Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 08:40
Rue Cauchois.  Montmartre.

C'est une jolie rue de Montmartre, calme et quasi provinciale à deux pas de la nerveuse rue Lepic et de la très branchée rue des Abbesses!

Rue Cauchois.  Montmartre.

Comme bon nombre de ses consoeurs montmartroises, elle doit son nom au propriétaire qui fit lotir ses terrains dans la deuxième moitié du XIXème siècle.

L'ancienne impasse Cauchois qui fait partie aujourd'hui de la rue.

L'ancienne impasse Cauchois qui fait partie aujourd'hui de la rue.

Il existait une impasse qui portait son nom et qui fut absorbée par la rue lorsqu'elle fut prolongée. Cette impasse n'a que des numéros impairs, elle est comme une excroissance de la rue qui après cette hernie, poursuit son chemin jusqu'à la rue Constance et l'Impasse Marie Blanche.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Courte rue mais grand passé.... Sur ses 133 mètres de nombreux personnages plus ou moins célèbres ont vécu...

Rue Cauchois.  Montmartre.
Rue Cauchois.  Montmartre.

Au commencement, rue Lepic, se trouve le Café des deux moulins que le film Amélie Poulain a fait connaître au-delà de nos frontières. Il n'est pas rare de voir des Japonais, souriants et émus, y faire de selfies...

Rue Cauchois.  Montmartre.

Au 4, jouxtant les 2 Moulins, il y eut au début du XXème siècle un bar-hôtel dont une photo garde le souvenir, avec le sourire des marchandes de fleurs faisant une pause avant d'escalader la Butte et de proposer aux passants leur bouquets.

Le 3

Le 3

Au 3, petit immeuble sans éclat, le peintre Amédée Buffet (1869-1934) eut son atelier.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Oublié aujourd'hui, il connut le succès et reçut des commandes nombreuses. Avec son frère Paul, il fut chargé de remplacer les toiles de Goya qui avaient été détruites dans la Chartreuse espagnole d'Aula Déi. Le fantôme du génial Espagnol ne le paralysa pas tout à fait!

Pour preuve de son renom, on le trouve dans la délégation envoyée officiellement pour représenter les artistes français à l'Exposition Universelle de 1905, aux côtés de Renoir, Sisley et Monet!

Le 7

Le 7

Le 7 se protège derrière de hauts murs. Normal puisque c'est là que vécut pendant 35 ans, le commissaire Bourrel, le fin limier de l'émission télévisée "Les 5 dernières minutes".

"Sur le Banc". Souplex et Sourza.

"Sur le Banc". Souplex et Sourza.

Raymond Souplex (1901-1972) commença comme chansonnier et se produisit souvent au Théâtre des Deux Ânes sur le boulevard voisin.

Peu à peu s'effacera son souvenir tant il est vrai qu'il ne brilla jamais dans des chefs d'œuvre.

On le connaît encore un peu pour avoir été le clochard de "Sur le Banc" avec sa complice, Jane Sourza.

On oubliera peut-être aussi qu'il répondit à l'invitation du Reich et alla à Berlin en 1943, tous frais payés, représenter la chanson française. Ce qui lui valut un blâme à la Libération.

Il ne fut pas le seul dans le convoi dont Piaf et Viviane Romance faisaient partie...

Le 10.

Le 10.

Le 10 est un somptueux immeuble aux larges fenêtres et au décor 1900-bourgeois (par opposition au 1900-artiste de Guimard).

Rue Cauchois.  Montmartre.

Pendant quelques années de sa courte vie, un des écrivains de théâtre les plus audacieux et les plus torturés y vécut.

Il s'agit de Bernard-Marie Koltès (1948-1989) dont Patrice Chéreau mit en scène quelques pièces.

Joué dans le monde entier et toujours actuel, il  a été frappé en pleine créativité, emporté par le SIDA.

Parmi ses pièces les plus représentées, on compte "Combat de nègre et de chiens" ou "Dans la solitude des champs de coton".

La pierre blanche de la tombe de Koltès.

La pierre blanche de la tombe de Koltès.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Il est enterré à une centaine de mètres de la rue Cauchois, cimetière Montmartre...

A gauche, au fond de l'ancienne impasse, le 11...

A gauche, au fond de l'ancienne impasse, le 11...

Le 11 est aujourd'hui une maison au style architectural affirmé, manifeste des années trente, à la fois fonctionnel et original.

Mais... ce n'est plus le nid d'amour, détruit, d'un couple hors normes, d'un homme et d'une femme exceptionnels qui s'aimèrent jusqu'à ce jour de 1922 où ils quittèrent ce monde, non pas sur la butte, mais à la montagne... à Chamonix.

Il s'agit de Marcel Sembat et Georgette Agutte.

Il serait prétentieux de vouloir retracer la vie et le destin de ces deux amoureux! Simplement rappeler que Marcel Sembat (1863-1922) que beaucoup ne connaissent que par la station de métro, ligne 9, la rue et le square du XVIIIème, fut un grand humaniste, un socialiste de conviction et de cœur, adepte de la transparence, hostile aux privilèges que s'octroient les puissants.

Il fut un des initiateurs de la Loi de séparation des églises et de l'Etat, que certains beaux esprits remettent en cause aujourd'hui!

Il fut ministre des Travaux Publics en 1914... Il adhéra à la Franc Maçonnerie et créa à Montmartre la Loge de la Raison.

Il fut également un passionné d'art et notamment de peinture, défenseur des Fauves, ami et admirateur de Matisse. Il écrivit sur ce peintre la première monographie connue.

Il meurt d'une hémorragie cérébrale en 1922 à Chamonix

 

Rue Cauchois.  Montmartre.
Rue Cauchois.  Montmartre.

Georgette Agutte est un peintre qui apprit  de Gustave Moreau la liberté et l'audace, se lança de toute sa conviction dans la combat du fauvisme.  Elle était collectionneuse et possédait une collection remarquable, de Matisse notamment.

Après un premier mariage, elle rencontre Marcel Sembat. Ils se ressemblent, partagent le même idéal de justice, de paix, le même goût pour l'art libre et audacieux... Les Cahiers noirs de Marcel Sembat nous livrent sans fard, la force sensuelle et spirituelle de leur union.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Tous deux habitent 11 rue Cauchois. Ils vont souvent à Bonnières sur Seine où Sembat possède une maison familiale et à Chamonix où ils ont acquis un chalet, le "Murger".

Le jour où Marcel sembat meurt brutalement, Georgette Agutte après l'avoir veillé, écrit à son neveu :

"Je ne peux pas vivre sans lui. Minuit. Douze heures déjà qu'il est mort. Je suis en retard".

Elle se tire une balle dans la tête.

Rue Cauchois.  Montmartre.
Le 15

Le 15

Au 15, dans l'ancienne impasse, un autre peintre eut son atelier : Charles Bombled (1862-1927).

Charles Bombled. Cheval à l'écurie.

Charles Bombled. Cheval à l'écurie.

Né à Chantilly, il aimait les chevaux. Sa gloire relative lui venait de ses représentations nombreuses de militaires, de scènes de combats napoléoniens....

Rue Cauchois.  Montmartre.

prise de ConstantineMais aussi de sa participation à des journaux comme la caricature ou le Chat Noir.

Enfin, il participa au théâtre d'ombres avec ses tableaux en silhouettes de la conquête de l'Algérie.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Un bel immeuble original avec bow-windows fait l'angle avec l'ancienne impasse tandis que se succèdent côté impair de petites maisons avec jardinet qui donnent à la rue son aspect paisible et quasi provincial.

Rue Cauchois.  Montmartre.

Avant de quitter la rue Cauchois et ses fantômes, revenons au 15 où un autre peintre que Bombled vécut et eut son atelier.

Il s'agit de Léon Huber (1858-1928).

Cet homme étonnant, bon vivant, humaniste, poète et soucieux de venir en aide aux pauvres gens de son quartier à qui il offrait chaque matin un repas, avait une passion : les chats!

Rue Cauchois.  Montmartre.

Grün, un de ses fidèles amis, l'a caricaturé, à moitié métamorphosé en chat, en train de peindre une toile à l'aide de sa queue-pinceau!

Rue Cauchois.  Montmartre.

Léon Huber mit en scène les petits animaux "domestiques" dans toutes les situations, les plus tendres ou les plus cocasses. Son style était classique, un tantinet mièvre. Mais il plut.

Aujourd'hui encore les chats de Léon Huber sont recherchés des collectionneurs et adorateurs des petits félins.

On ne peut quitter plus sympathiquement la rue Cauchois.... avec un grand miaou de reconnaissance à cet homme qui fut "artiste, violoniste, fumiste, jem'enfichiste"!

.... et à moitié chat!

 

Rue Cauchois.  Montmartre.
Repost 0
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 08:25
Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Paris à croquer :

Notre-Dame, l'Arc de Triomphe, la tour Eiffel en chocolat... Tout est possible à Montmartre!

 

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Rue de Steinkerque, sur le chemin qui draine des milliers de touristes, Une boutique-musée invite à la visite...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Larnicol, spécialiste des kouignettes, version miniature du célèbre kouign aman, propose aussi ses chocolats en même temps qu'il expose sous vitrine ses créations artisanales...

La Saint-Valentin chez les grenouilles!

La Saint-Valentin chez les grenouilles!

Il a été nommé meilleur ouvrier de France et, fort de ce titre prestigieux, s'est lancé dans l'aventure commerciale en installant dans les lieux touristiques des boutiques alléchantes avec ses chocolats en libre service (attirants d'aspect et  quelconques de goût!)

Le grand chocolatier du quartier : Christophe Roussel.

Le grand chocolatier du quartier : Christophe Roussel.

Avant de visiter le musée Larnicol, je vous conseillerai si vous voulez manger de bons chocolats, délicats, inventifs, symphoniques d'aller une centaine de mètres plus loin, face au funiculaire et d'entrer chez Christophe Roussel. Une merveille! De quoi damner un saint, de quoi rendre inévitable et voluptueux le péché de gourmandise!

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Revenons chez Larnicol où une chimère, descendue des tours de la cathédrale, monte la garde. Il y a fort à parier qu'elle ne saurait cracher de l'huile bouillante sur d'éventuels assaillants.

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Notre-Dame protégée des curieux et des gourmands par une vitrine, est orientée vers la rue et les touristes...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Elle est l'œuvre de Jérémy Mazé qui y a consacré 210 heures de travail (un peu moins que les bâtisseurs de la vraie cathédrale!) La maquette est haute de 110cm, longue de140 et large de 51... 

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

A  quelques mètres de là, exilé dans un coin, l'Arc de Triomphe fait grise mine (le chocolat en vieillissant change de couleur).

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

La Marseillaise de Rude...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Un dernier monument, celui qui symbolise Paris et qui faillit être détruit après l'exposition de 1900 tant il faisait hurler les gens de goût (comme plus tard le Musée Pompidou) se dresse comme il peut sur ses pieds friables...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Larnicol n'oublie pas qu'il est breton et donc marin! Il expose des voiliers et un bâtiment célèbre, le Bellérophon.

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Peut-être le navire a t-il été choisi pour plaire aux touristes de la perfide Albion puisqu'il infligea de grosses pertes à la flotte française et c'est à son bord que dut aller Napoléon vaincu pour se rendre...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

N'oublions pas la Vénus de Milo dont les bras ont déjà été grignotés et qui tente en vain de ressembler à son original de marbre...

Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.
Paris en chocolat. Larnicol rue de Steinkerque. Montmartre.

Mais... mais... il manque un sacré monument dans ce musée!

Il faut sortir de la boutique et regarder en haut de la rue...

Il est bien là...

Tout en chocolat blanc!

Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 17:37
Impasse du Cadran

Impasse du Cadran

Seule carte postale (à ma connaissance) de l'impasse du Cadran.

Seule carte postale (à ma connaissance) de l'impasse du Cadran.

A peine visible depuis le boulevard de Rochechouart, l'impasse du Cadran est si modeste que bien des Montmartrois ne connaissent pas son existence!

Impasse du Cadran. Montmartre.

Longue de 42 mètres et large de 7, elle doit son nom au cadran solaire qui au début du XIXème siècle aurait été peint sur le mur qui la fermait et la séparait de la rue d'Orsel qui s'appelait alors rue des Acacias.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Avant le rattachement de Montmartre à Paris, elle était composée de modestes maisons et de remises.

Plusieurs clubs révolutionnaires comme il y en eut tant dans la première moitié du XIXème siècle y tinrent leurs réunions.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Le Club de la Vengeance la choisit pour élaborer son programme révolutionnaire sous le Second Empire

La Garde Nationale en 1871 y réunit son Comité Central qui prit la décision d'enlever les canons de la place Wagram et de Neuilly pour les concentrer sur la Butte

Impasse du Cadran. Montmartre.

La même année, au mois de mai, y fut organisé le recrutement d'un corps de Francs Tireurs : Les Lascars de Montmartre.

Un roman d'Yves Carcenac raconte la vie de l'un d'entre eux, plus flamboyant que les autres : Ferdinand Janssoulé.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Comment imaginer aujourd'hui devant cette impasse banale et sans intérêt qu'elle connut un tel bouillonnement d'idées, une telle activité révolutionnaire, une telle fabrique de rêves?

Impasse du Cadran. Montmartre.

Le lieu fait partie de l'histoire montmartroise pour une autre raison : il y eut à cet endroit un bal fameux : le bal des Folies Robert.

Impasse du Cadran. Montmartre.

C'était "une immense baraque de plâtre et de bois" dont le décor intérieur était un pastiche de palais mauresque. Il était dirigé par Gilles Robert qui y donnait des démonstrations de danses nouvelles.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Quelques danseuses y éveillèrent bien des désirs : Elisa Belles Jambes, Bertha le Zouzou, Chicardinette...

Journalistes et écrivains appréciaient leurs talents divers et variés! Ils venaient s'encanailler dans ce bal mal famé qui ne prenait des airs décents que le dimanche quand la clientèle était composée de familles qui, sous le second Empire, passaient la barrière (avant 1860) comme on passe une frontière, pour s'aventurer à Montmartre!

Impasse du Cadran. Montmartre.

 

L'orchestre était dirigé par un jeune homme de 19 ans, Olivier Emart.

Plus tard, pendant la Commune, il sera Garde National au fameux 67ème bataillon de la rue des Rosiers (rue Chevalier de la Barre actuelle).

Impasse du Cadran. Montmartre.

Le nom d'Olivier Emart ne dit rien à personne mais son anagramme, Olivier Métra est beaucoup plus célèbre!

Impasse du Cadran. Montmartre.

C'est celui que choisit le musicien lorsqu'il dirigea l'orchestre du bal Mabille.

Il fut l'auteur d'œuvres très populaires, valses, quadrilles, polkas....

Impasse du Cadran. Montmartre.

Il composa des ballets pour les Folies Bergères et pour l'Opéra...

Impasse du Cadran. Montmartre.

Le bal des Folies Robert, après avoir été dirigé par son créateur, le fut par Gilles Jacquet.

Mais d'autres bals, trop nombreux, lui faisaient concurrence et il ferma ses portes en 1870.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Le bâtiment, transformé un temps en usine pour ballons dirigeables, périclita peu à peu et c'est en 1912 qu'il connut une nouvelle carrière.

Une salle de cinéma fut édifiée à son emplacement : le Palais Rochechouart-Aubert.

 

Impasse du Cadran. Montmartre.

La salle était immense et accueillait plus de 1600 spectateurs...

Impasse du Cadran. Montmartre.

Elle faisait partie de la chaîne des cinémas Aubert.

Elle était de style art nouveau et fut hélas détruite pour adopter une architecture dépouillée et fonctionnelle en 1931.

Impasse du Cadran. Montmartre.

Elle fut rachetée par Gaumont et après des années de succès, subit la concurrence de la télévision, se dégrada, devint un lieu de drague.

Sa programmation faisait la part belle aux films de Kung Fu que peu de spectateurs regardaient!

Bruce Lee ne put en empêcher la fermeture en 1969, année pourtant érotique si l'on en croit Serge Gainsbourg.

 

Impasse du Cadran. Montmartre.

Elle céda la place à un ensemble commercial assez foutraque avant d'être détruite et remplacée par un magasin Darty.

Impasse du Cadran. Montmartre.
52

52

52

52

Côté impair de l'impasse, un immeuble de belle architecture, abrite au Rez de chaussée un magasin de "mode"  barbésienne : "La Rose d'Orient".

Impasse du Cadran. Montmartre.

Au fond de l'impasse s'élève sur plusieurs niveaux un magasin spécialisé dans le "bizness" du mariage....

 

Faut-il en conclure que le Mariage est dans l'impasse?

Impasse du Cadran. Montmartre.
Impasse du Cadran. Montmartre.
Repost 0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 12:09
janvier 2017. Square Louise Michel

janvier 2017. Square Louise Michel

Chaque mois désormais, je partagerai quelques photos de mon quartier au jour le jour.

Lieu de vie et lieu de rencontres, Montmartre est une petite planète, toujours surprenante, parfois mélancolique, souvent magique...

Je commence donc en ce mois de janvier, premier mois de cette année 2017 qui nous inquiète mais qui, sait-on jamais, nous enverra des poètes et des souffleurs de bulles de savon, histoire de faire sourire les enfants et d'iriser les jours gris...

Janvier 2017. Square louise Michel

Janvier 2017. Square louise Michel

Place du Calvaire. Le funambule.

Place du Calvaire. Le funambule.

Rue Ronsard.. Un chien ne suit pas toujours son vrai maître!

Rue Ronsard.. Un chien ne suit pas toujours son vrai maître!

Rue André Del Sarte. Janvier 2017

Rue André Del Sarte. Janvier 2017

 Rue du Calvaire. Paris ville des amoureux (parfois)

Rue du Calvaire. Paris ville des amoureux (parfois)

Janvier 2017. Place du Tertre.

Janvier 2017. Place du Tertre.

Depuis quelques mois, on les rencontre, arme au poing, dans les rues de Montmartre. Ils font partie du paysage et marchent par quatre, impassibles, inquiétants...

Janvier 2017. Square Jehan-Rictus. Mur des "Je t'aime". La mariée a très froid mais elle sourit.

Janvier 2017. Square Jehan-Rictus. Mur des "Je t'aime". La mariée a très froid mais elle sourit.

 Square Louise Michel

Square Louise Michel

 Square Louise Michel

Square Louise Michel

Manège du Sacré-Coeur.

Manège du Sacré-Coeur.

 La Chaise Longue. Rue Yvonne le Tac. (début d'année)

La Chaise Longue. Rue Yvonne le Tac. (début d'année)

6 janvier 2017. De la rue du Cardinal Dubois, le square Louise Michel. Conte de fée.

6 janvier 2017. De la rue du Cardinal Dubois, le square Louise Michel. Conte de fée.

Janvier 2017 Place du Tertre

Janvier 2017 Place du Tertre

8 janvier place des Abbesses.

8 janvier place des Abbesses.

8 janvier. Rue Nodier. Trottoir de chez Dreyfus.Rencontre polaire.

8 janvier. Rue Nodier. Trottoir de chez Dreyfus.Rencontre polaire.

Janvier 2017 Parvis du Sacré Coeur.

Janvier 2017 Parvis du Sacré Coeur.

Janvier 2017 rue Gabrielle

Janvier 2017 rue Gabrielle

20 janvier, le Sacré Coeur depuis la rue Ronsard.

20 janvier, le Sacré Coeur depuis la rue Ronsard.

20 janvier manège du square Louise Michel.

20 janvier manège du square Louise Michel.

Rue de Steinkerque; Larnicol. Notre-Dame en cjhocolat.

Rue de Steinkerque; Larnicol. Notre-Dame en cjhocolat.

Plan Vigipirate square Louise Michel. Innocence.

Plan Vigipirate square Louise Michel. Innocence.

Rue de Steinkerque... Janvier 2017

Rue de Steinkerque... Janvier 2017

Boulevard de Rochechouart; Rencontre.

Boulevard de Rochechouart; Rencontre.

Rue Paul Albert. Visage de Gregos.

Rue Paul Albert. Visage de Gregos.

Sacré Coeur.

Sacré Coeur.

Devant le funiculaire. Touristes gourmandes et la chienne Maïka.

Devant le funiculaire. Touristes gourmandes et la chienne Maïka.

Sourire d'Asie!

Sourire d'Asie!

Rue Muller

Rue Muller

24 janvier. Square Louise Michel.

24 janvier. Square Louise Michel.

24 janvier. Square Louise Michel

24 janvier. Square Louise Michel

Rue d'Orsel

Rue d'Orsel

25 janvier square Louise Michel

25 janvier square Louise Michel

Parvis du Sacré Coeur

Parvis du Sacré Coeur

Croisement, armée-migrants. Square Louise Michel

Croisement, armée-migrants. Square Louise Michel

 Gens de Montmartre, touristes et passants. Photos. (janvier 2017).
 Gens de Montmartre, touristes et passants. Photos. (janvier 2017).
Square Louise Michel 31 janvier

Square Louise Michel 31 janvier

Boulevard de Rochechouart.

Boulevard de Rochechouart.

Boulevard de Rochechouart

Boulevard de Rochechouart

Square Louise Michel. Simone au pigeon.

Square Louise Michel. Simone au pigeon.

Métro Anvers.

Métro Anvers.

Square louise Michel.

Square louise Michel.

Repost 0
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 08:22
Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

7 heures 15

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

8 heures 15

 

Montmartre est un paysage légendaire avec sa basilique qui ressemble à une ville orientale et ses maisons qui escaladent le Butte, se chevauchent, se volent les fenêtres et se tiennent chaud pendant l'hiver!

Le samedi 28 janvier, quelques clichés entre terre et ciel entre 7 heures 15 et la nuit...

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

9 heures 45

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

10 heures 45

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

11 heures 30

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

12 heures 45

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

14 heures 10

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

15 heures 30

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

16 heures 30

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

17 heures

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

18 heures

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

18 heures 15

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

18 heures 30

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

19 heures

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

20 heures

Sacré Coeur et Montmartre. Photos du matin à la nuit. Le  28 janvier.

Nuit

Repost 0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 08:16
La rue du Baigneur en 1902.

La rue du Baigneur en 1902.

Rue du Baigneur vue de la rue Ramey

Rue du Baigneur vue de la rue Ramey

Voilà une rue dont le nom m'a toujours plu.

J'imaginais qu'il y avait là une fabrique de poupons de celluloïd comme il s'en faisait jadis....  

En réalité, point de poupons, mais des baigneurs en chair et en os venus dans un établissement de bains se décrasser, une fois par semaine...

Beaucoup d'immeubles n'avaient pas de salles de bains et les cabinets de toilette n'avaient dans le meilleur des cas qu'un meuble avec cuvette de porcelaine et broc... 

L'impasse qui s'appelait à l'origine "impasse du petit Dieu", devint jusqu'en 1877 "Impasse des Bains" puis à partir de cette date "impasse du Baigneur". 

 

Rue du Baigneur prise à partir de la rue du Mont Cenis.

Rue du Baigneur prise à partir de la rue du Mont Cenis.

Les terrains qui allaient de l'autre côté de l'impasse jusqu'à la rue du Mont Cenis furent lotis et c'est ainsi que naquit la RUE du Baigneur.... telle qu'on peut la voir aujourd'hui. 

Côté impair, au début de la rue, il y avait jadis une horlogerie. Certains prétendent que c'est elle, avec son enseigne de montres géantes qui aurait donné son nom à la vieille impasse et non le cadran solaire dont on n'a aucune trace....

Dans les années 1930, l'horlogerie disparut pour laisser place à une poissonnerie dont le décor de mosaïques a subsisté presque intact.

Ici et là, il s'écaille, mais rien de plus naturel pour une poissonnerie!

Les poissons ont disparu de la poissonnerie qui n'en est plus une et qui est devenue l'atelier d'Agathe.

Rue du Baigneur. Montmartre.

Agathe est une artiste qui donne naissance à des animaux sympathiques, colorés et bienveillants.

Son univers plein d'humour joue avec l'imaginaire de l'enfance, le vitrail et le carton.

Rue du Baigneur. Montmartre.

Côté pair, à l'emplacement des Bains disparus, de petits immeubles du XIXème siècle ont offert leurs murs pignons à un artiste dont les fresques pâlissent jour après jour.

Rue du Baigneur. Montmartre.
Rue du Baigneur. Montmartre.

Il s'agit de Ricardo Mosner, peintre qui, entre autres, illustra les chansons de Nougaro, Montmartrois d'adoption.

Rue du Baigneur. Montmartre.
Rue du Baigneur. Montmartre.
Rue du Baigneur. Montmartre.

La rue continue son petit bonhomme de chemin sans grande originalité. Quelques immeubles du début du XXème siècle, côté pair...

Le 6

Le 6

Le 6 bis

Le 6 bis

Le 6 bis est un des trois immeubles de la rue construit par Weber et Michau. Il date de 1912 et ne manque pas d'élégance.

Rue du Baigneur. Montmartre.

... Et le 8 bis de 1907, plus banal, est pourtant dû à l'architecte E. Stempert qui a élevé près de là le plus bel immeuble de la rue Custine, au 46.

Rue du Baigneur. Montmartre.

Côté impair, on ne peut manquer de remarquer le Bab-Ilo "salon de musique inactuel depuis 1984"...

Il y eut au début du siècle, en cet endroit un temple du lesbianisme.

Le Bab-Ilo actuel doit son nom à l'ancienne cité Babylone dont le nom Bab - Iluni signifiait "La porte des dieux".

Bab-ilo, mars 2016. Ursuline Kairson.

Bab-ilo, mars 2016. Ursuline Kairson.

Les amateurs de jazz aiment s'y retrouver dans une l'atmosphère ouverte et chaleureuse.

Certains se souviennent de Kateb Yacine qui aimait cet endroit....

Le 13

Le 13

Le 13

Le 13

Les 13 et 15 sont d'opulents immeubles, témoins de l'évolution du quartier qui était appelé à devenir l'un des plus "bourgeois" de Paris et que vint contrarier la première guerre.

Rue du Baigneur. Montmartre.

Ils sont construits sur les plans des architectes Veber et Michau (1906) et font partie des nombreuses réalisations de ces architectes à Montmartre.

Rue du Baigneur. Montmartre.

La rue du Baigneur s'achève rue du Mont-Cenis, à quelques mètres de la rue Caulaincourt "la plus belle rue de Paris" selon Marcel Aymé...

Rue du Baigneur. Montmartre.

Avant de la quitter, nous passons près d'une ancienne boulangerie transformée en restaurant. Il en a gardé les colonnes en palmiers et le plafond de verre peint.

Il ne paie pas de mine mais c'est un des meilleurs restaurants de Montmartre...

Rue du Baigneur. Montmartre.

La rue du Baigneur est typique de certains endroits de Paris où l'on peut en quelques dizaines de mètres passer d'un quartier populaire (Rue Ramey) à un quartier aisé et branché (Caulaincourt)...

Rue du Baigneur. Montmartre.
Rue du Baigneur. Montmartre.
Repost 0
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 08:58
Rue Foyatier  décembre 2016 Shatters

Rue Foyatier décembre 2016 Shatters

Les murs de Montmartre ont de la chance!

Les artistes, les poètes, les rêveurs, les utopistes y écrivent leurs poèmes et leurs révoltes.

Certaines des œuvres photographiées en décembre ont disparu en ce début d'année, victimes des pluies, du vandalisme et surtout des services de nettoyage qui ne font pas de différence entre elles et les crottes de chien...  

Codex Urbanus  Dytiscus Monoceros. Rue Labat.
Codex Urbanus  Dytiscus Monoceros. Rue Labat.

Codex Urbanus Dytiscus Monoceros. Rue Labat.

Codex urbanus continue de libérer ses animaux fantastiques...

Ils apparaissent au détour d'une rue, toujours étranges et familiers à la fois!

Dytiscus Monoceros est un coléoptère unicorne qui fait le mur rue Labat...

Codex Urbanus. Myocastor Crestae. Passage des Abbesses.

Codex Urbanus. Myocastor Crestae. Passage des Abbesses.

Myocastor Crestae est un ragondin comme il y en a tant dans les marais de mon île d'Oléron où ils sont trappés et transformés en pâté aromatisé au cognac. Le plus étonnant est que certains touristes peu scrupuleux en achètent!

Celui-là possède une crête qui le protègera sans doute des chasseurs!

... mais qui ne l'a pas protégé de l'éradication sauvage puisque il a disparu du passage le 2 janvier...

Codex Urbanus. Carabos Girafa. Rue Audran.

Codex Urbanus. Carabos Girafa. Rue Audran.

Carabus Girafa est le fruit des amours illégitimes du carabe, genre de coléoptère, et de la girafe qui comme chacun sait est en voie de disparition.

 

Rue Poulbot.

Rue Poulbot.

Macropus pieris a bien choisi son repaire! Il a trouvé refuge au Tire-Bouchon, un vieux cabaret qui l'accueille, trop heureux d'abriter une créature du Codex Urbanus!

Longue vie à ce marsupial avec ses ailes de piéride (du chou ou du navet!).  

 Rue Foyatier Aurélia Alcaïs décembre 2016

Rue Foyatier Aurélia Alcaïs décembre 2016

Aurélia Alcaïs est pour moi une découverte.

Cette jeune femme qui est comédienne et illustratrice porte en elle l'enfance et l'émerveillement.

Aurélia au pays des merveilles a franchi la frontière ténue entre rêve et réalité.

Cub. Barnabé. Servoz. Rue Androuet.

Cub. Barnabé. Servoz. Rue Androuet.

Si vous voulez découvrir de nombreux talents réunis sur un minimum d'espace, allez rue Androuet.

Non seulement c'est un des plus jolis points de vue montmartrois, mais c'est une page de créations sans cesse renouvelées.

Servoz. rue Androuet.

Servoz. rue Androuet.

On a eu l'occasion de rencontrer Jacque Servoz quand la rue lui appartenait.

Le voilà qui revient avec sa révolte et sa colère.

Le 49.3 ne passe décidément pas!

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

 ... Faudrait-il un 49.3 pour que l'amour soit la véritable loi?

Cub. Rue Androuet.

Cub. Rue Androuet.

Et voici Cub.

Un groupe inquiétant de personnages vous fixe, immobile et insistant...

Avec une tête de mort sous le masque...

Cub. Rue Androuet.

Cub. Rue Androuet.

Cub. Rue Androuet.

Cub. Rue Androuet.

Encore Cub avec cette danse grouillante qui pratique le "lucha libre", le catch mexicain. Les lutteurs portent un masque eux aussi...

L'humanité tout entière est entraînée dan ce combat qui n'a de libre que le nom...

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.
Martinez. Rue Androuet.

Martinez. Rue Androuet.

Iléa.Rue Briquet décembre 2016

Iléa.Rue Briquet décembre 2016

Iléa donne des visages aux impasses et aux ruelles moroses.

rue Briquet décembre 2016

rue Briquet décembre 2016

Il réalise des collages en grand format qui impressionnent les passants et parfois les nettoyeurs de la ville qui les oublient...

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

Certains sont toujours là après plusieurs semaines!

Ils représentent des femmes, des enfants, tristes ou souriants, questionneurs ou apaisés...

Jamais ils ne laissent indifférents...

Rue Briquet novembre 2016

Rue Briquet novembre 2016

Iléa. Rue Briquet.

Iléa. Rue Briquet.

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

Je l'ai rencontré rue Briquet alors qu'il décorait le mur d'un immense collage-message :

"Parce qu'en leur absence, j'ai dû me réfugier dans un silence, l'art m'est apparu dès lors comme une évidence.

Pas facile de vivre dans un univers hostile.

J'ai tiré ma créativité de toutes ces cicatrices indélébiles.

Alors une seule fois, un seul choix, une seule voie, laisse-moi prendre le temps de dédramatiser le fait que tu ne sois plus là, plus là....

de savourer l'amour que j'ai pour toi, pour toi."

 

 

Iléa. Passage des Abbesses.

Iléa. Passage des Abbesses.

Iléa. Passage des Abbesses.

Iléa. Passage des Abbesses.

Gregos. Place Foyatier. Letters for love.

Gregos. Place Foyatier. Letters for love.

Gregos. Place Foyatier. Letters for taxes.

Gregos. Place Foyatier. Letters for taxes.

On guette l'apparition de Gregos, le passe-muraille malicieux de Montmartre. Sur la boîte à lettre il sourit à l'amour et tire la langue aux impôts!

Début janvier, la boîte a retrouvé sa banalité.... et les touristes ne la photographient plus!

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

Mais par chance, Gregos fait toujours la gueule rue des Trois Frères!

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.
Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

Et il s'envole en bouquet de ballons rue du Calvaire!

Le 18 janvier... Il apparaît, divinité sylvestre sur un arbre coupé rue Paul Albert!

Le 18 janvier... Il apparaît, divinité sylvestre sur un arbre coupé rue Paul Albert!

Square Louise Michel.

Square Louise Michel.

Ninin Passage des Abbesses

Ninin Passage des Abbesses

Ninin venu d'Argentine propose ses rébus mystérieux, jeux de l'oie, parcours initiatiques, simples décor géométriques où la mort est en embuscade. 

Rue Foyatier

Rue Foyatier

Inquiétantes créatures à la fois familières et composites, avec des yeux comme des cases cochée...

 

 

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.

Ninin collabore avec Jérôme Rasto pour nous surprendre et nous inviter à interroger les grimoires...

Rue du Calvaire novembre 2016

Rue du Calvaire novembre 2016

Tefi a perché un canard-Zorro en haut du mur. Il a essayé d'en poser par terre afin qu'on puisse les toucher mais très vite ils ont été fracassés. Le volatile qui ne sera pas euthanasié avec son million de congénères du sud-ouest, surveille l'escalier du Calvaire depuis plusieurs semaines.

Rue Foyatier. Guaté Mao.

Rue Foyatier. Guaté Mao.

C'est à Saint-Denis que l'on rencontrera le plus facilement Guaté Mao. Il se fait rare à Montmartre et c'est dommage. Il est à la fois vigueur et harmonie.

Rue Foyatier

Rue Foyatier

Rue Foyatier

Rue Foyatier

Rue Berthe

Rue Berthe

Rue des Abbesses

Rue des Abbesses

Tant d'autres créations encore dont on aimerait connaître les auteurs et qu'on s'empresse de regarder avant qu'elles ne disparaissent...

Rue Foyatier. Oré.

Rue Foyatier. Oré.

C'est une chance de rencontrer en haut d'un mur de la place Valadon Quetzalcóatl, le serpent à plumes précolombien qui inspire depuis son voyage au Mexique, Oré qui après avoir commencé modestement en 1989 est aujourd'hui un artiste reconnu.

Il reçoit des commandes, expose et enseigne!

Que Quezalcoatl continue de l'inspirer lui qui selon la mythologie toltèque est un des dieux créateurs du monde!

Rue Chappe

Rue Chappe

Rue du Chevalier de la Barre

Rue du Chevalier de la Barre

Escalier de la rue du Chevalier de la Barre

Escalier de la rue du Chevalier de la Barre

Rue du Calvaire. Emilla

Rue du Calvaire. Emilla

 

Sous le collage d'Emilla, quelques mots sont écrits :

"One cosmos, one earth, one love". Belle profession de foi, belle utopie d'unité entre toutes les créatures vivantes.

Emilia est une artiste danoise de passage à Montmartre...

Escaliers de la rue du Calvaire

Escaliers de la rue du Calvaire

Jayraymie rend un double hommage au peintre et à l'acteur. de Miro à Niro, il n'y a qu'une lettre à changer!

N devient M.

Haine devient Aime!

 

Rue André del sarte.

Rue André del sarte.

Un tiroir décoré est accroché au-dessus d'un café désaffecté, rue André del Sarte.

Il y est écrit dans la partie supérieure : "Construire des rêves vides pour ne pas perdre la face"

Et sur la partie inférieure : "Construire des faces vides pour ne pas perdre le rêve"

Comprenne qui pourra!

Erotisme Passage des Abbesses!

Erotisme Passage des Abbesses!

Ezkstreetart... Il s'agit d'Eric Zeking dont les collages sur les marques nous ont interpelés.

"J'ai deux vies finalement, une dans la journée où je travaille dans le BTP et une la nuit où je travaille avec des bombes aérosols."

Rue Ronsard

Rue Ronsard

Kaï

Kaï

Rue des Saules, un hommage est rendu par Kaï au jeune résistant chinois qui se tint debout devant un char sur la place Tien An Men. Il est devenu le symbole fragile et fort des opprimés qui refusent de se coucher.

Kaï vit à New York. Comme Eric Zeking il s'est beaucoup coltiné avec les marques, en commençant par Marlboro...

Rue d'Orsel. Théâtre de l'Atelier.

Rue d'Orsel. Théâtre de l'Atelier.

Le jour où j'ai photographié, rue Véron les collages de Levalet et Hérard, il y avait sur le trottoir, des portes jetées pour la décharge.

Un appartement vendu sans doute et rénové par leurs propriétaires se débarrassait de ces vestiges ludiques, laissés par de jeunes locataires...

Instants de vie jetés au rebut, traces d'un quotidien poétique et amoureux... pas sur le sable...

Art des rues

 

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.
Porte jetée sur le trottoir. Rue Véron. Décembre 2016.

Porte jetée sur le trottoir. Rue Véron. Décembre 2016.

Street Art à Montmartre. (III)  Décembre-janvier 2016. Cub. Servoz. Iléa. Codex urbanus.
Repost 0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 13:36
Poème. Epiphanie. Les rois mages.

 

Epiphanie

 

Les rois mages ne sont jamais arrivés sous l'étoile

C'est une histoire à rêver debout

Comme en Orient on en raconte mille et une

 

Ils ont existé je veux bien

Mais seul le vent de Palestine

Peut raconter leur malheureux destin

 

Melchior le plus âgé sous sa couronne de cheveux blancs

Avait le cœur trop vieux pour un si long voyage

Un infarctus l'a jeté sur la terre dans la constellation de ses pièces d'or

 

Gaspard le plus fougueux est tombé dans une embuscade

Quarante voleurs lui ont coupé la tête

Avant d'aller marchander son encens au bazar

 

Balthazar le plus noir descendu de chameau

S'est assis dans la nuit sur un nid de vipères

Son serviteur a recouvert son cadavre de myrrhe

 

Les rois ne sont jamais arrivés sous l'étoile

C'est une histoire à rêver debout

L'Epiphanie n'a pas eu lieu ni les cadeaux ni les galettes

 

Ce jour n'a pas sa place dans le calendrier

Et c'est pourquoi je ne suis pas venu au monde

Le 6 janvier boulevard Vauban à Arras Pas-de-Calais

 

 

.

Poème. Epiphanie. Les rois mages.
Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:57
La Tourelle. Angle des rues du Mont Ceniset Marcadet.

La Tourelle. Angle des rues du Mont Ceniset Marcadet.

La Tourelle. Utrillo.

La Tourelle. Utrillo.

La tour d'angle entre les rues du Mont Cenis et Marcadet fait partie du paysage montmartrois (bien qu'elle soit située dans l'ancien village de Clignancourt)!   

La Tourelle de Montmartre. André Renoux.

La Tourelle de Montmartre. André Renoux.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Elle a été peinte par Utrillo  et quelques autres, sensibles à son charme pittoresque.

Leurs toiles immortalisent le restaurant de la Tourelle! un établissement qui a fait long feu et qui a été remplacé successivement par une boîte de nuit, le Donjon (quelle promotion pour la modeste tourelle) puis par le Don Juan...puis par le Château des Lys bien connu des libertins de tous poils!

Entrée rue Marcadet

Entrée rue Marcadet

 

Ne vous fiez pas au Petit Futé qui prétend que la tourelle est un élément rescapé d'un château du XIIIème siècle !

 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

 

C'est le club échangiste actuel avec sa salle de tortures en sous-sol qui a peut-être suggéré  au Petit Futé peu futé un Moyen âge fantasmé d'oubliettes et de basses fosses! 

Carte fantaisiste

Carte fantaisiste

Ou bien est-ce une gravure fantaisiste  qui représente un château du XIIIème siècle avec la fameuse tourelle, propriété des Liger, seigneurs de Clignancourt?

En réalité, Clignancourt au Moyen Âge n'était qu'un hameau dont les terres appartenaient à l'abbaye de Saint-Denis avant d'être vendues à un certain Liger (Jacques) trésorier du cardinal de Bourbon.

... C'est en 1569 qu'il acheta cette terre! Nous sommes loin du XIIIème!

 En 1666, un peu moins d'un siècle plus tard, ce sont les Dames de Montmartre (l'Abbaye) qui en devinrent propriétaires. Oublions donc l'origine médiévale du modeste bâtiment!

En ce qui concerne Le Château des Lys, Les amateurs iront sur le site de ce haut lieu des nuits parisiennes et y butineront les informations qui les guideront de soirée "trio" en fête "sans culotte".

Versant nord de la Butte. Village de Clignancourt.

Versant nord de la Butte. Village de Clignancourt.

A propos de "sans culottes", remontons au XVIII ème siècle avant la Révolution... à l'époque où le libertinage acquérait ses lettres de noblesse.

Notre tourelle faisait alors partie du  village de Clignancourt.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Ce qui est alors un hôtel particulier de modeste allure égayé par une petite tour décorative est acheté en 1771 ainsi que les terrains alentours par un sieur Pierre Deruelle  qui y installe une manufacture de porcelaine.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Il se peut que la fameuse tourelle ait servi de moulin dont la meule réduisait en poudre le quartz et le feldspath nécessaires avec le kaolin à la fabrication de la pâte. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Les premières pièces sorties de la manufacture portaient la marque d'un moulin, bleu ou rouge.

 Ainsi bien avant le Moulin Rouge de Pigalle, Clignancourt eut son petit moulin rouge!

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

La manufacture obtient la protection du Comte de Provence, frère du roi et futur Louis XVIII, ce qui lui permet de ne pas subir la tyrannie de la Manufacture de Sèvres qui collectionnait les privilèges.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

La signature au Moulin est abandonnée au profit des lettres des prénoms de Monsieur, L S X, Louis Stanislas Xavier.

La vaisselle créée à Clignancourt est de grande qualité, capable de rivaliser dans la finesse des décors et les enluminures d'or avec la toute puissante manufacture de Sèvres. Quelques pièces conservées au Musée de Montmartre nous en donnent une idée...

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

 

La clientèle est composée d'aristocrates ou de grands bourgeois.

Quand éclate la Révolution, elle a d'autres soucis que d'acheter des assiettes! La manufacture de Clignancourt tourne alors au ralentis...

En 1792 Deruelle la vend à son gendre Alexandre Moitte. Si le M qui signe les pièces produites alors est toujours présent au dos des pièces, il n'est plus surmonté d'une couronne.

Il n'est plus celui de Monsieur, frère du roi mais celui de Moitte. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

 

La production se poursuivra bon an mal an jusqu'en 1799.

Mais la grande époque est révolue et la riche clientèle n'est pas revenue.

En 1800 la manufacture est vendue et après une tentative avortée de relance, elle ferme définitivement ses portes en 1803. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

La propriété est achetée en 1828 par la veuve Tardieu, parente du célèbre médecin connu aujourd'hui pour avoir enseigné que les homosexuels étaient des créatures hybrides et monstrueuses, tenant pour la fragilité psychique de la femme et pour la sexualité et la taille du pénis du chien!

Elle est dépecée et en grande partie détruite au début du XXème siècle.

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Par chance un petit bâtiment subsiste avec la fameuse tourelle.

L'humble rescapée fait aujourd'hui partie du paysage de la Butte.

 

Elle a eu plus de chance que les moulins de Montmartre qui la toisaient de toute leur hauteur et dont ne subsistent que deux miraculés. 

Manufacture de Clignancourt. Rue du Mont Cenis et Marcadet.

Elle est aujourd'hui, dans la nuit montmartroise, le phare qui guide les joyeux libertins vers le Château des Lys...

Les lys!  une fleur qui, comme chacun sait symbolise la virginité!

On ne manque jamais d'humour à Montmartre!

Repost 0
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 14:10
Musée Cernuschi. Walasse Ting. Exposition

À quelques encablures de Montmartre, près du Parc Monceau, s'élève un des plus beaux musées parisiens, connu pour ses collections d'art asiatique.

L'affiche qui annonce une exposition de Walasse Ting "Le voleur de fleurs" est si belle qu'elle incite à passer la frontière de la Butte pour descendre dans la plaine et pousser les portes de Cernuschi!

Musée Cernuschi. Walasse Ting. Exposition
Sans titre (Femmes à l'éventail. Couleur et encre sur papier. Vers 1975-1980)

Sans titre (Femmes à l'éventail. Couleur et encre sur papier. Vers 1975-1980)

Walasse Ting (1929-2010) a légué une partie de son œuvre au musée qui lui rend hommage aujourd'hui.

Musée Cernuschi. Walasse Ting. Exposition

Son parcours artistique lui a fait quitter la Chine en 1946, venir à Paris puis s'installer à New-York où il s'est frotté aux courants picturaux américains.

Mais ce qui dans son œuvre est, pour moi, le moins intellectuel, le plus émouvant et le plus beau à la fois, ce sont ses femmes, à l'encre noire ou en couleurs...

Nu allongé (encre sur papier. Vers 1980)

Nu allongé (encre sur papier. Vers 1980)

Femme au perroquet (Encre et couleur sur papier. vers 1980)

Femme au perroquet (Encre et couleur sur papier. vers 1980)

Femmes offertes, femmes précieuses, femmes malicieuses, femmes nobles et belles dont l'éventail effleure la poitrine...

Si l'influence de certains peintres de l'ancienne Chine, ou celle, plus féconde encore de Matisse est manifeste ...

Femme et servantes. (Encre et couleurs sur papier. 1975-1980)

Femme et servantes. (Encre et couleurs sur papier. 1975-1980)

...l'univers crée par le peintre est reconnaissable et personnel..

Il nous invite à entrer dans la confidence et le secret de sa sensualité... 

Spring morning. (pastel sur papier. Vers 1980)

Spring morning. (pastel sur papier. Vers 1980)

Outside snow white ( acrylique et pastel sur papier 1995)

Outside snow white ( acrylique et pastel sur papier 1995)

... et pour connaître un peu mieux Walasse Ting, plutôt que des articles de critiques savants, il vaut mieux lui laisser la parole, lire le poème de sa vie. 

 

 

Raindrops in my eyes (acrylique sur toile. 1974)

Raindrops in my eyes (acrylique sur toile. 1974)

Walasse Ting par Walasse Ting

.

 

À un an, première fois, chante une chanson 

À deux ans, première fois, me mets debout 

À trois ans, première fois, attrape une sauterelle 

À quatre ans, première fois, fais voler un cerf-volant

À cinq ans, première fois, dessine une  libellule 

À six ans, première fois, respire une  fleur 

À sept ans, première fois, pisse sous la pluie 

À huit ans, première fois, vois le feu embraser une maison 

À neuf ans, première fois, mange du miel

À dix ans, première fois, vois une locomotive

À onze ans, première fois, vois un  homme et une femme faire l’amour

À douze ans, première fois, vois grand-père mourir

À treize ans, première fois, me masturbe au lit

À quatorze ans, première fois, danse dans une  salle de bal

À quinze ans, première fois, écris un poème

À seize ans, première fois, deviens amoureux

À dix-sept ans, première fois, fais l'amour dans le noir

À dix-huit ans, première fois, quitte la chine 

À dix-neuf ans, première fois,  ai vendu des aquarelles

À vingt ans, première fois, fais l'amour avec une prostituée

À vingt et un an, première fois, une exposition à moi

À vingt-deux ans, première fois, prends un grand bateau pour paris

Love me Love me. (series-10- acrylique et crayon sur papier. 1975)

Love me Love me. (series-10- acrylique et crayon sur papier. 1975)

À vingt-trois ans, première fois, fais l'amour avec une femme blanche 

À vingt-quatre ans, première fois, bois du champagne

À vingt-cinq ans, première fois, ressens la mélancolie

À vingt-six ans, première fois, ressens le mal d'amour et le  mal du pays 

À vingt-sept ans, première fois, emprunte de l’argent

À vingt-huit ans, première fois, ne crois  plus en rien

À vingt-neuf ans, première fois, écris un poème 

À trente ans, première fois, arrive en Amérique 

À trente et un ans, première fois, fais l’amour avec une femme noire

À trente-deux ans, première fois, mange un hot dog

À trente-trois ans, première fois  me marie

À trente-quatre ans, première fois, fais pousser ma moustache

À trente-cinq ans, première fois, fais la vaisselle

À trente-six ans, première fois, ai de la peine à payer mon loyer

À trente-sept ans, première fois,  ai une fille

À trente-huit ans, première fois, achète une télé-couleurs

À trente-neuf ans, première fois,  achète une assurance-vie

À quarante ans, première fois, ai un fils

À quarante et un ans, première fois,  me mets nu sous la pluie

À quarante-deux ans, première fois,  me réveille sous la pluie

À quarante-trois ans, première fois,  entends mère tomber  raide morte

À quarante-quatre ans, première fois, vois père dormir dans un cercueil

À quarante-cinq ans, première fois, deviens citoyen des U.S.A

À quarante-six ans, première fois, sens l’odeur de merde de l’argent

À quarante-sept ans, première fois, vois que le soleil est carré

Sans titre (Pastel sur papier. 1957)

Sans titre (Pastel sur papier. 1957)

À quarante-huit ans, première fois, sais que la vie est ronde 

À quarante-neuf ans, première fois, ai acheté une pêche de cristal

À cinquante ans, première fois, mange un serpent vert 

À cinquante et un ans, première fois,  ai acheté une lettre de Gauguin

À cinquante-deux ans, première fois, vais à Tahiti

À cinquante-trois ans, première fois, conduis une Rolls-Royce bleue

À cinquante-quatre ans, première fois, ai un chat

À cinquante-cinq ans, première fois, arc en ciel au petit déjeuner

À cinquante-six ans, première fois me douche avec une symphonie

À cinquante-sept ans, première fois, pleure la mort de ma femme

À cinquante-huit ans, première fois, ressemble à un panda

À cinquante-neuf ans, première fois, achète un flacon de parfum

À soixante ans, première fois,  fais l’amour avec une vierge

À soixante et un ans, première fois, deviens amoureux d’une fille rousse

À soixante-deux ans, première fois,  ai acheté un plein camion de roses

À soixante-trois ans, première fois, ai perdu l’amour

À soixante-quatre ans, première fois,  ressens la mort

À soixante-cinq ans, première fois, vois se lever le soleil

À soixante-six ans, première fois,  respire l’air pur

À soixante-sept ans, première fois, vais pécher en pleine mer

À soixante-huit ans, première fois, peins une  baleine

À soixante-neuf ans, première fois, achète un Bouddha de couleur blanche 

À soixante-dix ans, première fois, achète 2 étoiles filantes

 

.

Sans titre. (Pastel sur papier. 1957)

Sans titre. (Pastel sur papier. 1957)

Le poème s'arrête là, à 70 ans, avec l'achat de deux étoiles filantes.

Walasse Ting ne deviendra la 3ème étoile filante que dix ans plus tard.

Il meurt à l'âge de 80 ans.

Musée Cernuschi. Walasse Ting. Exposition

La dernière partie de son poème est envahi par la couleur et le rêve.

Entre sensualité et onirisme.

Elle correspond à sa création la plus gaie, la plus féminine, la plus vibrante..

La naissance de Venus (acrylique sur toile. 1966)

La naissance de Venus (acrylique sur toile. 1966)

Musée Cernuschi. Walasse Ting. Exposition

Je joins à cet article le texte original, si difficile à traduire.

Je suis preneur de toute correction.

J'ai choisi de ne pas le traduire littéralement car l'absence de déterminant dans le texte original donnerait peut-être au français une tonalité exagérément "enfantine". 

Il y a dans "Paterson" le film de Jarmusch, une réplique pertinente : " Traduire un poème c'est comme prendre une douche avec un imperméable".

 

exemple plus littéral :

 À un an, première fois, chanter chanson

 À deux ans, première fois, tenir debout

À trois ans, première fois, attraper sauterelle

À quatre ans, première fois, faire voler cerf volant...... etc

 

 

(Merci à Pénélope qui m'a beaucoup aidé et m'a expliqué que ce texte était écrit avec ironie dans un anglais tel que le pratiquerait un Chinois, ou plutôt tel qu'on s'attendrait à ce qu'il le pratiquât)

 

 

 

Musée Cernuschi. Walasse Ting. Exposition
Musée Cernuschi. Walasse Ting. Exposition
Musée Cernuschi. Walasse Ting. Exposition
Musée Cernuschi. Walasse Ting. Exposition
Repost 0
Published by chriswac - dans Peintres
commenter cet article

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche