Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 09:02
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Que Gustave Moreau soit enterré à quelques centaines de mètres de sa maison de la rue La Rochefoucauld n'étonnera personne.

Que sa tombe étroite soit dépouillée à ce point surprendra les amoureux du peintre qui auraient rêvé pour lui d'un temple hindou composite, avec des mosaïques byzantines, des colonnes de porphyre, des vitraux aux reflets or et pourpre...

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

La tombe modeste est mal entretenue.

La mousse mange les lettres gravées dans la pierre.

C'était avant la mort du peintre une simple pierre sous laquelle son père et sa mère avaient été couchés.

Elle est située dans un endroit reculé du cimetière, 22ème division, au bord d'une allée étroite que les chats apprécient pour sa tranquillité,

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

L'inscription la plus ancienne rappelle le nom de Louis Jean Marie Moreau (1730-1794) père du peintre, architecte d'un certain renom qui fut en charge de la conservation des Monuments Publics de la ville.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Il construisit en 1849 sur le Rond-Point des Champs Elysées l'hôtel particulier de Madame Lehon.

Le bâtiment fut transformé en 1896 dans le style Louis XV alors à la mode.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

La deuxième inscription est celle de la mère du peintre, le grand amour de sa vie, Pauline Desmoutier (1802-1884) fille d'un ancien maire de Douai.

Etrangement Camille, la soeur du peintre, morte alors qu'il était adolescent n'a pas sa place dans le caveau.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Sur la pierre les lettres entrelacées rappellent les initiales de Louis et Pauline Desmoutier.

Moreau ne se remettra jamais de la mort de sa mère survenue trente ans après celle de son grand ami, le peintre Chassériau avec qui il avait vécu avenue Frochot.

Le jeune homme et la mort. Toile peinte par Gustave Moreau après la mort de Chassériau.

Le jeune homme et la mort. Toile peinte par Gustave Moreau après la mort de Chassériau.

Après la mort de son ami, Gustave Moreau vécut avec sa mère dans l'hôtel de la rue de La Rochefoucauld que ses parents lui avaient acheté. Quand sa mère devint sourde, il prit l'habitude de communiquer avec elle en écrivant sur des papiers ses pensées et ses réflexions.

Photo anonyme de Pauline Demoutier. Musée Gustave Moreau.

Photo anonyme de Pauline Demoutier. Musée Gustave Moreau.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Nul doute que l'influence de cette mère aimante à l'excès eut des conséquences sur la vie sentimentale de son fils.

Il eut cependant une confidente, "sa meilleure et unique amie" comme il l'appelait. Il s'agit d'Alexandrine Dureux.

Quand elle meurt en 1890, il peint pour elle "'Orphée sur la tombe d'Eurydice" où il donne au poète ses propres traits au moment où il s'abandonne à la douleur près de la tombe de sa bien-aimée.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

.

Après avoir peint cette toile crépusculaire il ne reste au peintre que huit années de vie...

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

En 1896 après avoir fait agrandir sa maison, il passe des journées avec son ami et légataire universel Henri Rupp à organiser les salles du futur musée qu'il entend léguer à l'Etat. Il est aidé par ses élèves parmi lesquels Rouault et Delobre.

Les Lyres Mortes
Les Lyres Mortes

Il fait plusieurs dessins d'une toile qui restera à l'état d'ébauche : "Les lyres mortes"

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

Souffrant de l'estomac et se sachant condamné, il fait des croquis de sa tombe à l'emplacement de celle qui abrite ses parents. Il complète la simple pierre par la colonne surmontée d'une urne.

Il fait le même dessin pour la tombe de son amie Alexandrine Dureux.

Projet de Moreau pour la tombe familiale et celle d'Alexandrine Dureux

Projet de Moreau pour la tombe familiale et celle d'Alexandrine Dureux

Projet pour la tombe d'Alexandrine Dureux.

Projet pour la tombe d'Alexandrine Dureux.

La tombe modeste que nous voyons aujourd'hui est donc telle que l'a voulue Gustave Moreau, bien différente des chapelles funéraires et des monuments imposants des gloires de son temps.

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.

L'urne de pierre domine la tombe

Le coeur du peintre n'y est pas

C'est en regardant ses oeuvres si souvent hantée par le destin tragique et par la mort, qu'on peut l'entendre battre.

.
.
.
.
.
.
Lien: articles du blog sur les peintres et les œuvres

Peintres-et-oeuvres-classement.html

Peintres-et-personnages-de-montmartre-classement-

Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Tombe de Gustave Moreau. Cimetière Montmartre.
Repost 0
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 08:25

 soulages-03.jpg

                                                         Pierre Soulages

 

 

Toussaint

 

Je me blottis dans la douceur

Entre tes seins

Le temps d'oublier la douleur

De la Toussaint

 

Je ne veux pas plonger les yeux 

Dans ceux des morts

Ni écouter grincer l'essieu

D'un vieux remords

 

Je ne veux pas laisser leurs mains

De feuilles mortes

Venir dans le petit matin

Toucher ma porte

 

J'ai si mal quand je pense à eux

Parfois j'espère

Devenir un jour oublieux

Sans un repère

 

Je veux laisser les chrysanthèmes

Fâner pour rien

Tu es mon amour et je t'aime

Comme un vaurien

 

Je me blottis dans la douceur

Entre tes seins

Le temps d'oublier la douleur

De la Toussaint

 

soulages-1972.jpg

                                                         Pierre Soulages (1972)

 

..................................................................................................................................................................

Liens poèmes :


Liste et liens des poèmes. Divers.


Toussaint. Jour des Morts.

 La Baie des Trépassés.

Un an après la mort.

Mon père. Après la mort.

Vendredi Saint. Mort de mon père.

 Mon père est mort.

Bois Dormant.

Petite soeur au cimetière.

Tes morts

 Mort d'Elisabeth.

 

Liens : poèmes d'amour de Christian Wacrenier.

 


 

....................................................................................................................................................................

 

 

 

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 08:24

 automne1

 

 

Automne


Le Revenant

 


Je n'aime pas l'automne

C'est la saison des animaux craintifs

Des branches qui craquent sous les bottes

Des coups de feu dans le ciel blanc

 

C'est la saison qui caresse la nuque

Avec des doigts humides

Qui foule aux pieds les nuages

Et cloue le soleil sur les arbres

 

C'est la saison des cimetières

De la Toussaint portes ouvertes

C'est la saison où tu reviens

La prière et la peur  dans le regard

 

C'est la saison où je te vois

 Face à moi dans la glace

Je vois ta main aux taches brunes

Et le rasoir qui tremble en passant sur ma joue

 

 

automne.jpg

 

Liens Poèmes :

 

Poème. Toussaint.

Poème. Jour des Morts.

Automne sale saison.


Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.

Liste des poèmes pour les enfants. Liens.

Liste et liens des poèmes. Divers.

Liens : poèmes d'amour .



 

....................................................................................................................................................................

 

..


 

...............................................................................................................

 

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES...Divers
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 16:20

La grande toile de Willette, exposée au Musée de Montmartre, est si sombre et désespérée que les visiteurs qui ont de Montmartre une image stéréotypée de gaité et de fêtes ne manquent pas d'en être étonnés.

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

La toile a été peinte en 1884 pour décorer le Cabaret du Chat Noir.

Une farandole de fêtards se précipite en groupe compact, dans un mouvement irrésistible, vers la Seine, à la suite d'un pierrot qui tient en main le révolver encore fumant avec lequel il vient de se suicider.

C'est la représentation d'une fête quasi hystérique où les êtres sont entraînés sans tenter de s'y opposer dans une danse des plaisirs qui se transforme en danse macabre.

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

Par un soir neigeux, dans une lumière ocre et brouillée, le cortège descend de la Butte dont les moulins font tourner leurs ailes sur lesquelles sont inscrites les notes et les paroles d'un cantique que Willette avait souvent chanté :

"Parce Domine, parce populo tuo..." Pardonne Seigneur, pardonne à ton peuple...

Le ton est donné. Ce n'est pas une chanson frivole et paillarde telle qu'on en chantait dans le cabaret mais une prière de repentance pour tous les péchés, à commencer ceux de la chair, qui accueille les noctambules venus au Chat Noir s'émoustiller les sens!

Willette. Parce Domine.

A la queue du cortège (et derrière la queue d'un chat noir monstrueux!) apparaissent les communiantes, le cierge à la main, très vite dévêtues, le corps juvénile offert à tous, les cheveux au vent.

Le passage est sans transition de la pureté à la luxure.

Dans son commentaire écrit des années plus tard, Willette, rend coupables les pierrots de cette déchéance: " Les pierrots cherchent à s'emparer de leur innocence par des ruses diaboliques".

Willette. Parce Domine.

Assise en amazone sur un chat noir, compagnon de sabbat des sorcières, une femme rousse (couleur du diable depuis le Moyen-âge) entraîne les troupes en brandissant un bébé.

C'est une image terrible, la plus cruelle sans doute de la scène. Le bébé, tourné vers l'arrière, comme s'il voulait s'échapper, est entraîné dans la fête. On pense ici au sacrifice des nouveau-nés jetés dans le ventre embrasé du dieu Baal.

"Ils ont bâti des hauts lieux pour brûler leurs enfants au feu en holocauste à Baal" (Livre de Jérémie)

Willette. Parce Domine.

Pour arriver plus vite à la fête certains s'entassent dans des omnibus tirés par des chevaux qui ressemblent à ceux de l'Apocalypse.

.

"...Tandis que des mortels la multitude vile

Sous le fouet du plaisir ce bourreau sans merci

Va chercher des remords dans la fête servile..." (Baudelaire)

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

Les couples se forment, on danse on s'embrasse, on se caresse.

Les femmes sont des danseuses et des courtisanes venues tout droit du Moulin Rouge ou de l'Elysée Montmartre, elles lèvent la jambe, elles rient et mènent le bal.

L'une d'elles est différente. Elle résiste au pierrot qui la saisit. Ses ailes sont le symbole d'une pureté qu'on lui arrache. Ce couple central montre assez que Willette fait de l'homme le premier coupable, celui qui est habité de désirs pervers. Dans le couple Adam et Eve, c'est lui qui tendrait la pomme!

Certains mouvements sont si bien représentés avec un tel sens du rythme qu'on pense (et c'est rarement le cas dans l'oeuvre de Willette) à Lautrec. La touche est légère, à peine appuyée, au point de laisser deviner la trame de la toile.

Willette. Parce Domine.

Deux autres personnages vêtus de blanc attirent l'attention.

La danseuse qui nous regarde et nous invite à la rejoindre et le pierrot guitariste dont la romance attire comme une proie sa voisine.

On sait que Willette, créateur du Pierrot de Montmartre, écrira ses Souvenirs sous le titre de "Feu Pierrot", un titre qui conviendrait aussi bien à cette oeuvre.

Pour lui, l'artiste corrompt son art fait pour élever l'âme en l'utilisant pour la séduction et le plaisir des corps. L'artiste est coupable de dévoyer pour arriver à ses fins cet art qui est un don divin.

L'inquiétude religieuse et le sens de la culpabilité qui l'accompagne s'exprime ici comme elle s'exprime dans les Fleurs du Mal.

Willette sera l'initiateur d'une messe des artistes qu'il voulait que l'on célébrât le Mercredi des Cendres et pour laquelle il écrira une prière. Cette messe du "Voeu de Willette" est toujours célébrée à Montmartre.

Willette. Parce Domine.

Un couple montre un pierrot répandant son or pour séduire une belle.

Métaphore on ne peut plus claire et souvent reprise dans les dessins de Willette, de l'homme gaspillant ses dons et son talent pour conquérir les femmes.

Il écrit dans son commentaire :"C'est avec l'or de la poésie que les pierrots tendent leurs pièges."

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

A l'avant du cortège, légèrement séparé de la foule, pierrot vient de se tirer une balle dans le coeu. Une femme vêtue de noir, l'encourage dans ce dernier moment. Ce n'est pas une danseuse sensuelle mais une bourgeoise habillée de noir comme pour aller à une messe funéraire. Ses ailes de papillon sont déployées. Elle donne un dernier baiser au pierrot qui va mourir. Elle venge toutes celles qu'il a séduites.

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.

Quelques pierrots assistent sans y croire à la scène. Ils comprennent trop tard que leur tour est proche...

Willette. Parce Domine.

Le cercueil est emmené dans un ciel sans clarté par des religieuses difformes coiffées de cornettes. Il n'y a pas d'ange dans le ciel, pas de pardon, il n'y a que de dérisoires danseuses de cancan.

.

"Je cherche fortune

Autour du Chat Noir

Et au clair de la lune

A Montmartre le soir."

Willette. Parce Domine.

La chanson de Bruant que l'on chantait tous les soirs dans le cabaret résonnait dans les vapeurs d'absinthe sous le "Parce Domine" de Willette.

Combien de noctambules se rendaient compte alors que la lune était une tête de mort?

Willette. Parce Domine.

Il y aurait beaucoup à dire encore de cette oeuvre violente. On pourrait évoquer une nouvelle fois Baudelaire, la double aspiration de l'homme tiraillé entre le ciel et la terre, la malédiction de ne savoir résister au plaisir et d'utiliser pour l'atteindre les dons reçus de Dieu.

Willette était un chrétien torturé, il ne se faisait pas d'illusion sur les capacités de l'homme à lutter et dominer ses vices. Il était un grand pessimiste et ses dessins sur les tares humaines, sur la guerre, sur la justice sont parmi les plus terribles et les plus désespérés que l'on puisse voir.

Léon Bloy décrit le tableau avec ces mots : "c'est une clameur de détresse et d'effroi lancée vers Dieu par un peuple de douloureux."

Willette. Parce Domine.

Liens :

Peintres et artistes de Montmartre.

Oeuvres étudiés dans le blog

Je remercie l'ami internaute, passionné d'art, qui m'a envoyé ces photos du "Parce Domine". Sans lui je n'aurais pas pu écrire cet article.

Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.
Willette. Parce Domine.
Repost 0
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 14:57
Poème. La salle de réveil. J'ai froid.

.

La Salle de réveil

 

J'ai froid

Des milliards de tremblements me secouent

Comme un vieillard

Comme un chevreuil qui vient de naître

 

J'ai froid

Mes mâchoires crépitent 

Claquent mes dents comme l'averse

Comme la grêle sur la vitre

 

J'ai froid

Je cherche au milieu de moi un peu de chaleur

Je cherche en moi le ventre

Où m'accueillir

 

J'ai froid

Donnez-moi une étincelle

Non pas la flamme aux bras maternels

Une étincellle un peu de bruit et de couleur

 

J'ai froid

Donnez-moi une parole

Un rouge-gorge sur l'arbre mort

Un marron chaud au creux des mains

 

J'ai froid

Dites mon nom si vous le connaissez

Dites-moi que je l'entends

 

Dites-moi que ce n'est pas l'écho

Qui vous répond

 

 

 

(Poème écrit avant l'opération du 17 octobre pour conjurer la peur. )

 

Repost 0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 07:46
Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Darc en ciel

Le plus beau titre de journal pour annoncer la mort de Daniel Darc (28 février 2013) fut celui de Libération :

Mais les journalistes jouent avec les mots...

Les morts n'ont rien à en faire.

On ne les encielle pas

On les enterre...

Tombe de Daniel Darc. 30 ème division en bordure de l'Avenue de la Croix. Cimetière Montmartre.

Tombe de Daniel Darc. 30 ème division en bordure de l'Avenue de la Croix. Cimetière Montmartre.

photo Yannick perrin
photo Yannick perrin

.

Le nom de naissance de Daniel Darc, sa famille, son histoire, sa carrière... tout est écrit, publié. Comme si un homme tenait dans un livre.

Devant sa tombe en bordure de l'avenue de la Croix, le regard s'échappe vers les arbres, vers les feuillages sombres ...

On ferme les yeux

On entend quelques paroles de ses chansons

La mort, la peur, l'amour, l'attente...

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Tu ferais mieux de te dépêcher

Prends ma main, allons loin d'ici

Le temps n'attend ni toi ni moi

Rien qu'une dernière fois

Allons tout droit au paradis

Photo Chevalier Barondaniel

Photo Chevalier Barondaniel

Pardonnez nos enfances

Comme nous pardonnons

A ceux qui nous ont enfantés

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Quand un feu-follet s'éteint

Que devient-il est-ce la fin

.

Ma vie ne va pas assez loin

Alors j'accélère

Je la redresse

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Un jour je m'en irai, j'irai sur les routes

Je naîtrai de nouveau et si le soleil est beau

J'oublierai ses cheveux, j'oublierai ses yeux

Et peut-être enfin je pourrai aimer

Je pourrai aimer, aimer à nouveau

Je pourrai aimer, aimer à nouveau

Pour l'éternité

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Rien qui ne reste

Rien qui ne demeure

O ciel funeste

O ciel moqueur

Que faire? Je leste de plomb mon coeur

A chaque geste

Trop de douleur

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Ça ne sert à rien

Bien sûr on peut compter encore

Ça ne sert à rien

Compter le nombre des morts

Ça ne sert à rien

Ça va ça vient

Viens prends ma main

Ça ne sert à rien

Ça va ça vient

Drôle d'idée drôle de décor

Ça va ça vient

C'est toujours mieux qu'être mort

Est-ce vraiment mieux qu'être mort?

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

La vie est mortelle mon amour

Pas un encore pas un retour

Bientôt viendra la fin des jours

La fin des jours

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Est-ce déjà trop tard est-ce encore trop tôt ?

Quand le jour viendra seras-tu encore là ?

Je n'attends que toi

Depuis si longtemps

Et si c'est faux ne fais pas attention

Est-ce déjà trop tard est-ce encore trop tôt ?

Quand le jour viendra seras-tu encore là ?

Sur la tombe. Cailloux, coquillages...

Sur la tombe. Cailloux, coquillages...

Quand je mourrai j'irai au paradis

C'est en enfer que j'ai passé ma vie

Combien de ruptures combien de blessures

Un sourire hélas qui s'enfuit, s'efface, brûle et s'enfuit encore

Je serai indécis je serai déjà mort.

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Si je traverse les ravins de la mort

Je ne crains aucun mal

Car tu es avec moi

.

.

.

.

Daniel Darc. Cimetière Montmartre. 30ème division.

Liens: tous les articles sur les habitants du cimetière Montmartre:

Classement alphabétique: Cimetière Montmartre:

Petite biographie minimale

Daniel Rozoum dit Daniel Darc (30 mai 1959 à Paris, 28 février 2013 à Paris)

1978: Lycée Balzac.

Rejoint le groupe Taxi Girl.

1986 fin du groupe (mort par overdose de cocaïne du batteur, Pierre Wolfsohn).

1987 : Album solo "Sous influence divine".

1988 : rencontre et amitié avec Bill Pritchard. Album "Parce que"

1988: "La ville" produit par Etienne Daho

1994: album "Nijinsky"

Longue période d'addiction. Dérive entre mort et prison.

2004: Album "Créve-Coeur" avec Frédéric Lo. Victoire de la Musique. Révélation de l'année.

Collaboration avec de nombreux artistes (Cali, Lavoine, Birkin etc...)

2008 "Amours suprêmes" avec Frédéric Lo

2011: "La taille de mon âme"

2013: 28 février. Il est retrouvé mort à son domicile. Alcools médicaments. On apprendra plus tard qu'un oedème pulmonaire est la cause de sa mort.

14 mars obsèques (Oratoire du Louvre) et inhumation au cimetière Montmartre.

Repost 0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 07:58
Repost 0
Published by Christian Wacrenier - dans Peintres CHARENTEMARITIME
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 07:57
Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle

.

William Bouguereau (1825-1905, né et mort à La Rochelle) fait partie de ces grands peintres du XIXème siècle trop vite classés "académiques" et méprisés pendant longtemps par les critiques.

Les Américains qui ont acheté dès le début la plupart de ses oeuvres, ne l'entendent pas de cette oreille et c'est grâce à eux que des expositions ont pu faire connaître le talent et la puissance créatrice du peintre.

Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle

Une des plus belles toiles de l'exposition d'Orsay sur l'Ange du Bizarre était de lui.

Dante et Virgile aux Enfers. Une vision de cauchemar carnivore, un combat infernal et tellurique.

Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle

D'autres toiles impressionnent et stimulent l'imagination comme cette Égalité devant la mort, vision funèbre et onirique...

Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle

Bouguereau a souvent choisi de peindre des sujets mythologiques, source inépuisable d'inspiration.

Après la terrible année 1876 où il perd son épouse et deux de ses enfants, il se tourne vers des sujets religieux.

Certains de ses tableaux méritent alors d'être taxés d'académisme mais d'autres traduisent une étrangeté et un sens du mystère qui les apparentent à de grandes oeuvres romantiques.

C'est le cas de cette Âme emportée au ciel peinte moins de deux ans après la perte des êtres aimés. Les anges portent délicatement la défunte, avec une légéreté et une délicatesse qui sont celles avec lesquelles l'artiste pense à ses morts. Ils l'emmènent vers la lumière.

Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle

Hélas, ce n'est pas une toile de cette force que l'on découvre au Musée des Beaux-Arts de La Rochelle. Cette ville qui devrait s'enorgueillir de compter un tel artiste parmi les siens, ne possède presque rien de lui.

Peut-être même n'aurait-elle rien si Madame Vincens-Bouguereau (Henriette, fille du peintre) n'avait fait don à la ville de l'Océanide un an après la mort de son père.

Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle

Les nus féminins de Bouguereau connaissaient un grand succès et le peintre céda à la facilité en les multipliant et en reprenant son modèle de Vénus qui avait tant plu (La Naissance de Vénus)

Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle

On trouve la même femme aux formes parfaites, peinte avec une précision ingresque dans de nombreuses toiles comme la Vague ou la Perle!

La Perle

La Perle

Oeuvres qui si elles étaient la seule production de Bouguereau donneraient raison à ses détracteurs et à leur accusation d'académisme.

Et pourtant...

Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle
Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle

Deux points retiennent l'attention. Tout d'abord la date de cette oeuvre : 1904.

C'est un an avant sa mort que le peintre l'exécute.

Il n'a plus rien à attendre de la gloire ou des honneurs.

Il choisit en ces derniers mois de sa vie de peindre non pas une résurrection, non pas une vision divine, mais une femme dans la splendeur de sa jeunesse, allongée sur le rivage et léchée par l'écume.

Afin de donner à sa toile un alibi culturel, il l'appelle l'Océanide.

Une océanide est une nymphe des eaux, fille de l'Océan et de Téthys. Elle est en réalité liée aux eaux dormantes et aux fleuves, les nymphes maritimes étant les Néréides.

Peu importe cette approximation!

Notre Océanide est tout entière offerte aux éléments, la douceur du ciel, le mouvement des eaux.

Elle est tournée vers le spectateur qui sur le rivage la contemple, comme une Vénus née de la mer...

Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle

Elle n'est que sensualité, la poitrine offerte, les jambes prêtes à s'ouvrir.

Bouguereau. L'Océanide. Musée des Beaux Arts. La Rochelle

Le deuxième point qui retient l'attention est la présence de la vague qui laisse en transparence passer la lumière. C'est la vague que maintes fois Bouguereau a vue sur les plages charentaises, celle qui passe du bleu au vert, celle qui est douceur et puissance.

C'est la vague que je retrouve sur le rivage oléronais.

Ainsi, Bouguereau dans une de ses dernières oeuvres dit à la fois son amour de la vie, de la femme à la fois réelle et divine, son amour aussi de l'océan près duquel il est né, près duquel il mourra.

Son Océanide cesse alors d'être un simple nu académique. Elle est un ultime message, une ultime déclaration d'amour à la femme et à l'océan.

Repost 0
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 17:55
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014

Le 11 octobre 2014, la journée a mal commencé : des pluies diluviennes tombaient sur Paris, compromettant la fête folklorique des vendanges.

Vers midi le soleil est revenu et à 15 heures le défilé a pu prendre le départ devant la mairie du 18ème.

Voici quelques images, quelques visages du cortège bon enfant où les confréries pinardières étaient majoritaires....

Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Ukrainiens de Paris...

Ukrainiens de Paris...

Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
L'hospitalité ukrainienne : le pain et le sel. Comment sourire quand son pays est déchiré?

L'hospitalité ukrainienne : le pain et le sel. Comment sourire quand son pays est déchiré?

.

.

.

Quelques spectateurs à leur fenêtre ou sur les trottoirs....

Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Défilé des Vendanges. Montmartre 11 octobre 2014
Repost 0
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 16:21
Carole Fredericks. Cimetière Montmartre.

Il y a des voix que l'on n'oublie pas

Des voix qui chantent la joie et la tristesse avec la même force vitale

Des voix de feux dans la nuit

Des voix de marin qui découvre une terre

Des voix de rideaux rouges qui s'écartent

Des voix de coeur qui se remet à battre

La voix de Carole Fredericks est de celles-là

Carole Fredericks ne disait jamais son année de naissance : "Je suis née le 5 juin"...

Et personne ne cherchait à en savoir plus.

Elle n'a pas eu le temps d'être vieille

Elle est morte deux jours après son anniversaire, un 7 juin

On n'a pas respecté son désir d'effacer les années...

Elles sont gravées dans le marbre de sa tombe entre deux anges maladroits

Tombe de Carole Fredericks. Cimetière Montmartre. 23ème division.

Tombe de Carole Fredericks. Cimetière Montmartre. 23ème division.

Un médaillon la représente, à la fois souriante et triste.

Les gens qui aiment la vie ont souvent dans le regard un rien d'inquiétude et de tristesse.

Carole Fredericks. Cimetière Montmartre.

Les visiteurs qui s'arrêtent sur sa tombe s'approchent de sa photo.

C'est en la regardant qu'ils la retrouvent et qu'ils oublient la pierre grise et anguleuse.

Carole Fredericks. Cimetière Montmartre.
Carole Fredericks. Cimetière Montmartre.

Sa tombe ne lui ressemble pas.

Il faudrait des couleurs, il faudrait des lumières, il faudrait des feuilles qui bougent dans le vent.

Il faudrait les couleurs du Sénégal où elle est morte après avoir chanté une dernière fois.

Carole Fredericks. Cimetière Montmartre.

Parce que la mort ne lui va pas

Elle avait le coeur trop grand, elle qui participait aux Enfoirés, elle qui chantait pour que le monde soit plus juste

Elle avait le coeur si grand qu'il aurait dû résister à la fatigue et à la surcharge d'un corps trop généreux

Carole Fredericks. Cimetière Montmartre.

Sur le marbre sont gravées quelques paroles d'une chanson dont elle écrivit le texte et J.Jacques Goldman la musique : Jesus in me

Carole Fredericks. Cimetière Montmartre.

Jésus est venu me trouver. Il m'a révélé mes vrais désirs. Il m'a montré le chemin de vie.

Mes voyages m'ont fait connaître des villes que je n'aurais jamais imaginé connaître.

Ils ont fait briller la lumière divine des regards de tous ceux que j'ai rencontrés.

Que jamais je n'oublie que c'est lui Jésus

Que c'est lui qui vit en moi

Que c'est lui qui vit au plus profond de moi-même

Carole Fredericks. Cimetière Montmartre.

Sur la tombe, une plaque posée par Rose et Lââm rappelle quelques paroles d'une chanson de Goldman...

Carole Fredericks. Cimetière Montmartre.
Fredericks Goldman Jones

Fredericks Goldman Jones

Carole Fredericks. Cimetière Montmartre.

.... Et maintenant il suffit de pousser la porte grise du temps pour entendre Carole Fredericks chanter...

Repost 0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche