Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.
  

Lepic-guix-086.JPG

Rue Lepic (3)

La dernière partie de la rue Lepic suit les courbes de l'ancien sentier qui cheminait au pied des moulins.  On y découvre quelques passages privés qui grimpent dur vers l'avenue Junot. 

2011_0629lepic-cartes-moulins0001.JPG

Nous sommes sur la crête, sur les terrains de la Butte les plus exposés aux vents. Les moulins y étaient nombreux comme le montre cette estampe. Presque tous ont disparu, remplacés par des immeubles d'habitation. Ayons une pensée pour eux... aussi lègère que le vent...

Lepic-guix-081.JPG

Nous avons vu la dernière fois le 59... où le Moulin de la Fontaine Saint-Denis construit en 1724 moulina pendant un siècle et demi...

Lepic-Mire-Orchampt-024.JPG

Au 65, sur le terrain dont la limite nord est marquée aujourd'hui par le 21 avenue Junot, c'est le Moulin Neuf qui s'installa en 1741...

Lepic-Mire-Orchampt-026.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-027.JPG

Au 73, l'ancêtre de la Butte, le Moulin Vieux vint se percher en 1591! Il disparut sous le Second Empire, en 1860... L'escalier privé suit le sentier que gravissaient les ânes...

Lepic-Mire-Orchampt-036.JPG

A l'emplacement des n°85 et 87, à deux pas du Radet, officiait depuis 1623, le Moulin de la Petite Tour, parfois appelé la Tour à Rollin... 

lepic-moulins3-bayard-photo.jpg

Sur cette rare photo, on peut voir la Petite Tour ou Tour à Rollin, le Blute-Fin, le Moulin Vieux et le Moulin Neuf....

On peut voir également le tracé de la rue Lepic au pied de l'alignement des moulins...

 

2011_0629lepic-cartes-moulins0002.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-042.JPG

Entre les n° 89 et 93 il y avait le Moulin du Palais, édifié en 1860...

  Lepic-Mire-Orchampt-043.JPG

Le 102 est l'emplacement approximatif du Moulin de la Grande Tour, un des plus beaux moulins, construit en pierres. N'étant pas entretenu et menaçant ruines, il fut détruit pendant le Révolution française...

lepic-blute-fin-radet-et-mire.jpg

Le Blute Fin, le Radet et entre les deux la pointe du monument de la Mire du Nord.

Les deux survivants connus sous le nom de Moulin de la Galette sont devenus des stars montmartroises... (voir l'article qui leur est consacré :  Moulin de la Galette. Histoire. peintres.)

Lepic-guix-094.JPG

                                                                       Le Blute Fin (Moulin de la Galette)

2011_0629lepic-cartes-moulins0008.JPG

                                               La rue Lepic et quelques poulbots devant le moulin de la Galette

2011_0629lepic-cartes-moulins0005.JPG

  Lepic-guix-097.JPG

Le Radet... qui fut transporté du Château des Brouillards jusqu'à la rue Lepic (voir : rue Girardon le Radet.)

Lepic-Mire-Orchampt-022.JPG

                                                                      Le 72

Si la plupart des moulins ont disparu, il en est de même des hommes célèbres qui ont vécu dans cette partie de la rue Lepic. Aucune plaque au 72 ne rappelle que Ziem y eut son atelier, qu'il y vécut et y mourut...

lepic-ziem.jpg

                                            Félix Ziem dans son atelier

Ce peintre est surtout connu pour ses marines et ses vues de Martigues qui fut en grande partie grâce à lui surnommée "la Venise provençale". Il est également rattaché à l'école de Barbizon. Il vint s'installer rue Lepic (qui s'appelait alors rue de l'Empereur) en 1859. C'est là qu'il mourut, dans une maison aujourd'hui disparue. Elle a cédé la place à un immeuble plat et sans grâce.

Lepic-Mire-Orchampt-032.JPG

                                                                    Le 98

Pas de plaque non plus au 98 où vécut un des plus grands écrivains français du XXème siècle. Deux chefs d'oeuvre y furent écrits : Voyage au bout de la nuit (1932) et Mort à Crédit (1937). 

Et il n'y aura jamais de plaque car quel que soit leur génie, les salauds n'en méritent pas...

Céline emménagea en 1929 à cette adresse et il ne la quitta qu'en 1941 pour s'installer à moins de 100 mètres de là, rue Girardon où il commit pendant l'occupation et la chasse aux Juifs quelques uns des pamphlets ignominieux qui contribuèrent à donner bonne conscience à ceux qui livrèrent aux bourreaux nazis des milliers de Juifs...

Lepic-Mire-Orchampt-045.JPG

A droite, le 85, immeuble qui fait le coin entre la rue Lepic et la rue Girardon. Dans le même pâté de maisons, au 4 rue Girardon, Céline emménagea en 1941.

Lepic-guix-144.JPG

      Lepic-guix 142

                                                                      Le 89

Au 89, un autre écrivain a vécu de 1890 à 1903 (après avoir quitté la petite maison du 5 rue d'Orchampt): il s'agit de Courteline! 

 

Il aimait Montmartre au point de prétendre tout Tourangeau qu'il fût qu'il y était né. Enfant, il passa des étés dans la maison de ses grands parents, 40 rue de Chevalier de la Barre. La maison fut détruite pour laisser place aux lourdes dépendances du Sacré Coeur.

lepic-courteline.jpg

Chaque jour, il descendait la rue Lepic pour se rendre plus bas à l'auberge du Clou, avenue Trudaine, son cabinet de travail et d'observation du genre humain!

      Lepic-guix-090.JPG

Lepic-guix-158.JPG

                                                     Le Temps des Cerises...

Lepic-guix-161.JPG                                                                         

Au 110 a vécu un des plus éminents Montmartrois : Jean-Baptiste Clément. Ce socialiste, ardent patriote fut nommé au Conseil de la Commune et combattit avec le peuple sur les barricades. Il écrivit peu après les massacres la chanson: la Semaine Sanglante.

lepic-Clement.jpg

                                                Clément photographié par Nadar.

Bien sûr c'est le Temps des Cerises qui lui conféra son immortalité de chanson! Le poème fut mis en musique avant la Commune mais Clément y ajouta la dernière strophe après les événements tragiques. Elle est depuis comme le drapeau rouge et déchiré de ces jours de courage et de mort qui font partie de la mémoire de Montmartre...

Lepic-guix-162.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-047.JPG

La rue Lepic s'arrête là, sur la Place.... devinez....  mais oui.... vous avez trouvé... sur la Place Jean-Baptiste Clément!

A vous de vous promener dans cette rue dont il est impossible de tout dire... d'autres fantômes s'y promènent : Willette, Léandre... Si vous êtes attentifs, vous sentirez leur frôlement, comme vous sentirez le vent qui fait tourner les ailes des moulins disparus.

...........................................................................................................

 

Autres parties de la rue :  Rue Lepic (1). 

                                        Montmartre. Rue Lepic (2)

toutes les rues : Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

 

..............................................................................................................................................................;

................................................................................................................................................................
Liens, rues de Montmartre :


Rue André Antoine. Montmartre.

Montmartre. Rue des Trois Frères. (1)

Montmartre. rue Girardon.

Montmartre. Rue de l'Abreuvoir.

Montmartre. Rue Tholozé.

Rue du chevalier de la Barre. (I). 

Montmartre. Rue Cortot.

etc...

 

................................................................................................................................................................

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

2011 0623Lepicrue0082

lepic-tournant1.jpg

Avant de prendre le virage et de grimper jusqu'au sommet de la montagne de Montmartre, la rue Lepic joue les originales en n'alignant ses immeubles que du côté pair. L'autre côté faisant partie de la rue Joseph de Maistre!

Lepic-guix-058.JPG

                                                     Le 36

Quelques immeubles y sont typiques de l'ancien village et datent de la création de la rue vers 1840.

Lepic-guix-061.JPG

                                                                       Le 38

On ne compte plus les restaurants dans cette rue touristissime. Je dois avouer que je ne suis pas toujours très fier de ma ville quand je vois comment les clients sont accueillis dans certains d'entre eux. La baisse de la TVA a été un beau cadeau qui aurait bien mérité en retour quelques sourires ! 

Lepic-guix-064.JPG

                                                                            Le 40

Mais au fond c'est une banalité valable dans la plupart des lieux touristiques : il vaut mieux y venir avec son pique-nique et s'installer dans les jardins!

Le restaurant tibétain le Ging Seng échappe à la morosité ambiante. Pourtant, à moins d'être un bouddhiste convaincu, c'est le thé au beurre salé qui rique de vous faire grimacer!

Lepic-guix-066.JPG

                                                                            Le 42

Au 42, encore un restaurant! Celui-là a son histoire puisqu'il a été créé en 1909 par Arthur Delcroix, ami de Poulbot et de quelques peintres désargentés du quartier.

Il s'appelait "Chez Arthur" ce qui était fâcheux et portait ombrage à Madame Arthur de la rue des Martyrs. Après l'expérience des tranchées où l'on buvait le vin "à la pomponette" en se passant le gobelet qu'on ne posait que lorsqu'il étai vide, Arthur et Poulbot changent le nom du restaurant qui devient "La Pomponette"!

Le cadre est pittoresque; les murs ont gardé des illustrations et des tableaux offerts par les artistes convives. Pour ce qui est de l'accueil et de la cuisine, les avis sont très partagés. Ma seule expérience qui m'a appris la patience et n'a pas vraiment réjoui mes papilles ne me permet pas de donner un avis définitif!


Lepic-guix-069.JPG

                                                                         Le 44

Lepic-guix-071.JPG

Lepic-guix-070.JPG

                                                                                 Le 33

Quand la rue reprend son allure de rue normale avec un côté pair et un côté impair, c'est encore un restaurant qui essaye de vous attirer! Il s'appelle "le Basilic", petit clin d'oeil à la sacrée basilique...  

Lepic-guix-078.JPG

                                                                             Le 49

Quelques beaux immeubles post-hausmaniens ont poussé sur les petites maisons du village. C'est une des caractéristiques du Montmartre moderne que cette succession hétéroclite de modestes habitations et de bâtisses opulentes. La rue lepic en présente une belle illustration.

Lepic-Mire-Orchampt-001.JPG

                                                                        Le 50

Au 1er étage de cet immeuble, le poète Jehan-Rictus a vécu de 1904 à 1913 (après avoir quitté le 64 de la même rue).

lepic-rictus-valloton.jpg

                                                  Jehan-Rictus par Valloton

Il connut le succès lorsque lui vint l'idée de composer un poème en faisant parler dans la langue populaire un clochard réaliste et utopiste. Ses poèmes sont violents, écrits dans une langue forte et colorée. Ils sont le plus souvent un appel à la fraternité et à la justice. Un rappel à l'ordre pour tous les politiques pleins aux as qui font des discours sur les pauvres :

Moi j'me dirai :"Quiens gn'a du bon!"                                                                     L'jour ou j'verrai les Socialisses                                                                               Avec leurs zamis Royalisses                                                                                     Tomber d'faim dans l'Palais Bourbon.

Car tout l'mond' parl' de Pauvreté                                                                          D'eun magnèr magnifique et ample,                                                                       Vrai de vrai y a d' quoi en roter                                                                               Mais personn' veut prêcher d'exemple!                                                                    

lepic-rictus-steinlen.jpg

                                   Illustration de Steinlen pour le Printemps de Jehan-Rictus

Il cultiva par la suite cette veine, ce qui lui valut la réputation d'être le poète anarchiste des pauvres.                                

Certains de ses poèmes mis en musique ont été de vrais succès populaires. Monique Morelli, en chantait encore dans les années 60.

Lepic-Mire-Orchampt 015

                                                                   Le 53

Après le retour des Communards, Jean-Baptiste Clément habita à cette adresse avant de remonter la rue pour s'arrêter au 110 où il vécut une vingtaine d'années, jusqu'à sa mort en 1880. 

Lepic-Mire-Orchampt-016.JPG

Une plaque rappelle que Pierre Jacob, "poète et chansonnier" demeura dans cette maison de 1939 jusqu'à sa mort en 1979. Il est l'auteur de la "célèbre chanson" (!) Rue Lepic... chantée par Yves Montand et dont il n'est pas certain qu'elle confère à son parolier une immortalité montmartroise....

...Et la rue                                                                                                                          Monte, monte toujours                                                                                                   Vers Montmartre là-haut                                                                                              Vers ses moulins si beaux                                                                                              Ses moulins tout là-haut                                                                                                   Rue Lepic...

Lepic-Mire-Orchampt-006.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-011.JPG

                                                                         Le 54

Le 54 est un des numéros les plus photographiés de la rue. Il contribue à la grande légende de Montmartre. C'est au 3ème étage que vécurent de 1886 à 1888 Théo et Vincent Van Gogh. Imaginez Vincent, son chevalet posé devant la fenêtre ouverte....

lepic-vangogh.jpg

                      Tableau de Van gogh, peint de la fenêtre de l'appartement de son frère.

lepic-van-gogh-moulin.jpg

                                                  Van Gogh. Moulin de la Galette 

Lepic-Mire-Orchampt 018

                                                                             Le 59

Dans le tournant de la rue, jouxtant le Passage Jules Dépaquit.  les immeubles ont été édifiés sur un terrain où l'un des nombreux moulins de la Butte faisait tourner ses ailes. Il s'agit du Moulin de la Fontaine Saint-Denis, construit en 1724.

 

Lepic-guix-075.JPG

                                                                              Le 62

Lepic-guix-076.JPG

Au 62, la plaque apposée sur l'école primaire publique rappelle que des enfants qui la fréquentaient et portaient une étoile, furent arrêtés, déportés et assassinés. Certains d'entre eux ont leur nom gravé sur des pierres tombales du cimetière voisin. ( Juifs d'Auschwitz à Montmartre). 

Lepic-Mire-Orchampt-012.JPG

                                                                                   Le 64

Nous avons vu que Jehan-Rictus avait vécu à cette adresse avant de descendre jusqu'au 50. Un autre artiste vécut dans cet immeuble en 1910. Il s'agit du peintre et caricaturiste Jean-Louis Forain.    

lepic-forain.jpg

                                    Forain. 1878. Le client (crayon-aquarelle-gouache)

Lepic-Mire-Orchampt-021.JPG

                                                               Le 68

Nous nous arrêterons aujourd'hui à l'arrêt du bus, au n° 68. Paul Fort passa cette porte avant de vivre quelques années rue de l'Armée d'Orient. Mais il n'y resta guère et ne fut pas vraiment influencé par l'air de la Butte. C'est du côté de Montparnasse qu'un autre poète, Georges Brassens s'empara de certains de ses poèmes pour les mettre en  musique et les rendre inoubliables, comme le Petit Cheval ou la Marine...

Asseyons-nous sur le banc et attendons le passage du bus qui nous mènera plus haut pour la dernière partie de la visite de la rue Lepic!

 

1ère partie de la rue : Rue Lepic (1). Montmartre.  

 

 

                                                       Monique Morelli chante Jehan-Rictus.
                                                                Yves Montand chante Rue Lepic
 Liens :



ETC...

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

Lepic-Mire-Orchampt-075.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-049.JPG

La rue de la Mire est une des plus petites de Montmartre mais elle n'en a aucun complexe car ses marches conduisent à un des points culminants de la Butte!

Lepic-Mire-Orchampt-076.JPG 

Elle commence rue Ravignan (17) et finit Place Jean-Baptiste Clément (5).

Elle s'appelait jadis "Petite rue des Moulins", nom très pertinent puisqu'elle n'est longue que de 46 mètres et large de 3,75 mètres!

Quant aux moulins, c'est dans cette partie de la Butte qu'ils étaient les plus nombreux! (...Et qu'ils le sont encore d'ailleurs!)

Lepic-Mire-Orchampt-067.JPG

Et cependant, elle a changé de nom en 1877 pour devenir rue de la Mire...

mire-001.JPG

Cette fameuse Mire du Nord n'est pourtant pas sur son tracé...

Elle est aujourd'hui prisonnière d'une propriété privée de la rue Girardon, à proximité du Moulin de la Galette (de son vrai nom Moulin Radet).

girardon-mire-du-nord.jpg

      La mire, classée monument historique, est l'oeuvre de Cassini. Elle a été érigée à cet endroit en 1736. Elle fut utilisée pour définir le méridien de Paris...

girardon-mire-du-nord-1900-gravure.jpg

...et déterminer le mètre étalon en 1799.

Comme chacun sait les Anglais imposèrent leur "Greenwich" alors que Paris avait l'antériorité! (voir article  rue Girardon.)

Lepic-Mire-Orchampt-071.JPG

Côté pair, aucune maison n'ouvre sur la rue... 

Lepic-Mire-Orchampt-058.JPG

Côté impair, il y a fort à parier que des rêveurs habitent derrière la porte blanche!

Lepic-Mire-Orchampt-057.JPG

Les murs de la ruelle offrent une page ouverte à ceux qui veulent y exprimer leurs utopies...

Lepic-Mire-Orchampt-061.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-051.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-073.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-074.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-068.JPG

La rue plaît aux enfants qui sans le savoir retrouvent les jeux des gosses que Poulbot y a peints quelques générations plus tôt...

Lepic-Mire-Orchampt-054.JPG

De la rue Ravignan...à la place Jean-Baptiste Clément, près de la maison de l'auteur du "Temps des cerises" cette rue sans prétention n'a rien d'autre à vous offrir que son charme montmartrois et son petit air de liberté! 

Lepic-Mire-Orchampt-048.JPG


 

Liens: rues de Montmartre.

 

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.


Rue André Antoine. Montmartre.

Montmartre. Rue des Trois Frères. (1)

Montmartre. rue Girardon.

Montmartre. Rue de l'Abreuvoir.

Montmartre. Rue Tholozé.

Montmartre. Rue du Chevalier de la Barre.(3) La Bonne au Mont-Cenis.

Montmartre. Rue Cortot.

Montmartre. Rue de la Bonne.

Montmartre. Place des Abbesses.

Montmartre. Le Passage Cottin.

etc...

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places.

 

 

 Lepic-guix-029.JPG

lepic-1-5.jpg

Lepic-guix-047.JPG

Rue Lepic (en face) et sur le boulevard (à droite de la photo) le bâtiment de l'ancien Café Coquet où Gen Paul venait peindre filles et souteneurs.

2011_0628lepic-cartes0001.JPG

                                       Restaurant boudard-Coquet (1889)

La rue Lepic est une des rues les plus connues de Montmartre...

Elle part de la place Blanche, non loin du Moulin Rouge et monte à l'assaut de la Butte, passe devant les moulins et se termine place Jean-Baptiste Clément au coeur du village touristique.

Lepic-guix-052.JPG

Au début du XIXème, il n'y avait à son emplacement qu'un sentier boueux. La légende ou l'histoire veut que Napoléon Ier, curieux de voir le télégraphe Chappe installé sur le clocher de l'église Saint-Pierre, emprunta, un matin de 1809 le Chemin Vieux (actuelle rue Ravignan) qui permettait alors l'ascension la plus directe.

2011_0629lepic-cartes-moulins0009.JPG

                                        Le télégraphe Chappe sur l'église St-Pierre

La pente était raide et malaisée et comme il avait plu, l'Empereur dut descendre de cheval, à la hauteur de l'actuelle place Emile Goudeau et terminer à pied. Cette mésaventure aurait été à l'origine de la décision d'aménager un accès sur une pente plus douce : le Chemin Neuf.

lepic1-2.jpg

Lepic-guix-049.JPG

2011_0628lepic-cartes0004.JPG

                                                  Angle Lepic et Puget

   Lepic-guix-054.JPG                                                             

Ce Chemin Neuf sera appelé en 1852 rue de l'Empereur, puis rue Royale avant d'être baptisé en 1864 rue Lepic, juste retour à la légende napoléonienne et à l'un de ses héros, le général Louis Lepic qui reçut autant de médailles que de blessures : coup de feu à la cuisse (guerre de Vendée), 7 coups de sabre sur la tête, un à l'épaule, un coup de feu au bras (Pastrengo, armée d'Italie), deux coups de baïonnette et deux coups de crosse sur les genoux (Eylau).... et qui néanmoins mourut dans son lit en 1887!

Lepic eylau 

                                                         Lepic (Edouard Detaille)

    Lepic-1-1.jpg

La première partie de la rue monte en ligne droite, de la place Blanche jusqu'à la rue des Abbesses.

Lepic-guix-055.JPG

lepic-1-6.jpg

2011_0623Lepicrue0061.JPG

Lepic-guix-056.JPG 

      A l'angle avec la rue Coustou, la boulangerie est toujours là, comme sur la carte postale de 1901.

Au même carrefour, il y avait un bar-restaurant: A la Croix Blanche...

lepic1-4.jpg

2011_0623Lepicrue0027.JPG

...Qui est toujours là mais a changé de nom : le Lux Bar. C'est un de ces vieux cafés parisien qui sont restés dans leur jus et ont conservé intacte leur "atmosphère"....

2011_0623Lepicrue0043.JPG

                                                      11 rue Lepic...Le Lux-Bar

2011_0623Lepicrue0030.JPG

                                           Le Lux-Bar. Fresque de Gilardoni.

 Il a gardé également ses fresques de céramique posées en 1910, oeuvre de Gilardoni (auquel Guimard fit appel pour ses céramiques industrielles). Elles représentent le boulevard de Clichy et le Moulin rouge.

2011_0623Lepicrue0040.JPG

2011_0623Lepicrue0035.JPG

2011_0623Lepicrue0036.JPG

Un des habitués du Lux Bar était Bernard Dimey qui habita quelques années en face, rue Coustou, avant de trouver refuge rue Germain Pilon, non loin de là... 

2011 0623Lepicrue0042

  "Les feignants du Lux-Bar, les paumés, les horribles,                                           Tous ceux qui rue Lepic viennent traîner leurs patins,                                           Les rigolos du coin, les connards, les terribles                                                        Qui sont déjà chargés à dix heures du matin...                                                      Les racines au bistrot, ça va pas jusqu'à Blanche,                                                et même les Abbesses ils ont jamais vu ça!                                                            avec dix coups d'rouquin, ils se font leur dimanche,                                              Et je les aime bien, je n'sais pas trop pourquoi!

lepic-annee-50-2-moulins.jpg

                                                    Carte postale 1962

De l'autre côté de la rue, au n°15, un autre café est devenu célèbre... C'est le café des Deux Moulins que viennent photographier en pélerinage les amoureux d'Amélie Poulain!

lepic-amelie.png

                                                      Amélie-Audrey dans le café....

 

2011_0623Lepicrue0020.JPG

                                                           Les Deux Moulins

2011_0623Lepicrue0021.JPG

                                               Les Deux Moulins côté rue Cauchois.

Lepic-guix-023.JPG

Deux autre numéros sont liés à la vie artistique montmartroise : le 11 et le 25...

Lepic-guix-032.JPG

Au n°11, un club de jazz "Autour de Midi" a trouvé refuge dans des caves voûtées de pierres assez épaisses pour éviter les plaintes des habitants de l'immeuble qui en cas de maux de tête disposent à portée de main d'une pharmacie!

Lepic-guix-015.JPG

Au 25 il ne subsiste rien de la première "Vache enragée", restaurant-cabaret qui avait pour enseigne une vache étique et non éthylique, s'inspirant du totem des défilés carnavalesques montmartrois, les fameuses vachalcades.

Les murs étaient peints de pierrots qui lutinaient de jolies demoiselles accueillantes, tandis que passait au-dessus de leur tête, la vache ailée dont certains essayaient en vain de saisir la queue.

Il y avait là des artistes, des ouvriers d'art, de jolis modèles montmartrois ... et tout ce monde se nourrissait de bons plats et de bons mots grivois...

Plus tard, en 1921, la Vache Enragée émigrera Place Constantin Pecqueur et accueillera Pierre Dac, Raymond Souplex, Léo mallet... jusqu'en 1930.

 

Lepic-guix-040.JPG

                                                                                Le 8

Quelques petits immeubles datent de la création de la rue et sont typiques de l'ancien village. Ils n'ont rien d'exceptionnel en eux-mêmes mais ils sont d'authentiques témoins de l'habitat montmartrois du XIXème siècle, modeste et populaire. 

Lepic-guix-035.JPG

                                                                              Le 12

Lepic-guix-030.JPG

                                                                                 Le 13

Lepic-guix-028.JPG

2011_0623Lepicrue0063.JPG

                                                                                Le 14

2011_0623Lepicrue0018.JPG

                                                                               Le 17

Lepic-guix-026.JPG

                                                                          Le 18

Lepic-guix-021.JPG

Lepic-guix-019.JPG

                                                                                Le 22

Lepic-guix-018.JPG

                                                                             Le 24

Le 24 représente, lui, l'évolution du quartier au début du XXème siècle, dans ces années où les petits immeubles sont détruits pour laisser place à des constructions opulentes et ostentatoires. Montmartre devient à la mode et s'embourgeoise.

2011_0623Lepicrue0071.JPG

L'immeuble de pierres est dû aux architectes Lesage et Miltgen (1904). Son style n'est pas bien défini. Disons qu'il est "éclectique"!

Un autre commerce, au 26, a gardé son cadre d'origine fin XIXème, du temps où il était une boucherie... 

2011_0623Lepicrue0007.JPG

                                                              Côté rue Véron

2011_0623Lepicrue0009.JPG

                                                 Côté Lepic

      C'est l'épicerie du Terroir... à quelques pas de la pâtisserie la plus appréciée des gourmands du quartier...

2011_0623Lepicrue0011.JPG

Les Petits Mitrons!

Quiconque s'approche de la vitrine est perdu! 

2011_0623Lepicrue0025.JPG

2011_0623Lepicrue0023.JPG

Enfin, n'oublions pas de jeter un oeil à travers les grilles du Passage Lepic, étroite voie privée qui joue les coquettes et se laisse admirer tout en gardant ses distances...

lepic-1-3.jpg

Lepic-guix-060.JPG

La rue tourne à angle presque droit....

2011_0623Lepicrue0083.JPG

      A droite, c'est la rue des Abbesses...

2011_0623Lepicrue0082.JPG

Et à gauche, notre rue Lepic plus pittoresque et touristique que jamais...  et que nous gravirons bientôt!

...à suivre...

En attendant de repartir à l'assaut en passant par les moulins pour aller jusque chez Jean-Baptiste Clément, pourquoi ne pas écouter Bernard Dimey chanter son Lux-Bar?


..............................................................................................................
       Suite rue Lepic :
...........................................................................................................


Liens : Rues de Montmartre. Classement alphabétique.


Montmartre. Rue Tholozé.

Montmartre. Place des Abbesses.

Montmartre. Rue Chappe.

Cité du midi. Paris Montmartre (Pigalle).

Funiculaire et Place des Abbesses. Le Lion.



 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES Chats.. photos..articles

Lepic-guix-107.JPG

Il y a longtemps que Steinlen est mort et qu'il passe son éternité au petit cimetière Saint-Vincent, privilège de quelques élus montmartrois. Si par hasard vous lui rendez visite, vous serez très bien reçu par un matou qui apprécie l'ombrage sauvage qui recouvre le rocher qui lui sert de pierre tombale.

Lepic-guix-100.JPG

Cette introduction pour vous avertir que nous n'allons pas le rencontrer aujourd'hui au 102 bis de la rue Lepic, mais que c'est un autre amoureux des chats que nous allons découvrir.

Lepic-guix-109.JPG

Il peint les petits félins avec une précision et un art très académiques mais comme chacun sait, lorsque l'on se soucie de la réalité au point d'en représenter le moindre poil, on touche malgré soi au fantastique. Rien n'est plus onirique qu'un paysage  dont on a voulu représenter le plus minuscule brin d'herbe... ou le chat dont on n'a pas manqué une vibrisse... 

Lepic-guix-102.JPG

J'ai aperçu Raymond Guix depuis la rue, à travers la vitrine. Il était installé dans un fauteuil et peignait une miniature-chat.

Lepic-guix-108.JPG

Comme cette petite tricolore au pelage hérissé prête à se défendre ou à ronronner, selon l'humain qui s'approche...

Lepic-guix-136.JPG

Raymond Guix est un peintre catalan qui est venu poser sa valise à Montmartre, il y a plus de 50 ans!

Lepic-guix-122.JPG

Il a donc rencontré sur la Butte le Chat Noir de Steinlen et tous les "gouttières" qui font vivre la nuit le jardin de la Turelure et le square où Louise Michel n'a jamais perdu son chat, comme le prétend une chanson écrite pour se moquer d'elle.     

Lepic-guix-124.JPG

Ses vieux chats ramenés de Nouvelle Calédonie n'avaient certes pas l'allure de ce prince-là mais ils se sont trouvés si bien à Montmartre qu'ils y ont assuré leur descendance et colonisé le village, histoire de venger les Canaques!

Lepic-guix-125.JPG

Raymond Guix, pour assurer l'ordinaire, fait photographier ses toiles sur de petits cartons collés sur des plaquettes de bois.

Lepic-guix-126.JPG

Ensuite il reprend la photo au pinceau... Il n'est pas rare que toute la surface soit repeinte.... Il vend ses petites reproductions qui sont en même temps des originaux, 25 €.

Lepic-guix-111.JPG

Ses grandes toiles par contre seront plus agressives pour votre porte-monnaie!

Vous pourrez également lui apporter quelques photos de votre animal et il le mettra en scène dans un tableau...

Lepic-guix-127.JPG

Vous aurez le droit de penser que son art est trop proche de celui des calendriers de la Poste ou des chromos.

Lepic-guix-129.JPG

C'est possible. Il n'imagine pas le chat... il le prend tel qu'il est... et si par hasard une puce passait sur son pelage, je suis sûr qu'elle se retrouverait sur la toile!

Lepic-guix-130.JPG

Mais comme je l'écrivais au début de cet article, cette précision et cette fidélité finissent par devenir troublantes...

Lepic-guix 131

...Elles rendent la beauté et la grâce en même temps que le silence qui est l'élément même des chats comme l'eau est celui des poissons...

Lepic-guix-132.JPG

Lepic-guix-135.JPG

Vous pouvez rendre visite à l'artiste dans sa petite galerie de la rue Lepic où il est installé dans son fauteuil comme un chat dans une corbeille...

Lepic-guix-104.JPG

...Au milieu de ses toiles où volent des canards...

Lepic-guix-137.JPG

...Où se pose une chouette effraie...

Lepic-guix-106.JPG

... Où rumine en vous surveillant un boeuf coiffé de son oiseau pique-boeuf..

Lepic-guix-105.JPG

....Vous verrez quelques paysages étranges...

Lepic-guix-110.JPG

...Et la maison de vacances dont il vous suffira de pousser la porte, jamais fermée à clé, pour entrer dans l'univers de Raymond Guix!

 

Liens: peintres et chats.

Steinlen. Dessins de chats. (5)

Chats et grands peintres. Susan Herbert (2)

Montmartre. Peintre. Perrine Chartrain. Rue Girardon.

Chats: Calendrier. Cartes postales de Marc Boulanger.

Art forain (I). Les chats.

Poème pour la chatte Minouche.

PHOTOS de mes CHATS

 

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....

 

....

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Cimetière.

reservoretcimetieremontmartre-046.JPG

On ignore le nom du sculpteur qui a réalisé une des plus belles et des plus étranges statues du cimetière Montmartre.

Une femme recouverte d'un voile léger qui se penche pour ramasser un bouquet de fleurs...

reservoretcimetieremontmartre-040.JPG

Elle tient un autre bouquet dans le creux de son bras.

Toutes ces fleurs coupées...toutes ces années passées... si variées et si semblables...

reservoretcimetieremontmartre-042.JPG

Un sourire léger et triste sur le visage de la cueilleuse... Une douceur mouvante, une délicatesse du geste qui prend les fleurs, les enlève à la terre où elles se décomposeraient peu à peu, pour les poser au creux de son bras, là où l'on berce un enfant, là où on caresse le front d'un amant...

reservoretcimetieremontmartre-044.JPG

Dans le carré israélite du cimetière Montmartre, 3ème division, cette statue de douceur et douleur, orne la tombe de Camille Sée.

see-photo.jpg

L'homme est connu pour avoir fait voter la loi sur l'enseignement secondaire des jeunes filles. Aussi étonnant que cela puisse paraître ce n'est qu'en 1878 que collèges et lycées publics furent ouverts aux demoiselles! Il faudra attendre trois ans de plus pour que Camille Sée voie parachever son combat avec la création de l'école Normale Supérieure de Sèvres...

reservoretcimetieremontmartre-043.JPG

Il est donc normal que sur sa tombe, une jeune femme se penche et sourie!

Camille Sée (1847-1919) est né dans une famille juive, les Salomon, qui ont fui les exactions commises à Bergheim par les antisémites, pour s'installer à Colmar.

Républicain convaincu, il devient, à 23 ans, secrétaire de Gambetta qui est alors ministre de l'intérieur. Quand commencent les mouvements insurrectionnels qui conduiront à la Commune, il n'éprouve pas beaucoup de sympathie pour ces révoltés.

Cependant, quand le Gouvernement de Défense Nationale remet ses pouvoirs à la nouvelle assemblée, Camille Sée dont les idées se heurtent à cette majorité royaliste, démissionne.

Ainsi n'aura t-il pas à réprimer la Commune et ne saurons-nous jamais quel rôle il aurait pu jouer, au ministère de l'intérieur, dans la répression sanglante et inhumaine...

Quelques années après, il sera nommé préfet de Saint-Denis.

berlioz-defense-015.JPG

Peut-être passerions-nous sans remarquer sa tombe, si cette jeune femme recouverte d'un voile transparent comme une eau ruisselant sur son corps, n'attirait notre attention....

Elle dit peut-être que la mort est une chrysalide...

 

 

Liens : cimetière Montmartre:

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

.............................................................................................................


 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MES ROMANS et RECUEILS

 

 

livres-bilou-018.JPG

livres-bilou-021.JPG

I Chat gris Encre noire

Liens:  Chat gris encre noire. Premier roman.

 

livres-bilou-012.JPG

livres-bilou-013.JPG

livres bilou 016

 

II Lucie et Nino

Liens : Lucie et Nino. Roman. Deux amoureux à Montmartre.

 

livres-bilou-001.JPG

livres-bilou-006.JPG

 

III D'un Père à l'Autre

Liens :  Mon troisième roman. D'un père à l'autre.

 La mort du père. 3ème roman. (Ière partie)

 La mort du père. 3ème roman (2ème partie)

 La mort du père. 3ème roman (3ème partie)

 

livres-bilou-007.JPG

livres-bilou-010.JPG

IV Passage du Sable

Liens :  Mon nouveau recueil : Passage du Sable.

 

 

Ces livres sont disponibles sur Amazon, Fnac etc...

Mais vous pouvez me les commander directement (frais de port offerts) en vous adressant à moi au choix :

- Par le formulaire de contact (cliquer en bas de page sur "contact")

- Par le commentaire

- Par mail : tiolou@orange.fr

 

...........................................................................................


 

 

 


 


Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Monuments. Cabarets. Lieux

 

2011 0503abreuvoir-Crypte0087

Après avoir visité la chapelle Saint-Pierre, sous le choeur de la Basilique, nous entrons dans la chapelle de la Piéta. c'est l'espace central de la crypte, isolé du déambulatoire par des murs épais percés de quelques vitraux qui laissent à peine passer une lumière rare.

Cette pénombre convient à la chapelle des morts.

crypte-032.JPG

La piéta (1895) de l'autel est due à Jules Félix Coutan. C'est une oeuvre vigoureuse dont le baroque, différent de celui néo-Renaissance de la plupart des statues du Sacré-Coeur, se rattache à l'art Nouveau. Coutan a d'ailleurs participé à la décoration de la base d'un des pylônes du Pont Alexandre III.

2011 0503abreuvoir-Crypte0091

Le Christ mort glisse vers la terre tandis que sa mère retient son bras et prend à témoin le ciel... comme pour entraîner vers le haut celui qui tombe... 

crypte-057.JPG

L'autel est orné en son centre d'une mosaïque du Christ couronné d'épines mais triomphant. La mosaïque qui resplendit dans l'église supérieure est si rare dans la crypte que cette unique représentation du ressuscité y prend un étonnant relief. 

crypte-044.JPG

                                            Le Cardinal Guibert (Louis Félix Noël)

Les tombeaux des saints des cryptes romanes sont remplacés ici  par ceux des fondateurs de la Basilique. Des statues impressionnantes les représentent en prière.

crypte-066.JPG

Le cardinal Guibert à genoux, émerge de sa lourde cape qui moutonne derrière lui. Sa crosse dépasse des vêtements qui le protègent comme une armure. Il tient entre ses mains le monument qu'il tend vers le ciel. C'est une représentation traditionnelle, imposante et sans génie...

crypte-140.JPG

                                 Le cardinal richard Hippolyte-Jules Lefebvre)

Le Cardinal Richard à genoux lui aussi, pris dans l'épaisseur des vêtements sacerdotaux, ne laisse apparaître de nudité que celle du visage souriant et des mains aux doigts imbriqués.  

crypte-064.JPG

On a l'impression qu'il se réjouit d'un mauvais coup qu'il viendrait de faire!  Il n'empêche que cette statue de gros insecte ne manque pas de force. Lefebvre qui a réalisé les statues équestres de la façade est sans doute l'un des sculpteurs les plus doués de l'équipe...

crypte-052.JPG

                                            Le Cardinal Amette (Lefebvre)

Le Cardinal Amette, nommé Archevêque de Paris par Pie XII, bien que statufié ici, n'est pas inhumé dans la chapelle.

Il a eu droit aux honneurs de Notre-Dame. C'est peut-être pour cela qu'il sourit béatement comme un brave homme qui pose devant un photographe, mains jointes et regard tourné vers l'objectif.

 

crypte-063.JPG

Un Christ de bronze sur un linceul de pierre noire... avec au-dessus de lui les noms des membres du "Cercle du Sacré Coeur", morts pour la France.

crypte-036.JPG

crypte-060.JPG

Un autre gisant... Un poilu au beau visage endormi à côté des barbelés...  Monument funéraire à la mémoire des prêtres, des religieux et des séminaristes morts au cours des deux guerres.

crypte-094.JPG

Avant de remonter au grand jour, passons par la chapelle de Saint-François. Le Poverello, mains ouvertes, chante l'hymne aux créatures et à la beauté du monde.

crypte-149.JPG

Sculptées sur l'autel, ces mêmes mains ouvertes reçoivent les plaies du Christ. Les plaies de la compassion... 

crypte-148.JPG

Tandis que le tabernacle est protégé par un ange fin de siècle inspiré par Byzance...

crypte-111.JPG

La plus grande chapelle est celle de la Sainte Famille.

crypte-116.JPG

Le Christ bras ouverts et coeur en avant y est la seule sculpture. Il a été offert, comme le rappelle une plaque, par le président Mac-Mahon... à une époque où politique et religion n'avaient pas encore divorcé!

Ce Christ au grand coeur ne l'a pas inspiré lorsqu'à la tête de l'armée des Versaillais, il réprima cruellement la Commune en faisant plus de 30 000 morts!

2009 1217MontmartreNeige0059

On retrouve à l'extérieur la pierre blanche de la Basilique... et la neige qui parfois recouvre Montmartre, histoire de faire oublier que la Butte fut rouge bien avant celle que chanta Montéhus...

 

 

Liens : Sacré Coeur:

Crypte du Sacré-Coeur. Montmartre. (1)

Sacré Coeur. Statues Saint Louis et Jeanne d'arc. Justice, Sainteté.

Montmartre. Crypte du martyrium.

Sacré Coeur de Montmartre. Clichés.

 

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

 

...

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Monuments. Cabarets. Lieux

 

2011_0608crypte-sacre-coeur0126.JPG

 

Peu de touristes descendent dans la crypte du Sacré-Coeur. Ils préfèrent escalader le dôme pour jouir d'une vue imprenable sur tout Paris.

Et pourtant, après un voyage en plein ciel entre gargouilles et clochetons, la visite de la crypte leur permettrait de passer de la lumière à l'ombre, de la clarté au mystère

crypte-161.JPG

crypte-159.JPG

On y accède par l'escalier qui part de la terrasse de la Basilique où posent parfois de jeunes Japonais en voyage de noces...

crypte-158.JPG

crypte-155.JPG

On chemine ensuite dans un fossé sur lequel s'ouvrent les vitraux et les oculi qui dispensent à l'église souterraine un peu de lumière...

crypte-073.JPG

 De larges escaliers prévus pour pélerinages et processions, mènent à la crypte.

crypte-119.JPG

C'est une des originalités de ce lieu que ce vaste déambulatoire et son rayonnement de chapelles.

2011_0608crypte-sacre-coeur0060.JPG

crypte-130.JPG

A  l'origine le plan prévoyait une crype plus traditionnelle, limitée à l'espace du choeur et des transepts de l'église haute. Abadie avait prévu  sous l'église haute "un circuit périphérique avec chapelles prenant jour sur une cour anglaise".

2011_0608crypte-sacre-coeur0107.JPG

Le plan fut modifié et la crypte fut établie sous la totalité de l'église supérieure.

C'est donc son ampleur qui impressionne. Une ampleur de cathédrale souterraine, mystérieuse et sombre.

Une plongée dans le christianisme des origines, celui qui se réfugiait dans les catacombes...

2011_0503abreuvoir-Crypte0046.JPG

Etrange paradoxe de ce monument, érigé à l'époque d'un christianisme bourgeois et susceptible, peu après la Commune, et qui évoque un autre christianisme, celui des premiers chrétiens épris de justice et de partage, massacrés par les puissants et contraints de se cacher... Comme leurs frères communards...                                               

2011_0503abreuvoir-Crypte0050.JPG

L'endroit le plus impressionnant se situe sous le choeur de la Basilique, à contresens. C'est une chapelle surélevée, construite sur le modèle roman.

crypte-125.JPG

La chapelle Saint-Pierre. C'est le point focal de la crypte, à la fois rayonnant et protégé...

crypte-007.JPG

C'est le coeur secret que les supports massifs des piliers et des murs entourent comme une forêt d'arbres millénaires. 

Depuis le choeur de la Basilique, on y accède par de raides escaliers qui accentuent cette plongée dans la nuit transfigurée.

crypte-009.JPG

A tous ceux qui continuent de n'avoir que mépris pour ce monument qu'ill est toujours de bon ton de décrier, je conseille de s'arrêter un instant dans cette chapelle.

Cette masse de pierres, cette montagne puissante semble s'élever, s'élargir et tourner dans l'espace. 

crypte-121.JPG

Ce labyrinthe ordonné conduit vers la statue aux bras ouverts qui repousse les murs...

crypte-120.JPG

Il faut s'asseoir dans cette chapelle. Le temps s'y abolit. On y est au coeur de la Terre. 

crypte-011.JPG

Le christ au coeur offert est une oeuvre de Falcucci (1960). Il n'est pas, toutes proportions gardées, sans rappeler le Christ de Landowski, bras ouverts sur la baie de Rio!

sacre coeur falcucci

                                                           Falcucci. Mise au tombeau.

La crypte est dépouillée, sans ornementation inutile. L'effet dramatique de l'architecture joue pleinement...

Quelques statues cependant sont installées dans le déambulatoire et les chapelles. Pour la plupart, elles ne sont pas géniales et reflètent l'académisme de l'art officiel.

crypte-003.JPG

                                                            Saint-Malo (Fagel)

crypte-107.JPG

                        Saint jean de Dieu soignant un malade (Fagel)                                                      

Les statuaires sont d'éminents représentants de l'art officiel et ils ont souvent obtenu des prix dans les salons. Ce qui est le cas de Léon Fagel (1851-1913) auteur d'un Saint-Malo assez conventionnel et d'un Saint-Jean de Dieu plus expressif. 

crypte-129.JPG

                                          Saint Bruno (Hubert Louis-Noël)

Hubert Louis-Noël a sculpté un Saint Bruno qui semble satisfait de lui. Il est aussi l'auteur de la statue plus inspirée du Cardinal Guibert dans la chapelle de la Piéta.

Parmi les autres statues du déambulatoire, on peut remarquer :

crypte 084

Sainte Geneviève, patronne de Paris...

crypte-086.JPG

Saint Denis, décapité un peu plus bas et qui porta sa tête jusqu'à l'endroit où fut édifiée la basilique de la ville qui porte son nom...

crypte 018

Saint Claude par Cabuchet (1895). Sculpteur connu pour avoir réalisé la plus célèbre statue du Curé d'Ars...

crypte-136.JPG

Saint Jean Baptiste de la Salle, élu par Pie XII patron des enseignants...

crypte-025.JPG

crypte-028.JPG

Saint François Xavier qui porta la bonne parole jusqu'en Chine... La statue est l'oeuvre d'André Besqueut qui était frère de la Compagnie de Jésus.

crypte-132.JPG

      Saint Hubert...

Assurément la plus laide, la plus ridicule de toutes les statues... Le bellâtre esquisse un pas de danse, bassin en avant tandis que derrière lui les chiens aboient devant l'apparition du cerf qui porte le christ entre ses bois.

L'oeuvre est due à la duchesse d'Uzès, dont le nom d'artiste est Manuela. Elle l'a généreusement offerte à la Basilique. Il y a fort à parier qu'elle n'aurait trouvé de place nulle part ailleurs!

Léon Bloy pense sûrement à elle et à quelques autre lorsqu'il écrit :

"Toutes ces statues qu'on voit au Sacré Coeur sont d'une bêtise et d'une hideur de bonne presse qui dépasse l'imagination."

Il est vrai qu'il définissait aussi Rodin comme "Un plâtrier qu'on finira par enfermer"!

crypte-022.JPG

crypte-074.JPG

Deux statues récentes représentent saint Eugène et Sainte Cécile. Elles sont l'oeuvre de P.J. Lionnet et ont été installées dans la crypte en 2005. Très éloignées de la théâtralité de leurs consoeurs, elles renouent avec la simplicité et la sensualité de l'art roman...

2011 0503abreuvoir-Crypte0091

Suite de la visite dans le prochain article: la crypte, chapelles de la piéta, de saint François, de la sainte famille.

...

 

Liens : Sacre Coeur :

Sacré Coeur. Statues Saint Louis et Jeanne d'arc. Justice, Sainteté.

 Le Sacré Coeur. Le Dôme.

Montmartre. Crypte du martyrium.

Sacré Coeur de Montmartre. Clichés.

 

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #WACRENIER

90-ans-005.JPG

Un dimanche de printemps, quatre générations et un chat sont réunis dans un jardin près de Paris.

C'est pour fêter les 90 ans d'une mère, grand-mère, arrière-grand-mère...

90-ans-022.JPG

Sous le regard attentif de Lola qui malgré son petit air modeste apprécie moyennement l'invasion de son domaine.

90-ans-018.JPG

C'est le moment d'en griller une et de faire la nique aux anti fumeurs...

Ma mère se promène dans le monde avec une petite fumée au-dessus de la tête. 

90-ans-036.JPG

Lola s'installe sur un transat, histoire de rappeler qu'elle est chez elle. 

90-ans-032.JPG

Pas de discours, pas de grandes phrases... L'affection se dit dans la banalité comme pour ne pas peser, ne pas en rajouter. 

90-ans-019.JPG

Lola fait sa toilette. Elle ne pense pas au temps qui passe. Elle ne sait pas qu'elle a, dans son univers de chat, un âge pas très éloigné de celui de l'héroïne de la fête.  Les chats ne font pas tant d'histoires. 

90-ans-046.JPG

On souffle sur les bougies. Peu de spectateurs attentifs en ce moment crucial! De vieux amis de toujours, quelques enfants... Les autres vivent leur vie aux quatre coins du jardin

90-ans-047.JPG

90 roses... Nous ne sommes pas loin de la roseraie de l'Haÿe.  A quelques dizaines de mètres!

Donc il y a encore pour toi, ma mère une bonne réserve d'années! 

90-ans-020.JPG

Il paraît que Lola a sept vies... Plusieurs roseraies...

90-ans-056.JPG

Pas d'anniversaire sans cadeaux. Mais le plus beau cadeau, celui qui manque le plus dans notre monde de tapoteurs d'internet, c'est la tendresse...

La tendresse que tu réclames, maman, et qu'il nous est si difficile de donner. Nous les aînés, sommes des handicapés de la tendresse. Pourquoi?

Ce n'est pas le bon jour pour se poser la question.

90-ans-029.JPG 

Lola sait ce que c'est... Elle en est tout ensoleillée...

90-ans-042.JPG

Le bonheur de ma mère ce sont ses petits enfants. Le lourd passé s'allège grâce à eux. 

90-ans-023.JPG

Bon! Certains invités s'en vont... 

90-ans-044.JPG

Et voilà... C'est une belle après midi qui s'achève...

Derrière les sourires et les regards de chacun, tant d'images, tant de rêves, de déceptions parfois...

Mais ce n'est pas en famille qu'on les dit. J'ai aperçu mes neveux et mes nièces. Ils sont beaux. J'ai pensé à un recueil de Supervielle: Les Amis Inconnus.

Voilà, c'est ça... Les Neveux Inconnus... 

90-ans-031.JPG

Mon petit frère ma petite soeur... un peu moins inconnus

90-ans-045.JPG

A l'année prochaine! A dans dix ans! Dans vingt ans (c'est moins sûr)!

A la prochaine occasion de tenter de se dire sans le dire que l'on s'aime!

90-ans-013.JPG

90-ans-009.JPG

90-ans-011.JPG

90-ans-050.JPG

90-ans-007.JPG

 

90-ans-028.JPG

minouche-maman 048

Minouche sait le dire... elle attend le retour de sa maîtresse pour ronronner contre son coeur...

 

...........................................................................................................

 

Coeur tremblant

 

Dans un jardin de la banlieue

Où dort un chat sur l'herbe bleue

Combien de gens sont réunis

combien d'oiseaux pour un seul nid

 

Dans son fauteuil au beau milieu

Une femme a le coeur tremblant

Devant les bougies redoublant

Leur feu dans le tain de ses yeux

 

Une femme avec ses enfants

Et les enfants de ses enfants

Se dit qu'il n'est pas déplaisant

De fêter quatre-vingt-dix ans

 

C'est ainsi que la vie est faite

Après les deuils et les défaites

Pour une heure ou deux on s'arrête

On descend de notre charrette

 

C'est un moment d'éternité

C'est un caillou jeté en l'air

Un caillou qui semble hésiter

Suspendu entre ciel et terre

 

Je t'aime au fond et c'est assez

Pour ne plus penser au passé

Pour oublier l'enfant cassé

Qui tant rêvait d'être embrassé

 

Je t'aime au fond et c'est pourquoi

Je n'espère plus rien de toi

Vis cent dix ans et des poussières

Ne va jamais au cimetière

 

Je t'aime au fond et je te dois

D'être vivant et amoureux

De tracer avec un seul doigt

Un coeur sur le sol poussiéreux

 

..........................................................................................................

 

   Liens : Mère

  Poème: Celle qui n'a jamais pleuré.

  Poème. Mère. Quatre-vingt-dix ans.

Anniversaire maman. 89 ans.

Poème. Ma mère (2)

Poème. Ma mère. Mots secrets.

poème. A ma mère.

Maman et Minouche. Photos.

Maman. Photos d'enfance...

 

..................................................................................................................................................................

 

 

Voir les commentaires

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog