Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 06:50

Karnataka-590.JPG

On a beau s'attendre à être impressionné par les grottes de Badami, inscrites au Patrimoine de l'Humanité, la découverte des falaises abruptes et des temples accrochés aux parois, au-dessus de la ville et du bassin aux eaux vertes n'en reste pas moins époustouflante...

Tout est là pour vous projeter dans un autre monde : la roche aux tons chauds, les marches qui semblent creusées dans le soleil, l'ombre mystérieuses entre les colonnes... et les dieux immuables immobiles et dansants... 

Karnataka-649.JPG

Badami est l'ancienne capitale de la dynastie des Chalukya, entre 540 et 757, période pendant laquelle furent creusés les quatre temples.

Karnataka-593.JPG

La première grotte, la plus ancienne, est dédiée à Shiva.

Shiva Nataraja, le danseur cosmique...

Une des plus belles représentations du dieu est sculptée à l'extérieur. Shiva, léger et puissant entre dans un mouvement que ses 18 bras propulsent dans l'espace... Son fils Ganesh est debout à sa gauche, tandis qu'à sa droite Nandi attend sagement que le dieu fasse appel à ses services. 

Karnataka-592.JPG

Toujours à l'extérieur, un gardien, Dvarapala, porteur du trident, veille sur l'entrée du temple.

Karnataka-597.JPG

A l'intérieur, Harihara, moitié Vishnu, moitié Shiva, tient à sa droite la hache et le serpent et à sa gauche une conque.

Il est debout entre Lakhsmi épouse de l'un et Parvati épouse de l'autre... 

Karnataka-594.JPG

Sur une autre paroi Shiva est représenté sous sa forme androgyne, Ardhanarishvara.

L'instrument de musique, la vina passe devant son sein féminin.

Cette représentation montre le dieu mâle avec sa shakti, son énergie qui est femme. Elle rappelle à tout être humain qu'il est double, mâle et femelle...

Nous avons oublié que le dieu de chez nous, celui des Juifs, des Chrétiens et des Musulmans est défini dans la Torah comme "matriciel" (et non "compatissant" comme nous l'avons traduit). Il serait temps de se le rappeler alors que les intégristes de tout poil le caricaturent, le virilisent à outrance et en font le patron des machos....

Que Shiva souffle quelques conseils aux oreilles des obscurantistes !

Karnataka-601.JPG

Nandi est fidèle au poste devant le sanctuaire. Il tourne le dos aux touristes et reste orienté vers la porte sacrée...

Karnataka-600.JPG

Vers le lingam... l'énergie vitale, l'axe du monde, inséparable du yoni, sa moitié féminine.

Karnataka-602.JPG

Les colonnes sont taillées dans la roche et font partie de la montagne. Aucun Samson ne pourra les abattre...

Karnataka-604.JPG

Après la première grotte, les marches vous conduisent à la deuxième grotte qui est dédiée à Vishnu.

Karnataka-607.JPG

C'est la plus petite des quatre .

badami2-cakra.jpg

Au plafond est sculptée la roue ou çakra, attribut de Vishnu. Celle-ci a des poissons pour rayons... 

Karnataka-608.JPG

Sur les parois sont sculptées deux des plus fréquentes représentations de Vishnu : Varâha (3ème avatar).

Vishnu prend la forme d'un sanglier pour lutter contre les démons qui ont entraîné la terre au fond de l'océan. C'est lui qui va la rechercher et la ramène sous le ciel....

Karnataka-611.JPG

Il la porte ici dans sa main gauche et la hisse vers le soleil.

La terre sensuelle et alanguie caresse délicatement le groin de son sauveur.

Les écolos devraient prendre Vishnu pour Patron... Peut-être les inspirerait-il et leur donnerait-il un coup de main ou de museau dans leur campagne électorale calamiteuse...

Karnataka-609.JPG

Une deuxième représentation de Vishnu (Vâmana, 5ème avatar)...

Pour se débarrasser de Bali, un démon dur à cuire, Vishnu se présente à lui sous la forme d'un nain. Il demande un bout de terre qu'il pourrait enjamber en 3 pas. Bali accepte sans se méfier. Qu'est ce que trois pas de nain pourraient enlever à son immense royaume?

Vishnu se transforme en géant, Trivikrama... Il parcourt le ciel et la terre avec les deux premières enjambées, avec la troisième, il envoie le démon dans les profondeurs...  

Karnataka-612.JPG

De jolies Indiennes nous trouvent très exotiques et sortent leur portable pour nous photographier

Karnataka-617.JPG

      ...Et après sourires et gentillesses, elles nous indiquent la direction des deux autres grottes....

 

A suivre : Badami 3 et 4 :  Karnataka.Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

....................................................................................................................................................................

 

Liens : Karnataka

 Karnataka. Mysore. Taureau Nandi. Chamundi Hill. Les sept plus grands Nandi. .

 Karnataka; Grotte de Ravana Phadhi. Aihole.

 Karnataka. Statue géante de Bahubali. Sravanabelagola.

 Karnataka. Hommes et femmes.

Karnataka. Belur. Le temple de Keshava.

Karnataka. Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (2)

Inde. Goa. Eglise Saint François d'Assise. Les Anges.

Mysore. Palais. Illumination.

Hampi. Le Bain de la Reine. Le Lotus Mahal.

Karnataka. Hampi. Temple Virupaksha. Vishnu Narasimha. Badami Lingam.

Karnataka. Aihole. Temple de Durga.

 

...................................................................................................................................................................

 

..

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 07:00

Karnataka-050.JPG

     Les souverains de Mysore vénèrent  une déesse dont le sanctuaire a été érigé sur une colline proche de la ville, la colline de Chamundi, consacrée à Chamundesvari ou Durga.

Karnataka-042.JPG

                                          Devant le Temple de Sri Chamundeshwari

     Plus de 1000 marches conduisent au sanctuaire.

Karnataka-041.JPG

                                            Le gopuram de 7 étages du temple.

        A mi-chemin, devant un petit temple dédié à Shiva, veille le taureau Nandi (1659). Une des sculptures monolithiques les plus monumentales de l'animal divin.

Karnataka-047.JPG 

Nandi !

Sacré taureau !

Taureau sacré !

Il est partout présent, petit, moyen, grand, géant...

Karnataka-2012-073.JPG

         Devant les temples consacrés à Shiva, on le vénère, on le pare de colliers de fleurs, on l'encense, on le caresse, on lui parle à l'oreille quand son oreille est accesssible.

Karnataka-049.JPG

           Une contre-vérité tenace circule contre vents et marées : on lui peloterait les testicules pour retrouver virilité et fécondité... Mais comment touche-t-on les couilles d'un taureau couché?

"Nandi" "Le joyeux" est parfois appelé "Nandikeshwara", "le Seigneur de la Joie".

Il est de haute naissance puisque fils du sage Kashyapa et de la vache céleste mise au monde au cours du barattage de la mer de lait par les dieux et les démons...

Karnataka-046.JPG

Avec ce taureau de Mysore, inutile de tenter une escalade sacrilège pour lui confier le message qu'il transmettrait à Shiva! 

Son oreille est à plus de quatre mètres... Ce Nandi est un des plus grands de L'Inde. Le troisième exactement...

Le Karnataka s'enorgueillit de possèder quatre des sept plus grands "Nandi".

nandi-lepakshi-n-1.jpg

                                                                Nandi de Lepakshi

Le premier est dans l'Andhra Pradesh à Lepakshi. Il est haut de 4,50 m et long de 8,20m.

nandi-lepakshi-2-jpg

C'est une oeuvre remarquable taillée dans un monolithe. Une des rares représentations en pierre claire de Nandi. La plus fidèle à la réalité puisque la monture de Shiva est d'un blanc immaculé.

nandi-thanjavur-2-.jpg

                                                                      Nandi de Tanjore

Le deuxième est à Tanjore (Thanjavur) dans le Tamil Nadu. Il est sculpté dans le granit noir et mesure 6 mètres de long.

 

Karnataka-2012-075.JPG

Le troisième est notre Nandi de Chamundi. Il est haut de presque cinq mètres.

nandi-basavanagudi.jpg

                                                             Nandi du Temple du Taureau.

 Le quatrième est dans le temple qui lui est dédié, le Temple du Taureau (Basavanagudi) à Bangalore. Il est long de 6,10mètres.

 nandi-rameswaram.jpg

Le cinquième est dans le Tamil Nadu dans le temple de Rameswaram

Karnataka-199.JPG

Les sixième et septième sont côte à côte, chacun dans son abri de pierres, le mandapa aux colonnes sculptées. Ils datent du XIIème siècle et trônent à Halebid (Karnataka) devant le temple du roi : Hoysleswara..... 

Karnataka-2012-190.JPG

...et celui de la reine : Shanthaleswara. Le Nandi de la reine, est comme il se doit (!) un peu plus petit.

Karnataka-2012-192.JPG

...mais comme son confrère, il a la queue et les fesses patinées par les caresses des fidèles de Shiva...

Nandi-Lepakshi-004.JPG

Un des plus beaux "Nandi" ne figure pas dans le classement, n'étant pas sculpté dans un monolithe, c'est celui de Gangaikondacholapuram, de pierre blanche, la tête noble et dressée face au sanctuaire du XIIème siècle.

Nandi-Lepakshi-002.JPG

Je l'aime bien. il s'est laissé apprivoiser par la minuscule Nini....

... et puis il est le gardien de tous les quadrupèdes...

Puisse t-il venir en aide aux bovidés de chez nous égorgés sans humanité dans nos abattoirs...

Karnataka-339.JPG

Karnataka-008.JPG

Karnataka-038.JPG

Karnataka-045.JPG

Karnataka-411.JPG

Karnataka-550.JPG

...................................................................................................................................................................

Liens : Karnataka :

Inde. Karnataka; Grotte de Ravana Phadhi. Aihole.

Inde. Karnataka. Statue géante de Bahubali. Sravanabelagola.

Inde. Karnataka. Hommes et femmes.

Inde. Karnataka.Badami Grottes 1 et 2.

Karnataka.Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

Karnataka. Belur. Le temple de Keshava.

Karnataka. Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (2)

Inde. Goa. Eglise Saint François d'Assise. Les Anges.

Mysore. Palais. Illumination.

Hampi. Le Bain de la Reine. Le Lotus Mahal.

Karnataka. Hampi. Temple Virupaksha. Vishnu Narasimha. Badami Lingam.

Karnataka. Aihole. Temple de Durga.

 

...................................................................................................................................................................

.

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 06:45

 

yvonne-le-tac-047.JPG

La rue Yvonne le Tac ne porte ce nom que depuis 1968. Sont-ce les événements de mai qui ont poussé les élus du quartier à débaptiser la rue Antoinette au profit d'Yvonne?

A sa création la rue s'appelait Marie-Antoinette, ce qui ne manque pas de sel lorsque l'on se rappelle que c'est à cet endroit que selon la tradition Saint-Denis a été décapité! 

En tout cas Marie-Antoinette a été raccourcie en Antoinette pour qu'il n'y ait pas confusion entre la reine guillotinée et la fille d'un des propriétaires des terrains de l'Abbaye achetés à la Révolution. Car, une fois de plus c'est un propriétaire qui avait baptisé "sa" rue. Il faut croire qu'ils n'avaient que des filles les propriétaires montmartrois ! Berthe, Gabrielle, Antoinette....

yvonne-le-tac-photo.jpg

Yvonne le Tac fut la directrice jusqu'en 1939, de l'école de filles, aujourd'hui collège, au n°7 de la rue.

yvonne-le-tac-ecole-communale-de-filles-antoinette.jpg

                                         Une classe de l'école de filles rue Antoinette

 C'est en Bretagne qu'elle mena avec son mari et ses fils une action héroïque qui faillit lui coûter la vie puisqu'elle fut déportée à Mathausen puis à Ravensbruck et que par trois fois elle échappa à l'extermination.

yvonne-le-tac-rue-Antoinette.jpg

Yvonne-le-tac-rue-antoinette2.jpg

On voit sur ces cartes de 1901 le début de la rue Antoinette.

yvonne-le-tac-001.JPG

Abbesses-et-Passage-001.JPG

yvonne le tac 006

Il y avait à l'angle avec la rue des Trois Frères une pharmacie aujourd'hui remplacée par une boutique de bijoux et de fringues orientalo-branchouilles "Giok".

Côté impair, on reconnaît le collège qui était alors l'école de filles. 

yvonne-le-tac-antoinette2.jpg

Fin de la rue "Antoinette" en 1904, sur la Place des Abbesses. Le bureau de poste n°67  était déjà là!

yvonne-le-tac-039.JPG

      L'abbaye de Montmartre, dite "d'en-bas" par opposition à celle "d'en-haut" était bâtie sur la quasi totalité de la rue. Elle ne survécut pas à la Révolution et il n'en reste rien. On ne peut l'imaginer qu'à l'aide de gravures approximatives...

L'immeuble de la poste, au 23, s'élève sur une dépendance de l'abbaye qui servit de casernement aux conscrits de 1792.

Abbaye-Montmartre.-Louis-Gabriel-Moreau.-Destruction-jpg

                                      Destruction de l'Abbaye de Montmartre (Louis-Gabriel Moreau)

L'histoire de l'Abbaye est bien connue avec ses faits authentiques et ses légendes parmi lesquelles la plus tencace, répandue à la Révolution, fait de l'établissement un "réservoir de putains".

Le passage de Henri IV sur la Butte, sa liaison avec la jeune abbesse Claude de Beauvilliers et surtout avec sa cousine Gabrielle d'Estrées ont beaucoup contribué à la réputation du lieu! 

abbaye-XVeme.jpg

Mais ce qui nous intéresse ici est l'Abbaye d'en-bas où il n'y eut jusqu'au XVIIème siècle qu'une chapelle élevée à l'endroit supposé du martyr de Saint-Denis. On voit sur cette gravure l'Abbaye d'en-haut, et solitaire au bord d'un chemin qui correspond à peu près à la rue Yvonne Le Tac actuelle, la chapelle de Saint-Denis.                                       

abbesses-abbaye-021.JPG

                                               Découverte de la crypte en 1611

Tout va être bouleversé lorsqu'en 1611 des travaux entrepris dans la chapelle firent apparaître "miraculeusement" un ancien autel et une pierre sculptée qui furent aussitôt considérés comme les vestiges qui marquaient l'endroit précis où le saint et ses compagnons avaient été décapités.

abbesses-abbaye 022

La cour s'y rendit en grande pompe, Marie de Médicis en tête... La dévotion populaire s'en mêla et le lieu devint si fréquenté que la décision fut prise d'y élever de nouveaux bâtiments, une nouvelle chapelle, un cloître. Les revenus furent considérables et les abbesses vinrent vivre en bas avec les moniales, délaissant l'en-haut plus inconfortable.

On voit sur cette gravure les nouveaux bâtiments et la grande église qui fut édifiée au-dessus de la crypte. Il y eut entre les deux abbayes une allée couverte qui permettait aux religieuses d'aller sans se mouiller d'un site à l'autre...

ND-de-Clignancourt-075.jpg

                                                 Saint Ignace (église N.D. de clignancourt).

En 1634, Saint Ignace de Loyola et six de ses compagnons prononcent le 15 août, dans la crypte de la chapelle "le voeu de Montmartre" qui est à l'origine de la fondation des Jésuites.

abbaye-restes.jpg

                                 Les derniers vestiges de l'Abbaye avant le lotissement de la rue

L'abbaye était donc là, sur toute la rue Yvonne le Tac actuelle. A la Révolution, elle fut vendue par lots et achetée par des artisans qui la dépecèrent.

abbaye-ruines.jpg

Comme à Carthage où le sel fut passé sur les ruines, ici le sol fut défoncé pour aller à la recherche du gypse,  véritable "or blanc" de la Butte.

 

A suivre...   Rue Yvonne le Tac (2)

.............................................................................................................

La crypte du martyrium peut se visiter, chaque vendredi et les premiers samedi et dimanche du mois de 15h à 18h, 11 rue yuvonne le Tac.

Voir article sur la crypte :  Montmartre. Crypte du martyrium.

............................................................................................................

Liens pour les rues de Montmartre :

Rues de Montmartre. Classement alphabétique. Articles.

..............................................................................................................

.


 

 

 

 

 

Repost 0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 08:10

 

Karnataka-505.JPG

La grotte de Ravana Pradhi à Aihole est une merveille, à même titre que les grottes de Badami.

Comme elles, elle est taillée dans la roche et date du VIème siècle, du règne du roi Chalukya Mangalesha.

Karnataka-479.JPG

Le taureau Nandi veille sur l'entrée et signale que le temple est dédié à Shiva dont il est la monture. De part et d'autre sur la falaise sont sculptés deux génies protecteurs que les intempéries ont un peu lessivés...

Karnataka-499.JPG

Le plan est classique. la cella est précédée d'un mandapa (antichambre du sanctuaire) orné de sculptures belles à vous couper le souffle.

Karnataka-481.JPG

Sur le mur gauche, Shiva souriant, la tête auréolée de lumière, danse et fait tourner le monde dans les ailes de ses bras. Nietzsche écrivait qu'il ne pouvait croire qu'en un dieu qui dansait... Shiva est le plus dansant des dieux, "Shiva Nataraja", "le danseur cosmique", celui qui entraîne l'univers dans un cycle de destruction et de création...

Karnataka-2-171.JPG

Je ne connais pas de plus belle représentation, de plus poétique et de plus irradiante de la divinité que celle de ce danseur qui est puissance et grâce, force et délicatesse. 

Karnataka-489.JPG

Les sept mères le regardent danser et se laissent entraîner dans ce mouvement cosmique. Les fidèles superstitieux ont posé les mains sur les seins ronds et fermes... Je les comprends. Ces femmes de pierre sont la sensualité même.

Karnataka-2-184.JPG

Nous avons à Montmartre un buste qui attire les mêmes hommages... c'est celui de Dalida près du Château des Brouillards ! Comparaison n'est pas raison !

Karnataka-488.JPG

Ganesh, le fils de Shiva (bien que Parvati l'ait conçu seule) est debout devant le dieu et regarde, débonnaire, les pélerins qui s'arrêtent devant son père.

Karnataka-500.JPG

Sur la gauche de la chapelle, Shiva est représenté sous sa forme androgyne. Il est Shiva et Parvati, il est homme et il est femme. Il est l'être complet, contrairement aux humains qui si souvent dissimulent leur double nature. Côté masculin, son bras porte un un trident et côté féminin, une fleur.

Karnataka-491.JPG

Sur la droite de la chapelle, sur le mur qui nous sépare du sanctuaire, le gardien du lieu sacré, Dvarapala, veille avec le trident et la hache.

Karnataka-483.JPG

Le sanctuaire est gardé, à droite de l'entrée par Dvarapala (les deux font la paire) et par l'étonnant Harihara aux quatre bras qui syncrétise les deux dieux les plus vénérés de l'hindouisme : Vichnou et Shiva.

harihara

La partie droite de son corps représente la destruction. Un bras (en arrière) porte une hache entourée d'un serpent tandis qu'à gauche un bras porte une conque.

Les deux dieux sont complémentaires :

"Le coeur de Vishnou est shiva; le coeur de Shiva est Vishnou." (skanda Upanishad).

"Vishnou est la flèche de Shiva; Shiva est la flûte de Vishnou." (Krishna Upanishad).

La chapelle de droite n'a pas été sculptée. Les sculpteurs ont constaté qu'il y avait une fêlure dans le rocher et se sont contentés de l'aplanir. Par contre le mur latéral a été sculpté.

Karnataka-498.JPG

On y voit Shiva Gangadhara. L'ascète squelettique que l'on voit à gauche, supplie le dieu aux côtés duquel se tient Parvati, de faire descendre sur la terre la déesse du fleuve, Ganga. 

Karnataka-495.JPG

Shiva la reçoit dans ses cheveux afin d'atténuer sa force et son courant. Ganga est représentée par trois bustes qui rappellent qu'elle est la déesse "Tripatagha", "celle qui suit trois chemins" : le ciel, l'espace, la terre...

Karnataka-496.JPG

Les flots du fleuve Gange purifieront les croyants qui s'y plongeront et leur permettront d'accéder à l'immortalité.

Karnataka-482.JPG

Au coeur du sanctuaire se dresse le lingam associé au Yoni, la matrice du monde.

Karnataka-487.JPG

Le lingam symbolise Shiva, axe du monde en même temps que représentation de la vie féconde.

Karnataka 485

Sur les murs du sanctuaire, on rencontre, à droite, Durga qui tue avec le trident le démon-buffle. Elle est souvent associée à Vishnou dans le sud de l'Inde.

Karnataka-486.JPG

Sur le mur opposé, Vishnou est représenté sous la forme de son troisième avatar "Varaha". Il se transforme en sanglier pour vaincre un démon qui a emporté la terre dans les abysses de l'océan. La bataille dure dix siècles et Varaha finit par vaincre et à ramener la terre à la surface.

varaha.jpg

Il soulève la terre du bout de son groin et la fait sortir des profondeurs pour la reposer sous le ciel...

Karnataka-504.JPG

 

... et c'est grâce à lui que nous pouvons marcher sur cette terre qui est si belle et où nous pouvons admirer la grotte de Ravana Phadi... surgie de la nuit des temps et prête à tenir bon jusqu'aux temps de la nuit...

Karnataka-501-copie-1.JPG

                                          Nini reporter, à côté de Nandi. 

 

 

............................................................................................................

Liens : Karnataka. Statue géante de Bahubali. Sravanabelagola.

Karnataka. Hommes et femmes.

Inde. Karnataka. Mysore. Taureau Nandi. Chamundi Hill. Les sept plus grands Nandi.

Inde. Karnataka.Badami Grottes 1 et 2.

Karnataka.Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

Karnataka. Belur. Le temple de Keshava.

Karnataka. Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (2)

Inde. Goa. Eglise Saint François d'Assise. Les Anges.

Mysore. Palais. Illumination.

Hampi. Le Bain de la Reine. Le Lotus Mahal.

Karnataka. Hampi. Temple Virupaksha. Vishnu Narasimha. Badami Lingam.

Karnataka. Aihole. Temple de Durga.

...........................................................................................................

 

.

 

............................................................................................................

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 07:20

Karnataka-112.JPG

                 Haute de 18 mètres, au sommet d'une colline de granit, la statue monolithe du saint Jaïn Bahubali veille sur le Karnataka depuis le Xème siècle.

Karnataka-091.JPG

Avant d'arriver à ses orteils, il faut gravir sous le soleil implacable les 650 marches taillées dans le roc.

Karnataka-105.JPG

...et cette éprouvante ascension est récompensée par l'émerveillement qui vous attend, après avoir traversé les temples, devant le colosse dont la tête touche le ciel.

Karnataka-124.JPG

Les Indiens font de lui la première des 7 merveilles de l'Inde, avant le Taj Mahal. Et il est vrai qu'on reste un moment pétrifié comme l'homme de granit, devant l'image imposante et paisible du sage Jaïn.

Karnataka-109.JPG

Bahubali est un des nombreux fils de Rishabha, fondateur du Jaïnisme. En conflit avec son frère aîné Bharata, la guerre risquant d'entraîner la souffrance et la mort de nombreux innocents, il accepte de lutter d'homme à homme avec son rival. 

Karnataka-111.JPG

Bahubali est doté d'une force peu commune. Il a les épaules larges et les bras puissants qui descendent jusqu'aux genoux. Il domine son frère et au moment où il s'apprête à lui asséner le coup de grâce, il s'arrête, il suspend son geste, il est traversé par l'absurdité et la vanité de cette victoire à laquelle il renonce...

Karnataka-110.JPG

Il abandonne le pouvoir à son frère, renonce à ses possessions et se retire dans un lieu isolé pour méditer. Il devient un renonçant solitaire et peu à peu sans qu'il s'en rende compte, les plantes grimpent le long de ses jambes, les termitières s'édifient à ses pieds...

Karnataka-113.JPG

Et c'est ainsi qu'il atteint la sagesse, la communion totale avec le monde dont il fait partie, dont il n'est qu'un maillon...

Karnataka-114.JPG

... Comme le  croient les Jaïns, "toutes les vies sont interdépendantes et se doivent donc un mutuel respect, une mutuelle assistance"...

Karnataka 122

La possession, le pouvoir sont des illusions mortifères qui occupent les hommes et les détournent de la sagesse et de la compassion. Belle religion, belle philosophie, même si nous constatons que les Jaïns sont dans la société indienne parmi les meilleurs commerçants et les plus riches!

bahubali-le-lait.jpg

Tous les douze ans a lieu une grande fête et un grand pélerinage : Mahamastakabhisheka.

Un échafaudage est monté derrière la statue et les prêtres l'arrosent de lait, d'eau safranée, de ghî (beurre clarifié), de miel... avant de faire pleuvoir sur elle les pétales et les parfums...

bahubali-onction.jpg

Si vous voulez y assister, il vous faudra attendre 2018...

Un peu de patience...

L'occasion de méditer dans votre jardin et de sentir monter contre vos cuisses les herbes folles et le lierre !

.............................................................................................................

Karnataka-125.JPG

Karnataka-093.JPG

Karnataka-119.JPG

Karnataka-123.JPG

Karnataka 094

                                              Nini à l'assaut de la colline (ne pas lui dire un mot, elle est concentrée...)... et impressionnée par la taille du géant, elle qui est si petite...

..............................................................................................................

Lien : Inde. Karnataka. Hommes et femmes.

Inde. Karnataka. Mysore. Taureau Nandi. Chamundi Hill. Les sept plus grands Nandi.

Inde. Karnataka; Grotte de Ravana Phadhi. Aihole.

Inde. Karnataka.Badami Grottes 1 et 2.

Karnataka.Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

Karnataka. Belur. Le temple de Keshava.

Karnataka. Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (2)

Inde. Goa. Eglise Saint François d'Assise. Les Anges.

Mysore. Palais. Illumination.

Hampi. Le Bain de la Reine. Le Lotus Mahal.

Karnataka. Hampi. Temple Virupaksha. Vishnu Narasimha. Badami Lingam.

Karnataka. Aihole. Temple de Durga.

 

.............................................................................................................

.



Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 15:20

Karnataka-046.JPG

Encore un retour de l'Inde...

Karnataka-270.JPG

Encore des couleurs, des odeurs, des regards, des émerveillements, des coups de coeur, des coups au coeur, des attirances, des rejets...

Karnataka-063.JPG

L'Inde n'est pas un pays. Elle ne tient pas en place. Elle s'enfonce dans la terre et elle s'élève vers le ciel.

Karnataka-322.JPG

Elle s'enracine comme un banyan et elle chemine au rythme des chariots et des pélerinages.

Karnataka-082.JPG

Comment un tel monde a-t-il pu être colonisé ? Comment la petite Angleterre a t-elle pu s'accrocher à elle comme une sangsue à un buffle ?

Karnataka-138.JPG

Je défais mes valises comme "les carabiniers" de Godard. J'ai le Karnataka sur ma carte mémoire.

Karnataka-334.JPG

Je n'ai rien. J'ai tout. J'ai Shiva et Vichnou, Garuda et le taureau Nandi. Les plus belles représentations de pierre de ces dieux si étranges et si proches...

Karnataka-177.JPG

Je n'ai pas vu l'Inde des gratte-ciel et des centres technologiques.

Karnataka-413.JPG

Bangalore n'est pas pour moi. On y fait mieux que chez nous, plus vite, plus rentable, plus arrogant.

Karnataka-414.JPG

On y tient aussi peu compte de la terre qui souffre et des hommes qui survivent dans la même souffrance.

Karnataka-195.JPG

J'ai vu l'Inde des hommes et des femmes du Karnataka...

Karnataka-196.JPG

S'il fallait écrire un poème et cueillir des métaphores pour tenter de dire l'impression profonde qu'ils m'ont faite, je parlerais des divinités gravées dans la roche des grottes de Badami et qui dansent depuis plus de dix siècles...

Karnataka-243.JPG

...et je parlerais du marché où les couleurs en poudre pour l'aquarelle sont présentées en pyramides sur les étals, légères, vives, fragiles.

Karnataka-250.JPG

Les gens du Karnataka ressemblent à ces couleurs.

Karnataka-028.JPG

Il ya cent ans, elles étaient là sur les marchés, les mêmes et pourtant autres...

Karnataka-262.JPG

...et dans un siècle elles seront là, les mêmes et pourtant autres.

Karnataka-268.JPG

Depuis mon premier voyage en Inde, je l'aime.

Karnataka-523.JPG

Ce cinquième voyage me donne l'envie d'y retourner et pourtant je me garde bien d'idéaliser ce monde.

Karnataka-574.JPG

La misère étale encore ses campements sous les fenêtres des palaces.

Karnataka-593.JPG

La violence apparaît parfois malgré les mains jointes et les sourires.

Karnataka-545.JPG

Les injustices couvent sous la cendre et un grand vent pourrait disperser leurs brandons et incendier les villes.

Karnataka-650.JPG

Il faudrait alors beaucoup d'éléphants pour éteindre le brasier...

Karnataka-652.JPG

Or les éléphants disparaissent peu à peu de l'Inde, malgré l'omniprésence de Ganesh assis sur son derrière.

Karnataka-663.JPG

Mais pour l'instant, chacun va sa vie, roule son petit rocher, en essayant de ne pas trop gêner le chemin de son voisin. Les chiens sont malheureux mais ils attendent au bord des routes un ami peut-être...

Karnataka-657.JPG

les vaches sont faméliques mais elles marchent comme des reines et vont où bon leur semble...

Karnataka-670.JPG

les hommes et les femmes travaillent au-delà de leurs forces dans les champs de canne à sucre ou dans les rizières, sur les marchés ou les chantiers mais ils attendent les retrouvailles et le repos du soir...

Karnataka-073.JPG

Et puis... les légendes sacrées sont si belles et les couleurs si vivantes qu'elles parviennent à ouvrir les portes de l'espoir...

Karnataka-160.JPG

 J'ai dû en libérer quelques-unes qui avaient fait clandestinement dans mes valises le voyage jusqu'à Paris...

Aujourd'hui le Sacré Coeur a des allures de Taj Mahal et les fleurs du square Louise Michel sont aussi parfumées que celles des jardins de Mysore...


.............................................................................................................

Liens : Karnataka :

Inde. Karnataka. Mysore. Taureau Nandi. Chamundi Hill. Les sept plus grands Nandi.

Inde. Karnataka; Grotte de Ravana Phadhi. Aihole.

Inde. Karnataka. Statue géante de Bahubali. Sravanabelagola.

Inde. Karnataka.Badami Grottes 1 et 2.

Karnataka.Badami. Grottes 3 et 4. Vishnu. Jaïn. Sculptures.

Karnataka. Belur. Le temple de Keshava.

Karnataka. Hampi. Ganesh. Sasivekalu Ganesha. Kadalaikallu Ganesha.

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (1)

Karnataka. Halebid. Temple de Hoysaleshvara. (2)

Inde. Goa. Eglise Saint François d'Assise. Les Anges.

Mysore. Palais. Illumination.

Hampi. Le Bain de la Reine. Le Lotus Mahal.

Karnataka. Hampi. Temple Virupaksha. Vishnu Narasimha. Badami Lingam.

Karnataka. Aihole. Temple de Durga.

.............................................................................................................

Buddha. Les statues du musée Cernushi.

Palestine. Le mur. Deheishe. Bethleem.

Paravent Corée. Epoque Choson.

Chevaux. art chinois. Guimet.

Art chinois. Chevaux. Cernuschi.

Laos moines et novices

Laos. Les enfants du Mékong. Photos.

..............................................................................................................

 

 

 

Repost 0
Published by chriswac - dans ASIE
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 06:50

 

La-Vieuville-debut-001.JPG

La rue de la Vieuville commence Place des Abbesses et s'achève rue des Trois Frères. C'est une petite rue (173 mètres) de Montmartre qui profite pleinement de la vogue du quartier.... 

La-Vieuville-debut-004.JPG

A l'origine, elle s'appelait rue de la Mairie et s'achevait devant la vieille mairie où Verlaine se maria, où Clémenceau siégea, nommé par Arago en 1870 et où Jean-Baptiste Clément fut nommé maire pendant la Commune, au beau temps des cerises... 

place abbesses mairie

La mairie construite en 1836 par l'architecte Lequeux s'avéra trop exiguë après le rattachement de Montmartre à un des arrondissements les plus étendus et les plus peuplés de Paris. Le préfet Poubelle fit acquérir des terrains devant l'église N. D. de Clignancourt pour y édifier la nouvelle mairie.

Le vieux bâtiment fut détruit. A son emplacement s'ouvre aujourdhui un jardin.

place des abbesses 005

                                                   1 rue de La Vieuville. Le square.

C'est le square Jehan Rictus, au 1 rue de la Vieuville.

place des abbesses 038

Peut-être en hommage aux jours de révolte et d'espoir de la Commune, un mur s'y élève, non pas un mur qui sépare mais un mur qui unit... Le mur des "je t'aime".

La phrase de la vie y est inscrite dans toutes les langues tandis que des éclats rouges, fragments de coeur, attendent d'être réunis pour ne faire qu'un seul coeur et pour que revienne le temps des cerises... 

La-Vieuville-debut-006.JPG

                                                                             Le 3

La-Vieuville-053.JPG

                                                                     et le 5

Une ancienne maison villageoise est la première de la rue côté impair (3 et 5).

La-Vieuville-047.JPG

                                    Début de la rue de La Vieuville, Place des Abbesses (côté pair)

Face à elle, côté pair s'élève un immeuble de rapport du XIXème dont le rez de chaussée abritait un atelier connu des peintres de la Butte.

La-Vieuville-051.JPG

C'était l'atelier d'Anzoni, un encadreur qui tint entre ses mains des toiles de Lautrec, Degas, Signac, Valadon, Utrillo... qui appréciaient de trouver chez lui un crédit bien utile...

La-Vieuville-056.JPG

C'est dans son atelier que la première toile du jeune Utrillo fut exposée...  Aujourd'hui vous n'aurez pas la chance d'en trouver ni de tomber sur un talent pictural en herbe...

Vous vous contenterez de souvenirs made in China !

 La-Vieuville-055.JPG

C'est en 1867 que la rue de la Mairie fut baptisée la Vieuville du nom de Mathurin Jules Anne Micault de la Vieuville (1755-1829) qui fonda à Montmartre, rue des Martyrs l'Asile de la Providence pour héberger des vieillards et des infirmes. L'asile ne pouvait accueillir qu'une soixantaine de résidents alors que la demande était considérable.

La-Vieuville-060.JPG

                                                       La rue vers la Place des Abbesses

Micault de la Vieuville créa alors la Société de la Providence pour venir en aide aux plus démunis.  Il devint par ailleurs sous-lieutenant des gardes du Corps du Comte d'Artois après le retour des Bourbons (1814). Mais c'est par son oeuvre caritative qu'il se fit connaître et apprécier des Montmartrois.

Berthe-et-Providence-003.JPG

La Maison de la Providence existe toujours, 77 rue des Martyrs, avec pour voisins Madame Arthur et Michou. C'est un bon voisinage puisque Michou est un des Montmartrois les plus généreux et qu'il invite régulièrement dans son établissement pour les fêter et les gâter des personnes âgées du quartier...

La-Vieuville-057.JPG

                                 La rue de la Vieuville vers la rue des Trois Frères

Quelques immeubles de la rue sont répertoriés dans le plan de protection patrimoniale du XVIIIème arrondissement ...

La-Vieuville-041.JPG

                              Le 8, petit immeuble de rapport ... selon la formule consacrée !

La-Vieuville-036.JPG

                                        Le 9, maison construite en 1886 par Léon Guélorget en 1886.

Guélorget est un architecte qui a beaucoup travaillé dans la Seine Saint-Denis et notamment à Pantin. Il est le premier architecte des Grands Moulins de Pantin.

La-Vieuville-030.JPG

La-Vieuville-032.JPG

                                           Le 11 est le plus bel immeuble de la rue, remarquable par l'originalité de ses frontons. Il date de 1840 et profite d'une belle situation plein sud face à la rue des Martyrs.

La-Vieuville-029.JPG

                                 Le 13, petit immeuble de rapport qui date de la création de la rue et qui ressemble à tant d'autres sur la Butte...

La-Vieuville-025.JPG

                            Le 14, plus bourgeois, construit en 1840, à l'angle avec la rue des Martyrs.

La-Vieuville-022.JPG

                                      Le 15 qui date de la même année, abrita le siège du journal anarchiste le père Peinard. 

la-vieuville-pere-peinard.jpg                                                                            

Le titre est ironique pour un hebdomadaire révolutionnaire créé en 1889 par Emile Pouget, partisan de l'action directe et de la grève générale.

La-Vieuville-016.JPG 

    Le 19, immeuble de rapport à pan coupé fait face à une impasse qui a gardé l'ancien nom de la rue...

La-Vieuville-008.JPG

C'est la Cité de la Mairie... qui n'est pas une cité mais un cul de sac de petits immeubles montmartrois (comme le prétendent les agences immobilières).

La-Vieuville-011.JPG

                                                                   Cité de la Mairie

La-Vieuville-009.JPG

                                                                        Grille du 22

La-Vieuville-006.JPG

Voilà une façade bien gaie et un titre bien prometteur pour un mini restaurant bio-végétarien sage et terne.

La-Vieuville-004.JPG

La rue s'achève ici, rue des Trois Frères, entre un immeuble à pan coupé et le restaurant La Grolle, savoyardo-touristique, pas vraiment plébiscité par les habitants du quartier.

La-Vieuville-001.JPG

                                                   Fin de la rue vers les Trois Frères

trois frères 048

la-vieuville-drevet.jpg

La-Vieuville-Drevet-2.jpg

la-vieuville-drevet-emile-laurent.jpg

                                     Rue drevet vue de la Vieuville. Emile Laurent (1928)

Dans le prolongement de la Vieuville la rue Drevet s'envole vers les hauteurs...

la vieuville emile pouget

                                                                Emile Pouget                                             

En relisant des articles du père Peinard, j'ai été frappé par le style percutant, direct et inventif d'Emile Pouget.

Un Céline avant la lettre.... Avec la même haine, la même démesure anticapitaliste mais pas la même folie antisémite!

S'il est vrai qu'au début de l'affaire Dreyfus, Pouget parle de "youtre alsacien", il évolue assez vite. Il écrit : "en se laissant embarquer dans l'antisémitisme, le populo serait la dupe des petits-bourgeois et des noblaillons". Il cesse de publier son Père Peinard pour participer au quotidien dreyfusard et anticapitaliste Le Journal du Peuple... 

   

Quelques citations de Pouget :

La Politique c'est tout l'opposé du Socialisme : c'est l'art d'embistouiller le populo, de lui faire avaler des couleuvres, de le mener par le bout du nez, de l'abrutir, de le mater s'il se rebiffe... Tout ça s'exprime d'un seul mot : gouverner !

..............................................................................................................

Voilà le sabotage chouettement défini : à mauvaise paye, mauvais travail.

..............................................................................................................

Ceux qui aiment la discussion se foutent de raisonner comme un pot de chambre sous le cul d'un malade.

.............................................................................................................

Les moeurs contre toute nature sont le produit inévitable de l'amoncellement des types d'un même sexe : dans les prisons, il se passe de sacrées malpropretés et c'est kif-kif aux biribis africains. La frocaille ne peut échapper à la fatalité! Bien au contraire, le voeu de chasteté que les ensoutanés prononcent les prédisposent à toutes les cochonneries : ce voeu les tourneboule, la luxure les brûle et ils se vautrent vite dans toutes le salauderies!

(...) Il n'y aurait qu'un moyen de foutre les enfroqués à l'abri du vice malpropre : ce serait de les chaponner! 

Puisque ces porcs jurent de rester chastes, il n'y a pas de mal à ce qu'on les fiche dans l'impossibilité de succomber à la tentation; une fois châtrés on pourrait les laisser courir en liberté, sans crainte qu'ils violent leur parole et les gosses.

..............................................................................................................

 

Lien :  Articles du blog sur les rues de Montmartre. classement alphabétique :   Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

 

.............................................................................................................

 

..

Repost 0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 07:30

 

 

nini 054

 

Acrostiche de Nicole.

 

De la Nuit à l'Eveil. 


 

 

N     Nuit

             Le chat dort en rond sur une étoile jaune


I      Infini

              Une enfant d'Algérie saute à la corde avec les méridiens 


C     Couleur

              Au mois de mai  les lèvres jouent sur les cerises


O     Orage

               Un dragon chinois danse au milieu d'un troupeau d'oies

                

L      Lumière

                 Un tambour bleu bat dans ta poitrine

       

E      Eveil

                     Tu ouvres les rideaux

                                  Le jour nouveau

                                               S'étire

                                                        comme un chat

 

 

nini 083

                                                                                                                                        

..............................................................................................................................................................    

      Liens :  Liens : Tous mes poèmes d'amour .

...................................................................................................................................................................

 

....................................................................................................................................................................

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES. AMOUR.
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 08:30

 

 

Les-Huttes.-Chassiron-029.jpg

 

7 mars  



Nous allons nous aimer

Sans voir tomber la pluie

Sans voir sous nos fenêtres

Les toits bleus de Paris

Les bateaux renversés

Partis à la dérive

Et qui en se heurtant

Essaiment les oiseaux


 

Nous allons nous aimer

Sans voir tanguer la ville

Sans voir le Sacré Coeur

Sur son îlot de neige

Avec les rois de bronze

Qui marchent sur les eaux

Et les arbres flottés

Où s'accrochent les chats


 

Nous allons nous aimer

Sans voir monter le fleuve

Nous aurons pour abri

Nos deux corps embrassés

Nous aurons pour rempart 

Le temps qu'il reste à vivre

Et notre amour debout

Dans un château de sable

 


2012_0219deuxnous0001-copie-1.JPG


..............................................................................................................

      Liens : poèmes d'amour.

Liens : Tous mes poèmes d'amour.

................................................................................................................

 

.................................................................................................................................................................

 

 


 




 


 

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES. AMOUR.
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 07:00

 

 Gustave-Moreau-017.JPG

C'est une des toiles les plus connues de Gustave Moreau, une des plus mystérieuses et des plus accomplies.

Elle attire et fascine. Elle séduit et questionne.

Il en est de cette oeuvre comme de tous les chefs d'oeuvre, il faut l'approcher et se laisser entraîner dans son mystère.

Gustave-Moreau-021.JPG    

Moreau s'inspire de l'amour tragique de Sémélé et de Jupiter. Junon, épouse éternellement jalouse, prend les traits de la nourrice de Sémélé pour la persuader de demander à son amant, comme preuve d'amour, de lui apparaître, non plus sous sa forme humaine mais dans sa gloire divine, sachant que nul ne peut supporter cette vue. Sémélé fait promettre à Jupiter de répondre à un voeu qu'elle formulera. Le dieu amoureux accepte sans se méfier et ayant donné sa parole doit s'éxécuter. Il se révèle dans sa puissance qui foudroie l'imprudente amoureuse.

Gustave-Moreau-038.JPG

Au sommet de la toile, Jupiter, le visage grave, le regard fixe, trône, la tête rayonnante de flammes. Il ressemble à une divinité de l'hindouisme, au sommet des tours de pierres sculptées.

Il a les traits d'un jeune homme, d'un prince oriental et non de l'homme mûr et barbu que la tradition lui prête. Il est à la fois Jupiter, Apollon, Orphée et le Christ.   

Gustave-Moreau-048.JPG

Sémélé saisie d'effroi est touchée à mort. Son corps en équilibre sur la jambe puissante du dieu se courbe, sa main droite s'accroche au vide. Elle perd la vie et elle perd l'amour qui lui donnait sens.

Un ange devant elle plane au-dessus du monde en se cachant les yeux.     Il est l'ange de l'amour et le fruit de l'amour.

Gustave-Moreau-040.JPG

Il est l'enfant que Sémélé portait en elle, le fils que le dieu a arraché du flanc de sa mère afin de le sauver et de le protéger dans sa cuisse afin qu'il y termine sa maturation.

C'est Bacchus, fils de l'amour de Jupiter et Sémélé.

Gustave-Moreau-047.JPG

Gustave-Moreau-028.JPG

Au pied du trône, devant l'aigle aux ailes dressées, "véhicule" de Jupiter, comme Garuda est "véhicule" de Vishnu, le dieu Pan est assis, avec entre ses jambes une semence de petits êtres blancs qui cherchent à se dégager de leurs liens.

Gustave-Moreau-029.JPG

Pan entre Jupiter qui a la tête dans le ciel et Hécate au bas du tableau, se tient, grave et attentif, entre le monde de la lumière et celui de la nuit. Il est avec ses instincts de vie dans un corps encore animal, le témoin des hommes confrontés au désir et à la souffrance.

Gustave-Moreau-030.JPG

A sa gauche se tient la Douleur, couronnée d'épines comme le Christ, une palme à la main. Elle est l'allégorie de la condition de l'humanité, le passage inéluctable. Son aspect christique donne une indication sur le sens profond du tableau. Ce passage peut être un passage vers une vie supérieure, vers ce ciel où rayonne le visage de la divinité. 

Gustave-Moreau-026.JPG  

A la droite de Pan, la mort drapée de violet tient le glaive sanglant. Elle ne triomphe pas, bien au contraire, elle est accablée, comme prise de compassion pour les humains qu'elle est chargée de tuer.

C'est une belle allégorie éloignée de la "Proserpine" antique et du squelette médiéval. C'est la mort telle qu'on la trouve sur les monuments funéraires de la fin du XIXème siècle. 

Gustave-Moreau-031.JPG

Gustave-Moreau-032.JPG

De part et d'autre, debout, les ailes montant comme des flammes, la tête penchée vers les êtres souffrants, veillent les anges douloureux...

Gustave-Moreau-043.JPG

Gustave-Moreau-024.JPG

Ces anges debout entre l'enfer et le ciel ont pour pendant, au bas du tableau les deux sphinx qui gardent le monde des ténèbres.

Gustave-Moreau-044.JPG

Hécate, couronnée d'un croissant de lune se détache sur un univers indistinct d'ombres et de visages vagues ou inachevés. Son regard halluciné suscite l'effroi. Il s'oppose au regard du Dieu, au sommet de la toile. 

Gustave-Moreau-050.JPG

 Les êtres de l'enfer sont pris dans un grouillement où se mêlent les teintes sombres qui attirent vers le fond et les rayons qui tentent de percer les ténèbres.

Gustave-Moreau-022.JPG

En bas et au centre de la toile, trois créatures monstrueuses forment une trinité coiffée d'un rayonnement qui éclate dans cet univers de nuit...

Ce lourd rayonnement au pied du dieu Pan fait remonter le regard du spectateur vers l'autre rayonnement divin, en haut de la toile.

Et c'est ainsi qu'après avoir été, au premier regard, saisi par le couple Jupiter-Sémélé, après avoir parcouru la toile pour en atteindre le "fond" (comme on parle de fonds sous-marins), on comprend que c'est en remontant vers le ciel  de la toile qu'il faut voyager dans ce tableau.

De la nuit vers l'éternité céleste. 

Gustave-Moreau-020.JPG

Au bas de la toile : le  monde encore informel, incréé, où des créatures incomplètes aspirent à la lumière.

Gustave-Moreau-053-copie-1.JPG

Au-dessus : le monde de l'humanité où douleur et mort sont présentes mais où la mort n'appartient plus aux enfers.

Gustave-Moreau-034.JPG

En haut : Le couple céleste, le monde spirituel qui échappe au temps et ouvre les yeux sur l'éternité.

C'est alors que l'on se rend compte que le corps pâle de Sémélé qui semblait attiré par la pesanteur de la mort, garde la souplesse de la vie, se redresse peut-être, la mort franchie, pour rejoindre son amant éternel, pour devenir le lys qu'il tient dans sa main droite tandis que sa main gauche caresse la lyre d'Orphée.

Gustave-Moreau-037.JPG

 

Il faut se laisser happer par ce tableau, en accepter les ombres et les lumières, en accepter le mystère.

Tout l'appareil critique, toutes les explications sont utiles mais réductrices.

Chacun l'interprétera comme il le ressentira.

Ce qui compte c'est la présence, l'évidente présence du peintre et du poète, de celui qui donne forme à la matière.

On est devant ce tableau comme au pied des temples de Maduraï ou des tours des cathédrales.

Croyant ou pas, on est impressionné par sa force et son mystère... 

Par la puissance de l'Art qui comme l'Amour est capable de triompher un moment (ou toujours ?) de la Mort.

.............................................................................................................

      La toile est visible dans le très beau musée qu'est la maison de Gustave Moreau, 14 rue de la Rochefoucauld, dans le 9ème arrondissement. (Métro Trinité, Saint-Georges, Pigalle)


..................................................................................................................................................................

Autres articles sur Gustave Moreau : Liens :

 Prométhée foudroyé Gustave Moreau

Les rois mages Gustave Moreau.

Le christ et les deux larrons.Gustave Moreau.

.............................................................................................................

Tous les articles sur les peintres et les artistes de Montmartre :

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabétique.

..............................................................................................................

 

 

...

 

Repost 0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche