Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac

 

     On passe devant cet immeuble du 66 sans le remarquer, éclipsé qu'il est par son voisin du 64, en retrait derrière son jardinet avec ses niches qui abritent des statues à l'antique. 

 

     Et pourtant... Cet immeuble a été un haut lieu de la création artistique dans un Montmartre qui n'en était pas avare.

66 rue Lepic. Le grenier jaune. Action-Théâtre. Louise Lara. Edouard Autant.

De 1911 à 1932, il fut le laboratoire théâtral "Art et Action". Il convient d'en rappeler brièvement l'histoire.

66 rue Lepic. Le grenier jaune. Action-Théâtre. Louise Lara. Edouard Autant.

     Ses créateurs furent Louise Lara et Edouard Autant. Leurs noms vous mettront la puce à l'oreille et vous feront deviner peut-être qu'ils sont les parents d'un certain Claude Autant-Lara, cinéaste connu pour avoir été indifférent à la Nouvelle Vague et qui donna cependant quelques beaux films. Nous n'en citerons pour rappel que quelques uns : Le diable au corps, L'auberge rouge, La traversée de Paris, En cas de malheur (mon préféré pour Brigitte Bardot, bouleversante). 

66 rue Lepic. Le grenier jaune. Action-Théâtre. Louise Lara. Edouard Autant.

      Edouard Autant dont le père Alexandre était architecte, pratiquait lui même cet art et c'est en collaboration avec son père qu'il a donné à Paris, 14 rue d'Abbeville, un de ses plus beaux immeuble Art Nouveau. Signalons qu'il était admirateur des Lumières et bien loin des positions que prendra son fils....

66 rue Lepic. Le grenier jaune. Action-Théâtre. Louise Lara. Edouard Autant.

     Louise Lara (1876-1952) est un personnage hors normes, une artiste jusqu'au bout des ongles. Passionnée de théâtre, elle commence sa carrière aux côtés de Sarah Bernhardt (il y a pire comme partenaire!). Elle entre à la Comédie Française où elle devient sociétaire. Elle ne la quittera malgré elle qu'en 1919, congédiée pour une faute impardonnable : "bolchevisme en art"!

66 rue Lepic. Le grenier jaune. Action-Théâtre. Louise Lara. Edouard Autant.

      Elle est également actrice de cinéma et joue dans plusieurs films d'Henri Pouctal, considéré comme cinéaste naturaliste. On la voit aussi dans le premier film de son fils,"Fait-Divers".

66 rue Lepic. Le grenier jaune. Action-Théâtre. Louise Lara. Edouard Autant.

     Edouard et Louise partagent la même passion et ils animent dès 1911 une compagnie qu'ils appellent "Art et Liberté" avant de créer en 1919, comme nous l'avons vu "Art et Action".

66 rue Lepic. Le grenier jaune. Action-Théâtre. Louise Lara. Edouard Autant.

    Tous deux s'engagent pour défendre et diffuser des oeuvres modernes. On peut dire qu'ils appliquent à la lettre leur programme! Ils créent un espace théâtral, au 6ème étage, appelé "le grenier jaune" où les représentations sont gratuites. 

66 rue Lepic. Le grenier jaune. Action-Théâtre. Louise Lara. Edouard Autant.

    Dans ce lieu toute création est bienvenue et toute forme d'expression théâtrale, ombres, mannequins, marionnettes... L'idée centrale est l'importance donnée avant tout au texte qu'une mise en scène trop interprétative ne doit pas éclipser. 

   

                             Création de Liluli de Romain rolland le 31 décembre 1922     

      On doit à leur action l'introduction en France du théâtre futuriste mais aussi la diffusion de textes poétiques. La liste de leurs créations est longue et impressionnante. Elle est faite d'adaptations d'oeuvres qui n'étaient pas écrites pour le théâtre (Une nuit au Luxembourg de Rémy de Gourmont) comme de pièces (Partage de midi de Claudel) et de poésie (Le Bateau ivre de Rimbaud). 

66 rue Lepic. Le grenier jaune. Action-Théâtre. Louise Lara. Edouard Autant.

     Dans cette longue liste d'auteurs on trouve, entre autres, Apollinaire, Gide, Romain Rolland, Byron, Rimbaud, Péguy, Mallarmé...

 

     Parmi les artistes associés à cette action théâtrale figure Akakia-Viala, nièce d'Edouard Autant et Louise Viala. Elle crée des masques, des costumes, des décors qui assurent aux représentations une dimension poétique souvent surréaliste. Elle s'illustre également en écrivant avec Bataille un pastiche rimbaldien "La Chasse spirituelle" qui trompera plus d'un critique. Bonne occasion pour remettre en cause leur assurance!

 

    En 1939, le Grenier jaune ferme ses portes. Les années sombres imposent aux artistes le silence ou la collaboration. Il n'y a pas de dilemme pour Edouard et Louise. Le 66 rue Lepic cesse d'être un lieu de création et de liberté. Aujourd'hui aucune plaque ne rappelle son existence dans un Montmartre qui pourtant les collectionne. 

66 rue Lepic. Le grenier jaune. Action-Théâtre. Louise Lara. Edouard Autant.

    Alors que les Montmartrois qui passent devant la modeste porte rouge en préservent la mémoire!

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #OLERON EGLISES Cimetières
La lanterne (carte 1904)

La lanterne (carte 1904)

Rue principale de Saint-Pierre.

Rue principale de Saint-Pierre.

,,L'île d'Oléron par un jour gris...
J'espère trouver un peu de lumière en m'approchant de la Lanterne. Elle est plantée en pleine ville de Saint-Pierre depuis bientôt neuf cents ans. Elle est un des rares vestiges romans d'une île qui fut en proie aux incursions anglaises et aux joyeuses destructions fratricides des guerres de religion.

             Ruelle à Saint-Pierre et clocher de l'église qui servit de phare.


     Elle est là, comme un cierge de pierre, comme un phare en pleine terre... Elle est svelte et nerveuse et je la crois capable, dans les nuits d'hiver, quand tous les volets sont fermés, de jouer les fusées et d'aller se balader dans les étoiles...


   Un amateur averti vous dira qu'elle n'est en réalité qu'une tour octogonale de vingt-cinq mètres de haut (avec son tertre) et que ses faisceaux de fines colonnes se terminent par des chapiteaux réunis par des arcades. Mais l'amateur averti n'aura rien dit de son mystère, son élégance, son harmonie de pierres vivantes, son élan vers les nuages.


 

     Elle n'est pas la seule dans la région à avoir résisté aux affronts du temps et elle a quelques soeurs plus petites, à Fenioux (Charente maritime) ou à Cellefrouin (Charente)

                                   Lanterne de Fenioux

                                 Lanterne de Cellefrouin
                             

                                           Saint-Pierre

     A l'intérieur de la tour, un escalier permet d'accéder à la petite terrasse sous le lanternon. Il faudrait aujourd'hui être médaillé d'or du saut à la perche pour accéder à la porte d'entrée. Mais comme nous sommes au centre d'un ancien cimetière, il y a fort à parier que les revenants n'éprouvent aucune difficulté pour voleter jusque là!


                    Chaque fois que quelqu'un mourait dans la commune, un feu était allumé au sommet de la tour, dans le lanternon. Et le feu brûlait jusqu'à l'inhumation du défunt. 
                        

Un autel, au pied de la tour permettait au prêtre de célébrer la messe avant que le corps ne soit porté en terre, afin de rappeler à ceux qui avaient la foi qu'il ne fallait pas chercher parmi les morts celui qui était vivant, comme cette flamme au-dessus d'eux. Il allait de soi que tout le monde croyait au ciel, même ceux qui n'y croyaient pas!
                        
Quelques signes gravés dans la pierre... Une croix, un coeur, un cercle, des seins peut-être...J'avoue ne pas savoir déchiffrer ces hiéroglyphes. Mais est-ce bien nécessaire?

     Le tertre sur lequel est élevé la tour servait d'ossuaire et permettait de faire un peu de place dans le cimetière pour accueillir de nouveaux défunts. 


Aujourd'hui le cimetière a disparu. Vous pensez que la municipalité, pour mettre en valeur ce monument unique a dessiné à ses pieds un jardin de fleurs et de lauriers. Vous vous méprenez. La lanterne des morts veille depuis quelques dizaines d'années sur.....UN PARKING!!!



LIEN : Oléron plage de Grand-Village  

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

1er juin. Le pont Caulaincourt a été repeint de bleu. Il passe entre la ville et le cimetière Montmartre. Morts et vivants cohabitent.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

2 juin. Rencontre surprise avec Cali aux arènes de Montmartre. Il répète son spectacle du soir.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

3 juin. Singing in the sun. (rue St-Eleuthère)

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

4 juin. On se croise avec indifférence! Square louise Michel.

 

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

5 juin. Entraînement pour le french-cancan? 

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

6 juin. Black beauty.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

7 juin. Petits gilets jaunes très disciplinés.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

8 juin. L'oreille du bébé dans le hamac maternel! C'est drôle mais c'est cette oreille qui m'attire et me fascine dans cette photo!

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

9 juin. Par 30°, un pipi rafraîchissant. (Fontaine du Gai Savoir, square Louise Michel).

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

10 juin. Tradition montmartroise.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

11 juin. La tête dans le ciel.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

12 juin. La Butte rustique.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

13 juin. Saint-Pierre sous les moutons.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

14 juin. Montmartre-plage.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

15 juin. Bouddha à Montmartre.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

16 juin. Les chiens vont faire pipi...

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

17 juin. l'ami des pigeons fidèle au rendez-vous quotidien.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

18 juin. Une diva sur les marches. Rencontre imprévue avec une soprano (Dessy Stefano).

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

19 juin. L'escalier de la rue du Calvaire prend des vacances.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

20 juin. Le musée de Montmartre comme un domaine secret

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

21 juin. Barbès. Femme libérée!

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

22 juin. Des tresses, des tresses....

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

23 juin. Mary Poppins version catholique!

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

 

24 juin. Le célèbre cabaret porte fermée malgré la joyeuse invitation du lapin agile!

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

Le 25 juin. La promenade du singe.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

Le 26 juin. Voilà des roses blanches.... Devant une tombe du cimetière de Montmartre.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

Le 27 juin. L'arbre, chandelier de vie à douze branches.... Cimetière de Montmartre.

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

Le 28 juin. Sur l'herbe verte...

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

29 juin. La cité Veron sous les fleurs...

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

30 juin. La Halle Saint-Pierre (banderole de Speedy Graphito)

Album photo au jour le jour à Montmartre. Juin 2021.

    Ici s'arrête mon mois de juin montmartrois. Je quitte ma butte aimée pour l'été. Nul doute que je penserai à elle sur le rivage atlantique comme je pense à l'Atlantique quand je suis à Montmartre. L'idéal serait de transporter la Butte, comme le mont saint-Michel dans l'estuaire de la Charente! 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème

Chaque mois de juin dans l'île d'Oléron les roses trémières s'élancent vers le soleil.

Il y en a plus que d'Oléronais!

Elles sont plus accueillantes que les Charentais qui voient débarquer les vacanciers comme des envahisseurs qu'ils traitent de "baignassoutes"

En voici quelques unes rencontrées

- sur le port de Saint-Trojan où elles égaient de leurs couleurs toujours renouvelées les cabanes ostréicoles qui s'écaillent (ce qui est naturel pour des cabanes ostréicoles!)

-d'autres dans les ruelles et les remparts du Château d'Oléron, la capitale méridionale de l'île

-d'autres enfin au Grand Village où elles sont mes voisines avec les bignones et les albizias...

J'ai écrit pour elles un poème que je leur dédie après ces photos de notre rencontre...

I SUR LE PORT DE SAINT-TROJAN

I SUR LE PORT DE SAINT-TROJAN

Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
II AU CHÂTEAU D'OLERON (le bastion, la porte du refuge des Pachats)

II AU CHÂTEAU D'OLERON (le bastion, la porte du refuge des Pachats)

Les remparts

Les remparts

Les remparts.

Les remparts.

Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Le Château. les cabanes d'artisans

Le Château. les cabanes d'artisans

Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
III LE GRAND VILLAGE. Passage des ïles

III LE GRAND VILLAGE. Passage des ïles

Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Le Grand Village. Rue des Saulniers

Le Grand Village. Rue des Saulniers

Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème

La rose trémière

 

La rose dans mon île est rose du vertige

Sur sa dernière fleur il pousse une autre fleur

Qui se hausse du col au sommet de sa tige

Et par-dessus le mur jette un oeil en couleur

 

La rose dans mon île est la rose trémière

Elle est née au printemps sur le chemin de pierres

Dans la ruelle étroite au pied des maisons blanches

Ou sur le port autour des cabanes de planches

 

La rose dans mon île est une passagère

Devant les volets bleus devant les volets verts

Elle hésite un instant et part vers la lumière

Plus haut que la façade où s'agrippe le lierre

 

La rose dans mon île accepte de mourir

Après avoir fleuri à côté du soleil

 

Comme elle après l'amour je voudrais m'endormir

À côté de ton corps dans le même sommeil

 

(Christian W.)

Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
IV Le Château d'Oléron. Rue Clémenceau.

IV Le Château d'Oléron. Rue Clémenceau.

Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème
Roses trémières. Oléron. Photos. Poème

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités
LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.
LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.

     Sur un mur de la Galerie d'art de la place du Tertre, un grand panneau est apparu en avril 2021 avec les lettres de l'amour.

Montmartre qui a déjà élevé dans le square Jehan-Rictus de la place des Abbesses le mur des "Je t'aime" semble vouloir mériter une réputation qui attire les amoureux du monde entier.

LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.

Le nom de l'auteur est écrit en-dessous, sur un fond blanc : Patrick Rubinstein. 

 

     Ce créateur né en 1960 est désormais célèbre et on peut voir ses oeuvres dans divers musées du monde. 

LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.

     On pense aux tableaux de Vasarely, père de l'art optique, qui nous donnait à voir une réalité trompeuse, mouvante, différente selon les angles de vision (il a sa photo sur le tableau).

Il suffit de bouger pour découvrir, surgissant d'un fond qu'on croyait uni et abstrait tout un monde concret. 

LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.

     Rubinstein pour moi, c'était Arthur, un immense pianiste que j'ai eu l'occasion d'applaudir au théâtre des Champs Elysées. C'est étrange mais je pense à lui devant ces lamelles de couleur  qui racontent une histoire dès que nos yeux s'y fixent, comme les touches de piano le font dès que les doigts du pianiste s'y posent.

LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.

   Ainsi avons-nous l'impression de participer à une création qui est aussi un jeu, un puzzle de l'humanité dont chaque pièce est un visage.

LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.
LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.
LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.
LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.

     Sur le côté de l'oeuvre nous sont données les clés, les réponses à nos interrogations avec le nom de chaque visage révélé par les lames. Il y a neuf panneaux et neuf listes avec numérotation...

    Des visages de la terre entière, d'époques différentes, d'hommes et de femmes qui se sont illustrés dans divers domaines 

Des peintres, écrivains, poètes, musiciens, cinéastes, artistes, hommes et femmes politiques....

LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.
LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.

...et mêlés à eux des visages imaginés par des peintres comme celui de Vénus de Botticelli...

LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.
LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.

     Tous participent à l'enchantement du monde. Tous font notre humanité dans son universalisme. Tous sont unis sous les quatre lettres de LOVE.

 

LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.

   On rêve que notre monde leur ressemble et que tous les humains se réunissent sous le même drapeau, sans préjugés, sans race....  Humains tout simplement.

LOVE. Patrick Rubinstein. Montmartre. Opt Art ou Art Optique. Galerie place du Tertre.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités
Impasse Girardon 2021

Impasse Girardon 2021

          L'impasse Girardon n'est pas une impasse et elle ne devrait plus s'appeler Girardon puisqu'elle forme en réalité le côté pair de l'avenue Junot.

Mais enfin, elle est là, faussement modeste mais fière au fond de rappeler son histoire aux Montmartrois souvent oublieux.

Impasse Girardon. Montmartre.

     A l'origine il y avait Montmartre, un village où jaillissait une source au fond de l'impasse actuelle. Elle était sacrée, plus que les autres fontaines du village, car Saint-Denis en personne s'y était arrêté pour laver son chef décapité tout ruisselant de sang, avant de reprendre sa marche vers la plaine et s'arrêter là où on élevera en son honneur une des plus belles églises gothiques de France.

 

     La fontaine fut vénérée et elle produisit des miracles si nombreux qu'elle s'épuisa et disparut en 1810 dans les sous-sols crayeux pour ne jamais revenir. Elle avait eu le temps de donner son nom à la petite rue qui fut pendant des siècles la rue de la fontaine miraculeuse.

Impasse Girardon. Montmartre.

    En 1850 une nouvelle fontaine fut aménagée à quelques dizaines de mètres plus au nord, dans ce qui est aujourd'hui le square Suzanne Buisson. Une statue de Saint-Denis portant devant lui sa tête mitrée y fut élevée.

Fontaine du But

Fontaine du But

     La rue avait déjà changé de nom et s'appelait rue de la Fontaine du But, sans raison, car cette fameuse fontaine du but se situait en bas de la rue de l'abreuvoir actuelle.

Impasse Girardon

Impasse Girardon

     En 1863 l'impasse reçut enfin le nom que nous lui connaissons toujours.

Impasse Girardon

Impasse Girardon

     La Butte n'était pas encore écrasée par les immeubles qui allaient bientôt se précipiter sur elle comme une horde barbare. Partout où ils s'installèrent, l'herbe ne repoussa pas.

Impasse Girardon. Montmartre.

     Evidemment nous regrettons cette époque où Montmartre appartenait aux artistes sans le sou et aux pauvres gens mais c'est une vision romantique que nous en avons et qui fait fi de la grande misère qui y régnait du temps du maquis dont les baraques de bric et de broc venaient jusque là, constituant en partie notre impasse Girardon.

Impasse Girardon. Montmartre.
Impasse Girardon. Montmartre.

    Une des baraques les plus connues était la maison du philosophe ainsi nommée par les maquisards moqueurs car elle ressemblait à un gros tonneau et que son propriétaire, barbu et à moitié nu, se prenait pour Diogène. Il cherchait un homme, il trouva des promoteurs!

Avenue Junot (Leprin 1912)

Avenue Junot (Leprin 1912)

Impasse Girardon. Montmartre.

     Promoteurs qui vinrent avec leurs plans et leurs banquiers pour faire du bidonville et du chemin de terre qui grimpait entre les moulins le quartier huppé de la rue Caulaincourt et de l'avenue Junot. 

Photo 1925. Début de l'avenue Junot et côté droit notre impasse Girardon.

Photo 1925. Début de l'avenue Junot et côté droit notre impasse Girardon.

      Une partie de l'impasse Girardon fut détruite au bénéfice de l'avenue mais une autre partie resta debout car s'y étaient construites des maisons plus solides habitées par des artistes bien décidés à ne pas se laisser faire. C'est comme ça que notre impasse garda son nom modeste qui fait le pied de nez à l'avenue prestigieuse.

     Avenue Junot (le théâtre 13 de Lelouch). Le côté pair est occupé dans sa première partie par l'impasse Girardon.

Impasse Girardon. Montmartre.

     Plusieurs personnages ou personnalités de Montmartre ont vécu à cette adresse. Tout d'abord, au temps du maquis, nous trouvons le baron Pigeard dont l'atelier est situé au fond de l'impasse. Artiste qui ne vend pas ses toiles et préfère confectionner des maquettes de bateau, il aime monter des canulars avec ses copains de l'hôtel Bouscarat. Il est ainsi le fondateur de la célèbre UMBM, Union Maritime de la Butte Montmartre.

Il disparaît en même temps que les cabanes du Maquis.

   

 S'il est difficile de trouver aujourd'hui des toiles de Pigeard, il n'en est pas de même d'un autre peintre qui débarqua à la fin du XIXème siècle et sans un sou en poche trouva refuge dans une roulotte de tziganes au fond de l'impasse Girardon.

Femme couchée (Van Dongen) Guus, sa femme. 1904.

Femme couchée (Van Dongen) Guus, sa femme. 1904.

     Il s'agit de Van Dongen, un des peintres qui contribua à la renommée de la Parisienne sensuelle, mangée par ses yeux, à la fois gaie et mélancolique. Avant de vivre au Bateau-lavoir, il resta pendant 5 ans dans l'impasse avec sa femme Guus et sa fille Dolly. Il survécut grâce à de petits métiers et à la vente de quelques aquarelles sur le trottoir du cirque Médrano sur le boulevard de Rochechouart.

Les fêtards 1903. Van Dongen)

Les fêtards 1903. Van Dongen)

En 1904, il exposa avec Matisse chez Vollard et commença à être reconnu des amateurs. 

Le guitariste (Paco Durrio) par Gauguin

Le guitariste (Paco Durrio) par Gauguin

     Un autre artiste a trouvé refuge dans l'impasse. Il s'agit de Paco Durrio, sculpteur, céramiste, orfèvre, ami de Picasso.

Après avoir vécu au Bateau Lavoir où Picasso reprit son atelier, il habita place de l'Abreuvoir (aujourd'hui place constantin Pecqueur) dans une petite maison villageoise qui y subsistait encore mais d'où il fut expulsé quand furent construits les gros immeubles que nous voyons aujourd'hui.

Maison de Paco Durrio, impasse girardon.

Maison de Paco Durrio, impasse girardon.

    Il trouva alors une maison dans l'impasse et il y fit construire un four pour ses céramiques. Il ne quittera cette maison qu'en 1939, un an avant sa mort. 

Impasse Girardon. Montmartre.

     Signalons encore la présence pendant deux ans (1910-1912) d'un garçon qui deviendra un grand écrivain : Jules Romains. Son père Henri Farigoule avait été nommé instituteur en 1887, il déménagea plusieurs fois dans le quartier à la recherche d'un loyer modeste. Il habita rue Marcadet, rue Simard, rue Lamarck et enfin impasse Girardon.

   

 Le jeune Louis Farigoule a donc été enfant de la Butte et il put y assister à la métamorphose du quartier. Peut-être a t-il joué dans les rues avec les petits poulbots!

Impasse Girardon. Montmartre.

     D'autres peintre encore ont vécu plus ou moins longemps dans cette impasse Girardon. Parmi eux, Jules Pascin, en 1909. Ce peintre qui a transformé sur le conseil de Picasso son nom de Pincas en Pascin est arrivé à Paris en 1905 où il a acquis très vite la réputation d'être le peintre des nuits parisiennes. "Anarchiste déguisé en dandy", il a connu le fauvisme, le cubisme, et s'est créé son propre univers. Après une vie mouvementée, il se suicida dans son atelier du 36 boulevard de Clichy.

      Mais s'il n'a été qu'une étoile filante impasse Girardon, ce ne fut pas le cas de celui dont le nom reste attaché au lieu, Gen Paul (1895-1975), le seul à avoir sa plaque sur le mur!

Impasse Girardon. Montmartre.
Impasse Girardon. Montmartre.

     Eugène Paul dit Gen Paul est un vrai montmartrois, né rue Lepic, vivant et peignant pendant 58 ans (de ses 22 ans à sa mort) dans l'impasse Girardon.

Impasse Girardon. Montmartre.

     Il est doué pour la peinture quasi spontanée, comme née d'un élan physique qui jette sur la toile les touches rapides et nerveuses. Il laisse presentir un art abstrait que cependant il ne tentera pas. Ami de Juan Gris au Bateau Lavoir, il subit diverses influences avant de trouver son propre style. Ses meilleures oeuvres datent des années 1925-1930. Il tombera ensuite dans la répétition et la facilité.

 

 

 

 

Impasse Girardon. Montmartre.

     Personnellement je n'aime pas son travail mais ce n'est qu'un avis personnel. Il paraît que les goûts et les couleurs ne se discutent pas! Ce qui est idiot, car de quoi discuterions-nous?

Impasse Girardon. Montmartre.

     Il est connu également pour avoir été ami de Céline qui lui demanda d'illustrer ses deux meilleurs romans, "le Voyage au bout de la nuit"et "Mort à crédit."

                                                 Bardamu-Céline (Gen Paul)

Il partageait avec lui un antisémitisme virulent et les deux copains restaient des soirées entières à partager leur passion raciste. Gen Paul appelait son voisin de la rue Girardon Ferdine. Il apparaît sous les traits d'un cul de jatte dans "Féérie pour une autre fois" de Céline. Il est vrai qu'il claudiquait depuis qu'il avait perdu une jambe pendant la guerre de 14.

Le Vigan dans "Les bas-fonds" de Renoir

Le Vigan dans "Les bas-fonds" de Renoir

     On ne peut s'empêcher de penser à ces deux "amis" qui n'avaient que quelques pas à faire pour se retrouver. On peut penser à un troisième, l'acteur Le Vigan qui vivait lui aussi, comme Céline, rue Girardon, partageant la même haine des Juifs. C'est plutôt son chat que nous avons envie d'évoquer, parce que les chats ignorent le racisme!

Impasse Girardon. Montmartre.

     Le chat c'est Chibaroui que Le Vigan et son amie Tinou ont acheté à la Samaritaine. Il est laissé en semi liberté et il aime se dorer au soleil de l'impasse qui s'ouvre devant l'immeuble où habitent ses maîtres. Lucette Almanzor tombe amoureuse de l'animal et convainct sans mal Céline de l'adopter. Il ne sait pas Chibaroui qu'il va devenir Bébert, le chat le plus célèbre de la littérature!

Impasse Girardon. Montmartre.

Il n'a pas sa plaque sur les murs mais c'est à lui que je pense en quittant l'impasse Girardon!

 

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités, #MONTMARTRE. Rues et places.
Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

     Voilà un petit square qui survit vaillamment dans le bruit et la pollution de la rue Lafayette toujours encombrée et nerveuse.

Adolphe Alphand par Alfred Roll

Adolphe Alphand par Alfred Roll

    Il est là depuis qu'Alphand "le père des espaces verts parisiens" l'a terminé en 1863 comme 23 autres dans paris. Notre homme était écologiste dans l'âme et il aménagea quelques uns des plus beaux jardins de Paris : parc Monceau, des Buttes Chaumont, bois de Boulogne et Vincennes, jardins des Champs-Elysées..... 

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

    Auparavant le terrain où le square est implanté faisait partie des jardins de l'hôtel particulier de Charles Sanson, 2ème du nom et bourreau officiel de la ville de Paris. Il succèda à son père en 1707 et il eut à son palmarès la décapitation d'une femme et l'exécution de Cartouche, le brigand légendaire. Son palmarès néanmoins reste modeste comparé à celui de son petit fils Charles-Henri Sanson qui, la guillotine aidant fit tomber dans le panier de son quelques 3000 têtes dont celle, découronnée de Louis XVI.

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

    Le square ne garde aucune trace du bourreau qui repose avec sa dynastie dans le grand jardin qu'est le cimetière de Montmartre, à moins d'un km de là.

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

     Du square des origines peu d'éléments subsistent car l'espace a été remodelé en 1981 et découpé en carrés et rectangles, espaces de jeu pour les petits, de sport pour les ados... L'harmonie initiale a disparu comme dans de nombreux  squares parisiens qui finissent par se ressembler,   

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

    Ont subsisté quelques arbres dont deux magnifiques platanes âgés de plus de 150 ans.

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

    Les grilles également sont d'origine, en forme de coeur avec entrelacs de fleurs et d'épis. Les lignes centrales autour d'une fleur-soleil dessinent une lyre.

Elles sont dues à Gabriel Davioud (1824-1881) qui fut un architecte très actif pendant le 2nd Empire et qui a laissé à Paris quelques unes de ses plus belles fontaines: fontaine Saint-Michel,  fontaine des quatre parties du monde (avec Carpeaux), fontaine de la place du Châtelet...

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

    Sans compter des bâtiments remarquables comme les deux théâtres de la place du Châtelet.

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

    En 1879, la ville fit l'acquisition d'une statue qu'elle plaça au centre du square, au milieu d'une pelouse : "Gloria Victis" d'Antonin Mercié.

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

     La statue réalisée après la défaite de 1871 était vite devenue populaire. "Vae victis" (malheur aux vaincus) la célèbre formule de Brennus devient "Gloria victis" (gloire aux vaincus). La renommée ailée et cuirassée emporte vers le ciel un jeune soldat dénudé dont la main droite tient un sabre brisé. Statue patriotique s'il en est! Le héros mort pour la patrie entre dans l'immortalité...

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

     La statue dont plusieurs villes réclament aussitôt une copie ne reste que cinq ans square Montholon avant de s'envoler à tire d'ailes jusqu'à l'Hôtel de ville où elle séjourne jusqu'en 1930. Elle est alors cachée dans le dépôt d'Auteuil, ce qui lui épargne l'humiliation d'être fondue pendant l'occupation par les descendants des Prussiens de 1871. Enfin, en 1930, elle s'envole une dernière fois vers le Petit Palais où elle se trouve bien, sur ces Champs Elysées où comme l'on sait les héros antiques trouvent le repos.

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

     Il reste dans le square un groupe qui depuis son installation en 1925 n'a pas bougé. Il est vrai qu'il n'est pas ailé contrairement à lastatue dont il  apris la place. Il s'agit de "La sainte Catherine" marbre sculpté par Julien Lorieux en 1908 et acheté par la Ville.

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

     Il représente cinq catherinettes qui ont mis leur plus belle tenue, coiffé le fameux chapeau avec fleurs d'oranger et sortent de l'atelier, le 25 novembre, pour se rendre au bal et rencontrer peut-être l'homme de leur vie.

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

     C'est souvent dans les milieux modestes (couturières, modistes) que les femmes restaient plus longtemps célibataires. Cet aspect social,  Julien Lorieux ne l'ignore pas, lui qui est né et a vécu dans le IXème arrondissement. Voilà pourquoi il complète le nom qu'il donne à son groupe par une dédicace "à l'ouvrière parisienne". 

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

     Julien Lorieux avait été élève d'Antonin Mercié dont le "Gloria victis" a laissé la place libre pour "la sainte Catherine". Or, Julien Lorieux, tel le jeune soldat dénudé, est mort en 1915, touché à la tête par un éclat d'obus. La Renommée ailée a peut-être emporté vers les Champs-Elysées ce jeune mort pour la patrie. Ou plus simplement, ce sont les sourires juvéniles de ses catherinettes que se sont chargés de sa renommée!  

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

      On aimerait quitter le square avec ces sourires mais avant de pousser les belles grilles de Davioud, nous découvrons entre les buissons en fleurs une plaque de verre que nous n'avions pas remarquée.

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

     Elle égrène les noms des enfants juifs arrêtés sous Vichy et assassinés dans les chambres à gaz. Ils étaient trop jeunes pour être scolarisés et leurs noms ne figuraient donc pas sur les plaques apposées sur le mur des écoles. Ils ont trouvé place sur cette plaque de verre, légère, fragile, à peine visible.... dans ce jardin où leur mère n'osaient plus s'asseoir sur un banc, comme les autres mères, pour les regarder sourire sous les feuillages des platanes centenaires. 

Square Montholon. Statue la Sainte Catherine de Julien Leuriot. Gabriel Davioud. Antonin Mercié. Julien lorieux.

Voir les commentaires

Publié le par chriswac
Publié dans : #album
Album photos de Montmartre en mai 2021

Ier mai, le repos sur la licorne.

Album photos de Montmartre en mai 2021

2 mai. Le saut dans les marronniers en fleurs. (square louise Michel

Album photos de Montmartre en mai 2021

3 mai. Mais que la vie est belle! (square Louise Michel)

Album photos de Montmartre en mai 2021

4 mai. Police bio? (rue d'Orsel)

Album photos de Montmartre en mai 2021

6 mai. Il fait si mauvais que je reste au chaud à la maison avec Plume et Loulou!

 

Album photos de Montmartre en mai 2021
Album photos de Montmartre en mai 2021

7 mai. Le danseur de claquettes. (pas tout à fait Montmartre 

Album photos de Montmartre en mai 2021

8 mai. Colloque humano-canin rue de l'abreuvoir.

Album photos de Montmartre en mai 2021

9 mai. Tableau naïf.

Album photos de Montmartre en mai 2021

10 mai. Etrange lumière sur Paris.

Album photos de Montmartre en mai 2021

11 mai. La rue Norvins entre neige et soleil.

Album photos de Montmartre en mai 2021

13 mai. Après la pluie. Le soir est un artiste! (vers rue Feutrier).

Album photos de Montmartre en mai 2021

14 mai. Partage. Fontaine des tritons.

Album photos de Montmartre en mai 2021

15 mai. Les volets bleus. Rue Poulbot.

Album photos de Montmartre en mai 2021

16 mai. Le guitariste square Nadar.

Album photos de Montmartre en mai 2021

17 mai. Mais est-ce vraiment un ciel de mai? (vu de ma fenêtre)

Album photos de Montmartre en mai 2021

18 mai. Une allée déserte du square.

Album photos de Montmartre en mai 2021

19 mai. Sophia Loren n'est pas morte! Elle fume à sa fenêtre rue Poulbot!

Album photos de Montmartre en mai 2021

21 mai. L'herbe tendre.

Album photos de Montmartre en mai 2021
Album photos de Montmartre en mai 2021

22 mai. Pour la 1ère fois en des dizaines d'années je vois des canards sur le bassin des Tritons. Trois colverts, deux mâles et une femelle.

Album photos de Montmartre en mai 2021

23 mai. Les iris.

Album photos de Montmartre en mai 2021

Le 24 mai. Le pirate et ses sabres.

Album photos de Montmartre en mai 2021

Nuit du 25 mai. La magie des fenêtres. (rue Muller)

Album photos de Montmartre en mai 2021

26 mai. L'un vit dans le virtuel et l'autre dans la réalité! (square Nadar)

Album photos de Montmartre en mai 2021

27 mai. Enfin on peut s'allonger dans l'herbe!

Album photos de Montmartre en mai 2021

28 mai. Apparition des personnages du Magicien d'oz : le lion peureux, l'épouvantail et le bûcheron en étain.....

Album photos de Montmartre en mai 2021

29 mai. Square Louise Michel (dont c'est l'anniversaire aujourd'hui). Regards d'amour et de confiance. 

Rue Poulbot

Rue Poulbot

Rue Saint-Rustique

Rue Saint-Rustique

Place Emile Goudeau

Place Emile Goudeau

30 mai. Montmartre retrouve Montmartre! Soleil, bistros, sourires!

31 mai. C'est loin la plage? (impasse Girardon)

Adieu mai 2021! On ne peut pas dire que tu aies été glorieux! Entre masques, gestes barrières et météo automnale, tu ne nous laisseras pas un souvenir lumineux! Je pense à Apollinaire, mon poète de chaque jour:

"Mai, le joli mai en barque sur le Rhin

Des dames regardaient du haut de la montagne

Vous êtes si jolies mais la barque s'éloigne

Qui donc a fait pleurer les saules riverains"

 

 

 

Album photos de Montmartre en mai 2021

Voir les commentaires

Publié le par chriswac

Voir les commentaires

2017

2017

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

     Je suis repassé place St-Georges et j'ai découvert que le monument ravalé depuis peu était entouré de jets d'eau qui s'étaient colorés de rouge. Nous étions le 28 mai, dernier jour de la Semaine sanglante de 1871. J'ai cru qu'il s'agissait d'une commémoration qui rappelait les 30 000 morts de la résistance héroïque du peuple de Paris. Nous verrons qu'il n'en était rien! 

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

   Le monument est le principal ornement de cette place où opère le charme indéfinissable de Paris. Il est l'épicentre des immeubles qui l'entourent.... L'hôtel de Thiers, le théâtre où fut tourné "le dernier métro", l'hôtel où vécut en ses débuts parisiens la Païva.....

 

L'hôtel de Thiers.

L'hôtel de Thiers.

   Ni Thiers, Adolphe de son prénom, ni la Païva ne le connurent puisqu'il ne fut édifié qu'en 1911 à la place d'une fontaine qui servait d'abreuvoir aux chevaux.

 

     L'ancienne fontaine semblable à plusieurs autres installées pendant la Restauration datait de 1821. C'est lorsque fut construite la ligne de métro Nord-Sud et la station Saint-Georges qu'elle fut démontée.

 

    Une pétition accompagnée d'une souscription demanda qu'on érigeât à sa place un monument à la gloire de Gavarni qui avait habité le quartier et illustré la vie parisienne d'alors.

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

Autoportrait. Gavarni.

    Nous avons rencontré Gavarni dans ce blog! Il est plus que beaucoup d'artistes qui se réclament de Montmartre, un véritable amoureux de nos quartiers (et de ses belles passantes)!

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

La rue des Rosiers (Chevalier de la Barre) où habita Gavarni, aujourd'hui chevet du Sacré-coeur.

     Rappelons qu'il est venu à 25 ans habiter au sommet de la Butte, rue des Rosiers, future rue du Chevalier de la Barre avant de choisir la rue Ravignan

Il aime alors croquer le petit peuple parisien avec une prédilection marquée pour les jolies grisettes du genre Mimi Pinson.

 

1 rue Fontaine.

1 rue Fontaine.

     Il descend ensuite de la Butte pour s'installer 1 rue fontaine, non loin du monument qui lui rend hommage, puis rue Saint-Georges.

Malgré l'élégance de ses dessins de mode, il est un critique acerbe de la comédie humaine et s'il fréquente les salons, c'est pour mieux en dénoncer les hypocrisies. Il n'est pas surprenant qu'il soit ami des Goncourt qui lui consacreront une biographie.

 

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

    Comme eux, il est un observateur de la société et consacre des recueils à ses acteurs.  Les lorettes ont sa préférence et c'est avec une certaine tendresse qu'il les dessine.

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.
Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

   Son monument rappelle aussi qu'il fut le "reporter" du Carnaval de Paris, une coutume ancienne et vivace qui ne disparut qu'en 1950.

Pierrot en 2017

Pierrot en 2017

en 2021

en 2021

Le décor sculpté représente des personnages de la fête : Pierrot, un débardeur, la mort avec sa faucille....

Le Débardeur (en 2017)

Le Débardeur (en 2017)

Quelques mots sur le Débardeur....

Il s'agit d'une femme qui pour l'occasion avait le droit de porter un pantalon masculin, ou débardeur (rien à voir avec le marcel actuel!). Il y avait une forte charge érotique dans ce travestissement exceptionnel.

(photos de 2021 et 2017)

photo 2017

photo 2017

photo 2021

photo 2021

    On rencontre encore, détériorée par les vents d'ouest, la figure massive d'un personnage en haillons, le regard insistant, semblant apostropher le passant. Il est la face noire du carnaval, le vieillard habillé de haillons, à la fois bonhomme et menaçant. Il tient dans la main droite un bâton et au bout du bras gauche une faucille. Il évoque "la grande faucheuse" la mort grimaçante, toujours présente dans les carnavals.

 

On peut discerner encore la jeune modiste qui passe avec sa boîte dans un arrière plan qui disparaît peu à peu, grain à grain, avec l'usure de la pierre. Derrière elle se profile l'artiste, un peintre assurément, qui ressemble à Gavarni...

 

    Au sommet de la colonne Gavarni lui-même est représenté, occupé à dessiner et à saisir au vol ses contemporains.

                                          (photo 2017)

photo 2021

photo 2021

photos 2017 et 2021
photos 2017 et 2021

photos 2017 et 2021

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

    Quatre mascarons de bronze laissent couler de leur bouche entrouverte un mince filet d'eau claire les jours trop rares où la fontaine joue son rôle de fontaine.

La lorette y est à l'honneur, tournée vers la rue Notre-Dame de Lorette!

2017-2021
2017-2021

2017-2021

L'artiste bohême avec son chapeau de feutre...

2017-2021
2017-2021

2017-2021

Le mendiant quémandeur et menaçant

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.
photos 2017-2021
photos 2017-2021

photos 2017-2021

La mégère, hommasse et ronchonneuse... à la fois entremetteuse et espionne!

Monument à Leconte de Lisle. Jardin du Luxembourg. (Denys Puech)

Monument à Leconte de Lisle. Jardin du Luxembourg. (Denys Puech)

     Les sculptures sont l'œuvre de Denys Puech (1854-1942) qui venu de son Aveyron natal où il gardait les moutons, se forma à son art avec tant de talent qu'il obtint prix et commandes officielles. Parmi ses nombreuses réalisations, retenons son monument à Leconte de Lisle dans le jardin du Luxembourg...

 

    Oublions qu'en 1925 il sculpta sans que son ciseau ne fondît de réprobation Benito Mussolini!

Le buste inexpressif et verdâtre lui valut l'inimitié de ses contemporains!

 

     Combien est plus poétique et sympathique le buste de Gavarni, cheveux au vent, belle gueule d'artiste libre, regard à la pointe sèche sur la société de son temps, ses injustices et ses hypocrisies.... 

 

 

Laissons-lui le dernier mot :

"Pourquoi mépriser les prostituées? Ce sont des femmes qui gagnent à être connues."

 

    Mais non, je ne le lui laisse pas le dernier mot! J'ai commencé l'article en parlant des jets de sang qui jaillissaient le 28 mai autour de la colonne....

 

     Nous savons que Montmartre avait été un épicentre de la résistance populaire... On dit que le puits des insurgés dans la rue où j'habite (rue André del Sarte) était rouge du sang des communards...

 

         Je m'apprétais à publier des photos de cette "commémoration" quand j'ai remarqué une affichette qui informait qu'il s'agissait bien de sang mais de celui des règles menstruelles et que le 28 mai était la journée internationale de l'hygiène féminine! Quelle idée! Choisir le dernier jour de la Semaine sanglante et l'écrasement dans le sang de la Commune pour cette journée!   

Place Saint-Georges. Le monument à Gavarni. Denis Puech.

    Qu'importe!  Gavarni en haut de sa colonne continue de griffonner....

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog