Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités
La rue Catherine de La Rochefoucauld à sa rencontre avec la rue Jean-Baptiste Pigalle.

La rue Catherine de La Rochefoucauld à sa rencontre avec la rue Jean-Baptiste Pigalle.

     Voilà une rue chargée d'histoire et d'histoires construite sur les terrains qui faisaient partie du quartier des Porcherons et qui porte le nom, non pas du célèbre auteur des maximes mais de Catherine de La Rochefoucauld, abbesse de Montmartre de 1737 à 1760.

Montmartre. L'abbaue d'en-haut et l'abbaye d'en-bas.

Montmartre. L'abbaue d'en-haut et l'abbaye d'en-bas.

   Il y a peu, la mairie a décidé de compléter le nom de la rue avec le prénom afin que chacun sache que les rues de Rochechouart, de la Tour d'Auvergne et La Rochefoucauld évoquaient toutes trois des femmes...

Hôtel Lestapis 2 rue de La Tour dres Dames, où était situé le moulin de l'abbaye.)

Hôtel Lestapis 2 rue de La Tour dres Dames, où était situé le moulin de l'abbaye.)

    Il y avait à son emplacement, comme le montre le plan Turgot, un sentier qualifié de ruelle et qui portait le nom de "ruelle de la Tour des Dames" (un des moulins de l'abbaye étant situé à cet endroit, à l'emplacement de l'hôtel de Lestapis). C'est en 1790 qu'elle reçoit son nom actuel.

Rue Catherine de La Rochefoucauld. Première partie. Richepin, Pigalle, Gustave Moreau...

     Catherine de La Rochefoucauld fut nommée abbesse de Montmartre, titre prestigieux, par le roi Louis XV. Sa pierre tombale qui à l'origine était sur le sol a été disposée avec celles d'autres abbesses dans une chapelle de l'église Saint-Pierre, scellée contre le mur de pierres. Celle qui lui succèdera, Marie-Louise de Montmorency Laval sera la dernière abbesse, condamnée à mort par Fouquier-Tinville et bien que paralysée, sourde et aveugle, décapitée en 1794. La rue de Laval qui portait son nom sera à son tour décapitée puisqu'elle changera de nom pour devenir la rue Victor Massé en 1897.

Début de la rue avec la rue Saint-Lazare.

Début de la rue avec la rue Saint-Lazare.

     Si l'on excepte les verrues modernes qui rompent l'harmonie de la rue, la plupart des immeubles sont beaux, construits en partie dans la première moitié du XIXème siècle et en partie dans la seconde et autour de 1900. 

Le 5

Le 5

     Au 5 un bel hôtel particulier abrita un temps Jean Richepin (1849-1926). En 1871-1872, il fait partie de la bohême parisienne et il est l'un des rares à avoir compris l'importance de Rimbaud. C'est lui qui sépare le poète et le photographe Carjat lors d'une rixe qui aurait pu mal tourner. Sa renommée de poète révolté et exalté date de 1876 avec la parution de son recueil le plus célèbre : La Chanson des Gueux. Avec le temps il s'assagira au point d'être élu en 1908 à l'Académie Française!

Jean Richepin à la prison de Ste Pélagie après la parution de "La chanson des gueux".

Jean Richepin à la prison de Ste Pélagie après la parution de "La chanson des gueux".

      S'il est moins lu aujourd'hui, Georges Brassens lui a redonné un peu d'éclat en mettant en musique son poème (qu'il coupa en rondelles de saucisson) Les oiseaux de passage. Et c'est encore un de ses poèmes "L'épitaphe du lièvre" que récite le jeune Antoine Doisnel des 400 coups de Truffaut.

 

Une strophe et quelques citations de Richepin :

...................................................................................................................................................

"Amants, enlacez-vous d'une étreinte farouche!

Serrez à les broyer vos seins contre vos seins!

Comme un couple noué de serpents abyssins,

Collez-vous peau à peau, mordez-vous bouche à bouche!"

..................................................................................................................................................................

"La vraie misère est celle des gens qu'on croit riches parce qu'ils n'ont pas le courage d'être pauvres."

"On est bien forcé de croire au doigt de Dieu quand on voit comme il se le met dans l'oeil"

"Si j'étais immortel j'inventerais la mort pour avoir du plaisir à vivre."

 

Le 6

Le 6

     L'hôtel particulier du 6 fut pendant des années occupé par une des dames d'honneur de l'impératrice Eugénie, la baronne Charlotte de Sancy (1815-1877). On les appelait alors les Dames du Palais.

                                 L'impératrice entourée de ses dames d'honneur. (Winterhalter)

     L'hôtel de Madame de Sancy est racheté à la fin du siècle par un des principaux marchands d'art d'Europe, Charles Sedelmeyer (1834-1925). Il y annexe une somptueuse galerie où il expose les oeuvres qu'il propose à la vente. On lui doit la redécouverte de Rembrandt et la promotion d'artistes comme Turner.

 Il n'a jamais quitté le quartier puisqu'il a été inhumé en 1925 dans le cimetière de Montmartre.

Rue Catherine de La Rochefoucauld. Première partie. Richepin, Pigalle, Gustave Moreau...

    Le 7 est une entrée sur jardin de l'hôtel de Mlle Mars (1779-1847) qui donne rue de la Tour des Dames. On imagine mal la notoriété de cette actrice qui resta 40 ans à la Comédie Française et fut à ses débuts l'artiste préférée de Napoléon. 

Mlle Mars (Gérard)

Mlle Mars (Gérard)

     Surnommée "le Diamant" pour sa diction impeccable et nette, elle eut de célèbres admirateurs, comme Stendhal qui la trouvait "divine" et fermait les yeux au théâtre quand l'émotion se faisait trop forte et qu'il avait "peur de tomber amoureux".

Le 12

Le 12

     Il y eut à l'emplacement du 12 un petit hôtel particulier dans lequel vécut Jean-Baptiste Pigalle pendant les trois dernières années de sa vie, de 1782 en 1785.

     Il vivait non loin de là, dans la rue qui porte aujourd'hui son nom, à l'emplacement de l'immeuble du n° 1.

 

    Son grand succès lui fut assuré par la protection de Mme de Pompadour qui lui procura de nombreuses commandes d'aristocrates voulant,dans le marbre, garantir leur éternité. Voltaire n'avait pas besoin de ce passeport mais il fut pourtant sculpté lui aussi par Pigalle.

 

    Il est enterré dans le vieux cimetière du Calvaire de l'église Saint-Pierre de Montmartre (qui possède un Christ en croix du sculpteur). Il en est l'habitant le plus célèbre.

Le 14

Le 14

Le 14 est l'immeuble le plus connu de la rue et le plus intéressant. Il s'agit de la maison de Gustave Moreau (1826-1898).

Rue Catherine de La Rochefoucauld. Première partie. Richepin, Pigalle, Gustave Moreau...

   Gustave moreau est un immense peintre, considéré comme l'initiateur du symbolisme pictural. Sa maison qui est restée telle qu'elle était quand il mourut d'un cancer de l'estomac à 72 ans est un des lieux les plus "habités" du quartier et un enchantement assuré.

Rue Catherine de La Rochefoucauld. Première partie. Richepin, Pigalle, Gustave Moreau...

    On y rencontre quelques uns des chefs d'oeuvre du peintre. Son univers sensuel et pervers à la fois dans lequel la femme est le plus souvent maléfique, ses décors à la fois esquisses et détails... 

Rue Catherine de La Rochefoucauld. Première partie. Richepin, Pigalle, Gustave Moreau...

Gustave Moreau est enterré au cimetière de Montmartre mais c'est ici, 14 rue de La Rochefoucauld que vous le rencontrerez, vivant et créateur.

Le 17

Le 17

     Le 17 dont la façade ne paie pas de mine mais qui donnait sur une cour et un hôtel particulier a vu passer dans ses murs quelques gloires du XIXème siècle.

Rue Catherine de La Rochefoucauld. Première partie. Richepin, Pigalle, Gustave Moreau...

     Commençons par Jacques Halévy (1799-1862) qui écrivit de nombreux opéras parmi lesquels son grand succès : La Juive.

Toujours sensible à la situation difficile des minorités, il aime mettre en scène dans ses opéras ces êtres poursuivis pour leur origine ou leur foi (Juifs, Protestants). Son librettiste est souvent Scribe.

   On imagine mal l'aura de ce compositeur qui eut pour élève Gounod, Bizet, Saint-Saens...

Geneviève Halévy

Geneviève Halévy

     Rappelons que sa fille Geneviève épousera Bizet et vivra avec lui un peu plus haut, dans le bel hôtel que son oncle Léon halévy avait fait construire.

Cabanel. L'ange déchu. Musée fabre de Montpellier.

Cabanel. L'ange déchu. Musée fabre de Montpellier.

     Le peintre Millet habita également le 17 en 1864 comme Cabanel et plus tard (1867) Gounod. 

Le 18

Le 18

     Le 18 a été construit en 1930, dans le style art-déco, par les architectes Julien et Duhayon qui étaient alors très recherchés par une clientèle aisée et "moderne". On leur doit de nombreux immeubles dans les beaux quartiers (avenue Montaigne, Champs-Elysées, boulevard Haussmann, quartier Monceau...)

                                                        Le Royal Monceau (Julien-Duhayon)

Le 25

Le 25

    Arrêtons-nous devant le 25 et saluons celui qui y mourut après avoir écrit des poèmes et surtout après avoir trouvé pour ce quartier le nom qui allait lui rester et sous lequel nous le connaissons encore aujourd'hui : La Nouvelle Athènes.

Rue Catherine de La Rochefoucauld. Première partie. Richepin, Pigalle, Gustave Moreau...

     Il s'agit d'Adolphe Dureau de la Malle (1777-1807), poète et géographe érudit, traducteur de Dante, dont le père Jean-Baptiste était lui aussi érudit et poète, traducteur des poètes latin. On le connaît aujourd'hui surtout pour cette métaphore du nouveau quartier, apprécié des artistes et où nous continuons de nous émerveiller de rencontrer tant de gloires du XIXème siècle, dont la moindre ne fut pas Victor Hugo de retour d'exil.

Rue Catherine de La Rochefoucauld. Première partie. Richepin, Pigalle, Gustave Moreau...

     Nous nous arrêtons devant cette pelle Stark qui rappelle au passant l'origine de "la Nouvelle Athènes". Nous reprendrons demain la balade dans cette rue où nous attendent Renoir, Olivier Métra, Victor Hugo! Terminons par quelques vers d'Adolphe Dureau de la Malle, un peu fastidieux et convenus mais soucieux de la rime et des règles de versification!

Il s'adresse aux glaciers des Pyrénées en partie disparus aujourd'hui :

Rue Catherine de La Rochefoucauld. Première partie. Richepin, Pigalle, Gustave Moreau...


"C'est vous qui nourrissez ces cascades fameuses
Où le torrent se courbe en voûtes écumeuses,
Roule en flocons de neige ou s'élance par bonds,
Court jaillit rejaillit sur la pente des monts,
Et s'ouvrant dans les airs des routes inconnues,
En des gouffres sans fond tombe du haut des nues."

 


La belle porte du 28

La belle porte du 28

Commenter cet article

Christian 07/05/2021 17:02

Tres tres interessant
On ne flane plus dans les rues de montmartre aujourd’hui ..,
On s’y enracine grace a ces lectures
Quel plaisir de partager la connaissance de cette colline de paris.

chriswac 11/05/2021 19:23

C'est vraiment sympathique de vous lire! Mais il faut se balader à Montmartre, toujours nouveau, toujours pris dans de nouvelles lumière. Nous partageons ce même amour de la colline!

Articles récents

Hébergé par Overblog