25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 12:31

Ellen Andrée fut une actrice d'un certain renom, interprète de Courteline, de Guitry, et choisie par André Antoine pour jouer dans Poil de Carotte de Jules Renard ou La Terre de Zola.

Pourtant, si son nom reste connu aujourd'hui c'est parce qu'elle a servi de modèle à quelques uns des plus grands peintres de son temps.

Ellen Andrée par Nadar

Ellen Andrée par Nadar

Ellen Andrée. Modèle à Montmartre. (Manet, Degas, Renoir...)

Ellen Andrée (1857-1925) commence tôt sa carrière d'actrice. Elle a 17 ans quand elle débute au théâtre du Palais Royal.

Elle jouera par la suite aux Variétés, à la Renaissance, aux Folies Bergères...

Elle est vite remarquée par les artistes qui sont attirés par sa "présence", sa sensualité et sa bonne humeur.

Parmi les premiers à lui demander de poser, Manet n'est pas le moindre !

Manet. La parisienne (Ellen Andrée) 1874

Manet. La parisienne (Ellen Andrée) 1874

Dans la Parisienne (1874) elle est une femme élégante et digne, vêtue de noir. Etonnant tableau qui prend le contrepied de ce que son titre peut suggérer. La Parisienne n'est pas la coquette, piquante et accueillante qui fait fantasmer l'Europe mais une femme endeuillée, figure austère et hiératique, un portrait qui évoque Goya (la Marquise de la Solana).

Elle semble sortir du poème "A une passante" de Baudelaire:

(...) Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,

Une femme passa, d'une main fastueuse

Soulevant, balançant le feston et l'ourlet.

(...)

Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,

Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais.

Manet. La Prune. (Ellen Andrée) 1878

Manet. La Prune. (Ellen Andrée) 1878

Peint quatre ans plus tard, le tableau "La Prune" donne une autre image de la femme. Ellen Andrée en bonne comédienne, peut jouer tous les rôles!

Elle est attablée dans un café, le verre avec le fruit et l'eau de vie devant elle. Le décor est celui de la Nouvelle Athènes que fréquentait Manet, place Pigalle. Les lignes du cadre à l'arrière-plan mettent en valeur le visage de la femme, une femme du peuple, soeur de celles que décrit Zola. Fatiguée, dans une attitude de laisser-aller, elle s'abandonne un moment, la cigarette éteinte, au plaisir d'un moment de solitude et de rêverie.

Manet. Chez le père Lathuille (1879)

Manet. Chez le père Lathuille (1879)

Dans le célèbre tableau peint chez Lathuille en 1879, on la retrouve avec à ses côtés Louis Gauthier-Lathuille, le fils du cabaretier.

Elle est de nouveau vêtue en bourgeoise, un peu raide, à la fois intéressée et sur la réserve devant un jeune homme sensuel et dragueur. A l'arrière plan, un garçon de café observe la scène. Il est l'image même du peintre ou de l'écrivain naturaliste (Zola, Manet) qui observent la société!

Ellen Andrée. Modèle à Montmartre. (Manet, Degas, Renoir...)

Quittons Manet et revenons en arrière, en 1874, quand Gervex (un authentique Montmartrois, né en 1852 dans le village que Paris n'avait pas encore annexé) peint Rolla en s'inspirant du poème de Musset. C'est Ellen Andrée qui pose pour lui mais exige que son visage ne soit pas reconnaissable!

.

"Henri Gervex répandit mon anatomie sur le lit de son "Rolla". Je ne tenais pas à être reconnue en cette Manon d'une tenue si abandonnée. Je recommandai à Gervex : surtout ne lui donnez pas ma figure!

Bref, pour le visage, c'est une brune qui posa...." Ellen Andrée.

Ellen Andrée. Modèle à Montmartre. (Manet, Degas, Renoir...)

Elle n'a que 21 ans quand elle pose pour ce tableau et elle ne tient pas à compromettre sa jeune carrière.

De plus, elle subit encore l'influence du milieu familial et d'un père officier qui ne badine pas avec la morale!

Ellen Andrée. Modèle à Montmartre. (Manet, Degas, Renoir...)

Le tableau fait scandale et il est exclu du salon, ce qui assure sa célébrité! Les curieux émoustillés défilent en rangs serrés dans l'atelier de Gervex pour l'y voir!

Le poème de Musset nous présente un jeune débauché qui, écoeuré par sa vie sans idéal, décide de se suicider alors que Marie, la prostituée avec qui il a une liaison est étendue, abandonnée sur le lit.

J.K. Huysmans remarque surtout la figure masculine dans le tableau de Gervex. Il écrit :

"Le jeune homme regarde, regrettant et dégoûté, la fille inerte, avachie dans un long somme. Cette figure ravagée et sombre, détachée dans un flux de lumière blanche est vraiment belle. Dans ce dépoitraillé de costume, dans cette chemise au plastron et aux manches froissées, cet homme a grande allure et je vois dans cette fille éboulée, après des intimités haletantes, sur un lit, un coin de parisianisme et de modernité qui évoque en moi des souvenirs du grand et divin poète Charles Baudelaire."

Gervex. Avant l'opération. 1887.

Gervex. Avant l'opération. 1887.

Ellen Andrée pose pour un autre tableau de Gervex quelques années plus tard. Le tableau "Avant l'opération" s'intitulait en réalité "Le docteur Péan enseignant à ses élèves à l'hôpital Saint-Louis, sa découverte du pincement des vaisseaux"!

C'est un hommage à Rembrandt et à sa Leçon d'anatomie.

La fin du déjeuner; Renoir.

La fin du déjeuner; Renoir.

Renoir ne manque pas de la remarquer chez ses amis et il la fait poser pour plusieurs de ses toiles comme "la fin du déjeuner"....

Ellen andrée. Renoir

Ellen andrée. Renoir

Le déjeuner des canotiers. Renoir.(1881)

Le déjeuner des canotiers. Renoir.(1881)

Ellen Andrée. Modèle à Montmartre. (Manet, Degas, Renoir...)

Dans le célèbre déjeuner des canotiers, elle est présente parmi les 4 personnages du groupe principal, autour de la table. A droite, assis à califourchon sur sa chaise, le peintre Caillebotte semble plus intéressé par la femme en face de lui que par sa voisine (Ellen Andrée) vers laquelle se penche le journaliste italien, Maggiolo.

.

Renoir privilégie sa sensualité et sa grâce. Ell sera satisfaite du résultat et considérera que c'est lui qui aura été le plus fidèle à sa nature de femme libre et vivante.

L'Absinthe. Degas. 1873

L'Absinthe. Degas. 1873

Elle ne pense pas la même chose de Degas qui la fait poser pour son tableau "l'Absinthe".

Elle est assise à côté de Marcellin Desboutin dans le café de la Nouvelle Athènes, place Pigalle, où Manet avait déjà peint "la Prune".

Degas donne à voir l'isolement des buveurs enfermés dans leur monde. Zola apprécie l'oeuvre et il dira à Degas, à propos de "l'Assommoir" : "J'ai tout bonnement décrit quelques uns de vos tableaux."

Ellen Andrée s'inquiète d'être assimilée à la femme alcoolique que le peintre a représentée. Elle insiste pour qu'il précise qu'elle était une femme tout à fait sobre et qu'il lui avait fait jouer un rôle de composition!

Ellen Andrée. Modèle à Montmartre. (Manet, Degas, Renoir...)
Ellen Andrée. Modèle à Montmartre. (Manet, Degas, Renoir...)

A force de fréquenter les peintres, Ellen Andrée finit par en épouser un!

En 1887, elle devient la femme de Henri Drumont, un vrai Montmartrois puisqu'il est né en 1859 dans la commune libre (comme Gervex), un an avant qu'elle ne soit rattachée à la capitale!

Près de la barque; Henri Drumont.

Près de la barque; Henri Drumont.

Laissons les derniers mots à Ellen Andrée qui évoque son existence d'artiste et de modèle :

"J'ai toujours été fourrée dans les peintres : Degas, Renoir, Manet... Ils m'ont tous fait mon portrait plus ou moins, souvent plutôt deux fois qu'une, mais j'ai perdu tout cela en des ventes, je partais pour l'Amérique, j'étais amoureuse..."

(Ellen Andrée par Jean d'Arc. Le Courrier Français 1891

Un coin d'atelier (1887) Edouard Joseph Dantan (Ellen Andrée)

Un coin d'atelier (1887) Edouard Joseph Dantan (Ellen Andrée)

Ellen Andrée. Degas (1876)

Ellen Andrée. Degas (1876)

Femme dans la rue. Degas. 1879. (Ellen Andrée)M

Femme dans la rue. Degas. 1879. (Ellen Andrée)M

Au café. Manet (1878) (Ellen Andrée)

Au café. Manet (1878) (Ellen Andrée)

Partager cet article

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 09:50

 

montmartre neige 019

 

Quelques mots pour vous présenter mon blog et vous y accueillir...

Il vous propose huit destinations.

La première vous permettra d'atterrir sur la Butte Montmartre, quartier que j'aime et où j'habite. Les articles sont classés afin de permettre une recherche plus facile:

 

                                  I Montmartre

2013 0218tardieu-jardin0002

 

 

1 Les rues et les places      

Classement et liens : Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

cimetiere montmartre 086-copie-2

 

2 Les Cimetières Montmartre, Saint-Vincent et du Calvaire

Classement :  Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

Clichy boulevard 071

 

3 Les monuments, les cabarets, les lieux remarquables

Classement : Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

dali-053.jpg

 

 

4 Les peintres et les artistes

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabétique.

2010 1003jardinsaintpierre0013

 place des abbesses 021

5 Aspects divers

ex : Montmartre sous la neige. cartes postales anciennes.

 

............................................................................................................

 

 

                              II Mes Poèmes.

 

Je les ai classés également:

nini 054

2011 0228deuxnous0020

1 Amour :

Liens : poèmes d'amour de Christian Wacrenier.

ex : Amour Eternité.

dad 003

 

2 Alzheimer (mon père)

ex :  Mon père, mon disparu.

goélands 13 sept 023

 

3 Poèmes divers

ex Poème. La peur. Le miroir.

Lepic-guix 001

 

4 Poèmes pour les enfants

ex : le rhinocéros.

 

............................................................................................................

 

 

           III Les chats. Poèmes, photos, histoires...

chats-steinlen 018

 

 

 

Liens: Chats. Poèmes, Art, photos....

 

ex : Chats et grands peintres. Susan Herbert. (1)

 

............................................................................................................

 

 

                     IV Asie... Voyages... Art

Karnataka 195

 

laos-et-tha--167.jpg

Reportages dans certains des plus fascinants pays de la planète... études artistiques, notamment des musées Guimet et Cernuschi... et aussi l'inépuisable beauté de la France...

 

Liste des liens. Voyages.

 

 

 

..........................................................................................................

 

 

                             V L'île d'Oléron

 

Des visites de cette île qui malgré le tourisme garde une secrète beauté...

chassiron-035.jpg

 

1 Oléron (villages, monuments, sites)

ex : Piste cyclable entre Saint-Georges et Chassiron.

piste cyclable dolus vitraux 039

 

 

2 Oléron. Eglises. Cimetières.

ex : Oléron. Clocher église Saint-Pierre.

plage grand village 8 sptembre 142

 

3 Oléron, les plages.

Oléron. Les Plages. Classement alphabétique.

ex La Rémigeasse. Plage et village.

 

...........................................................................................................

 

                        VI  La Charente Maritime

Trezay Montierneuf 095

 

 

Il suffit de passer le pont vers le continent pour découvrir un pays d'abbayes romanes, d'églises mystérieuses, de villes  et de villages façonnés l'art, l'histoire et la douceur du ciel.

 

Lien :  Charente Maritime. Classement alphabétique.

 

.............................................................................................................

 

 

                                 VII Famille Wacrenier

 

Des joies et des blessures comme dans toutes les familles... Quelques moments arrachés au temps.

marianne 004

 

ex : Anniversaire de ma mère 90 ans.

 

............................................................................................................

 

 

                        VIII Mes romans et recueils

 

Voilà mon premier roman publié à compte d'éditeur!  C'est Joêlle Losfeld qui a eu l'audace de le publier! 

neige

Une mendiante et son chat rencontrés dans le métro. Un amour impossible et fulgurant avec une menteuse. Une saison de plaisir et de souffrance dont l'éblouissement ne peut s'oublier...

 

2011 0609passage0003

Deux ans de poésie. L'amour et la mort y combattent sans trêve. 

livres bilou 001

Une histoire de fils et de père où Alzheimer vient battre les cartes.  Du parricide de haine au parricide d'amour. 

livres bilou 012

Deux amants sur la Butte Montmartre. L'amour physique est la seule arme de Nino contre l'angoisse et la menace qui s'agrippent à Lucie... 

livres bilou 018

Une autre histoire d'amour dont un chat est témoin. Ce n'est pas l'homosexualité qui provoque des catastrophes et la mort du chat. C'est la cupidité et le mensonge...

242215 LCL C14 1 (1)

Des poèmes pour les enfants et ceux qui savent encore qu'animaux et humains sont unis dans le même mystère, le même bonheur de vivre et la même angoisse de souffrir et mourir.

 

 

Mon dernier roman Les Chats de Louise Michel  (Gallimard) :

 Lien : Les Chats de Louise Michel

 

Lien : Romans et recueils. Christian Wacrenier.

 

 

............................................................................................................

 

 

IX Voyages en France et hors d'Asie. Coups de coeur...

2013 0414montpellier0258

 

 

ex : Brantôme. Abbaye. Le massacre des innocents. Saint Sicaire.

 

 

Bienvenue sur le blog de Christian Wacrenier

x

PEINTRES ET TOILES

Etude subjective de toiles que j'aime rencontrées au hasard des balades. Gustave Moreau et chagall y sont en bonne place

Les tableaux étudiés classés par ordre alphabétique

Partager cet article

Published by chriswac
commenter cet article
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 08:53
Le cabaret du père Lathuille. Avenue de Clichy.

C'est un cabaret qui a laissé son nom dans l'histoire (politique et artistique) mais sans le tableau de Manet, ce nom aurait sans doute moins d'éclat!

Tout commence au XVIIIème siècle quand la frontière de Paris s'arrête à ce qui sera plus tard la place de Clichy.

Le village de Clichy la Garenne a sur son territoire plusieurs hameaux dont celui des Batignolles où une ferme accueille les parisiens pour leur servir le petit vin guinguet.

Les affaires étant rentables, la ferme se transforme en cabaret, vraisemblablement vers 1765, "Au père Lathuille".

La construction de la barrière des Fermiers Généraux est une aubaine pour le cabaret où viennent de plus en plus nombreux les parisiens qui apprécient de payer moins cher le vin et les alcools qui n'ont pas eu à passer la barrière de l'octroi.

La barrière de Clichy (bureau de l'octroi, pavillon de Ledoux)

La barrière de Clichy (bureau de l'octroi, pavillon de Ledoux)

Horace Vernet.30 mars 1814
Horace Vernet.30 mars 1814

Le cabaret entre dans l'histoire le 30 mars 1814.

Le cabaret du père Lathuille. Avenue de Clichy.

Le tableau d'Horace Vernet rappelle ce jour héroïque.

On y voit le maréchal Moncey dirigeant la défense de Paris et donnant des ordres à un colonel.

On remarque le pavillon de l'octroi de Ledoux sur la gauche et au fond le cabaret du père lathuille.

Le peintre rend hommage au cabaretier qui ouvre les portes de son établissement aux gardes nationaux, leur sert à boire et à manger sans lésiner. On lui prête la phrase historique adressée aux combattants qui allaient affronter l'armée russe :

"Mangez, buvez, mes enfants! Il ne faut rien laisser à l'ennemi!"

La résistance menée par Moncey fut assez héroïque pour tenir jusqu'à l'armistice. Des boulets russes détruisirent une partie du cabaret, l'un d'eux se ficha dans le comptoir. On l'y laissa et il put être caressé comme une relique par les clients jusqu'en 1860!

Le cabaret du père Lathuille. Avenue de Clichy.
Le cabaret du père Lathuille. Avenue de Clichy.
Le cabaret du père Lathuille. Avenue de Clichy.

Le cabaret se trouvait au n°7 actuel de l'avenue de Clichy qui s'appelait alors grande rue des Batignolles.

Aujourd'hui à son emplacement s'élève un cinéma militant qui promeut les oeuvres de création, c'est le Cinéma des Cinéastes, apprécié des cinéphiles,

Chez Aubry
Chez Aubry

La paix revenue, le cabaret accueille une clientèle plus large et son restaurant est apprécié pour ses plats originaux comme "la sole Moncey" ou "le poulet Lathuille" (aux fonds d'artichaut).

Jouxtant l'établissement, au n°9 de l'avenue actuelle, Aubry, gendre du père Lathuille ouvre en 1830 un café au décor luxueux. La grande salle est décorée de peintures et, comble de luxe, éclairée au gaz. On peut jouer au billard dans une deuxième salle ou profiter du soleil dans un jardin à l'arrière.

Une porte de communication permet de passer du cabaret du père Lathuille au café Aubry. Ce café deviendra célèbre quand Guerbois le rachètera.

Beaucoup d'artistes fauchés habitent le quartier où les loyers sont moins élevés que dans la Nouvelle Athènes voisine. Les peintres, s'approvisionnent en matériel chez Hennequin, ami de Manet, dont la boutique est au 11 rue Grande des Batignolles.

De la boutique au café Guerbois, il n'y a qu'un pas. Entre 1866 et 1875, le café est un lieu de rencontres et de réunions. On y voit Monet, Cézanne, Degas, Renoir, Pissaro, Sisley, Manet!

Le café figurera dans le roman de Zola "l'Oeuvre" sous le nom de café Baudequin (contraction de Baudelaire qui fréquenta le café Guerbois et Hennequin le marchand de peintures)

Le cabaret du père Lathuille. Avenue de Clichy.

Manet peint son fameux tableau en 1880.

Zola le décrit ainsi :

"Il y a au salon de cette année une scène de plein air, Chez le père Lathuille, deux figures à une table de cabaret, d'une gaieté et d'une délicatesse de tons charmantes (...) "

Manet représente Louis, le fils du patron attablé à côté d'Ellen Andrée, actrice de renom qui joue notamment dans les pièces de Courteline et qui sert de modèle à de nombreux peintres comme Renoir ou Degas. Manet l'a déjà représentée dans un tableau peint en 1875 : la Prune.

Manet. La prune. (Ellen André)

Manet. La prune. (Ellen André)

La jeune-fille en blanc.
La jeune-fille en blanc.

Manet habitué du cabaret choisit encore pour modèle la fille du père Lathuille, Marguerite Gauthier-Latuille, pour son tableau, "La jeune-fille en blanc".

Louis Gauthier-lathuille (1879)
Louis Gauthier-lathuille (1879)

Il peint une nouvelle fois Louis, le fils du père Lathuille, déjà représenté avec Ellen Andrée, dans un autre tableau...

Le restaurant du père Lathuille cesse d'être à la mode dans les dernières années du XIXème siècle et Louis Gauthier-Lathuille qui a succédé à son père ne parvient pas à lui redonner le lustre d'antan.

Il est vrai que la plupart des grands peintres qui fréquentaient l'établissement sont morts!

avenue de Clichy (à gauche le Kursaal)

avenue de Clichy (à gauche le Kursaal)

Le cabaret du père Lathuille. Avenue de Clichy.

Le cabaret ferme ses portes en 1906.

Il est remplacé entre 1907 et 1927 par un Music-Hall, le Kursaal où se produisent, entre autres, Maurice Chevalier, Fréhel, Lucienne Boyer ou Berthe Silva...

Tampon de l'Eden.

Tampon de l'Eden.

Le music-hall périclite comme la plupart des établissements montmartrois quand la vogue du 7ème art se répand. Il est transformé en cinéma-music-hall, l'Eden, avant de n'être plus qu'un cinéma le Mirage puis le Pathé Clichy (1943).

En 1987 Claude Berri en prend la direction avec la Société des Auteurs réalisateurs et producteurs (l'ARP)

Dernière métamorphose en 1996 quand le cinéma est baptisé par sa marraine Fanny Ardant : Le Cinéma des Cinéastes!

On y trouve au 1er étage "le bistrot des cinéastes" sympathique mais un peu terne, sans un père Lathuille pour lui donner du panache!

Y aura t-il des cinéastes pour utiliser son décor et lui assurer comme l'ont fait les Impressionnistes pour le cabaret du père Lathuille une renommée internationale?!!!

Fresque dans le Cinéma des Cinéastes.

Fresque dans le Cinéma des Cinéastes.

En complément les panneaux historiques (pelles Starck) devant le 7 et le 9 de l'avenue de Clichy....

Le cabaret du père Lathuille. Avenue de Clichy.
7 avenue de Clichy. Le Père Lathuille.

7 avenue de Clichy. Le Père Lathuille.

Le cabaret du père Lathuille. Avenue de Clichy.
9 avenue de Clichy. Guerbois.

9 avenue de Clichy. Guerbois.

Partager cet article

10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 08:49
Edmond et Jules de Goncourt
Edmond et Jules de Goncourt

..Pour toujours réunis dans leur caveau du cimetière Montmartre (13ème division), les Goncourt restent dans la mort ce qu'ils furent dans la vie, des frères inséparables!

Tombe des Goncourt

Tombe des Goncourt

Edmond de Goncourt (1822-1896)

Edmond de Goncourt (1822-1896)

Jules de Goncourt (1830-1870)

Jules de Goncourt (1830-1870)

Germinie lacerteux
Germinie lacerteux

On les croirait jumeaux alors qu'Edmond (1822-1896) est de huit ans l'aîné.

Ils vivaient ensemble et étaient si proches que les observateurs en étaient intrigués et qualifiaient leur relation d'attachement amoureux.

Les frères étaient écrivains et se rattachaient au courant naturaliste. Ils rédigèrent plusieurs romans tombés aujourd'hui dans l'oubli. Le moins oublié est sans doute Germinie Lacerteux. Il fut écrit dans leur appartement commun de la rue Saint-Georges.

Ils y romancèrent la vie de Rose Malingre qui était au service de leur mère puis au leur et dont ils découvrirent après la mort, la vie secrète et tragique.

Les frères Goncourt. Cimetière Montmartre.

Leur renommée fut assurée cependant, de leur vivant, par le fameux journal dont Jules fut le principal auteur jusqu'à sa mort (1870) et dont Edmond poursuivit la rédaction.

Il est émaillé de conversations de salon (genre "potins de la commère") dont les lecteurs étaient friands. Il rapporte des anecdotes sur des écrivains comme Maupassant, Zola ou Alphonse Daudet...

Certaines sont si méchantes qu'elles provoquent des brouilles irrémédiables.

Quand Edmond en devint l'unique rédacteur, l'influence de Daudet et à travers lui de Drumont se fit sentir. Les "réflexions" antisémites se firent de plus en plus nombreuses et décomplexées.

On a débaptisé le plus célèbre square de Montmartre parce qu'il portait le nom de Willette, un antisémite notoire. On n'a pas débaptisé le prix Goncourt qui continue d'exciter tout le petit monde littéraire!

Un extrait tiré du journal, du 18 juin 1894 :

Edmond y parle de "la vérité du type juif" dans les dessins de Tissot qui reproduisent "exactement les grands nez courbes, les sourcils broussailleux, les regards précautionneux, soulevant de lourdes paupières, et les pensées calculatrices, et les jovialités mauvaises, et la perfide cautèle sous la bouffissure des graisses de la face"

Les frères Goncourt

Les frères Goncourt

On a tendance à oublier à quel point l'époque était marquée par l'antisémitisme et l'on frémit de voir la nôtre ressusciter les monstres.

Bien sûr Edmond était aussi un brave homme (comme le bon docteur Ferdinand Céline qui soignait les pauvres gens) et un bon frangin qui accompagna Jules jusqu'à la mort avec patience et dévouement.

Il décrivit la syphilis de son frère avec une précision de naturaliste. Il ne put par instant s'empêcher d'exprimer sa douleur : "Je suis triste de mon frère. Je ne peux plus tenir en place..."

Jules de Goncourt

Jules de Goncourt

Edmond de Goncourt

Edmond de Goncourt

Les frères Goncourt. Cimetière Montmartre.

Ce n'est qu'après sa mort que sera créée la célèbre Académie qui perpétue le nom des Goncourt selon les volontés testamentaires laissées par Edmond et dont Alphonse Daudet et Hennique furent les exécuteurs. Les oeuvres d'art de l'importante collection des écrivains fut vendue, l'argent placé pour créer cette Académie de dix membres chargés de récompenser chaque année un "ouvrage d'imagination en prose".

Aujourd'hui les prix se sont diversifiés et distinguent poésie, nouvelles, premiers romans...

Ils font partie du folklore français...

Ils sont à la vie littéraire hexagonale ce que les coiffes sont aux Bigoudens et les bêtises à la ville de Cambrai!

signature de Lenoir sur le bronze.
signature de Lenoir sur le bronze.

Les médaillons de bronze scellés sur la dalle mortuaire sont l'oeuvre d' Alfred-Charles Lenoir, un sculpteur qui reçut à la fin du XIXème de nombreuses commandes, ayant été deux fois "médaille d'or" aux Expositions Universelles de 1889 et 1900, ayant ainsi fait preuve d'un "académisme" de bon aloi!

Parmi ses oeuvres, on peut voir à Paris, entre autres, le buste de Berlioz à Orsay, le monument à César Franck dans le square Samuel-Rousseau ou encore l'allégorie de la France du Moyen-Âge sur le pont Alexandre III...

Monument à césar Franck, square Samuel-Rousseau. Alfred-Charles Lenoir.

Monument à césar Franck, square Samuel-Rousseau. Alfred-Charles Lenoir.

La France du Moyen-Âge. Pont Alexandre III. Lenoir.

La France du Moyen-Âge. Pont Alexandre III. Lenoir.

La tombe des Goncourt semble banale pour des écrivains qui aimaient se faire remarquer. Peut-être est-elle à l'image de l'Académie qui porte leur nom : sage et consensuelle.

Laissons-leur les derniers mots avec ces quelques citations sur la vie et la mort tirées de leur journal :

.

-Qu'est-ce que la vie? L'usufruit d'une agrégation de molécules.

-La mort pour certains hommes n'est pas seulement la mort : elle est la fin du propriétaire.

-Combien d'hommes meurent dans un homme avant sa mort?

-Pour nous faire accepter la vie, Dieu a été forcé de nous en retirer la moitié. Sans le sommeil, qui est la mort temporaire du chagrin et de la souffrance, l'homme ne patienterait pas jusqu'à la mort.

-Les croque-morts appellent d'une terrible expression, une exhumation : un dépotage.

....Pas de souci pour les Goncourt. Nul ne songe à les "dépoter"!

N'est pas Zola qui veut pour être "dépoté" du cimetière Montmartre et "rempoté" au Panthéon!

Portrait d'Edmond de Goncourt par Eugène Carrière.

Portrait d'Edmond de Goncourt par Eugène Carrière.

Partager cet article

2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 09:02
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Que Gustave Moreau soit enterré à quelques centaines de mètres de sa maison de la rue La Rochefoucauld n'étonnera personne.

Que sa tombe étroite soit dépouillée à ce point surprendra les amoureux du peintre qui auraient rêvé pour lui d'un temple hindou composite, avec des mosaïques byzantines, des colonnes de porphyre, des vitraux aux reflets or et pourpre...

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

La tombe modeste est mal entretenue.

La mousse mange les lettres gravées dans la pierre.

C'était avant la mort du peintre une simple pierre sous laquelle son père et sa mère avaient été couchés.

Elle est située dans un endroit reculé du cimetière, 22ème division, au bord d'une allée étroite que les chats apprécient pour sa tranquillité,

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

L'inscription la plus ancienne rappelle le nom de Louis Jean Marie Moreau (1730-1794) père du peintre, architecte d'un certain renom qui fut en charge de la conservation des Monuments Publics de la ville.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Il construisit en 1849 sur le Rond-Point des Champs Elysées l'hôtel particulier de Madame Lehon.

Le bâtiment fut transformé en 1896 dans le style Louis XV alors à la mode.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

La deuxième inscription est celle de la mère du peintre, le grand amour de sa vie, Pauline Desmoutier (1802-1884) fille d'un ancien maire de Douai.

Etrangement Camille, la soeur du peintre, morte alors qu'il était adolescent n'a pas sa place dans le caveau.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Sur la pierre les lettres entrelacées rappellent les initiales de Louis et Pauline Desmoutier.

Moreau ne se remettra jamais de la mort de sa mère survenue trente ans après celle de son grand ami, le peintre Chassériau avec qui il avait vécu avenue Frochot.

Le jeune homme et la mort. Toile peinte par Gustave Moreau après la mort de Chassériau.

Le jeune homme et la mort. Toile peinte par Gustave Moreau après la mort de Chassériau.

Après la mort de son ami, Gustave Moreau vécut avec sa mère dans l'hôtel de la rue de La Rochefoucauld que ses parents lui avaient acheté. Quand sa mère devint sourde, il prit l'habitude de communiquer avec elle en écrivant sur des papiers ses pensées et ses réflexions.

Photo anonyme de Pauline Demoutier. Musée Gustave Moreau.

Photo anonyme de Pauline Demoutier. Musée Gustave Moreau.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Nul doute que l'influence de cette mère aimante à l'excès eut des conséquences sur la vie sentimentale de son fils.

Il eut cependant une confidente, "sa meilleure et unique amie" comme il l'appelait. Il s'agit d'Alexandrine Dureux.

Quand elle meurt en 1890, il peint pour elle "'Orphée sur la tombe d'Eurydice" où il donne au poète ses propres traits au moment où il s'abandonne à la douleur près de la tombe de sa bien-aimée.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

.

Après avoir peint cette toile crépusculaire il ne reste au peintre que huit années de vie...

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

En 1896 après avoir fait agrandir sa maison, il passe des journées avec son ami et légataire universel Henri Rupp à organiser les salles du futur musée qu'il entend léguer à l'Etat. Il est aidé par ses élèves parmi lesquels Rouault et Delobre.

Les Lyres Mortes
Les Lyres Mortes

Il fait plusieurs dessins d'une toile qui restera à l'état d'ébauche : "Les lyres mortes"

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Souffrant de l'estomac et se sachant condamné, il fait des croquis de sa tombe à l'emplacement de celle qui abrite ses parents. Il complète la simple pierre par la colonne surmontée d'une urne.

Il fait le même dessin pour la tombe de son amie Alexandrine Dureux.

Projet de Moreau pour la tombe familiale et celle d'Alexandrine Dureux

Projet de Moreau pour la tombe familiale et celle d'Alexandrine Dureux

Projet pour la tombe d'Alexandrine Dureux.

Projet pour la tombe d'Alexandrine Dureux.

La tombe modeste que nous voyons aujourd'hui est donc telle que l'a voulue Gustave Moreau, bien différente des chapelles funéraires et des monuments imposants des gloires de son temps.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

L'urne de pierre domine la tombe

Le coeur du peintre n'y est pas

C'est en regardant ses oeuvres si souvent hantée par le destin tragique et par la mort, qu'on peut l'entendre battre.

.
.
.
.
.
.
Lien: articles du blog sur les peintres et les œuvres

Peintres-et-oeuvres-classement.html

Peintres-et-personnages-de-montmartre-classement-

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Partager cet article

1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 08:25

 soulages-03.jpg

                                                         Pierre Soulages

 

 

Toussaint

 

Je me blottis dans la douceur

Entre tes seins

Le temps d'oublier la douleur

De la Toussaint

 

Je ne veux pas plonger les yeux 

Dans ceux des morts

Ni écouter grincer l'essieu

D'un vieux remords

 

Je ne veux pas laisser leurs mains

De feuilles mortes

Venir dans le petit matin

Toucher ma porte

 

J'ai si mal quand je pense à eux

Parfois j'espère

Devenir un jour oublieux

Sans un repère

 

Je veux laisser les chrysanthèmes

Fâner pour rien

Tu es mon amour et je t'aime

Comme un vaurien

 

Je me blottis dans la douceur

Entre tes seins

Le temps d'oublier la douleur

De la Toussaint

 

soulages-1972.jpg

                                                         Pierre Soulages (1972)

 

..................................................................................................................................................................

Liens poèmes :


Liste et liens des poèmes. Divers.


Toussaint. Jour des Morts.

 La Baie des Trépassés.

Un an après la mort.

Mon père. Après la mort.

Vendredi Saint. Mort de mon père.

 Mon père est mort.

Bois Dormant.

Petite soeur au cimetière.

Tes morts

 Mort d'Elisabeth.

 

Liens : poèmes d'amour de Christian Wacrenier.

 


 

....................................................................................................................................................................

 

 

 

Partager cet article

Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 08:24

 automne1

 

 

Automne


Le Revenant

 


Je n'aime pas l'automne

C'est la saison des animaux craintifs

Des branches qui craquent sous les bottes

Des coups de feu dans le ciel blanc

 

C'est la saison qui caresse la nuque

Avec des doigts humides

Qui foule aux pieds les nuages

Et cloue le soleil sur les arbres

 

C'est la saison des cimetières

De la Toussaint portes ouvertes

C'est la saison où tu reviens

La prière et la peur  dans le regard

 

C'est la saison où je te vois

 Face à moi dans la glace

Je vois ta main aux taches brunes

Et le rasoir qui tremble en passant sur ma joue

 

 

automne.jpg

 

Liens Poèmes :

 

Poème. Toussaint.

Poème. Jour des Morts.

Automne sale saison.


Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.

Liste des poèmes pour les enfants. Liens.

Liste et liens des poèmes. Divers.

Liens : poèmes d'amour .



 

....................................................................................................................................................................

 

..


 

...............................................................................................................

 

Partager cet article

Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 16:20

La grande toile de Willette, exposée au Musée de Montmartre, est si sombre et désespérée que les visiteurs qui ont de Montmartre une image stéréotypée de gaité et de fêtes ne manquent pas d'en être étonnés.

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

La toile a été peinte en 1884 pour décorer le Cabaret du Chat Noir.

Une farandole de fêtards se précipite en groupe compact, dans un mouvement irrésistible, vers la Seine, à la suite d'un pierrot qui tient en main le révolver encore fumant avec lequel il vient de se suicider.

C'est la représentation d'une fête quasi hystérique où les êtres sont entraînés sans tenter de s'y opposer dans une danse des plaisirs qui se transforme en danse macabre.

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

Par un soir neigeux, dans une lumière ocre et brouillée, le cortège descend de la Butte dont les moulins font tourner leurs ailes sur lesquelles sont inscrites les notes et les paroles d'un cantique que Willette avait souvent chanté :

"Parce Domine, parce populo tuo..." Pardonne Seigneur, pardonne à ton peuple...

Le ton est donné. Ce n'est pas une chanson frivole et paillarde telle qu'on en chantait dans le cabaret mais une prière de repentance pour tous les péchés, à commencer ceux de la chair, qui accueille les noctambules venus au Chat Noir s'émoustiller les sens!

Willette. Parce Domine.

A la queue du cortège (et derrière la queue d'un chat noir monstrueux!) apparaissent les communiantes, le cierge à la main, très vite dévêtues, le corps juvénile offert à tous, les cheveux au vent.

Le passage est sans transition de la pureté à la luxure.

Dans son commentaire écrit des années plus tard, Willette, rend coupables les pierrots de cette déchéance: " Les pierrots cherchent à s'emparer de leur innocence par des ruses diaboliques".

Willette. Parce Domine.

Assise en amazone sur un chat noir, compagnon de sabbat des sorcières, une femme rousse (couleur du diable depuis le Moyen-âge) entraîne les troupes en brandissant un bébé.

C'est une image terrible, la plus cruelle sans doute de la scène. Le bébé, tourné vers l'arrière, comme s'il voulait s'échapper, est entraîné dans la fête. On pense ici au sacrifice des nouveau-nés jetés dans le ventre embrasé du dieu Baal.

"Ils ont bâti des hauts lieux pour brûler leurs enfants au feu en holocauste à Baal" (Livre de Jérémie)

Willette. Parce Domine.

Pour arriver plus vite à la fête certains s'entassent dans des omnibus tirés par des chevaux qui ressemblent à ceux de l'Apocalypse.

.

"...Tandis que des mortels la multitude vile

Sous le fouet du plaisir ce bourreau sans merci

Va chercher des remords dans la fête servile..." (Baudelaire)

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

Les couples se forment, on danse on s'embrasse, on se caresse.

Les femmes sont des danseuses et des courtisanes venues tout droit du Moulin Rouge ou de l'Elysée Montmartre, elles lèvent la jambe, elles rient et mènent le bal.

L'une d'elles est différente. Elle résiste au pierrot qui la saisit. Ses ailes sont le symbole d'une pureté qu'on lui arrache. Ce couple central montre assez que Willette fait de l'homme le premier coupable, celui qui est habité de désirs pervers. Dans le couple Adam et Eve, c'est lui qui tendrait la pomme!

Certains mouvements sont si bien représentés avec un tel sens du rythme qu'on pense (et c'est rarement le cas dans l'oeuvre de Willette) à Lautrec. La touche est légère, à peine appuyée, au point de laisser deviner la trame de la toile.

Willette. Parce Domine.

Deux autres personnages vêtus de blanc attirent l'attention.

La danseuse qui nous regarde et nous invite à la rejoindre et le pierrot guitariste dont la romance attire comme une proie sa voisine.

On sait que Willette, créateur du Pierrot de Montmartre, écrira ses Souvenirs sous le titre de "Feu Pierrot", un titre qui conviendrait aussi bien à cette oeuvre.

Pour lui, l'artiste corrompt son art fait pour élever l'âme en l'utilisant pour la séduction et le plaisir des corps. L'artiste est coupable de dévoyer pour arriver à ses fins cet art qui est un don divin.

L'inquiétude religieuse et le sens de la culpabilité qui l'accompagne s'exprime ici comme elle s'exprime dans les Fleurs du Mal.

Willette sera l'initiateur d'une messe des artistes qu'il voulait que l'on célébrât le Mercredi des Cendres et pour laquelle il écrira une prière. Cette messe du "Voeu de Willette" est toujours célébrée à Montmartre.

Willette. Parce Domine.

Un couple montre un pierrot répandant son or pour séduire une belle.

Métaphore on ne peut plus claire et souvent reprise dans les dessins de Willette, de l'homme gaspillant ses dons et son talent pour conquérir les femmes.

Il écrit dans son commentaire :"C'est avec l'or de la poésie que les pierrots tendent leurs pièges."

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

A l'avant du cortège, légèrement séparé de la foule, pierrot vient de se tirer une balle dans le coeu. Une femme vêtue de noir, l'encourage dans ce dernier moment. Ce n'est pas une danseuse sensuelle mais une bourgeoise habillée de noir comme pour aller à une messe funéraire. Ses ailes de papillon sont déployées. Elle donne un dernier baiser au pierrot qui va mourir. Elle venge toutes celles qu'il a séduites.

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

Quelques pierrots assistent sans y croire à la scène. Ils comprennent trop tard que leur tour est proche...

Willette. Parce Domine.

Le cercueil est emmené dans un ciel sans clarté par des religieuses difformes coiffées de cornettes. Il n'y a pas d'ange dans le ciel, pas de pardon, il n'y a que de dérisoires danseuses de cancan.

.

"Je cherche fortune

Autour du Chat Noir

Et au clair de la lune

A Montmartre le soir."

Willette. Parce Domine.

La chanson de Bruant que l'on chantait tous les soirs dans le cabaret résonnait dans les vapeurs d'absinthe sous le "Parce Domine" de Willette.

Combien de noctambules se rendaient compte alors que la lune était une tête de mort?

Willette. Parce Domine.

Il y aurait beaucoup à dire encore de cette oeuvre violente. On pourrait évoquer une nouvelle fois Baudelaire, la double aspiration de l'homme tiraillé entre le ciel et la terre, la malédiction de ne savoir résister au plaisir et d'utiliser pour l'atteindre les dons reçus de Dieu.

Willette était un chrétien torturé, il ne se faisait pas d'illusion sur les capacités de l'homme à lutter et dominer ses vices. Il était un grand pessimiste et ses dessins sur les tares humaines, sur la guerre, sur la justice sont parmi les plus terribles et les plus désespérés que l'on puisse voir.

Léon Bloy décrit le tableau avec ces mots : "c'est une clameur de détresse et d'effroi lancée vers Dieu par un peuple de douloureux."

Willette. Parce Domine.

Liens :

Peintres et artistes de Montmartre.

Oeuvres étudiés dans le blog

Je remercie l'ami internaute, passionné d'art, qui m'a envoyé ces photos du "Parce Domine". Sans lui je n'aurais pas pu écrire cet article.

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

Partager cet article

18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 14:57
Poème. La salle de réveil. J'ai froid.

.

La Salle de réveil

 

J'ai froid

Des milliards de tremblements me secouent

Comme un vieillard

Comme un chevreuil qui vient de naître

 

J'ai froid

Mes mâchoires crépitent 

Claquent mes dents comme l'averse

Comme la grêle sur la vitre

 

J'ai froid

Je cherche au milieu de moi un peu de chaleur

Je cherche en moi le ventre

Où m'accueillir

 

J'ai froid

Donnez-moi une étincelle

Non pas la flamme aux bras maternels

Une étincellle un peu de bruit et de couleur

 

J'ai froid

Donnez-moi une parole

Un rouge-gorge sur l'arbre mort

Un marron chaud au creux des mains

 

J'ai froid

Dites mon nom si vous le connaissez

Dites-moi que je l'entends

 

Dites-moi que ce n'est pas l'écho

Qui vous répond

 

 

 

(Poème écrit avant l'opération du 17 octobre pour conjurer la peur. )

 

Partager cet article

16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 07:46
Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Darc en ciel

Le plus beau titre de journal pour annoncer la mort de Daniel Darc (28 février 2013) fut celui de Libération :

Mais les journalistes jouent avec les mots...

Les morts n'ont rien à en faire.

On ne les encielle pas

On les enterre...

Tombe de Daniel Darc. 30 ème division en bordure de l'Avenue de la Croix. Cimetière Montmartre.

Tombe de Daniel Darc. 30 ème division en bordure de l'Avenue de la Croix. Cimetière Montmartre.

photo Yannick perrin
photo Yannick perrin

.

Le nom de naissance de Daniel Darc, sa famille, son histoire, sa carrière... tout est écrit, publié. Comme si un homme tenait dans un livre.

Devant sa tombe en bordure de l'avenue de la Croix, le regard s'échappe vers les arbres, vers les feuillages sombres ...

On ferme les yeux

On entend quelques paroles de ses chansons

La mort, la peur, l'amour, l'attente...

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Tu ferais mieux de te dépêcher

Prends ma main, allons loin d'ici

Le temps n'attend ni toi ni moi

Rien qu'une dernière fois

Allons tout droit au paradis

Photo Chevalier Barondaniel

Photo Chevalier Barondaniel

Pardonnez nos enfances

Comme nous pardonnons

A ceux qui nous ont enfantés

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Quand un feu-follet s'éteint

Que devient-il est-ce la fin

.

Ma vie ne va pas assez loin

Alors j'accélère

Je la redresse

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Un jour je m'en irai, j'irai sur les routes

Je naîtrai de nouveau et si le soleil est beau

J'oublierai ses cheveux, j'oublierai ses yeux

Et peut-être enfin je pourrai aimer

Je pourrai aimer, aimer à nouveau

Je pourrai aimer, aimer à nouveau

Pour l'éternité

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Rien qui ne reste

Rien qui ne demeure

O ciel funeste

O ciel moqueur

Que faire? Je leste de plomb mon coeur

A chaque geste

Trop de douleur

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Ça ne sert à rien

Bien sûr on peut compter encore

Ça ne sert à rien

Compter le nombre des morts

Ça ne sert à rien

Ça va ça vient

Viens prends ma main

Ça ne sert à rien

Ça va ça vient

Drôle d'idée drôle de décor

Ça va ça vient

C'est toujours mieux qu'être mort

Est-ce vraiment mieux qu'être mort?

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

La vie est mortelle mon amour

Pas un encore pas un retour

Bientôt viendra la fin des jours

La fin des jours

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Est-ce déjà trop tard est-ce encore trop tôt ?

Quand le jour viendra seras-tu encore là ?

Je n'attends que toi

Depuis si longtemps

Et si c'est faux ne fais pas attention

Est-ce déjà trop tard est-ce encore trop tôt ?

Quand le jour viendra seras-tu encore là ?

Sur la tombe. Cailloux, coquillages...

Sur la tombe. Cailloux, coquillages...

Quand je mourrai j'irai au paradis

C'est en enfer que j'ai passé ma vie

Combien de ruptures combien de blessures

Un sourire hélas qui s'enfuit, s'efface, brûle et s'enfuit encore

Je serai indécis je serai déjà mort.

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Si je traverse les ravins de la mort

Je ne crains aucun mal

Car tu es avec moi

.

.

.

.

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Liens: tous les articles sur les habitants du cimetière Montmartre:

Classement alphabétique: Cimetière Montmartre:

Petite biographie minimale

Daniel Rozoum dit Daniel Darc (30 mai 1959 à Paris, 28 février 2013 à Paris)

1978: Lycée Balzac.

Rejoint le groupe Taxi Girl.

1986 fin du groupe (mort par overdose de cocaïne du batteur, Pierre Wolfsohn).

1987 : Album solo "Sous influence divine".

1988 : rencontre et amitié avec Bill Pritchard. Album "Parce que"

1988: "La ville" produit par Etienne Daho

1994: album "Nijinsky"

Longue période d'addiction. Dérive entre mort et prison.

2004: Album "Créve-Coeur" avec Frédéric Lo. Victoire de la Musique. Révélation de l'année.

Collaboration avec de nombreux artistes (Cali, Lavoine, Birkin etc...)

2008 "Amours suprêmes" avec Frédéric Lo

2011: "La taille de mon âme"

2013: 28 février. Il est retrouvé mort à son domicile. Alcools médicaments. On apprendra plus tard qu'un oedème pulmonaire est la cause de sa mort.

14 mars obsèques (Oratoire du Louvre) et inhumation au cimetière Montmartre.

Partager cet article

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les amoureux de Montmartre, des chats, de l'île d'Oléron. Pour les poètes et pour les voyageurs. Un blog éclectique pour les amoureux de la vie!
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog