Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2020 1 13 /01 /janvier /2020 12:06
Rue de la Bonne

Rue de la Bonne

    Après la fontaine Saint-Denis et la fontaine du But, voici les deux dernières "sources" qui jaillissaient sur la Butte : La fontaine de la Bonne Eau et celle de la Fontenelle.

Les quatre fontaines de Montmartre. III  La fontaine de la bonne eau. IV Fontaine de la Fontenelle.

     La fontaine de la Bonne Eau existait depuis l'antiquité. A l'époque gallo-romaine, elle était vénérée et dotée de pouvoirs magiques comme la plupart des sources. Notre fontaine n'était pas très éloignée du temple de Mars qui était bâti approximativement à l'emplacement du square Nadar. 

Square Bleustein-Blanchet (Turlure) emplacement du temple de Mars.

Square Bleustein-Blanchet (Turlure) emplacement du temple de Mars.

     Elle a eu plusieurs noms : Fontaine de la Belle Etoile, de la Bonne Fée, de la Bonne Fontaine, de la Bonne Eau, de la Bonne…

On aurait aimé qu'elle gardât un de ses premiers noms plus poétiques mais c'est son dernier nom qui s'imposa avec la rue qui en garde mémoire.

Les quatre fontaines de Montmartre. III  La fontaine de la bonne eau. IV Fontaine de la Fontenelle.

     Les eaux qui jaillissaient au flanc de la Butte étaient en partie canalisées par les seigneurs de Clignancourt pour alimenter leur ferme et ses terrains là où aujourd'hui s'élève la mairie du XVIIIème arrondissement.

 

     Les riches seigneurs avaient bon goût puisque ses eaux avaient la réputation d'être les meilleures et les plus saines de Montmartre. Les villageois ne s'y trompaient pas qui y puisaient abondamment.

Les quatre fontaines de Montmartre. III  La fontaine de la bonne eau. IV Fontaine de la Fontenelle.

     Elles alimentaient également l'abbaye voisine. Nous avons trace d'une requête présentée en 1612 par les religieuses de Montmartre, demandant à l'évêque de Paris la permission de teindre en noir leurs robes blanches afin d'éviter de trop souvent les laver, les eaux de la fontaine se faisant de moins en moins abondantes. Ces Dames étaient écologistes avant l'heure!

Grotte des religieuses, un emplacement possible de la source.

Grotte des religieuses, un emplacement possible de la source.

     Son emplacement précis est discuté mais il est permis de penser qu'il était dans l'actuel square Bleustein-Blanchet, dit de la Turlure, dans la partie la plus basse, dans le coude entre la rue de la Bonne et la rue St-Vincent.

 

  La source était, comme on l'a vu, voisine du temple de Mars. Mais si l'on a sauvé quelques chapiteaux du temple, on n'a retrouvé aucune trace de la source. On sait par quelques documents qu'elle s'est tarie au milieu du XIXème siècle. 

Escalier de la rue de la Bonne.

Escalier de la rue de la Bonne.

     La bonne étoile ne brillait plus au-dessus de Montmartre, les fées ne survivaient pas à la domination d'un nouveau Dieu, la bonne eau n'abreuvait plus les villageois… 

Ne reste de nos jours que cette rue  dont le nom la rappelle à notre souvenir.

Les quatre fontaines de Montmartre. III  La fontaine de la bonne eau. IV Fontaine de la Fontenelle.

…. et cette borne où les enfants du square viennent se laver les mains après leurs jeux!

Jardin Bleustein-Blanchet (Turlure)

Jardin Bleustein-Blanchet (Turlure)

    De la Fontenelle nous n'avons également aucune trace.  Plus modeste, elle faisait entendre sa petite musique cristalline à moins de 100 mètres de la Bonne Eau. 

Les quatre fontaines de Montmartre. III  La fontaine de la bonne eau. IV Fontaine de la Fontenelle.

    Elle apparaissait entre les herbes sauvages des terrains où s'éleva plus tard le moulin de la Turlure.

Le Château Rouge (1847)

Le Château Rouge (1847)

    Elle n'était qu'un filet d'eau qui dévalait la pente vers l'est et vers les jardins du Château Rouge (où la légende situe les amours de Gabrielle et du Vert-Galant) dont elle emplissait besogneusement les deux bassins.

Escalier de la Fontenelle (aujourd'hui Chevalier de La Barre).

Escalier de la Fontenelle (aujourd'hui Chevalier de La Barre).

     Elle fut tarie dès la première moitié du XIXème siècle et ne subsista un temps que grâce à la sente qui garda son nom, rue de la Fontenelle, jusqu'au jour où ce nom même disparut au profit du Chevalier de la Barre. 

Les quatre fontaines de Montmartre. III  La fontaine de la bonne eau. IV Fontaine de la Fontenelle.

     Impossible de ne pas penser à elle en gravissant l'escalier qui a remplacé la vieille sente par où elle descendait, aussi humble fût-elle, vers le village de Clignancourt.

Les quatre fontaines de Montmartre. III  La fontaine de la bonne eau. IV Fontaine de la Fontenelle.

     Ce chemin est aujourd'hui, la nuit tombée, un reflet du ciel nocturne du 1er janvier et du 1er juillet grâce à Alekan (chef opérateur d'Ophüls, Cocteau, Carné…) qui y a semé les étoiles.

    On peut entendre ces sources d'antan quand la nuit magique de Montmartre permet aux vieilles légendes de murmurer leurs chansons.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierre 15/01/2020 23:07

Intrigué par ta remarque sur le changement de couleur de l' habit des religieuses de Montmartre, j'ai fait quelques recherches et voilà ce que Ferdinand de Guilhermy (1809-1878) ,spécialiste de l'histoire de l'abbaye de Montmartre écrit à ce sujet :

Pierre 15/01/2020 23:01

...Marie de Beauvilliers, fille de Marie Babou de la Bourdaisière, était la cousine germaine de Gabrielle d' Estrées. Elle avait à peine 24 ans quand elle fut nommée abbesse de Montmartre, le 7 février 1598. Animée du désir de consacrer son existence à la restauration de l'abbaye, elle était caractérisée par une volonté ferme, une extrême pureté de mœurs et une piété sincère. L'ordre et la discipline reparurent enfin à l'abbaye Les religieuses portèrent leur zèle pour la pénitence jusqu'à solliciter, en 1617, de l'évêque de Paris, l'autorisation de s'abstenir de viande, autant que leur santé pourrait le permettre. Elles demandèrent également de quitter le vêtement blanc qu'elles portaient de temps immémorial. Elles crurent se rapprocher de la règle de Saint Benoit en prenant la couleur noire adoptée par les Bénédictins et obtinrent , en 1612, le consentement de l' évêque Henri de Gondi. Leur requête était appuyée sur de singulières raisons ; elles prétendaient que le blanc était la couleur distinctive de l'ordre de Saint-Augustin ; que les vêtements de ce genre pouvaient inspirer une dangereuse vanité ; enfin, que le manque d'eau leur en rendait l' entretien à peu près impossible. ...

chriswac 16/01/2020 17:18

Plus qu'intéressant le résultat de des recherches. Il est vrai que l'aspect spirituel prend plus de place que dans la simple explication pratique. Mais ce "manque d'eau" semble bien confirmer que la source était peu abondante.

Pierre 14/01/2020 22:23

Si j'ai bien compris ces deux fontaines étaient donc très proches l'une de l'autre ! Par contre je sens de futures discussions animées sur l'emplacement exact du temple de Mars.Tu le situes à l'emplacement du square Bleustein-Blanchet,selon quelle source ? Pour moi le temple était situé sur le flanc méridional de la butte, face à Paris, car c'est à endroit précis qu' Henri IV aurait fait installer ses canons quand il voulut assiéger Paris.i

chriswac 15/01/2020 14:33

Effectivement tu es dans le vrai malgré tous les débats picrocholins que se livrent les Montmartrois. Le temple de Mars aurait été situé à peu près où se trouve le square Nadar, donc beaucoup plus près de l'église St-Pierre. Par chance tu es là ,pour me remettre dans le bon chemin!

Pandora 14/01/2020 13:14

De l'art de descendre ( ou de monter) en beauté les escaliers de la butte. Alekan et Christian même combat: les étoiles

Nell 14/01/2020 11:31

Quelle fin terriblement poétique tu donnes à ton récit, Christian et que ce chemin étoilé est beau!!! Excellente semaine et encore merci pour toute cette mémoire que tu nous offres en partage.

sergio 13/01/2020 15:27

Merci pour toutes ces recherches passionnantes

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche