Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 07:55

rue-Antoine-016.JPG

                                            Le 37. A l'emplacement du Théâtre Libre.

La rue André Antoine est capricieuse. Elle commence sur le boulevard de Clichy, à hauteur de la Place Pigalle et aboutit rue des Abbesses où un escalier abrupt lui confère son petit air utrillesque et montmartrois... 

2011_0608antoinerue0004.JPG

                                                    Croisement avec la rue Véron

antoine-passage-elysee-des-beaux-arts.jpg

 Cette carte postale de 1902 nous la montre, prise à partir du croisement avec la rue Véron jusqu'à l'escalier des Abbesses. Elle s'appelait alors Passage de l'Elysée des Beaux Arts, du nom d'un bal public qui disparut en 1894.

En 1932, le Passage devint Rue de l'Elysée des beaux Arts avant de recevoir en 1951 son nom actuel d'André Antoine.

rue-Antoine-002-copie-1.JPG

                     L'escalier sur la rue des Abbesses. Au fond l'arche du Passage des Abbesses.

2011_0608andre-antoine-carte0001.JPG

                                             Carte postale 1935

rue-Antoine-003.JPG

Nous commençons par la partie la plus montmartroise de la rue, celle des derniers numéros avec ses petites maisons, survivantes de l'ancien quartier.

rue-Antoine-009.JPG

rue-Antoine-013.JPG

Au n°39, subsiste une maison harmonieuse construite dans la première moitié du XIXème siècle.

Le peintre Seurat y eut son atelier en 1890 alors qu'il voulait s'éloigner de ses amis un peu encombrants et mener une vie plus tranquille. Il vécut avec son modèle, Madeleine Knobloch à cette adresse qu'il ne communiqua à personne...

antoine-knobloch.jpg

                                                    Madeleine Knobloch (Seurat)

Au même numéro, un autre peintre vint habiter en 1911 : Modigliani.

Il quitta le Passage en 1912 quand sa santé fragile l'obligea à retourner pour un temps en Italie.

rue-Antoine-020.JPG

rue-Antoine-025.JPG

Sur le côté pair, l'église Saint-Jean d'Anatole de Baudot, dresse ses murs de briques qui lui ont valu d'être surnommée par ses paroissiens "Saint-Jean des briques"! ( Eglise Saint-jean de Montmartre)

rue-Antoine-029.JPG

                                                     Flanc ouest de l'église Saint-Jean.

rue-Antoine-017.JPG

Au n°37 s'élève un bel immeuble Art Nouveau construit par l'architecte Henri Senet. Une sculpture sensuelle représente une femme presque nue, un livre à la main, sur fond de nature champêtre et de soleil levant. 

Elle est l'oeuvre de François Cogné à qui l'on doit, dans un autre registre, la célèbre statue (moins sensuelle) de Clémenceau, près du Grand Palais.

antoine-clemenceau.JPG

                                               Clemenceau (François Cogné)

François Cogné était alors fréquentable... Ce qu'on ne pourra pas dire quelques années plus tard lorsqu'il deviendra le sculpteur officiel de l'Etat Français et qu'il réalisera une statue en pied du maréchal Pétain et un buste de Mussolini! 

2011_0608antoinerue0002.JPG

Que sa belle liseuse de la rue Antoine le lui pardonne!

rue-Antoine-019.JPG

L'immeuble est intéressant pour une autre raison. Il se dresse à l'emplacemant de l'entrepôt où André Antoine créa en 1887 "Le Théâtre Libre" qui rompait avec le théâtre de boulevard et s'ouvrait au courant naturaliste.

Antoine-par-delannoy.jpg

Sur la plaque sont gravés les noms des acteurs qui faisaient partie de l'aventure comme Firmin Gémier ou Lugné Poë et des auteurs dont les pièces étaient jouées sur cette scène avant-gardiste, comme Zola, Courteline, Ibsen ou Strindberg...

antoine-firmin-gemier-copie-1.jpg

                                                                 firmin Gémier.

antoine-lugne-poe-par-vuillard.jpg

                                                            Lugné-Poë par Vuillard.

Pendant 10 ans le Théâtre Libre resta à la pointe de la création et de l'innovation. En 1897, Antoine quitta Montmartre pour s'installer dans le Xème arrondissement, dans la salle des Menus-Plaisirs, boulevard de Strasbourg, salle qui prit alors le nom de Théâtre Antoine. 

antoine-lautrec.jpg

                                                                  Lautrec

En voisin montmartrois du Théâtre Libre, Toulouse Lautrec créa plusieurs affiches et programmes pour Antoine...

antoine-lautrec2.jpg

                                                                  Lautrec

rue-Antoine-031.JPG

                                                                       Le 29

rue-Antoine-033.JPG

                                                      Tournant de la rue. 25.

rue-Antoine-036.JPG

Après un tournant presqu'à angle droit, la rue file vers l'est. Elle laisse la place après le croisement à la rue Piemontesi, tandis qu'elle se termine, à gauche, en impasse, et descend, à droite, jusqu'au boulevard de Clichy.

rue-Antoine-037-copie-1.JPG

Le numéro 19 a choisi pour décoration un médaillon du bon roi Henri IV. Peut-être pour rappeler ses amours montmartroises avec l'abbesse Marie de Beauvilliers...

Il est vrai qu'alors le quartier des plaisirs était au sommet de la Butte, avec pour épicentre une abbaye aux moeurs pas très catholiques!

A la révolution, l'abbaye a disparu et Pigalle a pris la relève...

Et c'est vers Pigalle que court maintenant la rue...

rue Antoine 078

Elle ne présente pas un grand intérêt. Quelques beaux immeubles de pierres et une perspective vers cet hôtel particulier au bout de la rue en impasse...

2011_0608antoinerue0008.JPG

rue Antoine 047

c'est le numéro 14 qui prend des allures romantiques à côté des murs de briques de l'église. Ce n'est en fait qu'un immeuble de rapport construit dans la première moitié du XIXème siècle en contrebas de la rue des Abbesses.

rue Antoine 045

Au 16 une élégante maison-atelier des années trente.

rue Antoine 043

2011_0608antoinerue0009.JPG

au 18 un immeuble décoré de médaillons de marquises sous les rubans et les fleurs...

rue Antoine 042

A l'angle de la rue une charmante dame fait les cent pas. A vous de vérifier quel est son sexe si le coeur (et le reste) vous en dit!

rue Antoine 057

rue-Antoine-071.JPG

Un hôtel dont le nom rappelle l'ancienne rue et le bal de l'Elysée des Beaux-Arts...

rue Antoine 067

rue Antoine 068

rue Antoine 066

2011_0608antoinerue0016.JPG

Nul doute nous sommes bien à Pigalle!

rue Antoine 077

2011_0608antoinerue0019.JPG

 

Liens: rues de Montmartre:


Rues de Montmartre. Classement alphabétique.


Montmartre. Rue des Trois Frères. (1)

Montmartre. rue Girardon.

Montmartre. Rue de l'Abreuvoir.

Montmartre. Rue Tholozé.

Montmartre. Rue du chevalier de la Barre. (I). De Ramey à Lamarck.

Montmartre. Place des Abbesses.

Montmartre. Le Passage Cottin.

Montmartre. Rue Saint Rustique.

Montmartre. Rue Norvins.

Montmartre. Place du Tertre.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CAUDRON 11/05/2017 18:32

J'ai écrit ci dessous "la Folie Montigny" Mille excuses , j'aurais du écrire "les Folies Montigny". En effet voici ce que je lis dans le journal "Le Constitutionnel" du 6 juillet 1846 : (vous allez dire que mes lectures ne sont pas récentes...) Je cite : "Il existait à Montmartre (au 15 actuel rue des Abbesses) une habitation seigneuriale qui appartenait, lors de la Révolution, à M. le comte Chartraire de Montigny. L'édifice était de style gothique, mais les terrains qui en dépendaient n'étaient pas fort étendus. Le seigneur voulant augmenter son domaine, fit successivement l'acquisition de toutes les petites propriétés qui touchaient à la sienne; il les achetait coûte que coûte, même parfois à des prix exorbitants, si bien qu'on avait fini par appeler ce séjour les Folies-Montigny, surnom dont les anciens de Montmartre ont gardé le souvenir."
Voilà donc une explication de ce pluriel . Mais j'aurai du être plus attentif car Jacques Hillairet écrit bien "les Folies Montigny" .

CAUDRON 08/05/2017 15:52

La rue André Antoine,ex impasse de l'Elysée-des-Beaux-Arts, a été percée en 1793 sur les dépendances de la " Folie Montigny" construite vers 1760 par Antoine Chartraire, comte de Montigny et trésorier général des Etats de Bourgogne.Ce dernier fut décapité sous la Révolution. Plus tard, en 1846 le bruit couru que la dernière abbesse de Montmartre , Mme de Montmorency-Laval, aurait, avant son exécution, caché le Trésor de l'abbaye dans la cave de la maison du comte.La Commune de Montmartre prescrivit des fouilles mais celles-ci ne donnèrent aucun résultat...

chriswac 18/05/2017 18:14

J'aime ce goût de la précision et l'importance pour les passionnés de ces détails qui sont la saveur du passé! La pauvre abbesse me paraît bien incapable, sourde et paralysée, de cacher un trésor. Il est vrai qu'elle fut condamnée pour avoir conspiré "sourdement et aveuglément" (sic). Certains ont pu penser qu'elle avait caché sourdement et aveuglément ce trésor!

CAUDRON 07/05/2017 21:12

Très intéressante, l' histoire de ce "Théâtre Libre". Petite rectification : les amours montmartroises de Henri IV avec Marie Catherine de Beauvilliers .En fait ce sera sa soeur, Claude de Beauvilliers, ,38ème abbesse de Montmartre, que le roi courtisera pendant le siège de Paris en mai 1590. Jusqu'à ce qu'elle lui prèsente sa cousine Gabrielle d'Estrées, et là on connait la suite ... Néanmoins Henri IV n'oubliera pas cette petite abbesse de 17 ans et lui confiera plus tard l'abbaye de Pont-aux-Dames.

Arlette 02/03/2017 13:24

Bonjour
Auriez vous des photos de la rue Piemontesi dans les années 1940 à 1950 environ?
Je vous remercie

gégé 11/06/2015 14:01

Très bien. Je regrette qu'il ne soit pas mentionné qu'au 14 rue A.Antoine L'hôtel particulier fut longtemps
une école chrétienne dépendante de l'église St jean.J'aurais aimé savoir de quand à quand, c'était l'objet
de ma visite car j'y étais élève fin des années 40.
Merci.

chriswac 03/01/2016 19:25

Le temps nous joue des tours mais nul doute que vous êtes toujours quelque par un poulbot de la rue Antoine!

sergio 03/01/2016 01:07

ah! déjà en 40, moi dans les années 70, souvenirs, il me semble que fin 70 l’école n’était plus la. A mon époque le directeur M. Grosjean

Balbuzard 01/05/2012 18:36


La visite la pluscomplète jamais trouvée par moi sur le net. Vous devriez apparaître en un dans les recherches alors que ce sont les agences immobilières qui squattent les premières pages. Je
trouve ça choquant.

ALBANE 23/06/2011 15:37



C'est bien de découvrir avec vos photos et votre texte une rue que je ne voyais pas et où je passais presque tous les jours! Paris est un monde à qui sait ouvrir les yeux.



Charlie 18/06/2011 16:52



Super intéressant de voir le passage entre les Abbesses très branchées et Pigalle qui l'est pour d'autres raisons!



Alma 13/06/2011 14:09



Une rue que je ne connaissais pas, un peu en dehors du circuit touristique. Très insctructive votre présentation.



Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche