Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 06:45

 

yvonne-le-tac-047.JPG

La rue Yvonne le Tac ne porte ce nom que depuis 1968. Sont-ce les événements de mai qui ont poussé les élus du quartier à débaptiser la rue Antoinette au profit d'Yvonne?

A sa création la rue s'appelait Marie-Antoinette, ce qui ne manque pas de sel lorsque l'on se rappelle que c'est à cet endroit que selon la tradition Saint-Denis a été décapité! 

En tout cas Marie-Antoinette a été raccourcie en Antoinette pour qu'il n'y ait pas confusion entre la reine guillotinée et la fille d'un des propriétaires des terrains de l'Abbaye achetés à la Révolution. Car, une fois de plus c'est un propriétaire qui avait baptisé "sa" rue. Il faut croire qu'ils n'avaient que des filles les propriétaires montmartrois ! Berthe, Gabrielle, Antoinette....

yvonne-le-tac-photo.jpg

Yvonne le Tac fut la directrice jusqu'en 1939, de l'école de filles, aujourd'hui collège, au n°7 de la rue.

yvonne-le-tac-ecole-communale-de-filles-antoinette.jpg

                                         Une classe de l'école de filles rue Antoinette

 C'est en Bretagne qu'elle mena avec son mari et ses fils une action héroïque qui faillit lui coûter la vie puisqu'elle fut déportée à Mathausen puis à Ravensbruck et que par trois fois elle échappa à l'extermination.

yvonne-le-tac-rue-Antoinette.jpg

Yvonne-le-tac-rue-antoinette2.jpg

On voit sur ces cartes de 1901 le début de la rue Antoinette.

yvonne-le-tac-001.JPG

Abbesses-et-Passage-001.JPG

yvonne le tac 006

Il y avait à l'angle avec la rue des Trois Frères une pharmacie aujourd'hui remplacée par une boutique de bijoux et de fringues orientalo-branchouilles "Giok".

Côté impair, on reconnaît le collège qui était alors l'école de filles. 

yvonne-le-tac-antoinette2.jpg

Fin de la rue "Antoinette" en 1904, sur la Place des Abbesses. Le bureau de poste n°67  était déjà là!

yvonne-le-tac-039.JPG

      L'abbaye de Montmartre, dite "d'en-bas" par opposition à celle "d'en-haut" était bâtie sur la quasi totalité de la rue. Elle ne survécut pas à la Révolution et il n'en reste rien. On ne peut l'imaginer qu'à l'aide de gravures approximatives...

L'immeuble de la poste, au 23, s'élève sur une dépendance de l'abbaye qui servit de casernement aux conscrits de 1792.

Abbaye-Montmartre.-Louis-Gabriel-Moreau.-Destruction-jpg

                                      Destruction de l'Abbaye de Montmartre (Louis-Gabriel Moreau)

L'histoire de l'Abbaye est bien connue avec ses faits authentiques et ses légendes parmi lesquelles la plus tencace, répandue à la Révolution, fait de l'établissement un "réservoir de putains".

Le passage de Henri IV sur la Butte, sa liaison avec la jeune abbesse Claude de Beauvilliers et surtout avec sa cousine Gabrielle d'Estrées ont beaucoup contribué à la réputation du lieu! 

abbaye-XVeme.jpg

Mais ce qui nous intéresse ici est l'Abbaye d'en-bas où il n'y eut jusqu'au XVIIème siècle qu'une chapelle élevée à l'endroit supposé du martyr de Saint-Denis. On voit sur cette gravure l'Abbaye d'en-haut, et solitaire au bord d'un chemin qui correspond à peu près à la rue Yvonne Le Tac actuelle, la chapelle de Saint-Denis.                                       

abbesses-abbaye-021.JPG

                                               Découverte de la crypte en 1611

Tout va être bouleversé lorsqu'en 1611 des travaux entrepris dans la chapelle firent apparaître "miraculeusement" un ancien autel et une pierre sculptée qui furent aussitôt considérés comme les vestiges qui marquaient l'endroit précis où le saint et ses compagnons avaient été décapités.

abbesses-abbaye 022

La cour s'y rendit en grande pompe, Marie de Médicis en tête... La dévotion populaire s'en mêla et le lieu devint si fréquenté que la décision fut prise d'y élever de nouveaux bâtiments, une nouvelle chapelle, un cloître. Les revenus furent considérables et les abbesses vinrent vivre en bas avec les moniales, délaissant l'en-haut plus inconfortable.

On voit sur cette gravure les nouveaux bâtiments et la grande église qui fut édifiée au-dessus de la crypte. Il y eut entre les deux abbayes une allée couverte qui permettait aux religieuses d'aller sans se mouiller d'un site à l'autre...

ND-de-Clignancourt-075.jpg

                                                 Saint Ignace (église N.D. de clignancourt).

En 1634, Saint Ignace de Loyola et six de ses compagnons prononcent le 15 août, dans la crypte de la chapelle "le voeu de Montmartre" qui est à l'origine de la fondation des Jésuites.

abbaye-restes.jpg

                                 Les derniers vestiges de l'Abbaye avant le lotissement de la rue

L'abbaye était donc là, sur toute la rue Yvonne le Tac actuelle. A la Révolution, elle fut vendue par lots et achetée par des artisans qui la dépecèrent.

abbaye-ruines.jpg

Comme à Carthage où le sel fut passé sur les ruines, ici le sol fut défoncé pour aller à la recherche du gypse,  véritable "or blanc" de la Butte.

 

A suivre...   Rue Yvonne le Tac (2)

.............................................................................................................

La crypte du martyrium peut se visiter, chaque vendredi et les premiers samedi et dimanche du mois de 15h à 18h, 11 rue yuvonne le Tac.

Voir article sur la crypte :  Montmartre. Crypte du martyrium.

............................................................................................................

Liens pour les rues de Montmartre :

Rues de Montmartre. Classement alphabétique. Articles.

..............................................................................................................

.


 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Didier43 01/06/2012 17:32


je ne vois pas l'intérêt qu'il y a eu à détruire l'abbaye. Elle aurait pu être utilisée et rester un témoin d'une époque.

Hubert8 02/05/2012 10:58


J'aimerais savoir s'il existe des documents sur cette abbaye. Pouvez-vous me renseigner?

Tybrogan 02/04/2012 12:01


Il y a dans la crypte des concerts et des spectacles que j'aime beaucoup car le lieu est très recueilli et très intime.

Liane 01/04/2012 11:18


Habitant la rue je la redécouvre grâce à vous....

Anaconda 31/03/2012 08:17


Paris est fait de destructions successives et c'est étonnant que la ville reste si belle et que tout n'ait pas été effacé par notre histoire!

Lotusbleu 29/03/2012 13:27


Je suis bien contente de situer enfin cette fameuse abbaye d'en-bas. Sur la plaque devant le martyrium rien n'est dit de son étendue en surface ni de son importance. Triste aussi de voir à quel
point elle a été effacée de Montmartre après y avoir joué un rôle si important. La révolution à laquelle j'aspire se doit de respecter la mémoire des gens et des lieux.

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche