Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 10:01
Escalier de la rue Paul Albert avec la rue Ronsard à droite...

Escalier de la rue Paul Albert avec la rue Ronsard à droite...

Quand Montmartre ne faisait pas partie de Paris, c'est à dire avant 1860, la rue Ronsard n'était qu'un chemin de terre, le chemin Saint André, qui longeait la Butte et où l'on trouvait ici et là de pauvres constructions de planches semblables à celles du maquis qui recouvrait la pente nord, de l'avenue Junot actuelle à la rue Caulaincourt.

En 1850 quand Montmartre était indépendant!

En 1850 quand Montmartre était indépendant!

Les carrières de gypse étaient exploitées depuis l'époque où la Butte était gallo-romaine avec ses deux ou trois villas  et ses temples dont quelques colonnes ont été réemployées dans l'église Saint-Pierre.

Elles fournissaient un plâtre très utilisé pour les constructions parisiennes. 

C'est pourquoi l'on aime dire qu'il y a plus de Montmartre dans Paris que de Paris dans Montmartre!

Rue Ronsard le long des grilles du square.

Rue Ronsard le long des grilles du square.

La rue Ronsard, longue de 152 mètres reçut son nom en 1875. Contrairement à tant de rues de la Butte elle ne porte pas le nom d'un propriétaire foncier mais du poète de la Renaissance qui conseilla aux jeunes filles de cueillir sans attendre les roses de la vie et dont quelques poèmes mis en musique par Léonardi furent chantés par Monique Morelli qui habitait rue Paul Albert non loin de là. 

 

Les falaises de la rue Ronsard vues de la rue André Del Sarte.

Les falaises de la rue Ronsard vues de la rue André Del Sarte.

Rue Ronsard vue de la rue andré Del Sarte.

Rue Ronsard vue de la rue andré Del Sarte.

La rue longe, côté impair, les jardins et les falaises qui avaient été imaginés par Alphand mais réalisés après sa mort par Formigé, à la fin du XIXème siècle.

C'est un des charmes de cette rue que ces rocailles alpestres où s'accrochent les arbres et les buissons qui font de ce paysage urbain l'un des plus romantiques de Paris.

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.
Rue Ronsard et escalier Sainte Marie. A gauche ancienne grotte-entrée.

Rue Ronsard et escalier Sainte Marie. A gauche ancienne grotte-entrée.

Rue Ronsard et escalier de la rue Paul Albert.

Rue Ronsard et escalier de la rue Paul Albert.

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.
Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

A son extrémité la rue vient buter contre les escaliers de la rue Paul Albert, jadis escaliers Sainte Marie.

Ils étaient précédés par une grotte qui servait d'entrée dans les jardins et qui hélas a été bouchée et transformée en remise pour les jardiniers.

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.
Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.
Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.
Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

C'est sous ces falaises que furent extraits les blocs de gypse qui permirent à Cuvier d'élaborer sa théorie sur l'étude des fossiles trouvés dans les couches terrestres et d'être considéré comme l'inventeur de la paléontologie (c'est à lui que l'on doit le nom de "jurassique" donné à une période de l'ère secondaire). 

Il étudia la célèbre sarigue de Montmartre ("peratherium cuvieri") le petit marsupial dont une partie du squelette avait été conservée dans le gypse. La sarigue datait de l'éocène et sautillait sur la Butte il y a  33 millions d'années.

Si Cuvier n'avait pas fait passer ses convictions religieuses avant la science, il aurait été un des précurseurs de l'évolutionnisme. 

 Mais la parole divine étant indiscutable, il se débrouilla avec ses fossiles pour envisager une théorie, conforme avec le créationnisme biblique! Dieu aurait bien créé toutes les espèces mais à la suite de catastrophes naturelles, certaines disparurent. Dieu se remit au travail et en créa d'autres, telles quelles, tout droit sorties de son imagination féconde. Il y aurait donc eu plusieurs créations.

Quoi qu'il en soit ses découvertes furent utiles à Lamarck et à Darwin pour illustrer leurs thèses.

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.
Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

Un peu plus loin, une autre grotte apparaît. Elle recevait à l'origine le ruisseau qui prenait naissance en haut des jardins, près du couple enlacé sculpté par Derré et qui serpentait dans le jardin avant de tomber en cascades sous les voûtes où il emplissait le bassin. 

Il paraît que le bruit des cascades gênait les voisins. L'eau a cessé de circuler dans le jardin et la grotte s'est asséchée.

Place Louise Blanquart

Place Louise Blanquart

Côté pair, une place a été créée en 2011.   

C'est une spécialité de la Ville de donner, chaque journée de la femme, à un espace parfois improbable le nom d'une femme remarquable.

Ainsi ces quelques mètres carrés qui ne servent d'adresse qu'à trois magnolias sont-ils devenus "place Louise Blanquart"

Louise Blanquart a vécu non loin de là, rue Tardieu

Sans cette plaque peu de gens connaîtraient son nom sinon ceux qui l'ont côtoyée dans ses engagements sociaux chrétiens la première partie de sa vie puis communistes après qu'elle eut perdu la foi. Militante à la CGT, elle fut rédactrice en chef d'Antoinette, le journal des femmes de la Centrale avant d'écrire pour l'Humanité.

Elle est aujourd'hui coincée entre Ronsard et Nodier mais sans doute apprécie t-elle la proximité de Louise Michel dont les jardins portent le nom! 

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.
Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

Le seul immeuble d'habitation qui donne sur la rue Ronsard n'a aucune entrée de ce côté.

On y entre par la rue Nodier ou la rue Cazotte .

Il ressemble à un navire de pierre, la proue dirigée vers le nord...

Rue Ronsard, angle rue Cazotte.

Rue Ronsard, angle rue Cazotte.

Côté impair la rue  continue de longer les jardins. Une des entrées se trouve au numéro 3

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.
Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

La maisonnette des gardiens prend une allure de chaumière pour Petit Poucet!

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.
Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

Côté pair s'élève le bâtiment le plus remarquable de la rue, miraculeusement préservé du vandalisme des années pompidoliennes où l'on sacrifiait sans vergogne les  Halles de Baltard ou le cirque Medrano sur le boulevard de Rochechouart!

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

Il s'agit du Marché Saint-Pierre, aujourd'hui appelé Halle Saint-Pierre.

 La halle serait l'œuvre d'un disciple de Victor Baltard dont les Halles centrales, étaient en construction depuis 1852 et qui ouvraient au cœur de Paris un immense parapluie de verre et de fonte.

J'ai recherché en vain le nom de ce disciple, moins connu qu'Auguste Magne qui édifia son marché à La Chapelle....

Le marché a été transformé en 1900 et il faillit disparaître au milieu du siècle. Aujourd'hui, sa partie nord abrite un gymnase et sa partie sud le musée de l'art brut et de l'art singulier qui organise des expositions, découvertes de mondes à part, loin des formes académiques, loin des écoles....

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

Des marginaux, des poètes, des fous, sans ambition mercantile, habités par le besoin de créer, donnent naissance à des univers où s'expriment des obsessions, des désirs, des peurs qui éveillent en nous un écho primitif.

On a inventé pour eux le nom d'art brut. Mais depuis longtemps on sait qu'il y a du génie chez le facteur Cheval ou le curé de Rothéneuf... sans qu'il soit besoin de qualifier leur œuvre...

Le toit de la Halle Saint Pierre deouis le jardin

Le toit de la Halle Saint Pierre deouis le jardin

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

La rue Ronsard donne sur la place Saint-Pierre. Elle est empruntée par les touristes qui ne veulent pas prendre le funiculaire ni passer par les jardins. On a pensé à eux en installant une sanisette Decaux sur le trottoir de la Halle, dans un recoin qui s'était transformé en pissotière à ciel ouvert depuis que les anciennes vespasiennes avaient été détruites

Sanisette en voie d'installation

Sanisette en voie d'installation

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

Sur la place Saint Pierre et la rue Ronsard, sur les terrains qui n'étaient pas encore aménagés, il y eut le 7 octobre 1868 un événement  qui eut pour témoins les Montmartrois  enthousiastes....

Le départ de Gambetta. On reconnaît en haut la tour Solférino et sur la droite la rue Ronsard envahie par la foule.

Le départ de Gambetta. On reconnaît en haut la tour Solférino et sur la droite la rue Ronsard envahie par la foule.

Le même événement peint par Noro (musée de Montmartre)

Le même événement peint par Noro (musée de Montmartre)

Alors que Paris était encerclé par les troupes prussiennes, Gambetta, ministre de l'Intérieur de la Défense Nationale s'envola avec le ballon "Armand Barbès" afin de franchir les lignes et rejoindre, après bien des péripéties la ville de Tours où s'organisait la résistance.  

Il n'y eut pas de ballons un an et demi plus tard pour sauver les Montmartrois massacrés pendant la Semaine Sanglante...

Victor Hugo n'eut pas à écrire pour eux ce qu'il écrivit pour Gambetta :

"Il faisait beau. un doux soleil d'automne. Au-dessous du ballon pendait une flamme tricolore. On a crié : Vive la République"!

Rue Ronsard. Montmartre. Grotte. Cuvier. Halle saint Pierre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Loanne 25/12/2016 17:10

Je viens de passer 3 heures de promenade sur votre superbe site. Bravo ! Passionné que vous êtes, passionnant à lire et contempler!

christian 26/12/2016 12:10

Merci beaucoup Loanne! Je suis très flatté que vous ayez passé trois heures en ma compagnie! J'espère vous retrouver au cours de ces balades montmartroises.
Cordialement

Océane 07/12/2016 19:38

Un grand merci pour cette belle leçon d'histoire. Il y a tant à dire et à écrire sur Montmartre mais il faut le voir de ses propres yeux. Je ne suis pas parisienne mais vous me faites vivre Montmartre un peu par procuration. Un régal.

christian 09/12/2016 09:07

Merci à vous pour votre message encourageant! Oui il faut voir de ses propres yeux comme vous le dites mais il y a tout ce que nos yeux ne voient pas, le passé, les fantômes, les événements qui marquent rues et maisons... c'est ce que j'essaie de partager pour inviter au voyage... et quand on a votre prénom, l'aventure est assurée!

claire 02/12/2016 08:46

Me voilà...je suis encore en retard grr... Encore un sacré documentaire sur Montmartre - Nous sommes privilégies d'avoir accédé à ton blog!! Moi qui adore les "images anciennes je suis gâtée. magnifique documentaire merci cher christian... "La France à du talent" LOL

chriswac 02/12/2016 09:31

Salut toi! Tu me jettes des fleurs directement venues de Nice! On en a bien besoin dans ces jours gris de décembre! Bizzzzzz

Nell 01/12/2016 17:42

Encore un article que je savoure pas à pas puisque avant et après se succèdent. Je ne connais pas Paris mais le coin de notre Capitale me parle et m'éblouit. Un grand merci pour toutes les découvertes que je fais grâce à vous. Bien amicalement.

chriswac 02/12/2016 09:33

C'est un échange de bons procédés car moi qui voyage tant je ne connais pas du tout votre région et ses trésors. J'ai noté bien des lieux sur votre blog et je partirai à la découverte de ce pays avec ce guide.... Amitiés.

rénald 01/12/2016 17:31

Encore et toujours un merveilleux article.... A quand une compilation de tous ces textes pour un parfait guide de Montmartre...???

Salutations.

chriswac 02/12/2016 09:30

Bonjour Rénald. Merci pour ta suggestion. J'y penserai si Dieu me prête longue vie car c'est un énorme boulot de mise à jour, relecture, corrections de petites erreurs etc...
Amicalement

Briançon 01/12/2016 12:15

Bonjour,
Merci encore et toujours pour vos articles.
Sauf mauvaise lecture de ma part, il semble que vous indiquez le rattachement en 1866 de Montmartre à Paris. Ne fut-ce pas en 1860 ?
Bien à vous
MB 01/12/2016

MB 02/12/2016 11:40

Bonjour,
Ils ont besoin de vous !
http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article2936#forum37680
une cpa de Montmartre - Clignancourt à situer
Bonne fin de semaine
MB 02/12/2016

P.-S. vous avez raison, votre clavier méritait une correction… malgré corrigée "ée"

chriswac 01/12/2016 13:27

Merci beaucoup de me corriger! Effectivement c'est 1860. Une date que je connais par cœur! Mettons cette inexactitude sur le compte de mon clavier! Je l'ai corrigée...
Bien cordialement!

Présentation

  • : Montmartre secret
  • Montmartre secret
  • : Pour les Amoureux de Montmartre, des Chats.de l'île d'Oléron, des Voyages. Les Amis Inconnus et les Poètes...
  • Contact

Recherche