Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 14:30

 

 2010 1219neige0031

 

 

                    Mon père. Deux ans après. 


 

Le peu que tu avais gardé

Pesait moins lourd que ton cercueil

Un livre ou deux et quelques feuilles

Des photos d'étés oubliés

 

Tu ne savais plus rien du monde

Depuis qu'il neigeait sur l'écran

Depuis qu'il neigeait à la ronde

Sur les chiens et sur les enfants

 

Tu ne connaissais plus le dieu

Qui ouvrait ses bras sur ton mur

L'oiseau cloué sur le bois dur

Ne pouvait plus monter aux cieux

 

La femme aux gestes d'aquarelle

Ne veillait plus à tes côtés

On t'avait séparé de celle

Qui était dernière à t'aimer

 

Tu avais si peur de tomber

Qu'un jour tes os se sont brisés

Pourtant qu'avaient-ils à porter

Tu étais si doux si léger

 

Voilà deux ans que tu es mort

Et qu'on t'a recouvert de terre

Deux ans dans les brouillards du nord

Où tu as disparu mon père

 

Faut-il que je perde mémoire

Pour espérer te retrouver

Faut-il que je crie dans le noir

Pour sentir au front ton baiser


neige2 019

                                                

................................................................................................................................................................    

Liens. Poèmes à mon père :

 

Liste et liens des poèmes Alzheimer. Mon père.

Poème. La Baie des Trépassés.

Poème. 30 janvier. Un an après la mort.

Poème. Alzheimer. Perdu dans les couloirs.

Poème. Père. cimetière.

Poème : Vendredi Saint. Mort de mon père.

Poème. Alzheimer (3). Mon père, mon disparu.

...........................................................................................................


La musique qu'il préférait : Le Laudate Dominum (Mozart K 339)

 

............................................................................................................

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Béa91 19/12/2011 16:18


Vous m'avez fait pleurer

Theodora88 05/12/2011 20:02


J'ai lu vos poèmes sur votre père. Ils sont bouleversants. Avec le temps, on sent un apaisement malgré le silence et le "noir".

Nicomède 04/12/2011 06:56


Avec le temps, rien ne s'en va.

jean4 03/12/2011 20:56


L'amour est si dur si doux. La perte si amère.

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche