Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #POEMES...Divers


Haiti.jpg




Haïti. La mort et l'enfant.



La mort a fait trembler la terre
Elle a tapé ses pieds de fer
elle a roulé son sac de nerfs 
De la montagne au bord de mer

Elle a fracassé les maisons
A coups de poing et de talon
Elle a aplati le béton
Comme une boîte de carton

Elle a fermé ses pinces noires
Sur les enfants et leur histoire
Elle a fouillé en charognard
Dans les chairs et dans les mémoires

La mort depuis deux cents années
Traîne sa chaîne et son boulet
Elle est jalouse à en crever
De ceux qui se sont libérés

Elle exècre tous les manants
Qui chantent malgré les tourments
Elle a la haine au bord des dents
Quand on la regarde en riant

Danse avec ta tête de mort
Sur les cercueils et sur les corps
L'enfant nu qui sort de la terre
Tient une fronde et une pierre



Haiti3.jpg






Lien : Poème enfant. La neige.







 












 

Commenter cet article
N


Espoir malgré tout... Belle image de la vie qui se lève... Là où la mort abonde, l'espoir surabonde...



Répondre
C

C'est très beau et plein d'espoir. Espoir contre toutes les évidences. Les esclaves se sont libérés. La mort est un maître plus intransigeant encore mais j'aime beaucoup votre image de la mort
"esclave" avec son boulet. E


Répondre
C

Ce poème est magnifique,avec sa violence,cette façon de mêler mort et séisme,libération de l'esclavage et vie. J'aime beaucoup ces deux photos, la  mort avec son masque blanc terrible et
l'enfant souriant tourné vers la révolte et vers la vie. Mais bouh !!! Voilà que je fais une explication de texte. Votre poème est vraiment très beau. A quand une publication de vos textes ?


Répondre
C

Merci beaucoup. votre explication est flatteuse et peut-être pertinente (?)... J'apprécie vos commentaires toujours très sympathiques.
Je publierai un recueil de poèmes sans doute avant l'automne.
cordialement 


Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog