Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 08:55

 

martyrs-derriere-lorette.jpg

  Vue prise derrière Notre Dame de Lorette. La rue des Martyrs (à droite) et la rue N.D. de Lorette (à gauche)

rue-des-martyrs-124.JPG

C'est sur cet espace au début de la rue actuelle que s'élevait la Barrière des Porcherons qui servit de poste d'octroi de 1765 à 1787 avant le déplacement de l'octroi plus haut sur le boulevard de Rochechouart actuel (La Barrière des Fermiers Généraux). 

matyrs-carrefour-lorette.jpg

                         L'immeuble d'angle, boutique de peintures était décoré pour faire sa pub...

rue-des-martyrs-122.JPG

L'église N.D. de Lorette n'existait pas. Il n'y avait alors à son emplacement que la modeste chapelle des Porcherons.

L'immeuble d'angle entre la rue N.D de Lorette et des Martyrs était décoré de couleurs vives qui servaient d'enseigne publicitaire à Ripolin, un commerce de peintures y étant établi.

martyrs-bas5.jpg

La voie était à l'origine un chemin boueux qui après avoir été pavé prit le nom de rue des Porcherons, avant de devenir rue des Martyrs puis rue du Champ du Repos de 1793 à 1806 avant de retrouver le nom qui est toujours le sien!

Les martyrs sont Saint-Denis et ses compagnons qui suivirent ce chemin pour parvenir à l'endroit où ils perdirent la tête, là où s'élève aujourd'hui la chapelle du martyrium, rue Yvonne Le Tac.

La croyance populaire faisait de cette voie une via sacra que les rois empruntaient pour se rendre à l'abbaye de Montmartre.   

martyrs début

rue-des-martyrs-111.JPG

                                                                        7 et 9 rue des Martyrs

Il y avait aux 7 et 9 de la rue un établissement fréquenté par les artistes au milieu du XIXème siècle, la Brasserie des Martyrs. On a du mal à imaginer aujourd'hui l'atmosphère tumultueuse du lieu qui devint, succédant au quartier Latin, l'épicentre de la vie de bohême.

Henri Mürger en est un des plus fidèles paroissiens. Il est en bonne compagnie avec Jules Vallès ou Aurélien Scholl.

martyrs-baudelaire-par-Courbet.jpg

                                                     Baudelaire (Courbet)

Les peintres ne sont pas de reste. Ils transforment la Brasserie en arène où s'affrontent les coloristes, les ingristes et les réalistes menés par Courbet. Ce dernier prend vite l'avantage et finit par régner en maître sur sa cour!

 Manet y vient également avec son ami Baudelaire qui y puise peut-être quelque inspiration pour ses poèmes consacrés au vin :

Un soir l'âme du vin chantait dans la bouteille:                                                        "Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité,                                                         Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,                                                    Un chant plein de lumière et de fraternité!"

martyrs-mistinguette.jpg

Après 1890, la Brasserie devient un café-concert, suivant la mode montmartroise. Il s'appelle le Bengali puis la Savoyarde. C'est là que se produit, entre le Trianon Concert et l'Eldorato, une toute jeune chanteuse comique du nom de Mistinguette (avec un "e" à ses débuts)

rue-des-martyrs-110-copie-1.JPG

 

Orphée l'a remplacée aujourd'hui mais vous serez déçu si vous croyez qu'il s'agit du chanteur divin à qui le soleil obéissait. Non c'est l'enseigne d'une bijouterie qui ne fera chanter que votre carte bleue...

 

 

rue-des-martyrs-116.JPG

Au 10 s'élève une des plus vieilles maisons (classées) de la rue. Elle est typique des maisons de faubourg de la fin du XVIIIème siècle...

rue-des-martyrs-117.JPG

Elle a été surélevée de deux étages vers 1840 et décorée de guirlandes de style Louis XVI...

rue-des-martyrs-097.JPG

rue-des-martyrs-102-copie-1.JPG

Le petit immeuble du 13 a abrité un garçon qui allait devenir un grand écrivain, ami des chats et chiens plus que de notre espèce : Paul Léautaud.

martyrs-leautaudpaul-leautaud-2_h180054_l.jpg

Il y vécut avec son père de 1874 à 1882. Son père habitera plus tard au 21. Le garçon aima la rue des Martyrs où passaient les prostituées qui montaient vers Pigalle.      

rue-des-martyrs-098.JPG

Le 15, petit immeuble montmartrois abrita dans ses murs une centrale de fabrication de faux-papiers du M.L.N. (Mouvement de Libération Nationale) en 1943 et 1944.

rue-des-martyrs-084.JPG

Le 19 est intéressant à divers titres. Architecturalement d'abord, l'immeuble classé date de la fin du XVIIIème. Le porche mène à une cour plantée sur laquelle s'ouvrent deux pavillons.

martyrs-19-creche.jpg

Celui du fond date du second Empire.

martyrs-19-notre-foyer.jpg

martyrs-manuel-J.-A-jpg

                                                         Le député Manuel

Celui de devant a été la demeure du député saint-simonien Jacques antoine Manuel (1775-1827). Cet homme intègre attaché aux acquis de la Révolution fut considéré comme un ennemi par les ultras qui parvinrent à l'exclure de la Chambre des Députés. Il était aimé du peuple et à sa mort malgré les efforts du préfet pour interdire toute manifestion de soutien, des dizaines de milliers de parisiens l'accompagnèrent jusqu'au Père Lachaise.

martyrs-manuel-expulsion.jpg

                                                Expulsion de Manuel de la chambre des Députés

Victor Hugo a relaté dans Les Châtiments l'épisode de la Chambre, lorsque manuel refusa de sortir et qu'il fut saisi par des gendarmes :

Vicomte de Foucault, lorsque vous empoignâtes                                                  L'éloquent Manuel de vos mains auvergnates,                                                     Comme l'océan bout quand tressaille l'Etna,                                                        Le peuple tout entier s'émut et frissonna.

Aujourd'hui une rue proche de la demeure du député porte son nom...

martyrs-revue-blanche.jpg

                    Couverture de Lautrec. (Il s'agit de Misia, femme d'Alfred Natanson)

Le 19 possède encore d'autres titres de gloire!

Il a été le siège de la 1ère Revue Blanche des frères Natanson à laquelle participa Lautrec. C'est là qu'ils organisèrent la première exposition de Vuillard. 

rue-des-martyrs-090.JPG

      Dans le petit immeuble du 20 vécut une artiste dont le talent et le charme faisaient courir tout Paris...

martyrs-BOULANGER-Marie-Julie.jpg

Il s'agit de Marie Julie Boulanger (1786-1850), mezzo soprano à l'Opéra Comique. Quand elle débuta, elle provoqua un tel enthousiasme qu'il y eut un an de prolongation! Elle fut une interprète idéale des compositeurs français alors à la mode : Auber, Hérold, Halévy, Adam...

 

... à suivre :  Rue des Martyrs (4). Du 23 au 37.

martyrs2

....................................................................................................................................................................

Liens rue des Martyrs :

Rue des Martyrs. Montmartre. (1) Côté XVIIIème arrondissement.

Rue des Martyrs. Montmartre (2). Côté XVIIIème.

Rue des Martyrs (4). Du 23 au 37.

Rue des Martyrs (5) Du 39 au 69.


Le Divan japonais. Rue des Martyrs.       

Rues de Montmartre. Classement alphabétique.

 

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.

Listes des liens des monuments et lieux typiques de Montmartre historique et moderne.

Cimetière Montmartre. Classement alphabétique. Calvaire et Saint-Vincent.

.............................................................................................................

 

.........................................................

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Malpertuis 01/12/2013 15:20


Une rue très riche parce que centrale dans la Nouvelle Athènes. Vous au moins voius situez bien la brasserie des martyrs que beaucvoup de sites placent au divan Japonais!

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche