y est si transparente que sans masque ni tuba, vous voyez danser les poissons.

   Celui-ci est aussi musicien puisqu'il se nomme "poisson flute"!

                                                                                                                                   

maldives-036.JPG

     Les photos ne sont qu'un reflet de la splendeur de cette nature qui a besoin de nos yeux pour donner sa mesure.

    Malgré tout, je vous en propose quelques-unes, sans commentaires inutiles, comme une invitation vers ce pays menacé, n'en déplaise à Allègre...

                                                                                                                                                           Ce pays fragile où le ciel et la mer font l'amour avec les îles et leurs habitants.

 

maldives-074.JPG

                                       Medhufushi (Atoll de Mulaku) Meemu.

 

maldives-079.JPG

L'atoll a la forme d'un trapèze. Il abrite plusieurs îles de pêcheurs (à peu près 6000 habitants)

 

maldives-126.JPG

 

maldives-130.JPG

 

maldives-133.JPG

Vers la passe qui communique avec l'océan, il est fréquent de rencontrer des dauphins.

 

maldives-177.JPG

 

maldives-153.JPG

 

maldives-194.JPG

 

maldives-088.JPG

 

maldives-080.JPG

 

maldives-143.JPG

 

maldives-142.JPG

 

maldives-082.JPG

                          L'île de Maraweli. le village de pêcheurs et sa mosquée.

 

maldives-125.JPG

    Baudelaire pensait aux pays du Nord en écrivant son Invitation au voyage...

                                                                                                                                                                                      Et pourtant, c'est à ce pays où le temps s'immobilise que me font penser les premiers vers du poème : Mon enfant, ma soeur...Songe à la douceur...D'aller là-bas vivre ensemble...Aimer à loisir...Aimer et mourir...Au pays qui te ressemble...


 

Lien : Les Maldives. Le héron.

 

 



Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE

maldives 012

 

maldives-015.JPG

 

 Premier jour à Paris après l'éblouissement des Maldives...                          Un timide soleil tente de nous faire oublier la féérie des couleurs du lagon.  Mais ce matin, le premier à me manquer est mon copain le héron de la plage.

 

maldives-026.JPG

       Il était là, près de nous, guettant dans l'eau transparente une proie facile. 

maldives-027.JPG

 

 Il ne s'envolait pas à notre approche.                                                                Parfois, il s'éloignait dignement quand l'appareil-photo l'agaçait.

 Le héron maldivien ressemble à notre héron cendré. Il est un peu plus petit mais beaucoup moins farouche.

 

maldives-040.JPG

 

Il est accueilli dans beaucoup de familles comme un animal domestique très apprécié comme anti-moustiques!

 

maldives-032.JPG

Il venait nous rendre visite dans le jardin entre plage et bungalow.

 

maldives-201.JPG

 

maldives-200.JPG

Il aimait se percher sur le transat dès que Nicole le laissait libre.

maldives-094.JPG

Mais quand il avait eu les yeux plus gros que le ventre et avalé un beau poisson argenté, il s'éloignait pour le digérer en paix.

Je l'ai surpris en train d'en avaler un. Il m'excusera de livrer ainsi au public son festin de glouton!

 

 

 

 

 

 

 

      Lien :  Poème. Maldives.

 

 

 

....

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE
cernushi-Edo-chameaux-016.JPG
                  Chamelier (Qian tuo yong). Terre cuite. Wei du Nord. 386-534.


       Les chameaux ont eu beaucoup plus de mal que les chevaux pour trouver le chemin du musée Cernuschi.
      Seuls quatre d'entre eux y sont parvenus!


cernushi-Edo-chameaux-017.JPG

  Et on peut regretter ce petit nombre quand on découvre la beauté de ce chamelier Wei...
  La bête porte le bât et on voit sur les côtés, les rouleaux de soie.
  Le chamelier est coiffé d'un bonnet au bord roulé qui intrigue les spécialistes, incapables de lui attribuer une origine géographique.      L'homme juché sur sa monture, se tient droit, la barbe frisée, le regard fixe. Il me fait penser aux guerriers sculptés sur les murs de Persépolis.
 le chameau paraît plus vivant et s'il a été contraint d'obéir et de s'agenouiller, c'est lui qui en impose par son port de tête et sa fierté. 



cernushi-Edo-chameaux-020.JPG
                             Chameau. Terre cuite. Dynastie Tang. 618-907.

Celui-là est seul. Il porte la selle ovale et attend d'être bâté. Le chameau symbolise la route de la soie et ses richesses. C'est sans doute pour cette raison qu'on le dépose dans les tombes de l'époque Tang. 
C'est avec les longues caravanes que les Chinois découvrent ces étonnants animaux menés par des "étrangers,  des barbares". 


cernushi-Edo-chameaux-019.JPG

    Ils se gardent bien de les monter eux-mêmes.
   Ils en font parfois l'élevage et louent le service de palefreniers occidentaux pour le transport des produits exotiques, source de prospérité.



cernushi-Edo-chameaux-023.JPG
            Chameau céramique trois couleurs (sancai). Shaanxi ou Henan. Dynastie Tang. 618-907.

     Celui-là, de grande taille est typique de l'époque Tang qui inventa la technique du Sancai (trois couleurs).
     La technique s'améliora au fil des ans et les artistes réussirent à décorer leurs sujets de plus de dix couleurs.
    Ce chameau sellé est en train de blatérer, peut-être pour couvrir la voix des visiteurs qui déblatèrent autour de sa vitrine...


cernushi-Edo-chameaux-024.JPG

   Ces statuettes  (yong) faisaient partie des objets funéraires (chevaux, musiciens, joueuses de polo...)

cernushi-Edo-chameaux-026.JPG
                          Palefrenier barbare. Terre cuite glaçurée. Dynastie Tang. 618-907.

cernushi-Edo-chameaux-027.JPG




chameau-guimet.jpg
                     Chameau bâté et son chamelier. Terre cuite polychrome. Epoque Tang.

   Ce dernier chameau, c'est au musée Guimet qu'il a transporté son chargement.
 Il est particulièrement beau.
 On reconnaît à sa fourrure qu'il vient de Bactriane.
 Les figurines funéraires de chameaux bâtés et montés sont rares.
 Celle-ci nous montre un chamelier venu d'Asie centrale avec sa tunique à revers, son pantalon et son turban noué par devant typiquement kouchéen.


Art-asiatique-1711.JPG
                  Chameau bâté et son chamelier. détail.   Photo Yves traynard

      IL tient des rênes disparues.
   Son petit ventre rebondi nous montre qu'il a bon appétit.
   Son expression est surprise et inquiète.
   Il se demande ce qu'il fait là, dans cette ville barbare, si loin de la route de la soie! 






lien : Chevaux. art chinois. Guimet.




....









Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE
guimet 001
                           "Les Grues" (musée Guimet)

J'aime ce paravent.
J'aime son apparente simplicité, son fond d'icônes
Ses  grands oiseaux élégants...

 Il est du début de l'époque Edo (17ème siècle) et porte au revers une calligraphie extraite des Poèmes des 12 mois de Fujiwara Teika.
 Ce poète (1162-1241)  est considéré comme l'un des plus grands.
 Sa poésie s'inspire de la nature et des saisons. Souvent, le mois de janvier est symbolisé par les grues.



guimet-004.JPG
                                   Première feuille

   Le paravent compte six volets ou feuilles.
   Les dessins sont tracés avec de l'encre et des couleurs légère sur papier couvert de fines lamelles d'or.
 
  Huit grues y sont représentées.
  Certaines se lissent les plumes, d'autres cherchent de la nourriture...


guimet-016.JPG
                                         Première feuille

 Harmonieux mouvement du cou, calotte rouge, oeil vif...
 L'arabesque est soulignée par la ligne noire des plumes.
 Le blanc est pureté.
 Le rouge est l'énergie vitale, la régénération.
.
guimet-021.JPG
                                       Deuxième feuille

La grue semble danser, légère...
Ses ailes s'ouvrent...
Sa tête serpentine se retourne...
Son corps est posé sur la tige frêle d'une patte...
L'oiseau est à la fois mouvement et suspension...
Il appartient à la terre et au soleil. 

guimet 015
                                       Troisième feuille

 Une grue plus jeune, immature, elle aussi sur une patte...
 Elle est tournée vers la terre où elle recherche sa nourriture...
 Etonnante composition qui se ferme sur elle-même, le bec touchant la patte.



guimet-025.JPG
                         Quatrième, cinquième et sixième feuilles

Presque au centre du paravent, une grue, tête tendue vers le ciel,  bec ouvert sur le fond de feuilles d'or.

guimet-005.JPG

Tandis, qu'encadrée par deux oiseaux au plumage sombre, une grue blanche danse à son tour, une patte posée dans un buisson de fleurs moins blanches qu'elle.

guimet-009.JPG

 Beauté du mouvement du cou, des couleurs, de l'épaisseur chaude du corps et de la légéreté des ailes.
 Il y a trois grues blanches dans la composition.
 Elles sont les vedettes du spectacle.
 Mieux que les autres, elles sont le symbole qu'aiment tant les Japonais...  Symbole de la longévité heureuse et de la guérison...

guimet 010

  Un dernier regard vers les oiseaux sacrés, et l'on s'éloigne sur la pointe des pieds du paravent où ils vivent leur éternité fragile.


guimet-027.JPG



Liens :

Un paravent japonais. Ecole de Kano.Guimet

 Paravent Corée. Epoque Choson.





 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE
guimet-100.JPG

    Un paravent coréen du musée Guimet "Le coq jaune" attire l'attention des visiteurs et si j'en crois le léger sourire qui éclaire leur visage, les rend heureux.
    Il est de l'époque Choson, fin 17ème, début 18ème.

guimet 094


    Huit panneaux de 131,5 sur 042,5 déplient un paysage paisible, autour d'un lac.
    Les couleurs que le temps a atténuées, restent nettes, tandis que l'arrière plan de ciel et de bosquets donnent une profondeur impressionniste à la composition.

guimet-104.JPG

    Le 5ème panneau nous montre, presque au centre, le fier coq "jaune" qui donne son nom au paravent.
    Il attend sur son rocher qu'approche la femelle énamourée du 4ème panneau.


guimet-102.JPG

    Elle vient entre l'herbe et l'eau, dans son plumage de mariée, bec en avant, oeil vif.


guimet-096.JPG

   Les autres animaux sont des canards.
   Sur le 2ème panneau, celui là qui semble sourire, se tourne vers l'autre qui nage vers lui, sous les feuilles rouges.


guimet-098.JPG

   Ces feuilles rouges que l'on retrouve sur les huit panneaux et qui donnent à l'ensemble son côté joyeux de fête sous les lampions.

guimet 100

A la rencontre sur les eaux, correspond la rencontre dans le ciel.

guimet-105.JPG

   La composition est encadrée par les arbres aux feuilles colorées (3 panneaux de droite et 3 panneaux de gauche) qui se penchent vers le lac.


guimet-107.JPG

   La vie est là calme et tranquille... 
   Les fleurs, les eaux, les animaux...

   Le visiteur se pose sur le banc qui fait face au paravent et je suis sûr qu'il se prend un instant pour le coq jaune! 





Lien : Guimet : Un paravent japonais. Ecole de Kano.Guimet  





.... 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #ASIE


Dimanche au musée Guimet...
Un des plus beaux musées de Paris.
Et pour les amoureux de l'Asie, une inépuisable source d'émerveillement. Nous nous promenons longtemps au rez-de-chaussée parmi les statues d'Angkor que nous aimons et qui nous rappellent un de nos plus beaux voyages.
Avant d'aller déjeuner au restaurant des porcelaines, nous nous arrêtons un instant devant ce paravent japonais de l'école de Kano.

guimet-030.JPG


guimet-031.JPG

 Il date du XVIIème siècle et représente des hérons sur un saule enneigé. Le titre à lui seul est un poème. Quelques mots vous introduisent dans un monde de silence et de mystère.
 L'art japonais est souvent l'art de l'ellipse.
 A vous d'entrer ou non dans la tristesse que ces quelques mots suggèrent. La tristesse, le froid et la vie.

guimet-033.JPG


guimet-036.JPG

Le fond du décor est recouvert de feuilles d'or.
 Il a pâli avec le temps. Comme pâlissent les icônes.
 Imaginez la lumière du jour venant éveiller l'or.
 Imaginez la nuit, les flammes des bougies miroitant entre les branches de  l'arbre mort.
 Le héron se réfugie dans ses plumes chaudes.
 Son bec est tourné vers le ciel.
 Il guette peut-être le premier souffle du printemps.


guimet-039.JPG


guimet-040.JPG

  Celui-là regarde vers le sol gelé.
 Il lui faut survivre.
 Il va survivre, malgré l'arbre couvert de neige
 Malgré la branche qui se penche devant lui, dans le même mouvement, comme un squelette d'oiseau
 Malgré le soleil plus blafard que la lune.
 La beauté et la vie sont ici symbolisés par cet oiseau fragile qui traversera l'hiver.


guimet-045.JPG

 L'arbre se tord prisonnier de ses racines... Les hérons s'y reposent, reprennent des forces avant de s'envoler dans le ciel d'or. 



Lien : paravent coréen : Paravent Corée. Epoque Choson.

Lien : La chaussée des géants. Guimet. Preah Khan.  

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog