Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 09:10

paravents guimet 073

Courtisanes exposées à la vue du public -Harimise- par Katsukawa Shun'ei (1762-1819). Epoque Edo. Six volets, couleurs et poudre d'or sur papier.

Katsukawa Shun'ei est un peintre qui en son temps n'était pas considéré comme un grand artiste dans son pays. C'est l'intérêt que lui portèrent les Impressionnistes qui changea le regard de ses compatriotes. 

Il est connu pour ses portraits d'acteurs du Kabuki, de lutteurs de Sumo, de courtisanes.

paravents-guimet-076.JPG

Ce paravent représente des courtisanes dans la salle d'exposition (harimise) de la maison de plaisir dont le nom apparaît à l'arrière plan. C'est un moment de répit, sans doute au milieu de la journée. Les femmes se détendent et s'occupent, qui à fumer, qui à caresser un instrument de musique, qui à jouer à la poupée...

paravents guimet 077

paravents-guimet-078.JPG

Certaines courtisanes sont accompagnées de leur apprentie (kamuro) qu'elles habillent comme elles le désirent. Souvent elles leur font porter le même kimono.  Les deux premiers volets montrent la courtisane et son apprentie vêtues du même kimono rouge.

paravents-guimet-079.JPG

Les volets centraux : au fond avec un kimono noir ornée de vagues, une courtisane joue du shamisen à côté de son apprentie.

paravents-guimet-082.JPG

                                                     La joueuse de shamisen

paravents-guimet-083.JPG

visages détendus, moment de récréation entre femmes. On oublie un instant la réalité triviale...

paravents-guimet-088.JPG

Une femme fume du tabac avec la longue pipe...

paravents-guimet-089.JPG

Une autre joue à la poupée qu'elle soigne avec un pansement sur le bras...

paravents-guimet-081.JPG

  Une autre encore plie une feuille de papier pour créer un origami savant...

paravents-guimet-080.JPG

paravents-guimet-100.JPG 

Sur les deux premiers volets dans un tumulte d'étoffes, cinq femmes sont assises...

paravents-guimet-091.JPG

paravents-guimet-092.JPG

paravents-guimet-093.JPG

paravents-guimet-094.JPG

La composition de ce tableau donne l'impression d'une lente glissade de la droite vers la gauche sur le tapis rouge. Les courtisanes plus nombreuses plus serrées sur la droite ne sont plus que deux sur la gauche. Les isolées sont comme fragilisées, premières proies découvertes par le client ...

paravents guimet 073

.............................................................................................................

Bataille d'experts, le même paravent est attribué par le British Museum à Utagawa Toyosharu, artiste lui aussi de l'Ukiyo-e. On peut en douter quand on sait que cet artiste se différencie de ses prédécesseurs par son art de la perspective. Sur ce paravent toutes les courtisanes sont à la même échelle, sans souci de la perspective.

.............................................................................................................

Liens :

Paravent Japon. Edo. Ecole Hokusai. Neuf femmes jouant au jeu du renard.

Paravent japonais. Cheval à la longe. Momoyama. Guimet.

Paravent Corée. Epoque Choson.

Un paravent japonais. Ecole de Kano.Guimet

.............................................................................................................

 

..


Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 17:08

marionnettes-femis-juif-006.JPG

     En ce début d'année pas de plus belle carte de voeux que cette affiche rencontrée rue Francoeur. Je la dédie à tous ceux que j'aime, la plupart un peu cabossés, un peu blessés et qui mettent des étoiles dans mes nuits.

     Il y a à Montmartre, chez moi, tout un petit peuple venu d'Asie que j'aimerais vous présenter aujourd'hui. Ce sont des marionnettes encore vibrantes des représentations qu'elles ont données et qui comme tous les immigrés de Paris gardent en elles leur monde de couleurs, de senteurs et de bruits.

marionnettes-femis-juif-011.JPG

     Ces trois là ne savent trop quelle pièce jouer ensemble. Le prince birman, la paysanne indonésienne et Alexandre le Grand en personne.
 

marionnettes-femis-juif-014.JPG

    Lui, c'est le plus beau et il fait des ravages parmi les belles qui l'environnent. Il est prince de Thaïlande, porte tiare et costume marqueté de miroirs. Son visage est pourtant celui de ces jeunes que vous rencontrerez dans les rue de Bangkok, la même vie et la même douceur.

marionnettes-femis-juif-016.JPG
Elle, c'est ma première, mon premier amour de marionnette. Je l'ai rencontrée à Paris, il y a longtemps déjà. J'ignorais alors tout de l'Asie. Je ne savais pas qu'un jour j'aimerais à ce point cette région du monde. La dame était jetée sur le sol parmi de vieux débris de meubles et de vaisselle. Elle était à vendre dans une brocante minable où je l'ai ramassée pour lui rendre son statut de Grande Dame.

marionnettes-femis-juif-018.JPG

   Une coiffure baroque pour cette longue dame au visage concentré. Je ne sais pourquoi elle me fait penser à une fourmi. Autour d'elle d'autre dames vont et viennent, loin de leur Indonésie natale. C'est au Vietnam cependant que j'ai été frappé par la sveltesse, l'élégance, la noblesse des femmes. Vous les voyez marcher dans les rues avec leur longue tunique fendue ou filer comme des amazones sur leurs vélos. Quand je vais dans les hôtels touristiques dans ces pays, je suis frappé par le contraste entre la foule des occidentaux, souvent négligés, en shorts approximatifs, en chemisettes bariolées, ventre en avant, cul en arrière et le peuple de seigneurs qui les servent, nettoient leurs assiettes et font leur lit.

marionnettes-femis-juif-021.JPG

  Lui c'est Ganesh. En marionnette il est plutôt rare. C'est le plus sympa du panthéon hindouiste. En Inde il est présent partout, dans toutes les maisons et avec lui on oublierait que l'hindouisme aussi, comme bien des religions est capable d'intolérance et de violence. La marionnette est rare avec ses quatre bras et comme il se doit pour Ganesh, l'arrière de la tête en démon.


undefined
   Mon royaume pour un cheval ! 

 

marionnettes-002.JPG

Madame vient du Rajasthan, le pays des couleurs. On nous parle de la misère de l'Inde, misère encore bien réelle en certains endroits mais comment comprendre que malgré la difficulté de vivre les femmes y aient une telle allure? Les saris de soie vive, les bracelets miroitants, les sourires... Quand vous touchez aux ailes des papillons, la poussière d'or ou de bleu restent sur vos doigts. C'est dans vos yeux qu'elle scintille quand vous revenez du Rajasthan.

marionnettes-003.JPG

Un peu secrète, un peu triste avec son tambourin bien vissé sur la tête...
marionnettes-femis-juif-027.JPG
    Tous ceux qui sont allés à Hanoï connaissent ces petites créatures vendues aux touriste au théâtre des marionnettes sur eau. c'est un spectacle inoubliable, féérique et poétique qui mêle l'eau et le feu. Ces deux là, très banales, ne le sont pas pour moi et pour Nicole. Nous avions un guide exceptionnel, un homme très doux, très érudit et plein d'humour. Il nous a offert ces marionnettes avant de nous dire qu'il était désolé de nous quitter car il venait d'apprendre que sa mère avait été victime d'une crise cardiaque.

marionnettes-femis-juif-029.JPG

    Lui c'est un gros chinois souriant. A tort, je suis moins attiré par la Chine. peut-être à cause de reportages sur l'écorchage des chiens vivants ou sur la préparation culinaire de chats et chiens. C'est idiot car de notre côté nous sommes assez doués pour torturer la gent animale prétendue inférieure. Mais c'est promis, après les jeux olympiques qui me font horreur, je ferai un effort.

marionnettes-femis-juif-024.JPG

Bon il faut se faire une raison, vous risqueriez de vous lasser si je vous présentais tous mes hôtes. Je vais donc terminer avec celui là qui n'a rien d'asiatique et qui faisait partie d'un jazz band. Il a peut-être, dans les années 20 été victime du regard "banania" que l'on pouvait porter sur lui mais aujourd'hui il n'y pense plus. Il vit la belle vie sur ses coussins et c'est lui qui après avoir posé son trombonne vous souhaite une belle année .


 

 

Quatre ans après cet article je reçois des commentaires qui permettent à l'ignorant que je suis de se cultiver un peu dans la connaissance des marionnettes.

Ainsi me suis-je trompé sur mon gros Chinois qui est Birman. Papet m'apprend que l'on peut vérifier en soulevant sa jupe, ce que je n'avais jamais osé faire! S'il a un sexe sculpté, il est Birman!

Marionnettes d'Asie immigrées à Montmartre
Quelques photos du Ganesh à double visage....
Quelques photos du Ganesh à double visage....
Quelques photos du Ganesh à double visage....
Quelques photos du Ganesh à double visage....

Quelques photos du Ganesh à double visage....

... Et depuis cet article, quelques marionnettes vraiment chinoises sont venues s'ajouter à la petite bande!

Les dames chinoises n'aiment que la soie!
Les dames chinoises n'aiment que la soie!
Les dames chinoises n'aiment que la soie!
Les dames chinoises n'aiment que la soie!

Les dames chinoises n'aiment que la soie!

Marionnettes d'Asie immigrées à Montmartre
Marionnettes d'Asie immigrées à Montmartre
Marionnettes d'Asie immigrées à Montmartre
La preuve de la nationalité de mon gros "Chinois!

La preuve de la nationalité de mon gros "Chinois!

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 08:00

 

paravents-guimet-059.JPG

  "Les courtisanes sous les saules pleureurs", paravent de deux volets, couleurs et feuilles d'or sur papier. Epoque Edo (deuxième moitié du XVIIIème siècle)

Sous la pluie légère des feuilles, des courtisanes se promènent. Elles plaisantent, elles jouent comme dans une cour de récréation. 

 

paravents guimet 061

A gauche quatre courtisanes se concertent et s'amusent. Moment de grâce entre femmes... Les vêtements se font moins lourds et si la coiffure est toujours impeccable, les visages cessent d'être des masques, ils se détendent et s'animent.

paravents guimet 062

Ils ne sont pas des stéréotypes de visages, ils ont leur individualité malgré les codes (sourcils à peine soulignés, lèvres peintes, coiffure impeccable). Le nez est parfois trop lourd comme chez les personnages de gauche et de droite.

paravents guimet 064

Une fillette, impeccablement vêtue suit le groupe en servante. Elle est montrée de dos et ne participe pas à la conversation des femmes. Elle a quittté sa famille pour rejoindre l'okiya, la maison des geishas. Elle est soumise à une discipline stricte et commence un apprentissage long et pénible qui lui permettra quelques années plus tard de devenir à son tour une geisha.

paravents-guimet-059-copie-1.JPG

A gauche, une courtisane montre le lieu où elle a envie de se rendre d'un pas décidé et dansant. Elle propose à ses amies de la suivre et c'est cette proposition qui provoque leur pépiement.     

paravents guimet 070

Malgré la rigueur vestimentaire, les vêtements semblent saisis par une grâce momentanée. Ils semblent plus légers, plus libres.

paravents guimet 068

Une fillette l'accompagne. Elle est tournée vers l'autre fillette. Elle tient fièrement une cage à grillons. Pour un moment, elle retrouve les plaisirs de son âge.    

paravents guimet 071

Les insectes chantent, les saules se penchent vers les femmes. C'est le printemps, l'air est léger. Les courtisanes vivent une parenthèse heureuse sous les arbres qui pleurent.

.............................................................................................................

      Lien : Paravents japonais 

  Paravent Japon. Edo. Ecole Hokusai. Neuf femmes jouant au jeu du renard.

.............................................................................................................................................................................................................................................................................

 

Liens : Paravents asiatiques

 

Paravent japonais. Cheval à la longe. Momoyama. Guimet.

paravent Japon. Les grues. Edo.

Paravent Corée. Epoque Choson.

Un paravent japonais. Ecole de Kano.Guimet

 

....................................................................................................................................................................................

 

..

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 08:30

 

 

paravents-guimet-110.JPG

                                                                            5ème volet

 

paravents guimet 040

 

Attention chef d'oeuvre!

      C'est un de plus beaux paravents que possède le musée Guimet : "Neuf femmes jouant au jeu du renard".

Il date de l'époque Edo (1800-1805); il est de l'école de Hokusai et il enchante quiconque s'en approche.

paravents-guimet-104.JPG

                                                                         Volets 1 à5

Sur fond d'or qui brille ou s'ombrage selon la lumière, de jeunes femmes, heureuses de se retrouver entre elles, après avoir échangé de petites nouvelles qui pimentent le quotidien, s'amusent à un jeu de mains qui n'est pas un jeu de vilains; un jeu qui fait danser leurs mains et s'éclairer d'un sourire enfantin leur visage.

paravents-guimet-113.JPG

                                                                     Volets 5 à 7

Mains couvertes, mains découvertes...

Le jeu du renard est une variante de notre "caillou-papier-ciseau"...

La position des doigts signifie "renard-chef de village-chasseur". Le chef de village l'emporte sur le chasseur, le chasseur sur le renard, le renard qui a des pouvoirs magiques sur le chef de village qu'il ensorcèle.

paravents-guimet-101.JPG

                                                                       volets 2 à 4

Ce divertissement naïf prend sur le paravent une allure de joyeuse conspiration, d'élégant passe-temps. On entre dans un univers où la plus grande simplicité (le jeu, les objets,) va de pair avec un raffinement extraordinaire : les coiffures impeccables et savantes, le visage maquillé de blanc, le trait à peine souligné des sourcils, les lèvres rouges comme un fruit, les kimonos aux étoffes précieuses....

Comment définir le charme de cette atmosphère de conte et de cérémonie?

paravents-guimet-055.JPG

                                                                       Volets 8 à 10

Regardons le paravent, en partant de la droite.

Le jeu se joue par couple.  Les huitième et neuvième volets nous montrent une femme debout, se drapant dans ses étoffes qui forment un mouvement de vague.  Elle s'apprête à proposer un signe à sa voisine et elle triche un peu en épiant la main dénudée...

paravents-guimet-054.JPG

...avec un petit air étonné, comme si elle avait été surprise... 

paravents-guimet-053.JPG

Sa voisine souriante porte la plus savante, la plus extravagante coiffure de fleurs et de rubans autour des cheveux tirés et coiffés en chignon...

paravents-guimet-056.JPG

Sa main imprudemment dévoilée passe sur le septième volet...

paravents-guimet-049.JPG

                                                          Volets 5, 6, 7.

Une femme y est assise sur ses talons, les mains sur les cuisses...                                                                      

paravents-guimet-109.JPG

Sa coiffure est moins élaborée que celle de ses compagnes, son kimono plus terne...

Elle est assise devant le plateau qu'elle vient de poser à terre.  Les deux mains sur les cuisses, elle ne participe pas au jeu. Elle est la neuvième du groupe, la servante.

paravents-guimet-052.JPG

Son visage interrogatif et souriant est dans l'attente des désirs des joueuses... 

paravents-guimet-051.JPG

paravents-guimet-050.JPG

Devant elle, une femme dissimule son sourire sous la manche de son kimono. Main voilée, main dénudée... L'une sous l'étoffe, l'autre posée sur une boîte.

paravents-guimet-045.JPG

                                                         Volets 3, 4, 5.

Les volets 4 et 5, au centre du paravent, représentent deux joueuses, à la fois tournées l'une vers l'autre et s'écartant chacune dans des directions opposées... 

paravents-guimet-048.JPG

L'une et l'autre sont au centre de la composition, au centre du groupe de jeunes femmes qui s'amusent, et l'une et l'autre attirent le regard, par leur gestuelle plus marquée comme un mouvement de danse.

paravents-guimet-047.JPG

Les traits noirs à l'encre soulignent le mouvement des étoffes et leur épaisseur. Le trait léger du visage, la fente à peine marquée des yeux, la délicatesse des sourcils forment un contraste... On ressent la rigueur d'un apparat, d'un appareil, d'un rituel de l'habillement et de la coiffure, qui dans ces moments de grâce où les femmes sont entre elles cesse d'être pesant et n'entrave plus la légèreté des corps qui semblent s'en échapper... 

paravents-guimet-041.JPG

                                                                  Volets 2 et 3

Sur le deuxième volet, les femmes sont debout (comme sur le 7ème)...

paravents-guimet-044.JPG

Femmes oiseaux, femmes complices, dans le frémissement des étoffes....

On ne voit pas leurs mains qui, cachées dans les longues manches, ont déjà choisi le signe qu'elles allaient proposer...

Chasseur, chef du village, renard?

paravents-guimet-043.JPG

Sur le premier volet, une femme assise, attend de participer au jeu. Elle savoure l'instant. Elle est comme nous dans le bonheur léger du moment. 

Et puisque le renard est capable d'ensorceler ceux qui l'approchent, pas étonnant que nous soyons nous-aussi ensorcelés par le jeu qu'il mène de main (de patte) de maître!

.............................................................................................................

Liens Paravents asiatiques :


Paravent japonais. Cheval à la longe. Momoyama. Guimet.

Paravent Japon. Les grues. Edo.

Paravent Corée. Epoque Choson.

Un paravent japonais. Ecole de Kano.Guimet

 

....................................................................................................................................................................

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 15:05

Karnataka-508.JPG

Le temple de Durga à Aihole est un des plus originaux et des plus harmonieux du karnataka. Il a été construit au VIIème siècle de notre ère sur un plan allongé qui fait penser au plan absidial de certains temples rupestres bouddhiques. 

Karnataka-544.JPG

Il date du règne des Chalukyas, puissante dynastie qui étendit du VIème au VIIème siècle sa domination jusqu'au Gujarat.

Son nom de "Durga" pourrait prêter à confusion. Il ne s'agit pas de la déesse dotée de pouvoirs fabuleux pour combattre les démons... mais de l'enceinte qui entourait le site et qu'on appelait "durga", c'est à dire forteresse.

Karnataka-523.JPG

Le porche du temple se présente comme un narthex. 

Karnataka-510.JPG

Les colonnes carrées et massives contrastent avec le plafond aux caissons sculptés.

Karnataka-524.JPG

Les couples amoureux aux lignes souples et sensuelles ornent les lourds piliers.

Karnataka-531.JPG

Une des originalités de l'édifice est ce déambulatoire qui fait le tour du sanctuaire

Karnataka-527.JPG

On y découvre les fenêtres sculptées dans un seul bloc de pierre. Celle-ci représente des svatiskas, pointe tournée vers la droite, symbole des cycles constructifs.

Karnataka-530.JPG

La question est posée de savoir à quelle divinité le temple était dédié. On y trouve en effet de remarquables représentations de Shiva, de Vishnu, de Durga...

Celles de Vishnu sont plus nombreuses et avec ma petite logique d'occidental, c'est à ce dernier que j'attribuerais la dédicace.

En effet les souverains Chalukyas étaient particulièrement attachés à Vishnu. C'est de lui qu'ils avaient reçu leur étendard à tête de sanglier...

Karnataka-528.JPG

Une des plus belles représentations de Shiva se trouve cependant sur ces murs.

Shiva déhanché, appuyé sur le taureau Nandi, ses huit bras tournant comme un soleil... Il a les yeux mi-clos. Il les ouvre lors de la création et les ferme lors de la destruction... 

Karnataka-529.JPG

Vishnu est représenté sous divers avatars. Ici nous voyons Narasimha. La sculpture fait penser à celle des grottes de Badami créées à la même époque. Vishnu est appuyé sur sa massue disparue (comme à Badami).

Karnataka-532.JPG

Encore une sculpture qui ressemble à celles de Badami. Vishnu Varaha sauve la terre en la sortant des eaux et en la portant sur son coude gauche. Il a le pied posé sur le serpent cosmique Ananta.

durga-vishnu.jpg

Encore Vishnu élégant et sensuel avec à sa gauche Garuda et à sa droite Lakshmi. 

durga-harihara.jpg

      Une représentation qui réconciliera les adeptes de Shiva et ceux de Vishnu, Harihara, composé d'une moitié de l'un et de l'autre... 

Laksmi et Parvati leur "moitié" (!) ou plutôt leur épouse, est représentée de part et d'autre. C'est la sculpture la plus lourde, la moins harmonieuse de cet ensemble unique.

Karnataka-533.JPG

Durga apparaît enfin avec son lion redoutable, avec ses huit bras armés, avec à ses pieds, le démon buffle Mahisa qu'elle terrasse...

Ces sculptures sont le trésor du temple. Avec celles de Badami, elles sont parmi les plus belles oeuvres qu'on puisse voir... Elle font partie du trésor commun de l'humanité.

Karnataka-509.JPG

Pour terminer la visite du temple de Durga quelques photos sans légendes.

Il n'en est pas besoin.

Tout l'édifice est une légende vivante qui se suffit ...

Karnataka-522.JPG

Karnataka-514.JPG

Karnataka-534.JPG

Karnataka-541.JPG

Karnataka-542.JPG

Karnataka-543.JPG

Karnataka-538.JPG

Karnataka-545.JPG

.............................................................................................................

Liens : Karnataka

Karnataka. Hampi. Temple Virupaksha. Vishnu Narasimha. Badami

Lingam.

Mysore. Palais. Illumination.

Hampi. Le Bain de la Reine. Le Lotus Mahal.

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (2)

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)

Inde. Goa. Eglise Saint François d'Assise. Les Anges.

Karnataka. Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Karnataka. Belur. Le temple de Keshava.

Karnataka.Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

Inde. Karnataka.Badami Grottes 1 et 2.

Inde. Karnataka. Mysore. Taureau Nandi. Chamundi Hill. Les sept plus grands Nandi.

Inde. Karnataka; Grotte de Ravana Phadhi. Aihole.

Inde. Karnataka. Statue géante de Bahubali. Sravanabelagola.

Inde. Karnataka. Hommes et femmes.

.............................................................................................................

 

..


Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 07:15

Karnataka-442.JPG

Le temple de Vitthala est un joyau de pierres.

Sur le site de Hampi, on a beau avoir été rassasiés de beauté, on ne peut manquer d'être charmés par ce monument aux lignes simples et aux colonnes légères... 

Karnataka-446.JPG

Le temple de Vitthala dédié à Vishnu date du XVème siècle, voulu par le roi Devaraya II pour sa capitale de Vijayanagar qui éblouissait les visiteurs venus du monde arabe ou du Portugal.

On peut voir sur cette photo les fameuses colonnes chantantes. La pierre est sculptée de telle manière que frappée doucement, elle vibre et émet un son magique. 

Karnataka-443.JPG

Malheureusement, les visiteurs friands ce cette curiosité les ont tant malmenées que certaines ont été détériorées et qu'il a fallu interdire ce "rite". 

Karnataka 457

Le temple est précédé d'une salle hipostyles aux cent colonnes ornée de yalis, les chevaux dressés.

Karnataka-448.JPG

Karnataka-449.JPG

De nombreuses sculptures montrent Krishna (qui est un avatar de Vishnu) en train de flirter avec de jolies demoiselles. 

Karnataka-450.JPG

Il porte la plante de la douceur, la canne à sucre. Avec lui l'amour n'apporte que suavité et épanouissement...

Toute femme en Inde rêve d'avoir un époux qui ressemble à Krishna !

Karnataka-452.JPG

Karnataka-454.JPG

Karnataka-455.JPG

Des scènes du Ramayana sont sculptées sur les piliers. On voit ici le singe Hanuman qui se hisse sur sa queue enroulée pour se mettre au niveau de  Brahma.

Karnataka-466.JPG

Karnataka-444.JPG

La merveille du temple de Vitthala c'est ce chariot de pierre qui abrite Garuda, le véhicule de Vishnu. A la fois massif et léger, il semble en mouvement....

Karnataka-445.JPG

Et aussi étonnant que cela puisse paraître, ses roues de pierre tournaient sur leur essieu.

Une fois encore, à cause de la curiosité des visiteurs qui les malmenaient, il a fallu les bloquer...

Karnataka-453.JPG

Et cette petite princesse indienne le regrette sans doute... 

Karnataka-459.JPG

Un frangipanier fleurit dans la cour...

Karnataka-464.JPG

... et l'on aimerait s'asseoir à son ombre pour écouter le vent léger qui passe sur les pierres blondes et les fait chanter... 

.............................................................................................................

Liens : Karnataka:

Karnataka. Hampi. Temple Virupaksha. Vishnu Narasimha. Badami

Lingam.

Mysore. Palais. Illumination.

Hampi. Le Bain de la Reine. Le Lotus Mahal.

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (2)

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)

Inde. Goa. Eglise Saint François d'Assise. Les Anges.

Karnataka. Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Karnataka. Belur. Le temple de Keshava.

Karnataka.Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

Inde. Karnataka.Badami Grottes 1 et 2.

Inde. Karnataka. Mysore. Taureau Nandi. Chamundi Hill. Les sept plus grands Nandi.

Inde. Karnataka; Grotte de Ravana Phadhi. Aihole.

Inde. Karnataka. Statue géante de Bahubali. Sravanabelagola.

Inde. Karnataka. Hommes et femmes.

Karnataka. Aihole. Temple de Durga.

............................................................................................................

 

..

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 07:15

Karnataka-299.JPG

Hampi est un site étrange qui semble surgir du passé dans un paysage minéral où les monuments naissent de la roche et où les dieux couleur de sable dansent immobiles dans la lumière... 

Capitale d'un des plus puissants empires de l'Inde, fondé en 1336 et à son apogée au XVIème siècle, la ville s'étendait sur 43 km2.  Elle  était protégée par 7 enceintes fortifiées. Une ville somptueuse et riche, sûre de son invulnérabilité.

Karnataka-301.JPG

Il fallut la coalition des sultanats musulmans du Deccan pour la faire tomber à la bataille de Talikota.

Shiva sommeillait, Vishnu était en voyage sans doute quand la ville fut violée et saccagée pendant plus de six mois...

Karnataka-313.JPG

Mais voyez, la ville n'est pas morte.

Sur les collines rondes, entre les roches en suspension, elle est debout. Avec ses temples, avec ses statues, avec le gopuram audacieux du temple de Virupaksha...

Karnataka-316.JPG

Le gopuram de 9 étages avec ses sculptures qui sont un hymne à la vie, se dresse comme un phare sur l'océan minéral.

Karnataka-317.JPG

Les singes curieux y jouent au soleil et regardent ces drôles d'animaux que sont les touristes.

Karnataka-322-copie-1.JPG

A l'intérieur du temple dédié à Shiva, la vie va son cours avec ses prêtres, avec ses fidèles, avec ses singes intéressés par les fruits offerts en offrande...    

Karnataka-324.JPG

      La sanctuaire ouvert sur la lumière abrite le lingam sacré

Karnataka-331.JPG

Les plafonds peints ont conservé leurs couleurs

Karnataka-332.JPG

Ils racontent les histoires sacrées des dieux et des démons, des héros et des hommes, le foisonnement des mythes indiens qui nous obligent à retrouver pour les approcher, notre âme de poète ou d'enfant.

Karnataka-334-copie-1.JPG

Une petite fille s'approche de Lakshmi, l'éléphante sacrée qui s'apprête à la bénir en posant délicatement sa trompe sur sa tête. L'animal vénéré et l'enfant qui s'avance sans peur sont une belle image de l'Inde. 

Karnataka-327.JPG

Sur les murs l'érotisme n'est pas réservé à quelques voyageurs voyeurs... il est naturel et mêle sensualité et humour.  

Karnataka-335.JPG

nandi-tricephale.jpg

Le taureau Nandi démultiplié reçoit l'hommage des prêtres.

Heureux taureau vénéré avec Shiva qu'il porte sur son dos.

Qu'il vienne en aide aux taureaux torturés dans les arènes de notre monde "civilisé" où l'on prend plaisir à assister à la mise à mort d'animaux innocents...

Karnataka-338.JPG

Les singes insouciants et espiègles s'amusent dans la cour du temple. 

Karnataka-337.JPG

Celui-là a un peti côté Narcisse...

Karnataka-339-copie-1.JPG

Les jeunes vaches ont des yeux amoureux qui ne rassurent qu'à moitié Nicole...

Karnataka-405.JPG

Un peu plus loin, une statue géante (7 mètres) de Vishnu Narasimha. La statue a été mutilée par les envahisseurs musulmans et Vishnu n'a plus de mains. 

Karnataka-406.JPG

Sa tête est protégée par le serpent Adishesha sur lequel il est assis et dont  les sept têtes lui font une protection.

On imagine qu'il portait sur son genou gauche une représentation de sa shakti, c'est à dire sa puissance féminine, son énergie créatrice, son épouse, Lakshmi. En effet à l'arrière de la statue, on peut voir un bras de la déesse qui enlaçait son époux. C'est pourquoi l'imposante statue monolithe est appelée : Lakshmi Narasimha.

Karnataka-410.JPG

Une grille empêche Nicole d'aller sur les genoux de Vishnu pour le transformer en Nicole Narasimha...

Karnataka-408.JPG

A quelques mètres de Vishnu, un petit temple, le Badavi Lingam abrite le plus grand lingam du Karnataka sur le yoni qui émerge de l'eau.

 Monolithe intact sur le site ruiné de l'ancienne capitale, symbole de Shiva, il est aussi celui de l'Inde qui après tant de destructions, de guerres, de catastrophes est en passe de devenir le pays le plus peuplé, le plus jeune, le plus neuf de la planète...

....................................................................................................................................................................

 

Liens : Karnataka :

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1) .

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (2)

Karnataka. Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Inde. Goa. Eglise Saint François d'Assise. Les Anges.

Karnataka. Belur. Le temple de Keshava.

Inde. Karnataka.Badami Grottes 1 et 2.

Karnataka.Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

Inde. Karnataka. Mysore. Taureau Nandi. Chamundi Hill. Les sept plus grands Nandi.

Inde. Karnataka; Grotte de Ravana Phadhi. Aihole.

Inde. Karnataka. Statue géante de Bahubali. Sravanabelagola.

Inde. Karnataka. Hommes et femmes.

Mysore. Palais. Illumination.

Karnataka. Aihole. Temple de Durga.

 

......................................................................................................................................................................

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 13:20

Karnataka-011.JPG

Le palais de Mysore... Une imposante bâtisse qui ressemble à une gare ou à des grands magasins fin de siècle.

Karnataka-012.JPG

Une architecture composite (1897-1912) de style indo-british, assez pompeuse et ostentatoire due à un architecte anglais, colonisation oblige, du nom d'Irwin Henry. Un festival architectural qui mêle influences indiennes, musulmanes, gothiques... Un monstre qui à force de monstruosité finit par être original et créer son propre style..

mysore2.jpg

L'intérieur qu'il est interdit de photographier (!) est plus intéressant avec ses décors qui font penser à des toiles de Gustave Moreau, un mélange hétéroclite d'orient et d'occident...

mysore.JPG

...comme cette salle remarquable, la salle du mariage, qui évoque à la fois un opéra et le grand hall des Galeries Lafayette.

J'ai volé la photo à Antoine et Anna qui l'avaient eux-mêmes volée avant d'être volés par les agents de l'ordre (!) qui ne leur ont rendu leur appareil numérique qu'après les avoir rackettés !

Karnataka-014.JPG

  Les habitants de Bengalore viennent en foule devant la façade, avec grands parents et enfants, le dimanche soir à la tombée de la nuit...

Karnataka-016.JPG

... C'est que soudain le palais s'illumine... Un pointillé de lumières en souligne chaque détail architectural et le propulse dans la nuit comme un château de rêve, un château de Contes de fées...

Karnataka-018.JPG

Et on ne saurait expliquer pourquoi on reconnaît soudain dans ce mastodonte illuminé, le charme et la poésie de l'Inde des Maharadjahs.

Est-ce parce qu'au dessus de l'arche centrale trône la déesse Gajalakshmi qui entourée de ses éléphants assure richesse, chance, prospérité à ceux qui la vénèrent? Une bonne fée comme celle des contes, comme celle qui donne la lumière aux presque 100 000 ampoules accrochées sur la façade et qu'on a longtemps appelée "la fée électricité".

Karnataka-017.JPG

Les murs extérieurs, la porte sud par où passent les éléphants lors des grandes fêtes, sont illuminés eux-aussi...

mysore4.jpg

Karnataka-021.JPG

... et l'on reste devant cette ville irréelle surgie de l'ombre, comme des enfants devant l'arbre de Noël...

Karnataka-022.JPG

Karnataka-024.JPG

Karnataka 020

Et même les insectes qui vibrent dans l'air tropical se mettent à briller comme autant de fées Clochette...

 

....................................................................................................................................................................

      Liens : Karnataka et Goa

Hampi. Le Bain de la Reine. Le Lotus Mahal.

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (2)

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)

Inde. Goa. Eglise Saint François d'Assise. Les Anges.

Karnataka. Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Karnataka. Belur. Le temple de Keshava.

Inde. Karnataka.Badami Grottes 1 et 2.

Karnataka.Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

Inde. Karnataka. Mysore. Taureau Nandi. Chamundi Hill. Les sept plus grands Nandi.

Inde. Karnataka; Grotte de Ravana Phadhi. Aihole.

Inde. Karnataka. Statue géante de Bahubali. Sravanabelagola.

Inde. Karnataka. Hommes et femmes.

Karnataka. Hampi. Temple Virupaksha. Vishnu Narasimha. Badami Lingam.

Mysore. Palais. Illumination.

Karnataka. Aihole. Temple de Durga.

 

....................................................................................................................................................................

 

.....................................................................................................................................................................

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 07:30

Karnataka-414.JPG

Au bain de la reine, il n'y a plus de reine, il n'y a plus d'eau...  

Et pourtant, avec un peu d'attention, on peut y entendre des rires cristallins et sentir sur sa peau les éclaboussures des jeux et des plongeons...

Karnataka-426.JPG

A Hampi, dans la capitale disparue de Vijayanâgara, l'extérieur du bâtiment dans l'enclos réservé aux femmes, présente un aspect austère, un aspect de forteresse interdite...    

Karnataka-418.JPG

Le contraste est grand quand on y pénètre.

Nous nous trouvons dans un palais, influencé par l'architecture Indo-musulmane qui a connu son âge d'or entre le XIIIème et le XVIème siècle. 

Karnataka-421.JPG

Les balcons sculptés et leurs arcs polylobés, les couloirs voûtés qui font penser à un cloître consacré aux plaisirs de la détente dans l'indolence tropicale...tout semble conçu pour le bonheur des sens.

Karnataka-419.JPG

 Les coupoles caractéristiques de l'art des envahisseurs, s'ornent parfois de décors qui évoquent l'eau et ses habitants, comme ces canards qui se font du bec à bec. 

L'art indien, par chance, ne pratique pas l'interdit de la représentation des êtres vivants.

Karnataka-424.JPG

L'eau arrivait par ce canal de pierre et se déversait dans le bassin aux proportions harmonieuses : 15 mètres sur 15 mètres. La profondeur n'atteignait pas deux mètres, ce qui permettait à la reine et ses compagnes de barboter sans crainte autour d'un élégant pavillon qui occupait le centre du bassin.

Il a disparu et il n'en subsiste sur le sol que la trace des piliers.

Karnataka-415.JPG

Un escalier, au nord, permettait de descendre dans l'eau.

Karnataka-413.JPG

De jeunes indiennes dansent avec le sourire que devait avoir la reine quand elle se plongeait dans l'eau fraîche... 

Karnataka-416.JPG

Et il est vrai que ce bâtiment simple et harmonieux provoque chez tous ceux qui le découvrent une sensation de bien-être...

L'ombre accueillante, la lumière, la beauté des arcades... On imagine les jeux royaux, le bonheur des corps qui trouvent ici l'ombre et la fraîcheur alors qu'il fait si chaud de l'autre côté des murs...

On regrette la destruction de cette ville somptueuse qui malgré ses multiples enceintes fortifiées ne put résister à l'assaut de cinq sultans coalisés.

Karnataka-393.JPG

A côté du bain de la Reine, un autre joyau architectural est resté debout. Il a été épargné sans doute par ce que les vainqueurs y avaient reconnu une architecture qui leur était familière : Le Lotus Mahal.

Karnataka-392.JPG

L'élégant pavillon avec ses arcs polylobés où la Reine se reposait après la baignade, invite au repos ou au bavardage....

Le lotus qui orne ses plafonds lui a donné son nom... La maison du Lotus

Karnataka-390.JPG

Ses proportions, sa couleur, l'harmonie de ses toits en pyramides invitent à s'en approcher, à entendre les chants des femmes, à saisir au vol une image venue du passé... une image de calme et de volupté, insouciante un moment encore malgré la rumeur des troupes qui approchent...

Karnataka-398.JPG

Les éléphants royaux qui à quelques mètres avaient leur "résidence" n'ont pu arrêter la vague des conquérants...

Mais Ganesh a toujours le dernier mot...

la vieille capitale fait aujourd'hui partie du patrimoine de l'humanité...

Et la reine revient secrètement se baigner avec ses compagnes quand les visiteurs s'en sont allés....

Karnataka 147

 

Liens : Karnataka :

 Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)

Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (2)

Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Belur. Le temple de Keshava.

Badami Grottes 1 et 2.

Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

Mysore. Taureau Nandi. Chamundi Hill. Les sept plus grands Nandi.

 Grotte de Ravana Phadhi. Aihole.

Statue géante de Bahubali. Sravanabelagola.

Hommes et femmes.

Mysore. Palais. Illumination.

Karnataka. Hampi. Temple Virupaksha. Vishnu Narasimha. Badami Lingam.

Karnataka. Aihole. Temple de Durga.

...........................................................................................................


 

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 07:45

Karnataka-202.JPG

 

                 .... Suite de la visite du temple de Hoysaleshwara.. ( Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)


                    Parmi les autres sculptures remarquables, voici celle du dieu du désir amoureux, Kâma, qui comme l'Eros grec, porte un arc, un carquois et des flèches qui visent au coeur !

Karnataka-229.JPG

Quelques fresques érotiques rappellent qu'hommes et dieux ont un corps taillé pour l'amour. 

Karnataka-230.JPG

Karnataka-218.JPG

Un adolescent est à ce point ému par son désir qu'une jeune fille à tête d'âne a pour lui tous les charmes...

Karnataka-235.JPG

L'entrée sud du temple...

Karnataka-233.JPG

De part et d'autre de la porte les "Dvarapala" sont à leur poste de gardiens. Fonction qui ne leur interdit pas un déhanchement très sensuel...

Karnataka-200.JPG

Karnataka-234.JPG

Toujours côté sud, un immense Ganesh, installé sur son derrière, veille sur le sanctuaire...

Karnataka-214.JPG

Le fils de Shiva est sculpté maintes fois sur les murs. Ici, on le voit en train de danser avec grâce. 

Karnataka-223.JPG

L'intérieur du temple est une invitation au recueillement. Les colonnes monolithiques brillent doucement dans l'ombre....

Karnataka-228.JPG

Nandi maintes fois caressé par les fidèles veille sur le Saint des Saints....

Karnataka-226.JPG

Comme les gardiens et leurs servantes déhanchées, porteuses du chasse-mouches...

Karnataka-224.JPG

Le lingam couvert d'étoffes et de fleurs s'offre au regard... Présence de Shiva... 

Karnataka-240.JPG

... et présence de jolies indiennes

Karnataka-239.JPG

Un dernier regard sur les murs sculptés avant de quitter ce temple...

Le roi des démons, Ravana à dix têtes, soulève le mont Kailash, demeure des dieux. 

Karnataka-208.JPG

...et nous quittons à regret ce palais de pierres sacrées où dansent les dieux...

 Karnataka-231.JPG

      ...et où Nandi veille pour l'éternité...


Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)

 

...................................................................................................................................................................

 

Liens : Karnataka.

Karnataka. Belur. Le temple de Keshava.

Karnataka.Badami Grottes 1 et 2.

Karnataka.Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

Karnataka. Mysore. Taureau Nandi. Chamundi Hill. Les sept plus grands Nandi.

Karnataka; Grotte de Ravana Phadhi. Aihole.

Karnataka. Statue géante de Bahubali. Sravanabelagola.

Karnataka. Hommes et femmes.

Karnataka. Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Mysore. Palais. Illumination.

Hampi. Le Bain de la Reine. Le Lotus Mahal.

Karnataka. Hampi. Temple Virupaksha. Vishnu Narasimha. Badami Lingam.

Karnataka. Aihole. Temple de Durga.

 

....................................................................................................................................................................

 

...

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche