Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 06:20

  passage-depaquit-009.JPG

                                         Passage Dépaquit, après le 55 rue Lepic.

 depaquit-photo5.jpg

                          Jules Dépaquit (1869-1924) Malgré son air austère, un farceur invétéré!

Pour présenter un tel personnage, figure emblématique de Montmartre, rien de tel que de lire son programme, alors qu'il participait aux premières élections (dont il était l'initiateur) à la Mairie de la Commune Libre de Montmartre :

-Construction de toboggans pour descendre la Butte.

-Installation de trottoirs roulants pour se rendre d'un bistrot à l'autre.

-Interdiction de mourir sur le territoire de la Commune Libre de Montmartre, sous peine de mort.

-Déclaration de paix en cas de déclaration de guerre.

-Suppression des mois de décembre, janvier et février. Jamais d'hiver!

-Suppression de l'eau. Les fontaines devront éjaculer du vin rouge, rosé ou blanc selon le goût des habitants.

depaquit-caricarure.jpg

                  Caricature de Jules Dépaquit en maire de Montmartre (par lui-même)

Sûr que j'aurais voté pour lui!

Quoi...que... Il y avait de quoi hésiter!

Imaginez qu'il y avait en lice pour ces élections de 1920 :  la liste dadaïste avec Breton, Tzara et Picabia, dont le slogan était "A dada! A dada! A dada!"... La liste des Sauvagistes qui voulaient transformer le Sacré-Coeur en piscine municipale... La liste des Cubistes avec Picasso, Max Jacob et Cocteau, avec un slogan plus contestable, "Un gratte-ciel, deux gratte-ciel, trois gratte-ciel!"

Depaquit-mairie.jpg

                                           Mairie de la Commune Libre, place du Tertre.

Mais c'est la liste des anti-grattecielistes, menée par Poulbot, Valadon et Dépaquit qui l'emporta.... et c'est ainsi que ce dernier devint Maire de Montmartre! 

depaquit-004.JPG

                    Carte postale de Depaquit en Don Quichotte "sauveur de Montmartre" 

Il fut très vite considéré comme "le sauveur de Montmartre".

C'est lui qui institua la course de lenteur automobileet les Vendanges...

Depaquit-delaw.jpg

                                                     Georges Delaw (Deleau)   

Et pourtant ce défenseur et cet amoureux de la Butte n'y est pas né. Il y est arrivé en 1893 pour ne la plus quitter.                                   

Avec son ami Delaw, peintre et décorateur natif comme lui de Sedan, il partagea une chambre à l'hôtel du Poirier. La nuit il y dormait et le jour c'est Delaw qui l'occupait. Ainsi était la vie de Bohême!

L'hôtel  au 16 place Emile Goudeau a été remplacé par un méchant immeuble.  Son nom faisait écho à  la Guinguette du Poirier Sans pareil qui était situé à l'emplacement du Bateau-lavoir.

Bouscarat 001-copie-1

Quand il gagne un peu d'argent (très peu) grâce à ses dessins, il loue une chambre à l'Hôtel de Tertre, au dessus du célèbre restaurant Bouscarat, à l'angle de la place du Tertre et de la rue du Mont-Cenis. Il y est alors voisin de Satie et de Mac Orlan.

Depaquit-le-rire.jpg

                                            Chauds les marrons. Depaquit. (Le Rire)

C'est dire qu'il fait pleinement partie de la vie foisonnante et parfois difficile des artistes montmartrois. Ses dessins sont publiés successivement dans "Le Rire", "Le Bon Vivant", "La Baïonnette" et "Le Canard Enchaîné".

cortot 034

Quand son activité lui rapporte un peu plus d'argent, il déménage pour louer un petit appartement dans une maison qui appartient à Bruant, 30 rue Saint-Vincent. Il se lie alors avec Utrillo avec qui il va souvent discuter et boire à l'auberge de la Belle Gabrielle.

belle-gabrielle-utrillo3.jpg

                                                 Auberge de la Belle Gabrielle (Utrillo)

Et c'est en 1920 qu'il fonde la Commune Libre de Montmartre, toujours en activité, bien que moins créatrice et moins provocatrice!

On ne retourne pas en arrière et les notables montmartrois d'aujourd'hui n'ont plus rien en commun avec l'insolence, le goût de la provocation, l'esprit anti-conformiste et délirant de leurs prédécesseurs! Ils se déguisent en "Bruant" avec cape noire et écharpe rouge et participent à toutes les mascarades officielles. Rien chez eux de l'insolence et de l'esprit iconoclaste de Depaquit!

Depaquit-foire-aux-croutes.jpg

                           La foire aux croûtes, place Constantin Pecqueur et rue Caulaincourt.

Ce qui est amusant, c'est qu'il créa la "Foire aux Croûtes" qui permit à des peintres de talent, boudés par les circuits officiels, de se faire connaître, alors qu'aujourd'hui, la Foire aux Croûtes qui ne dit pas son nom, se tient très officiellement sur la Place du Tertre! 

depaquit-la-vachalcade.jpg

On le voit sur cette photo (2ème à droite) lors de l'inauguration de la Vachalcade dont il fut l'initiateur.

A cette époque de responsabilité (!),  par dérision, il s'habille d'une redingote cintrée, d'un haut de forme et il se ceint d'une écharpe de maire! Une écharpe aux couleurs de Montmartre : le rouge et le vert. Le rouge de la Commune et le vert des vignes et des jardins.

passage-depaquit-007.JPG

                                           Passage Dépaquit, vers la rue Caulaincourt

Malgré son statut très officiel de maire d'une commune inofficielle, il reste éternellement fauché. On raconte que pour se protéger des créanciers qui le poursuivaient, il avait écrit sur sa porte : "WC". Lorsque l'un d'eux frappait, il s'écriait : "Occupé". j'ai essayé avec les huissiers mais ça n'a pas marché!

passage-depaquit-005.JPG

                                                         Grille du Passage Dépaquit

Dépaquit meurt en 1924. La mort le saisit loin de Montmartre, à Balan. Aurait-il pu passer son éternité au cimetière Saint-Vincent, lui qui avait imprudemment prévu dans ses promesses électorales : "Expulsion des locataires du cimetière Saint-Vincent ne pouvant justifier qu'ils demeuraient à Montmartre avant de mourir"?

passage-depaquit-001.JPG

                                           Passage Dépaquit sur la rue Lepic

...Mais il est toujours présent sur la Butte! Une artère de 38 mètres de long porte son nom entre la rue Lepic et la rue Caulaincourt.

passage-depaquit-014.JPG

                                                         Côté Caulaincourt                                                                                                                 Ce n'est pas une rue mais un Passage privé qui ne porte même pas de plaque!

passage-depaquit-015.JPG

                       Fenêtre fleurie Passage Dépaquit! Quelques fleurs pour Jules!

 Mac Orlan écrira pour lui une épitaphe digne de cet homme de passage, comme chacun de nous  : 

"Son activité se bornait à régler la circulation entre la Place du Tertre et la Lune."


Si Montmartre est devenu Montmartre c'est grâce à des gens comme Jules Dépaquit. Des poètes, des potaches, de joyeux lurrons, des pierrots...

Car c'est à condition de ne pas se prendre au sérieux qu'on voyage jusqu'aux étoiles!

 

Liens:   Artistes et Personnages de Montmartre :

Liste et liens: Peintres et personnages de Montmartre. Classement alphabetique.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marielle, cinquième maire 21/02/2012 06:01


Cher Monsieur, merci d'évoquer si bien notre cher Jules Depaquit.


Notons que la Commune Libre de Montmartre, qu'il fonda parce que NON ELU aux municipales de 1920, continua avec René Thoziny (cabaret de la Vache Enragée), puis Jacques Cathy, Jehan Mousnier puis
moi-même depuis décembre 1998. Les Vendanges datent de 1934, la Commune Libre alliée avec la République de Montmartre (l'écharpe rouge et la chanson MONTE LA D'SSUS).

chriswac 21/02/2012 18:34



Merci pour votre visite et votre appréciation. je pense que vous êtes dans la tradition de Depaquit en acceptant l'ironie et la mise en boîte. Il est vrai que la provocation et l'humour manquent
à notre Montmartre qui s'est gadgétisé et vit sur sa réputation subversive... Picasso ne viendrait plus y vivre, ni Max jacob, ni même Bruant... Votre rôle et d'autant plus difficile qu'il vous
faut être en équilibre entre le Montmartre des gueux et des artistes  et celui des Bobos et des touristes. pour ma part, je serais enclin à vous faire confiance...


Au fait, impossible de savoir si Depaquit est "de" ou "dé". Le savez -fous?


Je lève mon verre à votre santé.


christian W


 



Aristoche 05/06/2011 09:21



J'aime bien ce personnage! On aurait besoin de tels types aujourd'hui! Par contre je ne suis pas emballé par ses dessins.



Loulou56 02/06/2011 17:02



Un type vraiment intéressant et sympathique. Je suis ravi de faire sa connaissance grâce à votre article!



Frederique 02/06/2011 13:34



Ils avaient le sens de l'humour à l'époque!



Hélène 02/06/2011 09:44



A propos de la Commune libre de Montmartre quelques précisions:


Le 11 avril 1920 tois joyeux drilles, Frédé (du Lapin Agile), Maurice Hallé (poète, propiétaire du journal "La vache Enragée) et Jules Depaquit (dessinateur humoriste) proclament la Commune Libre
de Montmartre, désormais séparée de l’Etat. Depaquit élu maire inamovible (à la majorité plus une voix) organise des festivités mémorables:l’élection de la Muse de Montmartre, la corrida de la
Vache Enragée, le crirérium des Vieux Jetons, la Foire aux Croûtes et crée la Soupe Populaire. A sa mort en 1924 il n’est pas remplacé. Se produit alors le schisme né sous le nom
de Commune libre du "Vieux" Montmartre dont Lemoine dit le père La Bille, propriétaire du restaurant Tabac La Mère Catherine fut un maire très truculent jusqu’en 1929.


Je crois que les membres costumés à la Bruant sont ceux de la République de Montmartre fondée en 1929 par Francisque Poulbot. 



chriswac 05/06/2011 07:42



Merci Hélène pour toutes ces informations. a propos de Dépaquit, il me semble que son nom porte un accent mais il est vrai qu'on le trouve orthographié différemment selon les sources. La
République de Montmartre a bien oublié son créateur, c'est une assemblée de rigolos pas rigolos du tout! Equivalent montmartrois des Pom Pom girls de l'Ohio!!!


Belle journée pour vous...



Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche