Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 13:36
Poème. Epiphanie. Les rois mages.

 

Epiphanie

 

Les rois mages ne sont jamais arrivés sous l'étoile

C'est une histoire à rêver debout

Comme en Orient on en raconte mille et une

 

Ils ont existé je veux bien

Mais seul le vent de Palestine

Peut raconter leur malheureux destin

 

Melchior le plus âgé sous sa couronne de cheveux blancs

Avait le cœur trop vieux pour un si long voyage

Un infarctus l'a jeté sur la terre dans la constellation de ses pièces d'or

 

Gaspard le plus fougueux est tombé dans une embuscade

Quarante voleurs lui ont coupé la tête

Avant d'aller marchander son encens au bazar

 

Balthazar le plus noir descendu de chameau

S'est assis dans la nuit sur un nid de vipères

Son serviteur a recouvert son cadavre de myrrhe

 

Les rois ne sont jamais arrivés sous l'étoile

C'est une histoire à rêver debout

L'Epiphanie n'a pas eu lieu ni les cadeaux ni les galettes

 

Ce jour n'a pas sa place dans le calendrier

Et c'est pourquoi je ne suis pas venu au monde

Le 6 janvier boulevard Vauban à Arras Pas-de-Calais

 

 

.

Poème. Epiphanie. Les rois mages.
Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 10:09
Poème du métro. Direction de l'Etoile.

 

Métro. Direction de l'Etoile.

 

 

J’aimais les voûtes froides

Igloos immenses dans la nuit des tunnels

J'aimais les trains illuminés

Comme dans un film de Miyazaki

 

Quand je voyais une vieille femme

Mal assurée sur ses jambes de faon

Ou un vieillard agrippé à la barre

Je me levais pour lui céder la place

 

Et puis un jour semblable aux autre jours

C'était hier direction de l'Etoile

 

Un jeune homme étranger

Entre Pigalle et Blanche

S’est levé de son siège

Et m’a cédé la place

 

.

 

Poème du métro. Direction de l'Etoile.
Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 07:38
Poème. Anniversaire. Ma mère a 95 ans!

Le 27 mai. 95 ans de ma mère.

 

 

 

                                     LE MIRACLE

 

                                              

 

Elle avance avec précaution comme un funambule sans son balancier

Le gouffre en-dessous d'elle ouvre ses mâchoires

 

Je sens ses ongles sur mon bras comme les griffes d'un chaton

Je sens peser sur moi son squelette cassé

 

Et j'avance avec elle sur le trottoir mouillé

Attentif au miracle qui fait marcher sur les eaux ceux qui s'aiment.

 

 

​.

Poème. Anniversaire. Ma mère a 95 ans!
Poème. Anniversaire. Ma mère a 95 ans!
Poème. Anniversaire. Ma mère a 95 ans!
Poème. Anniversaire. Ma mère a 95 ans!
Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 11:52
Poème. La mort est un toréador.


  



La mort est un toréador



La mort est un toréador
brodé d'argent et tissé d'or
Dans son costume de folklore 
Et son coquet petit gilet
Trop ajusté

Le travesti joue du chiffon
Le corps cambré en flamenco
moulé de soie et de nylon 
Sur son derrière de mignon
Et ses roustons

Il sait bien que le fier taureau
Avec sa corne et ses sabots
Son odeur de marais sauvage
Est plus vulnérable qu'un veau
Au clair pelage

Il a pour s'amuser de lui
Comme un nazi comme un bourreau
Les picadors  les banderilles
Les cris frénétiques des filles
Et des poivrots

Mais attention joyeux public
dont les hurlements hystériques
Saluent les nouvelles blessures
Les coups d'épée les coups de pique
Et la torture

Un jour vous serez le taureau                                                        
Seul et perdu dans la féria                                                          Quand le cancer dans votre peau                                                      Enfoncera ses métastases                                                                Olé Ola

La mort est un toréador
Brodé d'argent et tissé d'or
Dans son costume de folklore
Et son coquet petit gilet
Trop ajusté












lien Poème. Automne sale saison.  



...


















 

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 19:39
Manguite dans le jardin d'Arras

Manguite dans le jardin d'Arras

Une grand-mère. Poème.

Une grand-mère

​.

Veine après veine il descend dans les profondeurs de son âme

C'est ainsi qu'il appelle la géologie de sa mémoire

Il n'a pas d'autre mot que ce mot trompeur

​​

Il cherche des éclats dans les galeries qu'il parcourt

Parfois sa lampe frontale éclaire un recoin de l'enfance

Une ammonite couchée en rond comme un ourson dans son hiver

Une femme rassurante et sévère lui tient la main

Sur une plage du nord où les vipères du sable ondoient

Et lui mordent les jambes sans y croire

C'est fou l'importance que prend une grand-mère

Dans la nuit d'un enfant sans amour

Comment sur son visage s'attarde la lumière

.

La maison dans la dune referme ses volets

Il s'endort dans l'odeur âpre des argousiers

Avec à ses côtés la morte

Qui a conservé le pouvoir de reprendre l'histoire

Là où elle était heureuse

​.

Une grand-mère. Poème.
Une grand-mère. Poème.
Une grand-mère. Poème.
Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 19:20
Poème. Les mains rouges. C'est quoi la poésie aujourd'hui?

Les mains rouges

​.

.

Avec les couchers de soleil

Avec les étoiles

Avec la mer et les îles

Il écrivait des poèmes

Il croisait ses fuseaux

Comme une dentellière aux doigts d'illusionniste

Souviens-toi comme c'était beau

Et sans problème

Le moulin tournait rond

La meule transformait les mots en farine blanche

Où Pierrot se roulait au clair de la lune

.

Avec la peur

Avec les mauvaises nouvelles

Avec les salles d'attente et les sursis

Il écrit des poèmes

Il se sent frère des animaux

Qui n'ont pour vivre que l'instant

Et la terreur de ce qui est devant

Il voudrait n'avoir que leurs cris

Et l'empreinte de leur marche

Dans la boue

Mais il est né du côté des hommes

Et c'est pour toi qu'il écrit des poèmes en posant ses mains rouges

Sur les parois de papier

Poème. Les mains rouges. C'est quoi la poésie aujourd'hui?
Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 09:28
Photo Freddy Mulango Réveil FM

Photo Freddy Mulango Réveil FM

Place de la République

.

Aux terrasses des cafés on se retrouvait

Pour jouer aux mots croisés de l'amitié

Au Bataclan dans le soleil des projecteurs

On dansait avec les aigles

.

On croyait révolu le temps des fanatiques

Quand la Seine avait couleur de sang

Quand on enfermait les étoiles

Dans des wagons à bestiaux

On n'a pas arrêté les meurtriers sans visage

Aux bras appareillés de prothèses de mort

Au cœur baril de poudre empli d'écrous

.

Le silence résonne de ses tambours voilés

Les vivants sont debout épaule contre épaule

Tu te tiens parmi eux place de la République

Tu as les doigts en flamme et au creux de la paume

La cire chaude comme une blessure

.

Tu dis menton levé que tu n'as pas peur

Alors qu'est revenu le temps des assassins

Et que dans ce matin

Fraternel et fragile

Tu as peur

.

Photo l'Express

Photo l'Express

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 12:18

 

 

13 novembre

 

Tu as tué 130 fois

Et tu es mort

J'ai été tué 130 fois

Je suis vivant

.

.

Les vivants et les morts.
Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 12:12
Poème. Fauteuil roulant.

Jambes Mortes

 

C'est grâce à toi que j'ai des jambes et que je marche

Dans la ville où j'étais étranger

Un chien lèche ta main

Des fleurs poussent  pour toi entre les pavés

Un enfant s'étonne et ferme les bras sur son ballon

Un bébé te sourit dans sa coque de noix

 

C'est grâce à toi que j'ai des jambes et que je marche

Dans la ville où je ne voyais rien

Les vieilles femmes avancent appuyées sur leur canne

Elles sont les bonnes fées et les sorcières

Elles puisent leur force

Du coeur en fusion de la Terre

 

C'est grâce à toi que j'ai des jambes et que je marche

Dans Paris qui est  si beau parfois

Que nous nous arrêtons sur le trottoir

Et regardons passer les rues

Comme des fleuves

 

C'est grâce à toi que j'ai des jambes et que je marche

Tu es assise devant moi comme une reine

Je pousse ton fauteuil mais c'est toi qui m'entraînes

Et qui m'ouvre la ville

Avec tes jambes mortes

 

Poème. Fauteuil roulant.
Repost 0
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 19:18
Poème pour l'anniversaire de Nicole. 7 mars.

 

7 mars

 

Tu les attends à chaque anniversaire

Les mots d'amour

Les mots de sang dans les artères

Comme un tambour

 

Je les ai recherchés pour toi

Dans notre histoire

Je me suis égaré parfois

Dans ma mémoire

 

Les saisons de pluie ont lavé

Les murs de mai

Les soleils ont bu l'encre noire

De mes grimoires

 

C'est en te regardant sourire

Que j'ai compris

Où étaient les mots du désir

Et de la vie

 

Dans tes yeux 

Je les ai trouvés

Les mots rêvés

Les mots pour écrire un poème

Qui dit je t'aime

 

Mon amour

 Je viens te l'offrir

Ce soir

Comme à la source on vient offrir 

La soif

 

 

 

 

Bon  anniversaire Nini ! de Plume la plumette

Bon anniversaire Nini ! de Plume la plumette

Bon anniversaire Nini! de Bella la belle

Bon anniversaire Nini! de Bella la belle

Repost 0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche