Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 10:10

 

martyrs navarin2

rue-des-martyrs-137.JPG

A l'angle avec la rue de Navarin, un bel immeuble construit en 1903 par les archiectes Emile Charlet et henri Michel donne une idée de la transformation du quartier au début du XXème siècle... 

rue des martyrs 049

Il offre un bel exemple de l'Art Nouveau "bourgeois" qui fait la synthèse entre une plus grande souplesse des façades et une tradition hausmannienne.

rue des martyrs 052

                                                                    détail du 39

rue-des-martyrs-140.JPG

                                                             ensemble du 41 au 47

L'ensemble des 41, 43, 45 et 47 est classé. Il est intéressant à plus d'un titre. Il faut l'imaginer débarrassé de la construction parasite sur la rue qui cache le jardin autour duquel il est construit.

martyrs_Balzac_05_SEPIA.jpg

En 1843 un dénommé Rognon, avocat et propriétaire des terrains entreprend la construction d'un premier immeuble de cinq étages carrés (le 41). L'architecte en est Jean Joseph Blot qui fait ici preuve d'originalité en concevant un plan différent de ceux qui étaient alors à la mode et qui organisaient les immeubles autour d'une voie privée (la Cité Bergère en est un exemple). C'est autour d'un jardin privatif et non d'une rue qu'il édifie ses immeubles, les deux ailes se terminant sur la rue par des pavillons carrés. 

rue-des-martyrs-047.JPG

                                                                                   Le 41

Blot (1813-1869) était un architecte voyer de la ville de Paris et il regrettait la trop grande densification de l'espace urbain. Avec cette réalisation rigoureuse et ouverte, il manifeste bien avant les écolos de tout poil son goût pour une ville qui respire.

martyrs-45-jardins.jpg 

                                                           Le jardin voulu par Blot

martyrs-45-jardin2.jpg

rue-des-martyrs-141.JPG

                                                                                Le 47

Au 47 ont vécu Laure de Surville, soeur de Balzac et son mari. Balzac toujours à la recherche d'un abri pour échapper à ses créanciers qui étaient à ses basques comme une meute de chiens de chasse, se réfugia plus d'une fois dans cette maison!

Le quartier est d'ailleurs marqué par sa présence. Au 23, comme nous l'avons vu, habitait son secrétaire et organisateur de soirées légères, Antoine Jan...

rue-des-martyrs-039.JPG

                                                                                    Le 49

Le 49 a été construit à l'emplacement de la maison de Géricault dont l'atelier était plus bas au 23. 

rue-des-martyrs-023.JPG

                                                                     Le 59

Au 59, à l'emplacement de la Cité Malesherbes, s'élevait l'hôtel du Président Lamoignon de Malesherbes (1721-1794). On connaît le rôle joué par cet éminent personnage qui tout en servant la monarchie partageait les idées et les aspirations des philosophes des Lumières. Bien que responsable de la censure royale, c'est lui qui prévint  secrètement Diderot quand le Parlement ordonna la saisie de tous ses manuscrits.

Diderot affolé ne sachant où les cacher, les confia à Malesherbes qui les conserva chez lui.

martyrs-malesherbes.jpg

Malesherbes eut le courage d'accepter de défendre Louis XVI lors de son procès. La Terreur ne l'oublia pas puisqu'il fut arrêté avec toute sa famille. Sa fille et son mari, sa petite fille et le sien, sa soeur aînée furent guillotinés avant lui.

Le jour de son exécution, alors qu'il trébuchait en sortant de son cachot, il soupira : "Voilà un mauvais présage! Un romain serait rentré!"

rue-des-martyrs-020.JPG

L'impasse édifiée sur les terrains de l'ancien hôtel porte son nom : Cité Malesherbes.

rue-des-martyrs-144.JPG

                                                                       avenue Trudaine

martyrs-trudaine.jpg

La large avenue Trudaine donne dans la rue des Martyrs....

 

rue-des-martyrs-009.JPG

Il nous reste à passer devant le lycée Edgar Quinet....

martyrs-quinet.jpg

Il était à sa création en 1892 une école de jeunes filles et ce n'est qu'en 1960 qu'il devint un lycée....

martyrs-quinet-2.jpg

Il fallut attendre encore14 ans pour qu'il s'ouvrît aux garçons !

martyrs-quinet3.jpg

Il a reçu son nom en 1893 en hommage à l'écrivain et homme politique qui s'était engagé pour l'éducation des filles et avait jeté les bases d'un enseignement national, obligatoire et laïque. Des idées plus actuelles que jamais !

rue-des-martyrs-016.JPG

rue-des-martyrs-011-copie-1.JPG

                                                            Le 65

Au 65, là où aujourd'hui il y a une boulangerie, s'ouvrait la boutique, plutôt la caverne d'Ali Baba du Père Soulié. Cet ancien saltimbanque, ivrogne 24 heures sur 24, y vendait de tout : couleurs, vieux meubles, brocante hétéroclite et foutraque.

martyrs-rousseau.JPG

Il achetait des toiles aux peintres de Montmartre afin de les aider. Ces toiles se retrouvaient sur le trottoir où il les proposait à d'autres peintres afin qu'ils les utilisent pour les recouvrir de leurs propres créations. Picasso fréquenta cette boutique et il découvrit dans l'amoncellement inextricable un tableau qu'il acheta sans hésiter et qu'il garda toute sa vie. C'était un portrait de femme du douanier Rousseau! 

rue-des-martyrs-007.JPG

                                                                          Angle du 65 et de la rue Stevens

Le Père Soulié qui se hasardait dans des paris plus ou moins truqués et qui avait des moeurs peu orthodoxes fut arrêté pour une affaire de pédophilie. Sorti de prison il ne survécut pas longtemps et il mourut à l'hôpital Lariboisière, en 1909.

 

rue-des-martyrs-003.JPG

                                                      La monstrueuse verrue, le Bouglione

Enfin la rue des Martyrs s'achève côté IXème par l'abomination des abominations, un consternant immeuble pesant et siniste, le Bouglione.

martyrs-lautrec-manege-1888.jpg

                              Manège. Lautrec (1888). Le cirque s'appelait alors Fernando.

Les spéculateurs ont détruit pour faire de l'argent, un des joyaux architecturaux du XIXème siècle, le cirque Médrano qui fut un des lieux les plus riches de la vie artistique montmartroise et où de nombreux peintres puisèrent leur inspiration.

martyrs-medrano.jpg

Les bâtiments eux aussi peuvent être des martyrs! 

martyrs-mdfrano-2.jpg

Vite, traversez le Rochechouart et retrouvez la rue des Martyrs côté XVIIIème où vous attend pour que vous vous y reposiez et repreniez des forces un Divan qui fut japonais et qui est aujourd'hui mondial!

martyrs-divan-du-mondedivan-du-monde-montmartre.JPG

......................................................................................................................................................................

Liens : rue des Martyrs :

Rue des Martyrs. Montmartre. (1) Côté XVIIIème arrondissement.

Rue des Martyrs. Montmartre (2). Côté XVIIIème.

Rue des Martyrs. Montmartre (3). Du 1 au 22.

Rue des Martyrs (4). Du 23 au 37.

..............................................................................................................

 

Montmartre:

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

......................................................................................................................................................................

 

..

 

 

 

Repost 0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 09:40

rue-des-martyrs-095.JPG

Le 23 est un immeuble classé datant de la Restauration. Ses corniches saillantes séparent les étages carrés des combles aux lucarnes en bois.

martyrs-lousteau-lauent-jan.jpg

                      Illustration pour les Illusions Perdues (Lousteau parlant à une actrice)

c'est là que vivait Laurent Jan, secrétaire de Balzac qu'on retrouve dans un des personnages récurrents de la Comédie Humaine, Etienne Lousteau.

Il y eut dans cette demeure de mémorables soirées si l'on en croit Balzac qui écrit au docteur Ménière : "Viens ce soir chez Laurent jan, 23 rue des Martyrs, il y aura des chaudes-pisses bien habillées." 

martyrs-atelier-gericault-2barthelemy-grino-display.jpg

La maison ouvre sur une grande cour et un jardin protégé où l'on trouve l'atelier d'artiste où travailla Géricault qui habitait un peu plus haut, dans la même rue, au 49.

rue-des-martyrs-040.JPG

La maison du 49 où le peintre a vécu jusqu'à l'année de sa mort (le 26 janvier 1824)  a disparu, remplacée par un de ces immeubles cossus qui peu à peu, avec la spéculation immobilière, écrasaient les maisons modestes.

martyrs-gericault-chevalgericault_kopf_eines_schimmels_100.jpg

Géricault qui a peint les chevaux comme aucun autre, avec cette force et cette vulnérabilité, ce "regard intense et effrayé, serait mort à la suite d'une chute de cheval, un peu plus haut dans la rue. La circonstance de son décès fut imaginée pour protéger sa réputation. Il n'était pas correct alors de parler de maladie vénérienne. Elie Faure écrit plus simplement et plus poétiquement : "Géricault est mort d'avoir trop fait l'amour"

rue-des-martyrs-107-copie-1.JPG

                                                             Coin avec la rue Choron

rue-des-martyrs-107.JPG

martyrs-choron.jpg

 

rue-des-martyrs-082.JPG

Le 22 est un bel exemple de ces constructions post hausmanniennes comme on en trouve quelques unes dans la rue.

P. Lobrot en est l'architecte.

martyrs-lobrot.jpg

                                                   rue Bernard Palissy (achitcte P. Lobrot)

On peut voir à Paris plusieurs immeubles dont il a la paternité, rue la Boétie, rue Mogador, rue Saint Lazare etc...

rue-des-martyrs-078.JPG

Le 24 paraît bien modeste comparé à son voisin. Mais méfiez-vous!

martyrs-charlemont2.png

                                                               Joseph Charlemont

Il fut le siège de l'école de boxe française de Joseph Charlemont (1839-1918). Charlemont, communard de corps et d'âme, faisait partie des "Fédérés" acharnés à défendre les idées républicaines. Après la défaite, il fut condamné à mort par contumace et contraint à l'exil à Bruxelles. Il y organisa un club de boxe française. Quand il revint à Paris après l'amnistie, il créa rue des martyrs l'Académie de Boxe qui après sa mort sera dirigée par son fils Charles jusqu'en 1944.

martyrs-Charlemont1899.jpg

                                                        Charles Charlemont (à gauche)

Joseph Charlemont est célèbre pour ses ouvrages théoriques et pratiques et pour avoir remporté en 1899 "le combat du siècle" contre l'anglais Driscol. La boxe française était alors grâce aux Charlemont à son apogée et la salle qu'il dirigeait était fréquentée par l'élite de la société...

rue-des-martyrs-073.JPG

                                                                                Coin rue Manuel

martyrs choron bas

                                                                         Rue des Martyrs, coin Manuel.

rue-des-martyrs-074.JPG

                                                                            Coin rue Manuel

rue-des-martyrs-068.JPG

rue-des-martyrs-069.JPG

Le 27 est un immeuble de la 1ère moitié du XIXème siècle. Il fut la demeure en 1825 de Béranger, le poète et chansonnier dont Chateaubriant écrit qu'il est "un des plus grands poètes que la France ait jamais produits"!

martyrs-beranger-schefferpierre_jean_beranger_1780_185_hi.jpg

                                       Béranger (Ary Scheffer. Musée de la vie romantique).

Avant d'aller habiter dans le Marais, dans une rue qui porte aujourd'hui son nom le "grand poète" a eu l'occasion lorqu'il vivait rue des Martyrs de rendre de fréquentes visites à son ami Manuel qui habitait à 100 mètres de chez lui! 

rue-des-martyrs-065.JPG

Le 34 est un des beaux immeubles de pierres de la rue. Il a été construit en 1864.

rue-des-martyrs-064.JPG

                                                                                Le 34

rue-des-martyrs-059.JPG

Le modeste 35 cache dans l'obscurité de sa cave un des anciens puits de la rue qui par précaution a été comblé. (Voir photo en fin d'article)

 

La vérité dans son plus simple appareil n'en sortira donc plus jamais!

rue-des-martyrs-054.JPG

Au 37 a vécu Jean Baptiste Millière (1817-1871), un homme aux idées généreuses et à l'engagement courageux.

martyrs-milliere.jpg

Il s'oppose au coup d'état de Louis Napoléon; il est arrêté et exilé en Algérie. De retour d'exil il participe comme rédacteur au journal de Rochefort La Marseillaise. En 1870, pendant la guerre contre la prusse, il commande un bataillon de la Garde nationale.

martyrs-Commune_de_Paris_26_mai_Milliere_fusille.jpg

Il soutient la Commune sans y participer. Il est élu député de la Seine et malgré son immunité, il est de nouveau arrêté, traîné sur les marches du Panthéon où il est fusillé.

Il est donc dans cette rue où il habita un des martyrs de la liberté.

Martyrs-navarin.jpg

 

...à suivre...

....................................................................................................................................................................

Liens : Rue des Martyrs :

 

Rue des Martyrs.(1) Côté XVIIIème arrondissement début.

Rue des Martyrs.(2). Côté XVIIIème. fin.

Rue des Martyrs. Montmartre (3). Du 1 au 22.

Rue des Martyrs (5) Du 39 au 69.

 

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

 

 

Photo du puits du 35 rue des Martyrs, envoyée par Jean-Pierre qui habite l'immeuble, ajoutée le 14 novembre 2014.

Photo du puits du 35 rue des Martyrs, envoyée par Jean-Pierre qui habite l'immeuble, ajoutée le 14 novembre 2014.

Repost 0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 10:00

 

 

 hamster.jpg

 

Mon copain qui vient de Hollande

A un hamster aux grosses joues

Qui la journée roupille ou glande

Et qui la nuit se goinfre et joue.

 

Il l'a baptisé Caramel,

Un nom de fille ou de garçon.

Je lui ai posé la question :

Est-ce un mâle

Est-ce une femelle?

 

Il répond haussant les épaules :

Réfléchis un instant mon drôle,

Tu sais bien qu'il vient d'Amsterdam

Mon hamster

Est un hamster dame!


hamster-2.jpg

.............................................................................................................

Liens : Poèmes pour les enfants:

Liste des poèmes pour les enfants. Liens.

..............................................................................................................

 

..


 

Repost 0
Published by chriswac - dans POEMES ENFANTS
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 08:55

 

martyrs-derriere-lorette.jpg

  Vue prise derrière Notre Dame de Lorette. La rue des Martyrs (à droite) et la rue N.D. de Lorette (à gauche)

rue-des-martyrs-124.JPG

C'est sur cet espace au début de la rue actuelle que s'élevait la Barrière des Porcherons qui servit de poste d'octroi de 1765 à 1787 avant le déplacement de l'octroi plus haut sur le boulevard de Rochechouart actuel (La Barrière des Fermiers Généraux). 

matyrs-carrefour-lorette.jpg

                         L'immeuble d'angle, boutique de peintures était décoré pour faire sa pub...

rue-des-martyrs-122.JPG

L'église N.D. de Lorette n'existait pas. Il n'y avait alors à son emplacement que la modeste chapelle des Porcherons.

L'immeuble d'angle entre la rue N.D de Lorette et des Martyrs était décoré de couleurs vives qui servaient d'enseigne publicitaire à Ripolin, un commerce de peintures y étant établi.

martyrs-bas5.jpg

La voie était à l'origine un chemin boueux qui après avoir été pavé prit le nom de rue des Porcherons, avant de devenir rue des Martyrs puis rue du Champ du Repos de 1793 à 1806 avant de retrouver le nom qui est toujours le sien!

Les martyrs sont Saint-Denis et ses compagnons qui suivirent ce chemin pour parvenir à l'endroit où ils perdirent la tête, là où s'élève aujourd'hui la chapelle du martyrium, rue Yvonne Le Tac.

La croyance populaire faisait de cette voie une via sacra que les rois empruntaient pour se rendre à l'abbaye de Montmartre.   

martyrs début

rue-des-martyrs-111.JPG

                                                                        7 et 9 rue des Martyrs

Il y avait aux 7 et 9 de la rue un établissement fréquenté par les artistes au milieu du XIXème siècle, la Brasserie des Martyrs. On a du mal à imaginer aujourd'hui l'atmosphère tumultueuse du lieu qui devint, succédant au quartier Latin, l'épicentre de la vie de bohême.

Henri Mürger en est un des plus fidèles paroissiens. Il est en bonne compagnie avec Jules Vallès ou Aurélien Scholl.

martyrs-baudelaire-par-Courbet.jpg

                                                     Baudelaire (Courbet)

Les peintres ne sont pas de reste. Ils transforment la Brasserie en arène où s'affrontent les coloristes, les ingristes et les réalistes menés par Courbet. Ce dernier prend vite l'avantage et finit par régner en maître sur sa cour!

 Manet y vient également avec son ami Baudelaire qui y puise peut-être quelque inspiration pour ses poèmes consacrés au vin :

Un soir l'âme du vin chantait dans la bouteille:                                                        "Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité,                                                         Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,                                                    Un chant plein de lumière et de fraternité!"

martyrs-mistinguette.jpg

Après 1890, la Brasserie devient un café-concert, suivant la mode montmartroise. Il s'appelle le Bengali puis la Savoyarde. C'est là que se produit, entre le Trianon Concert et l'Eldorato, une toute jeune chanteuse comique du nom de Mistinguette (avec un "e" à ses débuts)

rue-des-martyrs-110-copie-1.JPG

 

Orphée l'a remplacée aujourd'hui mais vous serez déçu si vous croyez qu'il s'agit du chanteur divin à qui le soleil obéissait. Non c'est l'enseigne d'une bijouterie qui ne fera chanter que votre carte bleue...

 

 

rue-des-martyrs-116.JPG

Au 10 s'élève une des plus vieilles maisons (classées) de la rue. Elle est typique des maisons de faubourg de la fin du XVIIIème siècle...

rue-des-martyrs-117.JPG

Elle a été surélevée de deux étages vers 1840 et décorée de guirlandes de style Louis XVI...

rue-des-martyrs-097.JPG

rue-des-martyrs-102-copie-1.JPG

Le petit immeuble du 13 a abrité un garçon qui allait devenir un grand écrivain, ami des chats et chiens plus que de notre espèce : Paul Léautaud.

martyrs-leautaudpaul-leautaud-2_h180054_l.jpg

Il y vécut avec son père de 1874 à 1882. Son père habitera plus tard au 21. Le garçon aima la rue des Martyrs où passaient les prostituées qui montaient vers Pigalle.      

rue-des-martyrs-098.JPG

Le 15, petit immeuble montmartrois abrita dans ses murs une centrale de fabrication de faux-papiers du M.L.N. (Mouvement de Libération Nationale) en 1943 et 1944.

rue-des-martyrs-084.JPG

Le 19 est intéressant à divers titres. Architecturalement d'abord, l'immeuble classé date de la fin du XVIIIème. Le porche mène à une cour plantée sur laquelle s'ouvrent deux pavillons.

martyrs-19-creche.jpg

Celui du fond date du second Empire.

martyrs-19-notre-foyer.jpg

martyrs-manuel-J.-A-jpg

                                                         Le député Manuel

Celui de devant a été la demeure du député saint-simonien Jacques antoine Manuel (1775-1827). Cet homme intègre attaché aux acquis de la Révolution fut considéré comme un ennemi par les ultras qui parvinrent à l'exclure de la Chambre des Députés. Il était aimé du peuple et à sa mort malgré les efforts du préfet pour interdire toute manifestion de soutien, des dizaines de milliers de parisiens l'accompagnèrent jusqu'au Père Lachaise.

martyrs-manuel-expulsion.jpg

                                                Expulsion de Manuel de la chambre des Députés

Victor Hugo a relaté dans Les Châtiments l'épisode de la Chambre, lorsque manuel refusa de sortir et qu'il fut saisi par des gendarmes :

Vicomte de Foucault, lorsque vous empoignâtes                                                  L'éloquent Manuel de vos mains auvergnates,                                                     Comme l'océan bout quand tressaille l'Etna,                                                        Le peuple tout entier s'émut et frissonna.

Aujourd'hui une rue proche de la demeure du député porte son nom...

martyrs-revue-blanche.jpg

                    Couverture de Lautrec. (Il s'agit de Misia, femme d'Alfred Natanson)

Le 19 possède encore d'autres titres de gloire!

Il a été le siège de la 1ère Revue Blanche des frères Natanson à laquelle participa Lautrec. C'est là qu'ils organisèrent la première exposition de Vuillard. 

rue-des-martyrs-090.JPG

      Dans le petit immeuble du 20 vécut une artiste dont le talent et le charme faisaient courir tout Paris...

martyrs-BOULANGER-Marie-Julie.jpg

Il s'agit de Marie Julie Boulanger (1786-1850), mezzo soprano à l'Opéra Comique. Quand elle débuta, elle provoqua un tel enthousiasme qu'il y eut un an de prolongation! Elle fut une interprète idéale des compositeurs français alors à la mode : Auber, Hérold, Halévy, Adam...

 

... à suivre :  Rue des Martyrs (4). Du 23 au 37.

martyrs2

....................................................................................................................................................................

Liens rue des Martyrs :

Rue des Martyrs. Montmartre. (1) Côté XVIIIème arrondissement.

Rue des Martyrs. Montmartre (2). Côté XVIIIème.

Rue des Martyrs (4). Du 23 au 37.

Rue des Martyrs (5) Du 39 au 69.


Le Divan japonais. Rue des Martyrs.       

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

 

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

.............................................................................................................

 

.........................................................

Repost 0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 10:10

 divan-japonais5.jpg

Au 75 rue des Martyrs le Divan du Monde a remplacé un autre Divan rendu célèbre grâce à Lautrec : le Divan Japonais.

Sans l'affiche célébrissime de Lautrec, le café-concert n'aurait sans doute droit qu'à une ligne dans l'histoire mouvementée des cabarets montmartrois où il ne brilla la nuit que pendant quelques années.

divan japonais6

Il y avait à l'origine à cette hauteur de la rue, lorsque Montmartre était encore une commune indépendante très fréquentée par les Parisiens qui y trouvaient un vin libre des taxes de l'octroi, un bal de charbonniers, la Musette de Saint-Flour qui après le rattachement de Montmartre à la capitale (1860), céda la place au Café de la Chanson.

 divan japonais

En 1873 Théophile Lefort reprend l'établissement. C'est lui qui accompagnant la mode japonisante qui influençait bien des artistes dont le moindre n'était pas Lautrec, choisit un décor nippon, bambou sur les murs, meubles laqués de rouge et de noir, serveuses en kimonos...

Il a l'idée de le transformer en café-concert avant de le céder en 1888 à celui qui allait le faire connaître de tous les noctambules : Jules sarrazin.

divan_japonais-4.jpg 

Sarrazin "poète de la folie et marchand de bonnes olives" n'hésite pas à proposer à sa clientèle les olives dont il fait commerce!

divan-japonais-jules-jouy.jpg

Il fait appel à des artistes de talent comme Jules Jouy et fait construire une salle supplémentaire en sous-sol "Le Temple de la bonne Humeur".

divan-japonais-marcel-legay.jpg

Le succès arrive quand il diversifie les attractions et les spectacles, faisant se succéder danses, saynètes, monologues comiques, guignol et chanteurs...

Marcel Legay, le poète cher au coeur des Artésiens, chauffe les salles qu'il enthousiasme autant qu'il émeut...

divan-japonais-yvette-toulouse7_50qs4.jpg

En 1891, initiative heureuse, il fait appel à yvette Guilbert qui dit et chante des textes de Bruant ou de Xanrof et qui a aussitôt ses fans.

divan-japonais-GUILBERT_YVETTE_.jpg

Elle crée au Divan "Madame Arthur" qui devient aussitôt une des chansons fétiches de la Butte.

Divan-Japonais-lautrec-1897.jpg

Autre idée de génie, Sarrazin demande à Toulouse Lautrec de créer une affiche pour son établissement.

L'affiche est une des belles réalisations du peintre. Elle représente Jane Avril, non pas sur scène, mais en spectatrice. La composition influencée par l'art japonais coupe avec une diagonale l'espace : au premier plan les spectateurs et au 2nd, après la ligne de l'orchestre, la scène sur laquelle  on devine Yvette Guilbert dont on ne voit que les longs gants noirs....

Aujourd'hui le Divan reste connu dans le monde entier grâce à cette affiche qui bouleversait les canons de l'époque...

divan-japonais-concert-parisien.jpg

Le succès est tel pour Yvette Guilbert qu'elle accepte des contrats plus juteux et délaisse le Divan pour lui préférer le Concert Parisien.

La belle affiche de Chéret n'aura pas le même succès que celle de Lautrec. Elle n'en a pas l'audace et représente classiquement l'artiste sur scène.

Après le départ de la diva aux gants noirs, Le divan ne connut plus jamais le succès de ses années dorées. Il perdit peu à peu sa clientèle et fut finalement vendu en 1893.

divan-japonais-le-coucher-d-yvette.jpg

Suivent alors deux années pendant lesquelles Edouard Fournier d'abord et Maxime Lisbonne ensuite tentèrent de lui redonner le lustre qu'il avait perdu. 

C'est dans cette salle devenue le Concert Lisbonne que, prétend-on, fut créé le premier streep-tease. la saynète "Le coucher d'Yvette" montrait une jeune femme, Blanche Cavelli, qui s'effeuillait avec art avant de se mettre au lit.

Il faut tordre le cou à la légende, malgré le goût qu'en a notre Montmartre. Le fameux streep-tease n'en était pas un car la dame était abritée par un paravent et c'est son ombre chinoise qu'elle offrait aux regards gourmands et frustrés. De plus, elle n'était pas nue mais portait un collant couleur chair qui la moulait des pieds au cou. Enfin, les premiers streep-teases n'ont pas vu le jour au pied de la Butte mais passage de l'Opéra, quelques année plus tôt, avec les comédiens du "Théâtre Naturaliste de Monsieur Chirac" qui jouaient sans écran protecteur ni collants...

divan-japonais-002.JPG

Malgré le Coucher d'Yvette le Concert Lisbonne ne fit pas fortune et en 1895 fut repris par Gaston Habrekorn qui lui redonna pour quelques années son nom de Divan Japonais.

divan-japonais-flavy-d-orange2.jpg

                                                        Flavy d'orange

divan-japonais-dranem-le-vrai-jiu-jitsu-alice-guy-gaumont.jpg

                                                Dranem. Court métrage d'Alice Guy.

    Le Café-Concert repartait pour une nouvelle carrière! Il se spécialisa dans les chansons lestes à la mode à la fin du siècle. S'y illustrèrent alors Flavy d'orange ou Dranem.

 

En 1900 Ruez succède à Habrekorn mais le Divan a trop de concurrence et périclite peu à peu...

divan-japonais-comedie_mondaine.jpg

Il devient en 1901 "La Comédie Mondaine" avant de se transformer en cinéma porno, lieu de drague et de caresses furtives....

Le cinéma garde quelques années le nom du théâtre avant de devenir l'Amsterdam Pigalle en 1980.

divan-japonais-Amsterdam-Pigalle.jpg

                                       L'Amsterdam Pigalle peu après sa fermeture définitive.

En 1994, L'ancien Divan Japonais retrouve quelques couleurs en devenant le Divan du Monde. Mais c'est une autre histoire...

matyrs 011

Espérons qu'un affichiste de génie lui donnera un peu de l'éclat de son ancêtre ou qu'une chanteuse aux gants noirs venue du bout du monde y captivera son auditoire!

Divan Japonais lautrec 1897

...............................................................................................................

      Liens :

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

 

....................................................................................................................................................................................

 

..

Repost 0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 09:30

 

perrine-statue-girardon 021

 

Perrine Chartrain a quitté Montmartre.

Elle vit aujourd'hui en Bretagne avec son chien Piotr et sa chatte dont j'ai oublié le nom.

Elle n'expose plus sur le trottoir de la rue Girardon ses oeuvres offertes aux passants, à leurs regards, à leur attention ou à leur indifférence.

La dernière fois que je l'ai vue, elle habitait encore rue Damrémont et venait de terminer une toile, "Le crieur de rue".

2012 0404Poulbot-cér-Perrine0032

Une toile qui lui ressemble avec ce personnage qui hurle dans l'indifférence d'une ville enneigée.

2012_0404Poulbot-cer-Perrine0027.JPG

La tête renversée, les bras ouverts, il crie.

Son cri monte vers le ciel blanc.

Dans le silence de la cité il crie.

Différent de l'homme de Munch dont le cri replié sur lui-même est désespoir absolu, il espère une réponse, une attention. Ses yeux sont ouverts et prêts à accueillir le moindre signe....

2012_0404Poulbot-cer-Perrine0028.JPG

Les fenêtre sont vides. nous sommes à Montmartre, dans l'enchevêtrement des toits de zinc, les toits bleutés de la Butte...

Ici ou là un atelier d'artistes avec ses grandes baies vitrées...

Une fenêtre, une seule s'éclaire. Une femme vêtue de noir y apparaît. Va t-elle ouvrir? Va t-elle se pencher vers l'homme qui appelle?

2012 0404Poulbot-cér-Perrine0030

La neige, le froid, mordent les mains nues et le corps à peine vêtu du crieur...

2012_0404Poulbot-cer-Perrine0031.JPG

Il crie sur une place, un espace dégagé, une piste de cirque....

2012_0404Poulbot-cer-Perrine0026.JPG

Les maisons géométriques et naïves dansent comme elles le font souvent sur la Butte. Elles forment un décor de conte de fée, des maquettes fragiles comme des cubes de carton.

Et si la lumière au centre de la toile, la fenêtre éclairée était l'étoile, la promesse d'une rencontre, le feu allumé dans un coeur par le crieur, par les silex de ses mots qui se heurtent dans le ciel froid?

perrine-statue-girardon 061

...Et si le Crieur de rue n'était autre que l'artiste dont les oeuvres sur le pavé crient vers les passants ?

.............................................................................................................

Liens : Perrine Chartrain: 

                                          

Montmartre. Peintre. Perrine Chartrain. Rue Girardon.

Peintre à Montmartre. Perrine Chartrain. (2)

 

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.


.............................................................................................................

 

perrine2 003

                                          Pastel de Perrine. J'ai accroché dans mon salon cet enfant triste et doux, dont le visage reflète le ciel.

.....................................................................................................................................................................

 

Repost 0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 09:15

martyrs-2-089.JPG

                                                                  La Providence.

 

Suite de l'article  Rue des Martyrs (1).


Au 77 de la rue des Martyrs, Jules Micault de La Vieuville, garde du corps  du Comte de Provence, possédait un hôtel et des terrains.

Après la journée du 10 août 1792, prise des Tuileries et début de la Terreur, il se mit à l'abri afin de garder la tête sur les épaules... 

martyrs providence

                         La Providence. "Elégant ensemble de pierres autour d'un parc de 1500m2"

En 1804, il fonda l'Asile de la Providence où furent accueillis une soixantaine de "vieillards" infirmes âgés "d'au moins 60 ans"!

La demande fut si forte que Jules Micault et sa femme créèrent afin de venir en aide à ceux qui étaient restés à la porte, la Société de la Providence.

Aujourd'hui la maison de retraite de La Providence subsiste mais ne peuvent y entrer que "les vieillards" qui ont de confortables revenus!

martyrs providence2

Après le retour des Bourbons, Jules Micault reprit du service et du grade puisqu'il fut nommé sous-lieutenant des gardes du corps du Comte d'Artois.

Peu importe sa carrière, il était apprécié à Montmartre pour sa générosité, étant, l'originalité en moins, un précurseur de notre Michou!

La rue dans laquelle s'achève la rue des Martyrs porte son nom. Qui sait, un jour peut-être une placette ou un escalier porteront-ils celui de Michou!

martyrs-2-074.JPG

                                       Chantier voisin de la Providence et immeuble du 81

Au 79, le vieil immeuble vétuste a disparu pour céder la place à de futurs logements sociaux...

martyrs-2-075-copie-1.JPG

                                                         Le Chantier du 79

La-Providence.jpg

                             Une dernière photo de l'immeuble disparu (photo H. G.)

Il servit de lieu de rendez-vous au Club Républicain de Montmartre. On l'appelait alors "Château des Brouillards d'hiver" pendant du "Château des Brouillards d'été" au sommet de la Butte.

martyrs-2-073.JPG

                                                                               Le 83

martyrs-2-066.JPG

                                                                               le 84

Le 84 est un petit immeuble modeste de briques, agrémenté de fontes et de céramiques fin de siècle. Ces détails font partie du charme des maisons de Paris.

martyrs-2-063.JPG

                                                                                    86-88

Son voisin est un opulent immeuble de pierres. Voilà une autre caractéristique de Montmartre, cette cohabitation entre des constructions bourgeoises post-hausmanniennes et de petits immeubles populaires. 

L'architecte de celui ci est E. Choltus (1904).

martyrs-2-057.JPG

                                                                                  angle orsel

A l'angle avec la rue d'orsel, la Flute de Pain... 

martyrs-2-053.JPG

                                                                         Le 90 angle Orsel

Au 90, la pharmacie de la Providence n'a pas bougé depuis plus d'un siècle.

orsel martyrs 001

                                                Rue d'Orsel. carrefour avec la rue des Martyrs.

On peut la voir à gauche. Le coffrage de bois subsiste, ce qui n'est pas le cas de la belle boulangerie fin de siècle à droite, notre Flûte de Pain actuelle dont les boiseries et les décors peints ont disparu.

martyrs-2-046.JPG

                                                                                  Le 90 classé

L'immeuble qui abrite, outre la pharmacie, des boutiques à la mode: Antoine et Lili, les Petites (j'hésite toujours à les nommer, si rapide est le renouvellement de ces enseignes dans ce quartier branché) est classé. il est représentatif des immeubles de rapport du XIXème siècle comme on en voit tant à Montmartre.

martyrs 2 050

Martyrs abbesses

Au carrefour côté pair avec la rue des Abbesses, le café, le Nouveau Carillon a remplacé le Carillon dont on peut voir la photo du début du XXème siècle.

martyrs-2-048.JPG

                                                                              2 abbesses

A l'angle avec la rue des Abbesses, un immeuble à pan coupé abrite un restaurant italien qui a oublié de mettre le soleil dans sa cuisine! 

martyrs-2-036.JPG

martyrs-2-035.JPG

                                                                             Le 91

Le 91 au carrefour avec la rue yvonne Le Tac... 

martyrs-2-038.JPG

                                                                              Le 91

martyrs-2-045.JPG

                                                                   Le 92 classé

Le 92 est un petit immeuble montmartrois classé. 

martyrs-2-044.JPG

                                                                               Le 92

C'est par une porte bleue ajourée d'une résille de fonte qu'on y pénètre...

martyrs-2-030.JPG

martyrs 2 008

                                                                     Le 93 bistrot

Toujours au carrefour avec la rue Yvonne Le Tac, la Pierrade pour ceux qui ne craignent pas le mélange des odeurs quand votre voisin fait cuire sur sa pierre son saumon et votre voisine son mouton!

martyrs-2-016.JPG

                                                                              Le 95 

Le 95 est un des plus anciens immeubles de la rue. Il date de la première moitié du XIXème siècle lorsque Montmartre était encore un village indépendant de Paris!

 

martyrs-2-007.JPG

                                                                           Le 96 classé

Le 96 toujours du XIXème siècle est un ancien immeuble de rapport, lui aussi classé.

martyrs-2-014.JPG

                                                                            Le 98

Une ancienne boucherie a cessé de vendre de la bidoche mais le sang délavé colore toujours sa devanture!

martyrs-2-029.JPG

                                                                                  Le 97 classé

Le dernier immeuble côté impair donne en partie sur la rue de La Vieuville. C'est un petit immeuble typique de Montmartre avant la spéculation effrénée de la fin du XIXème siècle qui chassa du village une bonne partie de ses habitants modestes.

martyrs-2-022.JPG

                                                                          Le 100

martyrs 2 033

Arrêtons-nous avec le 100 et son décor en partie décapité...

Une des déceptions que l'on peut avoir après avoir escaladé la rue, c'est que contrairement à la plupart des rues de Montmartre, elle n'a pas à nous offrir une des spécialités du quartier : les plaques commémoratives avec le nom d'artistes ou d'écrivains... 

Ceux qui ont choisi d'y habiter  se sont arrêtés plus bas, entre Notre-Dame de Lorette et le Rochechouart.

  Redescendons donc la rue pour les y retrouver!

.....................................................................................................................................................................

...suite...

Rue des Martyrs.(3). Du 1 au 22.

Rue des Martyrs (4). Du 23 au 37.

Rue des Martyrs (5) Du 39 au 69.

 

 

Rue des Martyrs. (1) Côté XVIIIème arrondissement.


martyrs-debut.jpg

                    Le bas de la rue des Martyrs (côté IXème)

 

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

.....................................................................................................................................................................

 

 

 

..

 

 

 

Repost 0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 08:25

martyrs-1.jpg

Nous ne nous baladerons pas aujourd'hui dans la rue des Martyrs côté IXème arrondissement, une partie riche en histoire et hantée par des artistes qui ont marqué leur siècle.  Elle méritera à elle seule plusieurs articles!

 

matyrs-002.JPG

                         Le 74, immeuble de la Fourmi a perdu la belle décoration de son pan coupé

Nous ferons l'ascension côté XVIIIème arrondissement à partir du boulevard de Rochechouart jusqu'à la rue de La Vieuville.

martyrs-boulevard.jpg

Cette partie haute de la rue est la plus récente. Elle n'était qu'un chemin terreux quand Montmartre avant 1860 ne faisait pas partie de Paris.

martyrs-1950.jpg

Censée être la voie empruntée par Saint Denis et ses compagnons vers le lieu de leur décapitation (le Martyrium) elle s'appelait alors "Chaussée des Martyrs".

matyrs-003.JPG

Elle conserva ce nom jusqu'en 1868, huit ans après la destruction du Mur des Fermiers Généraux. Elle devint cette année-là la continuation naturelle de la rue des Martyrs dont elle prit le nom.

matyrs-015.JPG

On peut voir des traces de l'ancienne numérotation comme ici pour le "2" de la "Chaussée" devenu le "74"  de la "rue" des Martyrs.

matyrs-005.JPG

martyrs-2-097.JPG

                                                              La Marmite et le sauna Mykonos 

Les beaux immeubles à pan coupé qui en marquent le début font partie du Boulevard. On constate sur les cartes anciennes qu'ils abritaient dès l'origine des bistros. Aujourd'hui, côté pair, c'est la Marmite  et côté impair le Royal Bar (déjà présent sur les cartes de 1903).

matyrs 010

                                                                                         le 71

Le premier immeuble, le 71, abrite un sauna gay.

Les avis déposés par des internautes laissent entendre qu'il est plutôt "glauque". Une de ses particularités est d'être "naturiste"! C'est à dire que les utilisateurs sont dispensés de se nouer une serviette autour des hanches!

martyrs-sauna.jpg

Un des visiteurs désappointé parle de "tapis de douche douteux" qui lui aurait laissé en souvenir une mycose carabinée...

Suggérons donc au patron du lieu de changer le nom de son établissement de Mykonos en Mycosos!

matyrs-011.JPG

      Au 75, le Divan du Monde est le descendant du célèbre Divan Japonais immortalisé par Toulouse Lautrec.

Il y avait à l'origine un bal, La Musette de Saint-Flour qui profitait de vins et d'alcools dispensés des taxes de l'octroi. Le bal devint vers 1860 la Brasserie des Martyrs. Baudelaire y venait parfois.

En 1873 la Brasserie se transforma en Divan Japonais. Le décor était dans le goût japonisant de l'époque, du bambou sur les murs, des meubles laqués de noir ou de rouge, des hôtesses vêtues de kimonos. Il était apprécié des artistes comme Toulouse lautrec ou Willette et plus tard Picasso.

Martyrs-henri-de-toulouse-lautrec-1864-1901-le-divan-japona.jpg

                          Affiche de toulous Lautrec. jane Avril est la spectatrice du 1er plan.

 Yvette Guilbert qui s'y produisait l'appréciait plus que le Moulin rouge voisin dont le public selon elle était essentiellement composé de commis! 

martyrs-yvette-guibert-z.jpg

                                                            Toulouse Lautrec. yvette Guilbert.

C'est là qu'elle créa une de ses chansons à succès "Madame Arthur".

martyrs-comedie-mondaine-75-rue.jpg

                                           La Comédie Mondaine (1901)

Le Divan Japonais devint en 1896 le Concert Lisbonne puis Les Folies Montmartre. En 1901, il se métamorphosa en Théâtre de la Comédie Mondaine avant de déchoir en cinéma porno.

Ce n'est qu'en 1994 qu'il devint Le Divan du Monde, spécialisé dans les musiques venues des 4 coins de la planète qui est pourtant ronde!

Aujourd'hui, il poursuit sa carrière et participe à la renaissance des salles du boulevard (Cigale, Trianon...). 

matyrs-016.JPG

                                                                           Le 75bis

Ce qui n'est pas le cas de son voisin, un établissement qui eut son heure de gloire et qui a rendu l'âme avant de se couvrir de tags. Il a fermé ses portes malgré son passé prestigieux et son titre de premier cabaret transformiste. Il devait son nom à la célèbre chanson d'Yvette Guilbert : Madame Arthur:

"Madame Arthur est une femme                                                                                    Qui fit parler, parler, parler, parler d'elle longtemps                                               Sans journaux, sans rien, sans réclame                                                                     Elle eut une foule d'amants.                                                                                        Chacun voulait être aimé d'elle,                                                                                     Chacun la courtisait, pourquoi?                                                                                      C'est que sans être vraiment belle,                                                                                 Elle avait un je ne sais quoi!

martyrs-arthur.jpg

Créé après la guerre, il compta parmi ses artistes quelques transformistes de renom : Coccinelle, Bambi, Cricri, Angélique Lagerfeld...

martyrs-arthur-sept-54.jpg

Gainsbourg y fut pianiste en 1955 pour remplacer son père...

martyrs-badabou.jpg

Badabou, transformiste chez Madame Arthur.

 martyrs-2-092.JPG

                                                                                Le 76

Côté pair, le grand immeuble triste du café-restaurant la Fourmi a pour voisin une belle construction fin de siècle. Ses architectes, Dureau et Orieme ont tracé les plans d'une vingtaine d'immeubles parisiens, parmi lesquels, de l'autre côté du boulevard les 4 et 6 de la rue Thimonnier, ainsi que les ateliers Godillot, fameux fournisseurs de l'armée dont le nom est passé dans la langue! 

martyrs-2-088.JPG

                                                  Rue André Gill

Il fait partie d'un ensemble bourgeois qui forme la rue André Gill

martyrs-2-085.JPG

                                                                                  Le 78

martyrs-2-086.JPG

                                                                          78 et 80

Voisin du 78, le 80, construit par l'architecte L. Pers en 1897 abrite un établissement célèbre, plus heureux que sa voisine Madame Arthur puisqu'il connaît toujours un grand succès. C'est Michou évidemment!

martyrs-2-079.JPG

                                                               Le 80 Michou

Pour les Montmartrois, Michou est plus qu'une célébrité, c'est un parent généreux qui se préoccupe des personnes âgées du quartier et organise régulièrement pour elles des repas arrosés au champagne. Il est présent dans toutes les fêtes de la Butte et chacun le considère comme quelqu'un de la famille.

Les "étrangers" qui ne le connaissent pas sourient parfois de ses lunettes azuréennes, de sa veste bleue et de sa coiffure hyper oxydée, mais quiconque oserait se moquer, se verrait vertement tancé par les habitants du village!

martyrs-michou2.jpg

                                 Michou et ses artistes, les Michettes

Ce Picard arrivé à Paris en 1962 aimait à ses débuts se "métamorphoser" en France Gall. Son cabaret a vite connu le succès grâce à son atmosphère bon enfant et à la fantaisie de ses transformistes de talent dont le maquillage souligné était censé nous rappeler les divas: Dalida, Bardot, Vartan...

martyrs-michou.jpg

martyrs-michou-bruno-transformiste-photo-samuel-kirszenbaum.jpg

                             Bruno, transformiste. Photo Samuel Kirszenbaum.

On cherchera ailleurs l'audace créatrice et les découvertes artistiques, mais l'ambiance heureuse et malicieuse, le manque de prétention et l'humour y sont garants d'une bonne soirée !

..............................................................................................................

...suite...  Rue des Martyrs. (2). 

Rue des Martyrs. (3). Du 1 au 22.

Rue des Martyrs (4). Du 23 au 37.

Rue des Martyrs (5) Du 39 au 69.

.............................................................................................................

Liens: 

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

..............................................................................................................

....................................................................................................................................................................;

 

..

Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 12:44

Cimetiere-21-novembre-039.JPG 

Visage de pierre vérolé par le temps...

Visage inquiet tourné vers le ciel...

Etonnement...

Les yeux ouverts...

les yeux aveugles...

Cimetière 21 novembre 041

Monument étrange, colonne aux trois côtés concaves protégés par un cercle de fer...

 Cimetière 21 novembre 038

Chaque pointe du monument est une étrave avec pour figure de proue ce visage interrogateur dont les lèvres s'ouvrent sur un étonnement... 

On pense à Baudelaire :

"Ô Mort, vieux capitaine, il est temps! Levons l'ancre!

Ce pays nous ennuie, Ô Mort! Apareillons! "

Cimetiere-21-novembre-044.JPG

Mais cet inconnu auquel aspire le voyageur n'a rien de réjouissant!

On devine à son masque de tragédie qu'il découvre un irrémédiable sans lumière...

Cimetiere-21-novembre-033.JPG

Dans la nuit le hibou, l'oiseau qui voit dans les ténèbres, pose ses serres sur le sablier renversé.

Pour les libres penseurs il personnifiait la connaissance opposée à l'obscurantisme religieux...

La Mort que l'on peut regarder en face, sans le filtre des légendes et des mythes judéo-chrétiens...

Peut-être l'homme pour qui fut érigé le monument, Jean-Jacques Bérard (1751-1817) a t-il demandé qu'il fût présent sur les trois faces de son monument.

Cimetiere-21-novembre-034.JPG

A la base de la colonne, la tête de mort et les tibias croisés rappellent à ceux qui seraient tentés de l'oublier que tout n'est que vanité...

Cimetiere-21-novembre-037.JPG 

... et c'est un homme rompu dans le commerce et le négoce qui repose sous cette pierre!

Jean-Jacques Bérard (1751-1817) a fait graver sur une face son titre d'Administrateur de la Nouvelle Colonie des Indes, Compagnie créée par Louis XVI après des scandales financiers retentissants et qui ne dura que quelques années puisqu'en 1793, c'est la Convention qui la supprima... après de nouveaux scandales financiers... qui coûtèrent la tête à quelques révolutionnaires !

berard-jean-jacques-lorient.jpg

Notre Bérard avait quitté le poste avant qu'il ne menaçât sa tranquillité. Il garda la tête sur les épaules pendant la Terreur. Et l'on devine à la position de sa main qu'il n'eut rien à craindre de Napoléon!

On trouve trace de son activité à Lorient où il investissait dans le commerce avec l'Asie. Il réexportait vers Ostende les toiles de coton et faisait alors partie de ceux qu'on appellait "les Indienneurs".

Malgré les troubles révolutionnaires, il arma un navire "l'Adélaïde" pour faire le commerce du riz qu'il expédiait en Amérique...

Cimetiere-21-novembre-030.JPG

Sa femme Marie-Pauline Gandini repose à ses côtés.

La tombe, une des plus belles du cimetière ne fait pas partie du circuit touristique...

La Mort, la grande Oublieuse a bien fait son boulot!

 

.............................................................................................................

(Le monument bérard se trouve 22ème division dans une des allées les plus intéressantes du cimetière Montmartre)

Liens :

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

..............................................................................................................

 

 

Repost 0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 08:25

..

chappe.jpg

Le télégraphe de Chappe a agité ses bras sur la Butte pendant presque 50 ans.

Il fait partie de la mémoire de Montmartre!

rue Chappe 036

                                                                 Rue Chappe

Une des rues qui montent à l'assaut de la colline porte d'ailleurs le nom de son concepteur : Claude Chappe.

chappe-4-Mont_Cenis_rue_du_2_Eglise_St_Pierre_.jpg

C'est par une décision du Comité de Salut Public du 4 août 1793 qu'est lancé le programme qui devait permettre en moins de six heures de communiquer entre Paris et Lille. 

chappe1.jpg

Montmartre est la première station de cette ligne.

Le télégraphe devait être installé sur une hauteur naturelle ou sur une tour ou un clocher.

chappe6

 

La vieille église de Montmarte était en piteux état, le clocher abbatial qui menaçait ruines fut détruit et le clocher paroissial, près de l'entrée de l'église était trop léger pour supporter une surélévation.

chappe2.jpg

Il fut donc décidé de construire la tour sur le choeur de l'église, dit choeur des Dames (il était réservé aux religieuses de l'abbaye et séparé par une grille de la nef paroissiale).

chappe-le-choeur-de-l-eglise-en-1819.jpg

                                                        A gauche la poutre de soutien. 

L'adjonction est d'un tel poids qu'il faut l'appuyer sur une épaisse poutre plantée dans le choeur transformé en magasins. On peut voir sur cette gravure l'épaisse colonne de soutènement.

La partie paroissiale de l'église est transformée en Temple de la Raison. 

Les pierres tombales des abbesses qui pavaient le choeur sont détruites ou utilisées pour renforcer les murs.

chappe-Tableau-Brulon.jpg

                                                                           Brulon. 

Le télégraphe est opérationnel en 1794, année cruciale où l'ennemi est aux frontières du Nord.

chappe--ruines-eglise-et-telegraphe.jpg

 Il est composé du mât et de ses bras articulés (les indicateurs), d'une salle de travail où un stationnaire observe à la lunette les tours voisines et actionne le système pour relayer le message reçu.

chappe3.jpg

Une autre salle sert de "maison" où le stationnaire peut se reposer un quart d'heure après le coucher du soleil jusqu'à un quart d'heure avant le lever. Le repos estival était de courte durée!

 

On voit sur cett photo le piteux état de l'église, le choeur des Dames aux vitraux murés, le mur d'enceinte avec les chapelles du chemin de croix.

Chappe-Jacques-Auguste_Regnier-_Vue_de_l-eglise_Saint_Pier.jpg

                                      Jacques-Auguste Régnier. L'église Saint-Pierre.

Le télégraphe restera en activité jusqu'en 1845, année où est inventé le télégraphe électrique. Le télégraphe Chappe survivra vaille que vaille jusqu'en 1847.

chappe-Pissarro.jpg

                                                                       Pissaro

Quand l'église après la lutte acharnée de l'abbé Patureau est restaurée, la tour Chappe est détruite.

Elle ne subsiste que sur des photos, des cartes, des dessins, des peintures...

....................................................................................................................................................................

chappe-eglise-en-1874.jpg

L'église après la destruction de la tour Chappe. 

montmartre-neige-et-titiche-011.jpg

Saint-Pierre aujourd'hui... Le nouveau clocher jouxte le choeur des Dames...

..............................................................................................................

Liens : Montmartre :

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

.............................................................................................................



Repost 0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche