Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Montmartre secret

Montmartre secret

Pour les Amoureux de Montmartre sans oublier les voyages lointains, l'île d'Oléron, les chats de tous les jours. Pour les amis inconnus et les poètes.

Publié le par chriswac
Publié dans : #MONTMARTRE. Rues et places., #MONTMARTRE Peintres.Artistes.Clébrités
Rue saint-Eleuthère. Montmartre.
Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

Qui connaît saint Eleuthère?

Qui donnerait aujourd'hui ce prénom à son garçon?

Par chance une des rues montmartroises en conserve le souvenir et garantit à ce prénom une survie temporaire.

Rue du Cardinal Dubois. Au niveau des vélos, début de la rue Saint-Eleuthère.

Rue du Cardinal Dubois. Au niveau des vélos, début de la rue Saint-Eleuthère.

     Une rue qui commence dans le prolongement de la rue du Cardinal Dubois, entre les raides escaliers de la rue Foyatier .....

...et se termine rue du Mont-Cenis (place Jean Marais) en plein cœur du vieux village.

Fin de la rue Saint-Eleuthère, jadis rue du Pressoir.

     La partie la plus ancienne, longue de 70 mètres est celle qui prolongeait jadis une voie qui conduisait à l'église Saint-Pierre. Cette voie s'appelait rue du pressoir et fut rattachée à la capitale en 1863.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     La partie le plus récente (80 mètres) à partir de la rue Foyatier, ouverte en 1867 s'appela d'abord rue Saint-Paul avant d'être deux années plus tard réunie à la rue du pressoir pour former la rue saint Eleuthère.

Eleuthère! Eleuthère! Vous avez dit Eleuthère!

                                         Statue de St-Eleuthère (XIVème siècle)

      Pas si bizarre en réalité ce nom bizarre!  L'église catholique qui possède un catalogue hors concours de saints du monde entier, propose un choix non négligeable d'Eleuthères, des évêques et des martyrs des premiers siècles... et mystère... le nôtre ne figure pas sur la liste. 

Saint-Denis square Suzanne Buisson

Saint-Denis square Suzanne Buisson

    Pourtant il a tenu jusqu'au bout, sans faillir, son rôle de martyr comme le narre la légende qui pour nous Montmartrois n'en est pas une. Prêtre et compagnon de Denis, le premier évêque de Paris, il fut décapité avec lui sur la Butte sous la persécution de Dèce ou Valérien au 3ème siècle. 

Rue Saint-Rustique

Rue Saint-Rustique

    Il partagea ce triste sort avec Rustique, un diacre dont la rue pittoresque est proche de la sienne. Tous deux après avoir perdu la tête comme Denis l'accompagnèrent sur quelques kilomètres jusqu'à l'endroit où l'évêque s'arrêta et où sera édifiée la basilique-nécropole des rois de France.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     Ce curieux panneau de bois sculpté qui fut longtemps exposé au musée de Montmartre avant d'être hélas récupéré par le musée Carnavalet représente librement la Butte et la décapitation des trois martyrs tandis qu'un moulin vire au vent...

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

On retrouve sur le tympan nord de la basilique les trois saints en voie de décapitation.

Et dans l'église, le reliquaire de saint Eleuthère ....

    Le premier numéro de la rue, le 2, est à lui seul une histoire! Il s'agit à l'origine d'un pavillon de l'exposition universelle de 1900 remonté à flanc de Butte pour servir de halte aux pèlerins que l'on attendait par milliers : Au Repos de Béthanie.

 

2020

2020

2015

2015

     En cette période de confinement l'établissement qui vend des souvenirs kitsch et des sandwiches élastiques est fermé. Elle est loin l'animation du début du siècle!

Restaurant de 2ème classe.

Restaurant de 2ème classe.

    Tout le bâtiment était occupé par le Repos de Béthanie, avec salles de restaurant, de détente... qui n'oubliaient pas de séparer riches et pauvres en réservant tel ou tel espace à la première classe ou à la deuxième! 

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     Le succès ne fut pas au rendez-vous et le Repos prit sa retraite, remplacé par le Montmartre Belle Vue... 

Un café occupait alors la rotonde et proposait aux noctambules de prolonger la soirée au "grenier de la Butte", installé dans une sorte de hangar, un peu plus loin, à la pointe actuelle du square Nadar.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

    En 1929, le bâtiment est remanié, enlaidi et si le café subsiste encore, c'est un atelier qui occupe l'essentiel de l'espace qui donne sur la rue Foyatier. Pas n'importe quel atelier!

Lacourière et Lapoujade

Lacourière et Lapoujade

     C'est Roger Lacourière (1892-1966) qui le crée et qui en fait un centre rayonnant de l'art de la gravure. Grâce à lui de nombreux artistes s'y initient et l'utilisent dans leurs créations : Braque, Chagall, Miro, Dali, Matisse....

   

 Sans oublier Picasso fidèle à ce Montmartre où il a débarqué et où il a vécu. Lacourière le guide dans l'utilisation du burin et lui fait découvrir l'aquatinte au sucre!

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     Le collaborateur de Lacourière, Jacques Frélaut est associé à la direction de l'entreprise qui en 1957 prend le  nom d'"Atelier Lacourière-Frélaut". A la mort de Lacourière, Frélaut poursuit avec fidélité et passion la collaboration avec de grands artistes. son neveu prendra sa suite et il faudra attendre 2008 pour que les portes soient définitivement fermées...

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     .... fermées puis rouvertes sur  l'univers moins artiste mais plein "d'esprit" des amateurs de whisky. Le "Corcoran" est particulièrement bruyant les jours des matches de rugby France-Irlande... où la bière prend le relais du whisky. 

La rue Chappe

La rue Chappe

   Passé ce numéro 2, plus de numérotation sur 80 mètres... Nous passons devant l'escalier de la rue Chappe...

Les arènes

Les arènes

    Puis, donnant en partie sur cette rue, devant les arènes de Montmartre... qui heureusement n'ont jamais accueilli de corrida! 

Il y avait là une pommeraie dont subsistent dans le jardin quelques rescapés à côté de prunus, d'oliviers et de quelques pieds de vigne.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     Il avait été nécessaire, sous risque de glissement de terrain, de consolider le sol en forte pente qui subissait le poids considérable du réservoir. Les P'tits Poulbots intervinrent pour qu'à cette occasion soit créé un théâtre de plein air, idéal pour les répétitions. Ce qui fut fait en 1941.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     Le lieu est aujourd'hui accueillant aux jeunes troupes, aux artistes circassiens, aux chanteurs. Plusieurs festivals montmartrois l'ont choisi pour cadre et c'est un plaisir, pendant les douces soirées d'été d'assister, face à Paris, avec pour mur de scène les immeubles de la rue Gabrielle, à un spectacle dont l'atmosphère magique est telle que l'on ne l'oublie pas!

Paris nous appartient (Rivette)

Paris nous appartient (Rivette)

     Plusieurs scènes de "Paris nous appartient" de Rivette y ont été tournées (film rare où on peut voir Brialy, Giani Esposito, Betty Schneider et le dieu Godard himself!

 

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     Côté sud toujours, la vue sur Paris se dégage peu à peu et après jardins et vieilles maisons, la star apparaît au loin, photographiée en temps normal par des milliers de touristes....

 

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.
Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

    Du côté nord de cette première partie de la rue s'ouvre le square Nadar. Inutile de présenter ce pionnier de la photographie, auteur de clichés célèbres, véritable galerie de tout ce que le monde artistique du XIXème siècle comptait de créateurs. 

                                                Nadar. (Victor Hugo en 1870)

     Le square a une double particularité sympathique : il est accueillant à la gent canine, ce qui en fait un rendez-vous des promeneurs accompagnés de leur toutou et une aire de jeux rêvée pour tout un monde qui va du minuscule chi hua hua à l'impressionnant danois!

 

    Sa deuxième particularité est d'avoir vu s'installer en 2007, avec l'aide d'une association de défense des animaux, un pigeonnier 5 étoiles.

 

     Le square est orné d'une statue du Chevalier de La Barre, jeune homme qui fut torturé, brûlé, décapité pour avoir en 1766 refusé de saluer le Saint-Sacrement lors d'une procession.

 

     Les combattants de la laïcité qui voyaient d'un mauvais œil l'érection du Sacré-Coeur à l'endroit où commença la Commune, obtinrent que la rue qui menait à la basilique et la contournait portât le nom du jeune martyr, en même temps qu'une statue fût érigée face au monument qu'ils vouaient aux gémonies.

 

     En 1905 la statue fut installée, faisant grincer les dents des pèlerins et du clergé. Elle représentait un jeune homme attaché à un poteau au pied duquel un bûcher était préparé prêt à détruire le blasphémateur et le Dictionnaire philosophique honni, posé en évidence sur le côté.

   

 En 1926 après de nombreuses interventions de l'église, la statue fut déplacée et installée dans le square. Là ne s'arrêta pas son calvaire! En effet, le gouvernement Pétain la déboulonna en 1941 et la fit fondre, comme si le supplice initial n'avait pas suffi!

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     Il faut attendre 2001 pour qu'une nouvelle statue réapparaisse sur le socle d'origine qui n'avait pas bougé. Des Associations laïques étaient à l'origine de cette résurrection qui provoqua quelques débats, certains voulaient une reproduction à l'identique, d'autres optaient pour une représentation plus impertinente.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     C'est le Chevalier que nous voyons aujourd'hui, adolescent, campé sur ses deux jambes, les mains dans les poches, le chapeau bien vissé sur une tête qui refusait de se courber. Elle est l'œuvre d'Emmanuel Ball et en ces temps incertains où bien des hommes et femmes politiques nous vendent une laïcité de compromis, une liberté de caricaturer MAIS... elle rappelle que la liberté de pensée, la liberté de critiquer, la liberté de se moquer n'est pas un acquis définitif et que des Chevalier de La Barre paient de leur vie aujourd'hui encore le seul fait de la défendre.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     Dans le tournant qui grimpe vers le centre du vieux village commence la 2ème partie (70 mètres) de notre rue Saint-Eleuthère.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     Sur la droite, longeant la rue Azaïs et dominant le paysage urbain comme une forteresse apparaît le Réservoir construit de 1887 à 1889 dans un style néo byzantin qui s'accorde avec la basilique. Le bâtiment massif ne manque pas d'allure et semble couronner Montmartre d'une citadelle imprenable.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     Il est l'œuvre de l'architecte Arthur Stanislas Diet à qui l'on doit le 36 quai des orfèvres ainsi que la reconstruction de l'Hôtel Dieu

                                                            Hôtel Dieu (Diet)

Il est construit avec la fameuse pierre de Souppes (comme le Sacré cœur) qui s'auto nettoie avec la pluie.

Le réservoir est en lien avec l'usine élévatrice de la place Saint-Pierre qui fait monter les eaux de la Seine et de la Dhuys jusqu'au réservoir qui reçoit 11 000m3.

 

     Des compartiments distincts reçoivent l'eau de rivière utilisée pour le lavage des rues et l'eau de source réservée aux heureux habitants de Montmartre!

Construction du réservoir (1887)

Construction du réservoir (1887)

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

       Le réservoir a pris la place du vieux pressoir de l'abbaye. La rue Azaïs actuelle s'appelait justement rue du pressoir et elle continuait jusqu'à la rue du Mont-Cenis, sur la portion haute de la rue Saint-Eleuthère actuelle.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     On voit sur la droite de la rue Saint-Eleuthère, jadis rue du pressoir,   l'impressionnant réservoir et la maison du gardien.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

     La rue longe ensuite la salle paroissiale de l'église Saint-Pierre (ancienne chapelle divisée en deux horizontalement pour créer des espaces de rencontre). Avant d'arriver devant l'église Saint-Pierre, elle change de nom au profit de la rue du Mont-Cenis et de la placette baptisée "Jean Marais" en 2008.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

    De l'autre côté de la rue, les maisons font partie d'un même ensemble qui date du XVIIIème siècle. L'entrée principale se faisant par la place du Tertre, il n'y a qu'un seul numéro rue Saint-Eleuthère, le 1.... ce qui est surprenant car il est du même côté que le 2, l'ancien Repos de Béthanie. Ne cherchons pas à comprendre! Les deux font la paire et sont les seuls numéros de cette rue!

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

    C'est à cet endroit qui avait été l'ancien presbytère que fut installée la première mairie de Montmartre dont l'entrée se faisait place du Tertre. On comprend le désarroi (!) du Montmartrois qui découvre la plaque de cette 1ère mairie en trois endroits différents : rue Saint-Eleuthère, rue Norvins et Place du Tertre!

Rue Saint-Eleuthère... La pelle Stark et la mention de la mairie à cet endroit...

La rue Norvins et la plaque mentionnant la mairie à cet endroit!

La place du Tertre et la plaque rzevendiquant la mairie!!!

 

Quel imbroglio!

C'est qu'il s'agit  en réalité du même ensemble de maisons, propriété de Desportes et que nous ne sommes pas tout à fait sûrs de la situation exacte des locaux communaux, Desportes ayant consacré une partie de son vaste logement à la mairie dont l'adresse incertaine se trouve ainsi trinitaire!

                                        

                                Mairie 3 place du Tertre.

Mairie 3 place du Tertre.

     En 1789, l'Assemblée Nationale avait publié un décret obligeant toute ville à créer une municipalité. Montmartre venait d'être amputé par le mur des Fermiers Généraux de toute sa partie basse devenue parisienne. La Commune de Montmartre fut créée en 1790  avec ce qui subsistait de l'ancien village au nord de l'enceinte.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

    Félix Desportes fut nommé maire et il le resta pendant deux ans. Il était patriote et proposa, comme nous l'avons vu, que soit installée la mairie dans une partie de sa maison (entrée 3 place du Tertre). Il était populaire, très apprécié des 400 habitants que comptait alors Montmartre.

 

     Il appela une de ses filles Pierrette de Montmartre, tant il était attaché à sa commune et à sa maison proche de l'église Saint-Pierre. Trop proche peut-être car il fut accusé sous la Terreur d'avoir entretenu de bonnes relations, donc suspectes, avec l'abbesse Mme de Montmorency Laval (guillotinée en 1794).

 

     Desportes sut se tirer d'affaires et après s'être fait oublier pendant l'année terrible, il commença une longue carrière sous des régimes différents. Sa fille Pierrette de Montmartre devint baronne après avoir épousé Anne-François de Boucheporn dont le père avait été guillotiné lui aussi en 1794. Il faut croire que le martyr de Saint Denis inspirait beaucoup le Tribunal révolutionnaire!

                             Tombe de Desportes dans le vieux cimetière du calvaire, contre l'église Saint-Pierre, dans ce Montmartre qu'il aimait.

Rue saint-Eleuthère. Montmartre.

    Et voilà! nous avons parcouru les 150 mètres d'une rue montmartroise en plein ciel, un balcon sur Paris qui s'étend à ses pieds! 

Commenter cet article
T
Bonsoir, votre blog me fait découvrir beaucoup dee choses sur Montmartre. Ne connaissant pas du tout ce coin ( juste le nom ) c'est très édifiant pour moi. Belle documentation. :-)
Répondre
C
Bonjour! C'est sûr qu'on est loin de vos montagnes! Mais on a à Paris les sommets qu'on peut!
Cordialement
P
Une bien belle documentation sur cette petite rue ! A laquelle je rajouterai bien une carte représentant la construction du réservoir. (la liaison Marly-Montmartre a l'air de fonctionner !) Quant à la publication d'un livre sur les rues de Montmartre, je me doutais un peu de ta réponse. Aussi j'utilise ce site comme un grand livre , en utilisant Google comme table des matières et j'ai toujours les réponses que je cherche : (la dernière en date : Montand retrouvant Piaf à l'Hotel Alsina, avenue Junot.)
Répondre
C
Une fois de plus un document que tu m'envoies va enrichir mon article!
H
Vous devriez publier un livre sur les rues de Montmartre.
Je n'en connais aucun d'aussi érudit.
Répondre
C
Merci Hélène! J'ai déjà du mal à publier mes romans et recueils et je crains que le créneau "Montmartre" soit déjà très encombré! Mais je me suis amusé de voir que dans tel ou tel bouquin sur Paris, d'écrivains à la mode, certains passages de mon blog avaient été presque intégralement repris sans référence à leur source! C'est secondaire pour moi car je prends plaisir à sillonner Montmartre et à écrire tout simplement. Beau dimanche à vous.
J
Merci beaucoup pour cet article très complet et qui va m'être très utile!
Répondre
C
Je suis très heureux d'apprendre que de cet article pourra vous être utile! Cordialement.

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog