Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2019 2 23 /07 /juillet /2019 12:45
Ulysse

Ulysse

   Depuis des années déjà chaque mois de juillet je donne des nouvelles de ce refuge d'où viennent mes deux chattes des rues, précieuses et délicates.

Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.

    Et malheureusement, comme chaque année des chats que je connaissais pour les avoir brossés entre câlins et ronrons, sont morts. 

Cerise

Cerise

     Parmi eux certains que dans mes rêves où je possédais un grand jardin j'adoptais et choyais comme la petite Cerise dont j'étais parrain et qui a fermé les yeux le mois dernier après quinze ans dans le refuge.

Miel en 2018

Miel en 2018

    Il y a aussi ceux qu'il avait fallu regrouper dans un espace à part parce qu'ils étaient atteints de leucose, de "sida" ou de calicivirose. Parmi eux Miel le plus familier et le plus quémandeur de caresses...

Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.

     Ou Saphir… Le beau chat aux yeux bleus, soigné pendant des mois pour une maladie de peau, guéri, heureux, reconnaissant, familier… Un chat comme on rêve d'en avoir pour petit compagnon. Il a été atteint lui aussi de calicivirose. Il a fermé ses yeux de ciel.

Plume
Plume

Plume

        A propos de calicivirose, je voudrais redonner de l'espoir à ceux dont le chat souffre de cette maladie. Plume que j'ai recueillie au refuge en souffrait. Après arrachage de dents et traitement de trois année à la cortisone, elle est guérie, heureuse, infiniment reconnaissante. 

Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.
Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.

     La vie du refuge continue avec ses petits et grands bonheurs, avec le dévouement remarquable des bénévoles. C'est un lieu à part sur notre planète qui saigne. Une petite planète qui redonne espoir.

Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.

                Je vous avais parlé il y a deux ans de Lily la chatte tricolore du port. Une cabane avait été installée pour elle et elle était suivie et nourrie par Cosette.

Il était devenu difficile de s'occuper d'elle en saison où les touristes trop nombreux et trop curieux la faisaient fuir.

Sa cabane a été remontée dans le refuge et Lily est devenue une des plus ronronnantes pensionnaires! La surprise! On a découvert qu'elle avait un tatouage et qu'elle avait été perdue ou abandonnée il y a 8 ans. Les maîtres contactés par téléphone n'ont pas réagi.

Lily qui a 17 ans terminera sa vie de chatte dans le refuge où dès son arrivée elle s'est sentie à sa place, aimée et respectée!

3 parmi la bande des 9

3 parmi la bande des 9

… Et tous les autres… chacun avec son nom et sa personnalité. Parmi eux, les 9 comme on les appelle parce qu'ils ont été accueillis ensemble.

Ils habitaient dans une caravane où une femme les avait ramassés dans les rues ou ils erraient. Elle a dû partir sans pouvoir les prendre. Elle les a confiés au refuge. Ils sont là toujours ensemble. Ils attendent peut-être le retour de celle qui les avait sauvés et aimés. C'est fou comme ils savent attendre, les animaux, toute une vie s'il le faut. Sans ressentiments, sans récriminations… avec dans leur tête une image qui ne s'éteint pas, celle du visage aimé qui les accompagne jusqu'au bout.

 

     Il y a quelques jours, devant le refuge, quelqu'un a déposé une chatte et ses quatre chatons.

Pas un mot, pas un coup de fil, rien. Seulement ces petits animaux laissés là, confiés à des gens qui ont le cœur assez grand pour les accepter. Le matin de mon départ de Paris, il y avait en plein soleil, devant le cabinet du vétérinaire de ma rue, une panière avec un chat effrayé, posée là par des gens qui partaient sans doute en vacances.

On est consternés, déprimés par cette désinvolture de ceux qui gardent des chats ou des chiens tant qu'ils ne les gênent pas et puis s'en débarrassent sans scrupules comme si la peur, l'angoisse ne pouvaient toucher ces êtres sans importance!

Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.
Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.

     J'ai photographié quelques uns des chats du Bastion en ce mois de juillet brûlant. Je leur souhaite de vivre longtemps grâce au dévouement et à la douceur des bénévoles. 

Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.
Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.
Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.
Le refuge des Pachats du Bastion au Château d'Oléron. Juillet 2019.

Liens : Les Pachats du Bastion. Saisons et années...

 

Les Pachats 2013

Les Pachats 2014

Les Pachats 2016

Les Pachats 2017

Les Pachats 2017 (2)

Les Pachats 2018

Le refuge. Entrée du bastion sur les remparts.

Repost0
17 juillet 2019 3 17 /07 /juillet /2019 12:22
Les 2 versions proposées.
Les 2 versions proposées.

Les 2 versions proposées.

     La maison-musée de Gustave Moreau, rue La Rochefoucauld au pied de la Butte, est une inépuisable fabrique de rêves. Il suffit de se tenir devant une des œuvres laissées à l'emplacement qu'elles occupaient à la mort du peintre, pour entrer dans un monde de sensualité et de symboles...

 

Dessin de Gustave Moreau

Dessin de Gustave Moreau

   Les amours de Zeus et de Léda ont inspiré de nombreux peintres et Gustave Moreau plus que d'autres puisque plus de vingt de ses toiles et dessins leur sont consacrés. 

Dessin (encres de Chine) de Gustave Moreau.

Dessin (encres de Chine) de Gustave Moreau.

     Le mythe de Léda raconte comment le roi des dieux à l'appétit sexuel insatiable, réussit à posséder la femme du roi de Sparte. 

Pour séduire l'épouse fidèle, il demanda conseil à Aphrodite qui imagina une ruse efficace : elle se transforma en aigle et poursuivit Zeus métamorphosé en cygne.

Léda. (Musée G. Moreau)

Léda. (Musée G. Moreau)

     Léda qui était assise au bord des marais vit le bel animal effrayé venir se réfugier en battant des ailes vers elle. Prise de pitié, elle lui ouvrit les bras afin de le protéger.

 

    Le mythe connaît plusieurs versions mais c'est cette dernière qui est la plus répandue et que Moreau interprète dans les deux toiles qui nous intéressent aujourd'hui.

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

     La 1ère version, celle que je trouve la plus belle, moins travaillée dans le détail que la 2nde, représente Léda abandonnée, déjà conquise, les yeux clos comme dans un rêve.

Son corps est androgyne. Le buste est celui d'un adolescent tandis que le visage évoque le profil d'un héros grec.

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

   Le cygne se dresse contre Léda, un peu en arrière comme pour ne pas la réveiller du charme qui s'empare d'elle. Sa tête semble la protéger tandis que son aile gauche se lève.

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

     Sur la gauche du tableau c'est l'aile sombre de l'aigle qui se déploie. Les deux ailes, la blanche et la noire, sont comme celles du même prédateur, prêtes à se rejoindre et à se refermer sur le corps désiré. C'est l'originalité audacieuse de cette version que l'on ne retrouve pas ailleurs.

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

     L'aile noire d'Aphrodite, l'aile blanche de Zeus, métaphore d'un désir ardent qui enveloppe sa proie.

Léda est passive à l'abri de son apparent sommeil. Elle attend l'étreinte du dieu. Peut-être est-il possible d'interpréter cette attente de Léda comme celle, plus ou moins consciente, du peintre lui-même, attiré par les hommes mais n'assumant pas ce désir. Cette attirance est souvent présente dans son œuvre où elle se réfugie et se dissimule dans la représentation des mythes.

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

     Les génies assistent à la scène, tenant bien haut le feu qui pourrait embraser le monde.

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

    Tout est soumission et abandon dans le corps de Léda. Le décor est à peine esquissé. Nous sommes dans l'ambigüité et l'incertitude du songe, au moment où le corps s'abandonne à  l'amour, dans une passivité qui écarte la culpabilisation et le remords à venir.

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

     La deuxième toile, exposée en bonne place dans le musée est la version la plus officielle et la plus achevée. Si la composition est la même, plusieurs éléments différent...

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

     Le corps de Léda est cette fois féminin, les hanches larges, la poitrine  affirmée.

Comme dans la première version, ses yeux se ferment. Aucune protestation devant l'insistance du cygne dont la volonté ne fait aucun doute.

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

    Le bras gauche de Léda est levé, comme attaché à des liens que son désir suscite. En réalité ce sont des fleurs qui entourent sa main mais qui suggèrent des entraves telles que l'on en utilise dans certains jeux amoureux. 

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

     Le cygne s'est rapproché, sa tête s'appuie sur celle de Léda. Son aile levée s'estompe dans le décor et le voile blanc entre les jambes de la femme glisse comme du lait pour laisser place au séducteur.

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.
Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

Les génies veillent à la scène en portant la couronne du roi des dieux et le feu sacré tandis que l'amour vainqueur s'envole vers d'autres conquêtes...

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.
Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

     L'éclair divin forme comme un ostensoir derrière le couple, donnant au mystère de l'amour une dimension mystique.

Le couronnement de la Vierge Marie, elle aussi séduite par un dieu, n'est pas loin!

     Dans le décor confus où l'œil averti doit se frayer un chemin, on devine le monde des divinités qui peuplent la nature, tandis qu'agenouillé, les bras ouverts Pan accueille l'univers vibrant et aimant.

 

     Hymne à l'amour, au mystère, à la force des désirs, la 2ème œuvre comme la première est féconde en interprétations et en balades imaginaires. 

 

 Elles nous invitent à la rêverie… 

Les toiles de Moreau ressemblant à la Nature dont parle Baudelaire :

 

                 "L'homme y passe à travers des forêts de symboles

                             Qui l'observent avec des regards familiers."

Léda. Gustave Moreau. Comparaison deux versions.

Liens : les œuvres de Moreau étudiées dans ce blog :

 

Jupiter et Sémélé

La vie de l'humanité

Le Christ et les 2 larrons

Prométhée foudroyé

Les Rois Mages

Les Prétendants (la toile où "l'homosexualité" de Gustave Moreau se révèle le mieux.

Orphée sur la tombe d'Eurydice

 

La tombe de Gustave Moreau au cimetière de Montmartre

 

Repost0
10 juillet 2019 3 10 /07 /juillet /2019 13:17
Le 14 rue de l'abreuvoir. Maison Georges.

Le 14 rue de l'abreuvoir. Maison Georges.

Rue de l'Abreuvoir. 14. Maison Georges. Baillot. Le comptoir de zinc.

     La rue de l'abreuvoir, une des plus pittoresques de Montmartre, n'a pas échappé aux destructions du XXème siècle et aux transformations du vieux village en quartier résidentiel et touristique.

Rue de l'Abreuvoir. 14. Maison Georges. Baillot. Le comptoir de zinc.

     Une adresse a résisté un peu plus longtemps que les autres (si l'on excepte la Maison Rose, sauvée par les peintres qui l'ont souvent représentée), c'est le 14, la Maison Georges.

 

Rue de l'Abreuvoir. 14. Maison Georges. Baillot. Le comptoir de zinc.

     Ce fut jusqu'au début du XXème siècle, une épicerie de village, spécialisée comme de nombreuses épiceries d'alors dans la vente de vin. L'enseigne et le panneau peint sur le mur pignon ont subsisté après la vente de son commerce par monsieur Georges.

 

Vente qui eut lieu en 1924 lorsque les époux Baillot s'en firent acquéreurs. Henri Baillot, ancien combattant de la première guerre, le transforma en bar-restaurant : "l'Abreuvoir".

Un nom bien choisi! L'abreuvoir qui a donné son nom à la rue était utilisé par les paysans pour y faire boire leurs bêtes, le bar dut étancher d'autres soifs!

Rue de l'Abreuvoir. 14. Maison Georges. Baillot. Le comptoir de zinc.

     Pendant l'occupation, les Baillot qui ont vu les bars du bas-Montmartre spoliés de leur comptoir de zinc par l'occupant nazi, s'empressent de dissimuler le leur en le murant derrière une paroi de plâtre.

Le comptoir échappe à la fonte et réapparaît à la Libération, nimbé de son aura de résistant.

Rue de l'Abreuvoir. 14. Maison Georges. Baillot. Le comptoir de zinc.

     C'est lui que nous voyons aujourd'hui au musée de Montmartre!

 

    Le couple Baillot accueillait dans son restaurant le 2ème mardi de chaque mois le dîner du Dernier Carré de Montmartre, des amoureux de la Butte qui essayaient de lutter contre le vandalisme architectural des années d'après-guerre. 

La belle cabaretière (Marcel-François Leprin. 1924)

La belle cabaretière (Marcel-François Leprin. 1924)

     En 1957 le restaurant ferma ses portes et fut transformé en maison d'habitation. Louis Baillot, le fils des restaurateurs qui y avait vu le jour en 1924 y habita et c'est lui qui offrit le fameux comptoir au musée de Montmartre.

Rue de l'Abreuvoir. 14. Maison Georges. Baillot. Le comptoir de zinc.

     Louis Baillot faisait partie de la Société du Vieux Montmartre et se sentait Montmartrois d'âme et de cœur. 

L'essentiel de son engagement, résistance, lutte contre la politique coloniale, députation… l'inscrit dans la tradition humaniste et généreuse de la Butte.

 

   Le 14 rue de l'Abreuvoir est bien différent aujourd'hui mais son vieux comptoir de zinc, nostalgique, nous parle encore, à deux cents mètres de là,  d'un temps "que les moins de 80 ans ne peuvent pas connaître!"

 

Rue de l'Abreuvoir. 14. Maison Georges. Baillot. Le comptoir de zinc.
Rue de l'Abreuvoir. 14. Maison Georges. Baillot. Le comptoir de zinc.
Repost0
3 juillet 2019 3 03 /07 /juillet /2019 12:57
Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

Chemises blanches, chemises de fête et de  noces...

Mais la boue et le sang comme des balafres qui lient les corps des amoureux dans la souffrance et la mort.

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

L'exposition du peintre bosniaque Safet Zec (né en1943) devenu vénitien rend hommage à deux amoureux fauchés en pleine jeunesse en 1993 à Sarajevo.

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

     Ils sont les Roméo et Juliette victimes d'une guerre non pas entre deux familles mais entre deux "peuples" qui avaient appris avant la folie meurtrière à s'apprécier et à vivre en paix.

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

    Bosko est serbe et chrétien. Sa famille a quitté Sarajevo pour se réfugier à Belgrade mais lui n'a pas voulu fuir. Il est resté parce qu'il aime Admira, bosniaque et musulmane, qui lui rend son amour.

Les deux amoureux devant le danger de plus en plus menaçant et le risque d'être torturés et assassinés par les factions qui n'admettent pas que l'on puisse trahir son camp, décident de partir, de franchir le pont de Vrabna vers la Tchécoslovaquie.

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

     Les soldats serbes et bosniaques les autorisent à passer. Est-ce l'un d'eux, est-ce un sniper? Bosko est abattu le premier, il tombe face contre terre. Admira rampe vers lui et l'enlace avant d'être tuée à son tour. Les amoureux vont rester ainsi une semaine entière, liés l'un à l'autre, avant d'être ramassés et inhumés.

Photo d'Admira et Bosko

Photo d'Admira et Bosko

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

    Safet Zec qui en 2017 exposait dans la même église de la Piéta sur le quai des Schiavoni, à deux pas de la place Saint-Marc, des toiles racontant le voyage souvent mortel des migrants (Exodus) nous invite cette année à être témoins de l'assassinat des deux amoureux pour qui les luttes politiques et les intransigeances religieuses comptaient peu devant la liberté d'aimer.  

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

S'embrasser, s'enlacer, s'accrocher l'un à l'autre pour ne pas se séparer… 

Les toiles nous donnent à voir cette urgence de l'étreinte que la mort n'interrompt pas.

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

Parfois ce n'est que le jaillissement de la couleur rouge qui nous rappelle que nous sommes devant une étreinte tragique. Un éclat, une zébrure, un trait de feu...

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

Quelques œuvres évoquent la descente de croix et le corps supplicié reçu par la femme aux bras et au cœur ouverts qui porte l'homme et le tient debout.

 

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

Sur d'autres toiles, la couleur du sang n'apparaît pas. Le blanc des linges domine. Linge de linceul ou tumulte des vêtements sous l'urgence des caresses?

 

 Dans la contemplation des œuvres qui sont à leur place dans cette église, le spectateur comprend que si la violence impose sa loi c'est la force inouïe de l'amour qui s'exprime… 

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

C'est bien ce qui domine dans cette exposition, ce sentiment de la vérité des corps qui se tiennent l'un à l'autre face à la barbarie.

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

"Embraces" 

Embrassements c'est le nom de l'exposition qui dans cette biennale 2019 exceptionnelle de Venise fait écho aux ponts construits par Lorenzo Quinn, ces mains qui se réunissent par dessus les eaux vertes.

Safet Zec. Exposition EMBRACES. Venise. Les amants de Sarajevo.

 

Repost0
3 juillet 2019 3 03 /07 /juillet /2019 12:24
Montmartre. Photos de mai-juin 2019

14 mai escalier dans le square Louise Michel.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

15 mai. Amoureux dans l'escalier Foyatier.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

16 mai. Le dormeur de la Butte. Pelouse du parvis du Sacré-Coeur.

Mai le joli mai… c'est un mois qui se plaît à Montmartre malgré les souvenirs d'abord exaltants puis tragiques de la Commune. C'est la dernière semaine de ce mois printanier qu'eut lieu la Semaine Sanglante dont la Butte a gardé pour toujours mémoire.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

17 mai. Solitude… Là où commença l'insurrection der la Commune...

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

18 mai. Simone et les chats du square Louise Michel.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

20 mai. Attente. Rue du Mont-Cenis.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

21 mai. Confidences. Square Louise Michel.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

22 mai. Prise dans la bulle! Rue du Calvaire.

Le square qui portait le nom de Willette a été rebaptisé et porte désormais celui de Louise Michel.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

23 mai. Farniente boulevard de Clichy.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

24 mai. Rencontre. Rue Norvins.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

25 mai. L'accordéoniste. Place Jean-Baptiste Clément.

Il joue sans doute "le temps des cerises"!

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

26 mai. La mariée dans les roses. Rue du Cardinal Dubois.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

27 mai. La mendiante. rue Azaïs.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

28 mai. Pour immortaliser un grand amour. Place du Tertre.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

29 mai. Public en herbe pour batterie de cuisine. Square Louise Michel.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

30 mai. Devant la fontaine des tritons.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

31 mai. Rue du Chevalier de La Barre.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

1er juin. D'une main à l'autre. Passe-muraille.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

2 juin. Retour à la vie sauvage. Rocailles du square louise Michel.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

3 juin. La gym joyeuse. Esplanade du Sacré-Cœur.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

4 juin. Deux sans-abris. Square louise Michel

Juin a joué cette année les capricieux. Il a commencé par le soleil puis s'est laissé aller à la pluie...

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

13 juin. Paris-pluie. Place Saint-Pierre.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

14 juin. Différence-Indifférence. Quai de Seine.

J'ai été infidèle à Montmartre pendant plusieurs jours et à mon retour d'Italie, j'ai continué de l'être quelques jours encore pour les quais du bassin de la Villette.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

16 juin. Face au canal. Quai de Seine.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

17 juin. La balançoire. Jardins Renoir. Rue Cortot.

Et puis.. j'ai retrouvé mes lieux de prédilection, comme les jardins Renoir où l'impressionnisme semble toujours vivant.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

18 juin. Baiser mis en scène. Rue Cortot.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

19 juin. Accordez accordez donc l'aumône à l'accordéon… rue St-Eleuthère.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

21 juin. Lever du soleil vers Clignancourt.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

22 juin. Au sommet du monde. Terrasse du Sacré-Coeur.

La chaleur est arrivée soudain. D'abord tolérable puis au fil des jours tyrannique.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

23 juin. Lever du jour. 5h30. Rue Muller.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

24 juin. Chaleur sur Paris.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

25 juin. Montmartre en guerre?

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

26 juin. La recherche de l'ombre.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

27 juin. Conciliabule. Marches du Sacré-Cœur.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

28 juin.  Sauter à la corde un jour de canicule! Rue Utrillo.

Montmartre. Photos de mai-juin 2019

La canicule est si écrasante que je ne sors plus de chez moi. 39° sont prévus aujourd'hui! Pour la dernière photo avant les vacances, je triche un peu avec ces écoliers passant hier devant le Monde en Couleurs rue André Del Sarte.

...Je souhaite à  tous de belles vacances en couleurs!

 

Repost0
29 juin 2019 6 29 /06 /juin /2019 09:58
Ninette Aubart (Fannie Brett, "Titanic" de James Cameron)

Ninette Aubart (Fannie Brett, "Titanic" de James Cameron)

Dans le cimetière Saint-Vincent (division 13) à quelques mètres du mur qui la sépare de la rue des Saules et du Lapin Agile, une tombe banale laisserait le passant indifférent si n'étaient gravés sur la pierre quelques mots qui intriguent....

Ninette Aubart 1887-1964 - Rescapée du TITANIC

Ninette Aubart 1887-1964 - Rescapée du TITANIC

Le Lapin Agile vu du cimetière Saint-Vincent

Impossible de ne pas chercher à en savoir plus! Qui est cette Ninette Aubart qui après avoir échappé à la catastrophe est venue s'échouer sur la Butte?

C'est à Montmartre, au Lapin Agile, de l'autre côté du mur, qu'elle s'est fait connaître grâce à un physique très parisien, fait de sensualité et de gouaille et une voix spirituelle.

Malgré ses qualités et son talent, elle n'aurait sans doute laissé aucune trace dans la vie montmartroise si elle n'avait embarqué à Cherbourg, le 10 avril 1912 sur le navire dont le nom est resté dans l'histoire.

Benjamin guggenheim

Elle n'a pas un goût particulier pour la Butte qui à la fin du XIXème siècle est un vaste chantier, entre avenues nouvelles et maquis. Elle préfère habiter dans les beaux quartiers, là où vivent les familles respectables!

C'est à Montmartre pourtant que la chance lui sourit. Elle séduit un Américain fortuné, amoureux de Paris au point d'y avoir acheté un grand appartement et d'y séjourner parfois sous divers prétextes. Il s'agit de Benjamin Guggenheim, homme marié et père de trois filles dont la dernière, Peggy illustrera son nom en devenant une des plus avisées et des plus audacieuses collectionneuses d'art, en même temps qu'un généreux mécène.

Benjamin est à ce point mordu qu'il propose à Ninette de rentrer avec lui aux Etats-Unis. Il a déjà réservé sa cabine sur le Lusitania qui doit quitter Cherbourg au début du mois d'avril 1912

Ninette n'hésite pas un instant et accepte de suivre son amant qui pour lui prouver sa reconnaissance la comble de présents achetés dans les joailleries et les magasins de haute couture.

Dans ses malles, Ninette fait ranger soigneusement par sa femme de chambre, Emma Sägesser, 24 paires de chaussures, 24 robes, plusieurs "jeux" de culottes, des dizaines de pièces de lingerie fine...

Elle n'oublie pas de serrer dans ses coffrets les bijoux offerts par son amant dont les plus beaux sont d'or serti d'émeraudes.

Ninette aime à la folie ces pierres couleur d'eau profonde.

Le Titanic

Le Titanic

Les bagages sont prêts, la date se rapproche quand par malheur le départ est différé. Le Lusitania connaît des avaries et doit être inspecté et réparé. Le Carminie est prévu pour le remplacer, mais Benjamin Guggenheim préfère réserver sa cabine de 1ère classe et celle de Ninette sur un autre navire dont tout le monde parle et qui s'apprête à faire sa croisière inaugurale, le TITANIC.

Emma Sägesser, 44 ans après le naufrage

Ninette se réjouit de voyager sur le plus beau bateau du monde, en compagnie de la meilleure société.

Elle y embarque avec Emma Sägesser et s'installe dans la luxueuse cabine B-35.

Le Titanic.Ninette Aubart. Montmartre. Cimetière Saint-Vincent.

Pas de suspense! On connaît la suite!

Deux jours plus tard, dans la nuit du 14 avril le TITANIC heurte un iceberg. Ninette qui a ressenti la première secousse l'a jugée sans gravité et est retournée se coucher.

Benjamin la réveille et la conduit ainsi que sa femme de chambre jusqu'aux canots de sauvetage, réservés par priorité aux passagers de 1ère. Il assiste à la mise à l'eau du canot n°9 dans lequel elles ont été hissées.

Il revêt ensuite son plus beau costume et participe à l'organisation des secours. Il trouve le temps d'écrire une lettre à sa femme et de la confier à un steward.

Le Titanic.Ninette Aubart. Montmartre. Cimetière Saint-Vincent.

Il ne lui raconte pas d'histoire en lui parlant d'amour éternel, il lui dit simplement qu'il espère avoir fait de son mieux en remplissant son devoir.

Ninette Aubart

Ninette qui a tout perdu et qui plus tard dressera la liste de ses bijoux et de ses vêtements en espérant être indemnisée, assiste à la disparition du TITANIC et de l'homme qui devait changer sa vie.

Une fois débarquée aux Etats-Unis, elle n'a plus rien pour survivre. C'est la femme de Benjamin Guggenheim qui lui paye le billet de retour. Sans doute désire-t-elle l'éloigner au plus vite afin d'empêcher que s'ébruite une liaison qui, dans l'Amérique prude de ce temps, aurait porté préjudice à la réputation morale de son mari.

Ninette Aubart, sans ce naufrage, serait restée une illustre inconnue, une maîtresse parmi d'autres dans la liste d'un amateur de femmes.

Ninette Aubart (Fannie Brett) et Benjamin Gugenheim (Michael Ensign) Titanic de Cameron.

Ninette Aubart (Fannie Brett) et Benjamin Gugenheim (Michael Ensign) Titanic de Cameron.

Rescapée du naufrage, elle a vécu en France une vie banale.

Quelques rares photos nous montrent une femme apparemment sans histoire!

45 ans après le naufrage. Ninette joue au bridge.

45 ans après le naufrage. Ninette joue au bridge.

Ninette Aubart préfère sa Versailles au Titanic!

Ninette Aubart préfère sa Versailles au Titanic!

Elle repose aujourd'hui à quelques mètres du cabaret où elle a été chanteuse, très loin de la fosse marine où a été englouti son célèbre amant dans une eau de la couleur des émeraudes qu'il lui avait offertes.

tombe de Ninette Aubart (division 13)

tombe de Ninette Aubart (division 13)

Le Titanic.Ninette Aubart. Montmartre. Cimetière Saint-Vincent.
Le Titanic.Ninette Aubart. Montmartre. Cimetière Saint-Vincent.
Repost0
20 juin 2019 4 20 /06 /juin /2019 19:05
Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

     Il est passé comme une météorite dans le ciel de Montmartre. Nocturne, enflammé, se consumant de sa propre énergie. Il déboule au Chat Noir de Salis en 1881. Huit ans plus tard il meurt après six mois de souffrances à l'hôpital Lariboisière. Il a 34 ans.

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

    Ce qui nous intéresse c'est avant tout son passage à Montmartre mais il faut rappeler sa naissance peu banale. Il arrive en effet dans une famille d'origine écossaise, son arrière-grand père écossais étant venu en France pour être garde du corps du roi Louis XV! On raconte qu'il s'en fallut de peu qu'il ne perdît la tête sur la guillotine.

Petit séminaire de Saint-Mesmin

Petit séminaire de Saint-Mesmin

      Il vient au monde un quart d'heure après son frère jumeau Donald.

     Il fera ses études au petit Séminaire de Saint-Mesmin. Aristocratie, religion… on ne peut pas dire qu'il sera partie prenante de l'une ou de l'autre! Il est vrai que dans sa famille les idées socialistes et progressistes étaient à l'honneur...

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

     Il a 21 ans quand il arrive à Paris où il trouve un travail pas trop contraignant, celui d'employé de la Poste, ce qui lui donne le temps et surtout la disponibilité intellectuelle pour écrire, dessiner et participer à la vie intellectuelle du quartier latin où il habite d'abord.

Emile Goudeau

Emile Goudeau

     C'est là, loin de la Butte qu'il rencontre Emile Goudeau et s'inscrit au Club des Hydropathes en 1878. Grâce à cette rencontre, il change de quartier en 1881 quand Goudeau se laisse convaincre par Rodolphe Salis de le rejoindre au cabaret du Chat Noir qu'il vient de créer à Montmartre. 

                                 Sarah Bernhardt au club des Hydropathes

 

    C'est ainsi que Mac Nab devint montmartrois! Lui qui ne manquait pas d'humour, habitué à la fréquentation de Charles Cros ou d'Alphons Allais (tous deux hydropathes) dut s'amuser d'apprendre que le cabaret de Salis s'était ouvert dans un ancien dépôt postal!

           Le Chat Noir 84 boulevard de Rochechouart

Le Chat Noir 84 boulevard de Rochechouart

     Ce premier Chat Noir avait pour adresse le 84 boulevard de Rochechouart et son enseigne (aujourd'hui au musée Carnavalet) était l'œuvre de Willette.

 

L'enseigne de Willette pour le Chat Noir

L'enseigne de Willette pour le Chat Noir

     Aussitôt il obtient un franc succès. Son allure rigide, son côté "croque-mort", son sérieux imperturbable pour débiter des histoires absurdes ou drôlatiques, des poèmes décalés ou provocateurs plaisent au public d'étudiants et d'artistes.

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

"(…) Qu'il est doux d'être deux! Deux hier, deux demain,

Deux toujours au banquet d'amour et d'harmonie!

 

S'il est vrai qu'ici-bas on ne puisse être heureux

Sans qu'on se soit donné le plaisir d'être deux,

Il faut bien l'avouer, dans la nature entière

L'être le plus à plaindre est le ver solitaire!"

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

     Mac Nab qui s'exprime avec difficulté dans le quotidien et qui est entravé par un bégaiement dont il n'a jamais pu se débarrasser trouve en public une facilité d'élocution et une liberté qui l'étonnent lui-même.

Place Pigalle

Place Pigalle

      Il apprécie Montmartre et aime se balader dans ses rues avant de rejoindre le Chat Noir :

" Hier soir vers cinq heures, je faisais tranquillement mon tour du Lac. Ce qu'on appelle le Lac à Montmartre, c'est le bassin de la place Pigalle; cet endroit est très fréquenté au moment de l'absinthe."

Le Chat Noir rue Laval (Victor Massé)

Le Chat Noir rue Laval (Victor Massé)

    Quand Salis, le succès aidant, trouve un lieu plus vaste rue Laval (aujourd'hui rue Victor Massé) pour y installer son Chat Noir, Mac Nab suit le mouvement et poursuit sa carrière de poète-chansonnier, sans souci de carrière ni de fortune car contrairement au refrain de Bruant : "Je cherche fortune tout au long du Chat Noir, et au clair de la lune à Montmartre le soir.." il ne cherche pas à s'enrichir et se fait payer avec les verres qui lui sont offerts pendant toute la soirée!

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

    C'est l'époque la plus créative de sa courte carrière. Il publie ses "Poèmes mobiles" en 1885 qu'il dédie, en termes médiévisant à son hôtesse joueuse :

"A vous très chère et très plaisante araignée qui souvente fois vintes vous esbattre en les régions perturbées de ma folle teste."

 

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

     Il publie ses "Poèmes Incongrus en 1887 :

"Gloire à ceux qui rient et font rire les autres, ils sont les véritables bienfaiteurs de l'humanité (…)"

La préface a été écrite par Voltaire qui ne manque pas, venu d'outre-tombe de fréquenter le Chat Noir!

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

L'expulsion 

"Les princes c'est pas tout : plus de curés,

Plus de gendarmes ni d'mélétaires!

Plus d'richards à lambris dorés,

Qui boit la sueur des prolétaires!

Qu'on expulse aussi Léon Say

Pour que l'mineur il s'affranchisse,

Enfin que tout le monde soye expulsé,

Il rest'ra plus qu'les anarchisses"

 

   

 

     Un de ses plus grand succès lui est assuré par "le grand métingue du métropolitain". Il y met en scène un ouvrier îvre-mort qui est emmené au poste au cours d'une manifestation anti-métro :

"Peuple français la Bastille est détruite

Il y a z'encore des cachots pour tes fils!

Souviens-toi des géants de quarante-huite

Qu'étaient plus grands qu' ceuss' d'aujour d'aujourd'hui

Car c'est toujours l'pauvre ouverrier qui trinque

Même qu'on le fourre au violon pour un rien!

 

C'était tout de même un bien chouette métingue

Que le métingue du métropolitain!"

Le Chat Noir, extérieur et intérieur.

Le Chat Noir, extérieur et intérieur.

     Evidemment la "présence" physique nous manque qui permet de comprendre le succès du chansonnier. Il gardait un air sinistre en disant des absurdités ou en assénant des images macabres. Sa voix était étrange, à la fois rauque et zézéyante.

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

     Parmi ses textes les plus connus figure "les fœtus" où il donne la parole à ces créatures qui flottent dans des bocaux de formol :

Illustration Henry Gerbault

Illustration Henry Gerbault

"(…) Mais que leur bouche ait un rictus,

Que leurs bras soient droits ou tordus,

Comme ils sont mignons ces fœtus!"

...

"Et vous seuls, vous savez, peut-être,

Si c'est le suprême bien-être

Que d'être mort avant de naître!"

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

    De sa vie amoureuse on ne sait pas grand chose sinon qu'il resta célibataire. Un de ses plus étranges poèmes parle des femmes d'une manière qui nous ferait croire qu'il n'aimait pas trop s'y frotter. La ballade des derrières froids nous en donne une idée :

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

"(…) Aussi quand la luxure ardente, irraisonnée,

Dans les chauds soirs d'automne ou dans la matinée,

Invisible serpent me poursuit et me mord,

Je redoute à l'égal d'une arme empoisonnée

La froideur du derrière, image de la mort."

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

     Un de ses poèmes parle aussi de la tuberculose. C'est la maladie qui s'acharne sur lui et le torture.

Il continue néanmoins d'assurer ses passages au Chat Noir, fiévreux et grelottant...

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

     Il joue les spécialistes en médecine et écrit une "thèse" qu'il présente devant le jury hilare de l'Université de Montmartre.  Le sujet en est "le mal de cheveux et la gueule de bois"!

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

     Mais on a beau se moquer de la mort qui guette, on ne joue pas à armes égales. Mac Nab part en 1888 pour Cannes où il est employé des postes à mi-temps. Le climat qu'il espérait bénéfique ne l'est en rien et c'est à Paris, à l'hôpital Lariboisière qu'il passe les derniers mois de sa vie.

Un chansonnier oublié Mac Nab au Chat Noir.

     Il meurt le matin de Noël 1889...

     Son ami Charles Cros imagine la mort dans son poème "le testament"  avec des mots qu'on aimerait être ceux de Mac Nab :

"Ne craignez rien, je ne maudis

Personne. Car un paradis

Matinal s'ouvre et me fait taire."

Repost0
13 juin 2019 4 13 /06 /juin /2019 15:19
Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

     Pendant les mois de la biennale, les rencontres les plus surprenantes se font le plus souvent non pas à l'intérieur des murs mais dans la ville même, au hasard des rues et des canaux.

 

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

Ainsi dans la petite chapelle de l'ancien hospice Orseolo, la chiesa di San Gallo, non loin de la place Saint-Marc, pouvons-nous rencontrer comme dans une gare d'étranges voyageurs...

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

Ils sont en mouvement ou ils attendent un train, un ami...

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

Leurs corps est en partance, déjà ailleurs, déjà dans d'autres histoires, d'autres rencontres.

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

Leur visage est touché par la lumière dorée tandis que leur corps s'allège, laisse place à l'air, au ciel, à la transparence.

 

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

     Le passe muraille de Marcel Aymé traversait les murs, eux ils traversent l'atmosphère et, perdant une partie d'eux-mêmes, ils accueillent le regard de l'autre qui les recompose… Ils ont besoin pour se reconstituer de cette complicité.

 

Ils sont eux-mêmes et ils sont vous. Vous êtes vous mêmes et vous êtes lui ou elle. 

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

Ils sont aussi la menace de disparition, de désintégration. Comment ne pas penser aux bombes qui font des carnages dans les gares? La haine qui désintègre les corps ?

C'est la sourde inquiétude qu'évoquent aussi en nous ces corps incomplets.

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

     Ils sont l'œuvre de Bruno Catalano, sculpteur français né en 1960, qui travaille à Marseille et avait lâché ses voyageurs en bord de mer en 2013 quand Marseille fut capitale européenne de la culture.

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

    Son Van Gogh avait alors impressionné les passants. Quel portrait plus juste peut-on imaginer de ce peintre tourmenté qui avait tant de mal à rester corps et âme à la même place et qui jetait ses forces dans ses toiles, comme si une partie de lui même migrait et laissait le paysage, champs, ciel, cyprès apparaître à travers lui. 

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

Dans la même exposition, d'autres voyageurs regroupés ne présentent pas la même "transparence".

Ils sont en argile. Leur fragilité est là, dans cette matière vulnérable. Comme on dit que l'homme fut pétri avec un peu de terre… et comme on dit qu'il retournera à la terre.

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

      Ces voyageurs dans cette chapelle où les bagages sont entassés au pied des autels, s'ils faisaient quelques pas laisseraient apparaître dans le vide qui les compose la lagune, les monuments, les couleurs de Venise… Ils seraient Venise tout en restant des voyageurs c'est à dire des passants éphémères et menacés.

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

Arsenal nord d'autres statues font écho à ces voyageurs. Ce sont les visages qui semblent sortis des mers d'Igor Mitoraj…

 

   et l'on pense aux sculptures sauvées de l'oubli par les archéologues, celles qui nous arrivent après des siècles de sommeil et dont notre, imagination doit recréer les membres disparus.

 

Les sculptures de Bruno Catalano à Venise. Voyageurs de bronze et de vent.

Liens : Voyages

 

Repost0
11 juin 2019 2 11 /06 /juin /2019 17:01
Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

     On se rappelle l'évènement que représenta à la biennale de 2017 les deux mains jaillies du canal pour soutenir un palais vénitien et le garder de l'écroulement promis (la ville s'enfonce un peu plus chaque année). 

Métaphore impressionnante de la lente destruction de la ville glorieuse et fragile, victime de l'appât du gain qui la livre aux croisiéristes, aux monstrueux navires qui la traversent en polluant, en envoyant contre les fondations des ondes de mort tandis qu'alignés avec caméras et smartphones, les touristes participent conscients ou non à ce viol.

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.
Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

     L'œuvre était de Lorenzo Quinn (ancien acteur et fils d'Anthony Quinn) qui cette année, alors que tous les signaux sont au rouge, a préféré nous délivrer un message d'espoir.

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

    Le vaporetto poussif qui nous conduit de l'aéroport au centre de Venise passe au large de l'Arsenal.. et nous permet d'apercevoir sur un bassin entre les murs de briques des mains se rejoignant au-dessus de l'eau. Une "vision" assez forte et onirique pour nous donner l'envie le lendemain d'y aller voir de plus près... 

Avant de traverser le canal avec la navette...

Avant de traverser le canal avec la navette...

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

    Après avoir traversé la biennale nous arrivons, arsenal nord, à un endroit où une navette nous permet de franchir le canal...

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

… et d'arriver devant les "ponts" de Lorenzo Quinn. "Building Bridges". "Construire des Ponts"...

 

     Ces bras et ces mains sont blancs comme le marbre de Venise, comme les statues. Nulle indication de race ou de sexe, elles sont les mains de l'humanité qui vit sur une seule et même planète.

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

     Chaque "pont" s'élève à une hauteur de 15 mètres sur une largeur de 20 mètres. Les mains se rejoignent au-dessus de l'eau, d'un quai à l'autre… on aimerait dire d'un pays à l'autre, d'un continent à l'autre, au-dessus des murs et des frontières.

L'amitié

L'amitié

     Le premier pont est celui de l'amitié. Paume contre paume, il s'agit d'une adhésion de l'un à l'autre, sans brutalité mais avec un grand respect, une grande sensibilité.

La foi

La foi

     Le deuxième pont est celui de la foi. Non pas la foi aveugle dans une divinité monothéiste mais la confiance totale de l'enfant qui se laisse guider par ses parents. Une main plus petite saisit un doigt de la main plus grande comme font les tout petits quand pour marcher ils on besoin de se tenir à l'autre pour ne pas tomber.

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

     Le troisième pont symbolise l'aide. Appeler au secours et trouver une main pour vous sauver… Le pont prend un sens particulier dans cette Italie où tant de migrants ont tenté de venir au risque de leur vie et où les mains secourables les ont parfois sauvés. 

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

     Le quatrième pont c'est l'amour. Les doigts s'entrecroisent pour former un lien solide. Ils évoquent les corps qui s'unissent, le miracle de ne faire plus qu'un.

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

   Le cinquième pont c'est l'espoir. Les doigts s'entrelacent et forment comme "la cathédrale" de Rodin une voûte qui s'élève dans le ciel. Une fois encore il ne s'agit pas de "l'espérance" en un au-delà idéal, mais de "l'espoir" en un ici-bas meilleur et plus juste.

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

     Le dernier pont est celui de la sagesse. Une main de vieille femme (la belle-mère du sculpteur a servi de modèle) et une main plus jeune symbolisent la transmission de la connaissance et de la tolérance.  La connexion se fait "du bout des doigts" c'est à dire en douceur.

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

On se prend à rêver devant ces ponts, dans la ville qui en compte tant, d'un avenir d'échanges et de paix :

Un jour viendra, couleur d'orange

Un jour d'épaules nues 

Où les gens s'aimeront

Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche!

Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.
Lorenzo Quinn. Building Bridges. Construire des ponts. Biennale de Venise.

Liens :

Liste des liens Voyage

 

 

Repost0
4 juin 2019 2 04 /06 /juin /2019 07:21
Parc de la Turlure

Parc de la Turlure

Allez savoir pourquoi cet endroit de la Butte porte le nom de Turlure?

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

   Ce qui est avéré c'est qu'au XVIIIème siècle y fut construit le treizième et dernier moulin montmartrois, à proximité du moulin de la Lancette qui serait aujourd'hui à l'emplacement des bâtiments annexes du Sacré-Coeur et du moulin Paradis qui serait en léger contrebas.

                                              Moulin de la Lancette

Emplacement du moulin de la Lancette

Emplacement du moulin de la Lancette

    Le meunier Pierre Debray et sa femme Catherine Blanchard achetèrent ce terrain en 1769 pour y édifier un moulin qui prit le nom de son lieu de naissance. 

Tombe des meuniers Debray au cimetière paroissial du Calvaire.

Tombe des meuniers Debray au cimetière paroissial du Calvaire.

    Ce nom désignait au Moyen-Âge une tirelire. Il était également porté par une sorte de cornemuse  ("Ture" étant un instrument de musique et "Loure" une grande musette).

    Nous passerons sous silence ou presque "la turlute" québécoise qui est une façon de chanter par onomatopées sur un air de violon et "la turlute" française qui est comme chacun sait une fantaisie dont la haute tenue morale de mon blog m'interdit de dire plus!

Parc de la Turelure.

Parc de la Turelure.

      Pourtant...vous connaissez les Montmartrois! Ils ont souvent la langue qui fourche et il leur arrive de parler du "parc de la turlute" avant de se reprendre, l'air penaud  : Euh ! Pardon! De la Turlure! 

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

    Ce moulin de la Turlure ne fut pas une tirelire pour les Debray car après  une soixantaine d'années il fut vendu par la veuve Debray et disparut corps et ailes comme avait disparu quelques années plus tôt, en 1817, le moulin Paradis englouti par les carrières de plâtre.

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

Tel fut le sort de nombreux moulins, fragilisés par les carrières quand ils n'étaient pas avalés par elles.

Le moulin de la Lancette connut le même sort et fut détruit avant de risquer d'être aspiré comme Jonas par la baleine mais sans espoir de résurrection!

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

     Toujours est-il que le seul des trois disparus dont on se rappelle le nom c'est notre moulin !

   Le parc actuel étant toujours appelé "parc de la Turlure" par les Montmartrois malgré sa métamorphose en 1988 en "square Marcel Bleustein- Blanchet". 

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

    Malgré ce que prétend le panneau informatif, le moulin ne fut pas élevé "sur les terrains appartenant aux sœurs du Cénacle" pour la bonne raison que les susnommées ne s'installèrent en ces lieux qu'à la fin du XIXème siècle.

                               Le Cénacle, rue Lamarck

 

Elles en restèrent propriétaires jusqu'à ce la mairie les incite à en vendre une partie, aussitôt transformée en logements sociaux et en résidence pour personnes âgées.

La grotte du parc.

La grotte du parc.

    De leur sainte occupation ne subsiste qu'une grotte, ancienne réplique miniature de celle de Lourdes. Les statues sulpiciennes en ont été enlevées et l'accès a été protégé par des grilles qui en interdisent l'accès aux enfants pour lesquels une aire de jeux a été installée.

 

Le parc s'étend côté sud rue du Chevalier de la Barre :

 

Entrée rue du Chevalier de La Barre
Entrée rue du Chevalier de La Barre

Entrée rue du Chevalier de La Barre

    L'entrée principale est ornée d'un éphémère pochoir de Louise Michel. La Vierge Rouge est pour toujours présente, à proximité des fameux canons et non loin de l'école qu'elle dirigea. 

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.
Rue de la Bonne

Rue de la Bonne

Le côté ouest du parc longe la rue de la Bonne dont le nom rappelle la fontaine de la bonne eau située dans sa partie basse.

Côté nord vers la rue Lamarck.

Côté nord vers la rue Lamarck.

    Le côté nord donne sur l'escalier de la rue de la Bonne et la résidence pour personnes âgées.

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

    Faisons un petit tour dans le parc apprécié des enfants et des amoureux…

Plusieurs espaces sont bien délimités : 

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

La partie haute est "le grand salon" qui jouxte l'allée sous les tonnelles de glycines.

Le jardin a été conçu par l'architecte Antoine Grumbach, celui-là même qui a restructuré le centre de Shangaï! Il a sur, sur un terrain relativement réduit, donner l'impression de variété et d'espace. 

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

...L'allée verte qui relie le "grand salon" au "salon vert".

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

    "Le salon vert" abrite un  amphithéâtre trop peu utilisé.

Il y avait jadis en fond de scène un mur d'eau qui est malheureusement tari aujourd'hui et qui n'est plus qu'un mur...

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

La partie basse est occupée par l'aire de jeux...

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

Par une pente quasi sauvage...

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

Et par le boulodrome sur lequel donnent les fenêtres de la résidence pour les seniors...

Marcel Bleustein-Blanchet

Marcel Bleustein-Blanchet

     Pourquoi la Turlure a t-elle reçu le nom de Bleustein-Blanchet?

    C'est que l'homme est lié à Montmartre où il a passé son enfance. C'est aussi sur le Barbès qu'il commença à vendre des meubles avant d'être attiré par la publicité (la réclame!)

Edouard Vaillant

Edouard Vaillant

   Notons que sa femme est la petite fille d'Edouard Vaillant, élu de la Commune dont on sait à quel point elle est liée à l'histoire de Montmartre.

Pas étonnant de retrouver le jeune Marcel dans la Résistance, en première ligne pendant l'occupation (pendant laquelle il prend le nom de Blanchet).

Rue du Chevalier de La Barre. A gauche la crèche Marcel Bleustein-Blanchet

Rue du Chevalier de La Barre. A gauche la crèche Marcel Bleustein-Blanchet

… Une crèche porte son nom rue du Chevalier de la Barre à 200 mètres du square. Elle doit son existence, pour l'essentiel à une donation considérable qu'il lui a faite.

On s'amusa en remarquant que ses initiales étaient prémonitoires  M.B.B. "Aime bébés"!

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.

Et voilà comment nous sommes passés de la Turlure à la tututte! 

    Retenons encore que sur ce haut-lieu de Montmartre où l'on fusilla sans procès pendant la Commune, le parc porte le nom d'un homme dont la fille Elisabeth Badinter soutint sans relâche son mari qui obtint grâce à son courage et sa volonté l'abolition de la peine de mort.

La Turlure. Le moulin. le parc. le square Bleustein Blanchet.
Repost0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche