Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 13:40
  

Lepic-guix-086.JPG

Rue Lepic (3)

La dernière partie de la rue Lepic suit les courbes de l'ancien sentier qui cheminait au pied des moulins.  On y découvre quelques passages privés qui grimpent dur vers l'avenue Junot. 

2011_0629lepic-cartes-moulins0001.JPG

Nous sommes sur la crête, sur les terrains de la Butte les plus exposés aux vents. Les moulins y étaient nombreux comme le montre cette estampe. Presque tous ont disparu, remplacés par des immeubles d'habitation. Ayons une pensée pour eux... aussi lègère que le vent...

Lepic-guix-081.JPG

Nous avons vu la dernière fois le 59... où le Moulin de la Fontaine Saint-Denis construit en 1724 moulina pendant un siècle et demi...

Lepic-Mire-Orchampt-024.JPG

Au 65, sur le terrain dont la limite nord est marquée aujourd'hui par le 21 avenue Junot, c'est le Moulin Neuf qui s'installa en 1741...

Lepic-Mire-Orchampt-026.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-027.JPG

Au 73, l'ancêtre de la Butte, le Moulin Vieux vint se percher en 1591! Il disparut sous le Second Empire, en 1860... L'escalier privé suit le sentier que gravissaient les ânes...

Lepic-Mire-Orchampt-036.JPG

A l'emplacement des n°85 et 87, à deux pas du Radet, officiait depuis 1623, le Moulin de la Petite Tour, parfois appelé la Tour à Rollin... 

lepic-moulins3-bayard-photo.jpg

Sur cette rare photo, on peut voir la Petite Tour ou Tour à Rollin, le Blute-Fin, le Moulin Vieux et le Moulin Neuf....

On peut voir également le tracé de la rue Lepic au pied de l'alignement des moulins...

 

2011_0629lepic-cartes-moulins0002.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-042.JPG

Entre les n° 89 et 93 il y avait le Moulin du Palais, édifié en 1860...

  Lepic-Mire-Orchampt-043.JPG

Le 102 est l'emplacement approximatif du Moulin de la Grande Tour, un des plus beaux moulins, construit en pierres. N'étant pas entretenu et menaçant ruines, il fut détruit pendant le Révolution française...

lepic-blute-fin-radet-et-mire.jpg

Le Blute Fin, le Radet et entre les deux la pointe du monument de la Mire du Nord.

Les deux survivants connus sous le nom de Moulin de la Galette sont devenus des stars montmartroises... (voir l'article qui leur est consacré :  Moulin de la Galette. Histoire. peintres.)

Lepic-guix-094.JPG

                                                                       Le Blute Fin (Moulin de la Galette)

2011_0629lepic-cartes-moulins0008.JPG

                                               La rue Lepic et quelques poulbots devant le moulin de la Galette

2011_0629lepic-cartes-moulins0005.JPG

  Lepic-guix-097.JPG

Le Radet... qui fut transporté du Château des Brouillards jusqu'à la rue Lepic (voir : rue Girardon le Radet.)

Lepic-Mire-Orchampt-022.JPG

                                                                      Le 72

Si la plupart des moulins ont disparu, il en est de même des hommes célèbres qui ont vécu dans cette partie de la rue Lepic. Aucune plaque au 72 ne rappelle que Ziem y eut son atelier, qu'il y vécut et y mourut...

lepic-ziem.jpg

                                            Félix Ziem dans son atelier

Ce peintre est surtout connu pour ses marines et ses vues de Martigues qui fut en grande partie grâce à lui surnommée "la Venise provençale". Il est également rattaché à l'école de Barbizon. Il vint s'installer rue Lepic (qui s'appelait alors rue de l'Empereur) en 1859. C'est là qu'il mourut, dans une maison aujourd'hui disparue. Elle a cédé la place à un immeuble plat et sans grâce.

Lepic-Mire-Orchampt-032.JPG

                                                                    Le 98

Pas de plaque non plus au 98 où vécut un des plus grands écrivains français du XXème siècle. Deux chefs d'oeuvre y furent écrits : Voyage au bout de la nuit (1932) et Mort à Crédit (1937). 

Et il n'y aura jamais de plaque car quel que soit leur génie, les salauds n'en méritent pas...

Céline emménagea en 1929 à cette adresse et il ne la quitta qu'en 1941 pour s'installer à moins de 100 mètres de là, rue Girardon où il commit pendant l'occupation et la chasse aux Juifs quelques uns des pamphlets ignominieux qui contribuèrent à donner bonne conscience à ceux qui livrèrent aux bourreaux nazis des milliers de Juifs...

Lepic-Mire-Orchampt-045.JPG

A droite, le 85, immeuble qui fait le coin entre la rue Lepic et la rue Girardon. Dans le même pâté de maisons, au 4 rue Girardon, Céline emménagea en 1941.

Lepic-guix-144.JPG

      Lepic-guix 142

                                                                      Le 89

Au 89, un autre écrivain a vécu de 1890 à 1903 (après avoir quitté la petite maison du 5 rue d'Orchampt): il s'agit de Courteline! 

 

Il aimait Montmartre au point de prétendre tout Tourangeau qu'il fût qu'il y était né. Enfant, il passa des étés dans la maison de ses grands parents, 40 rue de Chevalier de la Barre. La maison fut détruite pour laisser place aux lourdes dépendances du Sacré Coeur.

lepic-courteline.jpg

Chaque jour, il descendait la rue Lepic pour se rendre plus bas à l'auberge du Clou, avenue Trudaine, son cabinet de travail et d'observation du genre humain!

      Lepic-guix-090.JPG

Lepic-guix-158.JPG

                                                     Le Temps des Cerises...

Lepic-guix-161.JPG                                                                         

Au 110 a vécu un des plus éminents Montmartrois : Jean-Baptiste Clément. Ce socialiste, ardent patriote fut nommé au Conseil de la Commune et combattit avec le peuple sur les barricades. Il écrivit peu après les massacres la chanson: la Semaine Sanglante.

lepic-Clement.jpg

                                                Clément photographié par Nadar.

Bien sûr c'est le Temps des Cerises qui lui conféra son immortalité de chanson! Le poème fut mis en musique avant la Commune mais Clément y ajouta la dernière strophe après les événements tragiques. Elle est depuis comme le drapeau rouge et déchiré de ces jours de courage et de mort qui font partie de la mémoire de Montmartre...

Lepic-guix-162.JPG

Lepic-Mire-Orchampt-047.JPG

La rue Lepic s'arrête là, sur la Place.... devinez....  mais oui.... vous avez trouvé... sur la Place Jean-Baptiste Clément!

A vous de vous promener dans cette rue dont il est impossible de tout dire... d'autres fantômes s'y promènent : Willette, Léandre... Si vous êtes attentifs, vous sentirez leur frôlement, comme vous sentirez le vent qui fait tourner les ailes des moulins disparus.

...........................................................................................................

 

Autres parties de la rue :  Rue Lepic (1). 

                                        Montmartre. Rue Lepic (2)

toutes les rues : Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

 

..............................................................................................................................................................;

................................................................................................................................................................
Liens, rues de Montmartre :


Rue André Antoine. Montmartre.

Montmartre. Rue des Trois Frères. (1)

Montmartre. rue Girardon.

Montmartre. Rue de l'Abreuvoir.

Montmartre. Rue Tholozé.

Rue du chevalier de la Barre. (I). 

Montmartre. Rue Cortot.

etc...

 

................................................................................................................................................................

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CAUDRON 22/04/2017 18:14

Voilà une idée sympathique ! mais de mon côté cette "cette coproduction" risque d'être mince .En effet je n'ai pas encore trouvé une seule gravure de ce Moulin. Mr André Maillard dans sa conférence de 1947 traitant "L'Origine des Moulins de Montmartre" d'après des documents inédits, avoue lui aussi que ce Moulin est bien celui sur lequel on dispose le moins d'éléments. Mais on peut espérer un miracle de ton côté qui sait ?.

CAUDRON 20/04/2017 18:54

Christian, en réponse à ton mail du 21 mars 2013 (!), j'ai quand même avancé sur l'histoire des Moulins de Montmartre , grâce surtout aux bulletins de la Société du Vieux Montmartre. Voici en ce qui concerne le moulin de la Grande Tour, situé entre le 102 rue Lepic et le 14-16 rue d'Orchampt, les grandes dates : situé au lieu dit Sacalie, un vignoble réputé vendu par l'abbesse Marie Catherine de Beauvilliers à Charles Gonin, chirurgien, il ne sera construit qu'en 1650 après un long procès de 6 ans, l'abbesse refusant le permis de construire. En 1716 les héritiers Gonin vont revendre le moulin et dès lors ce sera une longue succesion de propriétaires, chacun ne pouvant payer les échéances.Jusqu'au dernier meunier qui s'enfuira laissant le moulin totalement à l'abandon. Le 4 avril 1758 , le commissaire du baillage de l'abbaye royale de Montmartre en décide alors la démolition.

chriswac 21/04/2017 17:44

Merci pour ces informations qui vont me permettre de présenter ce moulin de la Grand tour dans un futur article!
Il s'agira d'une coproduction!

CAUDRON 20/04/2017 18:21

Coup de filet au 102 rue Lepic (1er février 1908) Capture de la "bande à Chopinard" - 8 cambrioleurs et receleurs sous les verrous -
Une bande de malfaiteurs,spécialistes du cambriolage vient de tomber entre les mains de la police.Cette association avait son siège dans un bar de Montmartre au 102 rue Lepic, tenu par le chef de la bande Albert Yens dit" Chopinard " âgé de 28 ans et de sa maîtresse Marie Mirabel 22ans.
La bande opérait sur divers points de la capitale; elle avait surtout la spécialité de mettre à sac les voitures de blanchisseuses et les tri-porteurs stationnant devant un immeuble pendant que le conducteur de la voiture opérait sa livraison chez le client.Mr Blot, sous chef de la Sureté, vient de mettre un terme à ces opérations.Après une surveillance des plus actives, des inspecteurs viennent d'opérer l'arrestation des tenanciers du bar et de leurs complices

CAUDRON 20/04/2017 18:03

Une perquisition opérée au 102 rue Lepic au domicile de "Chopinard" a été des plus fructueuses.On a trouvé une grande quantité de marchandises volées diverses: draps, rideaux, couvertures, édredons, chaussures, bicyclettes, conserves, etc.
C'était Yens qui se chargeait d'écouler tous les produits des vols.
Toute la bande a été envoyée au Dépôt et mise à disposition de M. André, juge d'instruction

caudron Pierre 21/04/2013 14:15


J'ai vécu au 102 rue Lepic  et je peux affirmer que jamais JB Clément n'y a habité. Il y a donc une erreur dans votre histoire sur la rue Lepic J'en profite aussi pour vous dire que
j'apprécie votre site grâce à la foule impressionante d'anecdotes trouvées sur Montmartre. Cordialement

chriswac 21/04/2013 14:38



Bonjour et merci pour votre commentaire. Je m'explique mal cette "coquille" car je parle dans ce même article du 102 qui serait l'emplacement présumé du moulin de la Grande Tour détruit pendant
la période révolutionnaire. La photo de l'article est celle du 110 où Clément a vécu et où il est mort. Je vous remercie de m'avoir permis de me corriger et de rendre au 110 ce qui appartient au
110!


Cordialement



Bonnardot 05/11/2011 13:41



J'y ai habité quand je vivais à Paris. Je ne l'ai jamais oubliée et je donnerais tout Marseille où je vis maintenant pour y retourner.



Caroline 13/07/2011 13:05



Votre manière d'évoquer JB Clément et son temps des cerises, avec sa dernière strophe, drapeau rouge et déchiré, me plait beaucoup. Politiquement et poétiquement. Et ce que vous dites de Céline,
génie mais qui ne mérite pas de plaque car il écrivit là des pamphlets ignominieux au moment même où des juifs étaient conduits dans les camps.



Line 13/07/2011 09:35



Quelle belle visite de la rue! Un plaisir vraiment. Une façon idéale de voir Montmartre. Merci vraiment.



Myriam 12/07/2011 16:00



Je vous remercie pour ces trois reportages sur cette rue que je connais et que j'aime beaucoup. Elle me paraît plus belle encore et plus ointéressante grâcd à votre site magnifique.



Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche