Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 09:23

cimetiere-m-042.JPG

Le 7 février, grand soleil sur Montmartre, mes pas me conduisent une nouvelle fois dans ce grand jardin. Sans m'y attendre, je tombe (c'est le mot) sur Fred Chichin, nouvel habitant inattendu du lieu. Il n'y a qu'une chappe de ciment, un petit bouquet et une guitare miniature. Il doit se sentir bien à l'étroit celui qui était énergie et poésie, celui qui avec les Rita Mitsouko mettait le rythme et le rêve dans notre quotidien. Quelques mots ont été écrits sur la guitare : 
<Quelques vents lunaires t'ont emporté gratter sur une étoile>.
undefined

Non loin de lui, un autre guitariste.  Fernando Sor. Artiste espagnol qui dut quitter son pays où il ne remit jamais les pieds après la défaite de Joseph Bonaparte en 1813. Il avait en effet pris parti pour les Français. A paris, il connut un véritable succès et profita de la mode dont jouissait la guitare. Il écrivit une Méthode pour la guitare qui n'est pas démodée aujourd'hui. Sa fin de vie fut une lente descente dans le désespoir et la souffrance. Il perdit sa femme puis sa fille. Il fut atteint d'un cancer de la langue qui le tortura des années. Quand il mourut en 1839, il fut inhumé à Montmartre dans une tombe anonyme. Il fallut attendre 1934 pour qu'elle fût identifiée et qu'un hommage fût rendu au guitariste de génie. 

cimetiere-m-013.JPG











Encore un musicien et un créateur. Alors que le saxophone qu'il a inventé déploie ses chants rauques et profonds dans le monde entier, la tombe de Sax est à l'abandon. La croix, comme les branches mortes semble emportée par un vent du grand large... Peut-être le souffle de tous ceux qui lancent vers nous, grâce au saxophone l'ouragan des chants venus du plus secret et du plus chaud du coeur humain. Berlioz n'est pas loin de là, lui qui, curieux de toute nouvelle sonorité, écrivit la première oeuvre pour saxophone : le chant sacré pour sextuor à vent.

cimeti-re-montmartre-26-janvier-079.JPG

Et il est là Berlioz, sous un marbre noir et un médaillon académique... Il aurait fallu un facteur Cheval, un sculpteur volcanique pour accueillir cet homme-là. Certainement pas ce marbre obtus dont la seule vertu est d'être assez poli pour refléter le ciel et les arbres. Sur un côté de la tombe, deux autres noms sont gravés côte à côte : Harriet Smithson, Marie Recio. Les deux femmes officielles d'Hector. Au début une passion à l'état brut pour l'interprète d'Ophélie et de Juliette... Elle est l'inspiratrice de la Symphonie Fantastique, la mère du seul enfant du musicien, Louis. Elle est cette femme malheureuse qui sombra dans l'alcool avant la congestion cérébrale qui la paralysa. Son mari fuyait déjà le domicile conjugal avec Marie Recio qu'il épousa quelques mois après la mort d'Harriet. Il ne gagna pas forcément au change, tant elle était possessive et exigeante. Elle tenait à chanter dans les concerts de son mari alors que ce dernier qui parle très peu d'elle dans ses mémoires, prit le temps d'affirmer qu'elle <miaulait comme deux douzaines de chats>!
cimetiere-m-030.JPG





















Une tombe pas vraiment réussie pour Leo Delibes. la fin du XIXème siècle ne donnait pas souvent dans la légéreté architecturale. Les amoureux de Coppélia, de Sylvia ou de Lakmé ne s'y retrouveront pas. Pas plus les amateurs de la Cour du Roi Pétaud !
Impossible de quitter le cimetière sans rencontrer le plus mélomane des animaux malgré la perfide appréciation de Berlioz!!!

Lien : le cimetière saint Vincent fin d'annee

cimetiere-m-016.JPG

Lien :

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

Les vitraux de Saint Pierre de Montmartre (Max Ingrand)

Repost0
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 12:37

cimeti--re-montmartre-26-janvier-065.JPGNini est allée travailler et Titiche dort sur sa couette. Je peux reprendre ma balade dans la ville juive du cimetière de Montmartre. En fait, la ville est mêlée. Des signes religieux juifs côtoient des signes chrétiens ou des absences de signes... Des noms juifs sont mêlés à des noms bretons ou normands. Il y a là comme une ville idéale où l'on pourrait être ce que l'on est sans exclure l'autre, où l'on pourrait vivre ensemble en se respectant, où l'on pourrait s'unir sans rien désunir en nous. Un jour peut-être, Nini et moi serons en vacances en ce lieu. Il y aura peut-être sur notre pierre une étoile de David et une croix. Il y aura tous les chats, de toutes les couleurs et si par hasard quelqu'un pense à nous, qu'il vienne avec des boîtes de Sheba ou de Friskies....
     Cette femme de bronze se sent un peu coincée sous le pont qui passe au dessus du cimetière. Elle reste sérieuse malgré le bruit des voitures et l'agitation toute proche du quartier des abbesses.
cimeti--re-montmartre-26-janvier-066.JPG
Son regard semble vide
  et le soleil ne vient plus l'iriser. Elle souffre d'être une statue et de ne plus pouvoir, comme les vivants laisser passer la lumière intérieure par le vitrail des yeux. Les statues paraît-il ont de grandes douleurs...
cimeti--re-montmartre-26-janvier-096-copie-1.JPG    Aurais-je parlé trop vite ? Un vitrail me regarde de ses écailles de lumière...

 






cimeti--re-montmartre-26-janvier-006.JPGCe chat joue les surveillants attentifs. Ses yeux à lui laissent bien passer la lumière pâle de son âme de chat. Il porte sur le poitrail ce qu'on nommait au Moyen Age, le doigt de Dieu : une tache blanche qui lui permettait d'échapper aux tortures et aux brasiers où l'on jetait tous les chats noirs que l'on prétendait diaboliques. Diaboliques, ils ne l'étaient certes pas mais Imbéciles, ils l'étaient assurément ceux qui se livraient à ces pratiques.
cimeti--re-montmartre-26-janvier-086.JPGLe Moïse de Michel Ange veille sur la tombe de Daniel Iffla, dit Osiris. Il fut banquier, peut-être un peu moins voyou que ceux de La Société Générale. Il se consacra au mécénat après avoir perdu son grand amour, sa femme adorée. L'Institut Pasteur bénéficiaire de sa générosité, grava sa reconnaissance sur une plaque de marbre. Mais le bateau-restaurant du coeur qu'il voulut pour les pauvres et qui distribua des repas jusqu'en 1940 n'est plus ancré sur la Gironde et aucune plaque ne rappelle son souvenir à la surface des eaux.
cimeti--re-montmartre-26-janvier-068-copie-1.JPGLui ne nous laisse que son nom et sa photo. Le jour où il est allé chez le photographe, rue Caulaincourt ou ailleurs, pouvait-il imaginer qu'un jour elle serait exposée à côté de lettres dorées qui résument l'horreur. Le marbre a des couleurs de cendres bleutées.

cimeti--re-montmartre-26-janvier-033.JPGAimait-il les chats et celui là vient-il se frotter au marbre de Berick Goltzmann mort à Auschwitz?









cimeti--re-montmartre-26-janvier-091.JPGLe verre cassé, le fer rouillé, le squelette des étoiles...mais cette vitre qui indique le jour et met en abysse les étoiles...







cimeti--re-montmartre-26-janvier-082.JPGSur le squelette des arbres, une femme pleure. Elle se lamente mais elle sait qu'elle est belle et jeune. Elle ne cache pas ses seins gonflés. Son voile la dénude avec art. Elle est assise au dessus de Meilhac qui fut avec Halévy le librettiste d'Offenbach. Un fou de mot, de blagues, d'humour... Avec lui, je quitte cette partie du cimetière car je n'ai plus qu'une seule envie : rejoindre Nini et partager avec elle une bonne bouteille de Veuve Clicquot.

Lien :

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

cimetière de montmartre (3) promenade aléatoire  

Repost0
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 07:59

cimeti--re-montmartre-26-janvier-075-copie-1.JPGSamedi 26 janvier, un soleil franc et bleu éclaire la butte et transforme le Sacré Coeur en montgolfière. C'est une belle journée pour suivre le boulevard, prendre l'avenue Rachel et s'aventurer dans le cimetière de Montmartre, dit cimetière du Nord. C'est un jardin dans la ville, un quartier de pierres, de statues, d'arbres et de chats, tout contre le bruit et le strass de Pigalle, la circulation et l'énervement de la place Clichy. Aujourd'hui je décide, guidé par le soleil, de flaner dans la ville juive. 
cimeti--re-montmartre-26-janvier-070.JPG

C'est un coeur de pierre qui recueille ces lettres d'amour. Ces petits cailloux posés à chaque visite, comme une trace, comme un pas sur le sable, comme un baiser, galet poli par les jours de deuil et l'écume des larmes. La pluie n'a pas encore défraichi le petit arbre givré et le Père Noël,  caresse fragile contre la pierre.
cimeti--re-montmartre-26-janvier-115.JPG
Les chats privilégient cette partie du cimetière. Ils doivent bien sentir qu'ils ont en commun avec les habitants silencieux tout un passé de chasse aux sorcières, de persécutions et de bûchers. Ce gris qui me rappelle mon premier chat, le plus aimé des chats, le plus aimant, me concède un regard vert et pâle où passe la tristesse et la mélancolie de la jeune femme étendue sous la pierre.
 
cimeti--re-montmartre-26-janvier-069.JPG

Une ouverture sur une maison de pierre, par où se montrent des étoiles. Etoile de David, Etoile jaune, Etoile de vitrail... toujours des étoiles contre les aigles et les croix gammées. On dit que la lumière des étoiles mortes nous parviennent des années après leur disparition. Nous vivons sous un ciel d'étoiles mortes et la lumière cependant est celle de midi.

cimeti--re-montmartre-26-janvier-072.JPG

Les sept flammes de bronze sur la porte d'un tombeau. La lourde menorah qui n'a rien pu contre la flamme des crématoires. Mais qui le jour venu éclairera les souterrains de la mort et ouvrira les portes de bronze sur la vie.
cimeti--re-montmartre-26-janvier-035.JPG



 











Un autre chat très réel à côté des fleurs artificielles. Il ouvre à peine les yeux afin de ne pas perturber la nonchalance de sa sieste. Assez pour comprendre qu'il n'y a pas danger, que l'intrus bardé de reflex numérique n'est pas hostile au monde chat.

cimeti--re-montmartre-26-janvier-076.JPG







Yankel, Mala et Haja...assassinés par les nazis. Pas une cendre, pas un cheveu, rien ne subsiste d'eux et pourtant, ils sont là avec ceux qui leur ont survécu dans la douleur indicible. Ils sont égaux désormais dans le mystère. Mais non, ils sont plus présents dans cette journée claire d'hiver. C'est leur photo qui vient nous toucher au coeur et qui nous pousse à fredonner sans fin leur nom.

cimeti--re-montmartre-26-janvier-073-copie-1.JPG









J'ai levé les yeux et j'ai vu qu'il n'était pas besoin d'attendre la nuit. En plein après midi, elles étaient bien là les étoiles.


undefined

Une chatte médite à l'entrée d'un tombeau. Un cyclamen fleurit pour jeter un peu de vivacité dans le tableau. L'animal le plus beau de la création et le plus délicat est institué gardien de nos cimetières et messagers entre deux mondes. Espérons que nos gérants et autres planificateurs ne les exterminent pas comme ils savent si bien le faire avec tout ce qui leur paraît étranger ou inutile. Cette petite femelle porte comme ma Titiche, une tache noire au coin du museau. Et comme elle, une impeccable coiffure et un bonnet parfaitement ajusté.

cimeti--re-montmartre-26-janvier-117.JPG
Sur une tombe  un amoureux inconsolable a dessiné pour sa Jacqueline des soleils, des poèmes et une étoile encore avec ces mots : amour, liberté, tolérance, vérité. Avec ces quatre mots comme ils devaient s'aimer ces deux là... Et comme ils s'aiment... 


Nous poursuivrons la visite ces prochains jours car je ne peux passer trop de temps sur l'ordinateur. Ma femme et ma chatte commencent à manifester quelque énervement....
A bientôt...

Lien :

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

cimetière de montmartre, juifs et chats (2)  

 

Repost0
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 09:05

saint-vincent-041-copie-1.JPG   Le 29 décembre, Nicole et moi décidons d'aller traîner nos pas dans le petit cimetière, au bas de la butte, cet enclos qui porte le nom du patron des vignerons et qui jouxte presque la dernière vigne de Montmartre. Nous sommes accueillis par un ange juvénile et boudeur. Accueillis n'est pas vraiment le mot. Il nous ignore, enfermé qu'il est dans la pierre et la méditation.
saint-vincent-012.JPG     La petite maison de Platon et Papoue. Ils sont tous deux derrière la vitre et nous regardent. Ils nous rappellent qu'entre les morts et nous il n'y a que cette vitre, parfois embuée ou poussiéreuse mais bien présente. Ils devaient s'aimer ces deux là, morts à quelques mois de distance. Nous n'avons peut-être qu'un seul grand amour dans notre vie, amour auquel on ne peut survivre.

saint-vincent-004.JPG      Deux femmes légères sur les branchages nus. Celle qui s'élève semble inviter l'autre à partir avec elle. Sa main caresse son épaule et invite les bras ouverts à se refermer autour de ses jambes pour s'abandonner à l'assomption...
saint-vincent-016-copie-2.JPG    L'ange qui veille sur la tombe d'Utrillo et de Lucie. Derrière le mur, la rue des Saules et le cabaret du lapin agile, les vignes et la maison rose, autant de lieux peints par celui que recouvre aujourd'hui le sinistre marbre.
saint-vincent-018.JPG    La main de l'ange, pour tenir un pinceau, pour porter à ses lèvres une coupe de champagne, pour caresser le visage des êtres aimés, pour se fermer soudain et cogner contre la mort.
saint-vincent-024.JPG   Sur une tombe, ce rappel de la vie la plus exaltée. Ces corps faits pour être chauds et s'enlacer. Cette main posée sous un sein tendu...        Mais ces corps menacés, ces souvenirs de papier brûlant que le bronze ne saurait garder qu'en les figeant, comme des fragments d'obus après l'explosion.
saint-vincent-035.JPG     La tombe la plus banale et la plus pesante pour celui qui nous a donné un univers et des images comme des oiseaux ou des nuages. On n'enterre pas les nuages. Les Enfants du Paradis, le plus beau film jamais tourné, pour moi... Qu'ils continuent de donner à leur créateur la jeunesse et la passion, et s'il existe un paradis, qu'ils soulèvent cette pierre stupide et l'entraîne là haut, là où vont ceux qui n'ont pas de quoi se payer l'orchestre...
saint-vincent-003.JPG  Il est  représenté ici avec chapeau et moustache, le bonhomme. Il sourit, satisfait et nous regarde. Il semble ignorer la jolie femme qui tourne vers lui la tête et dont le bras semble indiquer le chemin. Le lierre rampe sur la pierre, plus vivant malgré l'hiver que le bourgeois chapeauté.
saint-vincent-021.JPG    Ce n'est qu'un morceau de rocher, quelques pierres disjointes et un fouillis de plantes et de lierre. C'est là qu'habite Steinlein, le plus doué dessinateur de chats. Personne comme lui n'a su saisir la beauté de ces créatures uniques. Cet endroit semble fait pour eux, il y a des cachettes, des arbres, des buissons et un mur par où prendre la poudre d'escampette.

undefined  Bon d'accord ce n'est qu'une pierre bien noire et lisse et sans grâce. Mais vous pouvez y lire : Papa Borde, Maman Borde, Fils Borde... N'est-ce pas émouvant ce désir de rester ensemble, trinité gravée dans le marbre. Il devait y avoir beaucoup d'amour et de complicité chez ces trois là. Leur tombe devrait être multicolore avec des nains de jardin, beaucoup de fleurs des champs et des oiseaux qui s'égosilleraient toute l'année.

saint-vincent-044.JPG Il y a encore beaucoup de personnes sympathiques dans ce cimetière... Eugène Boudin le mal nommé dont les ciels et les plages ne cessent de vibrer, clairs, dans nos regards...Marcel Aymé qui voudrait bien que son passe-muraille l'aide à sortir de son trou... L'étonnant Ségir dont la tombe, selon son désir, émet des ondes qui guérissent les cardiaques...Harry Baur, acteur inoubliable.... mais celui qui nous attendait à la sortie du cimetière, il était bien vivant, bien nourri, c'était l'habitant des lieux, l'âme ombre et lumière qui à force de se poser sur les tombes a recueilli un peu de chaleur et de vie de chacun.

Lien :

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

Promenade cimetière de Montmartre (1) Juifs et chats(1ere partie)  

 

Repost0

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche