Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 12:12
Poème. Fauteuil roulant.

Jambes Mortes

 

C'est grâce à toi que j'ai des jambes et que je marche

Dans la ville où j'étais étranger

Un chien lèche ta main

Des fleurs poussent  pour toi entre les pavés

Un enfant s'étonne et ferme les bras sur son ballon

Un bébé te sourit dans sa coque de noix

 

C'est grâce à toi que j'ai des jambes et que je marche

Dans la ville où je ne voyais rien

Les vieilles femmes avancent appuyées sur leur canne

Elles sont les bonnes fées et les sorcières

Elles puisent leur force

Du coeur en fusion de la Terre

 

C'est grâce à toi que j'ai des jambes et que je marche

Dans Paris qui est  si beau parfois

Que nous nous arrêtons sur le trottoir

Et regardons passer les rues

Comme des fleuves

 

C'est grâce à toi que j'ai des jambes et que je marche

Tu es assise devant moi comme une reine

Je pousse ton fauteuil mais c'est toi qui m'entraînes

Et qui m'ouvre la ville

Avec tes jambes mortes

 

Poème. Fauteuil roulant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire 09/06/2015 16:26

Now que TU m'a appris les "métaphore" et que "Patrizia" le souligne Je dirais que: ton poème dont le sujet dramatique au départ... Nous obligent a voir le monde de la rue, différement suivant celui qui est assis sur le fauteuil (handicapé) et celui qui pousse le fauteuil. Le premier est une hommage à l'utile valeur du fauteuil. Alors que le second découvre un autre angle de vue de la rue. BRAVO TOI - et bravo moa d'avoir tout compris enfin j'espère ;>)

Patrizia 02/06/2015 21:36

Cette poésie est si originale...qui est ce toi? Une mère? Une épouse? Quelqu'un à qui l'on doit ( métaphoriquement) la joie de vivre, l'envie de connaitre et de continuer le chemin?

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche