Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 07:50
guimet 001
                           "Les Grues" (musée Guimet)

J'aime ce paravent.
J'aime son apparente simplicité, son fond d'icônes
Ses  grands oiseaux élégants...

 Il est du début de l'époque Edo (17ème siècle) et porte au revers une calligraphie extraite des Poèmes des 12 mois de Fujiwara Teika.
 Ce poète (1162-1241)  est considéré comme l'un des plus grands.
 Sa poésie s'inspire de la nature et des saisons. Souvent, le mois de janvier est symbolisé par les grues.



guimet-004.JPG
                                   Première feuille

   Le paravent compte six volets ou feuilles.
   Les dessins sont tracés avec de l'encre et des couleurs légère sur papier couvert de fines lamelles d'or.
 
  Huit grues y sont représentées.
  Certaines se lissent les plumes, d'autres cherchent de la nourriture...


guimet-016.JPG
                                         Première feuille

 Harmonieux mouvement du cou, calotte rouge, oeil vif...
 L'arabesque est soulignée par la ligne noire des plumes.
 Le blanc est pureté.
 Le rouge est l'énergie vitale, la régénération.
.
guimet-021.JPG
                                       Deuxième feuille

La grue semble danser, légère...
Ses ailes s'ouvrent...
Sa tête serpentine se retourne...
Son corps est posé sur la tige frêle d'une patte...
L'oiseau est à la fois mouvement et suspension...
Il appartient à la terre et au soleil. 

guimet 015
                                       Troisième feuille

 Une grue plus jeune, immature, elle aussi sur une patte...
 Elle est tournée vers la terre où elle recherche sa nourriture...
 Etonnante composition qui se ferme sur elle-même, le bec touchant la patte.



guimet-025.JPG
                         Quatrième, cinquième et sixième feuilles

Presque au centre du paravent, une grue, tête tendue vers le ciel,  bec ouvert sur le fond de feuilles d'or.

guimet-005.JPG

Tandis, qu'encadrée par deux oiseaux au plumage sombre, une grue blanche danse à son tour, une patte posée dans un buisson de fleurs moins blanches qu'elle.

guimet-009.JPG

 Beauté du mouvement du cou, des couleurs, de l'épaisseur chaude du corps et de la légéreté des ailes.
 Il y a trois grues blanches dans la composition.
 Elles sont les vedettes du spectacle.
 Mieux que les autres, elles sont le symbole qu'aiment tant les Japonais...  Symbole de la longévité heureuse et de la guérison...

guimet 010

  Un dernier regard vers les oiseaux sacrés, et l'on s'éloigne sur la pointe des pieds du paravent où ils vivent leur éternité fragile.


guimet-027.JPG



Liens :

Un paravent japonais. Ecole de Kano.Guimet

 Paravent Corée. Epoque Choson.





 

Partager cet article

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article

commentaires

Niki 22/03/2010 10:21


Une belle description dans l'esprit de l'oeuvre.


Nivôse 03/03/2010 09:41


Un regard de poète sur une oeuvre de poète


Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche