Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 09:31
Louise Michel. Oppozit.fr

Louise Michel. Oppozit.fr

Louise Michel, la Vierge Rouge, la révoltée au cœur immense...

Il faudrait des volumes et des volumes pour lui rendre justice...

 

Je suis allé au cimetière de Levallois déposer des œillets rouges sur sa tombe.

Mais Louise Michel n'y était pas!

Elle n'aime pas les cimetières où elle a vu porter en terre tant et tant de ses compagnons et compagnes de lutte.

 

Louise Michel à Montmartre.

 

Elle est toujours présente sur la Butte où ses admirateurs et ses amoureux vont à sa recherche.

J'ai essayé d'aller à sa rencontre là où elle a vécu, lutté, écrit... dans ce Montmartre qu'elle a aimé et qui a été en partie détruit...

Louise Michel à Montmartre.

 

Ce n'est qu'un survol (incomplet à coup sûr) de sa grande vie, limitée à notre quartier ... aux lieux qu'elle y a fréquentés...

D'autant plus incomplet que bien des maisons et des immeubles où elle est passée ont disparu....

Louise Michel à Montmartre.

C'est en 1856 qu'elle arrive à Paris laissant avec peine sa mère tant aimée, Marianne (déjà la République!) Michel

Elle a 26 ans et est habitée par la passion d'écrire. Elle admire le grand homme de la littérature, Victor Hugo avec qui elle échangera quelques lettres et qu'elle rencontrera plusieurs fois après son retour d'exil.

La Commune vue par Tardi

La Commune vue par Tardi

Victor Hugo lui dédia des vers incandescents quand au cours de son procès, après la Commune, désespérée d'avoir vu mourir tant de ses compagnons, elle réclama la mort aux juges en s'accusant à tort d'être criminelle :

.

Ayant vu le massacre immense, le combat,

Le peuple sur sa croix, Paris sur son grabat

La pitié formidable était dans tes paroles.

Tu faisais ce que font les grandes âmes folles

Et, lasse de lutter, de rêver de souffrir,

Tu disais : "J'ai tué!" car tu voulais mourir.

 

 

Louise Michel à Montmartre.

Les "grandes âmes folles"

La plus belle description de ce qu'était Louise Michel!

Elle ne croyait pas en Dieu, elle revendiquait la liberté de penser et de ne pas croire... et pourtant Hugo emploie ce mot "âme" car il sait qu'il y a une âme là où il y a le sens du sacré. Le sacré pour Louise Michel, c'est la vie, la plus infime, la plus misérable, la plus menacée...

La vie des rejetés, des exploités, la vie des femmes réduites à un rôle subalterne...

La vie des bêtes aussi...

Louise Michel à Montmartre.

Des mots d'une troublante actualité pour notre temps où les images volées dans les abattoirs font honte à notre humanité qui pour le profit est capable d'une cruauté inouïe.

"Plus l'homme est féroce avec les bêtes, plus il est rampant devant les hommes qui le dominent"

Boulevard des Batignolles

Boulevard des Batignolles

Rue du Château d'eau...

Rue du Château d'eau...

Sa première adresse n'est pas montmartroise mais proche de la Butte ... boulevard des Batignolles, au 88.

Son premier poste d'institutrice (on dit alors sous-maîtresse) est dans la pension de Madame Vollier, en 1857, 14 rue du Château d'eau...

Rue des Cloÿs, à droite.

Rue des Cloÿs, à droite.

 

Sa mère vend quelques champs qui lui restent pour acheter à sa fille en 1865 un externat rue des Cloÿs, au 5.

Ici commence la vie vraiment montmartroise de Louise Michel!

5 rue des Cloÿs...

5 rue des Cloÿs...

Il ne reste rien du petit immeuble crayeux où elle enseigna... Un complexe de bureaux d'expertise comptable et une association créée par des avocats pour des avocats... qui n'auraient pas défendu les communards vite jugés, car ce sont des fiscalistes!

Rue Championnet

Rue Championnet

Au 24 rue Championnet, (anciennement rue Oudot) elle ouvre ensuite un cours pour 60 élèves. Elle est une passionnée de l'enseignement, de la transmission du savoir... elle croit, comme Victor Hugo qu'ouvrir une école c'est fermer une prison...

Emplacement du 24 rue Championnet

Emplacement du 24 rue Championnet

L'immeuble lui aussi a disparu, remplacé par un centre médical réservé aux agents de la RATP!

Louise Michel à Montmartre.

Elle sait qu'il est urgent de changer la condition des femmes. Aux jeunes filles qu'elle éduque, elle donne les armes de la révolte pour l'égalité...

"Les Anglais font des races d'animaux pour la boucherie; les gens civilisés préparent les jeunes filles pour être trompées, ensuite ils leur en font un crime et un presque honneur au séducteur."

Statue de Derré.

Statue de Derré.

"Partout l'homme souffre dans la société maudite; mais nulle douleur n'est comparable à celle de la femme. Dans la rue elle est une marchandise. Dans les couvents elle se cache comme dans une tombe. (...) Dans son ménage le fardeau l'écrase; l'homme tient à ce qu'elle reste ainsi pour être sûr qu'elle n'empiètera pas sur ses fonctions, ni sur ses titres.

(...) Ce que nous voulons c'est la science et la liberté."

Immeuble à l'emplacement du 24 où était l'école de Louise Michel.

Immeuble à l'emplacement du 24 où était l'école de Louise Michel.

Début 1870, elle ouvre une nouvelle école rue Houdon où elle habite. C'est au 24 (même numéro que rue Championnet). Le numéro n'existe plus! La rue Houdon s'arrête au 22. C'est que l'immeuble de pierres qui fait l'angle et dont l'entrée est rue des Abbesses l'a remplacé. Encore un des lieux de Louise Michel dont il ne reste rien!

Louise Michel à Montmartre.

Quand survient la chute du Second Empire, l'espoir d'en finir avec un gouvernement honni habite corps et âme Louise Michel. C'est pendant ces années 1870-1871 qu'on peut le mieux suivre ses pas sur la Butte!

Louise Michel à Montmartre.

Au 82-90 boulevard de Clichy, à l'emplacement de l'actuel Moulin Rouge, au Bal de la Reine Blanche, on la voit au Club du même nom, avec Clémenceau tenir une réunion publique. Le "club rouge de la Reine Blanche" était un des plus actifs des clubs révolutionnaires. On s'y réunissait tous les soirs à 20 heures.

 

 

41 rue de Clignancourt

41 rue de Clignancourt

Quand elle fait partie du Comité de Vigilance du 18ème, elle se rend  41 rue de Clignancourt. C'est là qu'habite Théo Ferré, un compagnon de lutte et d'idéal.

"Les comités de vigilance de Montmartre ne laissaient personne sans asile, personne sans pain"

42-54 rue de Clignancourt. Emplacement du Château Rouge.

42-54 rue de Clignancourt. Emplacement du Château Rouge.

En 1871, le Comité de vigilance se réunit un peu plus haut, au Château Rouge, célèbre bal depuis 1847. Le parc et le château ont disparu, avalés par les promoteurs. Des immeubles uniformes et sans grâce les ont remplacés.

 

Les canons de Montmartre.

Les canons de Montmartre.

Quand survient l'épisode fameux des canons de Montmartre, elle est aux avant-postes. Nous sommes le 18 mars 1871. Jour historique du début de la Commune. Thiers qui craint une insurrection du peuple a donné ordre à la troupe de récupérer les canons, payés par souscription populaire pendant le siège.

Louise Michel à Montmartre.
Louise Michel à Montmartre.

Les 171 canons de Montmartre sont disposés, prêts à faire face à l'ennemi prussien sur le flanc de la Butte à l'emplacement actuel de la rue St Eleuthère, du square Nadar, d'une partie des aménagements pour l'accès au Sacré Coeur. Ils sont à peine gardés mais quand les soldats dirigés par le général Lecomte arrivent sur la Butte, le peuple de Montmartre fait face et bientôt de nombreux soldats fraternisent avec lui. Le général Lecomte qui donne l'ordre de tirer sur la foule est arrêté par ses soldats.

 

Exécution des généraux.... (reconstitution)

Exécution des généraux.... (reconstitution)

Emplacement des exécutions.

Emplacement des exécutions.

Dans la soirée, après un jugement sommaire, il sera conduit au 36 rue du Chevalier de la Barre (alors rue des Rosiers, aux 6- 8) et fusillé par ses hommes malgré l'opposition de Clémenceau, avec le général Thomas responsable d'une sauvage répression sanglante en juin 1848.

 L'espoir ce jour-là, malgré l'injuste exécution des généraux, montra le bout de son nez. La troupe et le peuple avaient fraternisé, tenant tête à ceux qui avaient accepté la défaite. Thiers et les Versaillais se montreront d'autant plus cruels qu'ils auront senti ce jour-là que le peuple en révolte pouvait les vaincre...

Le matin du 18 mars Louise Michel est présente et c'est elle qui soigne Turpin, rue des Rosiers, blessé après avoir défendu les canons. L'institutrice se transforme en infirmière...

Eglise Saint-Bernard

Eglise Saint-Bernard

La résistance s'organise et Louise Michel est de toutes les luttes. Elle participe avec Théo Ferré au club de la Révolution, club blanquiste de 3000 membres, église St-Bernard, rue Affre. Cette même église qui plus d'un siècle plus tard  (1996) ouvrira ses portes aux familles de réfugiés.

 

Louise Michel à Montmartre.

Elle fréquente un autre club, celui de la Boule Noire, 120 bd Rochechouart. Elle y milite pour la création d'écoles professionnelles pour les filles.

L'endroit a bien changé; c'est le music-hall "La Cigale" qui l'occupe aujourd'hui. Une petite salle en sous-sol garde la mémoire du vieux bal de la Boule Noire .

 

Parmi les décisions du Conseil de la Commune, on peut citer entre autres : les repas populaires, les pensions accordées aux blessés, aux veuves, aux orphelins, les expériences d'autogestion dans les entreprises, l'union libre, la séparation bien avant 1905 de l'Eglise et de l'Etat!

Louise Michel était partie prenante de toutes ces avancées ...

 

Elle est alors directrice de l'école communale, 26 rue du Mont-Cenis...

Encore un bâtiment disparu... remplacé par l'école actuelle bâtie plusieurs années après la Commune...

Louise Michel à Montmartre.
Tardi

Tardi

Si le 18 mars est le jour de naissance de la Commune, le 23 mai est celui de sa fin.

Le mois de mai, le temps des cerises...

L'armée de Thiers est forte de 130 000 hommes et progresse grâce à l'aide prussienne. Les barricades s'élèvent dans le Paris populaire et Louise Michel est présente sur plusieurs d'entre elles.

Louise Michel à Montmartre.
La place Blanche

La place Blanche

La barricade de la place Blanche

La barricade de la place Blanche

Une des plus héroïques est celle de la place Blanche, connue pour avoir été défendue par les femmes.

"Si la réaction eût autant d'ennemis parmi les femmes qu'elle en avait parmi les hommes, Versailles eût éprouvé plus de peine. La femme, cette prétendue faible de cœur, sait plus que l'homme  dire : Il le faut! Elle se sent déchirée jusqu'aux entrailles, mais elle reste impassible. Sans haine, sans colère, sans pitié pour elle même ni pour les autres, il le faut, que le cœur saigne ou non.

Ainsi furent les femmes de la Commune..."

 

Début de la rue de Clignancourt

Début de la rue de Clignancourt

Non loin de là, Louise Michel apporte son aide aux blessés de la barricade de la Chaussée de Clignancourt ( 1-2 rue de Clignancourt). Elle y est blessée et laissée pour morte.

Louise Michel à Montmartre.

En réalité elle n'est qu'évanouie après avoir été blessée. Alors que les Versaillais pourchassent les résistants, elle se réfugie dans le cimetière Montmartre, avenue Rachel. Elle se cache près de la tombe d'Henri Murger, l'auteur de la Vie de Bohême.

Rien ne reste du village où eurent lieu les événements tragiques

Rien ne reste du village où eurent lieu les événements tragiques

Plus tard, elle retourne sur la Butte, là où se trouve un poste de la Garde Nationale, au 36 rue du Chevalier de la Barre, là où les généraux avaient été fusillés et où seront exécutés de nombreux communards.

 C'est un des endroits où le sang de la Commune ne sèchera jamais, un lieu de fusillades et de massacres.

Aujourd'hui, il ne reste rien du cadre d'alors, des jardins, des petites maisons villageoises. la rue est sans grâce et comme hantée par les souvenirs qu'elle a effacés avec acharnement. Les hauts murs du Carmel, le chevet de la Basilique écrasent ce lieu de mémoire et en font un des endroits sinistres de la Butte.

 

Louise se livre aux Versaillais qui ont arrêté sa mère afin de la contraindre à la reddition. 

Prison des femmes à Versailles (Louise Michel y "séjourne" en août 1871 avant la déportation

Prison des femmes à Versailles (Louise Michel y "séjourne" en août 1871 avant la déportation

Malgré la mauvaise qualité du document, il est possible de reconnaître Louise Michel, dans la prison des Chantiers à Versailles. Elle est debout, bras croisés, sur la droite.

Après un procès où elle impressionnera les juges par sa détermination et son désir de mourir, elle est condamnée à la déportation en Nouvelle Calédonie.

Elle y sera fidèle à elle-même, elle y enseignera, s'intéressera au peuple Kanak dont elle prendra la défense contre les spoliations coloniales. Elle  apprendra leur langue, recueillera les légendes et les poèmes épiques qu'elle publiera plus tard...

Elle hébergera également des chats errants... Elle est de celles qui sentent que toutes les créatures sont unies dans le même mystère de la vie et de la souffrance...

45 boulevard d'Ornano

45 boulevard d'Ornano

Nous la retrouverons en 1880, de retour d'exil.

Elle habite 45 boulevard d'Ornano.

Elle est alors réclamée pour de nombreuses conférences. Elle prend le temps de publier son roman "La Misère" et de prononcer un vibrant plaidoyer contre la peine de mort.

Henri Rochefort caricaturé en Don Quichotte par Gill

Henri Rochefort caricaturé en Don Quichotte par Gill

Nobody is perfect et on regrettera son peu d'engagement dans l'affaire Dreyfus. Il est vrai que son ami Rochefort est violemment antisémite. C'est une ombre jetée sur la grande figure de la Vierge Rouge qui fut pourtant comparée par Victor Hugo à l'héroïne qui tua le monstrueux Holopherne, "Judith, la sombre Juive".

Louise Michel à Montmartre.

Après des années à Londres où elle dirige une école libertaire (elle a fait choix du  drapeau noir, celui du deuil de ses amis et des innocents massacrés) elle revient en 1895 quelques mois avant la mort de sa mère.

"Pauvre mère! Elle eut avec moi bien peu de jours paisibles. Quand elle vint à Montmartre, toute brisée de la mort de ma grand-mère, la Révolution arrivait, je la laissais seule de longues soirées; après ce furent des jours, puis des mois, puis des années. Pauvre mère! Pourtant je l'aimais tant que je ne serai heureuse qu'en allant la retrouver dans la terre où l'on dort."

15 rue d'Orsel.

15 rue d'Orsel.

En 1895 toujours, elle participe au Libertaire, journal fondé par Sébastien Faure, dont le siège est 15 rue d'Orsel.  Le siège est un grand mot pour une cabane de bois dans le cour du petit immeuble...

Les dernières années de sa vie sont consacrées aux conférences et à l'écriture... 

La Commune a été sa vie et sa mort... Elle survit à ces mois d'espoir et de souffrances, avec les fantômes de ses compagnons...

Louise Michel à Montmartre.
Obsèques de Louise Michel

Obsèques de Louise Michel

Ce n'est pas à Montmartre mais à Marseille qu'elle meurt en janvier 1905. Lors de son enterrement  des milliers de Parisiens suivront son convoi de la gare de Lyon au cimetière de Levallois.

Le square Louise Michel

Le square Louise Michel

Aujourd'hui le square qui couvre la Butte au sud, devant le Sacré Cœur de la revanche versaillaise, porte son nom. Des chats y vivent en liberté, nourris par de belles personnes, de vieilles dames que certains traitent de folles...

 

... et que Louise Michel aurait aimées...

Louise Michel..."Grande âme folle" comme l'appela Victor Hugo

"Folle'...... il fallait l'être pour engager la lutte avec les armes du savoir et du rêve contre les forces aveugles du pouvoir et de l'argent...

Louise Michel à Montmartre.

Elle fait partie désormais de notre éternité temporaire, celle des hommes et des femmes qui restent debout, celle de "ceux qui vivent", comme l'écrit Victor Hugo :

"Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent; ce sont

Ceux dont un dessein ferme emplit l'âme et le front.

Ceux qui d'un grand destin gravissent l'âpre cime.

Ceux qui marchent pensifs, épris d'un but sublime."

 

 

Photo montage de Féline Harfang

Photo montage de Féline Harfang

"Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange

Un jour de palme un jour de feuillages au front

Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront

Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche"

 

 

(Aragon)

Louise Michel à Montmartre.
Repost 0
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 12:00
Rue Constance (de la rue Lepic)

Rue Constance (de la rue Lepic)

Cette petite rue de Montmartre ressemble comme une jumelle à sa voisine, la rue Cauchois.

Comme elle , elle fait un angle droit et possède une impasse....

Impasse Marie Blanche

Impasse Marie Blanche

Mais alors que l'impasse Cauchois a été rattachée à la rue, l'impasse Marie-Blanche a gardé son nom et son autonomie.

Rue Constance. Montmartre.

Notre rue est longue de 140 mètres et large de 8,40, ce qui fait d'elle une voie modeste mais fière de son emplacement, entre les rues Lepic et Joseph de Maistre, dans un quartier vivant et touristique.

Rue Constance. Montmartre.

Son classement date de 1863 mais aucun renseignement ne nous est donné sur l'origine de son nom. S'agit-il d'un propriétaire comme Monsieur Cauchois voisin, de la femme ou de la fille d'un propriétaire comme Mlle Berthe de la rue Berthe? Mystère et boule de gomme. Peut-être un Montmartrois érudit pourra t-il nous renseigner!

Mise à jour : Deux Montmartrois plus savants que moi (Hélène et Pierre) m'ont informé que la mystérieuse Constance n'est autre que la fille de Mr Doré, propriétaire des terrains sur lesquels la rue a été bâtie.

Rue Constance. Montmartre.
Place Blanche

Place Blanche

Ce que nous savons en revanche, c'est qu'à l'origine elle s'appelait rue Sainte-Marie Blanche.

Ce qui signifie, à mon avis, Sainte-Marie près de la barrière Blanche (place Blanche) afin de la distinguer de la rue Sainte-Marie à l'est de la Butte (aujourd'hui Paul Albert).

Plus étonnante encore est l'impasse qui fut tout à tour : impasse Constance, passage Sainte-Marie, impasse Sainte-Marie Blanche avant de terminer en 1873 en impasse Marie Blanche.

Le 1

Le 1

La rue a pour premier numéro une biscuiterie de luxe qui revendique la résurrection des galettes qu'aurait fabriquées la mère Debray, célèbre meunière de Montmartre.

Pourquoi pas? La Butte n'est pas à une légende près! 

Rue Constance. Montmartre.

La biscuiterie a été créée par Gilles Marchal, le pâtissier que nous avons déjà rencontré à l'angle des rues Ravignan et Garreau où les gâteaux dispendieux font des caresses aux papilles et des trous aux porte-monnaie!

Le 3

Le 3

A côté du Véjuice, un bar à jus bio, le numéro trois a perdu sa teinturerie. Le souvenir de la boutique est conservé grâce à une vieille photo de 1902.  Elle s'appelait "A l'Espérance" ! De quelle espérance s'agissait-il? D'une teinture réussie? D'un commerce qui marcherait bien?

Le 2

Le 2

De l'autre côté, au 2, le Marylin Institut vous propose lui aussi des teintures, mais pour vos cils...  

Le 5

Le 5

Au 5, une vieille boutique est celle d'un bottier. L'enseigne est une botte de sept lieues, très utile pour grimper sur la Butte.

Le 6

Le 6

Le 6 est un "hôtel de charme" qui vend sa situation "à deux pas du café des 2 moulins où a été tourné le film Amélie Poulain"! Qui aurait cru que cette Amélie ferait partie un jour des gloires mythiques de Montmartre avec la Goulue et  Mimi Pinson!

Le 7

Le 7

Le 7 a abrité en 1880, à son retour d'exil, Jean Baptiste Clément, notre poète communard du Temps des Cerises.

Le 10.

Le 10.

Le 10, immeuble à pan coupé construit au milieu du XIXème siècle a pendant quelques années abrité l'atelier de Fernand Cormon où Van Gogh et Toulouse Lautrec firent quelques visites.

Fernand Cormon (1845-1924) y travailla avant de s'installer dans de plus vastes espaces,  104 boulevard de Clichy.

Caïn. (Cormon 1880)

Caïn. (Cormon 1880)

Peintre académique très apprécié puisqu'il reçut des commandes pour, entre autres, des plafonds du Petit Palais, des fresques de l'hötel de ville, du Museum d'histoire naturelle...  il est néanmoins célèbre grâce à l'œuvre qui est, toutes proportions gardées, sa Joconde :

 Caïn, (conservée au Musée d'Orsay.)

La rue fait un angle droit, laissant devant elle l'impasse Marie Blanche où se dresse ce qu'il reste de l'hôtel gothique de l'Escalopier (voir article sur ce lieu étonnant).

Impasse Marie Blanche (à gauche)

Impasse Marie Blanche (à gauche)

Nous regretterons qu'en face de ce qu'il reste du petit hôtel particulier, des promoteurs aient eu l'autorisation de lancer un lourd programme de construction, appartements de luxe donnant, comme le dit la pub sur "un parc arboré".

Le parc arboré, c'est le cimetière!

Le 14

Le 14

Nous prenons maintenant la portion de rue qui va vers la rue Joseph de Maistre. L'immeuble le plus remarquable est le 14.

Il est dû à l'architecte Cambon (1894) qui a réalisé non loin de là, en 1890, la Villa des Arts, le plus vaste ensemble d'ateliers d'artistes construit à la fin du XIXème siècle et qui vit passer, entre autres, Toulouse Lautrec, Cézanne, Signac, Renoir, Dufy....

 

Entresol du 14

Entresol du 14

A l'entresol vécut un de nos Montmartrois les plus emblématiques : Pierre Mac Orlan (1882-1970). Lui qui avait connu sur la Butte une existence difficile s'était juré de n'y jamais revenir après avoir épousé Marguerite Luc, la fille de Berthe du Lapin Agile.

Brassens, Morelli et Mac Orlan

Brassens, Morelli et Mac Orlan

Il y revint pourtant en 1957 pour y acheter un entresol dans cet immeuble cossu. Mais le temps avait passé, la Butte s'était embourgeoisée et Mac Orlan s'y ennuya.

Il reçut souvent, pour tromper son ennui, son ami Blondin et sa chanteuse préférée, Monique Morelli.

Brassens, Mac orlan et Morelli

Brassens, Mac orlan et Morelli

Elle venait lui soumettre les versions (orchestrées par Léonardi) de ses poèmes.

Mac Orlan revendit en 1961 son entresol et s'installa définitivement avec Marguerite à saint Cyr sur Morin. Elle y mourra 7 ans avant lui, après 50 ans de mariage.

Le 17

Le 17

Un dernier immeuble mérite notre attention, c'est le 17, construit par l'architecte Emile Dalmand en 1904. Dalmand quelques années plus tôt, en 1900, avait constuit le 48 rue Joseph de Maistre.

Rue où nous arrivons maintenant...

Arrivée rue Joseph de Maistre....

Arrivée rue Joseph de Maistre....

... J'avoue que ce qui m'a le plus ému dans cette petite rue, c'est de savoir que mon ancienne voisine de la rue Paul Albert, Monique Morelli y était venue, y avait chanté... elle qui est restée fidèle à Montmartre et qui repose à une centaine de mètres plus bas, dans le cimetière, sous une pierre où est gravé un poème d'Aragon écrit pour elle.

 

Repost 0
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 17:15
Rue Seveste.

Rue Seveste.

Un cadeau rue Seveste.... Un oiseau fantastique, une "grue demoiselle" s'ébouriffe... C'est une œuvre d'Horor (Thomas Dechoux) Un peintre qui est pour moi le Goya du street art!

Square Louise Michel. Mio.

Square Louise Michel. Mio.

Ce dessin, nonobstant sa valeur artistique, n'est pas à sa place.... Il y a d'autres endroits pour s'exprimer, des murs tristes et gris qui ne demandent qu'à vivre....

 

Rue Foyatier.

Rue Foyatier.

Rue Viollet le Duc.

Rue Viollet le Duc.

Des vélos cabossés sont accrochés en haut des murs de Montmartre...

Rue Viollet le Duc. Février  2017

Rue Viollet le Duc. Février 2017

Objets surréalistes, ils sont un oxymore de la petite reine à la fois rêve et cauchemar! Elle risque tous les dangers dans les rues de Paris et en même temps, elle s'envole vers les toits.

L'auteur de "Ride in peace" est un jeune homme, fou de vélo, collectionneur à qui on proposa un jour de 2013 de vider une cave où se morfondaient des dizaines de ces machines!

Il eut l'idée de les suspendre dans les rues, entre trottoir et ciel.

La signature est à l'image du geste créatif. Elle a double sens. "Fais du vélo paisiblement" c'est à dire avec prudence et plaisir et "Fais du vélo en paix" comme on dit "repose en paix"....

Rue Biot

Rue Biot

Rue Biot

Rue Biot

Aux frontières de Montmartre, près de la place Clichy, la rue Biot accueille plusieurs artistes qui ont mis leur travail en commun. Il s'agit de Mosko et associés, Aérosol et Mesnager. Autant dire, pour les deux derniers, des ancêtres de l'Art urbain! Ils sont en effet reconnus, célébrés, muséïfiés...

Pas sûr qu'ils aient réussi à faire œuvre commune mais chacun est resté tel qu'en lui même...

Street art. Montmartre. Février 2017.
Street art. Montmartre. Février 2017.

Mosko et associés peuple la ville d'animaux sauvages. Certes les rues voient passer des prédateurs ou des proies, mais pas de ceux qui vivent innocemment dans la jungle....

Street art. Montmartre. Février 2017.

Les girafes paisibles, les zèbres nerveux ne s'enfuient pas à notre approche....

 

Deux artistes collaborent dans ce repeuplement sauvage: Gérard Laux et Michel Allemand, ouvriers du Livre, typographes... et poètes...

Leurs pochoirs sont à la fois nostalgie d'un monde libre et appréhension de le voir menacé et près de disparaître.

Street art. Montmartre. Février 2017.

Inutile de présenter Jérôme Mesnager dont le bonhomme articulé fait partie du paysage urbain depuis 1983...

Street art. Montmartre. Février 2017.

Son personnage est connu comme "l'homme en blanc".

Street art. Montmartre. Février 2017.

Corps aérien, libre, toujours prêt à s'envoler, il entraîne notre regard de piétons vers les hauteurs...

Il parcourt aujourd'hui le monde et a été invité sur la Muraille de Chine!

 

Street art. Montmartre. Février 2017.

Aérosol aime offrir les murs aux enfants, aux mendiants des rues...

Street art. Montmartre. Février 2017.

Comme il aime représenter des artistes qu'il admire....

Street art. Montmartre. Février 2017.

De son vrai nom Jean-François Perroy, il est un des premiers peintres des rues puisqu'il a commencé en 1982.

Des surfaces impressionnantes lui ont été confiées comme un mur de 350 m2 près de Beaubourg.

 

Street art. Montmartre. Février 2017.

Des flèches rouges dirigent le regard, comme ici vers ce trader en prière sous la "trinité" du fric. "Pray the holy Trinity"!

Des étoiles rouges comme une éclaboussure de sang sont projetées sur le mur... 

 

Jae Ray Mie

Jae Ray Mie

Un autre artiste urbain s'est exprimé sur le mur de la rue Biot. Il s'agit de Jae Ray Mie que nous avons déjà rencontré rue du Calvaire. Le cinéma est présent une nouvelle fois sans son pochoir, Sylvester Stallone faisant face à Mohammed Ali...

Rue du Calvaire

Rue du Calvaire

Ninin Passage des Abbesses

Ninin Passage des Abbesses

Ninin, l'argentin, continue de coller sur les murs ses créatures pré colombiennes...

Street art. Montmartre. Février 2017.
Rue du Mont Cenis

Rue du Mont Cenis

... et ses étranges têtes aux yeux psychédéliques et à la bouche interdite de paroles...

Street art. Montmartre. Février 2017.

Rue Coustou, un vieux Café agonise en même temps que ses danseuses murales...

Street art. Montmartre. Février 2017.

Pas de revue mensuelle sans apparition d'un animal hybride de Codex Urbanus. Cette fois-ci, il s'agit du fruit des amours incestueuses d'une tortue et d'un cloporte!

Street art. Montmartre. Février 2017.

Cet animal a perdu son nom sous les graffitis de la rue Poulbot!

Emilla rue du Mont-Cenis

Emilla rue du Mont-Cenis

Emilla est bien chez elle, non loin de la rue où vécut Nadja, aimée de Breton. Les oiseaux, la chouette chevêche, les requins l'accompagnent, elle qui s'est parée d'un collier de saucisses! Drôle et poétique, le collage se dégrade et pour une fois ce sont les requins qui sont mangés en premier!

Rue André Del Sarte

Rue André Del Sarte

Street art. Montmartre. Février 2017.

Je ne connais pas le nom de l'auteur de ces "fresques" collées au pied de la Butte, dans le Montmartre encore un peu populaire. Des visages du monde nous regardent au-dessus de scènes de migrants confrontés aux barbelés, aux naufrages...

Rue de Clignancourt

Rue de Clignancourt

Street art. Montmartre. Février 2017.

Il n'y a que les murs pour leur dire "Bienvenue". Il est vrai qu'on ne peut faire de collages sur les cœurs!

Street art. Montmartre. Février 2017.

Rue Garreau...

Street art. Montmartre. Février 2017.

Oré et le serpent Quetzacoatl... Place du Calvaire.

Street art. Montmartre. Février 2017.

Bonne journée de la rue Audran!

 

Narvaloconnection.

Narvaloconnection.

Street art. Montmartre. Février 2017.

Narvaloconnection rue Planquette et passage des Abbesses

Street art. Montmartre. Février 2017.

Pour terminer en beauté, il faut descendre la rue de Clignancourt et aller à la rencontre d'un mobile de Charlotte Castanier....

Cerf volant, arc en ciel, monstres de papier...

Ou comment une artiste-poète donne à la rue triste un air de fête et d'enfance

A suivre...

Repost 0
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 08:30
Rue Garreau. Montmartre.

Ce n'est pas la rue la plus prestigieuse de Montmartre. Bien des autochtones ne sauraient  la situer!

Rue Garreau. Montmartre.

Elle ne descend que sur 70 mètres de la rue Ravignan à la rue Durantin, à deux pas du Montmartre touristique, du Bateau Lavoir et des Abbesses.

Rue Garreau. Montmartre.

Son nom lui vient, comme si souvent hélas, du propriétaire des terrains lotis dans la deuxième moitié du XIXème siècle... Monsieur Garreau.

Je me suis interrogé sur la possibilité que ce sieur Garreau ait pu être également graveur,  dans un quartier ou plusieurs rues (Audran, Drevet) rendent hommage à cette profession.

Il existe en effet un Garreau sans prénom qui a réalisé plusieurs gravures au milieu du XIXème siècle.

Rue Garreau. Montmartre.

C'est une hypothèse qui reste discutable bien sûr. Peut-être le sieur Garreau était-il à la fois propriétaire et graveur! Ou sans doute n'était-il, hélas, que propriétaire!

Rue Garreau. Montmartre.

Toujours est-il que la petite rue compte quelques immeubles modestes qui correspondent à l'habitat du vieux village dans les années qui suivirent son annexion (1860).

Le 1

Le 1

Commençons par le commencement avec le 1.

Il y eut à cet endroit un établissement connu sous le nom de bar Emile où se réunissaient  à l'occasion quelques peintres et écrivains.

Modi

Modi

Paul Fort, Juan Gris, Metzinger et quelques cubistes aimaient s'y retrouver. Il paraît que c'est autour d'une table commune que Modigliani et Dufy (qui pourtant avait flirté avec le cubisme) se lancèrent dans une provocante diatribe contre ce mouvement pictural, à deux pas de la Mecque où officiait Picasso, le Bateau lavoir!

Rue Garreau. Montmartre.

 

Le bar Emile a été remplacé au début du XXème siècle par une boulangerie-pâtisserie.

 

Ancienne boulangerie rue Garreau.

Ancienne boulangerie rue Garreau.

La jolie femme qui vendait les miches et les bâtards eut l'heur d'attirer le regard connaisseur d'Apollinaire qui lui écrivit en ces termes :

                                                                                 "Boulangère de la rue Garreau

Vos tétins sont des bigarreaux"

Rue Garreau. Montmartre.

La belle boulangère n'est plus de ce monde ni sa boulangerie dont le décor fut saccagé. Aujourd'hui c'est une pâtisserie de luxe ouverte par un chef-pâtissier de renom qui y a aussi son atelier.

Mais que pourrait écrire Apollinaire à son sujet?

Le 1bis

Le 1bis

Au 1 bis dans le même immeuble, une vieille boutique de luthier a cédé la place à l'artisanat japonais.

Elle porte le nom du chat japonais porte bonheur, le Manekineko.   "Le chat qui vous invite".

 

Le 2

Le 2

Côté pair, il y eut un café qui donnait sur la place. Le 2 est aujourd'hui une entrée modeste, commune à plusieurs immeubles jadis dissociés. 

Rue Garreau. Montmartre.

Son voisin est le seul qui dans la rue porte quelques ornements. Il s'agit de macarons style XVIIIème (siècle) au-dessus des fenêtres.

Le 6

Le 6

Ce n'est pas le cas du 6, important bâtiment sans grâce ni imagination bâti en 1979...

Rue Garreau. Montmartre.

Revenons côté impair avec le 3 dont il n'y a rien à dire sinon qu'il est parfois orné de pochoirs ou de tags vite effacés. Ce qui explique pourquoi il est si triste

Le 5

Le 5

Le 7

Le 7

Le 7

Le 7

Le 7 avec son faux décor de briques se hausse du col mais sa porte d'entrée ne saurait dissimuler ses modestes origines.

Pas de souci, dans ce quartier, tout m2 vaut de l'or !

Le 9

Le 9

Le 9 est le dernier immeuble côté impair numéroté rue Garreau..Les deux derniers ont leur entrée rue Durantin.

Deux derniers immeubles (arrière) côté impair

Deux derniers immeubles (arrière) côté impair

Ils correspondent aux 16 et 18 de la rue Durantin

Les 16 et 18 rue Durantin
Les 16 et 18 rue Durantin

Les 16 et 18 rue Durantin

Rue Garreau. Montmartre.

Cette photo montre  l'immeuble à pan coupé dont la proue passe entre les rues Durantin (à droite) et Garreau (à gauche)....

Côté impair, dernier immeuble.

Côté impair, dernier immeuble.

Le 8

Le 8

Revenons une dernière fois côté pair!

Le 8 est typique du Montmartre qui tangue et qui bouge! Dans ce secteur les anciennes carrières jouent des tours et malgré les consolidations, certains immeubles ont la bougeotte. La porte du 8 en est un bel exemple.

 

D'un côté officie un coiffeur Bio, ce qui est naturel dans un quartier bio bio, et de l'autre un grand chef japonais,  Eiichi Edakuni qui est paraît-il célèbre au pays du Soleil Levant. 

Guilo guilo

Guilo guilo

Guilo Guilo est le nom du restaurant où la table fait le tour des installations de cuisine, si bien qu'on peut voir tous les gestes du chef et apprécier sa dextérité et l'art de ses préparations. Mais il faut accepter les règles du jeu, accepter ce qu'on vous sert selon le jour et l'humeur et prendre pour de la classe et du raffinement une certaine froideur et une attente qui demande de la zénitude.

Rue Garreau. Montmartre.

Le dernier numéro  est le 10. Il est aujourd'hui occupé par un restaurant sympathique et chaleureux, "La Part des Anges".

Le 10 en 1905 ?

Le 10 en 1905 ?

Un document de 1905 me rend perplexe. Il y aurait eu à cette adresse un bar, connu sous le nom de "Maison Raulhac". On voit sur la photo un groupe d'enfants droit venus d'une école voisine sous la houlette de leur maîtresse

On a l'impression que le bar est situé en début de rue, comme l'immeuble côté impair. et qu'il n'a pas de voisin. Le dictionnaire des rues de Paris le situe bien au 10, ce que je fais respectueusement mais avec circonspection!

5 Passage des Abbesses

5 Passage des Abbesses

Je peux, grâce à Pierre,  Montmartrois perspicace,  rétablir la vérité! Le bar, mal situé par la légende de la photo était en réalité 5 Passage des Abbesses, là où s'élève aujourd'hui une maison particulière.

Voilà! Nous sommes vite passés rue Garreau où les Montmartrois célèbres n'ont pas laissé beaucoup de traces... et pourtant...

Du temps où il y avait encore une boulangerie au début de la rue,  un autre poète qu'Apollinaire, bien plus tard, y est venu quelques fois acheter son pain...

 

Boulangère de la rue Garreau

Te souviens-tu de Nougaro?

Repost 0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 08:21
Photo de Nadar.

Photo de Nadar.

Il est l'un des plus montmartrois des Montmartrois.

Il a donné à la Butte son hymne amoureux et tragique.

Pour l'éternité (aussi longtemps qu'elle durera) il chantera le Temps des Cerises, le temps de la Commune, de la jeunesse...

Comment une chanson d'amour écrite plusieurs années avant la Commune a t-elle pu s'imposer comme un étendard du rêve assassiné?

Les poètes ne sont-ils pas prophètes?

 

Jean Baptiste Clément. Ses adresses à Montmartre. Le Temps des Cerises.

                    Clément fut un piéton de Montmartre, un inlassable arpenteur de la Butte et l'on sera à peine surpris qu'il y ait habité en 12 endroits différents...

12 adresses qui offriront à ses admirateurs l'occasion d'une balade nostalgique et rêveuse d'une rue à l'autre...

Jean Baptiste Clément. Ses adresses à Montmartre. Le Temps des Cerises.

Il n'a jamais été un poulbot du village puisqu'il passa son enfance à Montfermeil où son père avait un moulin.

Etrange coïncidence que ces moulins qui jalonnent sa vie! Moulin de son père, moulin de ses grands-parents à l'Isle Saint-Denis, moulins de la rue Lepic!  

Rue Chappe (ancienne rue du Télégraphe) en 1904

Rue Chappe (ancienne rue du Télégraphe) en 1904

Rue Chappe en février 2017

Rue Chappe en février 2017

Il a 24 ans quand il arrive sur la Butte, l'année où Montmartre est rattaché à Paris en 1860. 

Il a pour premier domicile le 3 de la rue du Télégraphe. Une rue qui aujourd'hui porte le nom de son inventeur : Chappe.

Le 3 (disparu)

Le 3 (disparu)

Aujourd'hui la numérotation de la rue passe du 1 au 5, en sautant par-dessus le 3 dont il ne reste que des traces de l'ancienne entrée.

Le fantôme de Clément se fera passe-muraille pour y pénétrer!

Jean Baptiste Clément. Ses adresses à Montmartre. Le Temps des Cerises.
Passage de l'Arcade (des Abbesses)

Passage de l'Arcade (des Abbesses)

Il n'y demeure qu'une année avant de trouver refuge chez son oncle, Christian Poullain

qui habite passage de l'Arcade, aujourd'hui passage des Abbesses.

 

rue Véron 1903

rue Véron 1903

Rue Véron février 2016

Rue Véron février 2016

Lui qui aime la liberté, malgré la gentillesse de son oncle, préfère s'échapper du Passage pour aller habiter rue Véron au 15.

Il aime rencontrer les journalistes qui écrivent pour des journaux socialistes, avec une prédilection pour "le Cri du Peuple" de Vallès. Lui-même écrit des articles dans quelques uns de ces  journaux étroitement surveillés.

 

Jean Baptiste Clément. Ses adresses à Montmartre. Le Temps des Cerises.

Nous sommes en 1862.

Il quitte la rue Véron pour trouver refuge dans le vieux Montmartre et ses maisons modestes encore debout, rue Saint-Vincent.

Projet (en construction) rue St-Vincent

Projet (en construction) rue St-Vincent

Près de la maison de Berlioz, jouxtant le Carmel, la petite maison du village a disparu comme toutes celles de la rue qui est devenue triste et sans style.

C'est un des endroits de Montmartre les plus saccagés et définitivement enlaidis. Un complexe touristique va s'élever bientôt entre le 3 et le 7 de la rue St-Vincent.

Le cerisier du jardin  de Berlioz n'est pas près de refleurir!

Conchy-les-Pots, aujourd'hui Conchy Saint-Nicaise.

Conchy-les-Pots, aujourd'hui Conchy Saint-Nicaise.

Il fait un voyage en Belgique et passe par un village de l'Oise, Conchy les Pots, aujourd'hui Conchy Saint-Nicaise. C'est là que faisant escale, il se repose dans un jardin planté de cerisiers où il écrit son poème "Le Temps des Cerises".

Cité du Midi.

Cité du Midi.

De retour de son voyage, Clément quitte le vieux Montmartre pour habiter dans une ruelle du bas-Montmartre qui donne aujourd'hui sur l'avenue de Clichy, la Cité du Midi, au 10.

C'est pendant les années où il vit dans cette impasse qu'il est poursuivi pour ses chroniques qu'il appelle "Carmagnoles" publiées dans le journal La Réforme. Il est condamné pour injure envers l'Empereur et appel à la haine et au soulèvement et emprisonné à Sainte-Pélagie.

Il est libéré le 4 septembre 1870, jour de l'insurrection républicaine.

En 1871 il s'engage de toute sa foi républicaine dans la Commune. Il est élu dans le XVIIIème arrondissement et pendant la Semaine Sanglante, il risque sa vie avec le peuple de Paris sur les barricades.

Après l'écrasement de la Commune, il est condamné à la déportation.

Il quitte alors la Cité du Midi pour se réfugier en Angleterre.

Jean Baptiste Clément. Ses adresses à Montmartre. Le Temps des Cerises.

Il écrit alors un de ses textes les plus connus : La Semaine Sanglante

.

Sauf des mouchards et des gendarmes

On ne voit plus par les chemins

Que des vieillards tristes en larmes

Des veuves et des orphelins

Paris suinte la misère

Les heureux même sont tremblants

La mode est aux conseils de guerre

Et les pavés sont tout sanglants

 

.

7 rue Constance.

7 rue Constance.

Grâce à l'amnistie de 1880, il peut revenir à Montmartre où il habite quelques mois rue Constance, au 7.

12 rue Ganneron

12 rue Ganneron

... Puis rue Ganneron, au 12, chez sa tante Louise. La rue conduit au cimetière Montmartre qu'elle longe sur une bonne partie. Mais c'est au Père Lachaise que sont inhumés de nombreux communards et non dans ce cimetière Montmartre...

C'est alors qu'il reprend ses poèmes qu'il groupe dans un recueil. Il dédie "le Temps des Cerises" à une infirmière:

"A la vaillante citoyenne Louise, l'ambulancière de la rue Fontaine au Roi le 28 mai 1871..."

Barricade de la Fontaine au Roi.

Barricade de la Fontaine au Roi.

La barricade de la rue de la Fontaine au Roi est une des dernières et des plus héroïques de la Commune. Clément s'y bat aux côtés de Varlin et de Théo Ferré. Il voit arriver une jeune infirmière d'une vingtaine d'années. Il tente de la dissuader de rester là, le dénouement étant annoncé et tragique. Elle reste. Clément se souvient qu'elle fut courageuse et s'occupa des premiers blessés.

Jean Baptiste Clément. Ses adresses à Montmartre. Le Temps des Cerises.

Il ne la revit pas.

"Qu'est-elle devenue? A-t-elle été avec tant d'autres fusillée par les Versaillais?

N'était-ce pas à cette héroïne obscure que je devais dédier la chanson?..."

 

Tombe de Jean-Baptiste Clément au Père Lachaise

Tombe de Jean-Baptiste Clément au Père Lachaise

Et l'on comprend pourquoi le Temps des Cerises est associé à la Commune et à la Semaine Sanglante.

Le mois de mai, saison des cerises

 Les fruits tombant en gouttes de sang...

L'amour perdu et le rêve massacré partagent les mêmes images et la même mélancolie.

 

"J'aimerai toujours le temps des cerises :

C'est de ce temps-là que je garde au coeur

Une plaie ouverte!

Et Dame Fortune en m'étant offerte,

Ne pourra jamais fermer ma douleur,

J'aimerai toujours le temps des cerises

et le souvenir que je garde au cœur!"

 

 

Rue Lepic (53)

Rue Lepic (53)

La vie continue et les pérégrinations de Jean Baptiste dans les rues de Montmartre aussi...

En 1885, année où il fonde la fédération socialiste des Ardennes, il commence l'ascension de la rue Lepic et "s'installe" au 53 où il reste deux ans...

Rue Androuet

Rue Androuet

En 1887 le voilà rue Androuet, au 7, dans cette petite rue montagnarde qui accueille sur ses murs des artistes de rue....

14 rue Germain Pilon

14 rue Germain Pilon

Trois ans plus tard, il redescend vers Pigalle et la rue Germain Pilon, au 14.

45 rue des Abbesses.

45 rue des Abbesses.

... Il y reste quelques mois et lui préfère bientôt la rue des Abbesses (45) encore populaire à cette époque et dont la vieille mairie qui joua un rôle central pendant la Commune est encore debout pour peu de temps...

.

... et puisqu'il faut bien que tout s'arrête un jour, il ne reste à Clément qu'une dernière adresse montmartroise, la plus durable, celle qui méritera une plaque commémorative alors qu'aucune autre n'aura eu cet honneur!

110 rue Lepic

110 rue Lepic

Nous sommes au 110 rue Lepic, presque au sommet de la Butte.

La plaque posée par les Amis du Vieux Montmartre se trompe de quelques années car c'est de 1892 à 1903 (date de sa mort) et non de 1885  à 1903 qu'il y vécut.

La plaque qui n'est pas à une erreur près prétend qu'il a été maire de Montmartre, ce qui est faux.... archi faux!

Enfin, elle colle un trait d'union entre Jean et Baptiste, ce qui est encore une erreur puisque les parents du petit n'en mirent pas afin de le distinguer de son père qui avait le même prénom!

Mêmes erreurs sur la plaque! Il ne fut jamais maire de Montmartre! Il n'eut jamais de trait d'union!

Mêmes erreurs sur la plaque! Il ne fut jamais maire de Montmartre! Il n'eut jamais de trait d'union!

La place qui commence là, entre les rues Ravignan et Lepic, porte (avec les mêmes erreurs) le nom du combattant poète, ou du poète combattant....

En cet endroit où  Montmartre rêva de fraternité et de justice et où les balles des Versaillais étoilèrent de sang les révoltés.

Jean baptiste Clément veille pour toujours (le toujours relatif de notre humanité) en Haut de la Butte.

Il guette le retour du Temps des Cerises....

 

Jean Baptiste Clément. Ses adresses à Montmartre. Le Temps des Cerises.
Jean Baptiste Clément. Ses adresses à Montmartre. Le Temps des Cerises.

Je tiens à remercier André Roussard pour son travail minutieux et exigent sur les Montmartrois, sur les lieux, sur les peintres... Trois livres qui sont pour les amoureux de la Butte et les chercheurs une véritable Bible (plus utile que celle qui est psalmodiée dans le Sacré-Cœur!)

La visite de sa galerie, rue du Mont-Cenis, est un plaisir car les toiles exposées sont souvent intéressantes. Vous pourrez par la même occasion vous procurer ces livres qui font référence.

Repost 0
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 08:40
Rue Cauchois.  Montmartre.

C'est une jolie rue de Montmartre, calme et quasi provinciale à deux pas de la nerveuse rue Lepic et de la très branchée rue des Abbesses!

Rue Cauchois.  Montmartre.

Comme bon nombre de ses consoeurs montmartroises, elle doit son nom au propriétaire qui fit lotir ses terrains dans la deuxième moitié du XIXème siècle.

L'ancienne impasse Cauchois qui fait partie aujourd'hui de la rue.

L'ancienne impasse Cauchois qui fait partie aujourd'hui de la rue.

Il existait une impasse qui portait son nom et qui fut absorbée par la rue lorsqu'elle fut prolongée. Cette impasse n'a que des numéros impairs, elle est comme une excroissance de la rue qui après cette hernie, poursuit son chemin jusqu'à la rue Constance et l'Impasse Marie Blanche.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Courte rue mais grand passé.... Sur ses 133 mètres de nombreux personnages plus ou moins célèbres ont vécu...

Rue Cauchois.  Montmartre.
Rue Cauchois.  Montmartre.

Au commencement, rue Lepic, se trouve le Café des deux moulins que le film Amélie Poulain a fait connaître au-delà de nos frontières. Il n'est pas rare de voir des Japonais, souriants et émus, y faire de selfies...

Rue Cauchois.  Montmartre.

Au 4, jouxtant les 2 Moulins, il y eut au début du XXème siècle un bar-hôtel dont une photo garde le souvenir, avec le sourire des marchandes de fleurs faisant une pause avant d'escalader la Butte et de proposer aux passants leur bouquets.

Le 3

Le 3

Au 3, petit immeuble sans éclat, le peintre Amédée Buffet (1869-1934) eut son atelier.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Oublié aujourd'hui, il connut le succès et reçut des commandes nombreuses. Avec son frère Paul, il fut chargé de remplacer les toiles de Goya qui avaient été détruites dans la Chartreuse espagnole d'Aula Déi. Le fantôme du génial Espagnol ne le paralysa pas tout à fait!

Pour preuve de son renom, on le trouve dans la délégation envoyée officiellement pour représenter les artistes français à l'Exposition Universelle de 1905, aux côtés de Renoir, Sisley et Monet!

Le 7

Le 7

Le 7 se protège derrière de hauts murs qui abrite une villa du XIXème classée. C'est là que vécut pendant 35 ans, le commissaire Bourrel, le fin limier de l'émission télévisée "Les 5 dernières minutes".

"Sur le Banc". Souplex et Sourza.

"Sur le Banc". Souplex et Sourza.

Raymond Souplex (1901-1972) commença comme chansonnier et se produisit souvent au Théâtre des Deux Ânes sur le boulevard voisin.

Peu à peu s'effacera son souvenir tant il est vrai qu'il ne brilla jamais dans des chefs d'œuvre.

On le connaît encore un peu pour avoir été le clochard de "Sur le Banc" avec sa complice, Jane Sourza.

On oubliera peut-être aussi qu'il répondit à l'invitation du Reich et alla à Berlin en 1943, tous frais payés, représenter la chanson française. Ce qui lui valut un blâme à la Libération.

Il ne fut pas le seul dans le convoi dont Piaf et Viviane Romance faisaient partie...

Le 10.

Le 10.

Le 10 est un somptueux immeuble aux larges fenêtres et au décor 1900-bourgeois (par opposition au 1900-artiste de Guimard).

Rue Cauchois.  Montmartre.

Pendant quelques années de sa courte vie, un des écrivains de théâtre les plus audacieux et les plus torturés y vécut.

Il s'agit de Bernard-Marie Koltès (1948-1989) dont Patrice Chéreau mit en scène quelques pièces.

Joué dans le monde entier et toujours actuel, il  a été frappé en pleine créativité, emporté par le SIDA.

Parmi ses pièces les plus représentées, on compte "Combat de nègre et de chiens" ou "Dans la solitude des champs de coton".

La pierre blanche de la tombe de Koltès.

La pierre blanche de la tombe de Koltès.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Il est enterré à une centaine de mètres de la rue Cauchois, cimetière Montmartre...

A gauche, au fond de l'ancienne impasse, le 11...

A gauche, au fond de l'ancienne impasse, le 11...

Le 11 est aujourd'hui une maison au style architectural affirmé, manifeste du "rationalisme" des années vingt, à la fois fonctionnel et original. (seul bâtiment classé de la rue avec le 7)

Mais... ce n'est plus le nid d'amour, détruit, d'un couple hors normes, d'un homme et d'une femme exceptionnels qui s'aimèrent jusqu'à ce jour de 1922 où ils quittèrent ce monde, non pas sur la butte, mais à la montagne... à Chamonix.

Il s'agit de Marcel Sembat et Georgette Agutte.

Il serait prétentieux de vouloir retracer la vie et le destin de ces deux amoureux! Simplement rappeler que Marcel Sembat (1863-1922) que beaucoup ne connaissent que par la station de métro, ligne 9, la rue et le square du XVIIIème, fut un grand humaniste, un socialiste de conviction et de cœur, adepte de la transparence, hostile aux privilèges que s'octroient les puissants.

Il fut un des initiateurs de la Loi de séparation des églises et de l'Etat, que certains beaux esprits remettent en cause aujourd'hui!

Il fut ministre des Travaux Publics en 1914... Il adhéra à la Franc Maçonnerie et créa à Montmartre la Loge de la Raison.

Il fut également un passionné d'art et notamment de peinture, défenseur des Fauves, ami et admirateur de Matisse. Il écrivit sur ce peintre la première monographie connue.

Il meurt d'une hémorragie cérébrale en 1922 à Chamonix

 

Rue Cauchois.  Montmartre.
Rue Cauchois.  Montmartre.

Georgette Agutte est un peintre qui apprit  de Gustave Moreau la liberté et l'audace, se lança de toute sa conviction dans la combat du fauvisme.  Elle était collectionneuse et possédait une collection remarquable, de Matisse notamment.

Après un premier mariage, elle rencontre Marcel Sembat. Ils se ressemblent, partagent le même idéal de justice, de paix, le même goût pour l'art libre et audacieux... Les Cahiers noirs de Marcel Sembat nous livrent sans fard, la force sensuelle et spirituelle de leur union.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Tous deux habitent 11 rue Cauchois. Ils vont souvent à Bonnières sur Seine où Sembat possède une maison familiale et à Chamonix où ils ont acquis un chalet, le "Murger".

Le jour où Marcel sembat meurt brutalement, Georgette Agutte après l'avoir veillé, écrit à son neveu :

"Je ne peux pas vivre sans lui. Minuit. Douze heures déjà qu'il est mort. Je suis en retard".

Elle se tire une balle dans la tête.

Rue Cauchois.  Montmartre.
Le 15

Le 15

Au 15, dans l'ancienne impasse, un autre peintre eut son atelier : Charles Bombled (1862-1927).

Charles Bombled. Cheval à l'écurie.

Charles Bombled. Cheval à l'écurie.

Né à Chantilly, il aimait les chevaux. Sa gloire relative lui venait de ses représentations nombreuses de militaires, de scènes de combats napoléoniens....

Rue Cauchois.  Montmartre.

prise de ConstantineMais aussi de sa participation à des journaux comme la caricature ou le Chat Noir.

Enfin, il participa au théâtre d'ombres avec ses tableaux en silhouettes de la conquête de l'Algérie.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Un bel immeuble original avec bow-windows fait l'angle avec l'ancienne impasse tandis que se succèdent côté impair de petites maisons avec jardinet qui donnent à la rue son aspect paisible et quasi provincial.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Avant de quitter la rue Cauchois et ses fantômes, revenons au 15 où un autre peintre que Bombled vécut et eut son atelier.

Il s'agit de Léon Huber (1858-1928).

Cet homme étonnant, bon vivant, humaniste, poète et soucieux de venir en aide aux pauvres gens de son quartier à qui il offrait chaque matin un repas, avait une passion : les chats!

Rue Cauchois.  Montmartre.

Grün, un de ses fidèles amis, l'a caricaturé, à moitié métamorphosé en chat, en train de peindre une toile à l'aide de sa queue-pinceau!

Rue Cauchois.  Montmartre.

Léon Huber mit en scène les petits animaux "domestiques" dans toutes les situations, les plus tendres ou les plus cocasses. Son style était classique, un tantinet mièvre. Mais il plut.

Aujourd'hui encore les chats de Léon Huber sont recherchés des collectionneurs et adorateurs des petits félins.

On ne peut quitter plus sympathiquement la rue Cauchois.... avec un grand miaou de reconnaissance à cet homme qui fut "artiste, violoniste, fumiste, jem'enfichiste"!

.... et à moitié chat!

 

Rue Cauchois.  Montmartre.
Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 17:37
Impasse du Cadran

Impasse du Cadran

Seule carte postale (à ma connaissance) de l'impasse du Cadran.

Seule carte postale (à ma connaissance) de l'impasse du Cadran.

A peine visible depuis le boulevard de Rochechouart, l'impasse du Cadran est si modeste que bien des Montmartrois ne connaissent pas son existence!

Impasse du Cadran. Montmartre.

Longue de 42 mètres et large de 7, elle doit son nom au cadran solaire qui au début du XIXème siècle aurait été peint sur le mur qui la fermait et la séparait de la rue d'Orsel qui s'appelait alors rue des Acacias.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Avant le rattachement de Montmartre à Paris, elle était composée de modestes maisons et de remises.

Plusieurs clubs révolutionnaires comme il y en eut tant dans la première moitié du XIXème siècle y tinrent leurs réunions.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Le Club de la Vengeance la choisit pour élaborer son programme révolutionnaire sous le Second Empire

La Garde Nationale en 1871 y réunit son Comité Central qui prit la décision d'enlever les canons de la place Wagram et de Neuilly pour les concentrer sur la Butte

Impasse du Cadran. Montmartre.

La même année, au mois de mai, y fut organisé le recrutement d'un corps de Francs Tireurs : Les Lascars de Montmartre.

Un roman d'Yves Carcenac raconte la vie de l'un d'entre eux, plus flamboyant que les autres : Ferdinand Janssoulé.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Comment imaginer aujourd'hui devant cette impasse banale et sans intérêt qu'elle connut un tel bouillonnement d'idées, une telle activité révolutionnaire, une telle fabrique de rêves?

Impasse du Cadran. Montmartre.

Le lieu fait partie de l'histoire montmartroise pour une autre raison : il y eut à cet endroit un bal fameux : le bal des Folies Robert.

Impasse du Cadran. Montmartre.

C'était "une immense baraque de plâtre et de bois" dont le décor intérieur était un pastiche de palais mauresque. Il était dirigé par Gilles Robert qui y donnait des démonstrations de danses nouvelles.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Quelques danseuses y éveillèrent bien des désirs : Elisa Belles Jambes, Bertha le Zouzou, Chicardinette...

Journalistes et écrivains appréciaient leurs talents divers et variés! Ils venaient s'encanailler dans ce bal mal famé qui ne prenait des airs décents que le dimanche quand la clientèle était composée de familles qui, sous le second Empire, passaient la barrière (avant 1860) comme on passe une frontière, pour s'aventurer à Montmartre!

Impasse du Cadran. Montmartre.

 

L'orchestre était dirigé par un jeune homme de 19 ans, Olivier Emart.

Plus tard, pendant la Commune, il sera Garde National au fameux 67ème bataillon de la rue des Rosiers (rue Chevalier de la Barre actuelle).

Impasse du Cadran. Montmartre.

Le nom d'Olivier Emart ne dit rien à personne mais son anagramme, Olivier Métra est beaucoup plus célèbre!

Impasse du Cadran. Montmartre.

C'est celui que choisit le musicien lorsqu'il dirigea l'orchestre du bal Mabille.

Il fut l'auteur d'œuvres très populaires, valses, quadrilles, polkas....

Impasse du Cadran. Montmartre.

Il composa des ballets pour les Folies Bergères et pour l'Opéra...

Impasse du Cadran. Montmartre.

Le bal des Folies Robert, après avoir été dirigé par son créateur, le fut par Gilles Jacquet.

Mais d'autres bals, trop nombreux, lui faisaient concurrence et il ferma ses portes en 1870.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Le bâtiment, transformé un temps en usine pour ballons dirigeables, périclita peu à peu et c'est en 1912 qu'il connut une nouvelle carrière.

Une salle de cinéma fut édifiée à son emplacement : le Palais Rochechouart-Aubert.

 

Impasse du Cadran. Montmartre.

La salle était immense et accueillait plus de 1600 spectateurs...

Impasse du Cadran. Montmartre.

Elle faisait partie de la chaîne des cinémas Aubert.

Elle était de style art nouveau et fut hélas détruite pour adopter une architecture dépouillée et fonctionnelle en 1931.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Elle fut rachetée par Gaumont et après des années de succès, subit la concurrence de la télévision, se dégrada, devint un lieu de drague.

Sa programmation faisait la part belle aux films de Kung Fu que peu de spectateurs regardaient!

Bruce Lee ne put en empêcher la fermeture en 1969, année pourtant érotique si l'on en croit Serge Gainsbourg.

 

Impasse du Cadran. Montmartre.

Elle céda la place à un ensemble commercial assez foutraque avant d'être détruite et remplacée par un magasin Darty.

Impasse du Cadran. Montmartre.
52

52

52

52

Côté impair de l'impasse, un immeuble de belle architecture, abrite au Rez de chaussée un magasin de "mode"  barbésienne : "La Rose d'Orient".

Impasse du Cadran. Montmartre.

Au fond de l'impasse s'élève sur plusieurs niveaux un magasin spécialisé dans le "bizness" du mariage....

 

Faut-il en conclure que le Mariage est dans l'impasse?

Impasse du Cadran. Montmartre.
Impasse du Cadran. Montmartre.
Repost 0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 08:16
La rue du Baigneur en 1902.

La rue du Baigneur en 1902.

Rue du Baigneur vue de la rue Ramey

Rue du Baigneur vue de la rue Ramey

Voilà une rue dont le nom m'a toujours plu.

J'imaginais qu'il y avait là une fabrique de poupons de celluloïd comme il s'en faisait jadis....  

En réalité, point de poupons, mais des baigneurs en chair et en os venus dans un établissement de bains se décrasser, une fois par semaine...

Beaucoup d'immeubles n'avaient pas de salles de bains et les cabinets de toilette n'avaient dans le meilleur des cas qu'un meuble avec cuvette de porcelaine et broc... 

L'impasse qui s'appelait à l'origine "impasse du petit Dieu", devint jusqu'en 1877 "Impasse des Bains" puis à partir de cette date "impasse du Baigneur". 

 

Rue du Baigneur prise à partir de la rue du Mont Cenis.

Rue du Baigneur prise à partir de la rue du Mont Cenis.

Les terrains qui allaient de l'autre côté de l'impasse jusqu'à la rue du Mont Cenis furent lotis et c'est ainsi que naquit la RUE du Baigneur.... telle qu'on peut la voir aujourd'hui. 

Côté impair, au début de la rue, il y avait jadis une horlogerie. Certains prétendent que c'est elle, avec son enseigne de montres géantes qui aurait donné son nom à la vieille impasse et non le cadran solaire dont on n'a aucune trace....

Dans les années 1930, l'horlogerie disparut pour laisser place à une poissonnerie dont le décor de mosaïques a subsisté presque intact.

Ici et là, il s'écaille, mais rien de plus naturel pour une poissonnerie!

Les poissons ont disparu de la poissonnerie qui n'en est plus une et qui est devenue l'atelier d'Agathe.

Rue du Baigneur. Montmartre.

Agathe est une artiste qui donne naissance à des animaux sympathiques, colorés et bienveillants.

Son univers plein d'humour joue avec l'imaginaire de l'enfance, le vitrail et le carton.

Rue du Baigneur. Montmartre.

Côté pair, à l'emplacement des Bains disparus, de petits immeubles du XIXème siècle ont offert leurs murs pignons à un artiste dont les fresques pâlissent jour après jour.

Rue du Baigneur. Montmartre.
Rue du Baigneur. Montmartre.

Il s'agit de Ricardo Mosner, peintre qui, entre autres, illustra les chansons de Nougaro, Montmartrois d'adoption.

Rue du Baigneur. Montmartre.
Rue du Baigneur. Montmartre.
Rue du Baigneur. Montmartre.

La rue continue son petit bonhomme de chemin sans grande originalité. Quelques immeubles du début du XXème siècle, côté pair...

Le 6

Le 6

Le 6 bis

Le 6 bis

Le 6 bis est un des trois immeubles de la rue construit par Weber et Michau. Il date de 1912 et ne manque pas d'élégance.

Rue du Baigneur. Montmartre.

... Et le 8 bis de 1907, plus banal, est pourtant dû à l'architecte E. Stempert qui a élevé près de là le plus bel immeuble de la rue Custine, au 46.

Rue du Baigneur. Montmartre.

Côté impair, on ne peut manquer de remarquer le Bab-Ilo "salon de musique inactuel depuis 1984"...

Il y eut au début du siècle, en cet endroit un temple du lesbianisme.

Le Bab-Ilo actuel doit son nom à l'ancienne cité Babylone dont le nom Bab - Iluni signifiait "La porte des dieux".

Bab-ilo, mars 2016. Ursuline Kairson.

Bab-ilo, mars 2016. Ursuline Kairson.

Les amateurs de jazz aiment s'y retrouver dans une l'atmosphère ouverte et chaleureuse.

Certains se souviennent de Kateb Yacine qui aimait cet endroit....

Le 13

Le 13

Le 13

Le 13

Les 13 et 15 sont d'opulents immeubles, témoins de l'évolution du quartier qui était appelé à devenir l'un des plus "bourgeois" de Paris et que vint contrarier la première guerre.

Rue du Baigneur. Montmartre.

Ils sont construits sur les plans des architectes Veber et Michau (1906) et font partie des nombreuses réalisations de ces architectes à Montmartre.

Rue du Baigneur. Montmartre.

La rue du Baigneur s'achève rue du Mont-Cenis, à quelques mètres de la rue Caulaincourt "la plus belle rue de Paris" selon Marcel Aymé...

Rue du Baigneur. Montmartre.

Avant de la quitter, nous passons près d'une ancienne boulangerie transformée en restaurant. Il en a gardé les colonnes en palmiers et le plafond de verre peint.

Il ne paie pas de mine mais c'est un des meilleurs restaurants de Montmartre...

Rue du Baigneur. Montmartre.

La rue du Baigneur est typique de certains endroits de Paris où l'on peut en quelques dizaines de mètres passer d'un quartier populaire (Rue Ramey) à un quartier aisé et branché (Caulaincourt)...

Rue du Baigneur. Montmartre.
Rue du Baigneur. Montmartre.
Repost 0
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 08:58
Rue Foyatier  décembre 2016 Shatters

Rue Foyatier décembre 2016 Shatters

Les murs de Montmartre ont de la chance!

Les artistes, les poètes, les rêveurs, les utopistes y écrivent leurs poèmes et leurs révoltes.

Certaines des œuvres photographiées en décembre ont disparu en ce début d'année, victimes des pluies, du vandalisme et surtout des services de nettoyage qui ne font pas de différence entre elles et les crottes de chien...  

Codex Urbanus  Dytiscus Monoceros. Rue Labat.
Codex Urbanus  Dytiscus Monoceros. Rue Labat.

Codex Urbanus Dytiscus Monoceros. Rue Labat.

Codex urbanus continue de libérer ses animaux fantastiques...

Ils apparaissent au détour d'une rue, toujours étranges et familiers à la fois!

Dytiscus Monoceros est un coléoptère unicorne qui fait le mur rue Labat...

Codex Urbanus. Myocastor Crestae. Passage des Abbesses.

Codex Urbanus. Myocastor Crestae. Passage des Abbesses.

Myocastor Crestae est un ragondin comme il y en a tant dans les marais de mon île d'Oléron où ils sont trappés et transformés en pâté aromatisé au cognac. Le plus étonnant est que certains touristes peu scrupuleux en achètent!

Celui-là possède une crête qui le protègera sans doute des chasseurs!

... mais qui ne l'a pas protégé de l'éradication sauvage puisque il a disparu du passage le 2 janvier...

Codex Urbanus. Carabos Girafa. Rue Audran.

Codex Urbanus. Carabos Girafa. Rue Audran.

Carabus Girafa est le fruit des amours illégitimes du carabe, genre de coléoptère, et de la girafe qui comme chacun sait est en voie de disparition.

 

Rue Poulbot.

Rue Poulbot.

Macropus pieris a bien choisi son repaire! Il a trouvé refuge au Tire-Bouchon, un vieux cabaret qui l'accueille, trop heureux d'abriter une créature du Codex Urbanus!

Longue vie à ce marsupial avec ses ailes de piéride (du chou ou du navet!).  

 Rue Foyatier Aurélia Alcaïs décembre 2016

Rue Foyatier Aurélia Alcaïs décembre 2016

Aurélia Alcaïs est pour moi une découverte.

Cette jeune femme qui est comédienne et illustratrice porte en elle l'enfance et l'émerveillement.

Aurélia au pays des merveilles a franchi la frontière ténue entre rêve et réalité.

Cub. Barnabé. Servoz. Rue Androuet.

Cub. Barnabé. Servoz. Rue Androuet.

Si vous voulez découvrir de nombreux talents réunis sur un minimum d'espace, allez rue Androuet.

Non seulement c'est un des plus jolis points de vue montmartrois, mais c'est une page de créations sans cesse renouvelées.

Servoz. rue Androuet.

Servoz. rue Androuet.

On a eu l'occasion de rencontrer Jacque Servoz quand la rue lui appartenait.

Le voilà qui revient avec sa révolte et sa colère.

Le 49.3 ne passe décidément pas!

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

 ... Faudrait-il un 49.3 pour que l'amour soit la véritable loi?

Cub. Rue Androuet.

Cub. Rue Androuet.

Et voici Cub.

Un groupe inquiétant de personnages vous fixe, immobile et insistant...

Avec une tête de mort sous le masque...

Cub. Rue Androuet.

Cub. Rue Androuet.

Cub. Rue Androuet.

Cub. Rue Androuet.

Encore Cub avec cette danse grouillante qui pratique le "lucha libre", le catch mexicain. Les lutteurs portent un masque eux aussi...

L'humanité tout entière est entraînée dan ce combat qui n'a de libre que le nom...

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.
Martinez. Rue Androuet.

Martinez. Rue Androuet.

Iléa.Rue Briquet décembre 2016

Iléa.Rue Briquet décembre 2016

Iléa donne des visages aux impasses et aux ruelles moroses.

rue Briquet décembre 2016

rue Briquet décembre 2016

Il réalise des collages en grand format qui impressionnent les passants et parfois les nettoyeurs de la ville qui les oublient...

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

Certains sont toujours là après plusieurs semaines!

Ils représentent des femmes, des enfants, tristes ou souriants, questionneurs ou apaisés...

Jamais ils ne laissent indifférents...

Rue Briquet novembre 2016

Rue Briquet novembre 2016

Iléa. Rue Briquet.

Iléa. Rue Briquet.

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

Je l'ai rencontré rue Briquet alors qu'il décorait le mur d'un immense collage-message :

"Parce qu'en leur absence, j'ai dû me réfugier dans un silence, l'art m'est apparu dès lors comme une évidence.

Pas facile de vivre dans un univers hostile.

J'ai tiré ma créativité de toutes ces cicatrices indélébiles.

Alors une seule fois, un seul choix, une seule voie, laisse-moi prendre le temps de dédramatiser le fait que tu ne sois plus là, plus là....

de savourer l'amour que j'ai pour toi, pour toi."

 

 

Iléa. Passage des Abbesses.

Iléa. Passage des Abbesses.

Iléa. Passage des Abbesses.

Iléa. Passage des Abbesses.

Gregos. Place Foyatier. Letters for love.

Gregos. Place Foyatier. Letters for love.

Gregos. Place Foyatier. Letters for taxes.

Gregos. Place Foyatier. Letters for taxes.

On guette l'apparition de Gregos, le passe-muraille malicieux de Montmartre. Sur la boîte à lettre il sourit à l'amour et tire la langue aux impôts!

Début janvier, la boîte a retrouvé sa banalité.... et les touristes ne la photographient plus!

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

Mais par chance, Gregos fait toujours la gueule rue des Trois Frères!

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.
Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

Et il s'envole en bouquet de ballons rue du Calvaire!

Le 18 janvier... Il apparaît, divinité sylvestre sur un arbre coupé rue Paul Albert!

Le 18 janvier... Il apparaît, divinité sylvestre sur un arbre coupé rue Paul Albert!

Square Louise Michel.

Square Louise Michel.

Ninin Passage des Abbesses

Ninin Passage des Abbesses

Ninin venu d'Argentine propose ses rébus mystérieux, jeux de l'oie, parcours initiatiques, simples décor géométriques où la mort est en embuscade. 

Rue Foyatier

Rue Foyatier

Inquiétantes créatures à la fois familières et composites, avec des yeux comme des cases cochée...

 

 

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

Ninin collabore avec Jérôme Rasto pour nous surprendre et nous inviter à interroger les grimoires...

Rue du Calvaire novembre 2016

Rue du Calvaire novembre 2016

Tefi a perché un canard-Zorro en haut du mur. Il a essayé d'en poser par terre afin qu'on puisse les toucher mais très vite ils ont été fracassés. Le volatile qui ne sera pas euthanasié avec son million de congénères du sud-ouest, surveille l'escalier du Calvaire depuis plusieurs semaines.

Rue Foyatier. Guaté Mao.

Rue Foyatier. Guaté Mao.

C'est à Saint-Denis que l'on rencontrera le plus facilement Guaté Mao. Il se fait rare à Montmartre et c'est dommage. Il est à la fois vigueur et harmonie.

Rue Foyatier

Rue Foyatier

Rue Foyatier

Rue Foyatier

Rue Berthe

Rue Berthe

Rue des Abbesses

Rue des Abbesses

Tant d'autres créations encore dont on aimerait connaître les auteurs et qu'on s'empresse de regarder avant qu'elles ne disparaissent...

Rue Foyatier. Oré.

Rue Foyatier. Oré.

C'est une chance de rencontrer en haut d'un mur de la place Valadon Quetzalcóatl, le serpent à plumes précolombien qui inspire depuis son voyage au Mexique, Oré qui après avoir commencé modestement en 1989 est aujourd'hui un artiste reconnu.

Il reçoit des commandes, expose et enseigne!

Que Quezalcoatl continue de l'inspirer lui qui selon la mythologie toltèque est un des dieux créateurs du monde!

Rue Chappe

Rue Chappe

Rue du Chevalier de la Barre

Rue du Chevalier de la Barre

Escalier de la rue du Chevalier de la Barre

Escalier de la rue du Chevalier de la Barre

Rue du Calvaire. Emilla

Rue du Calvaire. Emilla

 

Sous le collage d'Emilla, quelques mots sont écrits :

"One cosmos, one earth, one love". Belle profession de foi, belle utopie d'unité entre toutes les créatures vivantes.

Emilia est une artiste danoise de passage à Montmartre...

Escaliers de la rue du Calvaire

Escaliers de la rue du Calvaire

Jayraymie rend un double hommage au peintre et à l'acteur. de Miro à Niro, il n'y a qu'une lettre à changer!

N devient M.

Haine devient Aime!

 

Rue André del sarte.

Rue André del sarte.

Un tiroir décoré est accroché au-dessus d'un café désaffecté, rue André del Sarte.

Il y est écrit dans la partie supérieure : "Construire des rêves vides pour ne pas perdre la face"

Et sur la partie inférieure : "Construire des faces vides pour ne pas perdre le rêve"

Comprenne qui pourra!

Erotisme Passage des Abbesses!

Erotisme Passage des Abbesses!

Ezkstreetart... Il s'agit d'Eric Zeking dont les collages sur les marques nous ont interpelés.

"J'ai deux vies finalement, une dans la journée où je travaille dans le BTP et une la nuit où je travaille avec des bombes aérosols."

Rue Ronsard

Rue Ronsard

Kaï

Kaï

Rue des Saules, un hommage est rendu par Kaï au jeune résistant chinois qui se tint debout devant un char sur la place Tien An Men. Il est devenu le symbole fragile et fort des opprimés qui refusent de se coucher.

Kaï vit à New York. Comme Eric Zeking il s'est beaucoup coltiné avec les marques, en commençant par Marlboro...

Rue d'Orsel. Théâtre de l'Atelier.

Rue d'Orsel. Théâtre de l'Atelier.

Le jour où j'ai photographié, rue Véron les collages de Levalet et Hérard, il y avait sur le trottoir, des portes jetées pour la décharge.

Un appartement vendu sans doute et rénové par leurs propriétaires se débarrassait de ces vestiges ludiques, laissés par de jeunes locataires...

Instants de vie jetés au rebut, traces d'un quotidien poétique et amoureux... pas sur le sable...

Art des rues

 

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.
Porte jetée sur le trottoir. Rue Véron. Décembre 2016.

Porte jetée sur le trottoir. Rue Véron. Décembre 2016.

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.
Repost 0
26 décembre 2016 1 26 /12 /décembre /2016 12:36
Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.

Tout le monde à Montmartre connaît Gregos. Il est le passe-muraille du XVIIIème!

Il apparaît après avoir franchi les murs les plus épais comme les parois les plus improbables.

Il sourit, grimace ou pleure.

Il ne cache rien de ses humeurs.

Le voilà Passage des Abbesses où depuis quelques mois, des deux côtés de l'arcade il change de couleur, il modifie ses messages tout en restant le même...

Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
2 janvier, Gregos est mis dans un coeur par l'amour à l'envers. Est-il heureux ou écoeuré?

2 janvier, Gregos est mis dans un coeur par l'amour à l'envers. Est-il heureux ou écoeuré?

Le 17 janvier. Gregos est passé par là pour restaurer le pinceau et effacer le coeur grossier!

Le 17 janvier. Gregos est passé par là pour restaurer le pinceau et effacer le coeur grossier!

Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
Gregos Métamorphoses Passage des Abbesses. Place Valadon.
2 janvier, collaboration....ou parasitage?

2 janvier, collaboration....ou parasitage?

Le 17 janvier. Gregos a restauré le mur et mis le message au goût (gelé) du jour!

Le 17 janvier. Gregos a restauré le mur et mis le message au goût (gelé) du jour!

5 février. Le froid est parti mais l'émoticone fait la gueule

5 février. Le froid est parti mais l'émoticone fait la gueule

Boîte à lettres place Valadon. Côté lettres d'amour.

Boîte à lettres place Valadon. Côté lettres d'amour.

Boîte à lettres place Valadon. Côté lettres pour les impôts...

Boîte à lettres place Valadon. Côté lettres pour les impôts...

Aujourd'hui, début janvier, les visages de Grégos ont été détruits. La boîte à lettres est redevenue une boîte comme les autres. Les services de nettoyage de la mairie comprendront-ils un jour que les interventions de vrais artistes dans le paysage urbain sont des cadeaux, des invitations à sourire ou rêver, des partages?

... A suivre!

Repost 0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche