Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

oleron plages

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES



     Fin d'automne sur les plages de l'île d'Oléron...
     Les touristes sont partis depuis plusieurs semaines.
     Les oiseaux retrouvent leur royaume. Ils sont là, par centaines, face au vent....




   Ce sont surtout des goélands.
   Goélands bruns, goélands cendrés et, dominant les autres d'une bonne tête, goélands marins....



     La fine, l'élégante aigrette garzette, cherche sa nourriture. Elle a failli disparaître, tant ses plumes de parade excitaient les chasseurs qui les monnayaient à bon prix. Elle est protégée aujourd'hui et commence à reprendre confiance. 





    Sur un rocher, une étrange famille : des goélands, une aigrette et un héron cendré!







    Goélands en vol...

    Comment ne pas penser à Damia :

Ne tuez pas le goéland
Qui plane sur le flot hurlant
Ou qui l'effleure
Car c'est l'âme d'un matelot
Qui plane au-dessus d'un tombeau
Et pleure...pleure!







    Et voici mon amie la mouette.
    La mouette rieuse, plus précisément.
    Même en plein été, elle n'a pas peur de s'approcher des familles installées avec glacières et baguettes de pain, pour quémander quelques miettes.
   Elle est fine et précieuse.
   Elle est menacée par la horde envahissante des goélands.
   Elle a ici sa tête blanche avec une petite tache sombre en arrière de l'oeil. Son plumage nuptial lui donnera une belle calotte sombre qui cernera son oeil de blanc... 

    Quand j'ai la nostalgie d'Oléron, je descends de la Butte Montmartre et vais jusqu'à l'île Saint-Louis où quelques mouettes rieuses passent l'hiver!



Lien: Les plages d'Oléron :

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.

 





..

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES



    Fin septembre sur la plage de Grand Village , les vagues accueillent de jeunes kayakistes venus  jouer avec elles...

 















...

Lien : Les plages d'Oléron :

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.



... 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES




     Avant de quitter mon île pour regagner Montmartre, je profite de cette fin septembre  et de sa lumière si particulière pour faire quelques photos de la plage de Grand-Village ...






































     Et un dernier regard sur les dunes qui après le vandalisme de l'été, se reposent quelques jours avant les tempêtes hivernales...




Liens : Les plages d'Oléron :

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.

 

..

...

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES



     Au nord de l'île, la plage des Huttes , très fréquentée l'été, est considérée à juste titre comme l'une des plus belles d'Oléron.



    A l'extrémité nord , quelques arbres torturés résistent vaille que vaille.



     Le village se blottit dans le creux des dunes.
     Les maisons se serrent les unes contre les autres pour mieux résister au vent du large.



     A l'entrée de la plage, sur la dune des sables Barataud, un blockhaus prend des couleurs...






     Un dimanche de fin septembre, des enfants ont construit sur le sable des châteaux éphémères.











    Les vagues se rient de ces remparts dérisoires. 
    Elles consentent  certains jours à porter les surfeurs qui fréquentent en cet endroit un spot recherché.



     L'après-midi s'achève...
     Les ailes se replient...
     La plage des Huttes retourne à sa solitude sauvage...





Lien :

Les plages d'Oléron :

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.




...

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES













     J'ai regardé ce jeune homme assis sur la plage.
     Il a attendu que la mer le rejoigne pour se décider à se jeter dans la vague.
     Peut-être a-t'elle su le libérer de son chagrin ?










    L'instant le plus grisant, c'est ce départ vers le large...
     Tous les rêves sont à l'horizon...

     La plus belle vague ne pourra que vous ramener au rivage... 












Un enfant au bord de la mer.
Saura-t-il préserver la nature que nous avons si égoïstement malmenée?
.............................................................................................................

Lien : les plages d'Oléron:

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.

 

.........................................................................................................






...

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES



     Il y avait, il y a quelques années, un immense parking tout au long de la plage de Vertbois. Il a disparu, dévoré par les tempêtes de l'hiver. 




     Il y avait dans les dunes, à plusieurs dizaines de mètres de la plage, deux énormes blockhaus. La mer les attire vers elle à chaque grande marée. Elle les a fait glisser sur le sable lors du dernier hiver. Peut-être n'aura-t-elle pas le temps de parachever son oeuvre car, la municipalité de Dolus envisage de les détruire, les jugeant dangereux pour les enfants et les imprudents qui s'y aventurent malgré les panneaux d'interdiction.



     Il faut avouer qu'ils avaient une réputation douteuse, ces vestiges de l'architecture guerrière des nazis... Ils servaient de rendez-vous aux amoureux qui s'y aimaient avec vue sur la mer. Ils attiraient les voyeurs qui se dissimulaient dans les oyats. Ils offraient leurs murs immenses aux artistes tagueurs venus parfois de loin.



     La petite souris prétend que les amateurs d'herbes rares venaient y fumer à l'abri des pluies et des regards.



     Ce qui, de toute évidence stimulait leur imagination...





     Et puis, un jour d'avril de cette année, des enfants qui jouaient à la guerre, découvrirent dans un des blockhaus un corps carbonisé.



     Il y eut une enquête qui conclut au suicide par le feu d'un habitant de Dolus venu s'immoler près de la mer.
Evidemment cette mort sinistre ne pouvait améliorer l'image des blockaus dont les jours sont maintenant comptés.



     Il faut donc se dépêcher d'aller voir les peintures qui s'écaillent et qui exploseront en 2010.







     ...Si toutefois l'on réunit la somme nécessaire à cette destruction. Ce qui n'est pas assuré, si j'en crois l'adjointe au maire, Marie-Hélène César qui malgré son nom impérial et conquérant déclare :"En 2010, si tous les crédits nécessaires sont réunis, ces deux blockhaus seront amenés à disparaître. La disparition pure et simple est inéluctable. Encore faut-il savoir qui va payer." (!!!)



     Par mes moustache! Cela me redonne un peu d'espoir!





     Allons! Allons! pas de faux espoir! la chose est décidée. On va nous dynamiter!

....


     Merci aux jeunes artistes qui ont écrit et peint sur les murs de la haine.  La pluie, la mer, le vent, apprécient tant leurs couleurs qu'ils ont voulu s'en emparer, les emporter dans leur mémoire avant que les dynamiteurs ne fassent leur boulot.













Lien :
 Les plages d'Oléron :

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.

 




..
 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES

     C'est une histoire sans paroles. Elle me fait penser au dernier film de Woody Allen, "Whatever works"... 

     Un vieux grincheux (comme moi)  se demande ce qu'il a de commun avec ses contemporains.  Dans les toilettes publiques, ils estiment superflu de tirer la chasse pour évacuer leurs déjections... Quand ils sont cyclistes, ils trouvent naturel de rouler sur les trottoirs, d'ignorer les sens interdits et les feux rouges... 
    Nos mêmes contemporains veulent profiter d'une nature encore sauvage et belle à condition qu'elle soit préservée des agressions...des autres!

    A l'entrée de la plage, quelques panneaux rappellent la fragilité de cette nature et le respect qu'elle mérite.

Vous pouvez juger du résultat de ce rappel civique...

 









Arrivée des envahisseurs...  
A quelques mètres de là, un accès à la plage a été aménagé. Pour qui?









Après le piétinement des oyats, des fleurs et des plantes dunaires, installation avec armes et parasols sur la dune "fragile".





Et maintenant... Cherchez où est la dune?





Là où elle a essayé de résister, on peut voir des petits humains s'employer à la réduire à néant, sous le regard attendri de leurs parents...


Une question naïve?
La commune de Grand-Village at-elle obtenu le pavillon bleu de l'Europe pour cette année?




...



Lien: Les plages d'Oléron :

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.  



... 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES



La plage de la Giraudière à Grand-Village est sans doute la plus fréquentée de l'île. Dès le matin, le petit parking est saturé. Les voitures stationnent tout au long de la route d'accès (un km) et le plus souvent, vous devez marcher sous le soleil, sur le sentier piétonnier étroit et caillouteux pour atteindre l'océan. A moins que vous ne préfériez le petit train touristique... Je vous conseille de venir avec votre vélo, la
 piste cyclable, refaite, est très agréable quand ne s'y aventurent pas les familles avec bouées, canots, parasols et autres ustensiles...



Vous arrivez sur la plage par la dune qui chaque année recule. 





Le drapeau est orange. Au moindre rouleau, il remplace la flamme verte. Il faut reconnaître que la plage est dangereuse à cause des courants de baïnes et que les sauveteurs préfèrent prévenir les "baignassous" (comme les gens du pays les appellent si gentiment.)







Les dunes, les pauvres dunes que les vents de tempête malmènent, ne se reposent guère en été. Malgré les panneaux d'information qui demandent qu'on les respecte en n'y grimpant pas et en ne piétinant pas la flore fragile, elles sont immanquablement envahies par des jeunes et des moins jeunes (qui votent peut-être écolo...)
Les parents émus regardent leurs petits sauter dans les oyats et provoquer en riant l'écroulement de murailles de sable.
 


Les anges de la plage sont perchés sur leurs chaises. Ils ont délimité un espace minimal, une centaine de mètres, entre deux fanions bleus. C'est là que vous êtes autorisés à vous baigner.
Hors des fanions, c'est à vos risques et périls!





A l'entrée de la plage se massent donc les familles et les baigneurs. En cet endroit, la foule est telle qu'il faut slalomer entre les serviettes de bain et les parasols.





Mais si vous marchez quelques centaines de mètres, vous parvenez à la plage naturiste et à l'espace... Malheureusement, depuis quelques années, l'étendue de sable blond est envahi de cailloux. Le phénomène s'aggrave de saison en saison. Il paraît que les travaux d'extension du port de la Cotinière, plus au nord, en sont responsables. C'est dommage car en certains endroits, on a l'impression d'être sur une plage de galets. Les bains peuvent se révéler dangereux à cause de ces pierres que la force des vagues peut vous envoyer sur la tête!





Encore quelques pas après la plage naturiste, et c'est le bonheur! 



Le bonheur aussi pour les chiens... Ils sont en effet interdits de plage à Grand Village. Cette décision stupide ne peut se comprendre sur des espaces balayés par les marées et par les vents. Si vous avez un chien, je vous conseille la Grande Plage de Saint-Trojan, non loin de là (où ils sont les bienvenus).
Ou bien, accédez à la Giraudière en passant par la dune, vers les Allassins.



Bonnes vacances! Et surtout, éloignez-vous de l'entrée de plage pour jouir de la liberté d'un rivage d'écume et de soleil!

............................................................................................................

Lien: Les plages d'Oléron :

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.

..........................................................................................................




... 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES




Dernier dimanche d'été à Grand village. Nostalgie des derniers beaux jours. Un été de plus au compteur de la vie. combien d'étés encore avec ceux que l'on aime ?
La plage de la Giraudière à Grand Village, 10h30 ce matin. Les surfeurs attendent la vague.


 

Mais elle ne fait pas de gros efforts, la vague. Elle est épuisée d'avoir porté des milliers de pingouins sur planche pendant des mois pourris pour les baigneurs (les baignassous comme les appellent les charentais)  et bénis pour les surfeurs.


Les oiseaux reprennent possession de l'espace. Cette mouette a mis sa coiffure d'hiver, tête blanche et petite attache noire derrière l'oeil. Elle a perdu son bonnet noir de l'été.


  Lui, il n'a toujours pas mis sa culotte d'hiver. il cherche parmi les cailloux le fossile précieux.
 


Au pied des dunes menacées, cette femme retarde au maximum le
moment de remettre son soutien gorge gorge d'hiver!




Il avait posé des filets et il est venu les retirer à marée basse. comme tout pécheur qui se respecte il esquisse un pas de danse  (entrechat)car la récolte est bonne. Malheureusement pour les petits poissons.

      Ces deux là ne sont pas pressés de retrouver leur vélib.

      Et cette petite qui s'appelle Nini aimerait bien que son école se tînt sur la plage avec les coquillages et les étoiles de mer.




Dans la douceur fragile de ces derniers beaux jours un bain d'écume et de lumière.




Voilà c'étaient les dernières images d'Oléron. Demain c'est l'automne, je vais rentrer à Montmartre avec Titiche qui fait semblant de dormir mais a bien repéré les valises. Ne t'en fais pas ma vieille, je t'emmène avec moi et si Dieu veut nous reviendrons l'été prochain

.

.................................................................................................................................................................

 


lien : Les plages d'Oléron :

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.

 

.............................................................................................................

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON PLAGES

              J'ai quitté Montmartre pour aller passer quelques jours dans une petite commune de l'île d'Oléron : Le Grand Village Plage. Ce n'est pas un village, ce n'est pas grand mais il y a vraiment une plage! Si vous ne connaissez pas l'île d'Oléron, je voudrais vous inviter à y venir le plus vite possible, avant que ne soit parachevé l'enlaidissement irrémédiable et le saccage d'une île qui fut en son temps sauvage et belle. Mois après mois (et cela depuis la construction du viaduc de sinistre mémoire), les terrains se lotissent, les campings prolifèrent et bientôt  il y aura plus de mobil homes que d'arbres sur cette langue de terre. Les mobil homes s'étendent comme une maladie de peau...ils sont partout, avec leurs pots de geranium, leurs nains de jardinets, leur barbecue, leur antenne satellite, leurs petits chiens aboyeurs et leurs heureux propriétaires gobeurs d'huîtres. Ne crions pas haro sur le mobil home...il n'est pas le seul responsable de la catastrophe. Voyez comme se multiplient les maisonnettes charentaises, toutes semblables, toutes blanches ou ocres avec leurs volets bleus ou en plastique... Voici donc Le Grand Village Plage. Jadis quelques maisons serrées en colimaçon, avec de jolis noms de rues : passages des îles, rue des saulniers, rue du roulier... Dieu merci, elles sont toujours là et quelques unes sont même habitées par de vrais habitants...toute l'année...


  




Un escalier tout à fait typique à Petit Village, commune de Grand Village (il n'y a pas encore de Moyen Village, ni de Géant Village ni de Mini Village, mais étant donnée l'originalité des noms, cela ne saurait tarder).




La Chapelle Saint Joseph prétendue du XVIIIème siècle mais en fait très XIXème. Elle ne présente aucun intérêt sinon d'être minuscule et d'avoir été jadis plantée au milieu des champs. Elle est aujourd'hui cernée de lotissements. Signalons pour être justes que l'intérieur est décoré de fresques récentes de Murat, peintre local qui a représenté avec fraîcheur et idéalisme son île telle qu'elle avait dû être avant le désastre. Vous remarquerez le grand art du photographe qui a su donner l'impression de nature exubérante. Méfiez-vous des cartes postales...





Au coeur du village, voici un émigré heureux..LE PALMIER. Bien protégé des vents du nord et de l'ouest, il s'épanouit avec le sourire. D'ailleurs, vous remarquerez assez vite qu'en général les sourires ne sont pas charentais. Si vous rencontrez d'aimables personnes, elles ont toutes les chances d'être des émigrées des autres provinces.








Ah ! La belle maison ! Remontée pierre à pierre pour les touristes au coeur de la commune, juste à côté de la mairie. L'été de magnifiques fêtes s'y déroulent avec chorale locale, dégustation de moules et danses folkloriques. Ah ! le cri des milliers de moules vivantes jetées sur un lit d'aiguilles de pin embrasées et qui se mettent à gueuler de toutes leurs coquilles ouvertes!!!






  Bon, vous aurez assez vite fait le tour du vieux village qui est de loin ce qu'il y a de plus authentique en cette contrée et vous trainerez vos tongs vers la forêt et les villas modernes, toutes ressemblantes, avec garage, portail électronique et alarme contre les voleurs. Vous pourrez visiter le cimetière qui n'a d'intérêt que si vous y connaissez quelqu'un à qui faire un brin de causette. Vous pourrez visiter le centre commercial, le Super U où l'on fait toujours la queue, hiver comme été. C'est d'ailleurs une des principales curiosités de Grand Village : comment provoquer des queues aux caisses alors qu'il n'y a que trois tondus, deux pelés et un chevelu dans le magasin. Mais j'ai pitié de vous et je vais vous entraîner dans la forêt. Attention, ni le jeudi ni le lundi comme l'annoncent les panneaux car des chasses peuvent être "en cours". Donc il y a en cet endroit des individus, de forme humaine qui prennent leur pied en tuant des bestioles. Je suggère qu'on arme les sangliers et les chevreuils afin qu'ils puissent riposter. Je présume qu'il y aura alors beaucoup moins de Rambos, de Supermen, de Zorros flingueurs sous le ciel de cette commune.





Donc en dehors des périodes de chasse, vous découvrirez une belle forêt qui s'étend sur plusieurs kilomètres et où le printemps affole les genêts. Si vous aimez le VTT, alors vous y serez heureux car c'est l'un des rares endroits où l'on peut rêvasser loin des foules balnéaires. La forêt qui a beaucoup souffert des grandes tempêtes échappe pour l'instant à la boulimie des promoteurs.






Voici une des pistes qui sillonnent la forêt et qui vous permettra d'aller de Grand Vilage à Saint Trojan, le Saint Tropez local, toutes proportions gardées. Si vous avez un cadeau à faire à une jolie gazelle, arrêtez votre bécane sur le port et entrez dans la cabane "Retour de Plage" où une très sympathique Martine crée des bijoux de fantaisie originaux et abordables.






    Et maintenant il faut bien arriver à la plage... Pas de manne financière sans ce rivage tant recherché. Il faut y accéder, à pieds, à vélo ou en voiture. Vous ferez 1km5 , ce qui use les souliers si vous voulez marcher. Si vous prenez la piste cyclable, vous passerez votre temps à branler la sonnette, car il y a tant de familles, poussettes, fauteuils roulants, bateaux gonflables sur la piste que pédaler sans écraser un pied, renverser un enfant, heurter un chien, désarçonner un autre cycliste reste un exploit. Enfin si vous ne pouvez abandonner votre voiture, ATTENTION. Il n'y a que quelques places de parking et la route se trouve assez vite encombrée de chauffeurs qui vont, viennent, poireautent, s'énervent, finissent par débarquer femme, enfants et belle mère, avant de revenir en maugréant sur le parking de super U. Certains jours une grille gardée par la police municipale interdit tout accès au rivage sacré.

 


Et pour terminer je choisis cette photo de la Grande Plage qui est magnifique hors saison. J'aime cet homme et son chien qui passent dans cette immensité indifférente. L'été le rivage est noir de monde et il faut marcher longtemps pour trouver son espace vital. Il faut aller au delà de la plage naturiste (mais pourquoi il n'y a que des vieux à poil ?) vers les Allassins et les blockhaus de Vert-Bois. Mais la mer est superbe; les vagues infatigables, le ciel capricieux, les cailloux envahissants, les puces de sable horripilantes, les méduses médusantes.
Bonnes Vacances Au Grand Village Plage !!!
...................................................................................................................................................................

lien : Toutes les plages d'Oléron :
...................................................................................................................................................................

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog