Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 07:05

berlioz-maison.jpg

                                      La maison basse est celle dite de Mimi Pinson. La maison de Berlioz se situe plus bas, après le mur, à l'angle avec la rue Saint Vincent.

berlioz.jpg

                     La maison à l'angle entre les rues Saint Vincent et Saint-Denis (Mont-Cenis aujourd'hui)

Voilà, en voie de délabrement la maison, photographiée en 1904, où Hector Berlioz vécut et composa des chefs d'oeuvre. La maison basse sur la première carte était connue pour être "la maison de Mimi Pinson". (Maison de Mimi Pinson)

Mont-cenis.-Pomme-023.JPG

Et voilà les immeubles qui les ont remplacées en 1927... Immeubles de briques grises, vaguement art déco, un de ceux que les amoureux de la Butte voyaient avec consternation: "Des maisons d'six étages, ascenseur et chauffage, ont r'couvert les anciens talus. Le P'tit Louis réaliste, est d'venu garagiste, et Bruant a maint'nant sa rue..."

Mont-cenis.-Pomme-001.JPG

Berlioz vint donc s'installer avec la femme qu'il aimait, Harriet Smithson, au 10-12 de la rue qui alors s'appelait rue Saint-Denis (aujourd'hui 22-24 rue du Mont-Cenis). La maison donnait d'un côté sur le nord et la plaine, de l'autre sur un grand jardin. 

Mont cenis. Pomme 008

L'immeuble actuel, à l'angle de la rue Saint-vincent et de la rue du Mont-Cenis occupe l'emplacement exact de la vieille demeure et des jardins.

Mont-cenis.-Pomme-007.JPG

Une plaque que personne ne lit rappelle le passage du musicien romantique et fauché qui appécia Montmartre où il habita d'abord en 1834 et où son fils Louis vit le jour le 14 août de la même année. Il retourna quelques mois à Paris, rue de Londres, avant de revenir sur la Butte pendant les années 1835-1836.

 

                         berlioz-maison5.jpg

Il s'était réfugié à Montmartre avec l'actrice irlandaise qu'il avait courtisée pendant des années et qui, dit-on, prit conscience de l'amour extraordinaire que le compositeur lui portait, en entendant la Symphonie Fantastique dont elle avait été l'inspiratrice...

harriet-smithson.jpg

                                                           Harriet Smithson

Berlioz vient vivre avec elle peu après son mariage. Le temps est si idyllique que les jeunes amoureux se sentent au paradis!

"Il fait un temps d'Italie, de Rome, de Naples, cette belle plaine est si belle aujourd'hui que je me crois à Tivoli avec sa verdure si jeune, si pure, si fraîche." (Lettre à Liszt, mai 1834).

 Après leur séparation, Harriet Smithson reviendra vivre à Montmartre, en 1848, rue Saint-Vincent. Elle y restera jusqu'à sa mort en 1854, et même au-delà puisqu'elle fut enterrée non loin de sa maison, dans le petit cimetière du village, le cimetière Saint-Vincent. Ce n'est que bien des années plus tard que ses restes seront transférés au cimetière Montmartre, pour rejoindre son grand homme et reposer avec lui sous un sinistre monument de marbre noir.

mont-cenis-berlioz.jpg

 

mont-cenis-berlioz-utrillo.jpg

                                            La maison de Berlioz peinte par Utrillo.

 Mont-cenis.-Pomme-004.JPG

Il faut beaucoup d'imagination pour se représenter la rue Saint-Vincent telle que l'a connue Berlioz. Le gros immeuble cossu, oeuvre des architectes Boucher et Chevillard (1927) ne vous facilitera pas la tâche!

Lisons Berlioz : "...Nous sommes si tranquilles ici dans notre hermitage. Il n'y a que les rossignols qui, tout le jour et toute la nuit, chantent sous mes fenêtres et commencent à me fatiguer." (Lettre à Adèle; 29 avril 1834)

 

atelier-berlioz-010.JPG

                                 Rue Saint-Denis (maison de Berlioz à peine visible à gauche...)

Mont-cenis.-Pomme-026.JPG

             Sur la façade du 22 rue du Mont-Cenis, des médaillons plâtreux rappellent l'ancienne rue...

Mont-cenis.-Pomme-015.JPG

                                              Le puits dans le jardin de la maison...

 

L'hiver est parfois plus rude! "Nous sommes seuls ici, dans une maison isolée, de l'autre côté de la butte Montmartre; dans l'été nos amis viennent bien nous voir, mais l'hiver, les abords sont si rudes qu'on s'abstient volontiers d'encourir l'embourbage. Nous avons une vue superbe sur la plaine Saint-Denis et un grand jardin où notre garçon court, crie et rit de toutes ses forces."

mont-cenis-berlioz-5.jpg

mont-cenis-berlioz-jardin.jpg

La maison, vue du haut de la rue du Mont Cenis. On peut voir l'importance du jardin qui s'étendait jusqu'à l'actuel château d'eau.

La deuxième carte représente la maison côté jardin.

"Notre jardin est magnifique. On ne se lasse pas du coup d'oeil de la plaine saint-Denis; dernièrement nous sommes allés à pied à saint Ouen et Louis était transporté de joie à la vue de la pièce d'eau. Il n'y a rien de si beau en Dauphiné, à moins de voir la vallée des hauteurs de la frontière de Savoie."

 

mont-cenis-mimi-interieur.jpg

Berlioz a reçu de nombreux artistes dans sa maison et dans son jardin, parmi lesquels Liszt ou Chopin, qu'il appelait avec une affection teintée d'ironie, "Chopinetto mio"! 

Mais les difficultés ne tardent pas. La maison est grande et difficile à chauffer en hiver, les déplacements pour se rendre à Paris, fatigants et onéreux. Harriet, habituée à la vie mondaine et au théâtre se sent particulièrement isolée. Le couple quitte Montmartre pour habiter de nouveau rue de Londres, au 35.

En montant les marches de la rue du Mont-Cenis, tendez l'oreille... entendez les rires du petit Louis et de sa mère Harriet... entendez la musique de Berlioz, celle qu'il a composée sur la Butte, Harold en Italie, Benvenuto Cellini... ou bien l'extraordinaire valse, sensuelle et hallucinée, tendre et tragique de la Symphonie Fantastique :

 


Liens. Montmartre:






                                                          Cimetière Montmartre. Nijinski

                                                                 Cimetière Montmartre. Juifs





 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Icham 19/01/2011 09:53



Montmartre a beaucoup perdu en détruisant ces maisons qui faisaient partie de son histoire. Il en reste quelques unes heureusement. 



Olivier 17/01/2011 20:32



Etonnant que ce soit à Montmartre que Berlioz ait écrit ses oeuvres italiennes!



renald 15/01/2011 14:36



Merci pour cette jolie balade....



Tom 13/01/2011 18:24



C'est très intéressant et c'est une période vraiment passionnante où Berlioz composait à Montmartre sa musique la plus "italienne"!



Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche